Besoin de cours de chauffage en mode rapide

( dans

» Plomberie » Chauffage

)
Chercher:    

Besoin de cours de chauffage en mode rapide

Page 1 sur 4 1 23 Page suivante Dernière page - Résultats 61 à 67 sur 67


11/10/2010 Vieux  
 
  49 ans, Hainaut
 
Bonjour à tous.

J'ai posté plusieurs messages concernant le chauffage.

Voila ce qui est aujourd'hui installé :

1/ J'ai un chauffage par le sol Vasco pour le rez (+/- 107 m²)
2/ J'ai posé des radiateurs au 1er dans les chambres et SdB. Je tourne au alentours des 2000 w par pièce ( 6 radiateurs au total)
3/ J'alimente par mon chauffage un ballon dit solaire pour l'ECS (300 litre) qui a un double serpentin ainsi qu'une résistance électrique. A ce jour, et n'ayant pas les moyens de mettre des panneaux solaires thermiques, et étant donné que je n'ai pas encore de chaudière, je chauffe l'eau à l'électricité.

Il est prévu que c'est un ballon tampon de 1000 l qui chauffe les 3 composants.

Au départ, je pensais que mon DDG artisanal allait chauffer ce ballon tampon mais il n'est pas assez puissant. Entre (), je vais essayer sans ballon tampon et on verra ce que cela donnera. En attendant, je prévois également un apport d'une chaudière, une vraie...(clin d'oeil).

Entre la ballon tampon et les trois composants, j'ai plusieurs modules hydrauliques à savoir en amont un module avec vanne mélandeuse, puis j'ai un collecteur alimentant trois autres modules (un pour les radiateurs-circuit direct, un pour le ballon ECS - circuit direct, et un pour le Ch au sol). Les deux premiers sont de simples circulateurs avec vannes donc en direct. Le troisième a en plus une vanne thermostatique. Au dessus de ce module, il y en a un autre qui en fait un circulateur avec échangeur, un goupe de sécurité. En clair, l'eau du ch au sol est en circuit fermé.

La partie "de chaudière à ballon tampon" a déjà les sécurités à savoir groupe de sécurité pression, eau trop chaude et vase d'expansion. Le circulatieur est aussi placé.

J'ai aussi prévu deux arrivées de "machine donnant de l'énergie au ballon tampon". Une est relié à mon DDG artisanal, le second à la future chaudière.

Donc je dois recourir à une chaudière. Criticable ou pas, nous avons choisi de prendre une chaudière à Mazout.

J'ai besoin d'info car je commence à être dans la skoumoul.

1/ Que veut dire "déperdition" ? Comment peut-on la calculer ?
2/ J'ai besoin d'une chaudière. Elle ne sera pas à condensation car je ne tube pas la cheminée. Donc faut-il une basse ou une haute température ? Je dois pouvoir stocker dans le ballon tampon qui perd 1 degré par heure. Et je dois savoir chauffer mon ECS et avoir du chauffage. Perso, je penche vers la HT. cela me semble assez logique. Mais j'ai besoin de point de vue d'autres personnes, voir de professionnel.
3/ Régulation ? Cela veut dire ? A quoi sert-elle ?
4/ J'ai deux termostats : 1 pour les radiateurs, 1 pour le ch au sol. J'ai également un thermostat sur les tuyaux pour l'ECS.
5/ Un représentant de b....x est venu chez moi. Ayant donné le dossier à un technicien, et au vu de chemilblic, le commercial m'informe qu'il ne préfère pas m'apporter de l'aide. Je respecte et je ne critique pas. cela signifie que je dois aller de l'avant solo.
6/ Quelle puissance pour chauffer ce ballon tampon de 1000 l isolé de 10 cm de mousse ?


Et donc j'ai besoin d'info.

Tout est criticable et je veux bien changer l'un ou l'autre truc mais je dois faire avec les composants déjà existants. J'ai juste besoin d'une chaudière chauffage.

Si quelqu'un veut bien m'apporter de l'info, si quelqu'un veut bien m'aider, ce serait super nickel chrome.

En vous remerciant d'avance,
11/10/2010 Vieux  
MDe
 
  56 ans, Liège
 
Excuse mon inculture mais c'est quoi un DDG (artisanal) ?
11/10/2010 Vieux  
 
  49 ans, Hainaut
 
En fait j'ai un poêle à bois dans le salon. Il y a un circuit d'eau qui passe dans le poêle et donc qui chauffe.

Je résume hein...
11/10/2010 Vieux  
  46 ans, Hainaut
 
Salut Bzetag,

Désolé de pouvoir t'aider et excuse de dire ça, j'ai l'impression que tu es entrain de te lancer dans quelque chose d'incertain.
Je te conseillerais d'utiliser des choses connues sauf si tu te sens un précusseur.

Bien à toi.
11/10/2010 Vieux  
 
  43 ans, Brabant Wallon
 
l'installation qui va être implantée chez moi dans 3 semaines ressemble (pour partie) à celle de Bzetag. Un insert bouilleur (pas fait maison, et je ne cite pas de marque mais Bzetag y fait allusion...), du solaire thermique, ma vieille chaudière, un ballon solaire double serpentin + résistance électrique, et le toutim point de vue sécu.

L'idée, déjà évoquée sur ce forum, est en belle saison de produire mon ECS uniquement sur du solaire thermique. En mauvaise saison c'est l'insert qui se charge du chauffage ET de l'ECS. Et entre les deux je récupère ce que je peux du solaire, je tape une bûche quand l'envie m'en prend (ou que madame a froid... lol) et, en cas d'urgence il me reste la résistance et/ou la vieille chaudière.

Maintenant se lancer dans cette aventure en bricolant son insert bouilleur, en ne sachant pas avant de commencer comment gérer ces différents systèmes et comment les dimensionner me semble pour le moins hasardeux... si pas dangereux.
11/10/2010 Vieux  
 
  49 ans, Hainaut
 
Je reconnais que je suis assez précurseur mais bon... je pensais que mon DDG artisanal allait me donner satisfaction. Il est juste pas assez puissant.

ceci dit j'attends de l'info.
11/10/2010 Vieux  
 
  49 ans, Hainaut
 
BenjlBxl,

Ce n'est pas dangereux du tout. J'ai suivi simplement des raisonnements simples techniquement. J'ai aussi été aidé par une personne qui m'a donné des notions.

Le hic et que maintenant cette personne est indisponible (malade). Je dois trouver. Elle n'est pas la seule à pouvoir donner de l'info.

Je n'ai pas bricoler mon insert bouilleur... Je n'en susi pas capable. La machine fonctionne même très bien hormis le fait de son manque de puissance par rapport au fait suivant : chauffer un ballon tampon de 1000 litres.

Donc les systèmes sont bons. Ils tournent.

Le second hic est que plusieurs personnes sur ce forum ont apporté des notions que je ne comprends pas ou que je ne connais pas. Dès lors, je dois apprendre et savoir. Pour ce faire, je dois donner toutes les infos possible pour avoir de l'info correcte et judicieuse.

Quant au dimensionnement, justement j'aimerais qu'on me donne cette info. Quant à la gestion, ce fut clair.

J'ai juste besoin d'info et de connaissance. Juger comme indiquer m'apporte peu d'efficacité dans mes demandes d'info.
11/10/2010 Vieux  
cbr
  47 ans, Namur
 
Hello maître précurseur(((-;
Bon moi j'ai une install qui ressemble un peu à ce que tu veux faire
1 chaudière mazout,un tampon de 1000, 6 panneaux solaires,un chauffage sol,un circuit radiateurs,un boiler de 300 litres mais moi pas de raccordement électrique,et une chaudière bois
ton ddg artisanal n'est certainement pas assez costaud que pour faire fonctionner ton tampon pour 1000l tu aurais besoin de 20KW mini
ceci dit ce que tu veux faire est réalisable mais par écrit sans dessin,ça va être dur
11/10/2010 Vieux  
MDe
 
  56 ans, Liège
 
Rebonjour bzetag,


Au message précédent tu dis J'ai juste besoin d'info et de connaissance.
C'est vaste comme question

Pour ma part, je manque d'info et de connaissance sur ce qu'est un DDG (artisanal) ?
12/10/2010 Vieux  
 
  49 ans, Hainaut
 
Cbr,

Tu as tout à fait raison... le ddg artisanal est bien trop "court", trop faible pour chauffer le tampon. L'eau est tiède mais non chaude...

Je vais essayer de faire des photos et de les monter pour montrer le machin chose....
12/10/2010 Vieux  
 
  49 ans, Hainaut
 
MDe,

Oui la question est vaste... Et merci pour la patience.

Le DDG artisanal ainsi dénommé est comme un DDG (cfr sur google). C'est le même principe.

La seule chose est que l'artisanal n'est pas un DDG mais un fait main par un artisan qui en fait une vingtaine par an.

Il m'a prouvé chez lui (car il l'utilise) que tu branches directement les radiateurs et tes radiateurs sont chauds.

Donc le principe de DDG est le suivant et en gros : Tu as un insert bois/charbon et donc tu as une flamme dans ton salon. Dans cet insert, il y a un tuyau qui fait trois fois un serpentin. Par la chaleur, il chauffe l'eau et ainsi peut alimenter en chaleur un radiateur.

Derriere ce DDG, tu as donc un groupe de sécurité, un ballon d'expansion et une valve d'apport EF pour une évacuation EC, sans oublié le cirulateur.

Et donc l'affaire est jouée tu as de la flamme, la chaleur dans ton salon et tu as un appoint de chauffage pour tes radiateurs.

Comme je disais, pour plus d'info, tu vas sur le site.
13/10/2010 Vieux  
 
  49 ans, Hainaut
 
Donc voici mon install chauffage sans chaudière.Besoin de cours de chauffage en mode rapide


Besoin de cours de chauffage en mode rapide

Besoin de cours de chauffage en mode rapide
13/10/2010 Vieux  
 
  49 ans, Hainaut
 
1ère photo : Ce sont les conduites venant de mon DDG artisanal ainsi que des "accès" pour une seconde chaudière. Il y a le vase d'expansion, la sécurité eau chaude, le groupe de sécurité et le circulateur.

La seconde photo montre le brol au complet, à savoir les 5 modules hydrauliques, le ballon solaire ECS et le ballon tampon.

La dernière photo montre les 5 modules.

Le plus bas est avec une vanne mélangeuse. Le départ vient du ballon.
On a le collecteur.
A gauche vous avez le module pour les radiateurs au 1er avec un sécurité pression.
Au milieu vous avec le module direct pour l'ECS (ballon solaire) et donc j'utilise un serpentin.
A droite, il y a deux modules l'un sur l'autre. Celui le plus bas est avec une vanne thermostatique. Celui le plus haut est avec une plaque échangeur/groupe de sécurité relié à un vase d'expansion et un circulateur.

Le ballon ECS est de 300 litres.
Le ballon tampon est de 1000 litres.

Les radiateurs sont reliés à un thermostat d'ambiance à l'étage (hall de nuit).
Le chauffage au sol est relié aussi à un thermostat d'ambiance (hall de jour)
Je dois encore mettre un thermostat sur la conduite de chauffage pour automatiser le module pour l'ECS.

Je dois donc à la fois trouver une régulation pour deux circulateurs. Le premier étant celui des chaudières (en rouge). Le second étant celui alimentant le collecteur, donc celui avec la vanne mélangeuse (pour le départ et le retour viennent du ballon tampon).

Si qqn peut me donner de l'info, me proposer une puissance de chauffe pour le ballon tampon et me donner un type de régulation chaudière, je suis preneur.

Pour le moment, j'irais vers de l'oertli en fuel. Je ne tube pas ma cheminée donc je ne prends pas la condensation.

Voila, à vous de me donner de l'info, des cours,... et merci d'avance.

Ben
13/10/2010 Vieux  
 
  49 ans, Hainaut
 
MDe,

Et voici la bête que je pensais qui allait chauffer tout le brol...Hum hum.

Ceci dit en "bypassant" le ballon tampon j'arrive à monter à 40 degré.

Donc le système est bon. Juste que le "DDG artisanal" n'est pas assez puissant.


Besoin de cours de chauffage en mode rapide

Besoin de cours de chauffage en mode rapide
13/10/2010 Vieux  
  41 ans, Liège
 
Bonsoir,

Quelques éléments de réponse aux questions posées dans le premier post :

1) Déperditions : Chaque élément de la construction, même les isolants, laissent passer des calories, ce qui fait que suivant les matériaux utilisés, il y aura plus ou moins de chaleur s'échappant de la pièce en un temps donné. le calcul des déperditions est le calcul de ces pertes calorifiques pièce par pièce et ce calcul va permettre de fournir le besoin en puissance calorifique pour maintenir une t° convenable dans la maison. Au final, on va retrouver une puissance (12 ou 13kW pour une maison traditionnelle par ex.) at sur base de cette valeur on va choisir le type de chaudière. Ce calcul va dépendre du volume des pièces, de la surface vitrée de celles-ci, du type d'isolation, de l'implantation des pièces (pièces mitoyennes, aurez, à l'étage, ...).

3) Régulation : Toute source de chaleur (chaudière, PAC, ...) ne peut fonctionner en continu, pour des raisons évidentes de consommation et de confort. Lorsque la t° dans la maison est atteinte, il faut couper cette source de chaleur et la redémarrer lorsque la t° descend. c'est la base de la régulation. Maintenant, il existe des dizaines de façon pour que la t° de la maison reste la plus stable possible.
On peut réguler la t° intérieure en fonction de la t° extérieure, avec une courbe de conversion, ou bien mesurer la t° de chaque pièce et autoriser ou non la distribution de chaleur dans chacune de ces pièces, ou encore maintenir une t° d'eau de chaudière constante et gérer le débit d'eau chaude envoyée dans la maison, ...
La régulation peut se charger aussi d'ajouter des contraintes, comme par exemple un abaissement de nuit, pour ne pas chauffer trop la nuit, où personne n'est présent dans les pièces.
Pour ma part, je préconise une régulation la plus simple possible, pour que cela puisse être géré facilement par l'utilisateur final, sans devoir appeler le professionnel à chaque petit changement, ou simplement pour le coût de cette régulation.
Un thermostat peut s'apparenter à une régulation.

Pour résumer, dans votre cas précis, il faut recommencer par toutes les étapes de dimensionnement d'un chauffage.
- Faire le calcul des déperditions, càd calculer les besoins en puissance calorifique pour chauffer le bâtiment. Donc calculer les pertes de chaque pièce en fonction des paramètres cités plus haut. Si vous avez un plan détaillé du bâtiment, je peux vous calculer ces déperditions.
- Une fois la puissance nécessaire, voire quelle est la puissance de votre ddg et si celui-ci est inférieur au besoin calculé, ben, faudra installer un appoint d'une puissance suffisante (que ce soit en gaz, mazout, PAC, bois, ...)
- Ensuite, voire comment ces différents éléments vont devoir interagir entre eux. Voire si il faut installer une priorité, ou si on les mets tous en marche en même temps, ou si on réserve un type pour le chauffage sol et l'appoint pour l'étage, ...

Attention, vu que vous mélangez chauffage sol (basse t°) et radiateurs, vous devez biens séparer vos circuits et bien contrôler la t° d'envoi vers le chauffage sol, avec sonde de t° et vanne 3 voies, sinon, risques de casse en cas de t° trop élevée dans ce type de circuit.

En espérant avoir répondu à certaines de vos questions.

Bonne chance pour la suite.
13/10/2010 Vieux  
 
  49 ans, Hainaut
 
Une jup svp,

Merci pour les infos. J'ai appris des choses et j'ai confirmation de ce que je pensais.

Pour le calcul de déperdition, ok, je peux vous envoyer par mail les plans de la maison. Et merci d'avance.

Hier, en ayant bypassé mon ballon tampon, et donc travaillant en direct, le ddg artisanal a fonctionné un peu mieux mais pas suffisamment. L'eau est montée à 40 degré. Et il faisait excellent au rez. Quand au 1er, la crudité est partie mais n'a pas chauffé le 1er. mais ca veut dire qu'on peut chauffer le rez sans souci et sans se soucier, que le DDG Artisanal peut être bon pour un appoint inter saison mais ne sera jamais suffisant pour chauffer la maison.

Donc, il va falloir recourir à un investissement d'une chaudière qui sera à mazout.

Pour la régulation, effectivement je prône la plus simple possible. A moins de me tromper, je préconise simplement un système qui dit à peu près ceci : tu fais mettre en marche la chaudière à mazout. Tu chauffes le ballon tampon et quand elle est à 80 ou 85 degrés, tu fais arrêter la chaudière. Et une fois à 30 degrés, tu fais remettre en marche la chaudière.

Car je dois faire chauffer mon ballon tampon. Et question sous-jacente : pourquoi faut-il faire un calcul de déperdition alors que je veux chauffer mon ballon tampon. Je n'arrive pas à "connecter" les deux infos. En effet, si on fonctionne en direct, je peux comprendre la nécessité d'un tel calcul. Mais quand on veut utiliser le ballon tampon, pourquoi faut-il faire une calcul de déperdition de la maison ? Help.

Comme je vois le truc, c'est utiliser deux systèmes avec les mêmes composants. D'une part, à l'inter-saison, on allume le feu, on ferme le tampon et au besoin, il coupe la crudité. En hiver, on veut un feut de bois, on fait tourner le circulateur et il ne fera qu'apporter un petit peu au tampon mais c insignifiant.

D'autre part, quand il fait vraiment froid, pousser sur le bouton "on" de la chaudière, ouvrir le tampon et que tout fasse le travail en mode automatique.

Quant à l'attention, oui en effet. Le circuit chauffage au sol est fermé et est séparé de l'autre circuit. Il y a un échangeur à plaque (cfr photo plus haut).

Et il y a une vanne thermostatique en amont afin de canaliser la température.

MErci d'avance pour les futures interventions.

Bernard
13/10/2010 Vieux  
  41 ans, Liège
 
Bonjour,

Euh, je suis un peu perdu et j'ai sûrement raté une marche.

Lorsque tu parles du ballon tampon, c'est pour l'eau chaude sanitaire ou c'est un vrai tampon supplémentaire pour avoir une réserve de calories pour chauffer le bâtiment ?

Ce genre de tampon peut être utilisé dans les cas où tu ne disposes pas de ta source de chaleur en permanence, comme par ex. un chauffage sur compteur exclusif nuit, ou d'un poêle qui ne tourne que quelques heures par jour, ou un système qui serait couplé à du solaire. Mais dans ce cas, ta source d'énergie doit être plus puissante que pour un système direct. Car tu dois 'emmagasiner' assez de calories dans ton tampon en un temps plus ou moins court pour pouvoir ensuite redistribuer ces calories le reste du temps pour chauffer le bâtiment.

Si ta source d'énergie est déjà un peu faible pour chauffer en direct, tu peux oublier ton tampon...

Un exemple concret : dans les années 80, lorsque le mazout était très cher, on installait des PAC eau/eau (et donc électrique) sur un compteur exclusif nuit, donc meilleur marché, avec un ballon tampon. L'eau de ce tampon était donc chauffée la nuit et le jour on distribuait cette eau chaude dans le bâtiment sur chauffage sol. La PAC était dimensionnée pour chauffer l'eau du tampon en max 8 heures pendant la nuit. On appelait cela l'hydroaccumulation.

Bonne journée.
13/10/2010 Vieux  
 
  49 ans, Hainaut
 
Le ballon tampon, dans mon cas, devrait servir comme étant la source d'énergie "primaire" qui chauffe tout le brol. Donc ce serait la création de reserve pour chauffer le batiment. MAINTENANT si tu me trouves un truc du style : on fait fonctionner la chaudière pour donner en direct puis le ballon tampon va prendre un max, ben oui pourquoi pas. Ainsi la chaudière lance la chaleur et puis le ballon tampon diffuse pendant deux jours les calories stockées. Donc si tu peux me montrer le sytème, je suis preneur.

Tu as donc très bien compris mon système.

Ma source actuelle d'énergie est faible et donc j'oublie mon tampon. c'est la raison pour laquelle je vais recourir à une chaudière à mazout.

Le principe des années 80, je l'aime assez...

En fait au départ, je pensais que mon ddg artisanal allait être suffisant. Oui je suis parti la fleur au fusil, soit. Et donc je me disais que je chauffais le soir le rez et les radiateurs. Et le matin, ben avec le chauffage au sol, alimenté par mon ballon tampon qui a emmagasiné l'énergie, c'était bingo, l'affaire était faite et tout était bon.

Donc comme ce n'est pas le cas, je vais sur un ajout d'une chaudière qui me chauffe mon ballon tampon. Ceci dit la chaudière peut aussi travailler en direct.

De par une info qui a été diffusée sur ce forum mais à un autre post, une chaudière peut chauffer les 1000 litres en 20 min. Je suis optimiste de nature mais disons que si le ballon tampon est prêt en deux heures, ok.

Aussi, question que je me pose : En recourant par une chaudière au mazout, ne vais-je pas plus consommer en mazout en accumulant avec mon ballon tampon que de travailler en direct ?

Enfin, à terme, je vais travailler aussi avec du solaire, pour l'ECS. Mais comme in fine les deux ballons sont connectés entre eux par l'intermédiaire des modules, le ballon tampon peut aussi servir par convection, donc ce serait l'ECS qui chaufferait l'eau chauffage.
13/10/2010 Vieux  
cbr
  47 ans, Namur
 
Oui une chaudière peut chauffer les 1000 litres en 20 minutes mais la question est QUELLE EST SA PUISSANCE????
le principe est "pour chauffer 1 gramme d'eau de 1 ° il faut 1 calorie"
partant de ça on peut faire tous les calculs et applications que l'on veut

Ton installation est "solide" , je suis admiratif en me disant "qu'est-ce que tu as du en ch. pour faire ça"

en fait on met effectivement un tampon pour stocker les calories ça c'est valable pour le bois (si pas de tampon,risque sérieux de surchauffe-d'où l'utilisation de l'eau froide pour refroidir le ddg )
pour le mazout,le plus simple est de la mettre en série et pas en parallèle avec le tampon pour ne chauffer que quand il faut la 'juste" qsuantité
Si tu ne fais pas ça tu vas chauffer 1000 litres à haute température mais le tampon va se refroidir donc pertes inutiles et consommation inutile

pour la régul, en gros tu dois avoir un "cerveau" qui permette à tout tes éléments d'interagir entre eux

Pour ton chauffage sol,il te faut une vanne motorisée qui va mélanger départ et retour pour obtenir une température idéale et de plus une sonde de sécurité pour arrêter le circulateur en cas de dépassement d'une température maxi

A quoi sert-il ton échangeur à plaques?
Si j'ai compris tu l'utilise poiur chauffer l'eau du sol non?
13/10/2010 Vieux  
 
  49 ans, Hainaut
 
Cbr,

Tout d'abord merci pour les infos et les explications.

Pour être certain, tu parles de "mettre en série". En clair ? C peut-être con mais besoin de "sécuriser" ce que je pense, d'être certain.

Concernant le cerveau, la moi bien comprendre ce que toi dire... Mais tu as des propositions ? Quoi ? Quel type ? etc...

Je ne change plus mes composants car j'ai pas mal investi. Donc c une contrainte supplémentaire. Les modules sont la et doivent être utilisés. Et je pense que j'ai le nécessaire.

Et je pense que la fameuse vanne motorisée, elle est placée en amont, donc en dessous du collecteur afin de protéger tout le système en aval, à savoir le circuit radiateur, l'ECS et le chauffage au sol.

Donc on sécurise tout dès le départ.

Le système est conçu ainsi.

Pour le chauffage par le sol, l'échangeur à plaque permet donc que l'eau chauffage puisse chauffer l'eau "chauffage sol" puisque ce sont deux circuits distincts. Et donc, vu le peu d'étendue de l'échangeur à plaque, je ne pense vraiment pas que le chauffage au sol puisse monter en température. Et quand bien même cela pourrait être le cas, il y a encore le module en dessous qui possède une vanne thermostatique et donc qui au dela d'une température, renvoie l'eau d'où elle vient. Pour cela, perso, j'ai pas de souci.

Disons que perso, la partie au dessus du collecteur est/serait bien régulée.

Mon souci est plutôt le module en dessous du collecteur, celui avec la vanne mélangeuse, la vanne trois voies. Comment la réguler ?

Et concernant le circulateur des chaudières, comment la réguler aussi ?

Donc oui besoin d'un "petit cerveau" mais qui soit également simple dans le raisonnement,surtout dans son utilité.

Donc, quoi prendre comme puissance chaudière ? Et quoi prendre comme régulation ?
Page 1 sur 4 1 23 Page suivante Dernière page - Résultats 61 à 67 sur 67


A lire également sur BricoZone...
cours ou base du chauffage central Par chris84 dans Chauffage, +3 17/10/2011
cherche cours de sanitaire chauffage Par jean032 dans Plomberie, +2 18/12/2009
Quel mode de chauffage choisir? Par LN79 dans Isolation, +1 25/11/2009
besoin d'aide,rapide,pas de prise de terre dans le salon !!!!!! Par les colverts dans Electricité, +1 26/05/2008
besoin d'une installation rapide et fiable Par baribal11 dans Electricité, +6 19/07/2007


Forum Chauffage : Voir ce forum, Nouveautés, Actifs, Sans rép
Tout BricoZone : Page de garde, Dernieres 24h

Photos au hasard
Voir toutes nos photos


Pas encore membre de BricoZone ?!
Attention Pour participer, poser une Question ou Répondre : inscrivez vous !
Ceci vous permettra également de recevoir un email lors des réponses.
Mais même si vous ne voulez rien écrire : vous pourrez surveiller les forums et leurs nouveaux messages, et obtenir une vue rapide de tous les nouveaux messages depuis votre dernière visite !
Tout ceci est évidemment gratuit et rapide.

Visitez aussi : BricoZone France, nos Blogs. On aime Astel, JardiZone et InternetVista.
 
Connexion!
Identifiant
Mot de passe

Inscription - Oublié ?

Annuaire Pro

SUNNYHEAT by FOXeco

Chauffage infrarouge longues ondes. Le système le + économique, écologique & et sain au monde !


Eco Home sprl

Gestionnaire de projet de Construction de maisons individuelles


Ent Chif Eric construction

Entreprise de gros oeuvre, maçonnerie façade, annexe, aménagement extérieur, transformation, etc


illiCO travaux

Un seul interlocuteur pour tous vos devis de travaux de rénovation !

Ajoutez votre société