Besoin de cours de chauffage en mode rapide

( dans

» Plomberie » Chauffage

)
Chercher:    

Besoin de cours de chauffage en mode rapide

- Page 2
Page 2 sur 4 Page precedente 1 2 34 Page suivante


13/10/2010 Vieux  
cbr
  47 ans, Namur
 
Désolé mais d'après les photos oui tu as pas mal de morceau mais ton puzzle n'est pas tout à fait dans le bon sens
Faudrait réurganiser tout ça au point de vue Hydraulique


Un petit cerveau nnnonnn un gros cerveau
Vas voir chez TEMPOLEC
Puissance chaudière...faut voir quelles sont tes déperditions
En fait on tounre en rond
On dimentionne la chaudière en fonction de ta maison et le reste suit
Si tu achètes une Golf pour tirer un semi tu ne vas rire souvenrt (malgré tout le respect que j'ai pour ce constructeur de voiture du peuple)
Tu vas donc acheter le vehicule pour tirer ta remorque
Pour ta chaudière c'est pareil
En gros tu as acheter des composants et tu essaies de les mettre ensemble pour que ça fonctionne,en réalité en fonction de tes besoins,on dimentionne tout,on achète ce qu'il faut et on assemble de manière à obtenir quch qui remplisse ce qu'on lui demande
tu as des plans que l'on puisse calculer????
13/10/2010 Vieux  
 
  49 ans, Hainaut
 
Cbr,

je vais aller dire bonjour sur tempolec. Merci

Pour le dimensionnement, ok. je prends cela comme préalable comme notion chauffage et ce peu importe... ce qui a derrière. je prends l'info.

Ok merci.

Ou puis-je envoyer les plans ?

Merci.

14/10/2010 Vieux  
  41 ans, Liège
 
Salut,

Dans ton cas, et en fonction de la disposition de ta maison, je proposerai peut-être ceci :

1) D'abord, je pense qu'on peut supprimer le tampon. Dommage pour l'investissement, c'est vrai, mais je pense que s'obstiner à vouloir l'utiliser engendrerait trop de problème et à mon avis pas d'économie. Les systèmes directs sont à préconiser. Eventuellement réutiliser le tampon comme citerne eau de pluie ou autre.

2) Pour des raisons d'économie d'énergie, voir pour baisser au maximum la t° de l'eau de chauffage. Plus la t° est basse, moins il faut d'énergie pour la chauffer. Si on garde le tampon et qu'on doit le chauffer à 80° pour pouvoir redistribuer ces calories sur 2 jours, tu n'auras pas le choix. Maintenant il faut voir si cet abaissement de t° est compatible avec ton réseau. Pour le chauffage sol, pas de problème, on devrait tourner à max 35°. Pour les radiateurs de l'étage, il faut voir leur dimensionnement et la t° que tu veux dans ces pièces. Si tu peux te satisfaire de 18-19° comme t° de pièce, on peut éventuellement y faire passer de l'eau à 40 ou 45°. A essayer. Chez moi, c'est une ancienne maison avec un mixte chauffage sol/radiateurs à l'étage. Les radiateurs sont un peu surdimensionner et ils se trouvent dans des chambres, donc en faisant passer de l'eau à 30°, je maintiens 18° dans ces pièces, ce qui me suffit.

3) Pourquoi ne pas installer une pompe à chaleur soit air/air, soit air/eau.

Air/air dans le cas où la configuration de la maison le permet, style rez assez ouvert (cuisines, sam, salon) avec une unité d'air chaud et la seconde unité d'air chaud dans une autre pièce/partie de la maison. Cela permet de donner un appoint quasi instantané lorsqu'il le faut. Rendement très bon les 3/4 du temps (sauf quand il fait très froid, à ce moment, on se rapproche du rendement d'un chauffage électrique classique). Installation simple et investissement limité.

Air/eau pour te brancher sur ton circuit d'eau de chauffage (et éventuellement ECS). L'investissement est un peu plus lourd, mais conviendra mieux si la configuration de la maison ne permet pas la solution ci-dessus. Le rendement sera comparable mais toujours plus économique que le mazout. Ici aussi, l'unité PAC air/eau se met en marche dès que c'est nécessaire, mais avec un temps de réponse un peu plus long que pour le air/air, puisqu'on doit chauffer de l'eau.

Pour la régulation, une vanne trois voies pour le circuit chauffage sol, avec sonde extérieure + sécurité avec une t° max sur ce circuit. Une deuxième régulation du même type (avec sonde ext.) qui met en marche ou non l'unité PAC. L'adaptation de la t° se fera automatiquement si ton ddg est en marche ou non.

Voilà quelques possibilités en fonction de la description faite de ton installation.

Ne pas oublier que si tu choisis une PAC, il faut comparer avec le prix d'une chaudière mazout, mais aussi d'une citerne mazout (double parois, sécurité, ...) et d'une cheminée (si pas encore existante). En comptant tout, cela ne devrait pas nécessairement être plus cher qu'une installation mazout. Faut faire le calcul.

Désolé d'avoir été si long...
14/10/2010 Vieux  
 
  49 ans, Hainaut
 
Et CBR ne répond plus ?
14/10/2010 Vieux  
 
  49 ans, Hainaut
 
1 Jup,

Merci pour la pensée. Je reveindrai plus tard sur ce que tu as dit. Je suis en plein brol sanitaire salle de bain.
14/10/2010 Vieux  
cbr
  47 ans, Namur
 
cOUCOU

si je suis là mais ça va vous faire rire....je bosse

Hé ouiiii les interminables paperasses


Je ne t'oublie pas mais ce soir y faut que je boulotte
14/10/2010 Vieux  
  44 ans, Hainaut
 
Bonjour,

Je ne suis pas pour la suppression du tampon.

La puissance du ddg artisanal et les déperdition en ligne peuvent être estimées par le temps qu'il met à chauffer le tampon sans autre consommation (chauffage sol, ECS, ...).
Une durée en minute et un delta t° suffisent, le volume étant connu.

Ce qui m'inquiète est la déperdition de 1°K par heure de déperdition du tampon ce qui est important.

La tampon sert justement à permettre une utilisation d'une source de chaleur d'importance moindre pour pouvoir bénéficier d'une puissance supérieur à un moment donné et plus court.

J'ai l'impression que la sensation qui est recherché ce doit d'être rapide or on est en recherche inverse, poelle artisanal de puissance limité, chauffage par le sol avec une inertie certaine.
Avez-vous une idée du tps nécessaire pour la mise à Température de cette dalle de sol ? On parle en jour pour la première mise à t° et pas en heure.

Pour les déperdition une feuille excel par exemple : https://spreadsheets.google.com/ccc?...zY2NKUlE&hl=en

La seul critique que je formule est l'abération de l'échangeur sur le chauffage par le sol en place d'une simple vanne 3 voies motorisée. On perd juste 30% de rendement dans l'échangeur et oblige à être en t° haute dans le primaire.


Donc le choix de la chaudière doit s'orienter vers un modèle traditionnel ou basse t° (soit 45°C pour le chauffage par le sol + 15°C pour l'échange donc une t° minimum de départ de 60°C pour la chaudière).

Il manque un schéma de principe afin de facilité la lecture de l'ensemble et de sélectionner la bonne régulation.
A vous de voir si vous chercher un truc indépendant pour chaque utilisateur (ECS, chauffage sol, ...) ou un truc qui gère l'ensemble.

Je m'inquiète également des dimenssions des tyuauteries qui me semble un peu limite mais point à vérifier notamment en fonction de la puissance de chauffe totale nécessaire.

Courrage et encore bcp de temps à consacrer.

A+
Led
18/10/2010 Vieux  
 
  49 ans, Hainaut
 
Bonjour.

je reprends donc le collier...

Théoriquement, il est indiquer dans les brols pour ce ballon que la tolérance est de... 1 degré de perte par heure. Dans la réalité, je ne peux riend dire étant donné que je n'ai encore rien tester. la seule chose est que quand j'ai bypasser le ballon, et que j'ai du vider ce dernier, l'eau était plutôt tiède que froide.

Une chose est certaine en tout cas, c que le DDG artisanal est bien trop peu puissant pour chauffer le tout. Il donne un appoint mais sans plus.

Pour la mise en route du chauffage par le sol, je n'ai pas de souci sur le raisonnement et je suis conscient depuis le début de la chose.

La où je ne suis pas d'accord du tout, c'est la sois disant abérration. En effet, le but du jeu c que justement on arrive avec de la haute témpérature dans le primaire. C'était prévu initialement ainsi. On travaille avec de la haute et de la basse température. On a fait un choix sécurité et et ne pas mélanger le circuit primaire avec celui du sol. Et la vanne trois voies est bien la.

Telle que l'installation est faite, et telle qu'elle restera, Il y a trois circuits (un pour radiateur, un pour l'ECS et un pour le chauffage sol), je pense qu'il est "normal" à mes yeux qu'étant donné les différentes demandes, la régulation soit spécifique. Et la oui il faut un petit cerveau. Il faut trouver une bonne régulation qui puisse gérer à la fois les deux chaudières et à la fois les différentes demandes en fonction des besoins de chaque élément. Le ballon tampon justement est la en tant que réservoir d'énergie à distribuer au moment voulu.

Les tuyauteries sont en 1".

Oui y a encore bcp de temps à consacrer. Je dois juste trouver une chaudière de +/- 35 kw qui puisse chauffer mon ballon pendant un temps pas trop long. Je dois trouver la régulation qui puisse faire fonctionner le truc automatiquement.

Donc celui qui sait, je suis à l'écoute.

merci d'avance.

Bernard
18/10/2010 Vieux  
  44 ans, Hainaut
 
Bonjour,

Pour la régul, il existe des modules à programmer soi-même tel que les logo de chez Siemens ou les RLU préprogrammé de chez Siemens ou il existe des solutions sans fils chez Honeywell.

Pour le problème échangeur vers chauffage sol, une vanne 3 voies qui régulait le départ de 20 à 45°C avec une sonde de limite haute à 50°C qui arrête la circulation. Voilà une solution qui économise 15% d'énergie.

Je pense qu'il reste deux notions à évaluer est la maîtrise de l'inertie et de la relation temps/puissance (pour éviter la chaudière de 35kW mais certainement de moins puissance surtout avec un vase tampon).

Pour le reste, suffit de demander, il y a pas de problème.

A+
Led
18/10/2010 Vieux  
  41 ans, Liège
 
Citation:
Posté par bzetag Voir le message

Oui y a encore bcp de temps à consacrer. Je dois juste trouver une chaudière de +/- 35 kw qui puisse chauffer mon ballon pendant un temps pas trop long. Je dois trouver la régulation qui puisse faire fonctionner le truc automatiquement.
Salut Bzetag,

J'ai failli tomber de ma chaise quand j'ai vu la puissance nécessaire .

Peux-tu donner les principales caractéristiques de ta maison ? Car pour une maison traditionnelle de 100m² au sol, sans de grandes baies vitrées mais avec une bonne isolation on doit tourner aux alentours de 13-15kW grand maximum. Donc 35, waouw...

Sauf si tu prends en compte ton ballon d'eau chaude et que tu veux le chauffer en 2 heures... Mais de nouveau (voir mon post précédent), le ballon a un avantage si tu peux économiser sur quelque chose, càd si tu as un avantage à le faire chauffer en quelques heures. Si tu utilises du mazout, que tu le chauffes en 4 heures ou que tu travailles en direct, tu ne gagneras rien (le volume de mazout consommé sera le même, voire plus élevé pour le ballon vu les pertes calorifiques de 1 degré par heure, selon tes informations). Donc, ne tient plus compte de ton ballon, tu verras, ça va te simplifier la vie.

Quid de la PAC air/eau ? quel est ton avis ? Je pense que cela pourrait faire l'affaire.

Car investir dans le mazout maintenant, c'est dommage. Quid de ce combustible dans 5 ans ? Son prix ? Sa disponibilité ?

Dernière chose par rapport à tes 3 circuits. N'oublie pas que faire de la haute t° pour la distribuer à 'moyenne t°', ce sont des calories pour rien. Le moins cher, c'est de ne pas produire ces calories. Je pense donc que le mieux, c'est de produire ton eau la moins chaude possible.

Bien à toi,
19/10/2010 Vieux  
 
  49 ans, Hainaut
 
LED3,

Merci pour ton info. J'apprécie vraiment. Le hic est que je ne veux toucher à rien de ce qui est déjà installé. Donc le préalable et je le répère, c'est qu'on ne touche à rien. C'est fait ainsi et restera ainsi, ce pour les groupes hydrauliques.

Comme tu dis, il faut évaluer le temps/puissance. Et l'inertie du sol. Comment puis-je donner de l'info ? Je sais qu'il faudra des jours pour que le chauff au sol puisse donner son rendement/son utilité voulu(e). Et c normal.

Pour le temps/puissance de la chauffe de mon ballon tampon, la quid.... Je ne sais pas franchement comment penser et donc comment faire ?

Au vu des personnes avec qui je discute, l'un me dit de travailler malgré tout en haute température avec le ballon et de travailler avec la basse et moyenne température pour les trois éléments. D'autres me disent de rester dans la "basse température" afin d'une part de diminuer la consommation au mazout et même de travailler en direct.

Cela ne me dérange pas de travailler en direct et de bypasser mon tampon. Mais apparemment il y a vraiment des raisonnements différents qui ne vont pas du tout dans le même sens...
19/10/2010 Vieux  
 
  49 ans, Hainaut
 
1-jup,

Merci aussi pour ta réponse.

Initialement oui je pensais à chauffer mon tampon. Comme le message précédent, il y a différents raisonnements. Et je ne sais pas du tout dans quelle direction aller.

Et je comprends ton raisonnement.

Je ne veux pas de PAC. C'est un choix et après avoir discuté avec bobonne, on s'est mis d'accord sur ce fait. Puis, on a pas les moyens de pouvoir investir 7 à 10.000 EURO.

On a pas trop le choix. Je ne voulais pas du tout utiliser de mazout. Tu sais, si seulement mon DDG était si puissant, l'affaire serait faite. Ce n'est pas le cas. J'ai les moyens limités. Et même si tu me parles de prime ou de diminution d'impôt, il y a le cash-out et cela je ne l'ai plus.

Quid dans 5 ans. Oui tu as raison. Ceci dit quand je vois le prix du pellet, il suit grosso modo les variations du mazout. Le bois en buche, les prix montent également. Tout monte de toute manière. Quant à la disponiblité ? Je ne pense pas que nous allons connaître la fin du pétrole.

Puis à terme, je compte placer des panneaux thermiques poru chauffer mon ECS, et peut-être mon tampon (par conduction).

La maison fait 107 m² au sol. Le 1er fait 85 m² et le grenier un bon 60 m². Le grenier n'est pas fermé. Le hall du 1er et le hall du grenier forment une seul pièce de par le volume.

Besoin de cours de chauffage en mode rapide

Je reconnais que je suis dans l'impasse car les raisonnements se tiennent. Et les solutions ne sont pas nécessairement dans le même sens.
19/10/2010 Vieux  
 
  49 ans, Hainaut
 
LED 3,

Merci pour les exemples pour la régulation.... Wouaw.... Merci pour les infos;.. Faut maintenant étudier.....
19/10/2010 Vieux  
  37 ans, Luxembourg
 
Bonjour,

Je rajoute mon grain de sel, mais j'avoue que je n'ai pas tout lu.

Pourquoi ne pas simplement installer un chaudière juste après le ballon tampon en lui donnant une consigne de température en sortie.

De ce fait, si le ballon est assez chaud pour donner la température nécessaire, la chaudière ne se met pas en route car la température d'entrée de la chaudière est suffissante. Si il manque de chaleur, l'appoint est automatique.

La température de sortie de la chaudière peut être régulée sur une sonde extérieure.

La puissance de la chaudière sera calculée en fonction des déperditions pour pouvoir fonctionner comme seul système.

On installe souvant ce type de système en cas d'apport solaire. Va peut-être voir des entreprises de panneaux solaire.

Une dernière chose: isole tous les tuyaux où de l'eau chaude circule (aller et retour). Tu devrais déjà gagner quelques degrés.

Nik
19/10/2010 Vieux  
 
  49 ans, Hainaut
 
Nik,

J'ai pas tout compris.

Faut refaire le raisonnement en mode plus simple.. désolé... le disque dur est presque full et il est fatigué (lol).

Pour l'isolation, oui tu as raison.. mais je veux voir que tout marche, enfin fonctionne, pour finaliser l'installation (qui sera d'isoler tous les tuyaux). On est bien d'accord.
19/10/2010 Vieux  
  41 ans, Liège
 
Salut,

Je comprend ta réponse...

Et si tu met un deuxième DDG ? Dans une autre pièce ?

Pour la PAC, voilà comment je vois les choses : ça marche à l'électrique, ça tout le monde le sait. Il y a tellement de chose qui fonctionne à l'électricité que, pour moi, c'est la chose qui augmentera le moins vite, par rapport à d'autres combustibles comme le mazout, le bois, le pellets, ...

De plus, plutôt que d'investir dans des panneaux solaires, qui ne pourront pas te chauffer toute ton eau tout le temps (et donc tu devras avoir un appoint qui fera baisser ton rendement et ton retour d'investissment sur ces panneaux), il vaut mieux investir dans des panneaux photovoltaiques, qui vont te produire une certaine quantité d'électricité que tu n'es pas obligé d'utiliser de suite (puisque réinjection sur le réseau).
Exemple : J'ai opté pour une PAC sol/sol. OK, ça marche à l'électricité. ça à un COP de +/- 4, donc pour 1kWh consommé, elle me donne 4kWh de puissance calorifique. J'ai aussi installer des panneaux photovoltaique d'une puissance proche de ce que je consomme par an en électricité pour le chauffage. Le but étant d'être autonome par rapport aux consommations de chauffage. Depuis début juillet (date de l'installation des PV), j'ai produit et réinjecté sur le réseau +/- 3000 kWh (mais ce n'est pas fini...). Je peux donc en hiver me chauffer pour 3000kWh gratuitement (+ la production de maintenant). Comme l'électricité produite est réinjectée sur le réseau au même tarif que celle consommée, peu importe les fluctuations de prix, car lorsque je reçois ma facture annuelle, l'électricité produite s'est décomptée de celle consommée.

Tout cela vaut bien sûr si on ne change pas les règles du jeu côté fournisseur d'électricité... Ce qui me surprendrait à moitié...

Dernier détail, ma PAC est rentabilisée en 2 ans, et mes PV en 4 ans, avec les différentes aides.

A+
19/10/2010 Vieux  
 
  49 ans, Hainaut
 
Pour le second DDG, ti djuu fi.... déjà que je suis en maillot (pour ne pas dire en calebard) à l'intérieur qaund je fais fonctionner la bête, t'imagines une deuxième.... Puis je n'ai pas de boseau assez.

LOL.

Pour le raisonnement, je te rejoins assez. franchement.

Le hic est qu'il me faut 19000 + TVA pour le photovoltaique. J'ai pris mes renseignements auprès de trois fournisseurs potentiels.

Pour la PAC, il m'en faut 7 + tva. Je tourne donc au alentours des 26.000 + TVA. Le puit n'est pas aussi bien approvisionné. Je suis limite au niveau emprunt. Et je ne veux plus d'emprunt.

Donc même et malgré les aides, je dois faire un cash out de 31.500 EUR TTC. Je n'ai pas ce montant. J'ai pribilégier d'autres points comme l'isolation, le chauffagepar le sol, les radiateurs. J'ai probablement exagéré pour les modules hydrauliques et ballon (après coup). Mais cela ne comble pas les 31.500 EUR, ni la PAC.

Pour la rentabilité, je te crois bien volontiers.

Et,... concernant les règles du jeu, je suis persuadé qu'elles vont changer. C bien connu en Belgique et partout ailleurs. En outre, l'état a tellement besoin de pognon qu'ils vont devoir en trouver quelquepart. J'ai rarement vu l'état donner de l'argent sans le reprendre avec une couche en plus.

Je me "dispute" avec ma soeur car je lui dit qu'un jour pas si lointain, le Photovoltaique sera taxé ou la production sera taxée. Perso, c téléphoné d'avance.
19/10/2010 Vieux  
  37 ans, Luxembourg
 
Je vais essayer en mode simple.

Ton envie: pouvoir profiter de source d'énergie différentes (bois, solaire,...) mais pas toujours disponible au moment où tu en as besoin.

La solution: Tous ces systèmes chauffe un "gros" ballon tampon plein d'eau pendant que tu n'es pas là, ou quand tu n'as pas besoin d'énergie. Quand tu en as envie, tu puisses dans cette réserve.

Ton problème: tes sources d'énergie ne sont pas assez puissante pour chauffer le ballon à bonne température. Et donc, quand tu en as besoin, tu n'as pas assez d'énergie.

Ta solution: trouver une source d'énergie pour chauffer le ballon à bonne température, une chaudière au mazout par exemple. Moi, je dis non.

Une chaudière au mazout peut fonctionner directement, sans ballon. Quel interêt de chauffe un ballon pour le chauffage avec une chaudière au mazout. En plus, si ta chaudière chauffe le ballon le matin et que, par exemple, des panneaux solaires peuvent le chauffer la journée, ceux-ci ne fonctionneront pas car l'eau dans le ballon sera déjà chaude. Tu auras gaspillé de l'énergie pour rien.

Ma solution:
- le ballon chauffe avec les énergies qui peuvent être là quand tu en as pas besoin (solaire, DDG,...). Cela t'assure un rendement optimale de ces installations
- La température dans le ballon ne sera pas suffisante (comme tu le constates pour l'instant)
- Tu installes une chaudière au mazout. Que tu connectes hydrauliquement entre le ballon et tes collecteurs. En gros, tu mets la sortie de ton ballon dans le retour de la chaudière et la sortie de ta chaudière vers tes collecteurs (radiateurs et chauffage pas le sol).
- Tu fais réguler la température de sortie de ta chaudière en fonction de tes besoins, idéalement par une sonde extérieure.

Fonctionnement de l'installation:
- Les panneaux solaire et ton DDG chauffe le ballon.
Imaginons que la température de l'eau nécessaire dans ton installation soit de 60°C
- Si le ballon est à 40°C, l'eau va passer dans la chaudière. Celle-ci va se mettre en route pour que la température de consigne soit atteinte, soit 60°C. Ton confort est assuré
- Si le ballon est à 65°C, l'eau va passer dans la chaudière. Mais comme la température de consigne est dépassé, la chaudière ne se mettra pas en route. Ton confort est assuré sans consommer de mazout

La chaudière doit être dimensionnée pour le pire des cas: pas de soleil pendant une semaine alors que tu t'es cassé la jambe et que tu ne sais donc plus mettre de bois dans le feu. Dans ce cas-là, la chaudière ne chauffe que l'eau nécessaire pour assure le confort.

La philosophie c'est que la chaudière ne fonctionne que quand c'est nécessaire et automatiquement sans régulation complexe.

Autre explication.
En partant d'une installation traditionnelle, tu viens mettre un ballon tampon en Amont de ta chaudière. En général du solaire chauffe le ballon, mais quand ce n'est pas suffissant, la chaudière prend le relais automatiquement.

Certains installateurs de panneaux solaire vendent des systèmes pour le chauffage (en plus de l'eau chaude sanitaire), sans remplacer la chaudière existante. Essaye d'en trouver un.

Nik
19/10/2010 Vieux  
 
  49 ans, Hainaut
 
La moi mieux comprendre.

J'ai juste un "hic". Je n'ai pas envie de changer le tubage. MAIS ... MAIS je retiens le fait que je peux "by-passer" le ballon quand je suis avec la chaudière à mazout pour travailler en direct. Je retiens le fait que quand je veux la flamme, et quand j'aurai mes panneaux thermiques, je mets en route mon tampon pour emmagasiner les calories. C gratuit donc autant les prendre.

je garde le principe.

Mais il est vrai que je pourrais changer la tuyauterie sans trop de gros changement.

Et donc si je comprends bien, Tu ferais une cascade où comme départ j'aurais le ddg et les futurs panneaux solaire qui alimente mon ballon. Ce ballon doit aller au collecteur mais au passage, il y a une chaudière à mazout pour le complément (ou totalité).

Vouiiiii pas mal non plus ça.

Le truc aussi est que le ballon tampon est direct. Il n'y a pas de serpentin à
l'intérieur.

Mais cela est à envisager malgré tout.... Et c vrai que la régul serait plus "légère".

Pour les installateurs... j'en ai contacté deux donc un liégeois. Il ne veut rien faire car il n'utilise que ses propres marchandises. Je le comprends mais je trouve qu'il est quand même un peu rigide.

Et, aujourd'hui, je n'ai que le K pour une chaudière. Je ne sais pas mettre le solaire.
19/10/2010 Vieux  
  37 ans, Luxembourg
 
Voilà, c'est l'idée.

J'ai déjà discuté avec des personnes ayant une installation comme celle que je t'ai décrite et le gros avantage à l'utilisation, c'est la quasi absence de régulation complexe, qui évite plein de problème.

Je comprends pas ton truc de "ballon tampon est direct" " pas de serpentin à l'intérieur?
Page 2 sur 4 Page precedente 1 2 34 Page suivante


A lire également sur BricoZone...
cours ou base du chauffage central Par chris84 dans Chauffage, +3 17/10/2011
cherche cours de sanitaire chauffage Par jean032 dans Plomberie, +2 18/12/2009
Quel mode de chauffage choisir? Par LN79 dans Isolation, +1 25/11/2009
besoin d'aide,rapide,pas de prise de terre dans le salon !!!!!! Par les colverts dans Electricité, +1 26/05/2008
besoin d'une installation rapide et fiable Par baribal11 dans Electricité, +6 19/07/2007


Forum Chauffage : Voir ce forum, Nouveautés, Actifs, Sans rép
Tout BricoZone : Page de garde, Dernieres 24h

Photos au hasard
Voir toutes nos photos


Pas encore membre de BricoZone ?!
Attention Pour participer, poser une Question ou Répondre : inscrivez vous !
Ceci vous permettra également de recevoir un email lors des réponses.
Mais même si vous ne voulez rien écrire : vous pourrez surveiller les forums et leurs nouveaux messages, et obtenir une vue rapide de tous les nouveaux messages depuis votre dernière visite !
Tout ceci est évidemment gratuit et rapide.

Visitez aussi : BricoZone France, nos Blogs. On aime Astel, JardiZone et InternetVista.
 
Connexion!
Identifiant
Mot de passe

Inscription - Oublié ?

Annuaire Pro

Maisons Blavier s.a.

Blavier construit des maisons clé-sur-porte en mettant l’accent sur l'accompagnement et le budget


Maisons Baijot

Entreprise générale de construction Maison basse énergie Construction traditionnelle de qualit


SIBOMAT sa

Leader de la construction à ossature bois en Belgique depuis plus de 30 ans.


AlarmeMaison.biz

Pour nous la sécurité de votre maison n'est pas un vain mot.. Alarmes en KIT de bricolage!!

Ajoutez votre société