Burnéco chaudière pellet

( dans

» Plomberie » Chauffage

)
Chercher:    

Burnéco chaudière pellet



09/02/2015 Vieux  
  48 ans, Namur
 
Bonjour à tous ,

Nous avons placé une chaudière Burnéco (pellet) depuis plus de 2 ans ,195 échecs allumages, un tableau de commande remplacé, une sonde ,de multitudes d'arrêts en fumées bases avec pellet rempli dans le silo.

plus de 30 interventions de notre chauffagiste + l'électromécanicien de Burnéco envoyé par la marque mais rien...

Nous pensions que nous étions un cas isolé ,mais heureusement non, mon fournisseur de pellet m'a renseigné plusieurs clients qui ont des problèmes avec cette marque.

Burnéco à engagé pour les salons pas mal de commerciaux ,mais le service technique derrière est incompétent .

Alors réfléchissez avant d'acheter cette marque
16/02/2015 Vieux  
  31 ans, Namur
 
en ce qui nous concerne, nous allons bientôt installer une chaudière à pellets. Nous avons hésité entre Okofen, ETA et Blueburn (appartient à Okofen aussi, même garantie sur les pièces).

Nous avons finalement choisi ETA, peut-être moins connue en Belgique mais visiblement très fiable.

16/02/2015 Vieux  
 
  70 ans, Luxembourg
 
Je confirme votre choix!
Voir le sujet traité
16/02/2015 Vieux  
  40 ans, Liège
 
Citation:
Posté par calimerobix Voir le message
en ce qui nous concerne, nous allons bientôt installer une chaudière à pellets. Nous avons hésité entre Okofen, ETA et Blueburn (appartient à Okofen aussi, même garantie sur les pièces).

Nous avons finalement choisi ETA, peut-être moins connue en Belgique mais visiblement très fiable.
Si tu as reçu des offres de prix pour ces 3 marques, çà m'intéresse pour connaître leur différence de prix.

Ledeutsch.
16/02/2015 Vieux  
  31 ans, Namur
 
je demanderai à Monsieur, c'est lui qui traite tout ça. Faut faire attention à ce qui est compris ou pas aussi. Nous par exemple, on a une VMC avec une aspiration dans la buanderie/chaufferie. Donc niveau chaudière, c'est gênant. Chez ETA, le modèle choisit intègre cela, chez Okofen, il faut aller je pense dans le haut de gamme pour garantir cela. En tout cas, et là je crois le représentant, pour ceux qui veulent Okofen mais n'ont pas le budget, Blueburn est valable. Elle est juste moins bien optimisée mais niveau matériel, même garantie de qualité
27/11/2015 Vieux  
 
  34 ans, Luxembourg
 
A T T E N T I O N !!!

J'ai eu l'hiver passé donc en janvier-février 2015 (date de vos messages) des gros problèmes du même genre (échec allumage, t° fumée basse). C'était dû au pellets !! J'ai appelé le fournisseur, en l’occurrence pipi et il est venu les reprendre sont pipi vert sans trop discuter (comme si il le savait) et j'ai repris du pipi rouge ce que je prenais toujours avant et la Ho ! comme par magie plus aucun problème ! Pourtant j'en connais qui ont la même chaudière et qui utilisent du pipi vert et aucun problème. par des sources sûres j'ai appris que il y a eu pénurie chez les prod de pellets et qu'ils ont fait du pellet à la va vite...

Toutes marques confondues si le pellet est mauvais vous aurez des problèmes. Mon patron a une autrichienne et il a eu aussi du mauvais pellet et a connu des problèmes avec ça chaudière.

Je possède une burneco aussi. Je l'ai installée moi-même et j'ai fait la régulation de mon installation avec un BT.

Certes ce n'est pas une chaudière autrichienne possédant un rendement de malade qui en plus de chauffer la maison vous dit bonjour et fait le café. Mais de par sa simplicité elle est terriblement fiable et efficace pour un prix raisonnable. Les pièces sont robustes et de bonne qualité à part le ventilo de pulsion (en plastique et chinois) que j'ai remplacé par un papst en acier (made in usa).

Le problème vient des installateurs !!!! Et oui parce que les chaudière à pellets autrichienne sont pratiquement plug and play parce que la plupart des chauffagistes n'y connaissent rien en pellet (ni en régulation un peu poussée lol) ils n'ont qu'à branché le départ et le retours des radiateurs et puis basta. Si BT il y a, le fabricant autrichien leur fournira le BT de leur marque avec la régul qui va avec et un beau petit schéma à suivre à la lettre. Ensuite, un de leur technicien viendra faire la mise en service et les réglages. Donc avec tout ça aucun risques.

Mais chez Burneco tu as juste la chaudière et ensuite à toi de faire marcher tes méninges pour concevoir la régulation la mieux adaptée au fonctionnement de l'installation...

Mais il faut A B S O L U M E N T avoir une vanne de recyclage pour avoir une température de minimum 45°C sur le retour pour éviter la condensation et la formation de goudrons (et pour éviter un démarrage-arrêt intempestif du circulateur chauffage). Après moi je trouve que elle fonctionne de façon optimale avec un ballon tampon. On peut travailler sans. Mais vu que elle n'est pas très modulante ce n'est pas très efficace sans ballon tampon. De plus, suivant les réglages, elle va se mettre en mode veille ce qui cause un encrassement plus important de l'échangeur et surtout une accumulation de machefer dans le brûleur. Ce qui peut expliquer les problèmes de températures de fumées basses et échac d'allumages


Citation:
Posté par didoulenamurois Voir le message
Bonjour à tous ,

Nous avons placé une chaudière Burnéco (pellet) depuis plus de 2 ans ,195 échecs allumages, un tableau de commande remplacé, une sonde ,de multitudes d'arrêts en fumées bases avec pellet rempli dans le silo.

plus de 30 interventions de notre chauffagiste + l'électromécanicien de Burnéco envoyé par la marque mais rien...

Nous pensions que nous étions un cas isolé ,mais heureusement non, mon fournisseur de pellet m'a renseigné plusieurs clients qui ont des problèmes avec cette marque.

Burnéco à engagé pour les salons pas mal de commerciaux ,mais le service technique derrière est incompétent .

Alors réfléchissez avant d'acheter cette marque
12/12/2015 Vieux  
  32 ans, Liège
 
Bonjour à tous.
Je me bats actuellement depuis un petit temps avec une Burneco "ancienne génération". Je tiens à dire que je touche quand même ma bille en régulation et en chaudière pellets (autrichiennes).
La Burneco souffre selon moi de certains défauts (voire de défauts certains...). J'en ai vus un nouvelle génération il y a 2mois et des améliorations ont été apportées:

-Systeme de fermeture du cendrier (bidouiller sur la mienne)
-Verrin de netoyage
-Nouveau bruleur et allumage
-Extracteur de fumées.
-Clapet sur le ventilateur (je crois)

Des défauts demeures:
-Tiroir de la boite à fumée pas étanches (bidouiller sur la mienne). En plus si on doit placer la chaudière à droite d'un mur, impossible de le sortir.
- Carneaux horizontaux. C'est + facile a nettoyer, mais faut le faire tous les 15 jours!
- Ventillo cheap.
- Porte non réglable et a joints plats.
- Régulation rudimentaire .

Je ne sais pas avec la nouvelle génération mais voici les problèmes qui me concerne:
Je précise que ma chaudière est placée avec BT 500l, maintient de T°retour, pots à boues, dégazeur, que la cheminée ne comporte aucun coude a 90° (2x 45 pour retrouver l'axe de la cheminée dans le mur), le tout avec régulateur de tirage régler au testo selon la documentation.

-Allumage automatique aléatoire: Apres un entretien creuset nettoyé et vidé), si la chaudière est trop froide, la quantité de pellet de la Var1 ne permet pas d'atteindre la T° de mise en marche. Si j'augmente la quantité la tige filetée ne parviens pas à allumer. Après quelque temps de fonctionnement (et quelques residu en fonds de creuset) il est impossible de faire fonctionner l'allumage automatique.
-Du coup je n'utilise pas le mode MAF je dois laisser la chaudière en mode veille, elle s'encrasse plus et consomme (+/- 500w)
-Lors de certaine relance, le pellets ne s'allume pas de suite et fume jusqu'à l'explosion des fumées. Résultat j'en suis à mon 3ieme régulateur de tirage.
Si certain aficionados de la marque pouvais me donner des piste. Merci
12/12/2015 Vieux  
 
  34 ans, Luxembourg
 
Tu as quelques problèmes apparemment...

Ils ont eu pas mal de gros problèmes avec les premières générations et rechignent un peu à le dire ce qui est normal.

Pour commencer, c'est important de le savoir, as-tu un creuset cylindrique en acier ?

Sinon moi je n'ai pas de régulateur de tirage et je n'ai pas de problème... Donc vire le !

A EVITER : c'est mon avis (je précise) leur système de veille n'est pas l'idéal malgré ce qu'ils en disent. Parce que ça encrasse la chaudière, crée une surconsommation et peut engendrer des pannes.

Le problème c'est que à cause de leur régulation on est obligé d'utiliser ce mode veille lorsqu'on veut travailler au-dessus de 62°C de consigne. En effet, on a des problèmes de surchauffe parce le circulateur s'arrête et la chaudière continue à tourner jusqu'à ce qu'elle ai atteint sa consigne.

Je m'explique : quand on a un thermostat d'ambiance si celui-ci atteint sa consigne il ouvre son contact (ça dépend si contact ouvert ou fermé) qui est câblé sur l'entrée E6 et la chaudière arrête le circulateur. Mais la chaudière n'ayant pas encore atteint son point de consigne continue à chauffer alors que le circulateur ne tourne plus. Ce qui fait que elle déclenche en T° de sécurité (82°C) si on met une consigne de plus de 62°C.

Normalement, quand on travaille avec un BT avec une Burneco il faut travailler en mode sanitaire et avoir un BT qui fait chauffage et sanitaire en même temps (BT bain marie ça s'appelle). Mais en été c'est absurde parce que pour avoir 100 ou 300L d'eau chaude il faut chauffer toute l'eau de chauffage autour et si la chaudière est en panne ou à cours de pellets on ne peut pas chauffer avec une résistance électrique son eau chaude.

Le problème de surchauffe en mode sanitaire ne se pose pas parce que quand le BT sanitaire arrive à sa température de consigne la chaudière s'arrête de suite. Moi j'ai un BT sanitaire et un BT chauffage. Donc quand mon BT chauffage est à t° de consigne il ferme le contact comme le ferait un thermostat d'ambiance et la chaudière arrête le circulateur. Sauf que je charge mon BT à 75°C. Donc la chaudière déclenchait parce que même si le BT était à température la chaudière n'y était pas de suite.

La Solution que Burneco m'a donné : mettre le contact E6 en contact ouvert et donc faire comme si la chaudière était tout le temps en demande mais dans ce cas elle reste tout le temps en veille (Elle s'arrête quand même pour faire un nettoyage de temps en temps)! Ils m'ont répondu que ce n'était pas grave ; ça évitait de faire des démarrages trop fréquent et en plus elle repartait plus vite en chauffe. Le problème aussi c'est que le circulateur pour charger le BT tourne non-stop ce qui engendre une surconsommation électrique aussi. Avec les nouveaux circulateur vous allez me dire que c'est pas gave... Oui ! quand on travaille en direct avec un seul circulateur. Mais moi j'ai un circulateur pour le BT et un pour les radiateurs ! Et un circulateur de BT il ne doit pas moduler le débit il doit tourner à fond. Tournant à fond 24/24h 7/7j pendant 8 mois je peux vous assurer que la facture s'en ressent. 0.045 Kwh*6000h=270Kwh !!!! ça fait entre 75 et 100 euros suivant le fournisseur élec.

Mais moi j'ai trouvé une solution différente de la leur et qui est très efficace ! J'ai mis une tempo à la chute de 10 min donc le circulateur continue à tourner encore 10 min après que la régulation l'ai arrêté. Depuis plus aucuns problèmes et je travaille sans veille. Mais la grande question est pourquoi ; leur régulation ne fait pas que quand le contact E6 demande que le circulateur s'arrête, il s'arrête mais uniquement si la chaudière à atteint son point de consigne.

La réponse est que si on travaille sans BT mais avec un thermostat d'ambiance et bien si le thermostat coupe parce que il fait 21°C dans la pièce et que la chaudière n'est pas à T° il risque de faire trop chaud dans la maison si le circulateur continue à tourner jusqu'à ce que elle atteigne son point de consigne. Donc le truc c'est que en mode direct sur radiateur il n'y a pas d'autre solution que de ne pas dépasser 62°C de consigne... Ce qui n'est pas trop grave mais les personnes dans mon cas sont lésées. De plus, ils préconisent en mode direct d'utiliser la veille parce que sinon on risque d'avoir des démarrages/arrêt de la chaudière trop fréquent. Ou alors faut jouer avec l'hystérésis... Tout dépend de l'inertie de l'installation. L'idéal si on travaille en direct c'est un chauffage sol ou des convecteurs avec un faible volume d'eau.

Dernière modification par moholy 13/12/2015 à 11h11.
13/12/2015 Vieux  
 
  34 ans, Luxembourg
 
Citation:
Posté par Rabi Voir le message
Des défauts demeures:
-Tiroir de la boite à fumée pas étanches (bidouiller sur la mienne). En plus si on doit placer la chaudière à droite d'un mur, impossible de le sortir.
- Carneaux horizontaux. C'est + facile a nettoyer, mais faut le faire tous les 15 jours!
- Ventilo cheap.
- Porte non réglable et a joints plats.
- Régulation rudimentaire.
J'ai oublié de signaler que j'avais la dernière génération depuis 18 mois.

- le tiroir de fumée ne me pose aucun problème d'étanchéité sauf que pendant quelques temps il s'ouvrait tout seul parce que j'avais changé les réglages de veilles par rapport à ceux d'origines. Ce qui m'avait causé d'autres problèmes d'ailleurs. Mais de toute façon je n'utilise plus la veille. Mais je conseille de laisser les paramètres d'usines pour ce qui est de la veille.

- Canaux horizontaux je ne les ai pas nettoyé depuis au moins 3 semaines et j'ai déjà brûlé 750kg depuis. Vu que je n'ai plus de veille la chaudière s'encrasse beaucoup moins. Mais il est vrai que je ne conseillerai pas cette chaudière à une mère de famille célibataire ou à quelqu’un qui ne veut pas se salir les mains.

- Ventilo cheap tu parles de de celui de pulsion ? En effet il est en plastique... Je l'ai remplacé par un équivalent en acier quand il a cassé. Si il a cassé c'est parce que j'avais enlevé la grille de protection pour changer la résistance et je l'avais pas remise par fainéantise en plus j'avais pas remis la trappe en-dessous de la cuve et en chargeant j'ai fait tombé des pellets dedans ce qui l'a bousillé. Ils m'ont répondu chez Burneco que il ne mettait pas de ventilo en acier parce que il risquait de rouiller lors d'arrêt prolongé en été.

- Porte non réglable et a joints plats ...Je vois pas ou cela pose il problème ? Pourquoi devrait on réglé la porte ? Les joints sont identiques à des joints de poêle à bois. On peut les remplacer soit même en en achetant chez n'importe quel poêliste. D'ailleurs leurs ventilateurs on peut les trouver facilement chez n'importe quel fournisseur de ventilos. Pareil pour le moteur de vis et le verrin. Y a que la régul qu'on peut trouver chez eux lol.

- Régulation rudimentaire pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ; chaudière simple = régulation simple. Le seul Bémol c'est que elle n'est pas vraiment adaptée à certaine configuration mais moyennant une bonne régulation externe à la chaudière on peut palier à ces problèmes sans trop de difficulté pour quelqu'un de qualifié en élec/régul !

Je fais de la réfrigération industrielle et commerciale quant on achètent des chillers (si on ne les fabriquent pas nous même) chez des fabricants très connus et réputés ils n'y a pas beaucoup de régulation sur les machines. Elles ont leur régulation pour atteindre leur point de consigne en t° et souvent c'est très simple, robuste, fiable. ça n'a pas besoin d'être compliqué sinon ça crée des pannes et des problèmes et ça devient compliqué et coûteux à réparer.

Faut pas oublier que c'est le cheval de bataille de Burneco simple, accessible, pas cher et robuste !

Moi je suis vraiment content de cette chaudière parce que je n'ai pas besoin d'appeler un tech d'une marque autrichienne qui demande 75 euros de l'heure et vend les pièces que on trouve uniquement pour cette marque chez eux. Et que je n'ai pas besoin d'utiliser leur système de régulation propriétaire.
13/12/2015 Vieux  
 
  70 ans, Luxembourg
 
Citation:
Posté par moholy Voir le message
Moi je suis vraiment content de cette chaudière parce que je n'ai pas besoin d'appeler un tech d'une marque autrichienne qui demande 75 euros de l'heure et vend les pièces que on trouve uniquement pour cette marque chez eux. Et que je n'ai pas besoin d'utiliser leur système de régulation propriétaire.
Bon ok pour ce qui est de tripoter, réguler, modifier vous êtes apte.... MAIS que fait un utilisateur lambda comme moi qui n'y connaît RIEN en régulation et autres bidouillages ? ? ? ? ? ?
(Je vide le cendrier point final)
A vous lire j'ai la chair de poule à penser : "Et dire que je me suis renseigné sur cette chaudière... "
13/12/2015 Vieux  
 
  34 ans, Luxembourg
 
Attention de ne pas mal interprété ce que j'explique ici : dans mon cas j'ai fait le travail du chauffagiste. J'ai fait la régulation et une partie de l'installation (je n'ai pas réalisé la mise en place de la chaudière ainsi que son raccordement à la cheminée). Parce que de part mon métier j'ai les compétences pour le faire.

Ce que je dis fait peur parce que je parle de détails technique qui concernent les personnes qualifiées. Si on commençait à parler en détail du fonctionnement, des problèmes techniques et de la régulation de votre chaudière cela vous ferait peur aussi.

J'ai juste parlé d'une lacune dans la régulation (et non un problème ou une panne) qui handicape une configuration d'installation de chauffage central. Si on l'installe comme le préconise Burneco il n'y a aucun problème. D'ailleurs les chaudières autrichiennes aussi doivent être raccordées comme le préconise le fabricant mais peut-être permettent-elles plus de liberté ou de souplesse quant à l'installation.

Si vous avez un chauffagiste qualifié, qui connait cette chaudière et sait l'installer correctement en fonction de vos besoins et de votre budget, vous n'aurez aucun problème.

A part vider le cendrier et nettoyer de temps en temps l'échangeur (puisque ce n'est pas une chaudière à nettoyage automatique) et faire le gros entretien 1 fois par an il n'y à rien d'autre à faire en tant qu'utilisateur lambda.

Tout ce que vous risquez ce sont des pannes d'usures comme sur n'importe quelle chaudière...

P.S.: mon but n'est pas de porter préjudice bien au contraire. Je pense que le problème soulever par la plupart des gens vient d'une mauvaise installation ou d'un mauvais pellet.

Souvent les chauffagistes installent cette chaudière comme si il installaient une chaudière à mazout. Parce que ça se fait souvent en remplacement d'une chaudière mazout. Hors c'est une chaudière à bois automatisée. Il est vrai que les fabricant autrichiens ont conçu des machines qui se comportent comme des chaudières à mazout mais elles sont très compliquées dans leur fonctionnement et ça les rend d’autant plus coûteuses et fragiles. Il y a des sondes lambda, le recyclage du retour est intégré et tout un tas d'autres capteurs.

Faut pas oublier que les gens qui n'ont pas de problèmes ne viennent pas se plaindre sur les forums... Il y a peu de gens qui se plaignent de certains modèles ou marques de chaudières à pellets parce que je pense que il n'y en a pas encore beaucoup sur le marché ou que on a pas encore beaucoup de recul. Par contre, Burneco à déjà vendu plus d'un millier de ses chaudières...

Dernière modification par moholy 13/12/2015 à 15h03.
13/12/2015 Vieux  
 
  70 ans, Luxembourg
 
Merci pour cette mise au point. A lire vos posts, on pouvait vraiment se demander mais ça fonctionne cette chaudière ...
Je pense que d'autres que moi vont se sentir soulagés .
13/12/2015 Vieux  
 
  34 ans, Luxembourg
 
Citation:
Posté par Pépito Voir le message
Merci pour cette mise au point. A lire vos posts, on pouvait vraiment se demander mais ça fonctionne cette chaudière ...
Je pense que d'autres que moi vont se sentir soulagés .
J'espère...

Peut-être en voulant défendre la chaudière et rentrer trop dans les détails cela porte préjudice. Mais je trouve que il est trop facile de dire
Citation:
depuis plus de 2 ans ,195 échecs allumages, un tableau de commande remplacé, une sonde ,de multitudes d'arrêts en fumées bases avec pellet rempli dans le silo.
sans connaître toute l'histoire... Parce que les problèmes énoncés ci-dessus sont en rapport avec l'incompatibilité de fonctionnement que j'ai expliqué plus haut. A part la sonde et le remplacement de la régulation qui sont dû, et j'en suis sûr à 99%, soit à un problème de mise à la terre de l'installation, soit à un orage, soit à un mauvais "dénudage" ou "sertissage" des fils à l'assemblage de la chaudière.

Et dire que plusieurs personnes ont eu des problèmes avec cette marque faut voire quelles générations de chaudières c'est, comment et par qui elles ont été installées.

Malheureusement, Rabi à la première génération. Je connais un peu le fonctionnement parce qu'on me l'a expliqué et en effet elle est plus capricieuse. La philosophie est plus celle d'une chaudière à bois autour duquel il faut être tous les jours dessus.

Dernière modification par moholy 13/12/2015 à 22h21.
14/12/2015 Vieux  
  32 ans, Liège
 
A TOUTES PERSONNE QUI ME LIS, les problèmes que j'évoque concerne une chaudière première génération et ne peuvent être automatiquement reporté à l'actuelle.

Moholy, merci pour tes réponses.

Cette première génération ressemble plus à un prototype qu'à un produit industriel, mais était néanmoins commercialisé par Burneco, on est donc en droit d'attendre qu'elle fonctionne. Je n'ai pas le bruleur rond mais rectangulaire. Allumage par tige métallique portée au rouge par un transfo torique.

J'ai bien un BT avec ECS, mais via un serpentin. L'été je ne chauffe que la moitié supérieure avec une résistance. Pas encore essayé consigne >60 °C. et pas de problème de surchauffe. De toute façon avec le maintien de t° retour la chaudière atteint sa consigne avant le BT. Pour tout dire, quand elle est lancée, la chaudière tourne bien.

Porte non réglable et à joints plats: Sur une chaudière ou un foyer, l’étanchéité est primordiale. Les joints en gorge sont bien plus efficace, mais plus difficile (et donc cher) a mettre en œuvre. Avec le temps et l'usure les porte peuvent prendre du jeu. Sur une chaudière mazout, la charnière permet de remettre le bruleur en place avant de le "plaquer" avec des boulons.

Régulation rudimentaire : Ce n'est pas parce que la chaudière est simple qu'un peu de souplesse n'est pas le bien venu:
- En mode chauffe, on ne peux visualiser que la T° eau. quid de T° Fumée, puissance ventilo?
- LE basculement en mode chauffe se fait d'après une température fixe. Or selon la T° de la chaudière, elle sera +/- difficile à atteindre. Selon moi (et les autrichiens) une procédure de démarrage devrai être comme ceci:
1 phase ignition: injection de matière, système allumage, turbine -> check d'une élévation de T° fumée de X °C sur un temps Y. Si pas ok on recommence Z fois. Si OK -> phase montée en t°
2. Phase montée en t°: Injection periodique de matière + ventilo, attente temp Z pour T° de fumée W. si ok -> mode chauffe.
Ca ne demande pas plus de sonde ou de moteur, juste une programmation plus fine.
14/12/2015 Vieux  
 
  34 ans, Luxembourg
 
Je pensais que ils avaient remplacé les pièces qui posaient problèmes par celles de la nouvelle génération et remplacés certaines chaudières.

C'est vrai que niveau programmation ce n'est pas très poussé. Mais ça fonctionne...

Honnêtement les fois où j'ai eu des échecs de démarrage et bien le feu n'avait vraiment pas pris. Et les seules raisons pour lesquelles cela ratait c'est soit parce que mon brûleur était vraiment trop encrassé problème que je n'ai plus depuis que je n'utilise plus le mode veille. Soit, j'ai des crasses qui se mettent entre les pellets et la résistance mais l'allumage prend parfois après 2 ou 3 tentatives.

Pas de problème de surchauffe parce que tu as pas essayé + de 60°C mais le but d'un BT c'est de stocké donc l’idéal c'est à la température la plus élevée possible. De plus, pour avoir une température de retour élevée et donc un encrassement minimum il faut travaillé à des températures élevées. Sur une chaudière à bûche on travaille avec des températures de retour de minimum 55°C sinon on à des problèmes de condensation. De pouvoir travailler à 45°C en retour avec la burneco c'est déjà un luxe en comparaison d'une chaudière bûche...

Avec 60°C sur le départ tu dois vraiment être ras des pâquerettes sur le retour. ça veut dire aussi que ta vanne de recyclage renvoie une partie non négligeable de ton eau de départ sur le retour pour réchauffer celui-ci. Surtout à chaque redémarrage de ta chaudière. Moi je suis presque toujours très haut en t° sur le retour. En plus, Burneco recommande de démarrer son circulateur à partir de 50°C ce qui est normal pour atteindre 45°C sur le retour lol. Donc en travaillant à 60°C on a pas beaucoup de marge...
A lire également sur BricoZone...
Pellet,Mazout,?Quid.EdilKamin-Burneco? Par dim00704 dans Chauffage, +92 13/02/2016
Quelle utilité/comment dimmensionner un ballon tampon pour chaudière pellet (burneco) Par Rabi dans Chauffage, +5 08/11/2012


Forum Chauffage : Voir ce forum, Nouveautés, Actifs, Sans rép
Tout BricoZone : Page de garde, Dernieres 24h

Photos au hasard
Voir toutes nos photos


Pas encore membre de BricoZone ?!
Attention Pour participer, poser une Question ou Répondre : inscrivez vous !
Ceci vous permettra également de recevoir un email lors des réponses.
Mais même si vous ne voulez rien écrire : vous pourrez surveiller les forums et leurs nouveaux messages, et obtenir une vue rapide de tous les nouveaux messages depuis votre dernière visite !
Tout ceci est évidemment gratuit et rapide.

Visitez aussi : BricoZone France, nos Blogs. On aime Astel, JardiZone et InternetVista.
 
Connexion!
Identifiant
Mot de passe

Inscription - Oublié ?

Annuaire Pro

FT Chassis

Spécialiste des châssis PVC, bois et aluminium, portes et volets roulants.


DECOCHALET

Vente et placement d'abris de jardin, carports, garages, pergolas, boxes pour chevaux, ...


Tendance Habitat

Entreprise générale du bâtiment


La Vidange Loiseau S.A.

Débouchage, placement, raccordement et réparation des égouts.

Ajoutez votre société