Chaudière à condensation pour les nuls...

( dans

» Plomberie » Chauffage

)
Chercher:    

Chaudière à condensation pour les nuls...

Page 1 sur 2 1 2 Page suivante


03/02/2015 Vieux  
 
  Hainaut
 
Salut,

Vu qu'à partir de septembre 2015, les chaudières à condensation vont devenir obligatoires et que j'ai une chaudière gaz de plus de 10 ans, je commence à m'interesser au schmilblik avant de devoir le faire à l'arrache quand elle rendra l'âme.

De plus j'ai entendu tellement de trucs "dingues" sur ces chaudières de la part d'amis et de la famille que celà en devient franchement perturbant...

Bien sur je me doute qu'il y a des installateurs qui font des conneries, des gens qui ne comprennent rien à rien et font n'importe quoi mais bon ca ne me rassure pas pour autant. J'entendais beaucoup moins de gens se plaindre de leur chaudière avant ce type de chaudières.

Donc voilà un petit topo de ma situation actuelle dont je suis à peu près content maintenant qu'une partie des conneries du chauffagiste qui à fait l'installation sont réglées :

-) Chaudière gaz en cave, branchée directement dans une cheminée traditionnelle ( maison de 1953 ). Pas d'accès direct à un mur extérieur car ce sont des caves sous le niveau du sol, l'arrivée d'air frais dans les caves se fait à partir de 2 autres pièces attenantes ( ouverture en façade d'un côté et via l'ancienne trappe à charbon partiellement rebouchée de l'autre côté).
-) Circulateur pour les radiateurs + Clapet anti-retour histoire de couper le phénomène de thermo-siphon.
-) Thermostat dans le salon, vannes thermostatiques sur tous les radiateurs.
-) Boiler de 200L dans la cave avec également un circulateur déclenché par une sonde de T° de l'eau.
-) Cuisine au RDC, SDB au 1er, plus ou moins à la verticale de la chaudière. Tuyaux isolés pour les parties apparentes et sous chappe pour le reste.

Questions en vrac :

-) Est-ce vrai que le thermostat de salon va "à la poubelle" et que tout ce règle via une sonde extérieure et la chaudière elle-même ?

-) Si oui, comment gère-t-on les "coups de froid" ? Actuellement, on a froid, hop je monte de 1 ou 2 degrés le thermostat et zou une chtite vague de chaleur vient nous réchauffer en quelques minutes.

-) Comment gère-t-on les absences, les congés, la température de nuit, ... ? Mon thermostat actuel est programmable sur les 7 jours et avec 5 ( ou 6 ) programmations par jour. Donc la nuit je met à 15° par exemple, je fais tourner genre 45min avant le réveil, en journée quand on bosse ca repasse à 15°, ....

-) J'entend parler de chauffage basse température avec des radiateurs sur-dimentionnés. Ok mais quid des installations aux dimensions de radiateurs plus traditionnelles ? Est-ce lié avec une chaudière condensation ?

-) Faut-il tuber la cheminée pour éviter des problèmes d'humidité dans les murs ?

-) Faut-il un ventillateur ? Si oui, celà se place où ? c'est bruyant ?

-) A quoi faut-il faire attention lorsque le chauffagiste vient pour s'assurer qu'il ne raconte pas de bêtises, que l'installation est pensée dans les règles de l'art ?

-) J'ai aussi entendu que certains n'ont pas de sonde extérieure, la majorité des gens oui et parfois sur 2 situations identiques. Qu'est-ce qui explique cette différence ?

-) Perso j'avoue n'avoir rien à faire de la t° extérieure, ce qui m'importe c'est la température intérieure, régulée dans certaines pièces par l'utilisation des vannes thermostatiques adéquates ( genre ouverte à fond SDB + Salon car j'y ai le thermostat et réglée au cas par cas dans les autres pièces "fermées" ).

-) Boiler or not boiler ? Si oui, quelle capacité pour une famille de 4 personnes.

-) Autre ?


En effet, le gars vient un jour ou deux mais nous on va vivre avec le résultat de son travail pendant des années...


Merci d'avance à ceux qui prendront la peine de me répondre même si ca fait très neuneu et que probablement une bonne partie des réponses sont déjà dans le forum.

Mais chercher sans savoir vraiment ce que l'on cherche c'est pas simple, d'où le titre racoleur

Dernière modification par Stef666 03/02/2015 à 09h55.
03/02/2015 Vieux  
  29 ans, Brabant Wallon
 
Bonjour,

google : "chaudière gaz condensation"
4ème résultat : http://www.energieplus-lesite.be/index.php?id=10954

ça devrait répondre aux 3/4 de vos questions. Revenez ensuite avec celles qui restent.

Bonne lecture ;)
03/02/2015 Vieux  
 
  36 ans, Liège
 
Pour bien comprendre, il est utile de faire le point sur l'évolution des chaudière.

A la base, il y a la combustion du gaz suivant la formule suivante:

CH4 +2O2 = CO2 + 2H2O + libération d'énergie sous forme de chaleur.

La combustion est la réaction entre le gaz naturel et l'oxygène, le résultat est la formation de gaz carbonique et d'eau accompagnée d'une augmentation de chaleur.
Cette chaleur est utilisée pour augmenter la t° de l'eau du chauffage.

Les type de chaudière
-la première est la chaudière atmosphérique; une rampe gaz comparable à ce que l'on peut trouver sur une taque de cuisson chauffe une masse métallique dans laquelle circule de l'eau.
L'oxygène est alors simplement prélevé dans l'air du local dans lequel est installé la bête. La combustion est imprécise car l'apport en oxygène n'est pas régulé. Ce type de chaudière peut être dangereux en cas de refoulement d'air, les gaz de combustion peuvent ce retrouver dans le local au lieu d'être expulsé vers l'extérieur.

-Il y a la chaudière atmosphérique avec ventilateur; un ventilateur est ajouter pour forme l'apport en oxygène ou forcer l'extraction des gaz de combustion.

-Ensuite, il y a la chaudière étanche. Plutôt, que de prendre l'air du local, cette chaudière est équipée d'un conduit qui prélève l'air (et donc l'oxygène) à l'extérieur.
Il n'y a plus de risque d'intoxication dans le local et la combustion n'est plus dépendante de la qualité de l'air du local dans lequel se trouve la chaudière. Ce type de chaudière est toujours équipée d'un ventilateur.

-On parle aussi souvent de chaudière basse t°.
Plus les chaudières montent en t° et plus elle génèrent de pertes de chaleurs inutiles.
Avec l'évolution de l'isolation et des installation de chauffage, on est parvenu à obtenir un confort équivalent en réduisant les t° de fonctionnement des chaudières.
Cependant, les anciennes chaudières ne supporte pas de fonctionner à basse t° car un phénomène de corrosion ce produit dans la chambre de combustion.
Pour les chaudière basse t°, les matériaux des chambres de combustion ont été améliorés pour mieux résister à la corrosion.
Remarque:
-les chaudière basse t° peuvent également fonctionner en haute t° lorsque le besoin s'en fait sentir.
-les chaudières basse t° ne sont pas nécessairement des chaudières étanches, il existe des chaudière atmosphérique basse t°.
-les gaz de combustion des chaudières basse t° étant naturellement plus froids, il est nécessaire de tubé les cheminées pour évité que la vapeur d'eau ne viennent condenser dans la cheminée avant de sortir dans l'atmosphère.

Nous arrivons enfin à la chaudière gaz condensation.
Il s'agit d'une chaudière étanche, basse t° à laquelle l'on vient ajouter un récupérateur de chaleur sur l'évacuation des gaz de combustion.
Le circuit de retour de l'eau du chauffage passe par ce récupérateur de chaleur avant de repasser autour de la chambre de combustion.

Précédemment, seule la chaleur dégagée par la combustion était utilisée. Cependant, la vapeur d'eau dégagée dans les fumées contenait encore une quantité de chaleur non négligeable.
Le récupérateur de chaleur ne fonctionne de manière optimale que si la vapeur d'eau condense dans le récupérateur de chaleur, pour cela, il ne faut pas que l'eau de retour du chauffage dépasse la t° du point de rosée des gaz de combustion (+/-55° pour le gaz naturel)
03/02/2015 Vieux  
  27 ans, Liège
 
Hello,
Un petit post pour suivre ce sujet qui m'intéresse aussi étant dans le même cas (relativement).
Chaudière au mazout qui va sur ses 26 ans, qui finira un jour ou l'autre par rendre l'âme.
J'avoue être un peu perdu dans ce vaste domaine!

Je prend bonne note des avis de ce post
03/02/2015 Vieux  
 
  36 ans, Liège
 
Réponses en vrac :

-) Est-ce vrai que le thermostat de salon va "à la poubelle" et que tout ce règle via une sonde extérieure et la chaudière elle-même ?

La chaudière à condensation étant une chaudière "classique" améliorée, elle peut fonctionner avec un thermostat classique. Mais, il est vivement recommandé d'opter pour une régulation améliorée. (sonde extérieur + sonde de t° intérieure).

-) Si oui, comment gère-t-on les "coups de froid" ? Actuellement, on a froid, hop je monte de 1 ou 2 degrés le thermostat et zou une chtite vague de chaleur vient nous réchauffer en quelques minutes.

C'est justement l'un des intérêts de la sonde extérieure, une fois le système correctement réglé, la t° de la chaudière est adaptée en permanence en fonction du climat. (on aura par exemple une chaudière qui fournira de l'eau à 40° lorsqu'il fait 2°c à l'extérieur et elle peut être monté à 65°c lorsqu'il fera -10°c à l'extérieur sans que vous n'ayez quoi que ce soit à faire).
Ce mode de fonctionnement limite le gaspillage d'énergie.


-) Comment gère-t-on les absences, les congés, la température de nuit, ... ? Mon thermostat actuel est programmable sur les 7 jours et avec 5 ( ou 6 ) programmations par jour. Donc la nuit je met à 15° par exemple, je fais tourner genre 45min avant le réveil, en journée quand on bosse ca repasse à 15°, ....

La sonde extérieure n'est qu'un thermomètre électronique, celle-ci communique avec un régulateur. Sur la plupart des régulateurs, il est possible de régler des plages horaire comme sur un thermostat classique.

-) J'entend parler de chauffage basse température avec des radiateurs sur-dimentionnés. Ok mais quid des installations aux dimensions de radiateurs plus traditionnelles ? Est-ce lié avec une chaudière condensation ?

La majorité des anciennes installations étaient surdimensionnées.
-Parce qu'à l'époque, on préférait toujours mettre plus.
-Parce que généralement l'isolation a été améliorée entre temps (toiture, remplacement des châssis...)
Et même, si l'installation n'est pas dimensionnée pour fonctionner en permanence à basse t°, la régulation par sonde extérieure permet de limité la t° de fonctionnement à des t° raisonnable en dehors des périodes de froids extrêmes.

-) Faut-il tuber la cheminée pour éviter des problèmes d'humidité dans les murs ?


Oui, c'est vrai pour toutes les chaudières basses t°


-) Faut-il un ventillateur ? Si oui, celà se place où ? c'est bruyant ?

Toute les chaudières étanches sont pourvu d'un ventilateur, mais le fonctionnement est très peu bruyant, les nouvelles chaudière ne font pas plus de bruit qu'un four à chaleur tournante

-) A quoi faut-il faire attention lorsque le chauffagiste vient pour s'assurer qu'il ne raconte pas de bêtises, que l'installation est pensée dans les règles de l'art ?

Beaucoup de chose... Mais il faut soit même savoir de quoi on parle

-) J'ai aussi entendu que certains n'ont pas de sonde extérieure, la majorité des gens oui et parfois sur 2 situations identiques. Qu'est-ce qui explique cette différence ?

Les bons ou mauvais conseils du chauffagistes

-) Perso j'avoue n'avoir rien à faire de la t° extérieure, ce qui m'importe c'est la température intérieure, régulée dans certaines pièces par l'utilisation des vannes thermostatiques adéquates ( genre ouverte à fond SDB + Salon car j'y ai le thermostat et réglée au cas par cas dans les autres pièces "fermées" ).

C'est une façon de voir les choses, mais vous consommez plus de gaz.


-) Boiler or not boiler ? Si oui, quelle capacité pour une famille de 4 personnes.

Le boiler permet un certain confort comme alimenté deux douches en même temps...
Par contre, le fait de garder de l'eau chaude 24h/24 dans un réservoir occasionne des pertes d'énergies complémentaires. La consommation est un peu plus élevée avec un boiler.


-) Autre ?

Tant de chose à dire, il est par exemple préférable d'installé une chaudière moderne dans une salle de bain ou une cuisine pour récupérer la chaleur dégagée par celle-ci plutôt que de perdre cette chaleur en cave...
03/02/2015 Vieux  
 
  39 ans, France
 
pour completer un peu

une chaudiere a condensation est un chaudiere basse temperature auquel on a mit un recuperateur de chaleur au niveau des fumées
cela lui permet donc d'avoir des fumées au max autour de 100°c
donc par rapport a une basse temperature tu y gagne un poil deja
mais tu avouera que la on n'a pas encore parler de condensation

mais apres il y a un phenomene physique qui rentre en jeux et qui fait la magie de la " condensation"
disons que si tu perd 1°c sur les fumees tu gagnes 1 calories (arbitrairement) tout te semble lineaire
mais c'est lineaire avant et apres le point dit de condensation des fumées ( point de rosée)
et la magie fait que quand tu atteint ce point et que tu descend en dessous tes fumées perdent alors disons 4 calories d'un coup
puis en dessous tu reprend ton rythme a 1calories par degres

donc en resumer
tu passe de 70 a 60 degres dans tes fumees tu recuperes 10 calories
tu passe de 60 a 50 degres dans tes fumees tu recuperes 10+4 calories
tu passe de 50 a 40 degres dans tes fumees tu recuperes 10 calories

ensuite la condensation sera plus ou moins totale sur l'ensemble des fumees selon le debit d'eau et des fumees d 'ou l importance de descendre le plus bas possible ( temperature d'aller inferieure au point de rosée par exemple) pour avoir une condensation la plus complete possible

biensur les chiffres sont faut mais amplement suffisant pour comprendre
04/02/2015 Vieux  
  61 ans, Bruxelles
 
J'ai aussi beaucoup réfléchi à ce problème ...Je te conseille de prendre sans tarder une des « dernières » chaudières atmosphériques. Moins cher, moins de problèmes de panne, pas de tubage de cheminée nécessaire, tu gardes tes radiateurs comme ils sont, et pas de sonde extérieure. Vaillant fait d'excellents modèles...Les chaudières à condensation sont à mon avis à réserver aux constructions récentes, qui leur sont adaptées. 1953, c'est beaucoup trop vieux pour une chaudière à condensation, tu ne vas rien gagner et tu vas y perdre.
04/02/2015 Vieux  
  36 ans, Flandre
 
Je n'ai pas une maison récente (1965).

J'ai une chaudière à condensation depuis quelques années + sonde extérieure + thermostat MODULANT (PAS un classique, ON/OFF).

Economie, confort, jamais eu une panne. En fait, quand tout est bien réglé (courbe, horaires nuit, absences etc.)... je n'y pense même plus.

Je vous déconseille fortement de vite acheter une des dernières chaudières atmosphériques.

Je vous conseille plutôt de prendre le temps d'en apprendre UN MAX sur le sujet. De vous forger votre propre avis. Seulement après, commencez à inviter les installateurs pour les devis ensuite. Et devant eux, vous faites celui qui n'y connait rien. Vous lui posez des questions basiques. Et vous allez débusquer les installateurs sérieux, ou ceux qui n'ont jamais pris le temps de se mettre à jour... et je vous prie de croire qu'il y en a. Je ne parle même pas que du poste "chauffage".

Quand vous faites confiance à un installateur... let's go. Vous avez le temps. 15 ans, ça va encore, ne vous précipitez pas.

C'est l'avis d'un utilisateur... pourquoi ? Je vous laisse lire les innombrables posts sur le sujet sur ce forum....
04/02/2015 Vieux  
  Hainaut
 
Après plusieurs devis et en tenant compte des contraintes techniques et un doute sur le fiabilité de ces objets de "haute technologie" que sont les chaudières à condensation je penche vers une chaudière gaz sans condensation.

Mais une chose très importante à prendre en considération est votre consommation actuelle ! Pour ma part 1500 à 2000 litres de mazout par an avec ma vieille Viessmann de 30 ans, le coût supplémentaire d'une chaudière à condensation hypothèque toute économie je pense.
04/02/2015 Vieux  
 
  58 ans, Hainaut
 
J'ai installé une chaudière à condensation fin 2011dans une maison plus ancienne (1950) et j'ai diminué ma consommation de gaz de + de 20.000 kwh (sans production d'eau chaude : boiler électrique) à moins de 18.000 kwh avec eau chaude pour 5 personnes.
04/02/2015 Vieux  
 
  39 ans, France
 
Sur le gaz la question ne se pose même pas
Quand au fioul , il est vrai que le surcout ne vaut que très rarement l affaire
Car pour le fioul la condensation ne commence que vers les 43 degres
Dônc presque irréalisable sans plancher chauffant
Une tres bonne basse temperature acceptant les retours froids et une sonde ext sera bcp plus efficace pour moins dans 90% des cas
04/02/2015 Vieux  
 
  Hainaut
 
Merci à tous pour vos commentaires et infos. C'est super utile.

Côté consommation, je suis entre 1800 et 2300 m³ par an pour une maison de 1953 qui a été rénovée il y a 10 ans avec nouveaux chassis double vitrage et isolation toiture ( 22cm de laine de verre ) + lambris. Famille de 4 personnes, utilisation pour le chauffage et l'ECS avec boiler de 200L.

@benlan2000 :
Et bien tu ouvres la porte à encore plus de réflexions avec tes réponses. C'est cool .

Sinon pour ma part, celà ne me dérange pas trop de perdre un peu de chaleur en cave car celà influence de toute façon le sol du RDC par en dessous tout en maintenant une température fraiche en hiver pour madame s'occuper du linge à la cave Par contre j'ai bien isolé les tuyaux apparents histoire de ne pas pousser le bouchon trop loin

Donc, à ce stade si j'ai bien compris, pour une chaudière condensation obligatoire "post-septembre 2015", je dois :

-) Tuber la cheminée.
-) Raccorder la chaudière à l'égoût car il va bien falloir évacuer les condensats.
-) Puiser de l'air quelque part ( probablement par le tubage d'évacuation je suppose ? )

-) La question du Boiler or Not Boiler dépend de quels paramètres pour faire un choix finallement ? On a le confort d'un côté avec une légère surconsommation mais le scénario sans boiler implique quoi au juste ?

-) Si j'ai bien compris, la sonde extérieure sert à définir en temps réel la T° de l'eau de la chaudière et le thermostat intérieur est toujours d'actualité et permet de définir par tranche horaire la T° demandée intérieure tout en se gardant un possible boost "à la demande"

On progresse, on progresse
04/02/2015 Vieux  
  36 ans, Flandre
 
Re,

- Tuber la cheminée: oui, indispensable. J'en connais (de nouveau très mal conseillé) qui ont cru bon de ne pas le faire => humidité ! C'est normal.

- Raccorder la chaudière à l'égoût car il va bien falloir évacuer les condensats: oui. Mais il y a certainement moyen de se raccorder pas trop loin dans votre cave. Ce n'est pas une rivière hein Chez moi c'est un tuyau assez fin.

- Puiser de l'air quelque part: oui... mais ça dépend. Chez moi, la chaudière est placée dans un petite cave, où il y a une petite ouverture vers le jardin. L'installateur avait conclu que c'était suffisamment aéré que pour puiser l'air dans la cave même. En effet, no problemo.

- Pour le boiler... je laisee d'autres répondre. Mais si vous en avez déja un, il pourra peut-être réutilisé. Chez moi ce fut le cas. Niveau confort, on a de l'eau chaude plus vite. Pour le reste, je laisse d'autres réagir.

- En fait, votre sonde extérieure va être LA CHEF ! Pourquoi chauffer votre eau à 60 degrés si dehors, il y a 13 degrés et que, en fonction de cette temp extéieure, le confort serait assuré en chauffant l'eau à 40 degrés ? (par exmple).
Donc la sonde va faire en sorte (si la courbe de chauffe est bien réglée) de ne jamais chauffer l'eau plus qu'il ne le faut => économies (chez moi, ce fut de grosses économies).

Alors... soit on laisse comme ça. On met des vannes thermo sur tous les radiateurs et on règle la température grace à ces vannes.

Mais imaginez que votre eau est chauffée à 50 degrés, et que vous voulez environ 20 degrés dans votre salon, ce que cette température d'eau permet.
Imaginez aussi que le soleil tape dans votre fenêtre du salon et que votre four soit allumé, qu'il y ait une fête chez vous avec 30 personnes dans la pièce, etc. et donc qu'il y a un apport "extérieur" de chaleur. La température dans votre pièce va monter sans que votre système de chauffage "ne soit au courant" (vous devez commencer à jouer avec les vannes thermos.... très imprécis.
Mais si maintenant, en complément de votre sonde extérieur, vous installez un thermostat modulable dans le salon, vous allez le régler sur 20 degrés et celui-ci va prendre en compte l'apport extérieur de chaleur. Il va dire à la chaudière: "Hey fifille, t'es bien gentille de me débiter tes 50 degrés, mais ici on commence à cuire. Je veux garder mes 19 degrés moi !".
Alors la chaudière va lui répondre: "OK OK, je vais baisser un peu la température, comme ça tu pourras garder tes 20 degrés".

En d'autres termes, le thermostat modulable va venir "lisser" la tempéarture. Ou apporter une certaine "correction" à ce que la courbe a calculé.

En plus, c'est un thermostat: donc réglage d'une température nuit, plages horaires pour vacances. Etc.

Voila, en des termes moins techniques... de "simple utilisateur" à "simple utilisateur"
06/02/2015 Vieux  
 
  Hainaut
 
Merci Tof

Pour l'évacuation je ne m'en fait pas trop, je devrai juste faire genre 1m, 1.5m de découpe dans une chappe pour enterrer un tuyau d'évacuation qui irait se connecter dans un sterput. J'ai pas le choix, le passage entre 2 caves est justement celui entre la chaudière/cheminée/boiler et le sterput, du coup pas envie de me prendre les pieds dans le tuyau
06/02/2015 Vieux  
 
  27 ans, Hainaut
 
J'ai l'impression que 2015 va marquer l'avènement des chaudières hybrides. Avec la généralisation des chaudières à condensation, les marques vont devoir trouver des arguments supplémentaires pour justifier la vente de matériel plus cher.
Daikin, Buderus et Atlantic sont déjà sur la balle, avec pour chacun des avantages :
- Daikin : COP élevé jusqu'à 2°C
- Buderus : moins cher et entre dans leur logique de "système" complet (possible d'associer les éléments Chaudière condensation, PAC et panneaux solaires séparément au fur et à mesure)
- Atlantic : sa réputation mais assez peu présent en Belgique

Je suis curieux de voir ce que nous réserve Batibouw... A part pour Buderus qui va sortir un thermostat semblable au Nest pour ses chaudières condensation.
06/02/2015 Vieux  
 
  35 ans, Brabant Wallon
 
une question au passage : j'ai une chaudière Viessmann gaz à condensation de 2011, elle chauffe bien et j'ai une consommation de gaz normale.
je vois chez mes voisins de la brume sortir constamment de leurs cheminées/évacuation
et chez moi... rien de rien
Est-ce normal docteur?

Merci
06/02/2015 Vieux  
 
  27 ans, Hainaut
 
Citation:
Posté par greg100 Voir le message
une question au passage : j'ai une chaudière Viessmann gaz à condensation de 2011, elle chauffe bien et j'ai une consommation de gaz normale.
je vois chez mes voisins de la brume sortir constamment de leurs cheminées/évacuation
et chez moi... rien de rien
Est-ce normal docteur?

Merci
C'est plutôt bon signe (en théorie si ta cheminée est bien tubée), ça veut dire que tu condenses beaucoup, pas eux...
06/02/2015 Vieux  
 
  36 ans, Liège
 
Citation:
Posté par greg100 Voir le message
une question au passage : j'ai une chaudière Viessmann gaz à condensation de 2011, elle chauffe bien et j'ai une consommation de gaz normale.
je vois chez mes voisins de la brume sortir constamment de leurs cheminées/évacuation
et chez moi... rien de rien
Est-ce normal docteur?

Merci
C'est normal, la vapeur d'eau présente dans les gaz d'échappement de votre chaudière condense directement à la sortie de celle-ci.
Chez vous, il n'y a presque pas de vapeur d'eau qui sort de la cheminée.
14/02/2015 Vieux  
 
  72 ans, Bruxelles
 
Citation:
Posté par kenny82 Voir le message
pour completer un peu

une chaudiere a condensation est un chaudiere basse temperature auquel on a mit un recuperateur de chaleur au niveau des fumées
cela lui permet donc d'avoir des fumées au max autour de 100°c
donc par rapport a une basse temperature tu y gagne un poil deja
mais tu avouera que la on n'a pas encore parler de condensation

mais apres il y a un phenomene physique qui rentre en jeux et qui fait la magie de la " condensation"
disons que si tu perd 1°c sur les fumees tu gagnes 1 calories (arbitrairement) tout te semble lineaire
mais c'est lineaire avant et apres le point dit de condensation des fumées ( point de rosée)
et la magie fait que quand tu atteint ce point et que tu descend en dessous tes fumées perdent alors disons 4 calories d'un coup
puis en dessous tu reprend ton rythme a 1calories par degres

donc en resumer
tu passe de 70 a 60 degres dans tes fumees tu recuperes 10 calories
tu passe de 60 a 50 degres dans tes fumees tu recuperes 10+4 calories
tu passe de 50 a 40 degres dans tes fumees tu recuperes 10 calories

ensuite la condensation sera plus ou moins totale sur l'ensemble des fumees selon le debit d'eau et des fumees d 'ou l importance de descendre le plus bas possible ( temperature d'aller inferieure au point de rosée par exemple) pour avoir une condensation la plus complete possible

biensur les chiffres sont faut mais amplement suffisant pour comprendre
@ kenny82 J'ai repris tout votre post afin que vous ne deviez pas rechercher où j'aurais extrait la phrase en gras.
Question : vous confirmez bien qu'il s'agit de la t° de l'aller ?
Merci bcp.
14/02/2015 Vieux  
 
  39 ans, France
 
La condensation se fait grâce a un retour froid
mais elle commence quand le retour devient inférieur au point de rosée
mais la condensation commence seulement
elle devient maximale que quand meme l aller est en dessous du point de rosée et Dônc ton retour l est aussi de facto

Dônc si tu as un retour de 51 degres tu commencera à avoir un rendement de 101%
Mais pour aller chercher les 109 %
Il te faut soit un condenseur tres grand (par rapport au volume des fumées) avec un bon debit d eau sur le retour pour assurer une condensation complète
Soit un petit condenseur et un aller aussi sous le point de rosée
Soit un condenseur Plus grand virtuellement ( en diminuant la puissance brûleur Dônc moins de fumées ) et un retour froid

Tu vois tout est affaire de rapport
Dônc les 109% Sont accessible de façon sure et certaine si et seulement si
une chaudiere avec un aller sous les 52degres pour le gaz
Une chaudiere qui est sur sa plage de modulation le plus petit possible

Ceci dit tout cela est à tempérer par la conception meme de la chaudiere qui pourra alors t accorder les 109% plus tôt qu une autre
Un condenseur Plus gros que les autres , un foyer condenseur tout en un par exemple

Bref pas simple
Page 1 sur 2 1 2 Page suivante


A lire également sur BricoZone...
Electricité pour les nuls Par moxaline dans Electricité, +26 12/10/2015
"Utiliser une chaudière à mazout" pour les nuls... Par zefab dans Chauffage, +4 27/09/2009
Jardinage pour les nuls Par newdiwa dans Abords, Allées, Jardins, +32 21/04/2009
Electricité pour les nuls Par Sonia1975 dans Electricité, +13 18/07/2008


Forum Chauffage : Voir ce forum, Nouveautés, Actifs, Sans rép
Tout BricoZone : Page de garde, Dernieres 24h

Photos au hasard
Voir toutes nos photos


Pas encore membre de BricoZone ?!
Attention Pour participer, poser une Question ou Répondre : inscrivez vous !
Ceci vous permettra également de recevoir un email lors des réponses.
Mais même si vous ne voulez rien écrire : vous pourrez surveiller les forums et leurs nouveaux messages, et obtenir une vue rapide de tous les nouveaux messages depuis votre dernière visite !
Tout ceci est évidemment gratuit et rapide.

Visitez aussi : BricoZone France, nos Blogs. On aime Astel, JardiZone et InternetVista.
 
Connexion!
Identifiant
Mot de passe

Inscription - Oublié ?

Annuaire Pro

AlarmeMaison.biz

Pour nous la sécurité de votre maison n'est pas un vain mot.. Alarmes en KIT de bricolage!!


SUNNYHEAT by FOXeco

Chauffage infrarouge longues ondes. Le système le + économique, écologique & et sain au monde !


Eco Home sprl

Gestionnaire de projet de Construction de maisons individuelles


Ent Chif Eric construction

Entreprise de gros oeuvre, maçonnerie façade, annexe, aménagement extérieur, transformation, etc

Ajoutez votre société