Comment regler son thermostat d'ambiance et ses vannes thermostatiques?

( dans

» Plomberie » Chauffage

)
Chercher:    

Comment regler son thermostat d'ambiance et ses vannes thermostatiques?

- Page 2
Page 2 sur 2 Page precedente 1 2


28/12/2010 Vieux  
  42 ans, Hainaut
 
La nuit pas besoin de chauffage, on est au chaud sous la couette... 16°C me semble correct,...
(même si certains diront que le matin cela prend plus de temps pour réchauffer la maison,... à ce rythme là, on chauffe tout le temps alors,...)
Et oui, la consommation dépend de beaucoup de facteur, isolation, maison de rangée,... mais aussi taille de la chaudière et réglage du brûleur...
28/12/2010 Vieux  
  38 ans, Liège
 
Bonjour

Rhoooo je ne peu passer par ici en restant sans voix certains étant totalement a coté de la plaque au sujet REGULATION

Il existe plusieurs possibilités de faire fonctionner une installation de chauffage central, ici on est dans du grand basique en effet on ne fait pas d'eau chaude sanitaire dans les cas présent.

La base sans aucuns systèmes de régulation la chaudière se maintien en t° le circulateur tourne en permanence (la norme actuelle est de 75°c au départ), des vannes manuelles sont ouvertes et fermées lors d'un besoin de chaleur dans une pièce.

Il est ensuite possible de greffer des vannes thermostatiques sur l'installation, leurs but est d'ouvrir et fermer le passage d'eau dans le radiateur en fonction d'une T° de confort déterminée.

On progresse dans la régulation et on place un thermostat d'ambiance (pour l'info de certain un th d'ambiance permet une économie d'énergie estimée entre 7 et 15%) Le thermostat d'ambiance sera généralement placé dans la pièce de jour la plus fréquement habitée, son but couper chaudière et circulateur lorsque l'on a pas besoin de chauffage.

Petite explication : une chaudière traditionnelle est raccordée à un conduit de cheminée qui par défaut provoque un courant d'air traversant cette même chaudière et la refroidissant au profit des oiseaux. Il en va de même avec la consommation électrique et la déperdition calorifique entrainée par le circulateur.

Le fait de ne pas mettre ou de laisser la vanne thermostatique sur 5 dans la pièce ou se situe le thermostat est une erreur !

Un radiateur étant calculé pour une période de -12°c extérieur avec une entrée d'eau a 75°c et une sortie à 65°c fonctionnera à 100 % uniquement dans ces conditions si on dépasse les -12 il deviendra insuffisant tandis que si on est au dessus des -12 le radiateurs sera sur dimensionné (il sera donc sur dimensionné la majorité du temps).

Pour une utilisation avec radiateur un exemple je demande 20 °c dans la pièce ou se situe le thermostat, la vanne thermostatique réglée afin d'utiliser l'inertie du radiateur (En effet un radiateur est une masse métallique une fois la vanne fermée il continuera de dégager de la chaleur). En fonction des marque, type et configuration perso la vanne sera réglée sur 19-20-21 ... Le principe est donc que la vanne se ferme 5-10 min avant que le thermostat de se coupe laissant donc la circulation se poursuivre dans la cas ou une autre pièces ne serait pas arrivée a t°.

Dans toutes pièces ne possédant pas de Thermostat la vanne thermostatique aura pour but de limiter la t° de confort maximale.

Deuxième but du thermostat d'ambiance provoquer une différence de t° jour nuit En effet les chambre étant généralement chauffée de manière moindre lorsque l'on y dors il devient tres intéressant d'adapter les t° de confort de toutes les autres pièces. Attention cependant de NE PAS DEPASSER 5 c° d'écart entre jours et nuit la relance sera tellement énergivores que toute l'économie en serait perdue l'idéael étant 4 °c d'écart.

Alors Avant que l'on ne me ressorte les traditionnels feu de bois, chaleur lors de soupé ect sachez que la technologie c'est adaptée voila plus de dix ans que le thermostat sans fils existe ! Cela apporte un plus dans le fait ou on le place a l'endroit désiré en temps donné (on pourra d'ailleurs tabler une t° jours dans les pièces de jours et une t° nuit dans les pièces de nuit alors qu'un thermostat fixe filaire prendra une t° nuit dans une pièce de jour).

Et enfin on arrive à la régulation climatique, un module de gestion, une vanne mélangeuse, une sonde intérieure ou un thermostat, des sonde de départ et retour, une sonde extérieure. Ce système permettra de gérer au mieux une installation de chauffage, mais il est aussi des plus complexe il suppose une installation bien calculée et équilibrée hydrauliquement.

Le principe de base est simple on adapte la t° de départ de la chaudière en fonction de lat° extérieure et de la température intérieur. De cette manière par -12 on sera à 75°c de départ et les radiateurs a 100 % de fonctionnement. Par contre par -5 la sonde adaptera la t° de départ (par exemple à 65 °c) pour que le radiateur puisse toujours continuer à travailler avec un rendement de 100 % et ce toute la saison de chauffe.

Enfin après tout cela il existe les systèmes à circuits multiples et/ou a énergies multiples, .....

Voila voilou juste de quoi remettre un tit peu les choses dans l'ordre bien sur chaque cas est particulier et doit être adapté. (Je pourrais apporter plus tard un exemple plus complexe je suis sur l'étude pour mon privé d'une régulation avec 6 circuits (1 haute températures, 1 sanitaire, 1 chauf. sol, 3 radiateurs en version climatique et ce sur base de 3 sources d'énergies solaire thermique, feu à bois hydraulique et appoint mazout le tout passant par des sones tampon de plus de 1000 L)

Ps désolé pour l'indigestion provoquée par la tartine littéraire mais je ne pouvais laisser passer ce poste à la dérive

BenjiBxl : J'ai pu lire que vous possédiez un système DDG pourriez vous me dire ce que vous en pensez avec le recul ?

Dernière modification par lichauff 28/12/2010 à 16h24.
28/12/2010 Vieux  
  38 ans, Liège
 
Bonjour

Rhoooo je ne peu passer par ici en restant sans voix certains étant totalement a coté de la plaque coté du sujet REGULATION

Il existe plusieurs possibilités de faire fonctionner une installation de chauffage central, ici on est dans du grand basique en effet on ne fait pas d'eau chaude sanitaire dans les cas présent.

La base sans aucuns systèmes de régulation la chaudière se maintien en t° le circulateur tourne en permanence (la norme actuelle est de 75°c au départ), des vannes manuelles sont ouvertes et fermées lors d'un besoin de chaleur dans une pièce.

Il est ensuite possible de greffer des vannes thermostatiques sur l'installation, leurs but est d'ouvrir et fermer le passage d'eau dans le radiateur en fonction d'une T° de confort déterminée.

On progresse dans la régulation et on place un thermostat d'ambiance (pour l'info de certain un th d'ambiance permet une économie d'énergie estimée entre 7 et 15%) Le thermostat d'ambiance sera généralement placé dans la pièce de jour la plus fréquement habitée, son but couper chaudière et circulateur lorsque l'on a pas besoin de chauffage.

Petite explication : une chaudière traditionnelle est raccordée à un conduit de cheminée qui par défaut provoque un courant d'air traversant cette même chaudière et la refroidissant au profit des oiseaux. Il en va de même avec la consommation électrique et la déperdition calorifique entrainée par le circulateur.

Le fait de ne pas mettre ou de laisser la vanne thermostatique sur 5 dans la pièce ou se situe le thermostat est une erreur !

Un radiateur étant calculé pour une période de -12°c extérieur avec une entrée d'eau a 75°c et une sortie à 65°c fonctionnera à 100 % uniquement dans ces conditions si on dépasse les -12 il deviendra insuffisant tandis que si on est au dessus des -12 le radiateurs sera sur dimensionné (il sera donc sur dimensionné la majorité du temps).

Pour une utilisation avec radiateur un exemple je demande 20 °c dans la pièce ou se situe le thermostat, la vanne thermostatique réglée afin d'utiliser l'inertie du radiateur (En effet un radiateur est une masse métallique une fois la vanne fermée il continuera de dégager de la chaleur). En fonction des marque, type et configuration perso la vanne sera réglée sur 19-20-21 ... Le principe est donc que la vanne se ferme 5-10 min avant que le thermostat de se coupe laissant donc la circulation se poursuivre dans la cas ou une autre pièces ne serait pas arrivée a t°.

Dans toutes pièces ne possédant pas de Thermostat la vanne thermostatique aura pour but de limiter la t° de confort maximale.

Pour éviter un réglage fin et laborieux il suffit d'ajouter une temporisation au thermostat d'ambiance (certain sont programmés d'usine de cette manière) dans le cas d'une régulation automatisée c'est automatiquement prévu.

Deuxième but du thermostat d'ambiance provoquer une différence de t° jour nuit En effet les chambre étant généralement chauffée de manière moindre lorsque l'on y dors il devient tres intéressant d'adapter les t° de confort de toutes les autres pièces. Attention cependant de NE PAS DEPASSER 5 c° d'écart entre jours et nuit la relance sera tellement énergivores que toute l'économie en serait perdue l'idéael étant 4 °c d'écart.

Alors Avant que l'on ne me ressorte les traditionnels feu de bois, chaleur lors de soupé ect sachez que la technologie c'est adaptée voila plus de dix ans que le thermostat sans fils existe ! Cela apporte un plus dans le fait ou on le place a l'endroit désiré en temps donné (on pourra d'ailleurs tabler une t° jours dans les pièces de jours et une t° nuit dans les pièces de nuit alors qu'un thermostat fixe filaire prendra une t° nuit dans une pièce de jour).

Et enfin on arrive à la régulation climatique, un module de gestion, une vanne mélangeuse, une sonde intérieure ou un thermostat, des sonde de départ et retour, une sonde extérieure. Ce système permettra de gérer au mieux une installation de chauffage, mais il est aussi des plus complexe il suppose une installation bien calculée et équilibrée hydrauliquement.

Le principe de base est simple on adapte la t° de départ de la chaudière en fonction de lat° extérieure et de la température intérieur. De cette manière par -12 on sera à 75°c de départ et les radiateurs a 100 % de fonctionnement. Par contre par -5 la sonde adaptera la t° de départ (par exemple à 65 °c) pour que le radiateur puisse toujours continuer à travailler avec un rendement de 100 % et ce toute la saison de chauffe.

Enfin après tout cela il existe les systèmes à circuits multiples et/ou a énergies multiples, .....

Voila voilou juste de quoi remettre un tit peu les choses dans l'ordre bien sur chaque cas est particulier et doit être adapté. (Je pourrais apporter plus tard un exemple plus complexe je suis sur l'étude pour mon privé d'une régulation avec 6 circuits (1 haute temperatures, 1 sanitaire, 1 chauf. sol, 3 radiateurs en version climatique et ce sur base de 3 sources d'énergies solaire thermique, feu à bois hydraulique et appoint mazout le tout passant par des sones tampon de plus de 1000 L)

BenjiBxl : J'ai pu lire que vous possédiez un système DDG pourriez vous me dire ce que vous en pensez avec le recul ?
28/12/2010 Vieux  
 
  39 ans, Brabant Wallon
 
Je suis d'accord avec tout ce que vous dites (d'ailleurs fort bien expliqué) mais il y a une ou deux choses que je ne comprend pas dans votre explication :

Citation:
Posté par lichauff Voir le message

[color=SeaGreen]Petite explication : une chaudière traditionnelle est raccordée à un conduit de cheminée qui par défaut provoque un courant d'air traversant cette même chaudière et la refroidissant au profit des oiseaux. Il en va de même avec la consommation électrique et la déperdition calorifique entrainée par le circulateur.
[color=Black]
Que voulez vous dire par là ? Ou voulez vous en venir ?

Citation:
Posté par lichauff Voir le message

Le fait de ne pas mettre ou de laisser la vanne thermostatique sur 5 dans la pièce ou se situe le thermostat est une erreur !

Un radiateur étant calculé pour une période de -12°c extérieur avec une entrée d'eau a 75°c et une sortie à 65°c fonctionnera à 100 % uniquement dans ces conditions si on dépasse les -12 il deviendra insuffisant tandis que si on est au dessus des -12 le radiateurs sera sur dimensionné (il sera donc sur dimensionné la majorité du temps).

Pour une utilisation avec radiateur un exemple je demande 20 °c dans la pièce ou se situe le thermostat, la vanne thermostatique réglée afin d'utiliser l'inertie du radiateur (En effet un radiateur est une masse métallique une fois la vanne fermée il continuera de dégager de la chaleur). En fonction des marque, type et configuration perso la vanne sera réglée sur 19-20-21 ... Le principe est donc que la vanne se ferme 5-10 min avant que le thermostat de se coupe laissant donc la circulation se poursuivre dans la cas ou une autre pièces ne serait pas arrivée a t°.
D'accord mais ca me semble un peu utopique d'essayer de régler la vanne thermostatique pour qu'elle se coupe 10min avant que le thermostat ne coupe lui même le circulateur. Non ?
29/12/2010 Vieux  
  38 ans, Liège
 
Citation:
Posté par cradoc Voir le message
Que voulez vous dire par là ? Ou voulez vous en venir ?
En fait je veux juste par ce fait expliquer qu'une chaudière qui se maintien en t° en permanence (et donc sans thermostat) va consommer de l'énergie sans en fournir a l'installation de chauffage central. En gros je prends un exemple imaginons une maison de plein pied assez ouverte avec un feu a bois, je fait un feu le matin et le laisse fonctionner toute la journée. Je n'ai donc pas besoin de la chaudière ni de radiateur pour fournir de la chaleur. Mais la chaudière à pour consigne de se maintenir à 75°c, traversée par un courant d'air permanent (venant de la ventilation du local traversant la chaudière et passant par la cheminée) elle va se refroidir. Conséquence directe tout les X temps sa t° va baisser et elle va devoir se remettre a fonctionner pour réajuster à 75 °c et donc consommer de l'énergie alors que l'on en a pas besoin dans le bâtiment.

Citation:
Posté par cradoc Voir le message
D'accord mais ca me semble un peu utopique d'essayer de régler la vanne thermostatique pour qu'elle se coupe 10min avant que le thermostat ne coupe lui même le circulateur. Non ?
En effet c'est juste un moyen de parvenir à obtenir un certain confort, en règle général l'installation d'un petit module de régulation de base va gérer cet aspect en utilisant une temporisation du bruleur mais aussi une temporisation de circulation pour éliminer le train de chaleur (permet d'empêcher le refroidissement de la chaudière par la cheminée au profit de la maison)

Par contre le thermostat coupe circulateur et chaudière

Dernière modification par lichauff 29/12/2010 à 12h33.
10/01/2011 Vieux  
 
  36 ans, Namur
 
Citation:

Posté par lichauff

[color=SeaGreen]Petite explication : une chaudière traditionnelle est raccordée à un conduit de cheminée qui par défaut provoque un courant d'air traversant cette même chaudière et la refroidissant au profit des oiseaux. Il en va de même avec la consommation électrique et la déperdition calorifique entrainée par le circulateur.
[color=Black]



Que voulez vous dire par là ? Ou voulez vous en venir ?
-------------------------------------------------------------

J'ai justement fait modifié par mon chauffagiste le fonctionement de ma chaudière.
Je comprend très bien que si la chaudière maintient l'eau toute la journée à t° (65°) elle tourne pour rien et l'eau refroidi naturellement dans la chaudière et non via les radiateurs d'ou une dépense d'énergie inutile.


Avant elle était commandée par mon th. amb. ce qui veux dire que à 16h30 elle se métait en route avec le circulateur. Dans un premier temps elle envoyait de l'eau froide dans le circuit et l'eau se réchauffait péniblement puisqu'elle était en mouvement.
Il n'était pas rare qu'elle tourne 1h00 à 1h15 non stop avant d'atteindre la t° souhaitée.

Sans parler d'un éventuel démarrage pour maintenir une t° de 16 en journée lorsque nous sommes absent.

dans mon cas, la tenir à T° par 4 à 5 démarrages automatiques de 3 à 4 minutes maximum en journée est nettement plus avantageux.


Je crois qu'il faut presque travailler au cas par cas pour ce genre de réglage en fonction des instalations en place et du désirs des occupants.

Un peu de logique et de bon sens permettent déjà de s'en sortir un minimum.

il n'y a pas de secret, une vieille villa non ou mal isolée et ou l'on est souvent présent c'est 3 à 4 milles Litres par an avec toutes les vannes th de monde.

11/01/2011 Vieux  
 
  49 ans, Hainaut
 
Bonjour à tous,

Je reviens sur bricozone et après deux semaines de OFF, repos total.

J'ai aussi des soucis avec mon chauffage. C'est plutôt au niveau des règlages, de la régulation et maintenant c'est l'arrivée de mazout qui me pompe l'air...

Soit.

Après avoir appris et cogité et des nuits blanches, opte-t-on pour une régul compliquée ou un machin simple, voir basique... donc retour au source.

J'ai opté pour le moins cher mais aussi pour le plus simple, à tord peut-être.

Au rez, chauffage au sol. Au 1er, radiateurs dans les chambres et dans le hall de nuit. Et ballon solaire (qui est utilisé aujourd'hui comme ballon d'ECS chauffé par la chaudière).

j'ai placé un thermostat d'ambiance au rez au niveau du hall d'entrée (pièce qui est presque la plus froide). Ainsi la demande est maximale étant donné qu'il faut chauffer la pièce la plus froide. Et le thermostat d'ambiance fonctionne 24/24 sur le même degré ainsi je ne joue pas avec l'inertie... Seulement quand la t est plus basse, alors le thermostat s'ouvre et amène de l'énergie au tuyau dans le sol... et ça marche bien.

Pour le 1er, j'ai placé aussi dans la pièce la plus froide le thermostat d'ambiance et ce pour les mêmes raisons qu'au rez. Pour les radiateurs, j'ai placé des vannes thermostatiques pour améliorer/pour diminuer, pour donner ou pas de l'énergie dans la pièce concernée et ce bien sur si le thermostat d'ambiance est en mode "on". C'est assez logique quelquepart. On met un thermostat d'ambiance pour généraliser. On place des vannes thermostatiques pour "clientéliser" dans les pièces. Et pour la pièce la plus froide, le radiateur est sur 5, soit ouvert au max. a la limite, on aurait pu ne pas mettre de vanne car inutile.

Pour la chaudière, on l'a règlée à 60 degrés. Après contrôle et vérification, qu'on mette la chaudière à 40-50-60-70-80-90 degré, elle fonctionne de la même manière, à savoir -3 + 3 par rapport à la donnée... Et cela ne donne pas grand chose en plus en dehors du fait qu'il faut consommer plus pour arriver à 90 qu'à 40.

Donc, j'ai placé à 60 degrés. Pourquoi ? D'une part, pour amener l'ECS à 60 degrés et éviter des soucis bactériens. D'autre part, pour être au dessus du point de rosée. Apparemment il se trouve à +/- 50 degrés et c'est à cette température qu'on peut "crasher" une chaudière car à cette température, il y a de l'acide machin qui se crée... j'ai pas tout compris dans ce qu'on m'a dit... Apparemment il y a une réaction chimique qui se produit quand l'eau est à +/- 50 degré par rapport à la combustion du mazout.... Mais je répète je suis pas chauffagiste et je suis pas physicien. Et j'ai pas tout compris... Soit... Donc par sécurité je mets la chaudière à 60.

Et ca marche... ce qui me "bourre", c'est pourquoi doit-elle tourner 24h/24 et me donner 60 degré non-stop et donc à 57elle se remet en route...et quand elle atteind 63, elle s'éteint... et ainsi de suite....

Maintenant j'ai pas à me plaindre... je n'ai consommé que 700 l +/- de mazout depuis le 21/11. Est-ce bcp ? Y a t il moyen d'améliorer la chose ? je sais pas. Je demande aussi les lumières d'autres.

Mais la partie vanne thermostatique, thermostat d'ambiance, c'est assez au point.
11/01/2011 Vieux  
 
  40 ans, Hainaut
 
moi j'ai adopté le thermostat d'Amb sans fil .
et suis que je suis en bas je le laisse dans le salon . dès que je monte me coucher il grimpe avec moi
11/01/2011 Vieux  
 
  43 ans, Brabant Wallon
 
Citation:
Posté par bzetag Voir le message
Et le thermostat d'ambiance fonctionne 24/24 sur le même degré ainsi je ne joue pas avec l'inertie...

ce qui me "bourre", c'est pourquoi doit-elle tourner 24h/24 et me donner 60 degré non-stop et donc à 57elle se remet en route...et quand elle atteind 63, elle s'éteint... et ainsi de suite....

Maintenant j'ai pas à me plaindre... je n'ai consommé que 700 l +/- de mazout depuis le 21/11. Est-ce bcp ? Y a t il moyen d'améliorer la chose ? je sais pas. Je demande aussi les lumières d'autres.

Mais la partie vanne thermostatique, thermostat d'ambiance, c'est assez au point.
Je ne suis pas chauffagiste non plus (ni physicien).
A la lecture de votre post, il me semble déceler une petite contradiction : vouloir que le système puisse tourner 24h/24 (cfr. : "le thermostat d'ambiance fonctionne 24/24 sur le même degré ainsi je ne joue pas avec l'inertie". Clair qu'au-delà du thermostat, c'est bien entendu la chaudière qui doit être dispo. Donc logique que "pourquoi doit-elle tourner 24h/24 et me donner 60 degré non-stop").

Maintenant, quand vous parlez de ballon, est-ce un boiler ? Chez moi il existe une température de consigne. Si la température du boiler est trop basse, alors il lance la chaudière (en journée) ou déclenche (la nuit, compteur bi-horaire) la résistance électrique (programmée pour fonctionner, à la demande, entre 4hr et 6hr. Aucun intérêt de produire de l'ECS entre 24h00 et 04h00 du mat, sauf si on aime les déperditions calorifiques... ^-^).

Rien n'empêche non plus de programmer une température (pour les pièces où se trouvent vos thermostats, et donc aussi les autres via un effet en cascade mais avec une régulation particulière via les vannes thermostatiques) de jour et une autre de nuit (légèrement plus basse bien entendu, mais sans trop perdre l'inertie), non ?
11/01/2011 Vieux  
  38 ans, Liège
 
bzetag

Le "probleme" dans votre cas est le chauffage sol qui tourne de manière presque permanente

Il faudrait un module de gestion qui pilote les 3 zones de chauffe (rez, étage, boiler) et pour éviter un maintien de t° trop fréquent a la chaudière utiliser une boiler tampon pour le chauffage sol (votre boiler solaire de probablement 300 L peu faire l'affaire).

Petite précision pour la gestion d'un chauffage sol on utilise normalement une sonde et non un thermostat qui va jouer sur la t° de l'eau envoyée dans les circuit en fonction du besoin.

Pour le point de rosée ca provoque de la condensation dans la chaudière condensation ==> de l'eau

Dans le mazout il y a du souffre le mélange eaux souffre et co va provoquer de l'acide sulfurique qui peu détruire votre chaudière

Dernière modification par lichauff 11/01/2011 à 10h42.
11/01/2011 Vieux  
 
  38 ans, Liège
 
Citation:
Posté par DUCA Voir le message
La nuit pas besoin de chauffage, on est au chaud sous la couette... 16°C me semble correct,...
(même si certains diront que le matin cela prend plus de temps pour réchauffer la maison,... à ce rythme là, on chauffe tout le temps alors,...)
Et oui, la consommation dépend de beaucoup de facteur, isolation, maison de rangée,... mais aussi taille de la chaudière et réglage du brûleur...
16°C???? c'est super froid!!! Pas seulement pour se lever, on a essayé 17°C je me réveillais la nuit en grelottant et le nez congelé, la température idéale pour dormir est celle qui ne fait pas transpirer mais ne vous réveille pas de froid, et là ça dépend des personnes.
Et oui, la consommation dépend surtout de l'isolation (et ensuite si vous voulez 27°C partout ), puis de l'hiver aussi, plus il fait froid et plus on consomme, c'est logique, non?
Nous aussi le TH d'ambiance régule tout, et à noël, mo,n père ralait qu'il faisait froid dans la chambre d'amis (pièce fermée, avec la sdb) toutes les autres pièces sont ouvertes. Or nous étions 4, plus 2 chiens, ce qui fait monter la température de la pièce de vie rapidement, donc le Th d'ambiance coupe tout et il est vrai que dans ces deux pièces là il faisait pas super chaud (sans compter de leur mauvaise isolation et de leur exposition au nord...). Quand nous avons fait installer le tout, nous ne vivions pas dans la maison, l'erreur a peut être été de mettre le Th dans le petit couloir central, et pas dans la sdb au nord... Pas facile.
11/01/2011 Vieux  
  38 ans, Liège
 
Un écart de t° de plus de 5 °c entre le jour et la nuit entraine immédiatement une surconsommation

Ange, a nouveau pour résoudre le probleme ==> thermostat sans fils
11/01/2011 Vieux  
 
  49 ans, Hainaut
 
Lichauf,

Question module, cela je veux bien comprendre voir que je suis même demandeur. Ceci dit personne ne me donne une marque, un type, un modèle ou autre.

Donc je fonctionne de manière dite basic à savoir avec des thermostats d'ambiance, aquastats etc...

Pour ce qui devrait être fait, malheureusement le puit de liquidité commence à être à sec et j'ai assez investi.

Puis le chauffage sol est en circuit fermé et va chercher son énergie via un échangeur à plaque.

Et concernant mon chauffage sol, cela fonctionne relativement bien. En 24 h, je suis à température. Et, il fait bon. Quand la température est atteinte, le circulateur se repose le temps nécessaire. En outre, le chauffage au sol est aussi régulé via une vanne thermostatique générale.

Merci pour les explications plus pro que moi au sujet du point de rosée et de ses conséquences.
11/01/2011 Vieux  
  38 ans, Liège
 
Re bzetag

Hoooo je ne pousse en aucun cas à la consommation d'autant quand le système est déja performant et que les primes a la régulations ont étés supprimées en mai 2010.

Pour te donner des indications je travaille généralement avec tempolec ou siemens pour les régulation plus poussées.

Un petit schéma hydraulique un mail au fournisseur et il budgétise le tout mais ca peut en effet se chiffrer tres vite si on part dans du complexe et climatique ...

Un échangeur à plaque pour du chauffage sol ? quelle idée je n'avais encore jamais vu ca pour du traditionnel ?

Le thermostat interrompt la circulation primaire ou la circulation secondaire (coté sol ou coté chauffage) ?

En bref la vanne thermostatique probablement posée sur le collecteur chauffage sol est en effet un système basique de gestion de la t° circulant dans les divers circuits sol.
11/01/2011 Vieux  
 
  49 ans, Hainaut
 
Lichauf,

En fait tu peux aller sur ce topic : http://www.bricozone.be/fr/chauffage...ge2-39420.html

Voici mon schéma de chaufferie : http://www.bricozone.be/fr/showpost....7&postcount=55

Et voici l'install : http://www.bricozone.be/fr/showpost....0&postcount=12

Et donc pour répondre plus précisément, le thermostat couple les deux groupes hydauliques en même temps... Ca marche bien je dirais... j'ai pas à me plaindre du tout.
13/01/2011 Vieux  
  38 ans, Liège
 
Au vu de l'installation ca mériterait une petite étude

14/01/2011 Vieux  
 
  49 ans, Hainaut
 
En effet...J'attends de voir ce qui a à dire..... Avec plaisir.
Page 2 sur 2 Page precedente 1 2


A lire également sur BricoZone...


Forum Chauffage : Voir ce forum, Nouveautés, Actifs, Sans rép
Tout BricoZone : Page de garde, Dernieres 24h

Photos au hasard
Voir toutes nos photos


Pas encore membre de BricoZone ?!
Attention Pour participer, poser une Question ou Répondre : inscrivez vous !
Ceci vous permettra également de recevoir un email lors des réponses.
Mais même si vous ne voulez rien écrire : vous pourrez surveiller les forums et leurs nouveaux messages, et obtenir une vue rapide de tous les nouveaux messages depuis votre dernière visite !
Tout ceci est évidemment gratuit et rapide.

Visitez aussi : BricoZone France, nos Blogs. On aime Astel, JardiZone et InternetVista.
 
Connexion!
Identifiant
Mot de passe

Inscription - Oublié ?

Annuaire Pro

Ent Chif Eric construction

Entreprise de gros oeuvre, maçonnerie façade, annexe, aménagement extérieur, transformation, etc


illiCO travaux

Un seul interlocuteur pour tous vos devis de travaux de rénovation !


FT Chassis

Spécialiste des châssis PVC, bois et aluminium, portes et volets roulants.


DECOCHALET

Vente et placement d'abris de jardin, carports, garages, pergolas, boxes pour chevaux, ...

Ajoutez votre société