montage/réglage brûleur à mazout

( dans

» Plomberie » Chauffage

)
Chercher:    

montage/réglage brûleur à mazout



15/11/2011 Vieux  
  Bruxelles
 
Bonjour,
J'ai acheté l'année passée une maison équipée d'une assez ancienne chaudière à mazout Buderus 29 kW type 03.10/29 de 1979. L'hiver passé elle a parfaitement fonctionné.
Cet automne lorsque je l'ai remise en service elle s'est mise quelques fois en sécurité puis a redémarré sans problème, puis encore des hoquets à certains redémarrages.
On aurait dit qu'elle avait des coupures, un peu comme une voiture qui a des ratés d'allumage ou d'alimentation/carburation.
Comme j'aime apprendre, économiser et surtout parce que je n'ai pas grande confiance dans les "professionnels", dont celui qui était venu faire l'entretien l'année passée, j'ai donc:
1. nettoyé moi-même la chaudière de fond en comble; bien m'en a pris d'ailleurs, vu que j'ai découvert une trappe remplie de suie (appelée "chambre des fumées" sur la notice Buderus) que le "pro" n'avait pas vue ou pas pris la peine de nettoyer l'année passée;
2. nettoyé les filtres à mazout et les contacts d'allumage haute-tension du brûleur Electro Oil.
3. vérifié la cellule photo-électrique et l'électro-vanne
4. échangé le protecto-relais avec une réserve du même type pour voir si ce n'était pas la cause
3. ramoné à fond la cheminée, à l'ancienne, par le toit.

Je suis prêt à remettre en marche mais auparavant j'aimerais avoir quelques renseignements:
1. Je n'ai pas touché au gicleur parce que je n'ai pas le moyen de déterminer s'il est encore dans les normes ou pas; y a t'il un moyen de le savoir sans instrument particulier? Pourquoi les "pros" changent-ils le gicleur régulièrement? C'est une pièce complétement passive, donc à priori sans usure, à part par le passage du mazout sous pression dans le trou...Le gicleur du carbu de ma vieille R19 n'a jamais été changé en 23 ans ...
A part s'il était partiellement bouché, je ne pense pas que ce soit la cause des bafouillements de mon brûleur.

2. Y a t'il un moyen simple sans instruments spéciaux de vérifier le débit de la pompe à mazout et de régler l'ouverture de l'air? Un "pro" m'a raconté qu'il le faisait sans instruments en regardant la couleur de la flamme...

3. Le brûleur n'est pas enfoncé à fond dans l'orifice de la porte du foyer de la chaudière: la buse du brûleur fait 16 cm de long et il reste environ 2,5 cm de buse apparents à l'extérieur de la porte de la chaudière (voir sur la photo en annexe la marque verte que j'ai tracée sur la buse lors du démontage du brûleur); est-ce normal ou bien dois-je enfoncer le brûleur à fond dans le corps de la chaudière? Sur la porte de la chaudière, à l'endroit où est introduite la buse du brûleur (voir autre photo en annexe), il y a une sorte de brique réfractaire (à moins que ce ne soit de l'amiante) qui a l'air endommagée/désagrégée dans sa partie supérieure. Est-ce parce que le brûleur n'était pas enfoncé à fond dans le corps de la chaudière et que par conséquent la flamme léchait cette brique réfractaire/amiante de trop près?

Je vous remercie d'avance pour vos éclaircissements.
Merci aussi de ne pas me conseiller de changer cette vieille chaudière par une ultra-moderne basseCliquez pour agrandir température à condensation super-performante hyper-économique et patati et patata...J'aime les vieilles machines et cette Buderus me semble avoir fait ses preuves d'increvabilité en 32 ans...
montage/réglage brûleur à mazout

montage/réglage brûleur à mazout

montage/réglage brûleur à mazout

montage/réglage brûleur à mazout
16/11/2011 Vieux  
 
  58 ans, Liège
 
Bonjour,
Ma chaudière est en fonction depuis mai 1979 et le bruleur Wheishaupt de 1996.
Je remplace mon gicleur toutes les années (environ 9€).
A l'arrière du gicleur il y a un filtre,ainsi que dans la pompe.
Pour ce qui est du réglage,je fais cela à l'oeil et oreille,(couleur des fumées,bruit d'allumage)par une belle journée ensoleillée et ciel bleu.
Par acquit de conscience j'ai déjà fait contrôler les réglages par un ami et jamais eu de soucis.
Perenoel 123.
16/11/2011 Vieux  
 
  Autre pays
 
thoupinette,

Concernant le gicleur, tu touches là un point sensible des pros de l'entretien chaudière. Tu as tout a fait raison, remplacer cette pièce tous les ans est totalement stupide et ta comparaison avec les injecteur de ta R19 est très bonne.
J'imagine que s'ils ne le remplaçaient systématiquement, les gens se sentirait frustrés et aurait des doutes sur la compétence du pro.
Pour ma part, je fait moi même l'entretien de ma chaudière et je pense que je n'ai jamais changé ce gicleur. Et pour tout te dire, ma chaudière marche vraiment bien : 1200 l/an dans une maison bâtie en 94 et son rendement ne change pas d'anné en année si je compare ma consommation au degré-jour de l'IRM.
Pour ton problème d’arrêt, je pencherait plutôt pour un mauvais contact dans la commande électrique du bruleur. J'ai eu ce problème un jour, et c'était le thermostat d’ambiance (qui chez moi commande le bruleur) qui déconnait.

Bonne chance
16/11/2011 Vieux  
  28 ans, Hainaut
 
Je suis plus réservé point de vue du gicleur.. Certes c'est une pièces passive mais c'est une pièce d'usure également. Le mazout y passe a une pression d'environ 12bars, en comptant même une faible consommation comme 1200l/an vous imaginez que tt ca passe par ce gicleur. Ce passage dans ce TRES petit diamètre élargit ce canal d'injection.. Ce qui a pour conséquence de modifier les proportions combustible/air donc de modifier le produit de la combustion.
Je ne pense pas qu'il soit indispensable de le changer ts les ans mais un teste des fumées s'impose afin de vérifier le bon réglage de la combustion. Test avec un appareil de mesure correct, car le réglage a l'oreil et a la vue n'est pas évident et pas tjs correct.

Ta pompe fournit une certaine pression et en fonction du diamètre du gicleur (si il est tjs identique a ce qui est inscrit dessus) tu obtiens un certain débit.

Pour l'enfoncement du brûleur en général si il tourne bien on laisse le brûleur enfoncé comme avant l'entretien, sinon, dans la doc de la chaudière il doit être noté la distance entre le fond de la chaudière et l'accrocheur de flamme ce qui dépend également de l'angle de pulvérisation de ton gicleur.
Pour le refractaire, je ne vois pas de soucis particulier.

Avant de partir dans une multitude d'hypothèse sur la cause des ratés du brûleur, une analyse de la combustion s'impose!
21/11/2011 Vieux  
  Bruxelles
 
Merci à tous pour vos réponses.

J'ai redémarré ma chaudière et elle fonctionne comme un charme .
Je suppose que le ramonage et le nettoyage intensifs de la chaudière ont réglé le problème; d'autant que comme je l'ai signalé dans mon post précédent, j'ai vidé la chambre des fumées d'une montagne de suie qui étouffait sans doute la chaudière (oubliée par le "pro" l'année (les années) passée(s)).

@perenoel123: Pourrais-tu me préciser "Pour ce qui est du réglage, je fais cela à l'oeil et oreille (couleur des fumées, bruit d'allumage) par une belle journée ensoleillée et ciel bleu"
Quels doivent être la couleur de la flamme et le bruit d'allumage?
Pourquoi par une belle journée ensoleillée et ciel bleu?
Question de densité d'oxigène/humidité de l'air?
Pour ma part dans un souci d'économie, j'ai diminué la pression de la pompe, et par conséquent le débit dans le gicleur, jusqu'à ce que la flamme devienne plus blanche, moins épaisse, aie des ratés et finalement décroche.
Ensuite j'ai réduit l'entrée d'air pour ré-enrichir le mélange et obtenir de nouveau une flamme suffisamment stable lors du ré-enclenchement, puis j'ai fignolé l'ouverture d'air et ai finalement bloqué le réglage juste après le moment où la flamme est passée d'une couleur jaune intense assez calme (mélange à mon avis trop riche) vers une flamme bien blanche, bruyante et puissante (mélange plus pauvre) .
Ai-je bien réglé?

@dynamitron
: je pense que je vais comme toi ne pas toucher au gicleur.

@Chavc
: "Pour l'enfoncement du brûleur en général si il tourne bien on laisse le brûleur enfoncé comme avant l'entretien, sinon, dans la doc de la chaudière il doit être noté la distance entre le fond de la chaudière et l'accrocheur de flamme ce qui dépend également de l'angle de pulvérisation de ton gicleur."
J'ai justement peur que les "pros" qui ont installé/entretenu le brûleur n'aient pas fait leur boulot correctement; je ne trouve rien dans la notice de la chaudière au sujet de l'enfoncement de la buse.

Quelles peuvent être les conséquences à long terme d'un mauvais enfoncement de la buse? Fusion du foyer?
Qu'appelles-tu "accrocheur de flamme" ?



Merci d'avance pour vos nouvelles réactions.
21/11/2011 Vieux  
  Bruxelles
 
J'ai oublié:

@Chavc
: "Pour le refractaire, je ne vois pas de soucis particulier."
D'après toi d'où vient cet effritement bien visible du réfractaire?
N'est-ce pas parce que la sortie de flamme de la buse en est trop proche, à cause d'un enfoncement insuffisant de la buse?
22/11/2011 Vieux  
 
  37 ans, Liège
 
Bonjour,

Juste pour vous dire que l'entretien d'une chaudière est OBLIGATOIRE une fois par an et doit être réalisé par du personnel compétent avec du matériel d'analyse des fumées.

Quand je lis " je règle ma chaudière à l'oreille" ça me fait bondir. Je serais quand même curieux de voir les résultats du test de combustion.

J'ajoute également qu'une chaudière de 1979 ne doit plus avoir un rendement extraordinaire et à mon avis les oiseux doivent régulièrement venir se chauffer le derrière sur votre cheminé.

De plus tous les professionnels ne sont pas à mettre dans le même panier.

Si le pros change le gicleur chaque année, ce n'est pas pour rien, c'est histoire d' éviter tout problèmes et de devoir revenir "gratuitement" pour changer cette pièce.

Le réglage d'un bruleur ne se fait absolument pas comme vous l'avez fait!
Votre chaudière est prévue pour travailler sur une plage de puissance, en diminuant la pression, vous diminuer la puissance, vu que vous travaillez certainement à l'œil, vous ne savez pas où en est la pression donc aucune idée sur la puissance; ensuitre quel est le taux de CO, CO2, O2....
C'est un peu du grand n'importe quoi!

N'oublions pas qu'un entretien par un pro est déductible à 40%
22/11/2011 Vieux  
  61 ans, Liège
 
l'entretien doit etre fait tous les quinze mois et pas tous les ans,le gigleur n'est pas un bout de metal troue,prenez la peine d'en demonter un et vous verrez par vous meme qu'il a une usure,je suis un ex professionnel c'est plus simple de le remplacer tous ans que tous les dix milles litres,pour le reglage c'est vrai que l'oeil fait beaucoup pour autant qu'on sache comment la flamme doit etre et se comporter
pour l'entretien tous les quinze mois c'est loi,mais pas normal
celui qui consomme 20000l ou 500l
22/11/2011 Vieux  
 
  37 ans, Liège
 
Extrait du site Informazout:

http://www.informazout.be/home/entre...es/p/250/c/257

Tant la chaudière et le brûleur que le réservoir demandent un entretien régulier.
L'installation de chauffage

L'entretien et/ou le contrôle de votre chaudière-brûleur est légalement obligatoire. La bonne nouvelle est que l'entretien de chaudière au mazout est fiscalement déductible à 40% du montant de l'entretien. Pour plus d'infos, regardez notre rubrique primes.
La législation est différente en Flandre, Wallonie et à Bruxelles.

En Wallonie
  • Quand le successeur de l’AR 78 est-il d’application et quels sont les délais transitoires ?
    Le décret est d’application à partir du 29/05/2009 et abroge entièrement l’AR du 06/01/1978. Les techniciens agréés maintiennent leur agréation actuelle jusqu’à la date normale de renouvellement sauf si elle excède le 29/5/2011. Le consommateur (mazout) devra garder ses attestations de contrôle pendant deux ans
    Les chaudières gaz devront être toutes contrôlées pour la première fois avant le 29/05/2013
  • Quelles chaudières / quels combustibles
    Tous les combustibles, mais uniquement les chaudières qui ont comme fluide calo-porteur l’eau, la vapeur ou l’huile sont concernées.
  • Quelle fréquence de contrôle ?
    Les combustibles solides : chaque année
    Les combustibles liquides : chaque année
    Les combustibles gazeux : tous les trois ans

    Un audit de l’installation est exigé pour toute installation de 15 ans d’âge et plus et d’une puissance supérieure à 20 kW.
  • L’introduction du principe du « contrôle » et « d’audit d’installation de chauffage »
    La région wallonne se distincte de la région flamande en faisant la distinction entre un contrôle et un entretien.
    Le contrôle (mesure des émissions et contrôle de l’emplacement du chauffage – aération et cheminée) doit être effectué par un technicien agréé.
    L’entretien est facultatif et doit être effectué par un technicien agréé (pour le mazout il s’agira d’un technicien agréé en combustible liquide, pour le gaz atmosphérique et prémix d’un technicien agréé G1 et pour le gaz pulsé d’un technicien agréé G2). Le technicien agréé est l’unique personne qui pourra effectuer des interventions sur la partie combustion d’une installation de chauffage.
    L’audit de chauffage : pour les installations de chauffage (tous combustibles) qui ont 15 ans d’âge ou plus et d’une puissance supérieure à 20 kW. Cet audit sera effectué par un technicien agréé en diagnostic approfondi de type 1 pour les puissances inférieures à 100 kW et du type 2 pour celles supérieures à 100 kW ou pour les installations constituées de plusieurs chaudières.
  • Autres nouveautés
    - Un technicien agréé devra faire la mise en service de toute nouvelle installation (et le remplacement d’un brûleur ou d’une chaudière sont assimilés à une nouvelle installation) ; la réception définitive de l’installation sera aussi faite par un technicien agréé. L’installation la mise en service et la réception définitive par les techniciens agréés seront obligatoires à partir du 01/01/2011)

    - Les propriétaires des installations de chauffage sont responsables du bon fonctionnement et de la sécurité de l’installation
    - Une installation non-conforme devra être mise en conformité endéans les cinq mois et pourra fonctionner durant maximum 3 mois (entre septembre et avril) si elle chauffe une habitation pour autant qu'il n'y ait pas de danger pour les occupants
    - Les appareils de mesures devront répondre à la norme européenne 50379-1 à partir du 29/05/2011. Il s’agira donc d’utiliser des appareils électroniques avec imprimante pour les résultats des mesures.
    - Toutes les activités décrites dans le décret devront être enregistrées et pouvoir être présentés aux autorités.
    - L’agréation des techniciens est sujette à un examen, par contre il n’y a pas d’obligation de formation. Un droit de dossier unique de 150 € (indexé !) sera perçu pour les techniciens agréés en combustible liquide ou gazeux ou G1. Le renouvellement de son agréation sera obligatoire endéans les 5 ans.
A Bruxelles
Après les Régions wallonne et flamande, Bruxelles-Capitale a également, ce 3 juin, fait adopter son nouvel « arrêté entretien » par le Parlement bruxellois. Celui-ci a été publié au moniteur ce 9 juillet. L’entrée en vigueur effective de cette nouvelle législation est prévue au 1er janvier 2011 afin que le secteur puisse s’y préparer.
Cet arrêté retient 3 obligations :
1. Contrôle périodique
2. Réception des nouvelles installations
3. Diagnostic des vieilles installations
1. Le contrôle d’une installation au mazout doit être effectué tous les ans. De même pour celle au gaz qui doit être contrôlée tous les 3 ans. Ce contrôle consiste à nettoyer la chaudière et à ramoner la cheminée. Par ailleurs, l’installation doit également être vérifiée sous son aspect ‘sécurité’, soit le bon fonctionnement de la ventilation et de l’évacuation des gaz de fumées. Si l’installation répond aux critères, vous recevrez une attestation de contrôle périodique. S’il devait y avoir un souci, celui-ci sera aussi notifié sur ce document. L’exercice de ce contrôle doit être effectué par un « technicien chauffage (chaudière) agréé » de type L pour le mazout et de type G1 ou G2, suivant le modèle d’installation, pour le gaz.
2. Si vous placez une nouvelle installation, celle-ci doit répondre à plusieurs critères, tels que la ventilation et l’évacuation des gaz de fumées, l’isolation des conduits,… Tous ces paramètres devront être contrôlés par un “chauffagiste agréé” si votre installation est de puissance inférieure à 100 kW, pour les puissances plus importantes vous devrez faire appel à un « conseiller chauffage PEB ».
3. Ce sont également ces mêmes professionnels qui pratiqueront le diagnostic d’une installation. Un diagnostic reprend une analyse complète de l’installation de chauffage, donc pas uniquement de la chaudière. Cette analyse vous permettra d’avoir une vue plus approfondie de l’efficience énergétique de votre chauffage et éventuellement, vous prodiguera des conseils afin d’améliorer votre consommation. Ce diagnostic doit être réalisé si votre installation est âgée de 15 ans ou plus et si sa puissance est supérieure à 20 Kw.
En Flandre
Le gouvernement a décidé de mettre en application un arrêté relatif à l'entretien et au contrôle d'appareils de chauffage pour le chauffage de bâtiments ou pour la production d'eau chaude sanitaire. Comme les installations de chauffage au mazout, les appareils fonctionnant au gaz et au combustibles solides doivent également être entretenus régulièrement.
Entretien des installations existantes
Pour quelles installations?
Tous les appareils de chauffage central pour le chauffage et/ou la production d'eau chaude sanitaire qui fonctionnent au mazout, au gaz ou avec un combustible solide. Chaque chaudière avec une puissance nominale de plus ou égale à 20 kW doit être entretenue périodiquement. L'entretien comprend le nettoyage de la cheminée et de la chaudière y compris et de la chaudière y compris du brûleur et des gaz de fumées. Toute chaudière, tant moins ou plus de 20kW, à combustible solide comme le bois, le pellet, le charbon,… doit aussi être entretenue périodiquement.
Quand?
Les installations au mazout et à combustible solide doivent être entretenues annuellement , celles au gaz tous les 2 ans. Ceci afin de leur assurer un fonctionnement optimal. Ce petit investissement diminue votre consommation et allonge la durée de vie de vos chaudière et brûleur. Le premier entretien pour les installations gaz doit être effectué avant le 1er juin 2010.
Par qui?
L’entretien doit être réalisé par un “technicien agréé”.
Que recevez-vous?
Après chaque entretien, le technicien agréé vous remettre une attestation de nettoyage ainsi qu’une attestation de combustion.

A lire également sur BricoZone...
Réglage poêle à mazout Par jpbrine dans Chauffage, +11 13/10/2016
pb bruleur mazout Par chocotof dans Chauffage, +1 24/01/2011
Remplacement d'un bruleur mazout par un bruleur gaz naturel Par ptit_prince dans Chauffage, +1 10/01/2008


Forum Chauffage : Voir ce forum, Nouveautés, Actifs, Sans rép
Tout BricoZone : Page de garde, Dernieres 24h

Photos au hasard
Voir toutes nos photos


Pas encore membre de BricoZone ?!
Attention Pour participer, poser une Question ou Répondre : inscrivez vous !
Ceci vous permettra également de recevoir un email lors des réponses.
Mais même si vous ne voulez rien écrire : vous pourrez surveiller les forums et leurs nouveaux messages, et obtenir une vue rapide de tous les nouveaux messages depuis votre dernière visite !
Tout ceci est évidemment gratuit et rapide.

Visitez aussi : BricoZone France, nos Blogs. On aime Astel, JardiZone et InternetVista.
 
Connexion!
Identifiant
Mot de passe

Inscription - Oublié ?

Annuaire Pro

AlarmeMaison.biz

Pour nous la sécurité de votre maison n'est pas un vain mot.. Alarmes en KIT de bricolage!!


SUNNYHEAT by FOXeco

Chauffage infrarouge longues ondes. Le système le + économique, écologique & et sain au monde !


Eco Home sprl

Gestionnaire de projet de Construction de maisons individuelles


Ent Chif Eric construction

Entreprise de gros oeuvre, maçonnerie façade, annexe, aménagement extérieur, transformation, etc

Ajoutez votre société