raccords défectueux sous chape

( dans

» Plomberie » Chauffage

)
Chercher:    

raccords défectueux sous chape

- Page 4
Page 4 sur 5 Première page - Résultats 1 à 20 sur 97 Page precedente 23 4 5 Page suivante


26/02/2010 Vieux  
 
  65 ans, Hainaut
 
Tu crois qu'il va venir voir ton up.. car il n'a plus donné suite depuis le 01/01/2010
26/02/2010 Vieux  
MDe
 
  56 ans, Liège
 
J'aurais fait ce qu'il fallait, en mon âme et conscience

26/02/2010 Vieux  
 
  39 ans, France
 
si si vivant jusqu'a 14/02....


mais bon cela ne fait que confirmer nos positons depuis longtemps sur le "en chappe" et le raccord "encastré"
27/02/2010 Vieux  
 
  67 ans, Bruxelles
 
Citation:
Posté par Nono Voir le message
Tu crois qu'il va venir voir ton up.. car il n'a plus donné suite depuis le 01/01/2010
mais cette brave "dame" puisque c'est une dame, est tenue de ne plus trop communiquer via le forum compte tenu de l'action en justice en cours et que l'architecte suit ce forum et cela risque de lui portée préjudice.
27/02/2010 Vieux  
 
  69 ans, Namur
 
Attention,tous les tuyaux ne sont pas comme l'Alpex. Il ne faut pas confondre avec les tuyaux en polyéthylène . D'autres tuyaux, qu'on met en général dans le même sac que l'alpex, comme Henco (confirmation hier à Batibouw sur le stand par le directeur technique, et par écrit sur leur site) peuvent se mettre en chape sans gaines tant que la température ne dépasse pas 60 °.

Dernière modification par intègre 27/02/2010 à 19h04.
27/02/2010 Vieux  
 
  39 ans, France
 
faut arreter

on ne met rien en chappe sans protection peu importe la techno
une maison vie plus de 30 ans et en ce temps il se passe bcp de chose en chappe,
des fissures des mouvement, des infiltrations, et aucun tuyau n'a de dilatation nulle, presonne ne peut garantir des agregat de beton roulé et non concassés qui sont de veritable dents de scie


donc tout reseau en sol doit etre sous gaine et sans raccords!
c'est le principe de precaution qui prevaut

tout professionel connais les limites des vérités des vendeurs et techniciens de marques: "cela n'arrivera pas chez nous ca monsieur"
27/02/2010 Vieux  
MDe
 
  56 ans, Liège
 
Citation:
Tout professionel connais les limites des vérités des vendeurs et techniciens de marques
+1 pour Kenny
17/03/2010 Vieux  
  77 ans, Namur
 
chers tous qui m'avez été et êtes toujours d'une grande aide - je m'excuse de ne plus avoir consulté le forum et je l'aurais regretté, si ne je l'avais plus fait.... que de constats intéressants!

Depuis lors j'ai encore eu bien des désagréments - la chape coulée à la hâte (pour couvrir les misères de la 3è réparation) n'a toujours pas été recarrelée et le béton n'a pas séché depuis le 31 décembre, phénomène que les défendeurs principaux (l'installateur et l'architecte) ainsi que l'expert judiciare ont éstimé être normal.....tandis que moi je pense que c'est le fait d'une nouvelle fuite. Inutile de les convaincre - on me la boucle dès que je l'ouvre - je suis sensée de ne rien y connaître. Mais, n'empêche, lors de la dernière et ultime visite technique avant la rédaction du rapport final pour le tribunal, on a dû admettre une nouvelle fuite ailleurs - à proximité d'un mobilier encastré.... L'expert a qualifié la température ambiante de 17° dans l'appart ce jour-là de "convenable" tout en s'abstenant de nommer le chiffre.... son vocabulaire est en général très vague - ainsi il constate que le chauffage "fonctionne, et fonctionne bien" sans tenir compte que le fait de chauffer augmente sensiblement le débit d'eau qui s'en va dans les étages infériieurs. Pas d'objection non plus de la part de l'expert lorsque le chauffagiste prétend que le fait de chauffer n'a pas d'influence sur l'importance des fuites. Le rapport final est en cours de finition et le chauffagiste ne bouge plus depuis que plus personne ne l'oblige de le faire. La fuite actuelle commence à se manifester dans une habitation en-dessous (les précédentes ont trempé plafonds et murs de garages et causé des tâches d'humidité, entretemps séchées, dans une pièce 2 étages plus bas!). La situation devient dramatique, car mon mari vient de subir une grave opération cardiaque et, à son retour d'hôpital, devra passer sa convalescence à max 17°. Personne ne bouge et je ne sais plus que faire pour en finir avec cette misère qui dure depuis 3 ans. C'est scandaleux et la tromperie et la façon d'essayer de la minimiser devrait faire l'objet d'une publication dans la presse, mais je ne sais pas comment m'y prendre.

Je suis découragée mais pas encore assez pour lâcher prise.

tschoultz

tschoultz
17/03/2010 Vieux  
 
  39 ans, France
 
ne lache pas prise...

tu dois avoir affaire a une colusion de personne

demande de l'aide a des associations de consommateur pour soutient technique et d'expertise
tu peux tres bien avoir ton expert car si il est fourni par l'assureur ben il essayera de ne pas charger son assurance quitte a minimiser les degats

je pense qu'ici bcp te soutiendront
17/03/2010 Vieux  
 
  39 ans, France
 
en france il y a une regle tacite/loi pour le chauffage

a la temperature ext de reference on doit te fournir 19°c dans la piece de vie
pas 17°

a voir si il y a des textes similaires
17/03/2010 Vieux  
  77 ans, Namur
 
oui Kenny, je pense que l'intervention d'une assurance peut arranger le plus urgent - vu l'état de santé de mon mari, nous serons obligés de chauffer à une température au delà de 17° et le coproprio lésé ne manquera pas de signaler les dégâts à l'assurance - il s'est déjà renseigné et si elle devra intervenir, ce ne sera qu'une seule fois si la cause est toujours la même pour de futurs dégâts...mais l'expert agira sans doute de la sorte que cela n'arrivera plus!
17/03/2010 Vieux  
MDe
 
  56 ans, Liège
 
Une collusion de personne comme dit Kenny, c'est exactement l'impression que cela me laisse aussi.

L'expert de l'assurance du copropriétaire du bas pourrait-être ton allié. Il peut faire un rapport d'expertise assorti d'une exigence qui consiste à réparer sous peine de déchéance de l'assurance (du copropriétaire du bas).

Qu'ils attendent encore un peu et c'est tout l'immeuble qui ne sera plus assuré. Et là rien ne bougera plus non plus. Une fois que les contrats d'assurance sont résiliés les compagnies s'en lavent les mains.

Cette affaire ne fait que de confirmer ce que j'ai malheureusement constaté au fil du temps: la justice est une Grande Impuissante.

--
17/03/2010 Vieux  
 
  67 ans, Bruxelles
 
Ce que je ne comprends pas dans cette affaire, que fait votre avocat et que fait votre assurance dégâts des eaux ou (incendie) ?
Avec une protection juridique compris dans votre assurance vous avez droit a prendre l'avocat que vous souhaitez !!!
17/03/2010 Vieux  
 
  67 ans, Bruxelles
 
La température de référence est de 20° et non 17°
Devez vous régulièrement rajoutez de l'eau dans l'installation ou est ce une chaufferie commune a l'immeuble ?
17/03/2010 Vieux  
  77 ans, Namur
 
hélas, mon avocat dit que, puisqu'il s'agit d'une défaillance technique et qu'il n'est pas expert en la matière, il doit se fier entièrement à l'appréciation du tout puissant expert judiciaire tel que fera le juge et je crois comprendre que ce serait mal venu de contester les appréciations d'un expert judiciaire (ingénieur-architecte), car c'est une espèce rare de sorte que l'on tombe sur le même pour d'autres cas.... je peux évidemment prendre un contre-expert, mais toujours est-il que l'expert judiciaire aura le dernier mot et qu'il est plus crédible - car choisi par le tribunal - qu'un expert choisi par le plaignant. Voilà où réside l'injustice!

Ma famille en Allemagne n'y comprend rien au point de me reprocher que je ne sais pas m'y prendre. Là-bas, l'installateur défaillant aurait déjà été interdit d'excercer (retrait du permis d'excercer par la chambre des métiers).

Quant à l'assurance, je n'ai pas des dégâts d'eau assez importants dans mon appart (toujours sans peintures) pour y recourir, mais les autres proprios pourraient le faire, mais nous avons une couverture commune à la même compagnie et d'autre part, il est à craindre que l'assurance se contentera de la réparation d'une fuite en cours, laquelle, une fois réparée provoquera la suivante (effet domino) or je vise une nouvelle installation apparente et je ne pense pas que l'assureur ira jusqu'à poursuivre ce but et le litige repartira de plus bel - nous sommes actuellement au stade du rapport final.

Alors pour le débit d'eau qui se perd dans la chape depuis 3 ans il correspond à une augmentation de 0,5 bar en moyenne toutes les semaines = perte d'1 lit ce que nous avons pu vérifier au compteur d'eau! La chaudière est individuelle et de la marque Viessmann (le modèle bas de gamme, évidemment). D'ailleurs c'est le fait que le chauffagiste place la marque Viessmann que l'architecte semble l'avoir choisi pour le travail.....une carte de visite qui n'a pas tenue ses promesses! A quoi bon d'avoir une bonne marque et de mauvaises canalisations? D'ailleurs tout installateur peut se vanter de placer cette marque laquelle ne s'occupe pas de la qualité des canalisations. Toujours est-il que plusieurs coproprios ont dû faire appel au chauffagiste pour dysfonctionnement et il n'est pas toujours capable de résoudre le problème et le technicien de Viessman est devenu quasi un habitué de l'immeuble - mais cela n'a pas l'air de suffire pour retirer la concession.....Vendons et après nous les mouches!

toutes vos questions sont les bienvenues, car elles me font réfléchir pour arriver à certaines conclusions.

tschoultz
17/03/2010 Vieux  
 
  67 ans, Bruxelles
 
Changer d'avocat, c'est un peut facile comme réponse
( je ne suis pas compétent !!! )
un expert n'est pas "Dieu" tout puissant, il faudrait un ingénieur spécialisé en chauffage et non pas un architecte
Votre assurance peut intervenir même sans dégats chez vous, renseignez vous auprès de votre compagnie
17/03/2010 Vieux  
  77 ans, Namur
 
oui, si le rapport final ne prévoit pas de nouvelle installation, je ferai appel à un ingénieur spécialisé en chauffage, si trouvable - c'est tout de même malheureux d'en arriver là puisque les fuites en série dans une nouvelle construction devraient suffire pour imposer une mise en conformité avec le Cahier des Charges qui prévoit des collecteurs - les assureurs des architecte et chauffagiste insistent sur des réparations au coup par coup... donc une belle pagaille en vue avec mon assurance - et l'expert a - du moins jusqu'à présent - jugé d'abusif une nouvelle installation ne fût-elle apparente - on essqie donc de me faire croire qu'un tel raffistolage = état neuf. Mon appart est devenu invendable.

je vous tiendrai au courant - l'expert n'a pas encore daigné fixer un délai pour le rapport final - et dire que l'action est en "référés" depuis 18 mois!
17/03/2010 Vieux  
 
  39 ans, France
 
expert ouais, il tiendrait pas 2 secondes fasse a une analyse des regles de l'art

il faut agir sur l'assurance, leur dire que les gens de dessous veulent se porter partie civile si le probleme n'est pas reglé durablement car votre bien abime le leur ce qui au final ne serait qu'une action normale.

il faut demander des contre partie du au temps d'inhabitabilité aussi,
tout ceci pourrait pousser l'artisan a "choisir" la solution apparente pour en finir
17/03/2010 Vieux  
MDe
 
  56 ans, Liège
 
Ah oui, il y a ça aussi les "référés"..
18 mois en référé c'est habituel.
En instance, sur le fond, car après le référé il faut encore aller en instance, il faut compter 5 ans. Puis l'appel, encore 5 ans. Et si l'un ou l'autre va en cassation, et que l'arrêt est cassé, il faut tout recommencer. Au total, une affaire peut trainer dans les tribunaux 30 ans, devant jusqu'à 6 juridictions (référé, 1er instance, appel, cassation, 1er instance, appel). Tu n'en n'es qu'à la première.

Mon expérience est que la lenteur n'est pas due aux tribunaux qui sont très ponctuels mais elle est due aux avocats (et aux experts). L'un et l'autre mettent des mois, si pas des années, à mettre le dossier en l'état et rentrer leurs rapports et conclusions.

Les jugements rendus sont de qualité, mais ce qui l'est moins, c'est la compétence des avocats de nouveau (et des experts).

De sorte que aller en justice, c'est un jeu de hasard dont la probabilité de gagner ne dépasse pas 50%

--

Dernière modification par MDe 17/03/2010 à 12h21.
17/03/2010 Vieux  
 
  69 ans, Namur
 
Contactez l'avocat dont je vous envoie les coordonnées en MP, je vous les ai peut être déjà envoyée dans le passé.
Page 4 sur 5 Première page - Résultats 1 à 20 sur 97 Page precedente 23 4 5 Page suivante


A lire également sur BricoZone...
plastique sous chape Par lolo1975 dans Maconnerie, Chape, +13 06/01/2009
conduites de chauffage avec raccords sous chape Par tschoultz dans Chauffage, +14 31/12/2008
Quelle "sous-chape" sous une couche de béton pour 20cm de chape? Par DiegoSoph dans Gros Oeuvre, +24 24/12/2008
isolation sous la chape ? Par MarieMBM dans Isolation, +20 09/04/2008
Raccords alpex dans chape Par mrpoum dans Plomberie, +2 09/01/2008


Forum Chauffage : Voir ce forum, Nouveautés, Actifs, Sans rép
Tout BricoZone : Page de garde, Dernieres 24h

Photos au hasard
Voir toutes nos photos


Pas encore membre de BricoZone ?!
Attention Pour participer, poser une Question ou Répondre : inscrivez vous !
Ceci vous permettra également de recevoir un email lors des réponses.
Mais même si vous ne voulez rien écrire : vous pourrez surveiller les forums et leurs nouveaux messages, et obtenir une vue rapide de tous les nouveaux messages depuis votre dernière visite !
Tout ceci est évidemment gratuit et rapide.

Visitez aussi : BricoZone France, nos Blogs. On aime Astel, JardiZone et InternetVista.
 
Connexion!
Identifiant
Mot de passe

Inscription - Oublié ?

Annuaire Pro

Eco Home sprl

Gestionnaire de projet de Construction de maisons individuelles


Ent Chif Eric construction

Entreprise de gros oeuvre, maçonnerie façade, annexe, aménagement extérieur, transformation, etc


illiCO travaux

Un seul interlocuteur pour tous vos devis de travaux de rénovation !


FT Chassis

Spécialiste des châssis PVC, bois et aluminium, portes et volets roulants.

Ajoutez votre société