Type de chauffage d'une maison (très) basse énergie: un vrai casse-tête, tu dis?

( dans

» Plomberie » Chauffage

)
Chercher:    

Type de chauffage d'une maison (très) basse énergie: un vrai casse-tête, tu dis?

- Page 2
Page 2 sur 5 Page precedente 1 2 34 Page suivante Dernière page - Résultats 81 à 83 sur 83


24/09/2012 Vieux  
  55 ans, Autre pays
 
Je respecte les choix de chacun.
Ce qui m'inquiète à la lecture de toutes les discussions de genre ( et il y a en a un paquet) c'est de constater que de jeunes membres (25/30 ans) investissent une fortune dans des maisons dites "basse-énergie" après foires, salons, innombrables heures passées sur les forum, etc...
(dixit post 1)
et discutent encore multi-systèmes avec multi-carburants pour se chauffer !
Une PAC, un chauffage par le sol, électricité à l'étage, des PV, une cheminée pour pellet, etc...
bref un surcout ET un emprunt de +-40.000 euros + TVA !
C'est pas plus simple de demander à son constructeur d'isoler plus, d'injecter cette fortune en isolant et de passer d'un K25 théorique au PEB moyen à un vrai K15 , soit une maison sans chauffage ?
24/09/2012 Vieux  
  49 ans, Hainaut
 
l'énergie la moins chère est celle que l'on ne consomme pas!!!!!

24/09/2012 Vieux  
Musicseby
 
 
@Vazbiene, je pense que beaucoup de jeunes vienne ici sans vraiment connaissance des budgets. Peu de personne sont bons conseilleurs en maison basse énergie.

Perso K20-25, j'ai placé un chaudière gaz avec chauffage sol +radiateur pour 10 000 € TVAC. Après vie dans ma maison, j'ai envie de mettre un insert (envie même avant qu'on discute de plans) et, j'espère, mettre au rebut ma chaudière. Il ne faut pas oublier d'où on vient et les habitudes ne sont jamais faciles à changer ...
Les vrais pros conseilleurs sont rares. je n'en ai jamais trouvé dans mes recherches. J'ai été jusqu'au responsable commercial DDG afin de regarder pour mettre un insert avec un ballon tampon mais sans aucune certitude sur la réalité d'un tel système.
24/09/2012 Vieux  
 
  33 ans, Liège
 
Et pourquoi pas récupérer une chaudière électrique d'occasion (encore faut-il en trouver), installer le chauffage sol (car impossible à faire par après), connecter la chaudière au circuit et évaluer ses besoins après 1 an ?
30/09/2012 Vieux  
  32 ans, Liège
 
Dans ce cas, tu oublies les PAC géothermiques, le mazout et le chauffage propane, à moins de vouloir faire de ton jardin fraichement semé un champ de mines vu qu'il faudra terrasser.

Cette solution laisse la porte ouvertue à la PAC air-eau et à une chaudière à pellet, autrement dit très peu de choix. Bof bof...
30/09/2012 Vieux  
  55 ans, Liège
 
Citation:
Posté par ccczzzzzz Voir le message

Une nouvelle construction doit être prête à avoir un multicarburants... vu que le marché évolue ! .. que demain on ne sait pas ce qui nous attend... Préparer certaines choses coutent moins cher à la construction qu'à la rénovation.
Mettre des tuyaux à l'avance, une cheminée même inutilisé... peuvent être utile.. même si on ne les utilise peut être jamais.
Chacun son choix...
Je dirais plutôt qu'une nouvelle construction doit surtout être très très bien isolée!!!
Et dans ce cas, pas besoin de multi-carburant, puisqu'il il ne faut plus de carburant (ou très peu).
Tout à l'heure, j'ai encore vu une maison en construction sur les hauteurs de Theux dont l'isolation consistait en une plaque de mousse de 5 cms. Et après, on placera des panneaux PV pour compenser la consommation de gaz ou fuel, complètement aberrant.
P.S. Pour rappel, un équipement inutilisé est inutile et le restera (par définition)

Dernière modification par A.L. 30/09/2012 à 23h15.
30/09/2012 Vieux  
  55 ans, Liège
 
Citation:
Posté par Musicseby Voir le message
@Vazbiene, je pense que beaucoup de jeunes vienne ici sans vraiment connaissance des budgets. Peu de personne sont bons conseilleurs en maison basse énergie.

Perso K20-25, j'ai placé un chaudière gaz avec chauffage sol +radiateur pour 10 000 € TVAC. Après vie dans ma maison, j'ai envie de mettre un insert (envie même avant qu'on discute de plans) et, j'espère, mettre au rebut ma chaudière.
Au vu de votre expérience, diriez-vous que le placement de la chaudière et du chauffage sol était un investissement inutile et que vous auriez dû placer autre chose dès le départ? Et quoi?
01/10/2012 Vieux  
 
  36 ans, Liège
  benlan2000 est connecté maintenant
Citation:
Posté par vazbiene Voir le message
Je respecte les choix de chacun.
Ce qui m'inquiète à la lecture de toutes les discussions de genre ( et il y a en a un paquet) c'est de constater que de jeunes membres (25/30 ans) investissent une fortune dans des maisons dites "basse-énergie" après foires, salons, innombrables heures passées sur les forum, etc...
(dixit post 1)
et discutent encore multi-systèmes avec multi-carburants pour se chauffer !
Une PAC, un chauffage par le sol, électricité à l'étage, des PV, une cheminée pour pellet, etc...
bref un surcout ET un emprunt de +-40.000 euros + TVA !
C'est pas plus simple de demander à son constructeur d'isoler plus, d'injecter cette fortune en isolant et de passer d'un K25 théorique au PEB moyen à un vrai K15 , soit une maison sans chauffage ?
Mais on n'arrive pas à construire de maison sans chauffage en Belgique.
Même les maisons passives ont besoin d'un appoint.

Donc, la question de cet appoint reste tou à fait pertinente (quel type de chauffage choisir).

Plus le besoin en chauffage est réduit par l'isolation, moins il est pertinent d'investir dans un système de chauffage coûteux.
Donc, plus la maison est isolée;
-moins la PAC et le chauffage sol sont justifié (sauf si l'on installe le chauffage sol soit même).

Compte tenu des éléments en ma possession, les solutions les plus logiques pour des maisons bien isolée (passive ou très basse énergie)

-le poêle à pellet (investissement réduit, puissance adaptée au dimension du bâtiment, économique à l'usage et le système est facilement programmable). Inconvénient: la répartition du chauffage dans le bâtiment

-le poêle à pellet (investissement réduit, puissance adaptée au dimension du bâtiment, économique à l'usage et l'approvisionnement en bois peu être très économique en abbatant soit même).
Inconvénient: la répartition du chauffage dans le bâtiment

-le poêle avec circuit hydraulique (plus cher à l'investissement, mais il permet une bonne répartition de la chaleur dans le bâtiment, il permet également de produire une partie de l'eu chaude sanitaire, il se combine avantaeusement avec des panneaux solaires thermiques).

-le chauffage électrique (c'est le moins coûteux à l'installation. Par contre, il est généralement le plus coûteux à l'usage). Cependant, avec un besoin etrêmement réduit, la facture annuel peu être proche du simple coût d'entretien d'une installation de chuffage classique. Cette solution n'es véritablement justifiable que pour des maisons passives et il est un êu contradictoire avec le concept de placer le système de chauffage le plus énergivore dans un bâtiment conçu dans un but écologique.

-La PAC est efficace, mais l'investissment est trop élevé.

-Les chaudières classiques sont généralement trop puissantes ou l'investissement est également trop élevé.
01/10/2012 Vieux  
 
  39 ans, France
  kenny82 est connecté maintenant
pour quelques infos:
pour les maisons passives ou presque pensez pour la partie chauffage pour ceux qui auraient le gaz pas loin,
il existe des chaudieres qui commencent a descendre tres bas!
bosch 0.9kw a 7kw chauffage seul, possibilité de ballon ecs annexe
viessmann de 1.9 a 11 ou 17kw et combiné solaire ecs avec meme puissance

et je pense que ce n'est qu'un debut les autres marques vont en avoir ou les ont deja aussi

ps ceci dit comme dit par benlan, plus cela descend bas vers la passivité plus l'elec devient peut etre le plus approprié (meme si impossible je crois dans les certifications)
01/10/2012 Vieux  
  55 ans, Autre pays
 
Je comprends bien , Benlan.
Ma remarque était plutôt symbolique que pratique.
Trop de jeunes abordent les constructeurs en déclarant
" Monsieur le constructeur , je veux une maison bien isolé, un K25, comme tout le monde en parle sur Bzone. Mais ma femme a vite froid, 3 chambres à l'étage, ma maison est mal située, mais pas la toiture pour des PV .
J'ai un terrain 850m2 et un budget de 250.000 euros ".
Si j'avais 25 ans, ma démarche serait
"ah bon !? , pas de maison sans chauffage ou positive dans votre catalogue" ?
Et si tous les consommateurs abordaient les constructeurs dans cette démarche, le marché évoluerait enfin.
Suis-je dans l'erreur ?
01/10/2012 Vieux  
 
  36 ans, Namur
 
Comme souvent dans ce débat on a tendance à oublier un élément essentiel quand il s’agit de faire des choix pour la conception de sa maison. La perception du confort et du bien-être, qui diffère d'une personne/famille à une autre et qui est directement liée au type de maison basse énergie ou passive et du type de chauffage.

Une maison passive c'est un état d'esprit, un art de vivre qui ne plait pas à tout le monde. Personnellement je n'en ai vraiment pas envie, j’aime l’idée d’être maître de la température et du renouvellement d’air de ma maison. De pouvoir pousser la température de 2-3° quand je veux et ou je veux (pas 28° dans le salon à côté du poêle pour avoir 23 dans la cuisine) et de pouvoir ouvrir toutes les fenêtres après une fête, une grosse raclette ou une fondue bien fumeuse même en hiver.

Pour le chauffage, je n’ai ni le temps ni la motivation d’organiser les trajets avec les pellets ou de consacrer 3 jours tous les ans à ranger du bois que je devrais encore transporter de l’extérieur vers l’intérieur 2x par semaine en hiver, quand il fait noir et froid. Je vous dis ça et je n’ai pas encore 70 piges.
On est quand même à l’air de la domotique, du tout en ligne et d’un seul click, alors le bois et les pellets ça me semble tellement anachronique.

Bref tout ça pour (re)dire que si tout le monde s’accorde pour dire que le système de chauffage d’une maison basse énergie est un casse-tête c’est peut-être parce qu'il faut d'abors s'avouer que le chauffage est et restera un luxe qu’il faut payer d’une manière ou d’une autre, soit à l’installation, soit à l’utilisation soit en se salissant les mains ou en faisant des concessions sur une forme de confort. En ce qui me concerne une fois que j’ai eu intégré cette donnée le choix m’est apparu plus simple. Je préfère me salir les mains pendant les travaux pour dégager du budget et avoir une installation qui me permettra de les garder propres pour les années qui suivent...
01/10/2012 Vieux  
  55 ans, Liège
 
Mais rien ne t'empêche d'ouvrir tes fenêtres après une fête dans ta maison passive. Bien que cela ne serve pas à grand-chose vu la VMC.
Pour ce qui est de se salir les mains avec des pellets, il faut vraiment le vouloir et ne pas avoir la force de verser 5-10 kilos de pellets dans le poêle une fois par jour, il faut vraiment être un gros pourri .
Je me souviens de mon arrière grand-mère remontant tous les matins son seau de charbon de la cave et ce à 75 ans et ça, ça salissait vraiment les mains.
Quant à la domotique, elle convient très bien pour gérer une maison passive.
Enfin, comme tu dis c'est une question de point de vue.

Dernière modification par A.L. 01/10/2012 à 15h44.
01/10/2012 Vieux  
 
  36 ans, Namur
 
Citation:
Posté par A.L. Voir le message
Mais rien ne t'empêche d'ouvrir tes fenêtres après une fête dans ta maison passive. Bien que cela ne serve pas à grand-chose vu la VMC.

J'ai souvent entendu que la plus part des fenêtres devaient être fixe dans une maison passive. Même si ça n'est pas le cas, si tu aères en hiver il faut compenser en chauffant juste après, si il y'a un chauffage ça n'est plus passif et on en revient à la question de départ.
Pour la VMC je n'ai pas d'expérience à ce niveau-là mais je doute qu'elle puisse assumer dans les cas extrêmes précités, ça n'est pas dimensionné pour ça. Déjà qu'une hotte de base ne suffit pratiquement jamais pour éviter les odeurs de friture alors qu’elle est placée juste au-dessus de la source d'odeur, j'imagine mal qu'une VMC fasse l'affaire contre une fondue.

Citation:
Posté par A.L. Voir le message
Pour ce qui est de se salir les mains avec des pellets, il faut vraiment le vouloir et ne pas avoir la force de verser 5-10 kilos de pellets dans le poêle une fois par jour, il faut vraiment être un gros pourri .
Non mais je suis un gros pourri ça n'est pas à débattre. j'ai horreur des corvées quotidiennes et routinières, dans mon monde tout ce qui est systématique doit être automatisé (à quelques exceptions près que je ne citerai pas pour éviter de devenir vulgaire ). C'est compulsif, personne ne peut plus rien pour moi à ce niveau là.

Citation:
Posté par A.L. Voir le message
Je me souviens de mon arrière grand-mère remontant tous les matins son seau de charbon de la cave et ce à 75 ans et ça, ça salissait vraiment les mains.
Anachronisme?

Citation:
Posté par A.L. Voir le message
Quant à la domotique, elle convient très bien pour gérer une maison passive.
Enfin, comme tu dis c'est une question de point de vue.
Tout à fait, ma maison idéale est presque passive mais je veux la chauffer un minimum.
01/10/2012 Vieux  
  44 ans, Brabant Wallon
 
Intéressante discussion.

Mais pourquoi se casser ainsi la tête?? Si il faut un chauffage d'appoint (au cas où...!), l'électricité semble être la solution idéale, combinée avec des panneaux photovoltaïques où est le problème??

Coût énergétique à l'utilisation = 0 car consommation couverte par les panneaux (même avec le chauffage puisque chauffage très peu utilisé: combien de kwh nécessaire sur 1 an?)

Cohérence avec la maison passive puisque aucune ponction énergétique extérieure: ce qui est nécessaire éventuellement est contrebalancé par la production des panneaux.

Vu le prix actuel des panneaux solaires et les prix des autres systèmes ça me parait le plus rentable non? Et question confort y a pas mieux, aucun travail, aucun stockage, rien à prévoir juste le raccordement électrique (qui de toute façon est nécessaire).
01/10/2012 Vieux  
 
  36 ans, Namur
 
Oui mais ça c'est sans compter sur le certificateur PEB.

Le chauffage électrique est extrêmement pénalisant au niveau de la cotation PEB puisqu'il considère que chauffer de l'eau pour faire de l'énergie électrique que l'on transporte jusqu'à une maison ou on s'en servira pour chauffer de l'air à un bilan énergétique (et donc écologique) catastrophique. Même lié à des panneaux PV ça reste une alternative refusée en bloc au niveau PEB.

Edit : A oui et c'est le certificateur PEB qui décidera si il y'a besoin ou non d'un chauffage dans votre maison en fonction de sa conception. Et il peut (dans certains cas) imposer le choix d'un chauffage central (non électrique).

Dernière modification par doublejef 01/10/2012 à 17h10.
01/10/2012 Vieux  
  44 ans, Brabant Wallon
 
Citation:
Posté par doublejef Voir le message
Oui mais ça c'est sans compter sur le certificateur PEB.

Le chauffage électrique est extrêmement pénalisant au niveau de la cotation PEB puisqu'il considère que chauffer de l'eau pour faire de l'énergie électrique que l'on transporte jusqu'à une maison ou on s'en servira pour chauffer de l'air à un bilan énergétique (et donc écologique) catastrophique. Même lié à des panneaux PV ça reste une alternative refusée en bloc au niveau PEB.
Je trouve ça illogique si production équivalente avec PV mais bon...

Et après, dans ce cas précis on s'en fout un peu de la cotation PEB non? Si vous voulez revendre et que vous présentez vos factures énergétiques = à 0 €, avec un confort tip top, quel acheteur va pinailler pour une "cotation administrative"?
01/10/2012 Vieux  
 
  36 ans, Namur
 
Ouaip effectivement c'est pas toujours très logique ni justifié. Le truc c'est que c'est basé sur une fiche de calcul relativement automatisée, créée par la RW et que ça n'est pas fait pour le cas par cas. En plus le problème c'est que le jour ou les panneaux PV tombent en panne ou arrivent en fin de vie, on ne sait pas qui occupera la maison et comment il va la chauffer. C'est un peu leur angle d'attaque je pense.

Et la PEB ça n'est pas seuleument une cotation c'est aussi une norme dans laquelle le bâtiment doit rentrer avant de pouvoir être présenté à la commune pour demande de permis de bâtir. Donc pas de PEB => pas de permis, pas de permis => pas de maison, pas de maison => pas de maison.

Mais je dois avouer que je ne parle que de ce que j'ai entendu ou lu, je n'ai pas personnelement essayer de rentrer un calcul avec du tout à l'électrique, c'est peut-être possible mais à mon avis il faut rattrapper une tonne de points sur d'autres postes.
01/10/2012 Vieux  
 
  36 ans, Liège
  benlan2000 est connecté maintenant
Citation:
Posté par thierrylen Voir le message
Intéressante discussion.

Mais pourquoi se casser ainsi la tête?? Si il faut un chauffage d'appoint (au cas où...!), l'électricité semble être la solution idéale, combinée avec des panneaux photovoltaïques où est le problème??

Coût énergétique à l'utilisation = 0 car consommation couverte par les panneaux (même avec le chauffage puisque chauffage très peu utilisé: combien de kwh nécessaire sur 1 an?)

Cohérence avec la maison passive puisque aucune ponction énergétique extérieure: ce qui est nécessaire éventuellement est contrebalancé par la production des panneaux.

Vu le prix actuel des panneaux solaires et les prix des autres systèmes ça me parait le plus rentable non? Et question confort y a pas mieux, aucun travail, aucun stockage, rien à prévoir juste le raccordement électrique (qui de toute façon est nécessaire).
Vous oubliez cependant plusieurs point important.
Le principal étant le décalage entre la production des panneaux photovoltaïques et les besoins en chauffage.

En hiver, les panneaux produisent nettement moins d'électricité, or c'est à ce moment que l'on a le plus beoin de chauffage. L'électricité doit alors être puisée sur le réseau.

L'offre devant être en permanence en équilibre avec la demande, cela nécessite des sites de productions supplémentaires ou des importations.

En été, le compteur décompte avec la surproduction des panneaux et l'on se donne bonne conscience.

Une généralisation du chauffage électriqe risque de mené à un black out si la consommation venait à excédé les capacités du réseau.

Pour donner un ordre de grandeur, une consommation de 1000m³ de gaz fournit approximativement la même quantié de chaleur que 10000 kWh électrique.

Or, à cause du mauvais rendement de la transformation de chaleur en électricité, il faut bruler entre 2000 et 3000 m³ de gaz dans un centrale themique pour produire les 10000 kWh

10000 kWh, ça correspond à près de 3 fois la consommation électrique moyenne annuelle (+/-3500 kWh/an) d'un ménage sans chauffage électrique.

Et donc, d'un point de vue global, ce n'est absolument pas cohérent avec le concept passif. (même si économiquement ça tient la route tant que le gouvernement ne pénalise pas plus le chauffage électrique).

Por ce qui est du confort, ça dépend également du mode de chauffage électrique. Personnellement, je trouve par exemple que les ventilos convecteurs électriques rendent l'air trop sec.

Dans, les nouvelles construction, la règlementation actuelle impose un certain niveau de performance global (niveau Espec et Ew). Le chauffage électrique et la production d'eau chaude sanitaire à base d'énergie électrique sont naturellement fortement pénalisée dans le calcul.
01/10/2012 Vieux  
  44 ans, Brabant Wallon
 
Citation:
Posté par doublejef Voir le message
Ouaip effectivement c'est pas toujours très logique ni justifié. Le truc c'est que c'est basé sur une fiche de calcul relativement automatisée, créée par la RW et que ça n'est pas fait pour le cas par cas. En plus le problème c'est que le jour ou les panneaux PV tombent en panne ou arrivent en fin de vie, on ne sait pas qui occupera la maison et comment il va la chauffer. C'est un peu leur angle d'attaque je pense.

Et la PEB ça n'est pas seuleument une cotation c'est aussi une norme dans laquelle le bâtiment doit rentrer avant de pouvoir être présenté à la commune pour demande de permis de bâtir. Donc pas de PEB => pas de permis, pas de permis => pas de maison, pas de maison => pas de maison.

Mais je dois avouer que je ne parle que de ce que j'ai entendu ou lu, je n'ai pas personnelement essayer de rentrer un calcul avec du tout à l'électrique, c'est peut-être possible mais à mon avis il faut rattrapper une tonne de points sur d'autres postes.
Oups alors...

Faudrait quand-même faire le calcul: puisque cela concernerait des maisons (très) basse énergie, ajouter le chauffage électrique serait peut-être quand-même en-dessous de la norme à ne pas dépasser?
01/10/2012 Vieux  
 
  33 ans, Liège
 
Et qui vérifie si tu déclares une PAC et que tu mets de l'électrique?
(ok c'est de la fraude)
Page 2 sur 5 Page precedente 1 2 34 Page suivante Dernière page - Résultats 81 à 83 sur 83


A lire également sur BricoZone...
Maison (très?) basse énergie: poêle à bois et boiler électrique suffiront-ils? Par virgixxx dans Chauffage, +23 25/08/2015
Quel insert dans maison très basse énergie avec PAC et VMC? Par Fophe dans Chauffage, +61 27/10/2013
Choix d'une nouvelle chaudière : un vrai casse tête ;-/ Par MuGyver dans Chauffage, +14 27/01/2012
Maison très basse énergie et chauffage de l'étage Par Musicseby dans Chauffage, +27 08/11/2010
Parlophone: un vrai casse-tête! Par valentj dans Electricité, +1 08/11/2009


Forum Chauffage : Voir ce forum, Nouveautés, Actifs, Sans rép
Tout BricoZone : Page de garde, Dernieres 24h

Photos au hasard
Voir toutes nos photos


Pas encore membre de BricoZone ?!
Attention Pour participer, poser une Question ou Répondre : inscrivez vous !
Ceci vous permettra également de recevoir un email lors des réponses.
Mais même si vous ne voulez rien écrire : vous pourrez surveiller les forums et leurs nouveaux messages, et obtenir une vue rapide de tous les nouveaux messages depuis votre dernière visite !
Tout ceci est évidemment gratuit et rapide.

Visitez aussi : BricoZone France, nos Blogs. On aime Astel, JardiZone et InternetVista.
 
Connexion!
Identifiant
Mot de passe

Inscription - Oublié ?

Annuaire Pro

Maisons Baijot

Entreprise générale de construction Maison basse énergie Construction traditionnelle de qualit


SIBOMAT sa

Leader de la construction à ossature bois en Belgique depuis plus de 30 ans.


AlarmeMaison.biz

Pour nous la sécurité de votre maison n'est pas un vain mot.. Alarmes en KIT de bricolage!!


SUNNYHEAT by FOXeco

Chauffage infrarouge longues ondes. Le système le + économique, écologique & et sain au monde !

Ajoutez votre société