Certification PEB contestable ? Et comment contester ?

( dans

» Construction

)
Chercher:    

Certification PEB contestable ? Et comment contester ?

- Page 3
Page 3 sur 4 Page precedente 12 3 4 Page suivante


20/02/2011 Vieux  
 
  39 ans, Hainaut
 
Citation:
Posté par niknak76 Voir le message
D'ailleurs il est important de faire remarquer que le certificat PEB ne sera plus valable dès que des travaux, ayant un impact sur le niveau énergétique, seront réalisés. (ayant un impact "non négligeable" mais reste à savoir ce qui sera jugé non négligeable)
Sûr? A quelle page du protocole ou de l'AGW vois-tu ça?
Pour moi, il est valable 10 ans, point. Il représente l'état de la maison au moment du passage du certificateur. Mais le propriétaire PEUT en refaire un s'il a effectué des travaux et qu'il estime que le nouveau lui sera plus favorable pour une vente.
20/02/2011 Vieux  
  39 ans, Bruxelles
 
Oui, mais je sais pour en avoir discuté avec des juristes que l'AGW n'est pas très clair sur ce point et qu'il a de forte chance pour que ça change et ce serait logique (hé oui encore un texte wallon rédigé à la hâte et qu'il va falloir réviser, mais bon une révision de plus parmi la multitude de révision qui existent déjà). (Je me demande d'ailleurs si à Bruxelles le texte ne le prévoit pas : Il faudrait faire une recherche cet éléments)

20/02/2011 Vieux  
 
  43 ans, Brabant Wallon
 
Citation:
Posté par niknak76 Voir le message
Attention une valeur K faible ne veut pas forcément dire un bâtiment optimal d'un point de vue énergétique étant donné que cette valeur ne prend en compte que la transmission de chaleur dans les parois et pas de tous les autres facteurs qui peuvent influencer la consommation (on ne se limite d'ailleurs plus à la valeur K dans les calculs PEB). La valeur qui se rapproche le plus de la consommation globale d'un bâtiment c'est sa valeur E. (ce n'est pas parfait mais plus global)
Faire une maison avec un faible K mais qui est un vrai four en été n'est pas la solution (et ça existe, je vous le garanti). Si pour finir, il faut refroidir le bâtiment en été avec un système électrique, on rate complètent l'objectif écologique recherché.

De plus je ne suis pas trop fan des matériaux soit disant écologiques parce que plus proche de la nature. Produire de la laine de mouton demande énormément d'énergie en fin de compte. De nombreuses études récentes montre que ce n'est clairement pas la panacée, que les isolants produits de manière industrielle ne s'en sorte pas si mal, voir même plutôt bien. Personnellement, je préfère prescrire un matériaux durable dans le temps qu'un matériaux dit durable parce qu'Ecolo et qui ne sera plus performant dans 10 ans. (Et quand en fin de compte, on voit les traitements que subissent ces produits pour pouvoir "durer" un peu, je me demande si c'est vraiment une production si écologique)


Lis bien tout le message, j'évoque une K15 certifiée passive.

Par isolant écologique comprends STEICO et THERMOFLOC ...
Pour la durée dans le temps, on compare à du PU quand tu veux ...

Enfin, et c'est là que kafka intervient, la RW recommande la construction durable (écologique), mais PEB pénalise ce type de construction à cause de l'impact de la consommation virtuelle pour refroidissement.

Lorsque les ingénieurs de la RW apprendront ce qu'est le free cooling, on avancera enfin ...
20/02/2011 Vieux  
 
  41 ans, Hainaut
 
Citation:
Posté par niknak76 Voir le message
Dans le premier cas c'est logique, étant donné que l'ajout du garage dans le volume protégé diminue la compacité du bâtiment et donc est moins bon d'un point de vue énergétique.
Dans le deuxième cas c'est logique aussi, le certificat perd sa valeur s'il y a changement d'affectation du bien ou d'une partie de celui-ci, c'est équivalent à faire une transformation sur le bâtiment.
D'ailleurs il est important de faire remarquer que le certificat PEB ne sera plus valable dès que des travaux, ayant un impact sur le niveau énergétique, seront réalisés. (ayant un impact "non négligeable" mais reste à savoir ce qui sera jugé non négligeable)
Logique! Oui, dans le contexte d'application du protocole..moi...je dirais plutôt incomplet !
Dans le premier cas (maison avec garage non isolé) vous devriez avoir un meilleur résultat avec un garage isolé.....qu'avec un garage non isolé.....un garage n'est pas une pièce de vie

Pour le second cas il ne s'agit pas d'un changement d'affectation...c'est un changement de propriétaire....il n'est pas normal qu'un même bâtiment soit considéré comme espace annexe non chauffé dans un cas et chauffé dans l'autre !

En ce qui concerne l'imposition du certificat PEB, je trouve que c'est finalement un bien . Les gens vont enfin prendre conscience de l'importance de l'efficacité énergétique des bâtiments.....les architectes, entrepreneurs et ingénieurs l'ont d'ailleurs déjà compris depuis pas mal d'années, mais c'est seulement maintenant que ça commence à bouger........et oui, le lobbyisme, les vielles habitudes ont la peau dures.
20/02/2011 Vieux  
 
  36 ans, Liège
 
Citation:
Posté par Diego-BG Voir le message
Ah, la PEB....ça va en user des claviers...

Le protocole de collecte et le logiciel sont encore loin d'être parfaits.....mais bon c'est le début....faut que jeunesse se passe!

Moi j'ai 2 cas intéressant :
- 1 maison avec un volume principal (l'habitation) et un volume secondaire (le garage). Les murs de ces 2 volumes sont isolés......et bien j'obtiens un résultat global moins bon que si j'avais encodé les murs du garage comme étant non isolés......simplement parce-que le garage, avec ces murs isolés fait partie du volume protégé. Au niveau du protocole il n'y a pas "encore" de différence entre pièce de vie et "local secondaire"...
-1 maison avec une grange non aménagée : cette grange doit être considérée comme un EANC (Espace Annexe non chauffé). Par contre si cette même grange avait été vendue au préalable à un tiers...en qu'elle ne ferait donc plus partie de l'habitation, elle doit être considérée comme un EAC (Espace Annexe Chauffé).......et dans certains cas ça peut donner de fameuses différences sur le résultat du certificat...

Dans le premier cas, pourquoi considérer que le garage fait partie du volume protégé?

D'après votre description, j'en arrive à: "Chauffé indirecteme,nt? ou intention d'isoler?" Si oui: le local PEUT être considéré DANS le volume protégé - choix à justifier.

(maintenant, si il y a un radiateur dans le garage ou un passage ouvert vers l'espace chauffé , c'est autre chose.
20/02/2011 Vieux  
 
  61 ans, Liège
 
Suite a vous , comme je suis un très grand curieux , trouvé a télécharger PACE , JDK Java et hop ! ! ! , démarrage du programme PEB , bon je suis technicien et programmeur depuis 25 ans , suis fou de technologie et d'informatique . . .

Ils auraient pu faire mieux et bien plus clair et limpide , car il faut dire que encoder un PEB revient plus que du parcourt du combattant , j'en comprend le prix il faut une journée pour encoder les données . . .

J'abandonne cela me déçois pour ne pas changer a croire qu'ils le font exprès ou ils sont incompétents ou très mauvais analystes . . .
21/02/2011 Vieux  
 
  39 ans, Hainaut
 
Citation:
Posté par benlan2000 Voir le message
Dans le premier cas, pourquoi considérer que le garage fait partie du volume protégé?

D'après votre description, j'en arrive à: "Chauffé indirecteme,nt? ou intention d'isoler?" Si oui: le local PEUT être considéré DANS le volume protégé - choix à justifier.

(maintenant, si il y a un radiateur dans le garage ou un passage ouvert vers l'espace chauffé , c'est autre chose.

En effet, si le garage est isolé, mais que l'habitation est aussi isolée de ce garage, le protocole entend par "intention d'isoler", qu'on a voulu isoler le garage de l'habitation (intention d'isoler marche dans les 2 sens)
Donc dans ce cas la, même avec un garage isolé, on pourrait ne pas le prendre.
Par contre, si le mur entre garage et habitation n'est pas isolé, alors là oui, le garage doit être pris dans le VP (sauf justification, du style: c'est isolé, mais y a pas de vitrage aux chassis
21/02/2011 Vieux  
 
  39 ans, Hainaut
 
Citation:
Posté par kalimero Voir le message
Suite a vous , comme je suis un très grand curieux , trouvé a télécharger PACE , JDK Java et hop ! ! ! , démarrage du programme PEB , bon je suis technicien et programmeur depuis 25 ans , suis fou de technologie et d'informatique . . .

Ils auraient pu faire mieux et bien plus clair et limpide , car il faut dire que encoder un PEB revient plus que du parcourt du combattant , j'en comprend le prix il faut une journée pour encoder les données . . .

J'abandonne cela me déçois pour ne pas changer a croire qu'ils le font exprès ou ils sont incompétents ou très mauvais analystes . . .
Ben, tout n'est pas top dans le soft ... mais je le trouve assez efficace cependant.
En tout cas, plus que celui du PAE.
Dans les améliorations qu'ils devraient apporter, serait la possibilité de créer un type de mur ou un type d'ouverture directement dans les onglets d'encodage de la géométrie (mur pas encore défini --> new, sinon on selectionne un existant).
Mais sinon, il est assez clair... et représentatif du protocole.
C'est pas tellement le logiciel qui fait que ca prend une journée, visite comprise. La plus grosse partie se fait en off (recalcul des surfaces de déperdition après visite sur papier ou logiciel, etc ...)
01/04/2011 Vieux  
 
  39 ans, Namur
 
Citation:
Posté par Le Grangiste Voir le message

Quelle n'est pas sa surprise lorsque le rapport annonce que sa maison est classée en catégorie E (340-425) avec 354 kWh/M²/an et une "consommation totale d'énergie primaire" calculée à 52.373 kWh/an. Le volume protégé est calculé à 468 m³ et la surface de plancher chauffée à 148 m². Il est indiqué dans le rapport que "Cette consommation prend en compte la consommation pour le chauffage, la production d'eau chaude sanitaire, les auxiliaires (circulateur, ventilateur, ...) et, éventuellement, le refroidissement. Elle ne prend pas en compte les consommations électriques pour l'équipement électroménager, ni l'éclairage."
En effet, le PEB a été rédigé avec une certaine fausse idéologie. Je m'explique: le texte propose de favoriser les énergies peu productrices de gaz à effet de serre en relevant leur seuil de consommation dans les bâtiments neufs en excluent donc le chauffage électrique. La règlementation thermique applicable impose des normes d'isolation spécifiques et plus contraignantes pour les logements équipés de chauffage électrique par rapport à ceux qui sont chauffés par des énergies fossiles.

Par ailleurs, les besoins de chauffage sont plus importants en hiver, mais pas nécessairement aux heures de pointes de consommation d'électricité. Dans ces conditions, le recours au chauffage électrique ne suppose pas nécessairement la mobilisation de moyens de production thermique.

Bien que les émissions de CO2 soient limitées, le chauffage électrique est décourage par les autorités. Je pense que le législateur ne peut pas prendre parti en favorisant une filière par rapport à une autre. C'est comme dans le cas de l'ancien tarif tri-horaire dont sa disparition est dû à une directive européenne que déconseille les tarifs pour une application spécifique.

Dans mon projet de construction je suis contraint de renoncer au chauffage électrique car, curieusement, le niveau Es calculé par le logiciel fut de 350 kWh/m2/an; on m'oblige donc à utiliser le mazout (pas de gaz dans la rue), dont le nouveau niveau Es calculé tombe à 170 kWh/m2/an. On touche pas à l'isolation du bâtiment, seulement au moyen de chauffage. Cherchez l'erreur
01/04/2011 Vieux  
 
  37 ans, Brabant Wallon
 
La production de CO² en ce qui concerne l'électricité se fait en amont (centrales charbon ou gaz) et le rendement de cette production est très mauvais si l'on tient compte de tous les paramètres (production, transformation en électricité, transport, retransformation en chaleur). Au final on se retrouve avec un rendement d'environ 33%.
Comparé aux 90% d'une chaudière mazout ou gaz, avouez qu'il n'y a pas photo !
Il est donc tout à fait logique de décourager le chauffage électrique.
Vous vous dites forcé d'opter pour le mazout. Pourquoi ne pas avoir envisagé le bois (buches, plaquettes, pellets,...) ?
L'impact CO² de cette énergie est neutre puisque le CO² émis correspond à celui absorbé par l'abre au cours de sa croissance (contrairement au charbon où au gaz qui eux, rejettent du CO² qui a été piégé sous terre il y a des centaines de milliers d'années).
01/04/2011 Vieux  
 
  57 ans, Hainaut
 
Citation:
Posté par ombrenoire Voir le message
Comparé aux 90% d'une chaudière mazout ou gaz, avouez qu'il n'y a pas photo !
Si l'on tient compte du puisage et de la transformation du pétrole et du transport du mazout, on est bien loin du compte.

Citation:
Posté par ombrenoire Voir le message
L'impact CO² de cette énergie est neutre puisque le CO² émis correspond à celui absorbé par l'abre au cours de sa croissance (contrairement au charbon où au gaz qui eux, rejettent du CO² qui a été piégé sous terre il y a des centaines de milliers d'années).
En volume, ok, mais pas en rendement.
S'il faut 15 ans pour qu'un arbre arrive à maturité, il ne suffit que de quelques jours pour le brûler.

Il n'y a malheureusement pas de miracles en matière énergétique.
01/04/2011 Vieux  
 
  69 ans, Namur
 
Il faut plus de 15 ans pour qu'un arbre arrive à maturité. Cela dépend des espèces, mais certains mettent 50 ans pour en arriver là !
01/04/2011 Vieux  
 
  57 ans, Hainaut
 
Je voulais ne pas paraître de mauvaise foi...
02/04/2011 Vieux  
 
  39 ans, Namur
 
Citation:
Posté par ombrenoire Voir le message
Comparé aux 90% d'une chaudière mazout ou gaz, avouez qu'il n'y a pas photo !
Il est donc tout à fait logique de décourager le chauffage électrique.
Vous vous dites forcé d'opter pour le mazout. Pourquoi ne pas avoir envisagé le bois (buches, plaquettes, pellets,...) ?
Dans notre nouvelle maison une cheminée pour le living est prévue; en effet, nous allons installer un poêle bois/charbon comme «chauffage d'appoint», mais que nous pensons nous en servir très souvent. Ce poêle, cependant, n'est pas pris en considération dans le calcul du PEB, bizarre quand même.

Toutefois, le choix du bois comme combustible principal pour le chauffage de la maison est très discutable. Au départ l'investissement est beaucoup plus important que le chauffage électrique; en plus, l'approvisionnement peut poser un problème si on habite loin des régions forestières (prix du transport). Question confort d'utilisation, il n'y a pas de photo, car avec le chauffage électrique l'entretien est nul, tandis qu'avec le bois l'entretien peut devenir une corvée.

Le logiciel utilisé pour le calcul du PEB pénalise fortement le chauffage électrique pour les nouvelles constructions car il utilise de présomptions et/ou d'aprioris programmés dans son code source. Le PEB n'a pas donc de la rigueur scientifique et ses résultats ne peuvent pas être considérés comme exacts.

Le chauffage électrique reste néanmoins (et heureusement) un marché intéressant en cas de rénovation et comme marché de remplacement. À condition que l'installation soit correctement dimensionnée et que le système soit réglé de manière optimale. Mais d'abord, il vaut mieux investir dans l'isolation; l'isolation on la paie qu'une seule fois tandis que le chauffage tous le mois.
03/04/2011 Vieux  
 
  57 ans, Hainaut
 
Citation:
Posté par sankukay Voir le message
Le PEB n'a pas donc de la rigueur scientifique et ses résultats ne peuvent pas être considérés comme exacts.
Il n'y a, à mon avis, qu'au niveau des pontes politiques que ça ne semble pas évident...
04/04/2011 Vieux  
 
  37 ans, Brabant Wallon
 
Citation:
Posté par sankukay Voir le message
Le logiciel utilisé pour le calcul du PEB pénalise fortement le chauffage électrique pour les nouvelles constructions car il utilise de présomptions et/ou d'aprioris programmés dans son code source.
Il ne s'agit pas de présomptions ou d'aprioris. Il est un fait avéré que le chauffage électrique, si l'on tient compte de l'entièreté du cycle de production, a un rendement catastophique.
Cela est intégré de manière scientifique dans le logiciel PEB afin d'obtenir une comparaison fiable avec les autres modes de production d'énergie.
04/04/2011 Vieux  
 
  39 ans, Namur
 
Citation:
Posté par ombrenoire Voir le message
Il ne s'agit pas de présomptions ou d'aprioris. Il est un fait avéré que le chauffage électrique, si l'on tient compte de l'entièreté du cycle de production, a un rendement catastophique..
Le tarif bihoraire a été instauré pour inciter aux consommateurs à utiliser leurs équipements en nuit et ainsi lisser la courbe de charge du réseau afin d’optimiser l’utilisation des centrales électriques et du réseau sur toute une journée. Le placement des compteurs bihoraires peut permettre donc de déplacer certaines consommations et ainsi lisser les consommations électriques pour en réduire les pics. Ce lissage des courbes de consommations électriques améliore le rendement global des installations de production car elles fonctionnent avec un rendement maximal.

L'analogie avec une voiture peut se révéler plus illustratrice: la consommation de carburant en ville est plus important que sur autoroute (moins de arrêts et démarrages). Contraire aux idées reçues, dans notre petit pays ces démarrages (appels de puissance supplémentaire) sont assurés dans la plupart de cas par les centrales hydrauliques (pas ou peu d'émission de CO2), puisque elles sont disponibles presque immédiatement. Cependant, on essai d'éviter au maximum ces appels de puissance en réduisant les pics de consommation.

En sachant que la plupart de l'énergie électrique produite en Belgique vient des Centrales Nucléaires, l'utilisation du chauffage électrique par accumulation lors des heures creuses, surtout la nuit (faible demande d'électricité) en utilisant une disponibilité excédentaire (le centrales nucléaires ne sont jamais mises à l'arrêt pendant la nuit), contribue à ce «*lissage*» de la consommation.

Le logiciel PEB ne prendre en compte que la consommation en énergie primaire (dont sa production est liée exclusivement au cycle TGV en niant des autres sources plus propres, c'est à dire le vent, l'eau, le soleil ou la biomasse) et non la quantité de CO2 rejetée par les différents moyens de chauffage, ce qui fait que le chauffage électrique soit toujours perdant.

Le logiciel PEB ne tient pas compte non plus de cette avantage du chauffage électrique de glisser son utilisation pendant de périodes dont il n'a pas à craindre un pic de surconsommation.

Le constat est simple: c'est une question d'idéologie qui veut se faire avaler comme doctrine scientifique.
04/04/2011 Vieux  
 
  61 ans, Liège
 
@ SANKUKAY , juste un mot BRAVO !
04/04/2011 Vieux  
 
  43 ans, Brabant Wallon
 
+1 pour sankukay.

Et cela va bien au dela de ce que tu dis.

Comme je l'ai écrit ailleurs, il suffit de faire quelques simulations dans peb pour se rendre compte que ce logiciel est orienté.

Pour rappel :
Base de calcul : maison passive que je vais construire à huy

PHPP : 9 kw/m²/an

PEB : Classe B
on arrive à classe A en plaçant des screen automatiques partout alors que PHPP prévoit 0 % de risque de surchauffe.

PUIS !!!

Encodage alternatif de la même maison mais avec k30, n50=12 et quelques m² de photovoltaïques et là MIRACLE : A+ sans problème !


PEB favorise les passoires en béton recouverte de cellules dont la fabrication a pollué et dont le recyclage en fera frémir plus d'un ...


Cherchez donc l'erreur !!!



PEB c'est de la daube, on est un paquet à en être convaincu, mais après ???
27/01/2015 Vieux  
 
 
EXACTEMENT...
Je pense que le PEB est encore une histoire d'argent. Et est un calcul plus que sommaire et incohérent.

J'habite une maison 3 façades.
Je suis indépendant et je travail à domicile avec mon épouse, dans une pièce dédié (bureau). Entre les clients, les représentants, nos enfants et nous même... Il y énormément de passage et de vas et viens dans la maison.
Nous chauffons l'entièreté de la maison de 6h00 du matin à 24h00. + ou - 22°
Nous vivons à 4 donc 4 douches ou bains par jour.

L'estimation de consommation du certificateur PEB 31 469 KwH/an
Ma consommation réelle, moins de 19 000 KwH/an

A quoi sert une estimation aussi farfelue ? ? ?

Si je voulais consommer 31 469 KwH/an ?
Il faudrait chauffé à 25° 24h/24 avec une fenêtre ouverte.
Est ce cela l'idée de la Région Wallonne ?

En plus...

Quand j'ai acheté la maison il y à quelque année, il y avait dans la salle de bain un chauffe-eau instantanée au gaz.
Résultat du PEB de l'époque "performance des installations d'eau chaude sanitaire" BONNE

Après quelques transformations, installation d'un chauffe eau solaire thermique de 250 litres avec 3 capteurs solaire pour une surface totale net de 7m2. Couverture solaire annuel plus de 60%.
Résultat du PEB d'aujourd'hui "performance des installations d'eau chaude sanitaire" INSUFFISANTE

Heuuu... C'est quoi le problème ? ? ?

Et encore... J'en passe... D'autre incohérences existe dans mon rapport PEB
Page 3 sur 4 Page precedente 12 3 4 Page suivante


A lire également sur BricoZone...
certification knx Par ingknx dans Domotique, +1 27/09/2010
contester un permis de d'agrandissement Par jean032 dans Construction, +3 29/10/2009
Contester une étude voisinage Par stp dans Construction, +12 08/09/2009
Certification électrique Par dvprenove dans Electricité, +8 04/02/2009


Forum Construction : Voir ce forum, Nouveautés, Actifs, Sans rép
Tout BricoZone : Page de garde, Dernieres 24h

Photos au hasard
Voir toutes nos photos


Pas encore membre de BricoZone ?!
Attention Pour participer, poser une Question ou Répondre : inscrivez vous !
Ceci vous permettra également de recevoir un email lors des réponses.
Mais même si vous ne voulez rien écrire : vous pourrez surveiller les forums et leurs nouveaux messages, et obtenir une vue rapide de tous les nouveaux messages depuis votre dernière visite !
Tout ceci est évidemment gratuit et rapide.

Visitez aussi : BricoZone France, nos Blogs. On aime Astel, JardiZone et InternetVista.
 
Connexion!
Identifiant
Mot de passe

Inscription - Oublié ?

PH

Annuaire Pro

Maisons Baijot

Entreprise générale de construction Maison basse énergie Construction traditionnelle de qualit


SIBOMAT sa

Leader de la construction à ossature bois en Belgique depuis plus de 30 ans.


AlarmeMaison.biz

Pour nous la sécurité de votre maison n'est pas un vain mot.. Alarmes en KIT de bricolage!!


SUNNYHEAT by FOXeco

Chauffage infrarouge longues ondes. Le système le + économique, écologique & et sain au monde !

Ajoutez votre société