choix école étude d'architecte

( dans

» Construction

)
Chercher:    

choix école étude d'architecte

- Page 2
Page 2 sur 3 Page precedente 1 2 3 Page suivante


17/06/2015 Vieux  
 
  70 ans, Luxembourg
 
En fin de 2 me secondaire , on envisage de ...
Je suis persuadé que le choix n'est pas définitif. Alors quel choix ? Le général en optant pour un max de math et sciences à condition d'être bon et aimer travailler ces matières.
Et au cas où le scientifique n'intéresse plus après la 6iéme, il y aura eu une acquisition d'une démarche logique qui peut toujours servir dans d'autres branches.
C'est mon avis....
17/06/2015 Vieux  
  33 ans, Liège
 
Citation:
Posté par pascal 7134 Voir le message
Ce que je croit, c'est qu'il est dans une classe où on parle de "gérôme",c-a-d les " intellos" Je sais qu'il est capable d'avoir de bonne note mais pour avoir des copains, ne doit pas faire son "gerôme" et du coup se maintient entre 10 et 14 au bulletin...
S'il est assez influençable (je l'étais aussi ^^), autant qu'il reste en général je pense.

Il ne faudrait pas qu'il se fasse mal influencer en technique : la technique, pour moi, c'est bien pour celui qui sait clairement ce qu'il veux et se donnera les moyen dee sortir le meilleur.

Même si oui, si tu t'arrêtes au général sans faire d'études après ne t'ouvre pas énormément de portes et oblige a faire une formation en plus par la suite.
17/06/2015 Vieux  
 
  36 ans, Liège
 
Je crois aussi qu'entre la deuxième secondaire et la sixième, de l'eau aura encore coulé sous les ponts, il aura encore eu le temps de voir plein d'autres choses, d'avoir de nouvelles idées et de nouvelles envies... d'être un "gérome" ou ne pas l'être (j'ai appris une nouvelle expression)

Dans la limites de ces capacités, autant ne pas lui fermer trop de possibilités....
17/06/2015 Vieux  
 
  35 ans, Liège
 
C'est très bien de savoir ce qu'on veut faire...moi je savais que je voulais être architecte à l'âge de 8 ans.
Etudes générales, math fortes, sciences fortes et latin (pour les parents). Je pense que les générales préparent sans doute mieux à la masse de travail qui se profile. En effet, étudier l'architecture, c'est avant tout être très organisé car il y a beaucoup de travaux pratiques à rendre en permanence (plusieurs fois par semaine) et parfois de très gros. Pour la plupart des étudiants, il est quasiment impossible de travailler les cours théoriques pendant l'année. Il faut donc être organisé pour gagner le plus de temps (de travail et de sommeil!).
Sinon je sors comme Benrette de feu ISALL qui est à présent l'Unif de Liège.
Sinon, ce sont des études fatiguantes et on apprend plus lors de son stage obligatoire (pour pouvoir exercer en Belgique) de deux ans qu'en 5 ans d'études. Mais je pense que c'est le cas de la majorité des études. Personne n'est autonome en sortant...Mais on ne vous prépare pas du tout à vos responsabilités : TVA, lois sociales, statut d'indépendant, assurances, autres possibilités que d'être indépendant, tâches administratives astronomiques... Comme dis plus haut, la plupart abandonne car c'est très lourd et très éloigné de notre idéal où seule la conception compte. Pour ma part, je suis devenue fonctionnaire, je ne regrette pas du tout car ma fonction me permet notamment de suivre des chantiers de grandes ampleurs et uniques que je n'aurais sans doute jamais eu l'occasion de faire en tant que "simple" architecte.
Une petit rectification quand même, ils n'existent que des architectes (tout court). Pas d'extérieur ou d'intérieur (ce sont des décorateurs, sortis d'un graduat, et je n'ai rien contre eux, ils font un boulot formidable!). Et les ingénieurs-architectes qui sortent de l'unif après y être entrés par examen. Le travail n'est pas le même car ils ne portent pas sur les mêmes points et ne prennent pas les mêmes responsabilités.
17/06/2015 Vieux  
  43 ans, Hainaut
 
Archilouli ,

tu dit que " Mais on ne vous prépare pas du tout à vos responsabilités : TVA, lois sociales, statut d'indépendant, assurances, autres possibilités que d'être indépendant, tâches administratives astronomiques..."

c'est pour cela, que pour moi, je lui aurais conseillé d'aller en technique, car il aurait déjà eu des cours hygiène - sécurité au travail - législation" + grosse base sur béton, cahier des charges, dessin , ...
17/06/2015 Vieux  
 
  35 ans, Liège
 
C'est une question de choix. Mais s'il jamais il change d'avis, parce que d'ici là il aura encore eu l'occasion de découvrir d'autres domaines, c'est lui fermer inutilement des portes. Et puis, la matière est tellement vaste et évolue de manière exponentielle qu'il est difficile (et inutile pour moi) de se focaliser sur un domaine spécifique.
On ne sait être bon ou expert dans tous les domaines.
17/06/2015 Vieux  
 
  38 ans, Liège
 
Citation:
Posté par philings Voir le message
Il ne faudrait pas qu'il se fasse mal influencer en technique : la technique, pour moi, c'est bien pour celui qui sait clairement ce qu'il veux et se donnera les moyen dee sortir le meilleur.
Perso j'ai fait les TQ en assistance en pharmacie.
Pas assez de math (à mon gout) malgré les heures de compléments que je prennais en option.
Par contre bcp de sciences (pas assez de physique).
Et en 5-6e année, des centaines de pages à étudier... j'avais plus de trucs à étudier "par coeur" (pharmacie théorique, pharmacologie, ...) ou à étudier "en comprennant" que pas mal de mes amis restés en général.
Mais j'avais que peu d'heures de langue (la raison pour laquelle j'ai été en TQ ... mais je le regrette un peu).

Après ça, je me suis inscrit en graduat en Informatique... j'ai un peu ramer en Math et en Algo. M'en sortais pas mal en Stat/Proba (qu'on a quasi commencé à zéro, le gap était moins grand du moins).
Mais de moi même, je n'aurai pas été à l'Unif. Je savais que ça poserait problème avec certaines lacunes (math et rythme de travail).

Dans ceux qui sont restés en Général, certains ont tenté l'unif et une partie s'est plantée, d'autres ont fait des graduats, d'autres ont arrêté et rame pour trouver un boulot décent.

Dans mon école, y avait aussi une option electro-mécanique en TQ, ceux qui sont sorti de là ont quasi tous trouvé du boulot, certains ont fait des graduats (construction, mécanique).
Dans ma classe, un avait essayé de faire Pharma à l'unif il s'est fait démonter. En secondaire c'était une vrai photocopieuse pour étudier par coeur mais était incapable d'appliquer une regle par 3. Il a été en graduat en assistant social et a réussit.
D'autres ont arrêté juste après et malheureusement le domaine était bouché.

Donc il ne faut pas faire de généralité. La règle qui dit que le général sera toujours mieux que les TQ, TT voir Professionnel n'est pas nécessairement vrai.

Dernière modification par GuiGui 17/06/2015 à 14h43.
17/06/2015 Vieux  
 
  31 ans, Hainaut
 
Même avis que la majorité des précédents intervenants : Général de préférence en option math forte.
J'ai fait le même constat lors de mes études que Benrenette : à l'entrée, en première année pas mal d'étudiants sortant de secondaire technique (option construction ou dessinateur,...), mais beaucoup galéraient sur les cours de physique, résistance des matériaux, mathématique,... si bien qu'au final beaucoup ont abandonné les études (en 2ème ou 3ème année pour la plupart)

Je conseillerais également de ne pas chercher à esquiver les cours de langues. La Belgique est un petit pays, ne pas maîtriser un minimum le neerlandais, c'est se mettre des bâtons dans les roues si envie de travailler dans le brabant ou en région Bruxelloise. Et même en travaillant uniquement en région wallonne, les entrepreneurs ou interlocuteurs néerlandophones sont fréquents dans la construction.
17/06/2015 Vieux  
 
  35 ans, Liège
 
Je ne pense pas qu'on dise que cela soit mieux ou pas. Je pense que c'est simplement une question de choix et de ne pas se limiter dans ces orientations. Il est clair que certaines options en technique sont pour le moment très valorisantes car il y a pénurie de main d'oeuvre qualifiée.
Et si j'avais pu ou eu le temps, j'aurais bien fait menuisier-ébéniste, histoire de pouvoir fabriquer mes meubles moi-même, avec mes idées farfelues!
17/06/2015 Vieux  
  43 ans, Hainaut
 
je suis tout à fait d'accord avec toi ,

par exemple, un jeune qui a une passion d'être maçon, devra aller en professionnel ... même si il aurait pu devenir le plus grand intellos !!

moi, avec mon vécu, maintenant, je me dirigerais plus vers un diplôme d'électromécanicien , qui pour moi est un métier qui touche à tout et qui as des débouchées ...

mais, pour mon fils, c'est lui qui choisit ce qui veut faire, je ne peux que lui donner des conseils. mais d'ici la .... je ne sais même pas si il sait qu'il devra faire 5 ans après les secondaires ...
17/06/2015 Vieux  
  46 ans, Luxembourg
 
Citation:
Posté par pascal 7134 Voir le message

j'ai mon fiston qui envisage de devenir architecte...
À mon avis, un architecte qui ne sait pas trouver des clients, ne pourra pas travailler à son compte.
Tu dois te poser d'abord cette question-là. Comment va-t-il faire pour trouver des clients ?
Est-ce que tu vois des publicités d'architectes dans les journaux toutes boîtes ( Vlan etc) ?
Il va se faire connaître de quelle manière ?

Je ne crois pas que le général soit une bonne option pour ton fils. Si ton enfant a les capacités intellectuelles suffisantes, il réussira les études à l'université sans être passé par les 6 années de général. S'il ne les a pas, il va juste se faire chier à apprendre des conneries inutiles en général et n'aura aucune qualification.

J'étais en général avec maths fortes, puis à l'université 2 ans, puis j'ai rencontré une belle blonde et changé de pays. En arrivant à Arlon, ben… pas d'université ici, j'ai fait ce qu'il y avait en cours du soir. Histoire d'avoir un diplôme belge en quelque chose.
Je ne crois absolument pas que c'est l'école qui aurait fait que suis fort en maths. C'est la bonne combinaison des gènes que mes parents m'ont transmis, qui a fait que je suis comme je suis. L'école ne rend pas plus intelligent.
17/06/2015 Vieux  
  28 ans, Liège
 
Citation:
Posté par pascal 7134 Voir le message
Lui, pour le moment, s'en sort , je dirais bien ... mais pas très bien !

Ce que je croit, c'est qu'il est dans une classe où on parle de "gérôme",c-a-d les " intellos" Je sais qu'il est capable d'avoir de bonne note mais pour avoir des copains, ne doit pas faire son "gerôme" et du coup se maintient entre 10 et 14 au bulletin...

Moi, perso, je suis allé en technique " électricité " et suis maintenant dessinateur/projecteur en électricité.

le côté positif du technique, est que, fin de 6é secondaire, t'as un diplôme, et tu peut travailler .... avec un diplôme de 6é générale, je voit pas trop ce qui pourrait faire ... si il veut arrêter les études par exemple.

maintenant, il est déjà réinscrit en générale, en math sciences. la, il auras, c'est vrai plus d'heures de math et de cours " culturelle " ... mais lui , voit que anglais, rame déjà .. et l'année prochaine, néerlandais en pus .... donc, double rame !!
Si il rame déjà en 2ème secondaire ... il faut oublier l'universitaire. Le niveau secondaire belge est en dessous de tout. Je suis certain que plus de la moitié des diplômé du CESS raterait le bac en France. (pour avoir connu les deux).

Par contre si il veut vraiment devenir architecte, il est encore temps pour vous de lui sortir les doigts du derrière, et de le mettre devant son choix d'avenir.

Personnellement j'avais 15/16 de moyenne sans ouvrir un seul bouquin en secondaire et je tournais à 13 de moyenne en travaillant 20h/semaine après mes cours à l'unif.

(après, l'un n'est pas l'autre. j'étais en math 10h et sciences éco)
17/06/2015 Vieux  
  28 ans, Liège
 
Citation:
Posté par Tonny Voir le message
À mon avis, un architecte qui ne sait pas trouver des clients, ne pourra pas travailler à son compte.
Tu dois te poser d'abord cette question-là. Comment va-t-il faire pour trouver des clients ?
Est-ce que tu vois des publicités d'architectes dans les journaux toutes boîtes ( Vlan etc) ?
Il va se faire connaître de quelle manière ?

Je ne crois pas que le général soit une bonne option pour ton fils. Si ton enfant a les capacités intellectuelles suffisantes, il réussira les études à l'université sans être passé par les 6 années de général. S'il ne les a pas, il va juste se faire chier à apprendre des conneries inutiles en général et n'aura aucune qualification.

J'étais en général avec maths fortes, puis à l'université 2 ans, puis j'ai rencontré une belle blonde et changé de pays. En arrivant à Arlon, ben… pas d'université ici, j'ai fait ce qu'il y avait en cours du soir. Histoire d'avoir un diplôme belge en quelque chose.
Je ne crois absolument pas que c'est l'école qui aurait fait que suis fort en maths. C'est la bonne combinaison des gènes que mes parents m'ont transmis, qui a fait que je suis comme je suis. L'école ne rend pas plus intelligent.

J'ai eu ce débat avec un ami médecin un jour, et si sur le fond je pense comme vous.
(l'intelligence ne s'apprend pas, les connaissances se travaillent)

Je connais les deux et je peux vous dire que ce ne sont pas souvent les plus intelligents qui réussissent. Une connaissance ayant fait l'unif avec moi dans la même section était con comme la lune (et je pèse mes mots) mais à terminé ses études avec une grande distinction (ils étaient 2 sur une cinquantaine).

Aujourd’hui elle a un très bon job, elle n'évoluera sans doutes jamais beaucoup plus haut à cause de ses lacunes. Mais elle y est arrivé à force de travail (bon la je parle d'une machine de guerre qui tapait dans le 40h/semaine après les cours, sans jamais s'offrir de loisirs).

J'ai à l'inverse mon meilleur ami (2 parents chirurgiens), avec un QI de 140 et une intelligence folle qui a redoublé 3 fois sur ces 5 années. (bières, filles, ...) Mais qui au final a aussi décroché un excellent job (pourtant avec une satisfaction et un diplôme à 27 ans).

Bref ma vie (pourtant pas bien longue) m'a appris que rien n'est joué d'avance
18/06/2015 Vieux  
 
  68 ans, Hainaut
 
Tout à fait, baziles18.
J'étais dans une école "up". De ma rhéto (nous étions 34), il y a eu 3 profs d'univ, 10 médecins, des juristes, etc... Mais nous étions tous "surplombés" par le premier en toutes branches (il apprenait une langue par an, parlait couramment grec et latin classique en fin d'humanités, jonglait avec les intégrales de volume ). Vexé un jour d'avoir été battu aux échecs vers 16 ans, il avait terminé champion du Brabant l'année suivante. Bref, inapprochable en termes de performances intellectuelles. Après les humanités, il a continué au même rythme (4 années d'univ en 2 ans tout en apprenant l'hébreu et l'arabe). On l'imaginait terminer à l'UNESCO.
Puis toute l'histoire s'est arrêtée : de façon incompréhensible, il a terminé comme prof de latin dans un petit collège de province. Anonyme et méconnu.

Inversement, j'ai connu qqn qui, à force de volonté, s'est sorti d'un environnement tiers-mondiste et alcoolique pour finir comme ingénieur en chef d'une grande boîte. En passant par l'enseignement technique, puis ingénieur industriel, puis ingénieur civil.

Conclusion : sa propre vie, c'est ce que l'on veut en faire. Pas ce que nos parents souhaitent à notre place. Ce que ceux-ci doivent faire, c'est nous mettre dans les conditions qui forgeront notre caractère. Point.

Il ne faut pas trop se focaliser sur le chemin. C'est la personnalité et le courage qui importent. Des types brillants qui échouent, il y en a pas mal. Mais des fainéants qui réussissent, aucun.
18/06/2015 Vieux  
 
  46 ans, Hainaut
 
J'ai une bonne idée des cours de math en première année d'archi. Il ne faut pas se leurrer : en sortant de technique vous ne le réussirez pas ou alors ce sera très difficile... Et encore les niveaux d'exigence ont été bien revus à la baisse ces dernières années car même les étudiants sortant du général ne réussissaient plus en nombre suffisant (même Mme et Mrs nos ministres de l'enseignement successifs)

Le problème de l'enseignement général est que vous ne réussissez pas au moins un graduat par la suite vous vous retrouvez sans rien. Ce qui n'est pas le cas avec un diplome de technique ou professionnel.

Citation:
Posté par Tonny Voir le message
Je ne crois pas que le général soit une bonne option pour ton fils. Si ton enfant a les capacités intellectuelles suffisantes, il réussira les études à l'université sans être passé par les 6 années de général. S'il ne les a pas, il va juste se faire chier à apprendre des conneries inutiles en général et n'aura aucune qualification.
Tonny, tu devrais arrêter d'intervenir sur ce forum, tu n'y connais rien à la Belgique...

Citation:
Posté par pascal 7134 Voir le message
par exemple, un jeune qui a une passion d'être maçon, devra aller en professionnel ... même si il aurait pu devenir le plus grand intellos !!
Là je ne suis pas vraiment d'accord. L'entrepreneur qui a maçonné ma baraque est à la base Ingénieur Industriel. Il s'est dirigé vers la construction par la suite. Je préfère ce genre de parcours car une fois le diplôme en poche vous faites encore ce que vous voulez et ce que vous aimez.
Je connais plein de gars qui ne pensaient pas que les études études étaient vraiment indispensable et qui se sont dirigés trop rapidement vers l'Horeca, construction... Aujourd'hui ils le regrettent amèrement car leur vie professionnelle n'est pas celle qu'ils espéraient et comme ils n'ont pas de diplôme ils ne peuvent pas se retourner (pas d'accès aux professions). Certains se sont lancés dans des cours du soir. C'est possible d'y arriver comme cela mais le chemin est tortueux.

Personnellement je suis ingénieur. Je n'ai jamais dû chercher très longtemps du travail de ma vie. Et si un jour j'en ai marre de ce que je fais, je peux me rediriger vers ce que je veux.
18/06/2015 Vieux  
  43 ans, Hainaut
 
Fred070 ,

je voulait dire que souvent , les gens se font une idées de toi par rapport à ton niveaux d'études ... ah tu es en professionnel !! , et dans ça tête, penseras surement à un cancre ou un qui n'avait pas envie d'aller à l'école ... si un jeune veut faire carreleur, il devra aller en professionnel ( n’existe pas encore d'ingénieur carreleur ). moi j'ai fait 6 ans de technique électricité et me suis dirigé vers un graduat en électronique...

j'aurais pu faire ingénieur, a mon avis, j'aurais ramé sur certains cours mais qui c'est !! mais je ne voulait pas être ingénieur, car trop "théorique" , je préféré graduat qui , pour moi, est plus manuel... un ingénieur, pourra me dire ce qui se trouve dans un transistor , moi, m'en fout, je sais à quoi ça sert et comment le câbler ...

La semaine prochaine, j'aurais une discutions avec le fiston pour lui montrer les avantages et inconvénient du générale et du technique et puis fera son choix ...
18/06/2015 Vieux  
 
  70 ans, Luxembourg
 
Citation:
Posté par chammy Voir le message
Il ne faut pas trop se focaliser sur le chemin. C'est la personnalité et le courage qui importent. Des types brillants qui échouent, il y en a pas mal. Mais des fainéants qui réussissent, aucun.
+ 100 ! ça c'est bien vrai !
18/06/2015 Vieux  
 
  50 ans, Brabant Wallon
 
Citation:
Posté par pascal 7134 Voir le message
Lui, pour le moment, s'en sort , je dirais bien ... mais pas très bien !

Ce que je croit, c'est qu'il est dans une classe où on parle de "gérôme",c-a-d les " intellos" Je sais qu'il est capable d'avoir de bonne note mais pour avoir des copains, ne doit pas faire son "gerôme" et du coup se maintient entre 10 et 14 au bulletin...
Bonjour,

Moi j'arrete là : trouvez une option pour le sortir, de la classe , de l'environnement ou de l'école. la médiocratie ne marchera jamais.
L'option général pemetttra toujours de repasser vers le technique , le technique permet beaucoup plus difficilement d'envisager des études postérieures.

Maintenant si ce sont les 2h de néerlandais qui bloquent , y a beaucoup plus complexe qui se profile par après.
18/06/2015 Vieux  
 
  46 ans, Hainaut
 
Pascal,

Nous sommes globalement d'accord. Le problème de notre enseignement c'est que les étudiants (ou plutôt leurs parents) tiennent absolument à se diriger vers le général sans avoir une idée claire de ce qu'ils ont envie de faire plus tard. Ensuite si ça ne marche pas en général on part en technique et ensuite professionnel... Ce qui fait que ces 2 filières sont dévalorisées.
Une fois les 6 ans passés, on se demande se qu'on va faire comme étude sup. Là encore certains choisissent par défaut et se plantent royalement.
Ceci est une des raisons pour laquelle en Belgique nous avons plein de chômeurs et des pénuries dans certaines professions.

Personnellement en tant qu'ingénieur je n'ai jamais regardé de haut KK1 avec un diplôme de technique.

Je suis persuadé que la meilleure méthode est de d'abord se demander ce qu'on a envie de faire plus tard, ou plutôt de ce qu'on a envie de devenir. Et ceci de manière réaliste en fonction de ses capacités intellectuelles, manuelles et de sa personnalité (ex: pour être archi j'ai l'impression qu'il faut aimer toucher à tout et avoir un caractère sacrément indépendant, encore plus que d'aimer dessiner des maisons...).
Ensuite voir quelle filière choisir pour y arriver et prendre celle qui suit la trajectoire la plus haute même si on y apprendra des choses qui peuvent paraître inutiles à la base (à quoi ça sert les maths pour maçonner ?)
Je suis persuadé que celui qui voudrait partir vers la construction mais qui a des capacités intellectuelles pour réussir ingénieur a tout intérêt à partir dans cette filière d'étude. D'abord math dans le général et ensuite Ingénieur. Si plus tard son goût pour la maçonnerie est toujours là rien ne l'empêchera de s'adresser à un patron pour y apprendre le métier. Et si d'aventure par après il a envie de créer sa propre entreprise, rien ne pourra l'en empêcher car avec le papier en poche tout est plus simple.
J'ai vu des ingénieurs civils qui sont dirigés vers l'agriculture biologique, vers le cinéma (sans rire) et même un gars qui acheté un camion et qui s'est mis à importer des tomates (véridique).
19/06/2015 Vieux  
 
  69 ans, Namur
 
un ingénieur, pourra me dire ce qui se trouve dans un transistor , moi, m'en fout, je sais à quoi ça sert et comment le câbler ...

J'adore cette remarque.

Personnellement, je n'ai aucun diplôme, j'ai quitté l'école à 17 ans. mais je ne suis pas resté un seul jour sans apprendre quelque chose, dans tous les domaines qui se présentaient. Quand on me demande quelles études j'ai faites, je regarde la personne qui pose cette question droit dans les yeux, comme si je l'évaluais avant de répondre et je réponds BAC -5, pourquoi ??? C'est important ???
J'ai eu du boulot toute ma vie, dans l'organisation, dans des domaines aussi différents que l'hôtellerie de luxe (Hotel Westbury en 1964 à 69), dans l'informatique technologique et graphique de pointe (25 ans), et 20 ans dans la construction, avec des détours courts dans la banque, la distribution des grands éditeurs, etc... mais j'ai toujours trouvé du boulot, car j'avais envie de trouver du boulot et de travailler , sans regarder ma montre toutes les 5 minutes pour savoir quand je pouvais arrêter.
Avant je travaillais pour des patrons, des sociétés internationales, (souvent américaines) et puis on a commencé à délocaliser, à couper des branches sans savoir ce qu'elles rapportent, des fusions d'entreprises, etc... Quel stress !! Et maintenant depuis 15 ans, j'ai créé ma propre société et je ne travaille que pour moi, parce que j'aime ça. J'ai appris dès mon plus jeune âge à aimer ce que je fais et pas à faire ce que j'aime. Et ça marche bien. Mes clients sont contents, mes collaborateurs aussi, et pour moi c'est la chose la plus importante.
Cette année, j'ai eu 68 ans et je travaille depuis 51 ans et je n'ai pas envie d'arrêter. Et même si j'avais des diplômes (autodidacte, il y a un diplôme ??), je ne m'amuserais pas à les afficher sur mes murs.

Dernière modification par intègre 19/06/2015 à 17h21.
Page 2 sur 3 Page precedente 1 2 3 Page suivante


A lire également sur BricoZone...
Cherche école pour apprendre le métier de plombier Par Jasvir dans Plomberie, +5 25/08/2014
Ecole primaire recherche apiculteur ... Par yapluka dans Divers, +14 08/05/2014
Les critères pour faire le bon choix d'architecte Par romano57 dans Construction, +10 19/11/2010


Forum Construction : Voir ce forum, Nouveautés, Actifs, Sans rép
Tout BricoZone : Page de garde, Dernieres 24h

Photos au hasard
Voir toutes nos photos


Pas encore membre de BricoZone ?!
Attention Pour participer, poser une Question ou Répondre : inscrivez vous !
Ceci vous permettra également de recevoir un email lors des réponses.
Mais même si vous ne voulez rien écrire : vous pourrez surveiller les forums et leurs nouveaux messages, et obtenir une vue rapide de tous les nouveaux messages depuis votre dernière visite !
Tout ceci est évidemment gratuit et rapide.

Visitez aussi : BricoZone France, nos Blogs. On aime Astel, JardiZone et InternetVista.
 
Connexion!
Identifiant
Mot de passe

Inscription - Oublié ?

PH

Annuaire Pro

La Vidange Loiseau S.A.

Débouchage, placement, raccordement et réparation des égouts.


Maisons Gabriel

Maisons Gabriel SA est une entreprise générale de constructions.


Maisons Blavier s.a.

Blavier construit des maisons clé-sur-porte en mettant l’accent sur l'accompagnement et le budget


Maisons Baijot

Entreprise générale de construction Maison basse énergie Construction traditionnelle de qualit

Ajoutez votre société