Des pieux ou un radier pourrait suffire?

( dans

» Construction

)
Chercher:    

Des pieux ou un radier pourrait suffire?



23/06/2008 Vieux  
  46 ans, Hainaut
 
Salut à tous,

Je viens d'avoir les résultats de l'essai de sol de mon terrain (le refus est atteint à 6,8m et 7,60m de profondeur, rupture à la pointe de plus de 300kgf/cm2)
et la mauvaise nouvelle est tombée le document indique que seules des fondations profondes par pieux forés ou micro-pieux permetront de garantir la pérénité du batiments.

Je compte contacter un ingénieur, mais j'aimerai aussi voir vos avis ou conseils.
Notre maison fera 9m*15m.
Peut-on remplacer la pose de pieux par un radier? Ou je dois m'en tenir au pieux?
Aussi un ordre de prix me ferait plaisir.

D'avance merci.
24/06/2008 Vieux  
 
  69 ans, Namur
 
seul un ingénieur est habilité à donner un avis après analyse de votre cahier de sondage.
Ne vous fiez à aucun autre renseignement, chaque cas est différent.
24/06/2008 Vieux  
 
  44 ans, Hainaut
 
Pour le choix des fondations voir avec un ingénieur

Surcout des fondations facilement +/- 25 000 Eur pour les pieux
24/06/2008 Vieux  
 
  69 ans, Namur
 
Soyez gentils n'effrayez pas les gens, ne balancez pas de prix sans savoir.
Il s'agit de micro pieux. Avant voir de quoi il s'agit, car moi je n'ai jamais entendu cela, il faut voir de quoi on parle. C'est peut être une nouvelle technologie.
24/06/2008 Vieux  
 
  44 ans, Hainaut
 
c'est une estimation, tous dépend du nombre de pieux à prévoir en fonction des calculs de l'Ingénieur.


voir exécution http://www.franki-geotechnics.be/fra...E?opendocument

Dernière modification par chriwautier 24/06/2008 à 15h26.
24/06/2008 Vieux  
 
  44 ans, Hainaut
 
Y a aussi une autre solution voir avec www.argex.be et ton ingénieur.

Tu vas sur documentation : clique sur le fichier Thermosols page 10/20 (fichier PDF)
07/06/2012 Vieux  
 
  40 ans, Bruxelles
 
je demande votre avis par rapport à la situation suivante,
après sondage du terrain il apparaitrait que le sol soit hétérogène et nécessite des pieux à une profondeur de 6m.
ci dessous l'avis de l'ingénieur:

De l’examen du rapport précité, il ressort que :
- Le niveau du terrain naturel au droit des 3 essais se situe entre les niveaux -0,12m et +0,35m par rapport au niveau de référence 0,00 pris sur la taque d’égout (voir plan d’implantation) ;
- Le sol présente des caractéristiques mécaniques hétérogènes et irrégulières dues à la présence de remblais. Le sol présente une faible capacité portante à l’essai 1 à une profondeur de 1,40m jusqu’à 3,20m.
- Pas de présence d’eau décelée.
Du fait de la présence d’un talus, les essais en bas de terrain n’ont pu être réalisés. Des sondages à la pelle mécanique ont été réalisés par la société Jumatt et ont confirmés la présence de remblais et un sol de faible portance (voir photo ci-dessous).
Compte tenu de ce qui précède et de la présence de remblais constitués de matériaux grossiers, une habitation du gabarit envisagé (1 niveau de hourdis sur vides ventilés et 2 niveaux de plancher en bois type Jumatt) pourrait être fondée sur pieux ou faux-puits Ø 0,40m à Ø 0,60m environ, prenant appui au niveau -6,00m et surmontés d’un quadrillage de poutres en B.A. sous les murs porteurs.
Une autre solution, moins préférable, consisterait à terrasser au niveau d’assise prévu et de constater l’absence de remblais sur la plupart de la surface de l’habitation. Il serait alors nécessaire d’envisager des essais à la plaque pour constater que la portance est suffisante sur l’ensemble de l’habitation (homogénéité nécessaire) et envisager alors un radier général tel que décrit dans le rapport des sondages de sol.
On veillera à asseoir les fondations sur des couches homogènes de même compacité pour éviter les risques de désordre dus à des tassements différentiels.
Un contrôle visuel de la nature des couches sous-jacentes aux fondations doit être effectué lors des travaux de terrassements afin de déceler des éventuelles hétérogénéités locales ou la présence de matières organiques lorsqu’il s’agit de fondations superficielles.
Le dimensionnement des fondations est fonction des descentes de charges propres à chaque construction ; il est donc nécessaire de réaliser une étude complète de stabilité afin de dimensionner les éléments porteurs de l’habitation.

je dispose aussi du rapport d'étude de sol si besoin.
Le supplément demandé est de +-14000€ htva

que dois-je faire?? mon architecte se pose aussi la question et s'en remets à mon choix vu qu'elle n'est pas ingénieur.
merci pour vos commentaires
07/06/2012 Vieux  
  Bruxelles
 
En gros, la solution des pieux vous assurera de savoir combien vous allez payer dès le départ. Mais cela coute plus cher (normalement et donc à confirmer par des pro . En plus, il faut pouvoir amener les engins.

L'autre solution : On utilise une pelleteuse pour enlever la terre jusqu'à la profondeur où la maison va s'asseoir. Quand c'est dégagé, on fait un test à la plaque (c'est standard . On avise ensuite sur la solution.

Le supplément, c'est pour quoi ?
Votre architecte n'est pas ingénieur. Il faudra donc de toute façon faire appel à un bureau de stabilité. Vous devez en avoir un puisque c'est lui qui semble avoir écrit ce rapport. Rencontrez votre ingénieur avec votre architecte. Discutez en toute honnêteté des deux solutions en terme financier (Les conseilleurs (?) ne sont pas payeurs) mais aussi technique.
07/06/2012 Vieux  
 
  40 ans, Bruxelles
 
le supplément c'est juste pour le pieux, je pensais refaire une étude de sol après terrassement mais le constructeur ne veut pas terrasser car il dit qu'il y a un risque d'éboulement et de fait la chaussée et les impétrant pourraient suivre.
le prix de la maison je l'ai déjà eu il y a quelques semaines et on a demandés le rapport, que j'ai mis dans mon ancien post, après avoir fait un sondage qui à été réalisé par le constructeur sans me demander quoique ce soit.
le sondage réalisé n'a, pour moi, pas été fait convenablement.
D'après l'ingénieur , les pieux pourrait me permettre d'être sure de la stabilité de la maison, 1 niveau de hourdis sur vides ventilés et 2 niveaux de plancher en bois type Jumatt, et comme il dit "pourrait" je ne suis pas sur d'être obligé de faire les pieux.
comment faire pour que le constructeur fasse ce que je veux qu'il fasse?
09/06/2012 Vieux  
  Bruxelles
 
Je vois quatre choses:
1. "le sondage réalisé n'a, pour moi, pas été fait convenablement."
Vous vous basez sur quoi ? En avez-vous discuté avec votre ingénieur-stabilité ? Que dit-il ? Je dis ça car il me semble que c'est un a priori que vous n'avez pas éclairé, que vous allez traîné en longueur et qui risque de vous empoisonner la vie. Pour éclaircissement, j'ai l'impression d'entendre mon père. Cela n'a peut-être rien à voir.
2. L'entrepreneur peut faire un sondage s'il le souhaite. Si je me mets de son côté, je souhaiterai savoir à quel sol j'ai à faire. Je ne prendrai pas le risque que les impétrants suivent et devoir prendre la responsabilité des dégats. C'est une question de logique.
Transmettez-lui le rapport de sondage que vous avez commandé, si ce n'est pas fait. Demandez-lui son avis en face à face. Restez ouverts et à l'écoute.
3. J'entends bien que nous ne souhaitez pas faire des pieux car le supplément est là (14.000 € HTVA). Ok ! Maintenant, partons du principe que vous terrassez et que le sol n'est pas bon. Vous faites quoi ? Vous devrez payer le terrassement et l'enlèvement des terres. Vous allez payer les essais de plaques (sauf si à vue, le sol est de résistance médiocre). Votre ingénieur qu'imagine-t-il comme solution ? Des pieux quand même ? Pour quelle perte de temps ?
4. Quand votre décision sera prise, l'entrepreneur fera ce que vous lui dites de faire au prix qu'il fixera. Il pourra bien sur remettre un prix très élevé pour la solution qu'il ne souhaite pas exécuter. J'ai envie de dire qu'il fallait s'inquiéter du sol avant de conclure le contrat.


Je ne vous incite pas à faire directement des pieux. Juste à réfléchir sur les actes que vous posez. Comme dit, j'ai l'impression (et elle m'appartient totalement) que l'entrepreneur et vous n'avez pas mis les choses à plat.


PS : Un doute me vient à l'esprit. Vous avez reçu un prix de maison sans avoir testé le sol auparavant. C'est l'entrepreneur qui l'a testé pour vous votre sol. Et vous semblez (interprétation de ce que je lis) ne pas être content ? Si c'est le cas (et uniquement dans ce cas), je vous collerai bien un coup sur la tête. Soyez content qu'il l'ait fait. Vous auriez l'air bête si on ne vous avait pas prévenu de la possibilité de devoir mettre d'office des pieux.
09/06/2012 Vieux  
 
  40 ans, Bruxelles
 
1,le prix de la maison à été donné suite à une étude de sol, le sondage à été réalisé par le constructeur et au départ avant ce sondage, d'après l'étude de sol il ne fallait qu'un radier, suite au sondage, l'ingénieur en stabilité à modifier son conseil juste avec une photo d'un trou fait par le constructeur, sans revenir sur le terrain et quand je lui demande comment il en arrive à ses conclusions, il me répond qu'il ne doit pas se justifier.
2, nous construisons à minimum 4m de la rue, il faudrait u gros glissement de terrain pour que les impétrant soient emmenés, dixit un ingénieur qui bosse dans mes bureaux. (qui a lu l'essai de sol et vu les plans)
3, le terrassement est compris dans le devis construction et les terres restent sur mon terrain suffisemment grand.
J'ai proposer à l'entrepreneur de terrasser et que je payerais l'etude complémentaire, mais il ne veut pas sous pretexte que le terrassement pourrait et je dit bien pourrait entrainer un éboulement des remblais qui se trouvent sur le terrain (lui dit 4m de remblais et l'etude de sol dit 3,20m de terre meuble ensuite sol suffisemment dur).
mais lorsqu'il on fait le trou, tout tenait autour et pas eu d'éboulement.
Il dit aussi qu'il a fait le sondage à l'arrière du terrain en bas de la butte et en fait j'ai des photos qui prouvent que le sols est retouné au dessus de la butte.
je ne dit pas que je veux pas les pieux, je veux être sur que c'est la seul solution.
09/06/2012 Vieux  
  40 ans, Brabant Wallon
 
Bonjour,
Avez-vous un ingénieur en stabilité indépendant du constructeur? Nous avons vécu un cas similaire: le rapport de l'étude de sol disait radier, ensuite un des entrepreneurs contactés pour une offre nous a annoncé qu'il fallait faire des faux puits. C'est à ce stade que nous avons engagé un ingénieur en stabilité qui a fait une étude complète à partir de l'étude de sol et des plans de la maison et ouf, il nous conseille de faire des semelles renforcées et des vides ventilés. L'ingénieur a un coût, mais dans notre cas cela nous a évité des fondations fort chères...
A lire également sur BricoZone...
cherche pieux en métal et traverses de chemin de fer Par marco59 dans Abords, Allées, Jardins, +8 14/04/2009
radier beche Par bidule dans Construction, +4 20/12/2007


Forum Construction : Voir ce forum, Nouveautés, Actifs, Sans rép
Tout BricoZone : Page de garde, Dernieres 24h

Photos au hasard
Voir toutes nos photos


Pas encore membre de BricoZone ?!
Attention Pour participer, poser une Question ou Répondre : inscrivez vous !
Ceci vous permettra également de recevoir un email lors des réponses.
Mais même si vous ne voulez rien écrire : vous pourrez surveiller les forums et leurs nouveaux messages, et obtenir une vue rapide de tous les nouveaux messages depuis votre dernière visite !
Tout ceci est évidemment gratuit et rapide.

Visitez aussi : BricoZone France, nos Blogs. On aime Astel, JardiZone et InternetVista.
 
Connexion!
Identifiant
Mot de passe

Inscription - Oublié ?

PH

Annuaire Pro

Eco Home sprl

Gestionnaire de projet de Construction de maisons individuelles


Ent Chif Eric construction

Entreprise de gros oeuvre, maçonnerie façade, annexe, aménagement extérieur, transformation, etc


illiCO travaux

Un seul interlocuteur pour tous vos devis de travaux de rénovation !


FT Chassis

Spécialiste des châssis PVC, bois et aluminium, portes et volets roulants.

Ajoutez votre société