interprétation essai de sol

( dans

» Construction

)
Chercher:    

interprétation essai de sol

Page 1 sur 2 1 2 Page suivante


14/05/2011 Vieux  
 
  34 ans, Namur
 
Bonjour à tous,

j'ai un petit souci.
Nous avons reçu notre essai de sol, que j'ai transmis aux deux sociétés de construction qui sont actuellement en concurrence pour ma future construction.
L'une estime qu'il ne faut que des semelles renforcées, l'autre qu'il faut un radier de 25cm avec drain périphérique, qu'ils facturent à 12500€ ! Mais on préférait ce deuxième constructeur...
Est-ce que quelqu'un est familier avec la lecture des essais de sol et peut me dire son interprétation de la mienne ?
De même, chez un constructeur, est-il possible d'avoir un "second avis", comme en médecine par exemple , si la décision est un peu border-line.

Merci de votre retour


IV. RECOMMANDATIONS RELATIVES AUX FONDATIONS
Les essais ont été exécutés en vue du calcul de fondation d'une nouvelle habitation
sous des vides ventilés.
Sous la couche remblayée et/ou remaniée puis limons argileux à sableux du
Quaternaire comportant des niveaux compressibles, on atteint les sables et grès du
Tertiaire (Bruxellien).
En vue du calcul de fondations directes normales, les valeurs calculées de la capacité
portante d’équilibre (qd) et des pressions de fondation admissibles (qad) déduites sont
données dans l’appendice C. Les valeurs calculées de la capacité portante ne sont
valables que pour un niveau actuel de terrain non modifié par excavation ou par
remblayage.
Les sédiments de surface présentent des pressions de fondations admissibles qad de
minimum 0,08 MN/m², ce qui est favorable pour la réalisation d’une fondation directe
sur semelles filantes.
La conformité des déformations admissibles peuvent être appréciées par le calcul du
tassement réalisé ci-dessous pour une semelle filante et pour un radier général assis au
niveau relatif R : -0,92.
Les normes de sécurité admises (DE BEER) sont de :
+ Semelles filantes : tassement absolu : 2.5 cm
tassement différentiel : 2.0 cm
+ Radier général : tassement absolu : 5.0 cm
tassement différentiel : 2.5 cm


IV.1 SEMELLES FILANTES
Nous avons considéré une semelle filante d'une longueur de 12,00 m, assise au niveau
relatif R: -0,92. Ce niveau d'assise correspond à une profondeur sous le niveau actuel
de:
PS01: 1,31 m
PS02: 1,00 m
Ce niveau d’assise est envisagé pour être partout :
• à une profondeur hors-gel,
• sous la couche remaniée et/ou remblayée, ce qu’il faudra contrôler au plus tard
lors de l’excavation des terres.
A ces profondeurs, on dispose de pressions de fondations admissibles qad de
0,08 MN/m².
Les largeurs des semelles ont été déterminées sur base de cette pression et en
fonction des charges présentées dans le tableau de manière à respecter la condition
sur la capacité portante.
Les résultats des tassements sont présentés dans le tableau ci-dessous.
Essai Tassements (cm) pour les charges linéaires (kN/m') et les largeurs de semelles
suivantes (m)
40 kN/m' 50 kN/m' 60 kN/m' 70 kN/m' 80 kN/m'
0,50 m 0,65 m 0,75 m 0,90 m 1,00 m
PS01 1,92 2,16 2,48 2,66 2,92
PS02 1,88 2,17 2,55 2,78 3,09
Les tassements sont supérieurs aux normes de sécurité admises au-delà de 50 kN/m’,
valeur pour laquelle ils sont déjà non négligeables.
Les semelles seront pourvues d’un armaturage suffisant.
Si cette limitation est trop restrictive, il faudra réaliser un radier général.


IV.2 RADIER GÉNÉRAL
Nous avons réalisé le calcul de tassement d'un radier général de 10,0 m x 12,0 m, assis
au niveau relatif R : -0,92, en considérant qu'on se trouve bien partout sous toute
couche de terre remaniée et/ou remblayée. Les profondeurs correspondantes sous le
niveau du terrain actuel sont de :
PS01: 1,31 m
PS02: 1,00 m
Ce niveau d’assise est envisagé pour être partout :
* à une profondeur hors-gel,
* sous la couche remaniée et/ou remblayée, ce qu’il faudra contrôler au plus tard
lors de l’excavation des terres.
Les résultats de tassements sont présentés dans le tableau ci-dessous.
Essai Tassements (cm) pour les pressions de charge suivantes (kN/m²)
25 kN/m² 30 kN/m² 35 kN/m² 40 kN/m² 45 kN/m²
PS01 0,26 1,06 1,74 2,58 3,45
PS02 1,06 1,98 2,89 3,73 4,56
Bien que non négligeables pour les charges les plus élevées, les tassements sont
conformes aux normes de sécurité admises.
Afin de prévenir des tassements différentiels trop importants, on veillera à répartir
uniformément les charges sur le radier, et il sera pourvu d’un armaturage suffisa
nt.

Dernière modification par sebastien.pi 14/05/2011 à 16h42.
14/05/2011 Vieux  
  Hainaut
 
Vous prenez un ingénieur stabilité indépendant de toute firme de construction et vous aurez un avis que vous soumettrez à chacune des deux firmes de construction afin d'avoir un prix pour ce poste...
14/05/2011 Vieux  
 
  72 ans, Flandre
 
Bonsoir sebastien.pi

+1 avec Fredconstruct.
Ceci étant, la conclusion pour l'emploi de semelles filantes laisse entendre qu'il pourrait y avoir des risques de tassements et que ces semelles doivent être solidement armées si tel ne devait pas être sufisant il serait préférable de passer au radier.

C'est ce que moi j'ai compris de ce descriptif.
14/05/2011 Vieux  
 
  28 ans, Hainaut
 
Bonjour c'est tres bien de passé par un ingénieur indépendant mais si le bureau d’étude du constructeur demande un radier rien ni personne ne pourra les faire changé d'avis, il vous diront soit vous construisez avec nous et vous faite un radier soit vous allez autre part et vous faite ce que vous voulez ( ne fusent que pour les garantie ).

Il faut pesez le tout dans la balance et voir si meme avec le radier ce constructeur ne reste pas le meilleur niveau qualité prix.
22/05/2011 Vieux  
 
  34 ans, Namur
 
Bonjour,

merci de vos réponses.
Je viens un peu aux nouvelles.
J'ai insisté fortement auprès du constructeur pour qu'ils demandent l'avis à un autre bureau d'études...
=> semelles élargies, supplément "seulement" de 4000€, mais bon, après avoir vu 12.500, ça ferait presque plaisir de donner un supplément.
Du coup, on garde nos choix initiaux, si ce n'est qu'on va se passer du chauffage sol.
mais bon, pas catastrophique !
22/05/2011 Vieux  
  48 ans, Hainaut
 
il vous faut un ingénieur en stabilité indépendant , celui du constructeur va pencher dans son sens !!!
moi , j'ai eu le même cas pour un gros projet ( 10x16 avec 2 étages ) , cela m'a couté 900€ d'étude , mais au moins , je suis sure de la justesse des fondations ( pas trop , pas moins ) et une garantie TOTAL sur la stabilité de la part de l'ingénieur ( engagement proffessionnel )

pour un projet normal ( 8m x 12m avec un étage ) vous en aurez pour 600€ ..!!??

à méditer
22/05/2011 Vieux  
 
  69 ans, Namur
  intègre est connecté maintenant
Didier, le calcul n'est pas proportionnel à la surface de la maison et je ne pense pas qu'un ingénieur va faire le boulot pour 600 €. N'oubliez pas qu'il a des assurances à prendre également, qu'il doit aller sur place, vérifier les armatures du radier, etc......
Le moins cher, mais excellent quand même, que nous ayions trouvé est à 800 € htva, mais uniquement dans le cas où nous lui confions la mission PEB et CSS aussi (chacune à 800 €

Sebastien.pi, pour quelle superficie 12.500 € et avec ou sans TVA ,??

Dernière modification par intègre 22/05/2011 à 18h14.
22/05/2011 Vieux  
 
  34 ans, Namur
 
c'était 12500 TVAC pour un radier de 94m²
Le prix du radier était tout à fait ok, j'en conviens, mais je préfère quand même les 4000TVAC de semelles élargies
22/05/2011 Vieux  
 
  69 ans, Namur
  intègre est connecté maintenant
Oui le prix du radier est honnête, mais bon, si ce n'est pas indispensable, il y a de meilleurs investissements que du béton armé.
Bonne chance
23/05/2011 Vieux  
Musicseby
 
 
Attention aux semelles élargies !!Il faut voir si les cages de fondation sont comprises !! un ami a eu une offre avec ferraillage en plus !!!Pour ma part, les semelles élargies étaient tellement spécifiques suivant les façades et les répartitions des charges que nous avons fait construire directement sur radier.
23/05/2011 Vieux  
  37 ans, Hainaut
 
N'est-ce pas plutot le boulot de l'architecte de décider ça??
23/05/2011 Vieux  
Musicseby
 
 
Non seul un IES est habilité à donner cette décision ... question d'assurances !!
23/05/2011 Vieux  
 
  37 ans, Liège
 
Pour notre part, nous avons (via notre architecte) fait analyser les essais de sol par un ingénieur des constructions indépendant (entendez ni lié à l'architecte, ni à l'entrepreneur).

Je ne sais pas si je peux publier ici ses coordonnées.

Contactez-moi si vous êtes intéresséas
24/05/2011 Vieux  
Musicseby
 
 
Bonne remarque ...

Pour ma part, j'ai prévu des regards aisés, des diamètres de 160 mm et des chambres de visite à la sortie du bâtiment ...
24/05/2011 Vieux  
 
  69 ans, Namur
  intègre est connecté maintenant
En Flandres et dans plein d'autres pays, des tas de gens travaillent sur dalle de sol et cela ne pose aucun problème.
Quand on fait des caves, on a d'office une dalle de sol, on ne fait pas de vides ventilés sous caves. Où est le problème ???
25/05/2011 Vieux  
 
  43 ans, Brabant Wallon
 
Citation:
Posté par remano Voir le message
Ne pas oublier qu'un radier général ne donne plus accès aux différentes canalisations. En cas de débouchage bonjour. Des regards sont à conseiller.

n'importe quoi !

vous connaissez le niveau des égouts ?
25/05/2011 Vieux  
Musicseby
 
 
Je pense qu'il voulait juste dire de prévoir que l'on ne saura pas y accéder facilement ... Il faut éviter les 90° et autres ...
25/05/2011 Vieux  
 
  69 ans, Namur
  intègre est connecté maintenant
Il faut éviter les 90°
Toujours éviter les 90° dans les évacuations, quel que soit leur diamètre.
25/05/2011 Vieux  
 
  43 ans, Brabant Wallon
 
Citation:
Posté par Musicseby Voir le message
Je pense qu'il voulait juste dire de prévoir que l'on ne saura pas y accéder facilement ... Il faut éviter les 90° et autres ...


Mais qui a donné le niveau des égouts ???

On est vraiment dans de la spéculation pure.

Les canalisations seront sous la dalle pour peu que le niveau des égouts soit assez bas. Nombre de VV sont habités par les canalisations posées en apparent car le niveau des égouts est très haut et il est donc inutile d'enterrer quoi quece soit comme conduites ...


Et quand bien même, les conduites seraient enterrées, c'est pas un cas unique !
Page 1 sur 2 1 2 Page suivante


A lire également sur BricoZone...
Interprétation essai de sol : Par Lowman dans Gros Oeuvre, +9 08/05/2014
Essai de sol, étude stabilité,... Par fafu dans Construction, +12 24/01/2011
Essai de sol et présence d'eau? Par moustikous dans Construction, +21 18/06/2010
Interprétation pour un sondage de sol Par jaut dans Construction, +8 05/07/2009


Forum Construction : Voir ce forum, Nouveautés, Actifs, Sans rép
Tout BricoZone : Page de garde, Dernieres 24h

Photos au hasard
Voir toutes nos photos


Pas encore membre de BricoZone ?!
Attention Pour participer, poser une Question ou Répondre : inscrivez vous !
Ceci vous permettra également de recevoir un email lors des réponses.
Mais même si vous ne voulez rien écrire : vous pourrez surveiller les forums et leurs nouveaux messages, et obtenir une vue rapide de tous les nouveaux messages depuis votre dernière visite !
Tout ceci est évidemment gratuit et rapide.

Visitez aussi : BricoZone France, nos Blogs. On aime Astel, JardiZone et InternetVista.
 
Connexion!
Identifiant
Mot de passe

Inscription - Oublié ?

PH

Annuaire Pro

Maisons Gabriel

Maisons Gabriel SA est une entreprise générale de constructions.


Maisons Blavier s.a.

Blavier construit des maisons clé-sur-porte en mettant l’accent sur l'accompagnement et le budget


Maisons Baijot

Entreprise générale de construction Maison basse énergie Construction traditionnelle de qualit


SIBOMAT sa

Leader de la construction à ossature bois en Belgique depuis plus de 30 ans.

Ajoutez votre société