Stabilité et étude de sol

( dans

» Construction

)
Chercher:    

Stabilité et étude de sol

Page 1 sur 2 1 2 Page suivante


23/04/2008 Vieux  
Dai
  37 ans, Brabant Wallon
 
Bonjour à tous,

Je suis dans la phase d'acquisition d'un terrain. J'ai fait faire des essais de sol
(Bureau Nadin Sol 480eurosHTVA). Trois essais de sol ont été fait
sur trois coins de l'implantation (maison en L) au pénétromètre dynamique.
Selon le rapport, le sol n'a pas une bonne portance et il est conseillé de faire
un radier général avec taux de travail admissible limité à 0,50kg/cm² si assise jusqu'à 1,50m de profondeur.
Ou, semelle filante en béton armé avec assise vers 2m de profondeur.
De plus, le niveau d'eau a été mesuré à 80cm de profondeur à un des points.

Nous pensons donc que des caves, ce n'est pas une très bonne idée vu le niveau d'eau. C'est bien sûr faisable mais avec une isolation nickel chrome... J'ai l'impression que ca veut dire : des problèmes d'humidité d'office.
Nous nous dirigerions donc ves un radier général en dessous d'un vide ventilé de 60cm.
Le vide ventilé ètant là pour augmenter l'isolation... nous aimerions aller vers un chauffage par le sol... et PAC? mais là j'hésite encore mais ce sera discuté dans un autre sujet!

La maison prévue aurait Rez + 1 étage avec de petite mensardes, 4,80m sous corniche en construction traditionnelle.

Mes questions:
* Imaginons que nous faisons un radier et que dans quelques années il y ait beaucoup moins d'eau présente dans le sol. Est-ce qu'il y a un risque de tassement et est-ce que le radier pourrait supporté les contraintes engendrées si oui?

*Est le contstructeur ou l'ingénieur qui est responsable en cas de problèmes? L'ingénieur qui a fait les calcul je suppose...

*Les essais de sol sont ponctuels et donc, il est mis dans le rapport qu'il faut toujours faire un contrôle visuel de la nature des couches sous-jacentes au fondations lors du terrassement. Si je fais faire un calcul de stabilité à un ingénieur avec ces essais de sol et qu'il préconise un radier... Je fais un devis chez un constructeur et signe le contrat sur cette base... Si lors du terrassement, on voit que le terrain est encore plus mauvais... Qui doit prendre les surcoûts à sa charge?
Si c'est moi, comment je peux prévoir? Je vais pas faire le terrassement avant le devis... et alors je ne vois plus trop l'intérêt des essais de sol dans ce cas là. En gros, je ne suis sûr de rien même avec les essais. Bien entendu, on a moins de chance de se planter avec les essais...

*Est qu'avec ce genre de résultats (une couche jusqu'1,50m de profondeur plutôt médiocre), il vous semblerait possible qu'il faille des pieux?

*Connaissez-vous un bureau qui voudrait bien faire un calcul de stabilité avec les résultats que j'ai ou en général il faut aussi faire les essais chez eux?

* Le bureau par lequel je suis passé m'a dit que des essais dynamiques étaient aussi fiables que les statiques. Est-ce correct ou je me suis fait avoir? Selon eux, ces essais sont aussi "agréés". je ne me souvient plus du terme qu'ils ont utilisé...

* Que pensez-vous qu'il faut faire pour éviter les problèmes d'humidité dans ce cas-ci avec un niveau d'eau au même niveau que le radier? Drain sur toute la hauteur des fondations?


Merci d'avance à tous pour vos conseils et éclairements!

Dai
24/04/2008 Vieux  

 
  41 ans, Liège
 
Je ne suis pas un expert mais permettez moi un commentaire : je lis entre les lignes qu'en réalité vous avez déjà acheté le terrain, et faites seulement les tests maintenant. Puis-je vous demander pourquoi ?

Pour vos questions,
1) C'est à votre architecte de répondre à cela, ceci etant un radier c'est fait pour répartir les contraintes, si votre terrain est mou votre maison va inévitablement s'enfoncer. Sans radier elle casserai en deux car elle ne s'enfoncerai pas pareil partout.
2) Votre architecte et uniquement lui - celui-ci se retournera contre l'entrepreneur et sa propre assurance si vous veniez à lui faire un procès.
3) C'est VOUS qui payerez pour toute surprise. C'est votre terrain... Personne ne prendra de responsabilité financière pour vous si votre terrain est mauvais, ou plus mauvais encore que prévu.

Pour les autres points, plus techniques, je n'ai pas les réponses et on va attendre d'autres avis.
24/04/2008 Vieux  
Dai
  37 ans, Brabant Wallon
 
Bonjour,
Merci pour la réponse.

Nous sommes en phase d'acquisition... Je voulais dire en négociation de prix! J'ai fait les essais avec une option sur le terrain.

1) Je comprends bien la fonction du radier. Pour clarifier ma question, je me demande en fait si un terrain avec un niveau d'eau assez haut est sujet à plus de risques qu'un autre en terme de stabilité. Et ce bien entendu, en considérant qu'on a fait les essais de sol et qu'on s'est prémunis contre ces risques. C'est au niveau de la durée dans le temps que je m'interroge. Aujourd'hui les résultats nous dises de mettre un radier si les fondation sont à moins de 1,50m de profondeur. Aujourd'hui, il y a de l'eau. Si pour une raison X, il devrait y en avoir moins plus tard (cours d'eau dévié, sècheresse,...ou ne sais-je quoi), est-ce que ca pose un problème?
J'imagine que si l'ensemble du terrain se tasse de la même façon cela ne pose pas de soucis. Ici, les trois points sont repartis sur toute la construction et ont des résultats similaire, donc cela irait dans ce sens. Bien sûr tout est possible. L'eau peut se retirer différemment un peu partout. Mais ici, on parle de probabilités...
J'aurait tendance à croire que le risque est présent, un peu plus qu'un terrain "sec" à la base mais peut-être pas significativement plus fort que pour ce dire : je n'achète pas ce terrain. C'est quand même très classique comme genre de terrain. C'est pour ca que j'interroge les expérimentés!

2) ok c'est se que je pensais!

3) C'est bien ce que je craignait et cela me semble logique. Maintenant, selon ce qu'on m'a dit, avec des essais de sol effectués AVANT, il y a quand même très peu de chance qu'il faille encore plus que ce qui est préconisé par l'analyse des éssais de sol ( calcul d'ingénieur...).
Je posait la question parce qu'un sujet sur le forum parle d'une personne dans ce cas là. Avec maison Blavier je crois. Essais de sol fait, radier prévu => contrat avec Blavier. Et lors du terrassement sol encore moins bon. Au final Blavier c'est arrangé et a mis une grosse dalle plus épaisse et plus profond ainsi qu'un grand vide ventilé à ses frais. Ses frais = Blavier selon le sujet. Cela me semble bizarre... J'ai essayé de voir avec un constructeur. Il ne savait pas quoi répondre et on juste dit qu'il n'avaient jamais eu le problèmes lorsque les essais de sol sont fait avant...


Dai
24/04/2008 Vieux  
Dai
  37 ans, Brabant Wallon
 
En gros, on fait des essais de sol et on est sûr à 90% que ca va être ca... C'est ce que le constructeur m'a dit...

Pour l'humidité : Drain coffrant + platon au niveau du vide ventilé ?!? Est-ce nécessaire avec un vide ventilé? Je me dis que ca vaut le coup de le faire vu les problèmes d'humidité (3800euros TTC : 45euros/m courant pour le drain coffrant hors frais + 10 euros/m² pour le blaton. ici 60cm*périmètre 58m hors frais).
24/04/2008 Vieux  
 
  36 ans, Hainaut
 
Dai,

Nous sommes en cours de construction, et notre entrepreneur construit une autre maison en même temps pour laquelle il a des gros souçi au niveau du terrasement. Malgré des essais de sols concluant ( fondation avec semelles sans radier ), il rencontre d'enorme problème, dû à des drains présent sur le terrain, qui n'avaient pas été detecté lors des essais. Topo, il y aura une belle augmentation surprise pour les propriétaires.
24/04/2008 Vieux  
 
  69 ans, Namur
 
Une seule chose à faire, remettre le résultat du sondage entre les mains d'un ingénieur. Il devra faire une étude complète suivant la portance du terrain, le poids et la répartition des charges de la maison.
Ce n'est même pas à l'architecte de décider si il faut tel ou tel type de fondation. C'est le travail d'un ingénieur en stabilité et de personne d'autre.

Nous avons fait des caves dans des terrains extrêmement humides (Sart lez Walhain) et les caves sont bien sèches. Mais il faut mettre ce qu'il faut en oeuvre et ne pas grapiller sur la qualité des matériaux. Mais ça c'est le boulot de l'ingénieur et de l'architecte, nous avons fait un radier de 40 cm double armé, avec étrier, etc.. et ensuite un cuvelage d'étanchéité avec un produit spécial sur les murs de caves
Et ça fonctionne bien.

Choisissez bien votre constructeur et ne prenez pas comme exemple les problèmes rencontrés avec certains constructeurs par certains clients.
Ingénieur avant tout. Et avec cette étude vous pourez rencontrer un constructeur.
Dans quelle région allez vous cosntruire??

Si vous ne voulez pas faire de cave, pourqoui croyez vous que votre vide ventilé sera humide, dans le sol naturel l'humidité descend, pourquoi voulez vous qu'elle remonte chez vous ??

Il est rare qu'un constructeur aille contre l'avis d'un ingénieur, et si il prétend que le sol est pire que prévu c'est à lui de le prouver à l'ingénieur. Et là, il est rarement gagnant.
24/04/2008 Vieux  
 
  69 ans, Namur
 
Zizik, c'est le terrain du client, l'entrepreneur n'est pas responsable du fait qu'il y a des drains qui passent sur le terrain.
Maintenant il ne faut pas exagérer les frais que cela peut occasionner.
D'où viennent et où vont ces drains?
Le client doit prévenir les gens à qui ils profitent (les drains) et leur dire de refaire ces drains, à leur frais, hors du terrain sur lequel ils sont. Et coupet et élimin er ces drains qui sont là de façon probablement illégale.
24/04/2008 Vieux  
Dai
  37 ans, Brabant Wallon
 
Bonjour,

Le terrain se situe dans le brabant wallon près de Perwez.
C'est bien la démarche que nous comptons effectuer : etude de stabilité par un ingenieur en premier.
Il ne faut pas oublier cependant que l'ingénieur a besoin d'un plan de la construction pour pouvoir faire ses calculs (poids et répartition).
Quand on veut acheté un terrain, on a pas les plans... Le propriétaire ne va pas attendre des mois ni même des semaines pour que l'on puisse éffectuer les essais de sol, dessiner les plans avec un architecte et faire les calcul avec l'ingénieur...
La nous avons pu faire des essais avec une implantation qui correspond à ce que nous désirons et qui répond aux prescriptions urbanistiques. Nous avons demandé plusieurs "devis" à plusieurs constructeurs. Mais en quelques semaines, c'est pas évident d'avoir aussi un plan d'architecte et de faire les calcul avec l'ingénieur.
Ici, le propiétaire a dis ok pour les essais par contre pour les calcul par l'ingénieur c'est un peu court car il faut aussi compter qu'il faut savoir ce que l'on veut comme maison et ce que l'on peut se permettre...

Sachant qu'ici on me propose un radier de 25cm d'épaisseur avec 70kg d'acier/m³ à 85 euros/m²... Ca fait déjà un beau budget alors 40 cm double armé...?!?

Pour le vide ventilé, je pensais premièrement à l'isolation thermique (en plus de la chape isolante). Pour l'humidité, je ne sais pas trop. On parle tout le temps d'humidité ascendante, non? Et j'imagine un volume "absorbant" qui exerce une force sur une surface gorgée d'eau... Si le sol était bien drainant, je comprendrais que l'humidité descendrait... Elle descend si elle le peut. Mais quand c'est gorgé d'eau parce qu'une couche inférieure dans le sol est plus "hydrophobe, je vois pas où elle peut aller, à part dans le volume absorbant par capilarité par exemple. Je réfléchis tout haut! Corrigez moi si je me trompe.
25/04/2008 Vieux  
 
  36 ans, Hainaut
 
Intègre,
c'est ce que je dit, ce sera au frais du propriétaire. Le problème sur ce terrain, c'est qu'une fois le terrasement commencé, il avaient l'impression d'être sur des sables mouvant, donc il a fallu faire un radier ainsi qu'une couche non pas de stabilisé, mais gravats, billes de chemin de fer, etc...., et là c'est un gros coup supplémentaire pour le client. maintenant, il est clair qu'ils doivent en parler aux voisins, mais là je ne suis pas plus que ça au courant.
25/04/2008 Vieux  
 
  69 ans, Namur
 
Zizik, quand tu ecris propriétaire, de qui parles-tu ? du vendeur du terreain ou du client qui contruit ??
25/04/2008 Vieux  
 
  36 ans, Hainaut
 
Du client qui a construit. Le nouveau propriétaire achète le terrain dans l'état, il ne peut en aucun cas se retourner sur le venderu, sauf s'il y avait une clause dans le compromis de vente, mais qui de toute façon s'annule à partir du moment ou le bien est vendu. En règle générale, s'il y a des mauvaises surprises ça se reportera sur le maitre d'ouvrage.
25/04/2008 Vieux  
 
  69 ans, Namur
 
Oui, ok c'est bien comme cela que ça se passe. Le vendeur n'a aucun responsabilité quant à la portance du terrain.
Pour en revenir à Dai, aucun architecte ne fera des plans pour une maison sur un terrain qui n'est pas encore la propriété du client. On tourne en rond.
Vous connaissez le problème du terrain, du moins vous savez qu'il y a un problème. A vous de décider si vous achetez ou non, mais personne ne va travailler sur ce genre problème.
Si vous avez peur, n'achetez pas. Si le terrain vous plait, prenez le et demandez à l'architecte et au constructeur de tenir compte de l'analyse de sol dans le calcul du coût.
Quand je parle de radier de 40 cm double armé, c'est un cas concernant ce terrain là. Ce n'est pas une généralité, si votre ingénieur parle de 25 cm avec 75 kg de fer, il n'y a pas de raison d'avoir besoin de plus.
Avez vous déjà votre constructeur et votre architecte ???
25/04/2008 Vieux  
Dai
  37 ans, Brabant Wallon
 
Bonjour,

J'ai demandé 2 devis avec pré-pojet chez deux constructeurs. Ils ont bien voulu faire le pré-projet même si je n'avais qu'une option sur le terrain. C'est habituel apparement et gratuit bien entendu. Nous parlons du pre-projet bien sûr.

Suivant l'ingénieur de la société qui a fait les éssais de sol, a vue de nez, un radier de 25cm et 75kg devrait convenir vu notre projet. Bien entendu, il faut faire les calculs!

J'ai fait une offre au propriétaire. J'attends une réponse. Pour le constructeur, je dois encore comparer et sans doute encore demander d'autres devis. Mais pour ca je dois encore décider un certain nombre de point (type de chauffage?, VMX double flux?,...). Je dois me renseigner.

Dai
28/04/2008 Vieux  
mitch73
 
 
construisez une maison en bois ...
10/07/2009 Vieux  
 
  63 ans, Autre pays
 
si le terrain n'est pas homogéne cad de meme nature sur toute sa surface ce ne sera pas possible de passer en radier .
23/07/2009 Vieux  
 
  69 ans, Namur
 
lapierre, arrêtez de dire des con..ies. C'est justement quand le sol n'est pas homogène qu'on doit faire un radier.
Je ne sais pas dans quel pays vous êtes, mais sur le site la terminologie utilisée est la terminologie belge, qui peut être différente de celle d'autres pays.
24/07/2009 Vieux  
 
  63 ans, Autre pays
 
ecoutez monsieur integre quand le térrain n'est pas homogene sur toute sa surface, les tassements ne se font pas de la meme maniére la portance est différente sur le térrain et la il faut passer en fondation profonde, semelles filantes,pieux ou fondations en puits pour aller chercher le bon sol. mais je tiens a vous dire une chose le batiment ce n'est pas une cuisine du térroir qu'il faut préserver,et que en belgique la maniére est différente, les sols sont les memes la techonologie béton/armatures est la méme. maintenant que vous nous bassinez avec vo trucs je vous arréte, dans ce site on est plus vulgarisation des techniques que vraiment pros. il ne fait pas leurrer les gents qui veulent construire leurs maisons si vous etes un pro votre devoir est de dire la vérité.
24/07/2009 Vieux  
 
  69 ans, Namur
 
Lapierre arrêtez de dire n'importe quoi. C'est vous qui semez la confusion.
Je suis le patron d'un entreprise de construction de maisons individuelles de bonne réputation. Je travaille quotidiennement avec des architectes et des ingénieurs en stabilité, depuis des années et je sais ce qu'il faut comme fondations (étudiées individuellement pour chaque cas à partir de résultats de sondage de sol au pénétromètre) pour construire un bâtiment de type maison unifamilliale. Ce n'est pas vous qui allez m'apprendre mon métier.
Ce site de bricolage et de construction ne concerne pas la construction d'immeubles de bureaux ou multi-résidentiels de 10 ou 20 étages ou encore de bâtiments industriels soumis à des contraintes et des descentes de charges particulières.
Je ne sais pas dans quel pays vous résidez, et ce n'est d'ailleurs pas mon problème, mais chez nous, en Belgique, c'est de la manière que j'explique, que TOUS les constructeurs de maisons individuelles procèdent (plusieurs dizaines de milliers de maisons par an) et ce n'est pas vous qui allez révolutionner nos techniques correspondant à notre sous sol et faire changer notre vocabulaire.

Dernière modification par intègre 24/07/2009 à 15h23.
24/07/2009 Vieux  
 
  33 ans, Namur
 
Je voudrais pas être impoli et d'ailleurs mes parents ne m'ont pas élévé ainsi mais Lapierre ta g....
Je suis ingénieur en construction et je confirme à 100000000000% les propos de intègre. Le radier sert justement en sol hétérogène.
Exemple avec un cas extreme: Imaginez le pire des cas où l'hétérogénéité du sol fait que le sol se rammolit sous le radier au droit d'un mur à cause de l'eau. Ben le radier sera calculer pour que qu'il ne s'enfonce à cet endroit "que" d'une profondeur tolérée de façon à de pas mettre en péril la stabilité du batiment. C'est pourquoi bien souvent le radier est renforcé au droit des murs porteurs.

Mais ok ce cas la n'arrive jamais à grande échelle et avec des causes graves sauf dans le Hainaut l'année dernière. Et vous avez vu les résultats.

Si sol bien homogène et bonne partance = semelles filantes
Si sol bien homogène mais portance insuffisantes = semelels filantes renforcées
si aucun des 2 alors radier général.

C'est un très court résumé mais en gros c'est l'esprit.

stabilo

PS: ok lapierre c'est un site de vulgarisation du bricolage comme tu dis mais qd on parle de stabilité de batiment moi j'appelle plus ça du bricolège. Ceci dit sans rancune.
24/07/2009 Vieux  
 
  69 ans, Namur
 
Merci Stabilo.
Je n'aime pas qu'on me fasse passer pour un con. Et ce Lapierre, dont je ne sais ce qu'il est ni où il est, n'est vraissemblablement pas ce qu'il prétend être, quand on lit ce qu'il écrit. D'ailleurs en voyant son style scriptural, sa ponctuation, et l'usage qu'il fait majuscules, je doute qu'il ait un niveau d'ingénieur, profession pour la quelle j'ai le plus grand respect. (faut le décrocher, ce diplôme !!)
Page 1 sur 2 1 2 Page suivante


A lire également sur BricoZone...
etude de sol Par didier P dans Construction, +6 19/11/2008


Forum Construction : Voir ce forum, Nouveautés, Actifs, Sans rép
Tout BricoZone : Page de garde, Dernieres 24h

Photos au hasard
Voir toutes nos photos


Pas encore membre de BricoZone ?!
Attention Pour participer, poser une Question ou Répondre : inscrivez vous !
Ceci vous permettra également de recevoir un email lors des réponses.
Mais même si vous ne voulez rien écrire : vous pourrez surveiller les forums et leurs nouveaux messages, et obtenir une vue rapide de tous les nouveaux messages depuis votre dernière visite !
Tout ceci est évidemment gratuit et rapide.

Visitez aussi : BricoZone France, nos Blogs. On aime Astel, JardiZone et InternetVista.
 
Connexion!
Identifiant
Mot de passe

Inscription - Oublié ?

PH

Annuaire Pro

FT Chassis

Spécialiste des châssis PVC, bois et aluminium, portes et volets roulants.


DECOCHALET

Vente et placement d'abris de jardin, carports, garages, pergolas, boxes pour chevaux, ...


Tendance Habitat

Entreprise générale du bâtiment


La Vidange Loiseau S.A.

Débouchage, placement, raccordement et réparation des égouts.

Ajoutez votre société