Prix du Mazout !

( dans

» Divers

)
Chercher:    

Prix du Mazout !

- Page 14
Page 14 sur 58 Première page - Résultats 1 à 20 sur 1 147 Page precedente 41213 14 151624 Page suivante Dernière page - Résultats 1 141 à 1 147 sur 1 147


15/11/2011 Vieux  
 
 
Citation:
Posté par fgalette Voir le message
Si nous avons des taxes, vrai, etc....... Dans les autres pays européens ils ont autre chose comme problème, ne croie pas que l'herbes est plus vertes ailleur, c'est faux.

Il roule en K*A sport..AGE 2.0 D ! il pourrais rouler dans plus petit, pas besoins du luxe d'un 4x4 couteux a mort pour rouler, pas rapport a petit voiture.
APRES AVOIR TRAVAILLE DE 18ANS à 65 JE PENSE QU ON PEUT SE FAIRE UN " PETIT PLAISIR " CE N EST PAS LA MARQUE OU LA CYLINDREE QUE JE METS EN CAUSE MAIS LE PRIX DES ASSURANCES ENTRE EUX ET NOUS
faire le plein d essence ou diesel est moins cher, le caddie de course moins cher , moins de taxe .... un autre style de vie
c est pour mes parents que je reste sinon je partirais aussi pour le meme travail mon salaire serait plus eleve de 300€/net !et l immobilier est moins cher la bas aussi (selon les regions EX je ne parle pas de St trop!)

je constate quand meme qu ils ne reviendraient pas en belgique pour tout l or du monde et oui il y a des problemes ailleurs mais ici on assiste de plus en plus les aasistes et on sucre sur les salaires "moyens" qui eux " crevent " de plus en plus et n ont droit a rien
15/11/2011 Vieux  
 
  39 ans, Hainaut
 
flo, je suis en partie d'accord avec toi, mais pas complètement. Il faut comparer des pommes et des pommes. L'Europe n'a pas été harmonisée. C'est ce qu'il faudrait faire, avant de comparer.
Mais sinon, tu as raison pour certains points.
De toute façon, c'est impossible d'harmoniser. Déjà, même dans le petit pays dans lequel nous vivons, il existe des régions où le salaire moyen est le triple d'autres régions, et où les deux mêmes maisons diffèrent de trois fois le prix selon le coin.

15/11/2011 Vieux  
 
 
c est sur deja au nord ou au sud du pays il y a des taxes inexistantes ou moindres ce n est pas logique
mais quand on voit et on entend les infos je me demande comment la situation va evolues ce n est plus possible que cela tienne encore 10ans comme ca l est aujourd hui !
je pense que comme tu disais il y aura les pauvres tres pauvres et les riches tres riches !
mais bon c est ainsi

P.S il y a 2poilus sur mon avatar :le chien et la maitresse (on se demandait les tetes que l on avait) !

Dernière modification par flosted 15/11/2011 à 21h11.
15/11/2011 Vieux  
 
  59 ans, Hainaut
  fgalette est connecté maintenant
Citation:
Posté par flosted Voir le message
c est sur deja au nord ou au sud du pays il y a des taxes inexistantes ou moindres ce n est pas logique
mais quand on voit et on entend les infos je me demande comment la situation va evolues ce n est plus possible que cela tienne encore 10ans comme ca l est aujourd hui !
je pense que comme tu disais il y aura les pauvres tres pauvres et les riches tres riches !
mais bon c est ainsi

P.S il y a 2poilus sur mon avatar :le chien et la maitresse (on se demandait les tetes que l on avait) !
des riches et des pauvres........ tenir 10 ans.....

Pire en italie, espagne, portugal, et la france n'est pas dans un meilleur état. Tout les pays vont payer leur conneries, (nos conneries).

Pour les assistés, normal qu'il y en aie de plus en plus, (même si ce n'est pas juste) et n'oublions pas que nous avons eu de la chance, d'avoir des parents "convennables", et la chance d'avoir recu études et éducations.
15/11/2011 Vieux  
  55 ans, Autre pays
 
Le pire reste donc a venir.

En quelques posts, je retrouve le meme clivage apparu dans d'autres discussions.
D'un cote, le clan
'' c'est du Belge, restons conformistes et soyons bon moutons, ailleurs ca va mal , le mal vient de l'etranger (comme le prix du mazout, ben voyons) tout va tres bien madame la marquise, il faut payer car c'est ainsi, etc.....
et l'autre clan,
ceux qui posent des questions, s'angoissent pour l'avenir et passent pour des perturbateurs anarchistes.
Provoquant un tsunami de posts ultra-conservateurs sur ce site qui conduisent au verrouillage de certaines discussions.
Bizarre.
15/11/2011 Vieux  
 
  43 ans, Brabant Wallon
 
Belle caricature...

Sans doute que vous préférez les slogans au réalisme (sur certains sujets)
15/11/2011 Vieux  
 
  54 ans, Brabant Wallon
 
Et donc Vincentmaison, le sujet c'était quoi encore?
15/11/2011 Vieux  
  55 ans, Autre pays
 
http://www.bricozone.be/fr/poele-ins...ge5-53949.html
le pellet , bientot a 5 euros le sac ?? Dernier post ce 15/11.
Mais que faire ?
15/11/2011 Vieux  
 
  50 ans, Liège
  siou est connecté maintenant
On me prenais pour un fêlé en poussant tout à l'extrême dans ma construction.
Je le paie + cher que du "commun". Mais mon surcoût est fixe, calculé, définitif et PROVISOIRE. Je suis maintenant en autonomie énergétique. Et mon retour sur investissement diminue toujours.

POSEZ VOUS LES BONNES QUESTIONS
15/11/2011 Vieux  
 
  39 ans, Hainaut
 
Je ne trouve pas qu'il s'agisse de caricature.
Discuter du prix du mazout, en revanche, en est une. Le problème est bien plus profond que le seul "prix" du baril. Il est social, économique, historique, technologique, politique, geographique, stratégique, écologique et climatique.
Ce n'est pas du tout un slogan que de le dire, c'est une évidence.
Mais c'est clair que le problème du mazout / pétrole doit être traité sous tous les angles énumérés plus haut (et certainement d'autres encore).
15/11/2011 Vieux  
 
  39 ans, Hainaut
 
Citation:
Posté par siou Voir le message
On me prenais pour un fêlé en poussant tout à l'extrême dans ma construction.
Je le paie + cher que du "commun". Mais mon surcoût est fixe, calculé, définitif et PROVISOIRE. Je suis maintenant en autonomie énergétique. Et mon retour sur investissement diminue toujours.

POSEZ VOUS LES BONNES QUESTIONS
Bonsoir Siou.
Voici une intervention interessante.
Peux-tu nous en dire plus au sujet de ta construction et des suppléments pour ce qui est d'atteindre ton autonomie energetique ? Combien d'energie dépenses-tu par an ? (chauffage et le reste).
Merci.
15/11/2011 Vieux  
  55 ans, Autre pays
 
http://www.bricozone.be/fr/lois-regl...gie-47853.html
15/11/2011 Vieux  
 
  50 ans, Liège
  siou est connecté maintenant
Chauffage tout électrique (enfin il n'y en a que 2 )
maison très basse énergie pas passive!

CONSOMMATION

Consommation poste électricité (avec une petite pme à assouvir électriquement parlant) et chauffage +/- 8000Kw / année
ECS panneau solaire avec appoint électrique

PRODUCTION et ECONOMIE D ENERGIE

PV's de 10KW (production de 8500Kw / année
VMC DF avec géothermie dans la fosse d'eaux grises ( t° plus chaude)
Récupérateur calorifique des eaux usées de la douche. (économie de 66% d'eau chaude)
Il n'y a que 9m de conduites me séparant des panneaux solaires, buanderie, sdb cuisine.
Domotique pour gérer tout au maximum et tout le temps.

A+
15/11/2011 Vieux  
 
  43 ans, Brabant Wallon
 
La caricature c'est de considérer qu'il y a deux clans : celui des "anticonformistes" et celui des chèvres.

Il existe un juste milieu.

Croire que tout ce qui est économie "verte" est la panacée est une attitude que je dénonce. Elle est tendance, elle est "in", elle est politiquement correcte, etc. Mais je ne suis pas certain qu'elle soit toujours adaptée.

J'ai déjà eu souvent l'occasion de m'exprimer sur ce forum à propos du mal que je pense être l'isolation par l'intérieur. Seulement, aujourd'hui, dire qu'une isolation peut ne pas être adéquate est quasi vu comme une hérésie.

Autre exemple : un article paru dans la revue "renouvelle". Revue idéologiquement trèèès verte et donc non suspecte de conformisme environnemental.

"« LA MEILLEURE ÉNERGIE N’EST PAS CELLE QU’ON NE CONSOMME PAS »

Dans un article publié sur son
blog sous le titre « L’effet pervers des négawatts », Laurent
Minguet met à mal un slogan à
ses yeux éculé. Et il soutient que,
« pour accélérer le rythme de
la transition écologique, il vaut
mieux produire l’énergie renouvelable nécessaire à nos modes
de consommation qu’éviter de
consommer de l’énergie en amé-
liorant l’efficacité de nos appareils
énergivores ». Entretien.
Cet article, c’est de la provocation ?
Laurent Minguet : Pas du tout! Je m’efforce de fixer, dans le cadre d’une dé-
marche de bâtiment durable, des limites
pour que l’opération reste raisonnable.
Jusqu’ici, on s’est contenté d’un slogan
pour évacuer une question à mes yeux
essentielle : jusqu’à quel point chercher
à économiser de l’énergie dans un bâtiment a-t-il un sens ? On ne peut pas
ignorer qu’en isolant jusqu’à l’extrême
on mobilise nécessairement des maté-
riaux qui ne pourront pas être utilisés
pour d’autres usages où ils pourraient
s’avérer plus utiles. Quand on pense
développement durable, on doit toujours avoir en tête la meilleure utilisation des ressources : faire plus avec
moins. S’agissant d’un bâtiment ancien
à rénover, cela revient à se dire qu’on
peut se contenter d’une performance
de huit litres au mètre carré et consacrer le solde des ressources disponibles
à la production d’énergie renouvelable.
Nous sommes dans une période de
transition vers un monde sans carbone
et le trajet optimum suppose de consacrer l’essentiel de nos moyens à, d’une
part, produire de l’énergie renouvelable et, d’autre part, consommer dans
le même temps moins d’énergie fossile.
Ce que je me suis efforcé de calculer,
c’est cet optimum.
Est-il bien raisonnable de limiter la ré-
flexion à un simple calcul micro-économique en évacuant par exemple des notions plus subjectives comme le confort
ou la démarche pédagogique ?
L.M. : J’ai voulu en l’occurrence me limiter
aux chiffres, qui peuvent être par ailleurs
partiellement contestables à la marge,
pour démonter que, dans tous les cas de
figure, vous n’arriverez jamais à rénover
une vieille bâtisse du XIXe siècle pour en
faire une maison passive ou basse énergie, sans faire exploser les coûts au mètre
carré. Il y a nécessairement un moment
où vous allez devoir vous dire : je n’y arriverai pas, je vais donc devoir trouver un
moyen de compenser les pertes de chaleur avec des énergies renouvelables.
C’est du simple bon sens. Bien sûr qu’une
rénovation ne se résume pas à cela. Il y
a le confort, la valeur patrimoniale, etc.
Mais ce n’est pas non plus parce qu’on
dépense plus d’argent que ces valeurs
là vont s’améliorer. D’autant qu’il faudra
faire face à des perceptions purement
culturelles, comme le sentiment qu’on
peut avoir en ouvrant grand sa fenêtre
pour respirer l’air vivifiant d’un matin
d’hiver, ce qui devient pratiquement
impossible dans un bâtiment passif ou
basse énergie. Donc il y a un optimum
à trouver entre économies d’énergie et
énergies renouvelables.
Comment le particulier peut-il s’y prendre
pour déterminer l’optimum qui correspond
le mieux à ses besoins spécifiques ?
L.M. : En se référant notamment à la
base de calcul économique que je lui
propose et dont il résulte que lorsque
vous achetez un immeuble ancien à
remettre en état, votre limite devra se
situer autour de 250 € au mètre carré.
Vous pouvez bien entendu monter à
300 € si vous le souhaitez, mais les économies d’énergies que vous réaliserez
en plus seront de plus en plus marginales et n’en vaudront sans doute plus
la chandelle. Autrement dit, si vous
voulez à tout prix aller au-delà pour que
votre bâtiment rencontre les normes
passives par exemple, je crois que vous
serez dans l’erreur.
A vous écouter, on a le sentiment que
c’est ce qui est en train de se passer. Il y
aurait une sorte de dérive dogmatique
autour de la norme passive ?
L.M. : Je crois surtout qu’on se base
trop sur des slogans pour faire ses choix
énergétiques. Les slogans peuvent illustrer des raisonnements qui tiennent
la route, mais ceux-ci ont nécessairement leurs limites. La norme passive,
par exemple, n’augmente pas très significativement à mes yeux le confort
par rapport au bâtiment basse énergie. Mais il y a toute une série d’idées
reçues qui se sont développées autour
de cette norme et qui reposent sur des
raisonnements partiellement erronés.
Je suis convaincu pour ma part que le
passif n’est pas l’optimum économique,
parce qu’il est très cher et débouche au
final sur une mauvaise utilisation des
ressources.
J’aime bien ébranler les schémas de
pensée des gens. Ce n’est pas par goût
de la provocation, mais parce que c’est
un exercice salutaire dans beaucoup de
domaines. En mettant à l’épreuve les
schémas de pensée, en cassant les idées
reçues, on aide le monde à évoluer, à
ne pas rester enfermé dans des slogans,
parce que la réalité s’impose à vous quoi
que vous pensiez au départ"
15/11/2011 Vieux  
 
  39 ans, Hainaut
 
Production théorique de 8500Kw pour une consommation de chauffage de 8000Kw. Pas mal, monsieur ! En voilà un qui n'est pas si dépendant que ça du mazout !
15/11/2011 Vieux  
 
  50 ans, Liège
  siou est connecté maintenant
En construisant, j'ai dis 2 choses à mon archi:

Je veux être (au maximum) indépendant énergétiquement parlant.
Presqu'aucune énergie calorifique produite ne dois sortir par les égouts ou une cheminée.

On a mis 2 ans à faire les plans, on a réussi; ma recherche de la perte de calorie va devenir mon job à plein temps.
15/11/2011 Vieux  
 
  39 ans, Hainaut
 
Je ne suis pas d'accord avec tous les points de l'interview / article plus haut.
La meilleure energie est toujours celle qu'on ne consomme pas, ou que l'on n'a pas besoin de consommer. Mais si on prend l'enjeu écologique, les défis sont davantage sociologiques que technologiques. Je m'explique: quand vous voyez le ring de Bruxelles complètement bouché par des voitures qui convergent toutes au même endroit, et que la moitié de ces gens est capable (et a envie) de faire du télétravail, je me demande ce qu'on attend pour generaliser ça.
Sociologiquement, ce serait un plus pour l'employé (épanouissement des personnes), mais une contrainte pour l'employeur (conservatisme, etc...).
Pareil pour les emballages plastiques. Plutôt que de perdre son temps à essayer de développer technologiquement des emballages moins polluants, pourquoi ne pas dans un premier temps tout simplement réduire le volume des emballages eux-mêmes ?
Tu sais, Benjibxl, ça me fait penser un peu aux gros bonnets de l'agriculture OGM comme Monsanto et compagnie. Ca sert à quoi de produire plus, plus et encore plus, et moins naturel, quand notre agriculture est deja en surproduction et qu'on paie des agriculteurs à ne pas produire.

Dernière modification par Damdidam 15/11/2011 à 23h30.
15/11/2011 Vieux  
 
  43 ans, Brabant Wallon
 
"La meilleure energie est toujours celle qu'on ne consomme pas"

Ce que dit l'article c'est que le montant, les matériaux, etc. que l'on place dans certaine amélioration "verte" coûtent un pont et des ressources (matériaux). Et que parfois (comme chez moi, maison de plus d'un siècle) c'est vain de chercher à en faire une maison passive. L'article ne dit pas qu'il ne faut rien faire. Juste de se poser les bonnes questions. Pour prendre encore ma maison en exemple, à la place de remplacer la vieille chaudière par une neuve à condensation (c'est à la mode), j'ai installé un insert bouilleur. Conclusion : moins de 250l de mazout par an (projection) mais achat de bois. Au vu du prix du mazout je serai rapidement gagnant (max 6 ans en comptant aussi le solaire thermique installé). Mais je me refuse d'isoler mes murs par l'intérieur (vu qu'à l'extérieur ils sont en pierres naturelles et qu'il n'y a pas de coulisse).

Je suis donc d'accord avec l'auteur. Pas uniquement succomber aux sirènes vertes mais réfléchir avant d'agir.
15/11/2011 Vieux  
 
  39 ans, Hainaut
 
C'est certain qu'il faut réflechir avant d'agir. Mais c'est là que l'experience de chacun peut contribuer à faire avancer le débat, et les choses.
Ce que je voulais dire, au sujet de l'article, c'est que c'est bien beau de placer des ampoules économiques... Mais si on laisse les lumières allumées dans des pièces vides, en disant qu'on veut preserver son confort, je trouve que l'effort est vain. Avant de changer nos moyens energetiques (ce qui est long, et demande un effort de recherche), changeons déjà nos habitudes qui font que nous dilapidons nos ressources. C'est pas facile de changer nos habitudes, la consommation est un concept qui nous est imposé presque à l'extrême aujourd'hui: c'est le moteur de nos économies.
16/11/2011 Vieux  
 
  43 ans, Brabant Wallon
 
Je partage entièrement ton dernier post. J'arrête pas de passer après madame pour éteindre toutes les lumières qu'elle laisse allumées, pour fermer les portes, pour débrancher des appareils (senséo), etc.
Page 14 sur 58 Première page - Résultats 1 à 20 sur 1 147 Page precedente 41213 14 151624 Page suivante Dernière page - Résultats 1 141 à 1 147 sur 1 147


A lire également sur BricoZone...
gaz ou mazout:que choissir?est ce que ca vaut encore la peine de mettre le mazout Par spyke dans Chauffage, +77 17/07/2015
Prix citerne mazout extérieure Par OliverB dans Construction, +19 11/02/2010
raccordement peole mazout sur cuve mazout Par olivier120274 dans Chauffage, +3 18/01/2009


Forum Divers : Voir ce forum, Nouveautés, Actifs, Sans rép
Tout BricoZone : Page de garde, Dernieres 24h

Photos au hasard
Voir toutes nos photos


Pas encore membre de BricoZone ?!
Attention Pour participer, poser une Question ou Répondre : inscrivez vous !
Ceci vous permettra également de recevoir un email lors des réponses.
Mais même si vous ne voulez rien écrire : vous pourrez surveiller les forums et leurs nouveaux messages, et obtenir une vue rapide de tous les nouveaux messages depuis votre dernière visite !
Tout ceci est évidemment gratuit et rapide.

Visitez aussi : BricoZone France, nos Blogs. On aime Astel, JardiZone et InternetVista.
 
Connexion!
Identifiant
Mot de passe

Inscription - Oublié ?

Annuaire Pro

Tendance Habitat

Entreprise générale du bâtiment


La Vidange Loiseau S.A.

Débouchage, placement, raccordement et réparation des égouts.


Maisons Gabriel

Maisons Gabriel SA est une entreprise générale de constructions.


Maisons Blavier s.a.

Blavier construit des maisons clé-sur-porte en mettant l’accent sur l'accompagnement et le budget

Ajoutez votre société