Taux pour emprunt hypothecaire 2012

( dans

» Divers

)
Chercher:    

Taux pour emprunt hypothecaire 2012

- Page 49
Page 49 sur 58 Première page - Résultats 1 à 20 sur 1 142 Page precedente 394748 49 5051 Page suivante Dernière page - Résultats 1 141 à 1 142 sur 1 142


29/08/2012 Vieux  
  38 ans, Liège
 
l'indice de référence a pour le variable annuel est à 0.06!

donc descendre, c'est quasi plus possible
ce qui veut donc dire que ton taux ne pourra que monter les prochaines années

combien de temps restera-t-il bas? pas facile à dire
est-ce plus avantageux qu'un fixe?
impossible à dire, c'est à terme qu'on pourra comparer au taux fixe proposé.
bien mâlin celui qui pourra dire comment va se comporter le monde financier.

j'ai pris un variable annuel 3% +3 -3%
ça fait déjà 3 ans que je me "tape" un taux bas: 1.72, 1.72 et 2.20%
c'est bien parti pour une quatrième année (révision début sept).

mais au début, j'ai eu 3% 4% 5% 5%.
ça peut rester bas longtemps comme partir à fond les manettes pour le reste du temps.

tu ne sais pas avoir mieux que 3.74% fixe? t'as bien cherché?

je ne pense pas que le variable annuel soit le plus intérassant vu que ça ne peut quasi que monter dans les prochaines années.
ça vaut le coup de négocier encore et encore.

un courtier??? beurk

rends toi toi même dans les banques j'suis sûr qu'on peut faire mieux.
essaye dans ta commune, dans la même banque mais dans la commune d'à côté.
retourne chez l'un et l'autre. lâche pas le morceau.
29/08/2012 Vieux  
  49 ans, Liège
 
Oui, l'indice de référence A est au plus bas MAIS si on compare un 3.72% fixe sur 25 ans avec un révisable annuel à 2.26% sur 20 ans, le variable ANNUEL est
DANS TOUS LES CAS moins cher ! La seule condition est de pouvoir assumer
les hausses de mensualités --> ne surtout pas prendre d'accordéon.
Maintenant, il est vrai qu'il faut essayer de négocier un taux fixe plus bas.
29/08/2012 Vieux  
 
  40 ans, Liège
 
Citation:
Posté par philou9513 Voir le message
Oui, l'indice de référence A est au plus bas MAIS si on compare un 3.72% fixe sur 25 ans avec un révisable annuel à 2.26% sur 20 ans, le variable ANNUEL est
DANS TOUS LES CAS moins cher ! La seule condition est de pouvoir assumer
les hausses de mensualités --> ne surtout pas prendre d'accordéon.
Maintenant, il est vrai qu'il faut essayer de négocier un taux fixe plus bas.
Il y a quelque chose qui m'échappe, si le taux variable double d'ici 3 ans donc 4,52%, comment le variable peut-il être plus intéressant qu'un fixe à 3,72% ?
29/08/2012 Vieux  
  49 ans, Liège
 
1) parce que le fixe est sur 25 ans
2) parce que le révisable annuel ne peut monter que de 1% la 1ère année et de 2% max la 2ème année.
3) pendant ces 2 premières années, le capital restant dû diminue plus vite avec un révisable qu'avec un fixe --> si le taux passe à 4.52% la 3ème année, il s'appliquera à un plus petit montant !

Sur les sites de DEFA et VDVCONSEIL (sans vouloir faire de pub pour leurs offres mais il faut reconnaître que les outils proposés sont sympas), on peut facilement voir que le 1/1/1 à 2.26% sera, même dans le pire des cas, moins cher qu'un fixe 25 ans à 3.72%
Maintenant, si on arrive à avoir un taux fixe 20 ans à 3.45% (voir post #891),
c'est plus intéressant qu'un variable 1/1/1 20 ans à 2.26%.
Si la mensualité est trop élevée, il faudrait aussi regarder quel taux fixe plancher on pourrait avoir en 25 ans.
Dans tous les cas, il faut TOUJOURS calculer le prix total pour chaque proposition et, dans le cas proposé (1/1/1 20 ans contre fixe 25 ans), il n'y a pas photo, le révisable sera toujours moins cher.
29/08/2012 Vieux  
  34 ans, Namur
 
Bonjour,
Est-ce qu'un 4,44% (185 000 €) pris en 2008 est intéressant si je vais le faire réviser?
Merci
29/08/2012 Vieux  
 
  63 ans, Namur
 
Citation:
Posté par browning Voir le message
l'indice de référence a pour le variable annuel est à 0.06!

donc descendre, c'est quasi plus possible
ce qui veut donc dire que ton taux ne pourra que monter les prochaines années
Attention qu'il faut bien avoir en tête que ce taux de référence est d'abord destiné à gérer les prêts interbancaires.
Il traduit donc l'état du marché financier actuel et sa tendance(à la baisse), l'évolution plus que probable.
Une remontée importante du taux de référence correspondrait à une demande accrue sur les places financières... Ce qui est loin d'être le cas et ne sera certainement pas le cas dans les années à venir.
Ou alors, il faut qu'on m'explique que le marasme financier en cours n'est qu'un leurre et que l'on va vers une relance économique à 2 chiffres.
Je crois que la principale crainte à avoir, comme on le constate déjà, c'est une distanciation des taux d'intérêts aux particuliers(en ce compris les taux hypothécaires) de ce fameux indice de référence. C'est déjà le cas puisque malgré la baisse du taux de référence, les banques augmentent le taux des prêts.
Ceci confirme que le monde financier ne voit pas d'amélioration notoire des échanges financiers sur le moyen terme.
Le variable, chez nous, aura toujours l'avantage d'être lié à ce taux de référence et tant qu'il bénéficie de la sécurité du MAX x2 sur la durée, il a de forte chance de rester une très bonne solution.


Je suis d'accord avec Philou 9513 sur l'avantage actuel du taux variable sur le taux fixe.
29/08/2012 Vieux  
  38 ans, Liège
 
bon déjà, pour comparer ce qui est comparable faudrait parler de la même période référence pour le fixe et le variable

de plus, il y a un point à ne pas oublier

3.74 sur 25 ans va donner une certaine mensualité.
si le 2.26 double, en parlant sur 25 aussi, ça fait une mensualité plus importante que le fixe.
et... si le variable est sur 20 ans et pas 25, le 2.26 double donnera une mensualité ENCORE plus importante.(à la grosse louche, 250€ par mois)
on néglige ici totalement la capacité de remboursement de la personne en noyant cela en disant que ça va être moins cher, que le marché ne remontera pas.

pas oublier que la crise actuelle découle de ça. on accordait des prêts variables très bas à n'importe qui aux USA. quand tout est remonté en flèche(ou c'est remonté en flèche), plus personne n'a su payer(bon chez eux ce n'était pas plafonné).

Citation:
pendant ces 2 premières années, le capital restant dû diminue plus vite avec un révisable qu'avec un fixe
oui parce que la période de référence n'est pas la même.
sur 25 ans tous les 2 l'amortissement sera le même.

sur un variable, ce sont les intérêts qui baissent ou augmentent, pas l'amortissement.
si non la période de référence devrait diminuer. mais on n'est pas ici dans un accordéon(et encore dans l'accordéon la mensualité ne varie pas).

dire ce que va faire le marché c'est impossible. mieux l'histoire nous montre que tout est possible. on a eu une crise en 2008, on a replongé en 2010.
de 0.06 d'indice à 4 voir 5 il y une marge.
MAIS... imaginons qu'il vogue entre 2, vers les 2.5... hé ben notre ami ici a quasi doublé sont taux.

qu'il réfléchisse bien à sa mensualité et sa capacité à la rembourser.

j'suis à 3% +3 -3. j'suis descendu à 700€, mais je peux monter à 1150€!!!
29/08/2012 Vieux  
 
  40 ans, Liège
 
Citation:
Posté par browning Voir le message
on néglige ici totalement la capacité de remboursement de la personne en noyant cela en disant que ça va être moins cher, que le marché ne remontera pas.
On ne fait que de donner notre avis sur des taux reçu par un membre...
Si il est prêt à prendre un de ces taux, je présume qu'il a calculé ses capacités de remboursement et la dessus, on ne sait donner aucun conseil.
29/08/2012 Vieux  
  38 ans, Liège
 
ce qui me gêne c'est qu'on fait croire que ça ne montera pas que la conjoncture est telle que...

hors, personne ne peut prédire à l'avance.

l'histoire a montré qu'après une grosse crise(2 ici) la reprise est parfois fulgurante)
reprise = montée des taux
29/08/2012 Vieux  
 
  63 ans, Namur
 
Citation:
Posté par browning Voir le message

pas oublier que la crise actuelle découle de ça. on accordait des prêts variables très bas à n'importe qui aux USA. quand tout est remonté en flèche(ou c'est remonté en flèche), plus personne n'a su payer(bon chez eux ce n'était pas plafonné).
La calcul de philou9513 tendait à prouver que la différence de taux permettait, à mensualité égale, de prendre un prêt en 20 ans(variable) en lieu et place d'un fixe en 25 ans.
Dans ce cas de figure, l'amortissement sur le variable se réalise en 20 ans==> un amortissement annuel du capital plus important.
L'idée n'était pas de comparer les mensualités d'un variable et d'un fixe sur la même période.

En ce qui concerne la crise américaine et aussi espagnole, on n'est pas dans le même cas de figure que notre marché européen "traditionnel".
Aux USA, il s'agit d'une spéculation financière(les subprimes) mise au point pour atteindre une clientèle "hors capacité de financement d'un projet immobilier".(spéculation financière)
Ceci s'est ajouté à une crise économique. La fusion des 2 à donner les conséquences que l'on sait.
En Espagne, on a créé de toute pièce un marché immobilier à grands renforts d'investissements spéculatifs(bancaires). Il a fallu trouver une clientèle pour ce marché(bulle) immobilier.(spéculation immobilière)
Des produits spécifiques ont donc étés trouvés et proposés.
Ensuite, la récession et la difficulté de refinancement des banques(investisseurs immo) ont amené celles-ci a répercuter les difficultés de cash sur les particuliers.
La récession dans le monde de l'immobilier s'est jointe à celle due à la crise européenne(emploi, consommation, argent public,...)
Dans les 2 cas de figures, même ceux qui avaient la capacité de financement d'un prêt à taux fixe se sont retrouvés dans la mouise.
Ces 2 marchés ou bulles résultent d'une spéculation malsaine sur des produits financiers ou sur le marché immobilier.
Nous ne sommes pas dans ce cas de figure dans notre pays, nos voisins non plus.

Je suis d'accord que l'on peut être contre ou pour un taux variable suivant l'avis que l'on a de la future conjoncture économique de l'Europe et de la Belgique.
Sur ce plan, tous les indicateurs, dont les financiers, démontrent que nous n'allons pas vers un avenir prospère, mais bien d'austérité.
Dans ce cas de figure, une augmentation drastique des taux de référence(EURIBOR-LIBOR) correspondrait soit à une nouvelle bulle spéculative financière lancée sur nos marchés, soit à un accroissement des échanges interbancaires?
Dans le premier cas, les limites d'action données par les lois régissant les prêts dans nos pays, n'incitent pas à la spéculation qui risque de coûter plus qu'elle ne rapporte.
Dans le deuxièle cas, l'accroissement des échanges financiers ne peut se justifier que par une reprise drastique de l'économie et la résolution du traité de rigueur européen. Et là, ce n'est pas demain la veille.


Edit; de plus et les tentatives de falsification du taux LIBOR le prouvent, beaucoup de banques auraient de graves problèmes de refinancement si les taux de référence étaient haut!

Dernière modification par john steeds 29/08/2012 à 17h27.
29/08/2012 Vieux  
  38 ans, Liège
 
cela dit, ayant un taux variable, j'aimerais que ton analyse se vérifie
30/08/2012 Vieux  
 
  63 ans, Namur
 
Citation:
Posté par browning Voir le message
cela dit, ayant un taux variable, j'aimerais que ton analyse se vérifie
Oui, j'ai vu que tu as un taux variable.
L'analyse se vérifie depuis quelques temps déjà.
La seule raison "anachronique" qui pourrait relancer les taux de références vers des sommets historiques, est l'éclatement de la zone euro.
Là, on entrerait dans une zone de très forte turbulence financière.
Il suffit de voir la situation grecque. Le plan de rigueur est maintenu, malgré les demandes de Samaras. L'Allemagne ET la France ont confirmé cela, il y a peu.
Pourtant, en bonne logique économique, maintenir le plan de rigueur ne va engendrer qu'une baisse accrue de l'économie grecque, donc fragiliser encore plus sa capacité de remboursement.
Il est clair que l'objectif n'est pas de remettre la Grèce à niveau, sur le plan de son économie, mais bien de maintenir la stabilité des marchés financiers sur la zone euro... A n'importe quel prix.
C'est la raison pour laquelle l'Espagne refuse d'être assimilée à un pays "en faillitte" et qu'une "exception" au traité de rigueur se met en place pour elle.
On peut aussi comprendre que la position allemande actuelle, sur le retour à une rigueur budgétaire, couplée à un refus des "eurobonds" est basée sur un besoin de plus grande stabilité financière. Sa place financière est trop exposée à l'euro, tout comme celle de la France ou de la Suisse.

A moins d'un sabordage en règle, des taux de référence bas arrange tout le monde actuellement et certainement dans les 10 ans à venir. Une remontée de ces taux(importantes) exposerait trop les marchés financiers(et la BCE) qui sont saturés de produits financiers "toxiques".
Et ce n'est plus l'économie, même allemande qui pourrait résoudre l'augmentation de la dette due à ces produits toxiques.
Ils ont tous intérêt à calmer le jeu.
30/08/2012 Vieux  
  31 ans, Bruxelles
 
Est-ce que vous n'oubliez pas la loi de l'offre et de la demande?
Imaginons que les banques soient mises en difficulté (une fois de plus), elles éprouvent donc des difficultés à prêter, la demande devient supérieure à l'offre et les taux montent.

Enfin, je n'y connais rien, mais est-ce possible ?


De notre côté, nous avons été voir les banques et avons obtenus les taux suivants :
Pour 160.000 empruntés, quotité 100% en fixe 20 ans

B****us = 4,19 -> ils ne voulaient pas de nous, et les autres banques nous ont confirmé qu'ils prévoyaint encore des problèmes pour septembre

C***ea = 3,61 -> ASRD dans la moyenne

I*G = 3,55 -> ASRD très chère mais possibilité de faire un mandat sur une partie

Agriculteurs = 3,51 -> les plus compétitifs jusqu'à présent

B*CP = 3,61 -> ASRD la moins chère mais leur comptes à vue coutent chère! Par contre, on attend encore une autorisation de nous proposer un taux à 3,31 qui serait vraiment intéressant pour nous.


Nous allons encore visiter deux autres banques demain matin... Stay tuned
30/08/2012 Vieux  
 
  43 ans, Liège
 
difficile de prévoir l'avenir.
néanmoins il ne faut pas être devin pour predir une augmentation des taux Belge au second semestre 2014.
Wait and see.
30/08/2012 Vieux  
  41 ans, Bruxelles
 
duree 15 ans 3,00% Feder*le assur*nce
30/08/2012 Vieux  
 
  63 ans, Namur
 
Citation:
Posté par unso Voir le message
Est-ce que vous n'oubliez pas la loi de l'offre et de la demande?
Imaginons que les banques soient mises en difficulté (une fois de plus), elles éprouvent donc des difficultés à prêter, la demande devient supérieure à l'offre et les taux montent.

Enfin, je n'y connais rien, mais est-ce possible ?
Si les banques sont mises en difficulté, c'est par leur exposition sur le marché interbancaire. Une augmentation du taux de référence(LIBOR ou EURIBOR) les exposera encore plus, dans leur capacité de financement et de re-financement.
Pour que la loi de l'offre et de la demande fonctionne, il faut alors imaginer des banques qui ne sont pas ou très peu tributaires du marché primaire et peu exposées sur leur capital. Dans ce cas, on peut imaginer qu'elles se servent de l'offre et la demande pour augmenter les taux(sur le marché primaire et sur le secondaire)... Pendant que d'autres banques se cassent la figure, ainsi que les économies qui y sont liées.
On rentre là dans le type d'opération spéculative qui a suivi la crise des subprimes aux USA(absorption de banques par d'autres).
C'est une des raisons qui font que l'Europe et le monde financier sont demandeur d'une séparation des activités dites traditionnelles, des activités dites spéculatives.

IL est certain qu'il y a actuellement une distorsion entre la valeur des taux de référence du marché interbancaire(à la baisse) et le taux proposé, par exemple, pour un prêt hypothécaire(à la hausse).
Cette distorsion risque effectivement de se maintenir ou s'aggraver.
Mais dans le cas d'un contrat sur base d'un taux variable, c'est l'indice de référence qui sert pour l'évolution du prêt, pas celui de la banque.
30/08/2012 Vieux  
  38 ans, Liège
 
Citation:
Posté par john steeds Voir le message
Oui, j'ai vu que tu as un taux variable.
L'analyse se vérifie depuis quelques temps déjà.
La seule raison "anachronique" qui pourrait relancer les taux de références vers des sommets historiques, est l'éclatement de la zone euro.
Là, on entrerait dans une zone de très forte turbulence financière.
Il suffit de voir la situation grecque. Le plan de rigueur est maintenu, malgré les demandes de Samaras. L'Allemagne ET la France ont confirmé cela, il y a peu.
Pourtant, en bonne logique économique, maintenir le plan de rigueur ne va engendrer qu'une baisse accrue de l'économie grecque, donc fragiliser encore plus sa capacité de remboursement.
Il est clair que l'objectif n'est pas de remettre la Grèce à niveau, sur le plan de son économie, mais bien de maintenir la stabilité des marchés financiers sur la zone euro... A n'importe quel prix.
C'est la raison pour laquelle l'Espagne refuse d'être assimilée à un pays "en faillitte" et qu'une "exception" au traité de rigueur se met en place pour elle.
On peut aussi comprendre que la position allemande actuelle, sur le retour à une rigueur budgétaire, couplée à un refus des "eurobonds" est basée sur un besoin de plus grande stabilité financière. Sa place financière est trop exposée à l'euro, tout comme celle de la France ou de la Suisse.

A moins d'un sabordage en règle, des taux de référence bas arrange tout le monde actuellement et certainement dans les 10 ans à venir. Une remontée de ces taux(importantes) exposerait trop les marchés financiers(et la BCE) qui sont saturés de produits financiers "toxiques".
Et ce n'est plus l'économie, même allemande qui pourrait résoudre l'augmentation de la dette due à ces produits toxiques.
Ils ont tous intérêt à calmer le jeu.
bon, admettons!

mais il ne faut pas qu'il(l'indice) grimpe à son max pour qu'on soit tous "couillons"

vu les taux obtenus, une variation de 2 unité fait presque doubler le taux de base.
pas besoin d'avoir un indice à 4 ou 5.

à 2.26% de base et un indice de 0.06(comme maintenant) une remontée légère de 2 point ferait presque doubler sont taux.
on serait pourtant loin des reccords de 4 5 voir 6 d'indice.
30/08/2012 Vieux  
  44 ans, Brabant Wallon
 
Citation:
Posté par john steeds Voir le message
Oui, j'ai vu que tu as un taux variable.
L'analyse se vérifie depuis quelques temps déjà.
La seule raison "anachronique" qui pourrait relancer les taux de références vers des sommets historiques, est l'éclatement de la zone euro.
Là, on entrerait dans une zone de très forte turbulence financière.
Il suffit de voir la situation grecque. Le plan de rigueur est maintenu, malgré les demandes de Samaras. L'Allemagne ET la France ont confirmé cela, il y a peu.
Pourtant, en bonne logique économique, maintenir le plan de rigueur ne va engendrer qu'une baisse accrue de l'économie grecque, donc fragiliser encore plus sa capacité de remboursement.
Il est clair que l'objectif n'est pas de remettre la Grèce à niveau, sur le plan de son économie, mais bien de maintenir la stabilité des marchés financiers sur la zone euro... A n'importe quel prix.
C'est la raison pour laquelle l'Espagne refuse d'être assimilée à un pays "en faillitte" et qu'une "exception" au traité de rigueur se met en place pour elle.
On peut aussi comprendre que la position allemande actuelle, sur le retour à une rigueur budgétaire, couplée à un refus des "eurobonds" est basée sur un besoin de plus grande stabilité financière. Sa place financière est trop exposée à l'euro, tout comme celle de la France ou de la Suisse.

A moins d'un sabordage en règle, des taux de référence bas arrange tout le monde actuellement et certainement dans les 10 ans à venir. Une remontée de ces taux(importantes) exposerait trop les marchés financiers(et la BCE) qui sont saturés de produits financiers "toxiques".
Et ce n'est plus l'économie, même allemande qui pourrait résoudre l'augmentation de la dette due à ces produits toxiques.
Ils ont tous intérêt à calmer le jeu.
Bien d'accord sur votre analyse de la crise actuelle, par contre je suis plus sceptique sur ce qui va se passer dans 1, 2, 3 ans... De multiples scénarios sont possibles et c'est l'incertitude qui domine.

1/ Vu les plans d'austérité on pourrait tomber dans une spirale déflationniste, alors les taux variables sont plus intéressants (mais ils sont aussi limités à la baisse).

2/ L'impact de ces plans d'austérité imposés peuvent aussi conduire à une sortie de la Grèce avec un effet domino sur d'autres pays et des pressions fortes sur les taux (à la hausse), là vive les taux fixes.

Hors ces 2 scénarios extrêmes, il reste 2 scénarios plus probables.

3/ On maintient les plans d'austérité et la Grèce dans la zone euro ce qui conduit à une croissance faible et à une stagnation au niveau financier: les taux resteront bas longtemps, vive les taux variables.

4/ La BCE décide d'intervenir directement (rachat sous l'une ou l'autre forme des dettes publiques sous pression) avec comme conséquence un règlement (du moins à court terme) de la crise financière, une reprise économique probable et une pression inflationniste. Là il y aura hausse des taux, donc vive le fixe.

Actuellement on se trouve dans le scénario 3/ mais combien de temps les pays vont se contenter d'une croissance anémique voire légèrement négative? Même l'Allemagne voit son économie s'essouffler. Pour moi le scénério 4/ est donc possible aussi dans le futur. Je pense même qu'il est fort probable à terme car c'est la seule solution pour sortir de la crise financière en sauvegardant la zone euro telle quelle avec une relance probable de l'économie. La grande incertitude est le timing, quand va-t-il se réaliser? Quand l'Allemagne n'aura plus d'autre choix et que son économie sera aussi impactée... cela peut prendre du temps, des années... ou jamais et alors voir scénarios 1/ ou 2/.

Certes je suis d'accord avec vous que le scénario 3/ peut perdurer mais pas indéfiniment, je dirai donc "prudence" car en fait personne ne sait vraiment ce qui va se passer (et quand).

Dernière modification par thierrylen 30/08/2012 à 10h25.
30/08/2012 Vieux  
  49 ans, Liège
 
Bonjour Browning,

Toute mon analyse se base sur les données de Figu !
Dans son cas, le choix entre ses 2 propositions, s'il sait assumer les hausses de mensualités maximales, est évident et il n'y a aucun risque !
Maintenant, en voyant les taux que certains ont pu obtenir sur ce forum, il serait
bon que Figu aille voir dans toutes les banques pour essayer d'avoir un fixe 20 ou 25 ans à de meilleurs conditions.

Jamais je n'ai dit que les taux ne remonteraient pas !
Je suppose que son choix entre variable 20 ans et fixe 25 ans dépend de sa capacité d'emprunt (un fixe 20 ans lui donnerait sûrement une mensualité trop élevée).

Ce que je tentais de démontrer est que certaines banques/courtiers font des propositions sans avoir eux-mêmes comparé les sommes totales à rembourser !

Je me souviens, il y a 6 ans, DE**A proposait un révisable 3/3/3 avec la première révision gelée ; a priori bonne affaire sauf que la même agence proposait un 3/3/3 sans cette option (avec un taux plus bas) qui était, quel que soit l'évolutuion des indices de référence, TOUJOURS moins cher !!

Citation:
Posté par browning Voir le message
bon déjà, pour comparer ce qui est comparable faudrait parler de la même période référence pour le fixe et le variable

de plus, il y a un point à ne pas oublier

3.74 sur 25 ans va donner une certaine mensualité.
si le 2.26 double, en parlant sur 25 aussi, ça fait une mensualité plus importante que le fixe.
et... si le variable est sur 20 ans et pas 25, le 2.26 double donnera une mensualité ENCORE plus importante.(à la grosse louche, 250€ par mois)
on néglige ici totalement la capacité de remboursement de la personne en noyant cela en disant que ça va être moins cher, que le marché ne remontera pas.

pas oublier que la crise actuelle découle de ça. on accordait des prêts variables très bas à n'importe qui aux USA. quand tout est remonté en flèche(ou c'est remonté en flèche), plus personne n'a su payer(bon chez eux ce n'était pas plafonné).


oui parce que la période de référence n'est pas la même.
sur 25 ans tous les 2 l'amortissement sera le même.

sur un variable, ce sont les intérêts qui baissent ou augmentent, pas l'amortissement.
si non la période de référence devrait diminuer. mais on n'est pas ici dans un accordéon(et encore dans l'accordéon la mensualité ne varie pas).

dire ce que va faire le marché c'est impossible. mieux l'histoire nous montre que tout est possible. on a eu une crise en 2008, on a replongé en 2010.
de 0.06 d'indice à 4 voir 5 il y une marge.
MAIS... imaginons qu'il vogue entre 2, vers les 2.5... hé ben notre ami ici a quasi doublé sont taux.

qu'il réfléchisse bien à sa mensualité et sa capacité à la rembourser.

j'suis à 3% +3 -3. j'suis descendu à 700€, mais je peux monter à 1150€!!!
30/08/2012 Vieux  
  49 ans, Liège
 
Citation:
Posté par browning Voir le message
bon, admettons!

mais il ne faut pas qu'il(l'indice) grimpe à son max pour qu'on soit tous "couillons"

vu les taux obtenus, une variation de 2 unité fait presque doubler le taux de base.
pas besoin d'avoir un indice à 4 ou 5.

à 2.26% de base et un indice de 0.06(comme maintenant) une remontée légère de 2 point ferait presque doubler sont taux.
on serait pourtant loin des reccords de 4 5 voir 6 d'indice.
Et quand bien même, dans le cas de Figu, une augmentation au taux maximum de 4.55% pendant les 20 ans de son prêt lui permettrait quand-même de payer moins cher qu'avec son fixe en 25 ans !
Page 49 sur 58 Première page - Résultats 1 à 20 sur 1 142 Page precedente 394748 49 5051 Page suivante Dernière page - Résultats 1 141 à 1 142 sur 1 142


A lire également sur BricoZone...
Taux pour emprunt hypothécaire 2011 Par bZone dans Divers, +682 31/12/2011
Taux pour emprunt hypothécaire Par Diego-BG dans Divers, +3199 20/04/2011


Forum Divers : Voir ce forum, Nouveautés, Actifs, Sans rép
Tout BricoZone : Page de garde, Dernieres 24h

Photos au hasard
Voir toutes nos photos


Pas encore membre de BricoZone ?!
Attention Pour participer, poser une Question ou Répondre : inscrivez vous !
Ceci vous permettra également de recevoir un email lors des réponses.
Mais même si vous ne voulez rien écrire : vous pourrez surveiller les forums et leurs nouveaux messages, et obtenir une vue rapide de tous les nouveaux messages depuis votre dernière visite !
Tout ceci est évidemment gratuit et rapide.

Visitez aussi : BricoZone France, nos Blogs. On aime Astel, JardiZone et InternetVista.
 
Connexion!
Identifiant
Mot de passe

Inscription - Oublié ?

Annuaire Pro

Maisons Blavier s.a.

Blavier construit des maisons clé-sur-porte en mettant l’accent sur l'accompagnement et le budget


Maisons Baijot

Entreprise générale de construction Maison basse énergie Construction traditionnelle de qualit


SIBOMAT sa

Leader de la construction à ossature bois en Belgique depuis plus de 30 ans.


AlarmeMaison.biz

Pour nous la sécurité de votre maison n'est pas un vain mot.. Alarmes en KIT de bricolage!!

Ajoutez votre société