Tourne-broche électrique. Cochon à la broche

( dans

» Divers

)
Chercher:    

Tourne-broche électrique. Cochon à la broche

Page 1 sur 2 1 2 Page suivante


04/08/2010 Vieux  
 
  36 ans, France
 
Joyeux Anniversaire !
Bonjour, je vais vous expliquer ici comment j'ai fabriqué un tourne-broche motorisé permettant de cuire un cochon ou un mouton par exemple. Voici une vue générale.

Tourne-broche électrique. Cochon à la broche


Tout d'abord, le matériel nécessaire:

-Une broche en tube acier galvanisé, diam 32, longueur 3M (c'est trop long, mais je voulais avoir deux mètres de broche "utile" et ce n'est pas plus difficile de faire plus long, on peut toujours recouper après)

-du tube carré laminé à froid 3O mm, pour tout le "chassis". Longueur en fonction des dimensions finales qu'on veut donner à l'engin.
-du tube carré 25 ou 35mm afin de faire des "pattes" d'une dizaine de cm de long pour emboiter les tubes les uns avec les autres pour assembler le chassis. Le chassis est donc démontable et transportable facilement.

-des longueurs de fer plat et rond pour fixer les roues, le moteur etc

-deux roues de vélo (on peut en trouver d'occasion pour rien chez un marchand de vélos. prendre des roues arrière, on peut ainsi démonter les pignons et on a l'intérieur du moyen sur lequel on peut souder. Si on prend une roue avant, on a que le moyeu de la roue qui n'est pas en acier/fer et c'est très difficile à fixer vu qu'on ne sait pas souder, à moins d'être un très bon soudeur avec du matériel adéquat.

-un moteur, j'ai pris un moteur de sèche-linge. Il faut un moteur qui fonctionne sans l'électronique de l'appareil dans lequel il se trouvait. Les moteurs de machine à laver ne fonctionnent généralement pas sans cette électronique. Il n'y a pas besoin d'un moteur très puissant, vu la démultiplication. Par contre il faut un moteur qui peut tourner longtemps sans chauffer, c'est pourquoi j'ai évité le moteur d'essuie glaces.

-Deux courroies, la première est une courroie du sèche-linge qui avait déjà fourni le moteur, la deuxième est une courroie agricole neuve. J'aurais pu en trouver une d'occasion pour moins chère, mais j'en avais un peu marre de chercher.

-des roulements pour y poser la broche. J'ai pris des roulettes normalement utilisées dans des rails pour des portes coulissantes. Pas des roulettes en plastic évidemment, il faut du métal.

-Deus bacs à feu, on peut prendre deux demi chauffe-eau, je n'en avais pas, mais j'avais des tôles. J'ai donc plié une tôle en demi cercle et je l'ai maintenue avec trois tiges métalliques qui relient les deux bords pour donner la dorme d'un demi cylindre. Un fut coupé en deux fera l'affaire aussi. Plutôt que de faire un broche réglable en hauteur, j'ai préféré une broche fixe et approcher ou écarter mes bacs à feu en les posant sur des blocs. Pour les bouger, quand ils sont chauds, on peut soulever le bac avec une pelle et ajouter ou retirer un bloc. Je trouvais çà plus simple à fabriquer qu'une broche réglable car alors, les courroies aussi doivent bouger.


Une fois que tout le matériel est réuni, on a fait les 2/3 du travail. Si on ne veut pas tout acheter neuf, il faut aller voir à beaucoup d'endroits pour trouver tout ce qu'il faut. Tout compris, j'en ai eu à peu près pour 200 euros de matériel. (50 € pour le fer, 40€ pour la courroie (évitable), 30 € pour les roulettes, 20 € pour les roues, plus tout un tas de "tchinisses" boulons, tiges filétées etc)


1. Le chassis est constitué de fers carrés de 30 MM assemblés entre eux avec des "tenons" en fer carré de 25MM insérés dans les extrémités.

2. La broche: les roulements sont placés à environ 1,20 M du sol, c'est un peu haut, mais du coup on a suffisamment d'espace en dessous pour mettre le moteur et les roues. Il suffit de placer les bacs à feu sur des blocs. Avant de choisir la hauteur de la broche, il faut attendre d'avoir tout le matériel, surtout les courroies. Sinon, il faudra trouver une courroie d'une dimension très précise et il faudra alors sans doute acheter une neuve. Le moteur reçoit aussi moins de chaleur s'il est plus bas que le feu.
Tourne-broche électrique. Cochon à la broche

Il y a deux roulettes côte à côte la deuxième est cachée par la broche.

3. Fixer la roue sur la broche: Il faut enlever les pignons de la roue, pour cela il faut un petit "ecrou" spécial, on peut aussi demander au marchand de vélo de les démonter. Il faut aussi démonter (ou du moins la bloquer à voir en fonction de ce qu'on trouve après avoir enlevé les pignons) le système de roue libre de la roue, sinon le cochon tournera par à coups. J'ai en suite pris une tige filetée sur laquelle, j'ai mis un écrou à chaque extrémité. Diamètre de la tige filetée: la plus grosse possible dont les boulons peuvent rentrer au centre de la broche. Si nécessaire, on peut limer un peu les angles des écrous ou au contraire les recharger un peu en soudant afin que la tige filetée ne bouge pas dans la broche. Sur le bout de la tige filetée, j'ai soudé l'axe de la roue. (Je parle ici du petit axe diam environ 8-1O MM qui fixait la roue au cadre du vélo) Sur cet axe, il y a deux écrous coniques qui retiennenet les billes qui se trouvent au centre. On retire cet axe, on fait tomber toutes les billes, vu que la roue ne doit pas tourner par rapport à la broche évidemment. Il faut souder ce petit axe bien dans l'alignement de la tige filetée. (Ceci permet d'avoir une roue qui tourne "rond" elle ne doit pas être voilée sinon la courroie risque de sauter) Grâce aux deux écrous coniques, la roue sera centrée. Il faut encore souder un des écrous de la tige filetée à cette dernière et à la broche. On soude ensuite, le moyeu de la roue à la broche. La roue est maintenant solidaire de la broche.

4. L'autre roue: Elle m'a permis de réduire suffisamment la vitesse de rotation pour arriver à environ 2-3 tours par minute pour la broche. Elles est fixée sur un fer plat d'un côté et sur une tige filetée de l'autre afin de pouvoir la mettre bien dans l'axe une fois que toutes les courroies sont tendues.

Tourne-broche électrique. Cochon à la broche

A la place des pignons que j'ai enlevés, j'ai mis un petit morceau de tuyau d'environ 20 mm de diam qui sert de poulie. Attention, le diam de ce tuyau influence énormémént la vitesse de rotation finale. On ne le voit pas sur la photo, désolé.

5. J'ai aussi placé un système qui retient longitudinalement la broche. En effet, quand elle tourne, elle a toujours tendance à glisser un peu et çà finit par caler.Tourne-broche électrique. Cochon à la broche

Le bout de mon axe (le petit avec les écrous coniques) dépassait suffisamment, j'ai donc pu mettre un écrou (soudé)sur le bout de l'axe. L'extrémité du fer plat taillé en U maintient l'axe en place et lui évite de glisser. La tige filetée que l'on voit sur la photo évite au fer plat de plier. Il y avait moyen de faire plus simple sans doute.

6. Le moteur

Tourne-broche électrique. Cochon à la broche

Le moteur est fixé sur deux fers plats articulés sur un axe en bas. Le poids du moteur tend la courroie. Pour tendre l'autre courroie, une tige filetée agit sur le fer plat qui soutient la roue et tend la courroie. Désolé, pas de photo. J'avais quand même prévu une manivelle au cas ou le moteur lâcherait, mais pas eu besoin.

7. Pour fixer, le cochon sur la broche, il faut deux morceaux de tube carré d'environ 40 cm de long chacun fixés sur la broche grâce à des U dont les deux extrémités sont filetées. Un tube pour les pattes avant, un pour les pattes arrières.

Dans un prochain message, j'expliquerai la mise du cochon sur la broche et sa cuisson.

Depuis, les photos, j'ai tout peint en noir (sauf la broche évidemment). C'est plus présentable que les photos que j'ai mises, mais pour la partie technique, çà ne change rien.

Dernière modification par vété 04/08/2010 à 16h38.
04/08/2010 Vieux  
 
  66 ans, Namur
 
et tu t'assieds où?????
04/08/2010 Vieux  
 
  31 ans, Luxembourg
 
On est invité pour manger le cochon ?
04/08/2010 Vieux  
  68 ans, Hainaut
 
Ah! C'est avec un petit tube en galva maintenant .
04/08/2010 Vieux  
  47 ans, Liège
 
Très bonne idée, j'attends les plans !
04/08/2010 Vieux  
 
  69 ans, Namur
 
C'est comme ça que tu soignes tes patients ?? Vété ???
A la broche ????
04/08/2010 Vieux  
  47 ans, Liège
 
Sacré intègre !
04/08/2010 Vieux  
 
  36 ans, France
 
Joyeux Anniversaire !
En fait, j'ai édité mon premier message (j'avais d'abord essayé avec une seule photo pour voir si çà passait).

La mise sur la broche et la cuisson dans le prochain épisode.
04/08/2010 Vieux  
 
  66 ans, Namur
 
Et la dégustation,siouplé,c'est pour quand??,
04/08/2010 Vieux  
 
  36 ans, France
 
Joyeux Anniversaire !
Re-salut, voici la suite des événements.

Le cochon, il faut compter un kilo de poids vif par convive. Un cochon de 40 kg vivant pour 40 personnes. On peut acheter un cochon chez un boucher, il est impératif de demander que le bassin et le sternum de l'animal ne soient pas sciés. C'est plus facile pour le fixer sur la broche. Vu que je l'ai tué moi-même, pas de souci de ce côté-là.

Installer le cochon sur une table, couper les pattes au niveau des carpes et des tarses (des genoux, pour faire simple). Entrer la broche par l'arrière du bassin et l'avancer à travers le thorax, la faire pénétrer de force dans le cou. Au milieu du cou, inciser la peau pour faire sortir la broche sous la gorge de l'animal. Attacher les pattes du cochon avec du fil de fer (assez gros pour éviter le cisaillement) aux tubes fixés perpendiculairement à la broche. Il faut ensuite fixer la colonne vertébrale de Monsieur Cochon à la broche. Pour ce faire, fil de fer et pour éviter que le fil cisaille la viande qui cuit, il faut placer entre le fil de fer et la chair un petit fer plat dans lequel on a foré deux trous. Fixer la colonne à au moins trois endroits. Ne pas oublier que le cochon est assez rigide à ce moment-là, mais en cuisant, il va devenir souple comme un contorsionniste. S'il n'est pas bien serré contre la broche, il va pendre et à chaque tour de broche, les fils vont cisailler un peu plus les chairs et pour finir, il risque de tomber dans le feu. Il faut aussi fixer le groin sur la broche. Un trou avec une mèche de huit permet de passer le fil à travers le groin et d'éviter qu"il glisse.

Voila, Monsieur Cochon est sur la broche. Il faut maintenant mettre la broche sur le chassis. Le feu aura été allumé avant de mettre le cochon sur la broche. Le feu sera donc déjà chaud, mettre le bac sur le côté le temps de mettre la broche en place.

La marinade:

2L de jus de citron (du Pulco, c'est parfait)
2L d'huile d'olive
du romarin (pas quelques brins, deux bonnes poignées)
du thym (idem)
sel
poivre
ail (un sachet d'ail émincé congelé, c'est parfait)
(On peut trouver plein de recettes sur le net avec ou sans piment)

La marinade doit être appliquée TRES régulièrement sur toute la surface du cochon ainsi qu'à l'intérieur du ventre avec un pinceau. (monté sur un manche de brosse afin de ne pas se bruler les doigts au dessus du feu)


Très important, c'est la clef de la réussite, je pense.Au début, pendant une à deux heures, le feu doit être assez éloigné afin que le cochon se réchauffe tout doucement. J'ai choisi de mettre deux bacs avec le feu de part et d'autre de la broche plutôt qu'en dessous, c'est plus facile pour régler l'intensité de la chaleur. De plus, la graisse ne tombe pas sur les braises, on a donc pas des grandes flammes qui viennent lêcher le cochon. Si on chauffe trop fort au début, il se forme une croute dure et isolante à la surface de la peau et l'intérieur de la viande ne sera jamais cuite, elle restera saignante.

Après deux heures de cuisson très lente, on approche le feu tout doucement, et on augmente régulièrement la chaleur. On continue évidemment à badigeonner le cochon avec la marinade. Après 4H de cuisson, le feu peut-être assez chaud afin de bien colorer (j'ai pas dit cramer) la peau.

Il faut compter 6 heures de cuisson en tout pour un cochon de 30 kg vidé. J'avais un thermomètre "à pique" qui permet de mesurer la T° en profondeur. Une fois, qu'on atteint 65°, c'est cuit à coeur. La T° à coeur monte très lentement, après 4H de cuisson, elle était encore à peine de 35°. Une fois que çà commence à monter, çà va assez vite. C'est pour cela, qu'il faut cuire très doucement au début.

Après 6heures de cuisson, il était cuit jusqu'au centre. Il ne restait plus qu'à le découper. Tout le monde a trouvé çà délicieux, même ma petite fille de 3 ans qui "n'aime pas la viande" et qui m'a dit: "Papa, ton Cosson, il est délicieux!" C'est le plus beau cadeau après 15 jours (pas à temps complet...)de chipotage pour construire le tourne-broche et 6 heures de cuisson en plein soleil.

PS, S'il ne faut pas oublier d'arroser le cochon régulièrement, il ne faut pas oublier non plus d'hydrater correctement le cuistot du jour. Une Jupiler BIEN FRAICHE par demi-heure suffit amplement. (A adapter en fonction du poids du sujet)

Dernière modification par vété 04/08/2010 à 16h07. Motif: Orthographe
04/08/2010 Vieux  
 
  58 ans, Liège
 
Citation:
Posté par vété Voir le message
Le cochon, il faut compter un kilo de poids vif par convive. Un cochon de 40 kg vivant pour 40 personnes. On peut acheter un cochon chez un boucher, il est impératif de demander que le bassin et le sternum de l'animal ne soient pas sciés. C'est plus facile pour le fixer sur la broche. Vu que je l'ai tué moi-même, pas de souci de ce côté-là.
Installer le cochon sur une table, couper les pattes au niveau des carpes et des tarses (des genoux, pour faire simple). Entrer la broche par l'arrière du bassin et l'avancer à travers le thorax, la faire pénétrer de force dans le cou. Au milieu du cou, inciser la peau pour faire sortir la broche sous la gorge de l'animal. Attacher les pattes du cochon avec du fil de fer (assez gros pour éviter le cisaillement) aux tubes fixés perpendiculairement à la broche. Il faut ensuite fixer la conne vertébrale de Monsieur Cochon à la broche.

J'ai perdu l'appétit !!!

.
04/08/2010 Vieux  
 
  58 ans, Liège
 
Heureusement que nous n'habitons pas la même province.
Je détesterais soupçonner mon vétérinaire (que j'adore ) de tels agissements.
Oui !!! Je sais ce que certains vont me dire : vous ne mangez pas de viande ?
Oui, je le fais, mais s'il fallait tuer moi-même, je n'en mangerais plus.
Oui, je sais que c'est lâche ... mais c'est ainsi !!!

J'ai du mal à accepter que quelqu'un qui a fait du sauvetage animal son crédo, arrive à tuer de sang froid ...
04/08/2010 Vieux  
 
  36 ans, France
 
Joyeux Anniversaire !
Tu sais les vaches que je soigne, sont destinées à l'abattoir un jour ou l'autre. C'est la réalité.
Si un animal doit être tué, que ce soit par un vétérinaire, un abatteur ou un chasseur, çà ne change rien pour l'animal. La seule chose importante étant de minimiser les souffrances. Je n'aime pas tuer les animaux (euthanasie d'un animal vieux et malade ou pour le manger) mais il faut bien que quelqu'un le fasse.
04/08/2010 Vieux  
 
  58 ans, Liège
 
Citation:
Posté par vété Voir le message
Tu sais les vaches que je soigne, sont destinées à l'abattoir un jour ou l'autre. C'est la réalité.
Si un animal doit être tué, que ce soit par un vétérinaire, un abatteur ou un chasseur, çà ne change rien pour l'animal. La seule chose importante étant de minimiser les souffrances. Je n'aime pas tuer les animaux (euthanasie d'un animal vieux et malade ou pour le manger) mais il faut bien que quelqu'un le fasse.
Je suis bien d'accord !
Ce qui me choque, c'est que quelqu'un qui a choisi de sauver, tue.
Mais, bon, nous sommes ici sur un forum de bricolage ...
Ceci dit : bravo pour la réalisation de l'ouvrage.
04/08/2010 Vieux  
  47 ans, Liège
 
J'aime les animaux mais je les mange et je les tues avant (sauf les huitres ;))..

Sinon, VT, tu n'as pas un plan et une liste du matos utilisé ? Ce serait pratique !
04/08/2010 Vieux  
 
  31 ans, Luxembourg
 
Citation:
Posté par vété Voir le message
PS, S'il ne faut pas oublier d'arroser le cochon régulièrement, il ne faut pas oublier non plus d'hydrater correctement le cuistot du jour. Une Jupiler BIEN FRAICHE par demi-heure suffit amplement. (A adapter en fonction du poids du sujet)
Donc si je comprend bien, 6 heures de cuisson = 12 demi heures donc 12 bieres.
Vous avez qd meme su manger le cochon apres ? lol
04/08/2010 Vieux  
 
  36 ans, France
 
Joyeux Anniversaire !
J'avais juste fait un plan sur un carton au garage, donc désolé, pas de plan, et la liste du matériel, je n'ai rien de plus que ce que j'ai noté au début du premier message.
04/08/2010 Vieux  
 
  36 ans, France
 
Joyeux Anniversaire !
Citation:
Posté par sicilianoli Voir le message
Donc si je comprend bien, 6 heures de cuisson = 12 demi heures donc 12 bieres.
Vous avez qd meme su manger le cochon apres ? lol

J'ai commencé à installer le cochon à 6 heures du matin, donc café jusqu'à 10 heures. (Quand même)
04/08/2010 Vieux  
 
  39 ans, Brabant Wallon
 
Demain, recette de la dinde au Whisky
04/08/2010 Vieux  
 
  58 ans, Liège
 
Et vendredi, celle de la soupe au cerfeuil ...
Page 1 sur 2 1 2 Page suivante


A lire également sur BricoZone...
compteur qui tourne... Par jayjay dans Plomberie, +20 17/02/2011
Moteur pour tourne broche. Par Albert59 dans Electricité, +39 04/08/2010
compteur tourne à l'envers Par falsniper dans Electricité, +23 26/05/2010
Robinet de douche tourne difficilement Par asmodeos dans Plomberie, +5 07/05/2010


Forum Divers : Voir ce forum, Nouveautés, Actifs, Sans rép
Tout BricoZone : Page de garde, Dernieres 24h

Photos au hasard
Voir toutes nos photos


Pas encore membre de BricoZone ?!
Attention Pour participer, poser une Question ou Répondre : inscrivez vous !
Ceci vous permettra également de recevoir un email lors des réponses.
Mais même si vous ne voulez rien écrire : vous pourrez surveiller les forums et leurs nouveaux messages, et obtenir une vue rapide de tous les nouveaux messages depuis votre dernière visite !
Tout ceci est évidemment gratuit et rapide.

Visitez aussi : BricoZone France, nos Blogs. On aime Astel, JardiZone et InternetVista.
 
Connexion!
Identifiant
Mot de passe

Inscription - Oublié ?

Annuaire Pro

La Vidange Loiseau S.A.

Débouchage, placement, raccordement et réparation des égouts.


Maisons Gabriel

Maisons Gabriel SA est une entreprise générale de constructions.


Maisons Blavier s.a.

Blavier construit des maisons clé-sur-porte en mettant l’accent sur l'accompagnement et le budget


Maisons Baijot

Entreprise générale de construction Maison basse énergie Construction traditionnelle de qualit

Ajoutez votre société