consommation en veille - horloge - dégâts

( dans

» Electricité

)
Chercher:    

consommation en veille - horloge - dégâts

Page 1 sur 2 1 2 Page suivante


17/12/2012 Vieux  
 
  Namur
  jack333 est connecté maintenant
Bonjour,

Certains appareils électronique ne supporteraient pas d'être mis hors tension autrement qu'avec leur interrupteur. Notamment des TV avec alimentation "à découpage"

Il parait que les couper par une horloge peut les tuer. Est-ce tout à fait exact ?

Comment vérifier ?
17/12/2012 Vieux  
 
  33 ans, Luxembourg
 
Bonjour,

Donc si un jour il y a une coupure de courant dans votre rue, votre télé est morte???

17/12/2012 Vieux  
 
  72 ans, Bruxelles
 
Bonjour jack333,
Ce qui pourrait se passer avec certains appareils serait la perte des programmes mis en mémoire.
Et c'est tout.
Cory
17/12/2012 Vieux  
 
  Namur
  jack333 est connecté maintenant
Rebonjour, Cela rassure un peu.
Mais un technicien Hi-Fi m'avait dit que la coupure systématique d'un TV possédant un type précis d'alimentation comportait un risque.

panda : j'ai écrit "peut les tuer"

Si j'ai une confirmation ou une précision je reposterai
Merci
17/12/2012 Vieux  
 
  72 ans, Bruxelles
 
C'est certainement un technicien qui était au rayon chaussures ou fromages avant ?
Cory
17/12/2012 Vieux  
 
  28 ans, Hainaut
 
Citation:
Posté par jack333 Voir le message
Rebonjour, Cela rassure un peu.
Mais un technicien Hi-Fi m'avait dit que la coupure systématique d'un TV possédant un type précis d'alimentation comportait un risque.

Pour moi c'est pas le type d'alimentation qui joue mais bien la fonction de l'appareil tout ce qui utilise un disque dur peu planté si il est coupé autrement que pas la procédure habituelle.

Ordinateur, tablette, gsm ( d’ailleurs les smart phone se coup d'eux même avant que la batterie ne soit vide justement pour évité cela ). Tout simplement parce que si il sont entrain de travaillé sur le disque dur il peuvent l'endommagé par une coupure non prévue a la base.

Peut etre que certain téléviseur peuvent être touché aussi.

J'ai eu le cas avec mon portable coupure car plus de batterie j'ai été bon pour formaté le disque dur point bar il n'y a eu aucun autre probleme.
17/12/2012 Vieux  
 
  Namur
  jack333 est connecté maintenant
Cory t'es pas charitable ce soir !

C'est un technicien que je connais depuis 35 ans et qui est un des meilleurs spécialiste Hi-Fi de Bruxelles. Leur service de réparation est impeccable et honnête.
Il m'avait remplacé un woofer JBL gratuitement, lorsqu'il avait été décentré suite à une fausse manœuvre, plus de 5 ans après l'achat.

Je lui redemanderai cette semaine : je dois y passer. On a peut être fait des progrès bien que toute l'évolution n'aille pas dans le sens d'une augmentation de la durée de vie des appareils.

Les PC se crashent mais c'est un problème logique. Par contre couper l'alim et la remettre brutalement pouvait claquer un Macintosh en 1980.

A+
18/12/2012 Vieux  
  Hainaut
 
jack333 : vous n'avez pas de raison de mettre en doute les dires du vendeur en question qui mérite apparemment la réputation que vous lui faites.

Certaines alimentations switching d'il y a 15 ou 20 ans (voire plus) -notamment des Philips-, étaient sujettes à des "instabilités" au moment de la mise sous tension, pouvant conduire au claquage de divers composants (depuis, on a "inventé" le "soft start" -qui est d'ailleurs implémenté dans les circuits intégrés de commande-, ce qui résout théoriquement le problème).

Edition :
...et je ne jurerais pas que plus aucune alimentation ne soit sujette à ce problème aujourd'hui.
Ce n'est d'ailleurs pas le seul problème possible (couplages capacitifs, inductifs et de mode commun).
Bien que je pense qu'il n'y aie pas de différence entre commuter un appareil électronique par un interrupteur extérieur ou par celui dont il est (de moins en moins souvent) équipé (...quoique... ; il peut y avoir des raisons pour qu'existe une telle différence), il y en a souvent une avec la mise sous tension par le circuit de veille.
Un interrupteur cause souvent des transitoires qui peuvent créer des instabilités alors qu'un circuit de veille établit une mise sous tension franche. Et, quand on commute plusieurs appareils en même temps, ceux-ci peuvent s'envoyer de "gentils" transitoires réciproques...

Je peux en tout cas vous confirmer que j'ai fait personnellement l'expérience d'une alimentation de TV claquée à la mise sous tension.
J'avais cru intelligent de mettre un commutateur général sur le réseau d'alimentation de divers appareils, de manière à ne les mettre sous tension que pendant la période d'utilisation, de manière à éviter la consommation des circuits de veille. Moins d'un mois plus tard, ma (relativement) vieille TV était claquée...
J'ai claqué de même une alimentation de PC (il est vrai que c'était dans les années 80...)

Dernière modification par Jody 18/12/2012 à 11h33.
18/12/2012 Vieux  
 
  72 ans, Bruxelles
 
Bonjour jack333,
J'ai entendu tellement de c..... dans certains magasins.
Comme j'ai commencé ma carrière comme technicien TV et radio-électricien je peu dire que ce genre de panne n'est vraiment pas fréquente du tout.
Les appareils sont prévus pour être allumé et éteint, donc ...
Mais cela n'exclus pas les pannes dues à certains composants, mais pas à la façon d'enclencher ou déclencher.
Cory
18/12/2012 Vieux  
 
  Hainaut
 
Pas d'expérience avec les TVs, mais concernant les écrans d'ordinateurs, et les PCs eux-même, je confirme pour l'avoir expérimenté que ces engins n'apprécient pas la coupure et le redémarrage simultané.
Pour l'avoir expérimenté au travail, tout un bâtiment sans courant, et au retour à la normale, les collègues IT courraient dans tous les sens pour réparer les dégâts.
Je confirme par la même occasion que certains équipements à alimentation à découpage détestent les transitoires - redresseur d'UPS dans mon cas.
Je plussoie donc Jody et pas Cory.
18/12/2012 Vieux  
 
  58 ans, Hainaut
 
@ Jody : comment pouvez-vous être sûr que le claquage de l'alimentation du téléviseur était dû à la manière de le mettre hors tension ? C'était peut-être une coïncidence...
18/12/2012 Vieux  
 
  72 ans, Bruxelles
 
... Et quand les techniciens courent dans tous les sens dans un bureau c'est la plupart du temps a cause de mauvaises manipulations.
Sauvegardé etc
Cory
18/12/2012 Vieux  
  36 ans, Hainaut
 
Citation:
Posté par Creuzméninges Voir le message
Pas d'expérience avec les TVs, mais concernant les écrans d'ordinateurs, et les PCs eux-même, je confirme pour l'avoir expérimenté que ces engins n'apprécient pas la coupure et le redémarrage simultané..
il n'y a pas besoin d'expérimenté, c'est d'une logique, mais cory parle d'autre chose.
19/12/2012 Vieux  
 
  58 ans, Hainaut
 
Jouer avec le bouton on/off, tout le monde sait que c'est mauvais ! N'étant pas technicien, je ne peux pas expliquer ce qui se produit exactement quand on joue avec ça, mais à l'évidence, c'est une méthode sûre pour bousiller quelque chose dans l'appareil concerné.
Mais il ne me semble pas que la question initiale portait sur ça.
Il s'agissait juste, je pense, de savoir s'il était mauvais d'arrêter les appareils au moyen d'un interrupteur général. Je fais ça depuis des lustres et sans problème avec ma chaîne hi-fi, mais il est vrai qu'il n'y a pas de disque dur là-dedans.
Quand il n'y a que du hardware, il n'y a probablement pas de souci à faire ça.

Par ailleurs, concernant la hi-fi, je sais qu'il y a des acharnés qui ne coupent jamais l'alimentation de leur chaîne (je veux dire : elle reste "on") ; sauf s'ils s'absentent plusieurs jours.
19/12/2012 Vieux  
 
  55 ans, Brabant Wallon
 
Citation:
Posté par jack333 Voir le message
....Par contre couper l'alim et la remettre brutalement pouvait claquer un Macintosh en 1980.

A+

Je confirme, mésaventure dans le labo ou je terminais mes études (licence en chimie 1988). On avait 2 Macs. au moins 10 étudiants occupés à écrire leur mémoire. Qq'un a planté un des deux ordis. On a continué à travailler sur le seul Mac qui restait. On a du faire les 3 x 8. Je travaillais de minuit à 5-6 h du matin chouette souvenir.
19/12/2012 Vieux  
  Hainaut
 
Citation:
Posté par Pompon Voir le message
@ Jody : comment pouvez-vous être sûr que le claquage de l'alimentation du téléviseur était dû à la manière de le mettre hors tension ? C'était peut-être une coïncidence...
Une coïncidence avec quoi ?

Là où il y a effectivement doute, c'est sur deux sujets :
a) le claquage apparaît lorsque, mettant l'appareil sous tension, on constate qu'il ne fonctionne plus ; mais le problème peut avoir eu lieu à la mise sous tension ou lors de la mise hors tension précédente
b) contrairement à un circuit électronique de veille qui ferait la commutation par triac (il y en a qui le font par relais) et qui le fait de manière franche, un interrupteur est souvent sujet à des rebondissements ; une commutation d'enclenchement peut donc fort bien se présenter sous la forme d'une multitude d'enclenchements/déclenchements successifs avant d'atteindre l'état stable enclenché ; et vice-versa ; à noter que, sur les charges selfiques, les commutations engendrent en outre des surtensions peu appréciées aussi ; ce peut être particulièrement nocif quand plusieurs appareils sont mis sous tension simultanément.

Le moment de la commutation peut aussi jouer un rôle : l'alimentation hache le réseau à une fréquence de plusieurs dizaines, voire centaines de kilohertz ; au moment de la commutation, on peut se trouver dans la partie basse ou la partie haute d'une alternance du réseau ; et il est évident que la mise sous tension se passe différemment selon la phase du cycle réseau.

Quoi qu'il en soit, pour répondre plus simplement : un appareil fonctionnait convenablement lorsque vous l'avez coupé la dernière fois ; vous le mettez sous tension et il ne fonctionne plus. Y a-t-il un gros doute sur le moment du claquage ?
Voilà donc pour ce qui concerne la "coïncidence".

Mais vous dites "la manière".
Mais quelle manière ? On commute l'interrupteur. Il n'y a pas diverses manières de le faire ; quoique, me direz-vous : en le faisant basculer lentement, on augmente les chances de provoquer des "crachotements", des superbes inductions selfiques, donc les risques de claquer quelque chose... ; oui, sans doute.

Edition :
a) Il est clair que les designers sont conscients de ce genre de problème et soignent donc de plus en plus leurs alimentations ; la probabilité de panne diminue donc avec les générations successives d'appareils. ; mais il reste toujours un doute concernant les couplages dans le câblage d'alimentation. Souvent, ce couplage est sans effet, mais, si on n'a pas de chance...
b)... et il y a bien d'autres choses à dire là-dessus.
"On" recommande aujourd'hui d'utiliser des commutateurs de réseau d'alimentation notamment pour éviter la consommation des circuits de veille (les designers s'efforcent de réduire de plus en plus cette consommation, mais il y en a qui n'ont manifestement pas encore pris ce sujet suffisamment au sérieux) ; le problème sera donc différent lorsque cette consommation sera bien contrôlée : s'il le fait par triac, ce circuit de veille fera la commutation "proprement" et réduira d'autant les risques.

Pour éviter tout malentendu sur mon propos, je préciserai encore ceci :
vous avez raison : il est possible qu'un composant de l'alimentation soit fragilisé et attende la prochaine mise sous tension pour claquer, que ce soit par commutation par interrupteur ou par circuit de veille ; il s'agit alors peut-être d'une coïncidence. Or, une fois qu'il est claqué, on en peut généralement plus que faire des conjectures sur la raison du claquage.
Quand un designer est confronté à ce genre de problème, il doit procéder par classement de vraisemblance des causes possibles. Mais un commutateur mécanique est très mal vu en électronique (n'avez-vous pas parfois assisté à l'allumage d'un projecteur commandé par détecteur de mouvement alors que vous actionniez un interrupteur n'ayant rien à voir avec lui ?...).
De toute façon, le dépanneur reçoit rarement des informations précises sur les circonstances dans lesquelles la panne s'est manifestée. Il lui sera très difficile de décider si l'appareil était prédisposé à claquer ou s'il s'agit d'un défaut induit.
Et je pense qu'il est rare que les services de dépannage tiennent des statistiques circonstancielles. Je pense qu'ils ne le font que quand une répétition "anormale" de pannes (la question étant de savoir à partir de quand c'est anormal...) les conduit à approfondir les circonstances.
L'interprétation dépend donc beaucoup du degré de confiance accordé à la conception de l'appareil.

Quoi qu'il en soit, il n'existe pas de vérité tranchée et définitive sur un sujet tel que celui-là. Chacun est donc libre de se faire sa "religion" puisqu'il est rare que les arguments soient réfutables ou non, comme aurait dit Karl Popper...
Il s'agit plutôt d'une question d'attitude face à un risque possible, comme aurait dit -bien malgré lui- cette autre célébrité : Lapalice.


Je pense qu'il faut quand même encore préciser ceci, pour revenir à la question de jack333,
Citation:
Posté par jack333
Certains appareils électronique ne supporteraient pas d'être mis hors tension autrement qu'avec leur interrupteur.
il y a à mon avis deux cas :
a) on parle de l'interrupteur « mécanique » de l'appareil (s'il existe) et qui sert à amener la tension du réseau aux circuits internes ; il n'y a pas alors de grande différence avec un interrupteur externe ; ...sauf quand même qu'il y a beaucoup moins de possibilités d'inductions dans l'appareil qu'à l'extérieur de celui-ci et que, quand c'est le cas, le designer a cherché à les contrôler (...ou devrait avoir cherché)
b) on parle de la commutation électronique du circuit de veille par la télécommande et on est alors dans le cas triac ou relais dont question plus haut. Il y a donc alors bien une différence possible.


Il y a encore un cas annexe possible : le primaire de l'alimentation est en permanence sous tension et l'interrupteur mécanique sert seulement à mettre en service la partie de régulation ; mais j'ignore si cette configuration existe, d'autant qu'elle risque d'induire un malentendu dangereux sur la fonction du commutateur.

Dernière modification par Jody 19/12/2012 à 13h41. Motif: Voir édition
19/12/2012 Vieux  
 
  58 ans, Hainaut
 
Merci pour les explications, Jody.
Par "coïncidence", j'entendais que même si vous allumez/éteignez presque toujours un appareil avec le bouton de mise en marche, et qu'un jour vous coupez simplement le courant et que l'appareil rend l'âme, ça peut être un hasard malencontreux. En l'allumant et l'éteignant ce jour-là "avec le bouton", il aurait peut-être connu la même panne.
19/12/2012 Vieux  
 
  50 ans, Brabant Wallon
 
'faut pas confondre non plus "éteindre 1 ou 2 appareils brutalement" et "éteindre tout le batiment brutalement".

lors de coupures générales de courant il y a souvent des pics de tension néfastes à la longévité des alims à decoupage .
19/12/2012 Vieux  
  Hainaut
 
Bonjour Pompon

Je résume ; il y a 3 cas (selon moi) :
  • commutation par la télécommande : c'est la méthode la plus propre (surtout dans le cas de commande par triac) , bien que mal vue par les tenants de la lutte contre le « gaspillage » énergétique ; cet argument se résorbera certainement avec l'amélioration des circuits de veille
  • commutation par le bouton de l'appareil : appelons cela le cas intermédiaire
  • commutation par un commutateur externe ; dans ce cas, vous ajoutez un facteur de risque, du fait des inductions possibles
Etudier les causes de pannes est un travail très complexe. C'est pourquoi on ne trouve pas de vérité irréfutable sur un tel sujet.
Dans le passé (30 ou 40 ans), les composants CMOS étaient extrêmement fragiles et claquaient pour un oui ou un non ; à cette époque, les pannes dues aux circuits intégrés étaient tellement diverses qu'il était vain d'en chercher la cause intrinsèque ; les choses ont beaucoup changé depuis cette époque pionnière : les circuits intégrés sont de plus en plus fiables.
Il n'en reste pas moins que la grande majorité des pannes se révèle au moment de la mise sous tension (je ne parle pas des pannes informatiques).
Je pense donc qu'il n'y pratiquement aucun doute sur le moment de l'événement.
Toute la question est alors de savoir si le problème est dû à une cause interne (fragilité, prédisposition ; ce que vous appelez « coïncidence ») ou externe (l'utilisation d'un commutateur).
Pas évident du tout.

Mais je me réfère alors à mon expérience privée (donc hors cadre professionnel) : je dispose d'une TV qui a rendu de bons services ; un jour, je décide de la brancher sur un bac à prises avec commutateur ; à peine quelques jours plus tard, la TV est claquée... !
Cela ne permet pas de tirer une certitude. Mais cela permet de supputer que le commutateur pourrait bien y être pour quelque chose.
On cherche alors des arguments ; or, le problème des inductions de câblage est connu ; le problème des appareils qui s'envoient mutuellement des « décharges selfiques » est connu.
On tire alors ses conclusions non pas sur base d'une conclusion irréfutable, mais sur base de son tempérament et, notamment, de son attitude face au risque...
Si on est dans un cadre professionnel, on s'interdit toute disposition dont on pense qu'elle pourrait aggraver le risque de panne, même si ce n'est pas une certitude. Dans le cadre privé,... :
pour illustrer mon propos, je dirais que je suis assez tenté de penser que je suis responsable du claquage de ma TV.
Ce que l'on peut par contre dire de manière certaine, c'est que la commutation électrique est (généralement) plus "propre" que la commutation mécanique.
Citation:
Posté par benoki
'faut pas confondre non plus "éteindre 1 ou 2 appareils brutalement" et "éteindre tout le batiment brutalement"
En effet.
Mais ce n'est qu'une question d'échelle.
La commutation de tout le bâtiment a toutes les chances de créer un transitoire phénoménal ; mais ce n'est pas pour autant que l'on peut affirmer que la la commutation locale n'aura jamais aucun effet dévastateur local.
Le transitoire dépend :
- du moment de la coupure/mise sous tension par rapport au cycle de phase
- des éventuels rebondissements de contacts et de leur "forme"
- de ce qui se trouve raccordé à proximité
- de la configuration du câblage

Dernière modification par Jody 19/12/2012 à 19h36.
19/12/2012 Vieux  
 
  65 ans, Hainaut
 
je serai tenté d'ajouter "et de l'âge du capitaine", car combien de fois n'ai-je pas mis au point un bidule quelconque, qui fonctionnait très bien, sur une platine d'essais, avec un fouillis de fils, et une fois réalisé proprement sur une platine imprimée, subissait les sautes d'humeur de je ne sais quel "troll", ce fut parfois épique, de faire fonctionner le bazar correctement, mais ça, c'est les joies de l'électronique "privée"
Michel
Page 1 sur 2 1 2 Page suivante


A lire également sur BricoZone...
FLUKSO ; induction - 200W en veille ? Par somm15 dans Electricité, +23 16/06/2011
Consommation en mode veille : Info ou Intox ? Par Stef666 dans Electricité, +41 04/04/2011
Problème Chaudière AVC Alfa : brûleur en veille Par Céline24 dans Chauffage, +124 04/01/2010
veille cuve à mazout à démonter Par Combattants dans Finitions, +9 24/08/2009
remplacer veille cassette Par tuning30 dans Chauffage, +1 21/10/2008


Forum Electricité : Voir ce forum, Nouveautés, Actifs, Sans rép
Tout BricoZone : Page de garde, Dernieres 24h

Photos au hasard
Voir toutes nos photos


Pas encore membre de BricoZone ?!
Attention Pour participer, poser une Question ou Répondre : inscrivez vous !
Ceci vous permettra également de recevoir un email lors des réponses.
Mais même si vous ne voulez rien écrire : vous pourrez surveiller les forums et leurs nouveaux messages, et obtenir une vue rapide de tous les nouveaux messages depuis votre dernière visite !
Tout ceci est évidemment gratuit et rapide.

Visitez aussi : BricoZone France, nos Blogs. On aime Astel, JardiZone et InternetVista.
 
Connexion!
Identifiant
Mot de passe

Inscription - Oublié ?

Annuaire Pro

FT Chassis

Spécialiste des châssis PVC, bois et aluminium, portes et volets roulants.


DECOCHALET

Vente et placement d'abris de jardin, carports, garages, pergolas, boxes pour chevaux, ...


Tendance Habitat

Entreprise générale du bâtiment


La Vidange Loiseau S.A.

Débouchage, placement, raccordement et réparation des égouts.

Ajoutez votre société