Liaisons équipotentielles

( dans

» Electricité

)
Chercher:    

Liaisons équipotentielles

Page 1 sur 2 1 2 Page suivante


26/01/2014 Vieux  
  27 ans, Bruxelles
 
Bonjour,

Voyant la recrudescence de sujets concernant les équipotentielles, je me permet de faire un guide qui sera mis à jour à chaque nouvelle info ou correction intéressante.

Ici nous allons voir les généralités du circuit "prise de terre" actuel donc sans dérogations.

Commençons par le début.


La boucle de terre :

Obligatoire pour toute nouvelle construction dont les fondations font au moins 60cm de profondeur.

■ cuivre nu de 35 mm²
■ cuivre plombé (étamé) de 10 mm² (si la matière du terrain corrode le cuivre)

La boucle doit être placée à fond de fouille (min. 60 cm de profondeur), sous les murs extérieurs du bâtiment, directement dans le sol et recouverte de terre afin d’empêcher tout contact avec les matériaux des murs (mortier, béton, acier d’armature, …).
Cette protection vise à éviter la corrosion de la boucle de terre.

Dans la mesure du possible, la boucle de terre se composera d’un seul conducteur.
L’utilisation de plusieurs conducteurs placés en série est autorisée mais, les extrémités de chacun des conducteurs et leurs branchements doivent rester accessibles pour un contrôle.

Les conducteurs de la boucle ne peuvent pas se toucher jusqu'au sectionneur car le contrôleur va mesurer la résistance du fil de cuivre.

Les 2 extrémités finales remontent chacune dans leur tube PVC pour arriver au sectionneur de terre.


Les conducteurs enfoncés dans le sol :

Ils sont en cuivre électrolytique recuit nu, de 50 mm² de section géométrique au moins.
Le conducteur est enfoncé dans le sol par des vibrations mécaniques. A l'extrémité du conducteur, est fixée une pointe en acier pour éviter tout endommagement du conducteur lors de son enfoncement.


Le piquet de terre :

La longueur minimale du piquet est de 1,5 mètre.

Le piquet de terre peut se composer d’acier galvanisé ou d’un alliage de cuivre.
Le piquet en acier galvanisé doit être d’au moins 4 millimètres.
Le piquet en alliage cuivreux doit être d’au moins 3 millimètres.


La barre de terre :

La longueur minimale est de 1,5 mètre.

La barre de terre peut se composer d’acier galvanisé ou de cuivre.
Le diamètre de la barre en galvanisé doit être de 19 millimètres.
Le diamètre de la barre en cuivre doit être de 14 millimètres.

En présence de filetages, il est possible de coupler plusieurs barres au moyen d’un manchon (les extrémités des deux barres doivent alors se toucher).
Pour l'enfoncer dans le sol, il faut utiliser une vis à chasser en acier.
La barre de terre est branchée au conducteur de terre avec une borne de connexion spécifique.


Pour une "meilleure" terre, vous pouvez placer plusieurs piquets ou barres de terre éloignés d'au moins leur longueur (plus ils sont éloignés, mieux c'est) reliés entre eux via un conducteur (gainé vert/jaune) de 16mm².

Le but final étant d'avoir une résistance de dispersion sous les 30Ω au total.

Le sectionneur de terre :

La boucle de terre arrive directement au sectionneur.
Les piquets ou barres de terre sont reliées au sectionneur de terre via un conducteur (gainé vert/jaune) de 16mm²

Il peut être placé à l'intérieur comme à l'extérieur du bâtiment.
De préférence dans le sens où, même s'il n'est pas serré, il ne peut s'ouvrir tout seul.

Préférez un sectionneur en "T" de ce type équipé d'une barrette. (vous comprendrez dans la suite pourquoi)



Borne principale de terre:

C'est le point de central de toutes vos liaisons équipotentielles.
Ce peut être la barrette de votre sectionneur en "T".
Ou, seulement si compteur unique, la barre de terre dans votre coffret principal mais dans ce cas, le conducteur entre le sectionneur et le coffret doit être en 16mm².

Liaisons équipotentielles :

Les liaisons équipotentielles principales sont en 6mm² (gainé vert/jaune)
Elles relient les tuyaux de gaz&eau (après compteur), les armatures métalliques fixes dans le bâtiment et les tuyaux de chaudière à votre borne principale.
Le conducteur doit être continu, pour éviter de tirer plusieurs conducteurs pour le même endroit, vous pouvez passer d'une connexion à l'autre comme dans l'illustration qui suit (merci Cory pour l'image)


(plus grand >ICI<)

Les liaisons équipotentielles secondaires sont en 2,5mm² (gainé vert/jaune) sous tube ou 4mm² hors tube (gainé vert/jaune).

Elles relient les armatures métalliques éloignées à d'autres déjà reliées à votre terre.
[probablement à corriger]


Liaisons équipotentielles supplémentaires :

Obligatoires dans les salles d'eau, elles sont en 2,5mm² (gainé vert/jaune) sous tube ou 4mm² hors tube (gainé vert/jaune).
Elles relient les tuyaux de gaz, eau (froide&chaude), chauffage (avant&après radiateur) et vos bacs de douche ou baignoires à vos prises de courant de la salle.


Conducteur principal de protection :

Il relie vos coffrets à votre sectionneur de terre et est en 6mm² (gainé vert/jaune)
(en 16mm² (gainé vert/jaune) si vos liaisons équipotentielles arrivent dans le coffret se référer au point "borne principale de terrre").
En cas de coffrets multiples, vous pouvez passer de coffret en coffret toujours en 6mm²
(le mieux est de toujours repartir du sectionneur au cas où vous supprimez un coffret dans le futur).
En cas de compteurs multiples, vous devez lier directement chaque coffret à la borne principale de terre.


Conducteur de protection :

Il accompagne l'alimentation de votre matériel et est de section adaptée au circuit.


Voilà, l'ébauche est faite, en attente de vos commentaires

Dernière modification par COCAKILLER 26/01/2014 à 23h41.
26/01/2014 Vieux  
Anon32
 
 
bon travail, mais qu'en est il de ta boucle de terre quand la semelle repose sur du schiste? dois tu la mettre?

26/01/2014 Vieux  
  27 ans, Bruxelles
 
Bonjour,

Je dirais qu'on peut toujours essayer le piquet de terre mais c'est pas gagné...
J'ai déjà entendu parler d'électrode de terre à enfuir à 80cm min. mais n'en ayant jamais vu je l'ai omis
26/01/2014 Vieux  
 
  57 ans, Namur
 
Bonjour,
en effet, c'est un très bon résumé. Bien entendu, pour les détracteurs, ceci est bien les règles générales. En cas particulier (ex: schiste, pas de jardin en rénovation...), il vaut mieux contacter l'inspecteur AVANT de réaliser le chantier pour qu'il donne SA solution. Ne perdons pas de vue que l'on parle ici de sécurité des personnes.
Pour le paragraphe "barrette de terre", je ne retrouve pas les articles du RGIE qui le stipule. Perso, le PE principal et les liaisons équipotentielles sont à l'entrée du sectionneur de terre.
BàV
26/01/2014 Vieux  
  63 ans, Hainaut
 
Citation:
Posté par Ulysse
Pour le paragraphe "barrette de terre", je ne retrouve pas les articles du RGIE qui le stipule.
La « barrette de terre » est désignée « borne principale de terre » à l'article 28 (définitions ; page 65 de l'édition 2013), à la suite du schéma de principe pour les conducteurs de protection dans le schéma IT.
Dans la définition du « Conducteur de terre » du même article, le « sectionneur éventuel » est considéré comme faisant partie dudit conducteur de terre. L'article 70.05 (page 115) prescrit néanmoins que, « pour permettre la mesure de la résistance de dispersion, il est indispensable de prévoir un dispositif de coupure (barrette de sectionnement) qui est démontable à l'aide d'un outil ». Mais je n'ai pas trouvé de prescription concernant le sens dans lequel doit être montée cette barrette de sectionnement.
Toutefois, pour la barrette en T, c'est assez évident, de par sa construction.
Citation:
Posté par Ulysse
Perso, le PE principal et les liaisons équipotentielles sont à l'entrée du sectionneur de terre.
Par « entrée », je suppose que vous voulez dire « côté installation » ; évidemment pas côté piquet de terre.

Pour ma part, mon "dada" (par intérêt), ce sont les dérogations, notamment pour installations d'avant 1981. Ce qui m'intéresse, c'est la dérogation 278.08 qui prescrit que (dans ce cas) un conducteur de terre de 6 mm² peut être laissé en service.
Mais est-ce aussi valable pour un immeuble à appartements ?

De même, je me demande si la dérogation 278.10 qui autorise l'absence de l'équipotentielle principale est également applicable aux immeubles à appartements.

Dernière modification par Eridan 26/01/2014 à 17h27.
26/01/2014 Vieux  
 
  36 ans, Liège
 
Je pense utile de préciser que les conduites d'eau ou chauffage en alpex ne doivent pas être mises à le terre. (On voit par exemple souvent des question sur les éléments de SDB alimentés en alpex).
26/01/2014 Vieux  
 
  72 ans, Bruxelles
 
Bonjour COCAKILLER,
Très bon article, mais je me permet d'ajouter les extraits du RGIE qui sont très clairs sur la description.

Article 2 La boucle de terre
01. - Nouvelle construction
Pour toute nouvelle construction, dont le fond de fouille de tout ou partie des fondations atteint au moins 60 cm, la prise de terre comporte au moins une boucle disposée à fond de fouille à la verticale des murs extérieurs.
02. - Constitution de la boucle de terre
La boucle de terre est constituée d'un conducteur plein, de section circulaire, sans soudure.
Dans toute la mesure du possible, la boucle ne comporte qu'un seul conducteur ; il est toutefois toléré d'utiliser plusieurs conducteurs placés bout à bout sous réserve de l'observation de la condition mentionnée au 2 nd alinéa du point 06.
03. - Section de conducteur de la boucle de terre
La section du conducteur de la boucle de terre est une section géométrique ; elle est de 35 mm² au moins.
04. - Nature du métal constituant la boucle de terre
Le conducteur de la boucle de terre est en cuivre électrolytique recuit nu ou en cuivre plombé ;
ce dernier est utilisé lorsque le terrain dans lequel il est placé est présumé ne pas offrir les garanties nécessaires quant à l'absence d'une action corrosive dommageable sur le cuivre.
05. - Pose et attache de la boucle de terre à fond de fouille
La boucle de terre est placée contre les terrains nus à fond de fouille et recouverte de bonne terre de manière à n'être, en aucun cas, en contact avec les matériaux constituant les murs de fondation (mortier de propreté, béton, armature métallique...).
Pour fixer éventuellement le conducteur de terre au sol du fond de la fouille, sont uniquement utilisés des objets (crochets, épingles, crampons, cavaliers...) en cuivre ou en une matière n'ayant pas d'action corrosive sur le métal du conducteur constituant la boucle de terre.
06. - Extrémités du ou des conducteurs de la boucle de terre
Les extrémités de la boucle de terre restent visitables. Si la boucle de terre est constituée de plusieurs conducteurs placés en série, les extrémités de chaque conducteur et leur connexion restent visitables.


02. - Types
On distingue les différents types suivants :
a) les barres de terre ;
b) les piquets de terre ;
c) les conducteurs métalliques enfoncés dans le sol

Article 6 Les barres de terre
Les barres de terre sont pleines et de section circulaire. Elles ont soit un diamètre d'au moins 14 mm lorsqu'elles sont en cuivre ou en acier cuivré, soit un diamètre d'au moins 19 mm lorsqu'elles sont en acier galvanisé.

Article 7 Les piquets de terre
Les piquets de terre sont constitués d'un profilé métallique droit ou tordu en hélice. Si le piquet de terre est en acier galvanisé, le cercle dans lequel s'inscrit la section orthogonale du profilé a un diamètre minimal de 45 mm et l'épaisseur moyenne des ailes est d'au moins 3,5 mm. Le piquet a une résistance à la rupture par traction d'au moins 450 N/mm².
Si le piquet de terre est en alliage de cuivre résistant à la corrosion, le cercle dans lequel s'inscrit sa section minimale a un diamètre d'au moins 19 mm. L'épaisseur des ailes est d'au moins 3 mm. Il a une résistance à la rupture par traction d'au moins 600 N/mm².

Article 8 Les conducteurs enfoncés dans le sol
Les conducteurs enfoncés dans le sol sont en cuivre électrolytique recuit nu, de 50 mm² de section géométrique au moins.
Le conducteur est enfoncé dans le sol par des vibrations mécaniques. A l'extrémité du conducteur, est fixée une pointe en acier pour éviter tout endommagement du conducteur lors de son enfoncement.

26/01/2014 Vieux  
  27 ans, Bruxelles
 
Citation:
Posté par Ulysse Voir le message
Bonjour,
en effet, c'est un très bon résumé. Bien entendu, pour les détracteurs, ceci est bien les règles générales. En cas particulier (ex: schiste, pas de jardin en rénovation...), il vaut mieux contacter l'inspecteur AVANT de réaliser le chantier pour qu'il donne SA solution. Ne perdons pas de vue que l'on parle ici de sécurité des personnes.
Pour le paragraphe "barrette de terre", je ne retrouve pas les articles du RGIE qui le stipule. Perso, le PE principal et les liaisons équipotentielles sont à l'entrée du sectionneur de terre.
BàV
Pour la "barette de terre" j'avais mis les noms de tête mais effectivement c'est "borne principale de terre" (Page 5 point E >ICI<)

Pour le sens du sectionneur j'ai précisé "de préférence", il n'y a pas d'obligation, c'est une habitude c'est tout.


Citation:
Posté par Kenshin Voir le message
Je pense utile de préciser que les conduites d'eau ou chauffage en alpex ne doivent pas être mises à le terre. (On voit par exemple souvent des question sur les éléments de SDB alimentés en alpex).
à ce propos... est-ce que le radiateur ne doit pas être mis à la terre quand même?
Ou au moins l'armature de soutient?

Messssage #1 modifié

Dernière modification par COCAKILLER 26/01/2014 à 23h44.
27/01/2014 Vieux  
 
  72 ans, Bruxelles
 
Citation:
Posté par Kenshin Voir le message
Je pense utile de préciser que les conduites d'eau ou chauffage en alpex ne doivent pas être mises à le terre. (On voit par exemple souvent des question sur les éléments de SDB alimentés en alpex).

Bonjour,
L'eau étant très bonne conductrice de l'électricité je ne peut que conseiller de raccorder le compteur à l'équipotentiel.
Même s'il s'agit de tuyau en Alpex.
Cory
27/01/2014 Vieux  
 
  36 ans, Liège
 
Citation:
Posté par Cory Voir le message
Bonjour,
L'eau étant très bonne conductrice de l'électricité je ne peut que conseiller de raccorder le compteur à l'équipotentiel.
Même s'il s'agit de tuyau en Alpex.
Cory
J'indiquais juste que ça n'était pas requis.
27/01/2014 Vieux  
 
  36 ans, Liège
 
Citation:
Posté par COCAKILLER Voir le message
à ce propos... est-ce que le radiateur ne doit pas être mis à la terre quand même?
Ou au moins l'armature de soutient?

Messssage #1 modifié
J'ai justement vérifié avec un contrôleur récemment, et la réponse est "non" si c'est alimenté en alpex.
L'alpex n'est pas conducteur, donc ils n'ont pas de craintes.
C'est d'ailleurs logique, il faudrait faire rentrer un cable dedans pour qu'il "touche" l'eau. Donc... ça va
27/01/2014 Vieux  
 
  Namur
 
Un mémo récapitulatif est une très bonne idée mais comment va-on le mettre en avant pour que chaque BZoneur le trouve immédiatement, et ensuite séparer dans sa rédaction les obligations réglementaire, la bonne pratique et les conseils. Ces conseils qui proviennent de l’expérience de terrain étant souvent le plus utile.

Et il reste ensuite les petits trucs et astuces ( ex: comment resserrer un collier de liaison équipotentielle dont on a raté le placement - comment serrer un embout sur un multi-brin de 6² - comment éviter l'achat d'un boulon fendu à 8€ etc.....)

Merci
28/01/2014 Vieux  
  27 ans, Bruxelles
 
Je ne sais malheureusement pas à qui demander pour épingler ce post

Pour les trucs et astuces, en général, sont pour des cas spécifiques.
Mais je les mettrai au fur et à mesure dans le message 1

Citation:
Posté par Kenshin Voir le message
J'ai justement vérifié avec un contrôleur récemment, et la réponse est "non" si c'est alimenté en alpex.
L'alpex n'est pas conducteur, donc ils n'ont pas de craintes.
C'est d'ailleurs logique, il faudrait faire rentrer un cable dedans pour qu'il "touche" l'eau. Donc... ça va
Il n'y a vraiment aucune continuité entre l'eau et le corps extérieur du radiateur ou les raccords?

Dernière modification par COCAKILLER 28/01/2014 à 00h23.
28/01/2014 Vieux  
 
  36 ans, Liège
 
Ben faut voir avec BZone
28/01/2014 Vieux  
 
  72 ans, Bruxelles
 
Bonjour,
Entre l'eau et le/les radiateurs, raccords, robinets, compteur il y a forcement contact.
C'est la raison pour laquelle, je raccorde toujours le compteur à l'équipotentiel, l'eau faisant conducteur entre ces points.
Et comme il est déjà souvent dit, la sécurité vaut bien un collier et quelques mètres de VOB.
Je me souvient d'une cliente qui ressentait des picotement lorsqu'elle prenais sa douche.
Sont installation était en Alpex.
Après avoir raccordé le compteur à la terre elle n'a plus rien ressentit.
Malheureusement je n'ai pas pu vérifier avec elle
Ce qui prouve bien l'utilité, et je ne comprend pas pourquoi ce type de raccordement n'est pas obligatoire.
Encore une bévue du RGIE.
Cory

Dernière modification par Cory 28/01/2014 à 11h38.
30/01/2014 Vieux  
  27 ans, Bruxelles
 
Petite question en passant...

Est-ce que quelqu'un sait ce que c'est?

30/01/2014 Vieux  
 
  72 ans, Bruxelles
 
Bonjour COCAKILLER,
Il s'agit d'une barre de terre, probablement dans un immeuble multi-appartements avec départ vers les différents coffrets.
Apparemment 4 départs et un départ vers équipotentiel.
Cory
30/01/2014 Vieux  
  27 ans, Bruxelles
 
Je n'avais jamais vu une terre arriver via un plat en métal ^^
30/01/2014 Vieux  
 
  57 ans, Namur
 
Je dirai même que c'est obligatoire.
Je me souviens d'une discussion avec le contrôleur de chez V... au début de l'utilisation de l'Alpex. L'eau est un très bon conducteur électrique: il faut mettre les tuyaux à la terre, même en Alpex dont les raccords sont en laiton ou alu.
De toute façon, l'art 72 est très clair.
ART. 72 - LES LIAISONS EQUIPOTENTIELLES PRINCIPALES EN BASSE TENSION

01. Généralités
Lorsqu'une liaison équipotentielle principale est imposée, un ou plusieurs conducteurs principaux d'équipotentialité sont reliés à la borne principale de terre; y sont connectés :
- les canalisations principales d'eau et de gaz internes au bâtiment;
- les colonnes principales du chauffage central et de climatisation;
- les éléments métalliques fixes et accessibles qui font partie de la structure de la construction;
- les éléments métalliques principaux d'autres canalisations de toute nature.

Raccordée au novieau du compteur, pourquoi pas. Un endroit stratégiquement intéressant: la chaudière. On y trouve le PE, les conduites d'eau chaude, d'eau froide, de chauffage, d'énergie.
Le dessin de l'art 28 est très explicite.
De plus, perso, je raccorde les 2 liaisons équipotentielle directement à l'entrée du sectuer de terre et non au bornier prinicpa du coffret. Ainsi, je diminue les risque de coupure à l'avenir.
31/01/2014 Vieux  
 
  36 ans, Liège
 
Ulysse : non, tu te trompes. Ca n'a rien d'obligatoire.
Au début de l'Alpex, certains contrôleurs ne connaissaient pas et sortaient des décisions sans savoir - ce qui arrive et qu'on leur reproche justement bcp chez V...

Ca a été éclaircit depuis, sans ambiguité. Ce n'est pas obligatoire (conseillé peut-être, mais c'est tout).

Nouvelle preuve : 4 réceptions la semaine dernière : 3 contrôleurs différents, de 2 sociétés différentes --> toutes parfaites, et aucune remarque, alors qu'il n'y a pas d'équipotentiel sur les alpex.
Page 1 sur 2 1 2 Page suivante


A lire également sur BricoZone...
Liaisons Equipotentielles Par ENJ dans Electricité, +2 24/01/2014
Liaisons équipotentielles Par TommyH dans Electricité, +5 13/08/2013
liaisons equipotentielles. Par xav_mouscron dans Electricité, +5 15/02/2011
les liaisons équipotentielles Par Jaffanden dans Electricité, +3 11/01/2011
Liaisons équipotentielles tableau secondaire Par AFX dans Electricité, +1 06/06/2007


Forum Electricité : Voir ce forum, Nouveautés, Actifs, Sans rép
Tout BricoZone : Page de garde, Dernieres 24h

Photos au hasard
Voir toutes nos photos


Pas encore membre de BricoZone ?!
Attention Pour participer, poser une Question ou Répondre : inscrivez vous !
Ceci vous permettra également de recevoir un email lors des réponses.
Mais même si vous ne voulez rien écrire : vous pourrez surveiller les forums et leurs nouveaux messages, et obtenir une vue rapide de tous les nouveaux messages depuis votre dernière visite !
Tout ceci est évidemment gratuit et rapide.

Visitez aussi : BricoZone France, nos Blogs. On aime Astel, JardiZone et InternetVista.
 
Connexion!
Identifiant
Mot de passe

Inscription - Oublié ?

Annuaire Pro

Ent Chif Eric construction

Entreprise de gros oeuvre, maçonnerie façade, annexe, aménagement extérieur, transformation, etc


illiCO travaux

Un seul interlocuteur pour tous vos devis de travaux de rénovation !


FT Chassis

Spécialiste des châssis PVC, bois et aluminium, portes et volets roulants.


DECOCHALET

Vente et placement d'abris de jardin, carports, garages, pergolas, boxes pour chevaux, ...

Ajoutez votre société