Couvreur Qui Ne Vient Plus

( dans

» Divers » Galères et Horreurs

)
Chercher:    

Couvreur Qui Ne Vient Plus

Page 1 sur 5 1 23 Page suivante Dernière page - Résultats 81 à 93 sur 93


04/01/2009 Vieux  
 
  33 ans, Bruxelles
 
Bonjour,

Voilà mon gros souci actuel :

Notre toit est actuellement rénové par un couvreur. Ce couvreur est indépendant. Il a quelques années d'expérience derrière lui.

Le chantier a débuté le 17 décembre. Pendant les congés de Noël, il devait venir terminer le toit. Il n'est venu que 3 jours (11H00 - 15H00 !!!). J'ai travaillé avec lui sur le toit pour le démontage d'une partie.

Alors a commencé plusieurs excuses du type par sms suite à mes appels : Je dois garder les enfants, il gèle, j'ai eu deux enterrements en deux jours, je viens demain sans fautes, ...

J'ai bien sûr essayé de l'appeller à maintes reprises mais sans possibilités de laisser un message.

Ma compagne l'a eu au téléphone avant hier au bout de fil et a dit qu'il comprenait notre inquiétude mais que (aujourd'hui) dimanche il viendrait.

Résultat des courses, il n'est pas venu, il ne répond pas...

J'ai payé les 40% d'acompte. Les 35% lors du premier jour du travail... J'ai payé 75% de la facture total et le toit n'est absolument pas terminé.

Il n'y a que la sous-toiture mise sur 90 % et le reste à l'air libre que j'ai dû bacher comme je pouvais.

QUELS SONT MES RECOURS, QUE PUIS-JE FAIRE, QUE ME CONSEILLEZ-VOUS ?

Nous sommes dégoûtés et stressés !

Dernière modification par enrishas 04/01/2009 à 19h28.
04/01/2009 Vieux  
 
  33 ans, Liège
 
Bonjour,

Essayez de le joindre une dernière fois par téléphone, sinon rentrez dans son jeu, envoyez-lui un sms lui donnant une dernière chance de vous recontacter et de venir terminer le chantier sans quoi vous lui enverrez un recommandé lui "demandant" de venir finir le chantier, avant que vous n'engagiez des poursuites....

Normalement, il devrait avoir moins d'enterrements...etc...


Bonne chance.

04/01/2009 Vieux  
 
  33 ans, Bruxelles
 
Citation:
Posté par Veaullus Voir le message
Bonjour,

Essayez de le joindre une dernière fois par téléphone, sinon rentrez dans son jeu, envoyez-lui un sms lui donnant une dernière chance de vous recontacter et de venir terminer le chantier sans quoi vous lui enverrez un recommandé lui "demandant" de venir finir le chantier, avant que vous n'engagiez des poursuites....

Normalement, il devrait avoir moins d'enterrements...etc...


Bonne chance.
Merci pour votre appui.
C'est la prochaine étape que j'entreprendrai si il ne répond pas.
Je contacte demain une connaissance qui est avocat quoiqu'il en soit.
Je contacte aussi mon organisme assureur, CBC dans mon cas, pour voir si ils peuvent avoir un rôle à jouer dans ce cas.
Je trouve ça vraiment dommage.
Je suis on ne peut plus correct en paiement, sympathie etc. et voilà que je tombe sur un entrepreneur on ne peut plus non-pro !
Dégoûté !
04/01/2009 Vieux  
 
  72 ans, Flandre
  fradeco est connecté maintenant
Bsr, Enrishas

Tout d’abord pouvez-vous confirmer si :

1) Vous avez un devis signé pour accord avec votre entrepreneur ?
2) Avant de lui payer le premier acompte, vous êtes-vous renseigné si cet entrepreneur est bien enregistré et s’il est en ordre de payements à l’ONSS ?
3) Vous avez convenu d’un délai pour l’exécution des travaux.

Dans l’affirmative :

Vous avez à lui envoyer une lettre recommandée + AR de mise en demeure de terminer les travaux dans les délais fixés. Si aucune suite ne devait-être donnée à cette mise en demeure dans les cinq jours de son dépôt il vous obligera de donnerez des instructions à un huissier de justice pour venir faire un état de la situation des travaux et qu’a la suite vous prendrez toutes les mesures avec l’aide d’un avocat pour assurer la sauvegarde de vos doits et la pérennité de votre bien.
Indiquez également que les toutes les conséquences financières et morales qu’entrainent son attitude a votre égare lui seront portées en compte.

Je pense que cela devrait le décider à terminer les travaux au plus vite.

Si vous ne répondez pas favorablement aux 3 questions ci-avant, alors vous suivez ce qui est dit ci-dessus et allez immédiatement voir un avocat.

De toute manière je pense qu'à ce stade, et dans les deux cas de figures, si une telle lettre pouvait-être écrite par un avocat, cela aurait certainement encore plus d’impact.

Bon courage et ‘’Bonne année 2009’’

BàV
04/01/2009 Vieux  
 
  33 ans, Bruxelles
 
Bonsoir Fradeco.

Votre post me fait du bien !

En réponse à vos questions :
Nous avons un devis signé pour accord avec celui-ci
L'entrepreneur est bien enregistré à l'ONSS et est en ordre de paiement car j'ai fait appel au SPF pour voir il était bien renseigné pour l'octroi de notre prime à la réhabilitation.
Nous avons convenu oralement d'un délais de maximum 15 jours pour les travaux. Largement dépassé à ce stade !

Quoiqu'il en soit, je prends bonne note de vos dires et j'en tirerai les conclusions demain.

En effet, ma compagne l'ayant eu au téléphone avant-hier, ce dernier lui a dit qu'il avait eu deux enterrements en moins de deux jours, grand père etc... et qu'il allait reprendre le travail. Mais trop c'est trop...

Merci en tout cas pour votre attention car je me rends compte que l'on ne sait pas trop que faire lors de situations de la sorte ! C'est une première pour moi et c'est loin d'être agréable !
04/01/2009 Vieux  
 
  72 ans, Flandre
  fradeco est connecté maintenant
Je suis comptent d'apprendre que vous répondez favorablement aux 3 questions posées plus haut. Vous dite que vous avez fixé un délai verballement entre vous. Confirmez lui dans votre lettre, la date de début des travaux et la date d'achèvement au plus tard. Tout ceci est bon pour la suite.

BàV.
05/01/2009 Vieux  
 
  69 ans, Namur
 
Enrishas, tout ce qui est dit ci-dessus est vrai

MAIS : Bon, je vais jouer le rabat joie.

1° Nous étions depuis 15 jours et jusqu'à ce matin, dans la période de congé du bâtiment, appelée trêve des confiseurs, argument derrière lequel il peut se réfugier.
C'était, au moins jusqu'à l'année dernière, un congé obligatoire.

2° Nous sommes, et devons rester pour quelques jours encore, dans une période d'intempéries, ce qui dans la construction signifie que cela ne permet pas le travail extérieur, notamment un travail en toiture pour des raisons de sécurité et d'inconfort. Même avec le meilleur avocat du monde, aucun juge n'obligera un "toiturier" à monter sur le toit avec le temps qu'il fait.

Vous avez payé beaucoup trop au départ. ( bon, ok, on vous pardonne vous ne saviez pas !)
Mais avoir payé 70% avant de commencer un travail, c'est beaucoup quand même et il s'est peut être dit "tiens, un bon pigeon" et il a eu beaucoup de pognon pour faire la java pendant les fêtes, ce qui n'est jamais une bonne chose.
Donc, consulter un avocat est une bonne chose, mais ne faites pas de frais d'huissier, ni de recommandé ni de quoi que ce soit pour l'instant, tant que la météo est comme elle est c'est à fond perdu.

Bonne chance
05/01/2009 Vieux  
 
  72 ans, Flandre
  fradeco est connecté maintenant
OK Intègre, la période de congés de fin d’année et les conditions atmosphériques plaident actuellement en la faveur du toiturier.

Moi ce qui me gène dans cette histoire, c’est la façon d’agir de cet indépendant, qui est pour le moins inquiétante pour son client.

N’aurait-il pas été plus simple d’évoquer ces arguments de fin d'année et d'intempéries au lieu de raconter un peu n’importe quoi pour échapper à ses obligations.

Il y a aussi un volet que nous ne connaissons pas, c’est celui de ce qui a été convenu entre les deux parties.
Apparemment si je comprends bien, le toiturier n’aurait pas tenu compte des congés de la trêve des confiseurs pour exécuter ce travail. Il ne lui reste donc plus que les intempéries pour justifier son absence.
A quelle date devait-être achevé son chantier ? Seul Enrishas est en mesure de le dire, était-ce avant ou après les intempéries ? C’est, me semble-t-il sur cette base, qu’ Enrishas doit s’appuyer pour poursuivre ou non son action. Enfin c’est ce que je pense.

Bonne année.
05/01/2009 Vieux  

 
  41 ans, Liège
 
l'impuissance que nous avons tous connu (renovateurs, constructeurs) face aux pros du batiment me révolte. Sincèrement je me demande quand tout cela aura une solution.

Le déséquilibre est total entre les droits du "simple payeur" et les sociétés "pro du batiment".
__________________
[ bZone - le Responsable de BricoZone ]
Achat-Vente: Matériaux & Outils en Occasion
BLOG: Ouvrez un blog gratuit sur BricoZone !
AUSSI: Sur Facebook, sur Twitter et Google+.
Nouveau : Votre société sur BricoZone.
05/01/2009 Vieux  
 
  69 ans, Namur
 
bZone, crois-tu que c'est propre au bâtiment ??
Les banques tu crois que c'est pas pareil ?? Essaie de discuter tes conditions de gestion de ton compte.
Tu commandes une voiture, on t'annonce qu'elle a 2 mois de retard à la livraison, quel est ton recours, tu ne peux même pas annuler.

Le vrai problème, c'est que les gens n'exigent pas un devis détaillé, un contrat avec des clauses équilibrées, des délais à respecter sous peine d'annulation, il faudrait instaurer un contrat type, acceptable par les deux parties, mais ça c'est une autre paire de manches, car il n'y a jamais 2 trucs identiques dans la construction. Ce n'est pas un produit manufacturé dont le prix est connu.
Moi j'ai un contrat type entre entrepreneur et client, si tu veux, (et si j'y arrive!) je peux le mettre en ligne ou plutôt te l'envoyer pour le mettre en ligne sur bricozone
05/01/2009 Vieux  

 
  41 ans, Liège
 
C'est vrai... Mais dans le domaine du batiment on touche a l'affectif et a la famille...

Mais tu as raison sur le fait qu'il faut avoir l'aplomb - au risque d'être éconduit - de demander plus de "papier" dans le domaine du batiment.

Pas simple...
05/01/2009 Vieux  
 
  72 ans, Flandre
  fradeco est connecté maintenant
Effectivement, il est préférable d'éviter le recourt à la législation dans ce domaine.
Pour faire face et éviter ce genre de situation, il me semble qu'une commande bien ficelée - détaillant le travail a éffectuer - les quantités à mettre en oeuvres - l'évocation des cas de figures et les obligations des deux parties - la législation en vigueur concernant le n° d'enregistrement et l'ONSS - les échelonnements et délais de payements - la date de début et d'achèvement des travaux - les éventuelles indemnités et amandes pour retards - la garantie de bonne fin des travaux.

Le tout signé pour accord par les deux parties avant d'entamer les travaux devrait être une garantie de bonne exécution en soit.

C'est selon moi une bonne base de négociation, c'est pourquoi une copie des termes de ces conditions particulières de commande devrait être jointe, à la demande de prix en stipulant qu'en cas d'accord, se sont ces termes qui seront d'aplications à l'exception de tous autres sauf ceux qui ne seraient pas en contradictions avec ces dernières. (par ex. Certains articles des conditions générales de vente de l'entreprise)

BàV.

Dernière modification par fradeco 05/01/2009 à 20h42.
05/01/2009 Vieux  
 
  66 ans, Liège
 
C'est clair que débuter un chantier toiture le 17 décembre d'une année comme celle ci
ce n'est pas trés malin de la part d'un pro!!!!!
05/01/2009 Vieux  
 
  33 ans, Bruxelles
 
Citation:
Posté par rabot Voir le message
C'est clair que débuter un chantier toiture le 17 décembre d'une année comme celle ci
ce n'est pas trés malin de la part d'un pro!!!!!
Il est vrai qu'il aurait pu faire preuve de clairvoyance et de projection sur le long terme. Ceci quel que soit le corps de métier, quel que soit le secteur, la culture ou autre, ce n'est pas donné à tout le monde de pouvoir se remettre en question !
Je crois que tout simplement, j'ai affaire à un pro qui n'est pas malin pour un sous et qui ne sait pas se mettre à la place de ses clients !
05/01/2009 Vieux  
 
  33 ans, Bruxelles
 
Intègre, je te remercie pour tes reports toujours intéressants à lire !
Ma compagne a vu juste et ses réflexions corroborent aux tiennes.
En effet, je crois que plusieurs facteurs subviennent au même moment :
Intempérie, congé du bâtiment, sympathie, congés enfants,...

Ceci dit j'ai payé 40 % avant le début des travaux.
Sur les clauses il est stipulé de payer les 35 % lors du début du chantier.
Si vous estimez que c'est trop, que proposeriez-vous comme répartition ?
J'ai pensé au début négocier cette répartition mais en me basant sur base d'autres devis avec des acomptes allant jusqu'à 60 % avant le début du chantier et en connaissance de cause, je trouvais cette solution la plus en adéquation avec ce que je recherchais et la plus réaliste par rapport à d'autres !

Par ailleurs et c'est important car le noeud du problème se trouve ici : J'ai eu mon couvreur au bout du fil aujourd'hui, je l'ai appellé une fois et a directement décroché. Il s'excuse pour le retard et m'a expliqué toutes ses excuses. Je lui ai clairement dit que je n'étais pas là pour écouter ou pour cautionner ses excuses mais bien pour connaître avec certitude son intention d'achèvements des travaux. Il m'a stipulé qu'à partir de demain, il reprenait sur mon toit...

Pour rappel, il m'avait envoyé un sms car il gelait de trop il y a une semaine. Et demain on annonce un gel de fou...

Si demain, il me téléphone ou sms en disant qu'il ne sait pas venir, que me conseillez-vous ?
06/01/2009 Vieux  
 
  34 ans, Hainaut
 
Pour donner une comparaison pour le paiement des travaux de ma toiture

30% d'acompte
30% charpente + sous toiture
40% Solde toiture finis

Les entreprenneurs qui veulent du gros cash tout de suite c'est dehors ...

Pourquoi mon raisonnement :

La marchandise est payé à J+15
Les salariés sont payé fin de mois

Une toiture ''normal'' prend pas 1 mois ... souvent moins de 15 Jours ...

Un acompte est un engagement financier garantissant à l'entreprenneur que les travaux auront bien lieu et seront pas annulé à la dernière minute

MAIS

par contre, plus de 30% d'acompte c'est plus une garantie ... c'est le risque que l'entreprenneur se barre avec l'argent ... car quand il y a encore quelque chose à payer ... les travaux se poursuivront ... mais souvent quand on regarde les gens qui ont des chantier à l'arrêt ... ils ont tous sans exeption payé entre 70% et 100% ...
06/01/2009 Vieux  
 
  69 ans, Namur
 
Hoover , juste une ou deux petites rectifications ,
1° de plus en plus les indépendant/ouvriers/petites sociétés paient à la livraison (au camion) pour avoir un escompte de 2 à 3 % et c'est aussi souvent demandé par les fournisseurs de matériaux. (sécurité pour eux !!)
2° les ouvriers sont payés en général à la quinzaine et pas au mois.

Pour le restant, je te donne entièrement raison.
30% à la commande,
30% à la fin de la charpente,
30% à la fin du travail et les
10% restant après 2 mois, ce qui permet de s'assurer de la qualité du travail.
06/01/2009 Vieux  
 
  65 ans, Hainaut
 
Notre ami s'inquiète, mais il faut bien comprendre que travailler en toiture par le temps qu'il fait , cela n'est pas possible..
Qu'il patiente un peu, mais sans pour autant ne pas prendre contact avec l'entrepreneur pour être tenu au courant de la situation..
Pas mal de chantiers sont à l'arrêt pour le moment. C'est vrai que cela ne fait pas le bonheur des clients , mais il faut faire avec..
06/01/2009 Vieux  
 
  35 ans, Hainaut
 
Citation:
Le vrai problème, c'est que les gens n'exigent pas un devis détaillé, un contrat avec des clauses équilibrées, des délais à respecter sous peine d'annulation, il faudrait instaurer un contrat type, acceptable par les deux parties
Aucun entrepreneur en rénovation ne donne de délai fixe et encore moins des possibilités d'amendes de retard.

Même le plus petit des entrepreneurs (et j'ai travaillé chez quelqu'un comme ça) peut payer à 15 jours fin de mois voir 30 jours si les payements sont réguliers et pour les ouvriers, les salaires sont versés en fin de mois et à la quinzaine ils recoivent une avance donc pour prendre un exemple concret un patron devra 500€ à son ouvrier le 15 et 1500€ (salaire+charge) le 31.

Il est souvent demandé de verser plus de 50% du montant de la facture avant les travaux car un entrepreneur n'est pas une banque et refuse d'avancer le cout de la marchandise du moins c'est ce qu'ils disent tous...mais sachant ce que j'ai évoqué plus haut, il est clair que cette excuse n'est pas valable!

Pour enrishas je crains franchement que tu te fasses beaucoup d'illusions, il faut rencontrer ton couvreur et fixer des délais sur papier avec lui. C'est le seul moyen de t'assurer de sa présence sous peine d'amende. Mais il faut prendre des délais résonnables...personne ne travail en toiture par -10°C c'est dangereux. Il faut qu'il te donne un délai en jours ouvrables et que vous fixiez ensemble les conditions pour un jour ouvrable (+10°C, pas de pluie etc.)

Courage, j'ai eu mes chassis avec 4mois de retard, le travail n'est pas fini et ca fait 3mois qu'ils sont "à peu près" placés!
07/01/2009 Vieux  
 
  72 ans, Flandre
  fradeco est connecté maintenant
Un conseil à la suite d'un vécu indirectement personnel.

Un petit entrepreneur G-OE, bon prix, bonnes références, exécute ses chantiers l'un à la suite de l'autre - bon climat de confiance - d'accord sur toutes les conditions du contrat,(?) en ordre de n° d'enregistrement, mais en retrad de cotisations d'ONSS (cela peut arriver) promet de règler le problème rapidement.

Il est convenu de verser un acompte de 30% à la signature de la commande. Promet de débuter les travaux immédiatement (?) après le payement de l'acompte (30% / 200.000 €) Payement de l'accompte - début des déblais. Ok tout va bien. Et puis plus rien (?)

Pendant +/- 2 mois, des promesses du genre - je suis là demain avec 5 hommes -ma femme est à l'hopitale - mon frère qui devait commencer le chantier a eu un grave accident - mes enfants sont malades - changement d'adresse - modification du n° de tel et GSM - ect... ect... Conclusion très grandes inquiétudes... et pour cause.

Tout ceci pour dire, qu'avant de verser le premier € d'accompte, soyez prudent et sûr que l'entrepreneur avec qui vous allez travailler est parfaitement en ordre avec l'ONSS. S'il devait se ''barrer'' avec votre accompte, et que vous portez plainte, cela peut se retourner contre vous ! (?)
C'est un détail qui avait échappé dans le climat de confiance !
Par chance, les choses sont rentrées dans l'ordre depuis sans trop de casse !

C'est une raison pour laquelle je ne supporte plus les fausses promesses.
Page 1 sur 5 1 23 Page suivante Dernière page - Résultats 81 à 93 sur 93


A lire également sur BricoZone...
papier peint.. qui a le plus beau? on fait un concours? Par syam dans Galères et Horreurs, +35 13/01/2009
Radiateurs qui ne chauffe plus Par Debrouille dans Plomberie, +1 16/12/2008
2 radiateurs qui ne fonctionnent plus Par STL dans Chauffage, +16 08/12/2008
Pointeau de vanne thermostatique qui ne rentre plus à fond Par kiouQ dans Chauffage, +2 24/10/2008
plateau lave vaisselle qui ne tient plus Par doow dans Electro Ménager, +4 16/05/2007


Forum Galères et Horreurs : Voir ce forum, Nouveautés, Actifs, Sans rép
Tout BricoZone : Page de garde, Dernieres 24h

Pas encore membre de BricoZone ?!
Attention Pour participer, poser une Question ou Répondre : inscrivez vous !
Ceci vous permettra également de recevoir un email lors des réponses.
Mais même si vous ne voulez rien écrire : vous pourrez surveiller les forums et leurs nouveaux messages, et obtenir une vue rapide de tous les nouveaux messages depuis votre dernière visite !
Tout ceci est évidemment gratuit et rapide.

Visitez aussi : BricoZone France, nos Blogs. On aime Astel, JardiZone et InternetVista.
 
Connexion!
Identifiant
Mot de passe

Inscription - Oublié ?

Annuaire Pro

La Vidange Loiseau S.A.

Débouchage, placement, raccordement et réparation des égouts.


Maisons Gabriel

Maisons Gabriel SA est une entreprise générale de constructions.


Maisons Blavier s.a.

Blavier construit des maisons clé-sur-porte en mettant l’accent sur l'accompagnement et le budget


Maisons Baijot

Entreprise générale de construction Maison basse énergie Construction traditionnelle de qualit

Ajoutez votre société