Isolation sol

( dans

» Gros Oeuvre

)
Chercher:    

Isolation sol



12/01/2010 Vieux  
  64 ans, Luxembourg
 
Bonjour,

Je surfe depuis qqs temps sur ce forum et ne parviens pas à trouver la solution à mon problème qui devient urgent et que voici. Je rénove une maison dont le rez est au niveau du sol, donc sans cave. Je dois remplacer le carrelage et je constate que la dalle d'environ 10 cm (armée d'un treillis) n'est pas isolée et que les tuyaux de chauffage (en alpex) se trouvent sous cette dalle en contact avec le sable d'égalisation.
L'entreprise que j'ai contactée pour réaliser le dallage me propose un ragréage de cette chape faite en plusieurs étapes et me déconseille d'investir dans une éventuelle nouvelle dalle-chape isolée vu que l'on ne sait pas ce que l'on va trouver en dessous (!) , que la perte via le sol est minime par rapport aux murs ou au toit. L'économie réalisée permettrait d'investir à un autre niveau d'isolation bcp plus rentable !
Je cherche malgré tout une possibilité de réaliser une nouvelle dalle tout en sachant qu'il faudra travailler prudemment pour casser l'ancienne. Quelqu'un peut-il me dire quels matériaux peuvent être employés dans ma situation avec si possible une évaluation des coûts et du gain du pouvoir isolant ?
Dernière précision, la surface est de 60 m2 et l'entreprise me demande 5.500 euros hors pose des plinthes que je me réserve. La pose en elle-même revient à 3.720 euros (60 € le m2 sans colle). Le reste est la préparation de chantier et la rectification de la chape existante.
Je vous remercie d'avance pour vos avis.
12/01/2010 Vieux  
 
  72 ans, Flandre
 
Bjr Tilou,

Lorsque vous parlez de dalle armée d'un treilli, pouvez vous préciser s'il s'agit d'une dalle de sol en béton armé faisant office de hourdis, ou d'une chape armée sur laquelle on pose un revêtement de sol ?
15/01/2010 Vieux  
  64 ans, Luxembourg
 
Bonjour Fradeco,


Il s'agit d'une dalle d'environ 8-10 cm coulée à même le sol avec un treillis de maille 5*5 et de 2 mm de diamètre. Le dosage du ciment est de l'ordre de 250 kg au m3.
15/01/2010 Vieux  
 
  72 ans, Flandre
 
Bonjour Tilou,

Sauf raison financière, au stade de vos travaux il serait dommage de ne pas isoler le sol de votre maison. Ne vous laissez pas influancé par un discours peu professionnel. Si vous ne faite pas cela aujourd'hui, vous le regretterez très vite après.

Pour réaliser votre dalle de sol, il faut :
  1. Casser la chape existante.
  2. Creuser une fouille de +/- 26 cm de profondeur par rapport au niv. fini.
  3. Poser un visqueen avec remontée de +/- 40 cm sur les murs.
  4. Couler une dalle de béton de 10 cm d'épais. armé d'un treillis, mailles de 150x150x6 mm
  5. Chape de PUR projeté épais. 8 cm, noyant les tuyauteries.
  6. Chape mortier de 6 cm.
  7. Revêtement de sol collé de +/- 1 cm d'épais. (je suppose)
Ceci dit, sauf si vous habitez au fin fond de la stepe, qu'il existerait des difficultés importantes d'accès, d'approvisionnement et locaux très exigus, je pense que 92 €/m² de pose sans marchandise, c'est purement et simplement de l'arnaque.
Pour info, La pose d'un produit ''marbrier compliqué'', selon les régles de l'art, n'excèderait pas 45 €/m² marchandises comprises. (sable blanc, ciment blanc...)

Je pense que vous avez intérêt à demnader d'autres devis, que je vous souhaites plus sérieux.

BàVs
15/01/2010 Vieux  
Anon32
 
 
tes tuyaux en alpex, est ce un chauffage sol?
à+
18/01/2010 Vieux  
  64 ans, Luxembourg
 
Fradeco,


Merci pour vos précieux conseils. Je n'ai plus qu'à me mettre au boulot et quel boulot ...
Je vais réfléchir à ce qu'il est possible de faire raisonablement et reviendrai peut-être vers vous. De toute façon je vous tiendrai au courant de la décision !
Encore merci.
18/01/2010 Vieux  
  64 ans, Luxembourg
 
Bagaden,


Non pas de chauffage au sol proprement dit mais presque ! J'ai 7 radiateurs, donc 14 tuyaux de +/- 10 m avec collecteurs qui traversent le rdc sous une dalle non isolée. Vraiment un travail d'amateur fait par un professionnel en chauffage !
Tout cela réalisé en 2001 ! Incroyable mais vrai. Je devrais mettre des photos et donner le nom du chauffagiste qui a accepté de réaliser ce travail aux conditions que le maître d'ouvrage lui a imposées.
23/01/2010 Vieux  
 
  70 ans, Brabant Wallon
 
Bonjour Tilou,

Je suis nouveau sur ce site et j'espère avoir une alternative à vous proposer, basée sur du béton-chanvre, solution écologique en matériaux naturels, respirante et régulant l'humidité. J'ai suivi une formation en France sur le sujet et je compte mettre en oeuvre cette solution pour la grange que je transforme en habitation. Ces conseils sont documentés, entre autres, dans "Construire en Chanvre - Règles professionnelles d'exécution", France, www.sebtp.com (24,2 € chez Nature et Progrès).

1. Casser prudemment la chape existante, des fois que des tubes etc auraient été pris dans la dalle

2. Creuser une fouille de +/- 40 cm de profondeur par rapport au niveau de la dalle. La profondeur totale dépend des options chauffage et revêtements de sol pour arriver au niveau fini. Attention à la profondeur du drain extérieur qui ne peut pas être au-dessus du niveau de fouille .

3. Aucun visqueen ou polyann ! A proscrire, le hérisson assurera une ventilation et déshummidification suffisantes. Comme disait mon initiateur ès chanvre (WJ) « Et vraiment, la couche plastique est inutile, l’humidité ne monte pas. J’ai appris ça en France et ça fonctionne. La vie peut vraiment être simple, vous savez. »

4. Placer un hérisson de pierre calcaire etc, sans poussière ! en 2 couches, compactées séparément pour obtenir une couche incompressible :
a. 15 cm en 40/70 sans éléments fins, comprenant un circuit de ventilation avec des drain perforés de 100 mm débouchant sur des murs d'orientations différentes.
b. 10 cm en 20/40 sans éléments fins.
Les grosses canalisations passent dans ce hérisson, y compris 1 canal pour les gaines d'électricité, en affleurement du hérisson. Les fils y sont placés avant de couler la dalle d'isolation.

5. Couler une forme de béton de chanvre de 15 cm (max 20 sinon difficulté de prise), étalé de manière homogène, dressé à la règle afin d'obtenir une surface plane : on évite de tasser le béton de chanvre pour ne pas diminuer ses performances acoustique et thermique. Dosage de granulats de chanvre (chènevotte) à 500 kg/m³ selon instructions du fabricant du liant. Par exemple, pour 1 m² de béton (en isolation de sol !) : 100 kg de chanvre, 275 de liant (comme Tradical 70) et 500 d'eau. Ou 35 kg de NHL 3,5 pour 100 L de chanvre, + l'eau.
Pour faciliter le séchage de la dalle :
- laisser un jour en périphérie, avec une planche de 15x5 enlevée après la prise, le jour sera rempli ultérieurement avec le même mélange que la dalle,
- relier une extrémité de la ventilation à un tube noir vertical, du côté ensoleillé : le soleil chauffe le tube, l'air monte et extrait l'air humide du hérisson.

6. Voici ce que je prévois pour mon chauffage par le sol :
a. bobine de PER à barrière anti-oxygène, forme classique, fixation par cheville ;
b. remettre une planche périphérique de 15x5 ;
c. chape de chauffage, mélange classique, épaisseur de 3 cm minimum, jusqu'à 7 cm si passage de gaines, bien compactée, tirée à la règle,
d. après prise, enlever les planches périphériques et le jour sera rempli ultérieurement avec le même mélange que la dalle isolante,
e. recouvrement en terra-cota 2 cm : elles permettent à la chape et la dalle de "perspirer".

A votre disposition pour tous détails,

Michel, chanvrier grangiste particulier
23/01/2010 Vieux  
 
  72 ans, Flandre
 
Bonjour Le Grangiste,

Pensez-vous que ce que vous décrivez est plus simple à exécuter qu'une simple dalle de béton armé sur visqueen + PU projeté + chape. ?

D'autre part, pardon pour nos voisins français, qui ont tjrs de bonnes idées, mais en matière de construction je préfère les DIN allemandes.

Y a-t-il eu des essais (CSTC - ULg - ULLN - KUG....) éffectués sur la technique que décrivez ?

C'est beau les inovations, mais sont elles vallables pour nos régions et dans n'importe quel sol ?

Enfin c'est mon opinion.

BàVs
25/01/2010 Vieux  
 
  70 ans, Brabant Wallon
 
Bonsoir Fradeco,

Juste une réponse et puis je me tairai sur le sujet car je ne veux pas polémiquer.

La solution que vous préconisez est traditionnelle et à l'heure actuelle, bien mise en oeuvre (à voir !), garantit un résultat valable, mesuré et mesurable. Mais nous connaissons tous des travaux en béton classique qui ne résistent pas bien dans le temps...

La construction en chanvre, même si elle existe depuis plusieurs siècles, est une redécouverte plutôt récente, provoquée par les soucis nouveaux d'isolation (au froid mais aussi à la surchauffe), étanchéité, qualité de l'air et niveau d'humidité.

Je ne suis qu'un particulier, avec un tout petit peu d'expérience, qui choisit l'auto-construction, de préférence avec des matériaux naturels contenant un minimum d'énergie grise, mis en oeuvre localement et présentant un bilan carbone positif.

Le chanvre dans ses diverses appplications est l'une des meilleures solutions, avec dans mon cas, l'avantage de pouvoir être mise en oeuvre en auto-construction, au rythme et avec les moyens d'un particulier, avec un peu d'aide parfois.

Quant aux "voisins français, qui ont tjrs de bonnes idées", ils ont également établi des équivalents aux agréments CTSC et compagnie. Et les Français ne sont pas les seuls. Par exemple, à l'UCL, avec son département "Architecture et Climat", le Dr EVRARD a fait des recherches très intéressantes sur le sujet. Les ouvrages existent en Anglais (j'ai même pour ceux que cela intéresse, un petit lexique sur le sujet) et probablement en Allemand.

Et le chanvre est mis en oeuvre dans plusieurs pays, outre la France : Irlande, Royaume-Uni, Suisse, Autriche, etc ... et aussi l'Allemagne: si si ! Faites une recherche avec "Hanf-Miscanthus-Beton" (Hanf = chanvre en allemand, et il ya des DIN applicables !) ou "Hemp Lime Construction" (en anglais, voir l'ouvrage très complet portant ce titre). En plus des résultats en français...

Il est évident que les principes et méthodes doivent être adaptés à notre sol et notre climat, mais je ne suis pas, et de loin, le premier à le faire en Belgique.

Bonsoir à tous
26/01/2010 Vieux  
 
  36 ans, Liège
  benlan2000 est connecté maintenant
Le grangiste, avez vous une valeur lambda pour le béton chavre que vous préconisez.

Afin que l'on puisse comparer le pouvoir isolant des deux solutions.

ici, on le présente avec une valeur de 0.11

http://www.eco-sud.com/construction_...chanvre-ok.pdf

Sur base de cette valeur

l'on obtient un R de 1.36 pour 15 cm

alors que le 8 cm de Pur permettent d'obtenir une valeur R de 2.96

Il y a donc deux fois plus de chaleur qui traverse le béton de chanvre.

Il faudrait une épaisseur de 30 cm de béton de chanvre pour obtenir une isolation équivalente.

Cependant, j'apprécie grandement le côté naturel.

Cordialement

Ben
26/01/2010 Vieux  
 
  70 ans, Brabant Wallon
 
Citation:
Posté par benlan2000 Voir le message
Il y a donc deux fois plus de chaleur qui traverse le béton de chanvre.
Bonsoir Ben,

Je ne préconise pas, j'informe ...

Quelques bases de réponse peuvent être trouvées notamment dans "Hemp Lime Construction" (Rachel Bevan & Tom Wooley et al., BRE press, 2008, pas de traduction française à ma connaissance). Ces bases concernent les murs et ne peuvent être appliquées à l'isolation par le sol (sujet du post) qu'avec circonspection et bon sens.

Traduction perso des pages 59- 60 : « Des tests de conductivité thermale ... par l'Université de Plymouth ont mené à un accord sur la lecture de 0,08 W/m K. Mesures prises sur un mur de 200 mm construit il y a plusieurs années, donc on peut supposer que les murs ont sèché et la chaux est complètement carbonée. Sur cette base, il a été calculé que la valeur "R" (résistance thermale) est de 2,75 en tenant compte de la résistance du plâtre et des surfaces. L'équipe de l'Université de Plymouth s'accorde que "la valeur U dérivée serait dans la zone de 0,36 à 0,37 W/m² K. Ce travaile empirique confirme une valeur lambda de 0,08 à 0,09 pour le béton de chanvre, valeur "conservatrice"... »

La performance thermale globale du béton de chanvre serait excellente sur base de résultats constatés, à confirmer par des calculs lorsque les formules tiendront compte des différences entre les matériaux comme le PUR et le béton de chanvre.

L'ouvrage se réfère aussi aux travaux d'A. Evrard (UCL) (page 54) : « Il est proposé que le béton de chanvre absorbe et libère de l'énergie lorsque l'humidité est libérée ou absorbée, donnant à ce matériau une masse thermale apparemment unique qui n'est normalement pas associée à un tel matériau léger. » L'isolation est une chose, pour le froid comme pour le chaud, mais il ne faut pas négliger le déphasage...

N'oubliez pas non plus l'énergie consommée pour préparer, transporter et mettre en oeuvre des matériaux comme le béton 'classique' et le PUR...

Bonne recherche de résultats théoriques, pratiques (la fameuse qualité de la mise en oeuvre) et écologiquement valables.

Michel

Dernière modification par Le Grangiste 26/01/2010 à 20h33.
A lire également sur BricoZone...
isolation sol Par jmd01 dans Sols, Carrelage, Parquet, +3 20/10/2009
Isolation sol en polyuréthane: alternative aux plaques recticel pour le sol? Par PeterMacGonagan dans Gros Oeuvre, +12 13/09/2009
isolation du sol Par jon1070 dans Isolation, +17 26/06/2009
isolation sol Par rebellin dans Plomberie, +5 06/05/2009
isolation au sol Par jaut dans Construction, +2 14/01/2009


Forum Gros Oeuvre : Voir ce forum, Nouveautés, Actifs, Sans rép
Tout BricoZone : Page de garde, Dernieres 24h

Photos au hasard
Voir toutes nos photos


Pas encore membre de BricoZone ?!
Attention Pour participer, poser une Question ou Répondre : inscrivez vous !
Ceci vous permettra également de recevoir un email lors des réponses.
Mais même si vous ne voulez rien écrire : vous pourrez surveiller les forums et leurs nouveaux messages, et obtenir une vue rapide de tous les nouveaux messages depuis votre dernière visite !
Tout ceci est évidemment gratuit et rapide.

Visitez aussi : BricoZone France, nos Blogs. On aime Astel, JardiZone et InternetVista.
 
Connexion!
Identifiant
Mot de passe

Inscription - Oublié ?

PH

Annuaire Pro

Maisons Blavier s.a.

Blavier construit des maisons clé-sur-porte en mettant l’accent sur l'accompagnement et le budget


Maisons Baijot

Entreprise générale de construction Maison basse énergie Construction traditionnelle de qualit


SIBOMAT sa

Leader de la construction à ossature bois en Belgique depuis plus de 30 ans.


AlarmeMaison.biz

Pour nous la sécurité de votre maison n'est pas un vain mot.. Alarmes en KIT de bricolage!!

Ajoutez votre société