Renforcement et rehausse d'un plancher

( dans

» Gros Oeuvre

)
Chercher:    

Renforcement et rehausse d'un plancher

Page 1 sur 2 1 2 Page suivante


28/07/2015 Vieux  
  40 ans, Liège
 
Bonjour à tous,

Comme expliqué ici, nous sommes en train de rénover et d'agrandir notre maison. Comme la partie toiture se termine (il faut encore que je poste les photos), je vais m'attaquer aux cloisons et au plancher : il faut que je le surélève de qq cm, car les maçons se sont trompés dans le niveau du nouveau bâtiment.

Actuellement, le plancher se compose de 12 solives 8/23 de 47 cm d'entraxe (espacées de 40cm). Elles ont une portée de 4,9m et sont posées sur deux murs en parpaing de 14cm. Il y a un chaînage assez aléatoire (quelques morceaux de bois par ci par là) et le plancher n'est pas horizontal. D'après les abaques que j'ai pu trouver, ça me paraît un peu léger (on sent d'ailleurs que le plancher bouge).

Comme les solives sont posées sur un mur auquel j'ai accès, je me demande quelle est la meilleure technique pour renforcer/redresser/surélever ce plancher. Faut-il partir sur la technique de visser une solive de renfort sur le côté de chaque solive ou devrais-je plutôt essayer de repositionner les solives existantes et d'en ajouter quelques unes? La 2ème technique me permettrait de récupérer qq cm dans la pièce d'en bas, mais me paraît beaucoup plus compliquée à mettre en oeuvre (surtout pour être horizontal)...

Quelle serait la dimension des solives à fixer sur les solives existantes pour que ce plancher respecte les normes actuelles, sachant qu'il devra supporter 2 chambres, 2 cloisons et un couloir? Je compte placer ensuite un plancher en OSB (désolidarisé des cloisons) et des cloisons en Fermacell (ce qui peut influencer le calcul, vu le poids des plaques).

Merci d'avance et bonne soirée,
Nicolas
01/08/2015 Vieux  
  40 ans, Liège
 
Bonjour,

J'envisage de coller et de visser (est-ce assez solide avec des vis ou faut-il boulonner comme la toiture?) des renforts de 38x225 sur le côté de chaque solive et de refaire le chaînage avec des chutes de 8x23 (est-ce que je peux utiliser les 38x225 comme chainage?).

Est-ce suffisant (ou surdimensionnés) comme renforts?

Merci d'avance et bon weekend,
Nicolas

15/09/2015 Vieux  
  40 ans, Liège
 
Bonjour,

D'après ce que je trouve sur le forum, visser des renforts de 6/4 (38mm) sur les côtés des solives semble être la technique la plus classique.

Mais dans mon cas, faut-il visser un renfort sur un côté ou les 2 côtés de chaque solive?

Si quelqu'un a une idée, je le remercie d'avance. En attendant, je continue mes recherches pour trouver un exemple de renforcement d'un plancher similaire...

Bonne journée,
Nicolas
16/09/2015 Vieux  
 
  Namur
 
Il faut savoir si tu veux aussi profiter de ce renforcement pour régler l'horizontalité du sol ?

Je viens de doubler quelques poutres qui ne peuvent pas se remplacer facilement par des nouvelle de 6,5 *17,5. Elle n'ont évidemment pas la flèche que montrent les anciennes, et je les ai boulonnées ensemble en 3 points (longueur 4m)
18/09/2015 Vieux  
  40 ans, Liège
 
Oui, je compte rehausser le plancher de 3cm et le rendre parfaitement horizontal (il ne l'est évidemment pas).

J'imagine faire quelque chose dans ce genre (image de Fradeco) :


Nicolas
20/09/2015 Vieux  
 
  72 ans, Flandre
 
Bonjour sarabanjina,

Je rentre de vacances et je découvre votre poste.

Effectivement les renforts 38 x 225 mm sont utiles pour correspondre aux normes selon l'Eurocode 5.

Sur cette base, cette structure serait en mesure de reprendre une charge uniformément répartie de 275 kg/m² dont 215 kg/m² de charge d'exploitation, et ceci avec une flèche finale nette de 13.9 mm fluage compris, ce qui est inférieure au 1/350e de la portée.

Ceci étant, vous pouvez également en plus du collage (Tec 7) utiliser des TF M10 tous les +/- 72 cm. Dans cette hypothèse, vous prenez des rondelles de répartition d'au moins 30 mm de diam. De manière telle que le serrage prenne appuis sur une surface plus importante que celle de l'écrou qui s'enfoncera dans le bois. Le but étant de rendre le plus possible les pièces solidaires l'une de l'autre.

J'optimaliserais plus cette solution, car on est ici en présence de pièces assez longues et hautes.

Bon travail

Dernière modification par fradeco 20/09/2015 à 13h43.
21/09/2015 Vieux  
  40 ans, Liège
 
Bonjour Fradeco,

J'espère que les vacances se sont bien passées!

Quand on parle de "renforts 38 x 225 mm" (qui sont en fait 38x235 d'après mon fournisseur de bois), en faut-il 1 ou 2 par solive?

Ok pour les tiges filetées M10 et la colle, ça me paraît également plus solide. Faut-il les fixer de manière alternée à 1/3 et 2/3 de la hauteur (comme pour la toiture) ou uniquement à 2/3 de la hauteur (j'ai lu quelque part que c'est à cet endroit que les fibres du bois sont les plus compressées)?

La grande question est "comment vais-je faire des trous dans les solives/renforts avec moins de 40cm d'espace?". Je viens de trouver une pièce qui s'appelle "renvoi d'angle" qui semble convenir à la situation, je vais essayer d'en trouver un dans le coin et je ferai un test.

En tout cas, un tout grand merci pour les conseils et les calculs!
Nicolas
21/09/2015 Vieux  
 
  72 ans, Flandre
 
Bonsoir Nicolas,

Pour le renfort, il s'agit bien d'une gîtes de 38 x 235 (?) par flanc de solives existantes.

Oui, c'est vrai que les fibres au-dessus de la fibre neutre de la pièce sont les fibres compressées. C'est à dire que, lorsque les solives sont mises en charges les fibres se compriment.
Pour moi la règle du 1/3 et 2/3 de la hauteur est d'actualité.

Effectivement forer les trous ne va pas être une partie de plaisir.

Désolé
22/09/2015 Vieux  
  40 ans, Liège
 
Bonsoir Fradeco,

Merci pour les précisions.

Quand vous dites "Pour le renfort, il s'agit bien d'une gîtes de 38 x 235 (?) par flanc de solives existantes", je ne suis toujours pas sûr de comprendre : une gîte par flanc de solive (donc une solive + une gîte) ou une gîte sur chaque flanc de solives (donc une solive + deux gîtes)?

Désolé pour la question idiote, mais la lanque française peut parfois être interprétée de plusieurs façons

Nicolas
22/09/2015 Vieux  
  40 ans, Liège
 
Rebonsoir,

En relisant votre message, je crains que ce soit 2 gîtes par solive qu'il faut ajouter pour renforcer ce plancher. Ca va être un travail de titan pour aligner, coller et boulonner les 24 gîtes (et forer 84 trous)...

Est-il envisageable de doubler le nombre de solives? Si j'ajoute 11 solives (entre les 12 existantes) de 8x23, ça ferait un entraxe de 20cm, est-ce que ce serait suffisant? Ca me paraît moins conséquent comme travail vu que je peux poser les solives sur les murs existants et remonter de 3cm...

Encore merci et bonne soirée,
Nicolas
22/09/2015 Vieux  
 
  32 ans, Hainaut
 
Bonjour,

A titre d'information :

Après les conseils de Fradeco et de mon ig. en stabilité, j'ai opéré comme ceci :

A la base des 7/18 (en feuillu), d'une longueur de 5m espacée de +- 35cm

J'ai placé de part et d'autre des 6/4 18 décalées du mur de +- 15mm, visée avec des 5x100mm (12 par coté et visée en triangle) plus 3x sur la longueur des tiges filetées M12 sur le milieu de la hauteur des poutres (dans trous de diam. 14) avec rondelles en 38mm et écrou nylstop

Pour le chainage, j'ai opté pour les chutes de 6/4 et 4x par longueur rentrées à la masse

Personnellement, je n'ai pas collé les 6/4 18

Je dois encore poser l'OSB, mais la flèche à grandement diminué

Jo
22/09/2015 Vieux  
 
  72 ans, Flandre
 
Bonjour Nicolas,

Pour le renfort de votre structure, il s'agit bien d'appliquer sur un flanc de solive existante une gîtes de 38 x 235 (?). En d'autres termes, une gîte de 38 x 235 visée et collée par solive existante. Comme figuré au poste #5.

Maintenant, si vous avez la possibilité d'interposer une gîte de 38 x 235 mm dans l'espacement entre deux solives existantes c'est bon aussi. Dans ce cas vous ne devez plus appliquer de gîte sur les solives existantes, mais les gîtes intermédiaires doivent poser dans les murs porteurs ou être supportées par des muralières.

Il faudra également bien chaîner cette structure pour éviter que les pièces de 38 x 235 mm ne vrillent.
Pour une portée de 4.85 m, j'envisagerais de placer au moins 2 entretoises de 38 x 235 mm sur la longueur.

Cdlt.

Dernière modification par fradeco 22/09/2015 à 09h57.
13/11/2015 Vieux  
  40 ans, Liège
 
Bonjour,

Je viens de terminer mes greniers (il faut encore que je poste les photos) et je vais m'attaquer à ce plancher. Je ne parviens toujours pas à me décider sur la technique à utiliser. Ne serait-il pas finalement plus simple d'ajouter quelques solives aux solives existantes? Si j'ajoute 4 solives de 8x23, ça me fait 16 solives au total, ce qui donne un entraxe de 35cm (ce qui tombe bien pour de l'osb de 244cm). Je pourrais également en ajouter 5, ce qui donnerait un entraxe de 32,5cm, ou 6 pour un entraxe de 30cm. Vu que ces solives sont simplement posées sur des murs en parpaing, ça ne devrait pas être trop difficile de les déplacer pour ajuster l'entraxe. Je me servirai de celles qui sont trop vrillées/pliées comme entretoises. Je vais faire un schéma pour expliquer ce que j'envisage de faire.

Et pour remonter de 3cm, j'envisage de placer de l'isorel au dessus (et en dessous?) de chaque solive pour améliorer l'isolation acoustique.

Donc finalement, ma question principale est : quel serait l'entraxe à utiliser pour le solivage d'un plancher de 4,9m avec des solives de 8x23 pour respecter les normes de l'Eurocode 5?


Merci d'avance et bon weekend,
Nicolas
13/11/2015 Vieux  
 
  72 ans, Flandre
 
Bonsoir sarabanjina,

Pour faire suite à votre poste #13, voici pour info, à titre indicatif et sous toutes réserves, ce qui ressort d'un calcul sur la base de l'Eurocode 5.

Détermination des charges.
Charges permanentes: 65 kg/m² répartis comme suit;
Parquet mélaminé ép. 8 mm = 5 kg/m²
Panneaux OSB ép. 15 mm = 9 kg/m²
Poids propre solives (8/23) = 27 kg/m²
Isolation laine ép. 100 mm = 5 kg/m²
Faux plafond plaques de plâtre ép. 12.5 mm = 19 kg/m²

Charge d'exploitation ;
Charges fixes et temporaires = 200 kg/m²

Charge globale uniformément répartie = 265 kg/m².

Sur cette base, pour une portée de 4.90 m, il faudrait des solives de résineux du type SRN ou similaire de classe C 22, d'une section de 73 x 223 mm espacées de 25 cm d'axe en axe (Max. 27 cm) selon les détails ci-après.

VERIFICATIONS CONTRAINTES.
Bois massif résineux classe fm,k = C 22 N/mm²
Coefficient de dispersion du Bois yM = 1,3
Re = Limite élastique moyenne en traction. E0,mean = 1.000 daN/mm²
Résistance cisaillement fv.k = 3,8 N/mm²
Résistance compression transversale fc.90.k = 2,4 N/mm²
Classe de service 1 : Coeff. de durée Kmod = 0,6 N/mm²
Classe de service 1 : Coeff. de fluage Kdef= 1,2 N/mm²
Coefficient fluage et combinaisons accidentelles Ψ2 = 0,3
Coefficient d’effet système charges réparties Ksys = 1,1
Coefficient de hauteur ht sup. à 150 mm Kh = 1
Moment quadratique I = b*h³ / 12 = 0,0000675 cm4
Module d'inertie i / v = b*h² / 6 = 605.036 mm³
Flèche limite maximum = L mm / 400 (Charges instantanées)
Flèche maximum admise = L mm / 350 (Charges différées)

Vérification contrainte de flexion (ELU) Etat limite ultime.
Combinaison ELU : Q pondéré = G*1,35 + S*1,50= 88 + 300 = 388 daN/m²
Charge linéique : q = Q pond x Entraxe = 24 + 81 = 105 daN/ml
Moment de flexion : Mmax = q*L² / 8 = 3.144.287 daNm
Résistance maximum de flexion: fm,d = (fm,k / y) *kmod² * ksys * kh = 5.36 Mpa
Contrainte de flexion: σm,d = Mmax / (i/v) = 5,20 MPa = OK

Validation de l'état limite ultime (ELU) .
Pièce non endommagée à la limite ultime Rpe = Re /s = 22 / 3 = 7,33 Mpa
S = Coeff. Sécurité = 3
Wz = IGz / V = 67.461.533 / 111.5 = 605.036 N/mm³
V= ht/2 = 111.5 mm
La contrainte maximale Q max = Mfz max/wz =3.144.287/605.036 = 5,20 Mpa = OK

Cisaillement .
Contrainte max. de cisaillement f vk = 3,80 Mpa
Contrainte max. admise fv.d = fv.k*(kmod/yM) = 3,80 *(0,60/1,30) = 1.75 Mpa

Vérification effort tranchant axial .
Efforts tranchant de charges pondérées = 2.567* 2,45 = 6.289 N
2/3 Section reprenant cet effort = (73*223)*2/3 = 10.853 mm²
Contrainte de cisaillement = 6.289 / 10.853 = 0,58 MPa = OK

Vérification résistance de la compression transversale .
fc.90.d = fc.90.k*(kmod/yM)*kc.90 = 2,4*(0,60/1,30)* 1,0 = 1.11 Mpa
kc.90 = 1,0
Long. Appuis minimum 100 mm
Contrainte dans la pièce σ = 0.79 Mpa = OK

Vérification des déformations (ELS) Etat limite de service .
Flèche maximale admise Wlim = 4.900/400 = 12,3 mm
Calcul de la flèche instantanée : Winst
Combinaison ELS : = G+S = Q 265 daN/m²
qinst = P x Entraxe = 72 daN/ml ou 716 N/ml
Winst = (5/384)*((qinst * L⁴)/(E * I)) = 8 mm = OK

Calcul de la flèche différée : Wcreep
Classe de service 1 kdef = 1,20
qdiff = kdef (G + ψ2*S) = 158 daN/m²
qdiff x Entraxe = 43 daN/ml ou 426 N/ml
Wcreep = (5/384)*((qdiff * L⁴)/(E * I))= 4,7 mm
Flèche maximale admise Wfin.lim = 4.900 / 350 = 14,0 mm

Flèche nette finale Wnet,fin = Winst + Wcreep = 12,7 mm = OK .

Bonne réflexion.
02/01/2016 Vieux  
  40 ans, Liège
 
Bonjour Fradeco,

Un tout grand merci pour le calcul clair et précis (comme toujours).

Après mûres réflexions, j'envisage de renforcer les solives avec des renforts de 38x225. Comme je peux poser les renforts sur les murs existants de chaque côté, j'envisage de visser simplement les renforts (sans colle ni boulon) juste pour les tenir en place. Pour remonter le plancher, je pense placer une couche d'isorel (ou similaire) au dessus de l'osb pour renforcer l'isolation acoustique.

Je suis allé faire un devis dans un négoce de bois et je suis tombé sur un vendeur qui m'a dit avoir fait ses études dans ce domaine : il me prétend qu'il ne faut surtout pas coller les renforts aux solives existantes, mais bien les boulonner en laissant un espace (d'un écrou) entre la solive et le renfort??? Je n'ai jamais entendu parler de cette façon de faire et je ne vois pas pourquoi ce serait plus solide (à partir du moment où les solives et les renforts sont en appui sur un mur porteur). Bref, il m'a fait encore plus douter sur la manière de procéder.

Est-ce que poser les renforts sur les murs et les visser sur les solives serait suffisant ou faut-il que je les colle et boulonne également?

Merci d'avance et bonne année 2016,
Nicolas

PS : j'ai également compris pourquoi le vendeur précédent me parlait de 38x235 : 235 est la hauteur standard des CLS et 225 est la hauteur standard du bois de charpente : il m'a donc vendu du CLS pour renforcer ma charpente en me prétendant que 38x225 n'existait pas...
02/01/2016 Vieux  
 
  72 ans, Flandre
 
Citation:
Posté par sarabanjina Voir le message
Bonjour Fradeco,

Un tout grand merci pour le calcul clair et précis (comme toujours).

Après mûres réflexions, j'envisage de renforcer les solives avec des renforts de 38x225. Comme je peux poser les renforts sur les murs existants de chaque côté, j'envisage de visser simplement les renforts (sans colle ni boulon) juste pour les tenir en place. Pour remonter le plancher, je pense placer une couche d'isorel (ou similaire) au dessus de l'osb pour renforcer l'isolation acoustique.

Je suis allé faire un devis dans un négoce de bois et je suis tombé sur un vendeur qui m'a dit avoir fait ses études dans ce domaine : il me prétend qu'il ne faut surtout pas coller les renforts aux solives existantes, mais bien les boulonner en laissant un espace (d'un écrou) entre la solive et le renfort??? Je n'ai jamais entendu parler de cette façon de faire et je ne vois pas pourquoi ce serait plus solide (à partir du moment où les solives et les renforts sont en appui sur un mur porteur). Bref, il m'a fait encore plus douter sur la manière de procéder.

Est-ce que poser les renforts sur les murs et les visser sur les solives serait suffisant ou faut-il que je les colle et boulonne également?

Merci d'avance et bonne année 2016,
Nicolas

PS : j'ai également compris pourquoi le vendeur précédent me parlait de 38x235 : 235 est la hauteur standard des CLS et 225 est la hauteur standard du bois de charpente : il m'a donc vendu du CLS pour renforcer ma charpente en me prétendant que 38x225 n'existait pas...
Bon on est jamais suffisamment vieux pour apprendre. Perso je reste convaincu que des pièces assembles serrées sont plus performantes d'une question stabilité.
A une époque je parlais d'assemblage de renfort par tiges filetées et boulonnage.

Certaines réactions de pros présents sur le site, opérant d'une manière différente, en appliquant les renforts et en collant (PU) et vissant le renfort sur la pièce existante.

Il est clair que nous sommes sur un site de bricoleurs, la sécurité est la mesure n° 1 de mise en œuvre. Comme mon opinion est "qui peu le plus peut le moins", je pense que le collage et vissage est le meilleur conseil que l'on puisse donner. Votre vendeur peut avoir raison, car même non assemblé et en appuis sur les murs porteurs les renforts c'est OK. Mais dans les propositions les renforts ne reposent pas sur les murs.

Dernière modification par fradeco 03/01/2016 à 14h09. Motif: ortho.
03/01/2016 Vieux  
  40 ans, Liège
 
Bonjour,

Merci pour les conseils.

Je ne parviens toujours pas à me décider : il me semble que le plus "propre" serait de repartir sur un plancher correctement dimensionné sans renfort : 20 solives de 8x23 espacées de 20cm (27cm d'entraxe).

Mais dans ce cas, d'autres questions se posent :
- j'ai une buse de cheminée qui passe actuellement entre les solives. Si je diminue l'entraxe, il va falloir que je fasse un chevêtre (et potentiellement doubler les solives à cet endroit).
- je comptais profiter des renforts pour poser 2 cloisons parallèles aux solives (poser la cloison sur la solive et poser le plancher sur le renfort). Si je diminue l'entraxe, je ne vois pas comment poser la cloison et le plancher (je compte poser les cloisons avant le plancher pour des raisons acoustiques), à part en doublant la solive à cet endroit (ça commence à faire beaucoup de solives!).
- je me demande ce que ça change au niveau acoustique. Est-ce que le plancher ne risque pas "résonner" plus?

Je continue à réfléchir, mais il va falloir que je me décide un de ces jours...

Bon dimanche,
Nicolas
05/05/2016 Vieux  
  40 ans, Liège
 
Bonjour,

Après plusieurs mois de réflexion, je me suis finalement décidé à commander des solives de 8x23 pour renforcer mon plancher. Je suis en train de reconstruire le plancher, mais je me pose toujours une question concernant le chevêtre à réaliser autour de la buse de cheminée : le mur est assez fragilisé à cet endroit et j'envisage de réaliser un chevêtre d'1 m pour m'appuyer sur des murs stables (cfr solives oranges sur le schéma). Comment faut-il renforcer les solives autour du chevêtre? Faut-il les doubler de chaque côté?

Renforcement et rehausse d'un plancher

Merci et bonne journée,
Nicolas
05/05/2016 Vieux  
 
  Namur
 
oui, en tout cas c'est le système que j'ai dans une maison ancienne.
05/05/2016 Vieux  
  40 ans, Liège
 
Bonjour,

Merci pour la réponse rapide... Je devrais donc faire quelque chose dans ce genre-là (avec les renforts en rouge) :

Renforcement et rehausse d'un plancher

Je suppose que les renforts sont boulonnés/collés entre eux selon la technique classique.

Bonne soirée,
Nicolas
Page 1 sur 2 1 2 Page suivante


A lire également sur BricoZone...
Renforcement plancher combles Par davaax dans Gros Oeuvre, +6 04/10/2014
renforcement plancher Par marsol dans Toiture, Charpente, +3 17/12/2013
rehausse un plancher Par scalbxl dans Gros Oeuvre, +11 29/10/2012
Rehausse plancher : bordures des ouvertures ? Par Borrel dans Gros Oeuvre, +5 05/09/2012
Renforcement plancher. Par billy_boolean dans Gros Oeuvre, +2 17/03/2012


Forum Gros Oeuvre : Voir ce forum, Nouveautés, Actifs, Sans rép
Tout BricoZone : Page de garde, Dernieres 24h

Photos au hasard
Voir toutes nos photos


Pas encore membre de BricoZone ?!
Attention Pour participer, poser une Question ou Répondre : inscrivez vous !
Ceci vous permettra également de recevoir un email lors des réponses.
Mais même si vous ne voulez rien écrire : vous pourrez surveiller les forums et leurs nouveaux messages, et obtenir une vue rapide de tous les nouveaux messages depuis votre dernière visite !
Tout ceci est évidemment gratuit et rapide.

Visitez aussi : BricoZone France, nos Blogs. On aime Astel, JardiZone et InternetVista.
 
Connexion!
Identifiant
Mot de passe

Inscription - Oublié ?

PH

Annuaire Pro

SUNNYHEAT by FOXeco

Chauffage infrarouge longues ondes. Le système le + économique, écologique & et sain au monde !


Eco Home sprl

Gestionnaire de projet de Construction de maisons individuelles


Ent Chif Eric construction

Entreprise de gros oeuvre, maçonnerie façade, annexe, aménagement extérieur, transformation, etc


illiCO travaux

Un seul interlocuteur pour tous vos devis de travaux de rénovation !

Ajoutez votre société