Soliveage salle de bain

( dans

» Gros Oeuvre

)
Chercher:    

Soliveage salle de bain



26/05/2015 Vieux  
  33 ans, Brabant Wallon
 
Bonjour,

Je souhaiterais avoir votre avis sur des poutres. Je rénove une vieille maison, dont une pièce au demi étage servira de salle de bain. Celle-ci fait 3m60 de long sur 2m60 de large. Dans cette pièce se trouve une structure fixée au plafond et sol (structure bois avec isolation, portant de l'osb 18mm, du gyproc vert 9mm et du carrelage grès cérame). Je note aussi la position des sanitaires et meubles.

Les solives existantes font environ 60x140, avec un entre-axe oscillant entre 35 et 45cm (disons 40 de moyenne). Il n'y a pas de chainage. A noter qu'en dessous, il y a un plafond (lattis et gyproc) fixée sur ces solives.

Soliveage salle de bain

Mon problème: le plancher actuel étant vieux et abimé, le réutiliser pour une salle de bain n'est pas une bonne idée. Il faudrait donc remettre un nouveau sol. La présence d'une flèche d'environ 1cm au centre de la pièce empêche de mettre un plancher léger directement; il faudrait compenser la flèche (égaline ou autre ?) et remettre un nouveau plancher. Mais je crains que les solives soient limites déjà actuellement, alors rajouter encore du poids ... qu'en pensez-vous ?

En outre, le coin de la future baignoire est dans une ancienne cheminée, ce qui fait que la dernière solive (la plus à gauche sur le plan) n'est pas fixée dans le mur, mais (vaguement) fixée sur la solive annexe. Coin a renforcer je suppose ...

D'avance merci,

Norbert.

Dernière modification par norbertpoilu 26/05/2015 à 17h49.
26/05/2015 Vieux  
 
  72 ans, Flandre
 
Bonjour norbertpoilu,

Pour votre information, le solivage existant en supposant que les solives sont de bois résineux de classe C 20 type sapin, dont la résistance minimum en flexion serait de 20 Mpa, classe de service 2, d'une portée de 3.60 m d'une section de 60 x 1400 mm espacées de 40 cm d'axe en axe, seraient en mesure de reprendre une charge de 150 kg/m² sur la base d'un état limite de service dont la flèche limite max. admise serait basée sur 1/200. Ce qui est beaucoup trop peu.

Pour mémoire, la charge d'exploitation pour un local habitable dans une maison d'habitation privée est de 200 kg/m² et la flèche limite max. admise est de 1/350.
Si vous avez le projet de recouvrir le sol de carrelage, il faut même se baser sur une flèche de 1/500. Il y a lieu de renforcer, voir remplacer les solives pour répondre à ces exigences.
26/05/2015 Vieux  
  33 ans, Brabant Wallon
 
Bonjour,

Merci pour les informations. En fait j'ai fait une petite erreur, les solives font 60x150, mais je suppose que cela ne change pas grand chose.

Je compte mettre du bois au sol, plancher massif ou plancher quick step sur OSB...

Pour renforcer les solives, quelle serait la façon de faire ? Renforcement latéral et chainage ? Auquel cas avec quelle mise en oeuvre (cotes, vis, ...) ? Remplacer les solives sera très compliqué, donc s'il y a moyen de renforcer, je préfère .

Petite question: on m'a parlé d'OSB collaborant permettant de répartir les charges et donc améliorer le maintien, est-ce que ça serait utile ici ou je suis trop loin des dimensions acceptables ?

D'avance merci,

Norbert.

Dernière modification par norbertpoilu 26/05/2015 à 23h02. Motif: Rajout mention OSB collaborant
27/05/2015 Vieux  
 
  72 ans, Flandre
 
Bonjour norbertpoilu,

Pour répondre aux normes actuelles, selon l'Eurocode 5, sur la base des charges suivantes :

Charges permanentes :
Parquet type flottant ép. 8 mm = 5 kg/m²
Plancher OSB ép. 18 mm = 12 kg/m²
Poids propre solives renforcées = 21 kg/m²
Faux plafond placo ép. 9.5 mm = 15 kg/m²

Charges d'exploitations:
Charges temporaires et fixes = 200 kg/m²

Charge globale uniformément répartie de 253 kg/m² Sur cette base, à titre indicatif et sous toutes réserves, veuillez noter que :

Des solives existantes supposées être de résineux de classe C20 de type SRN, renforcées par l'application par vissage et collage sur un des flancs de nouvelles solives de résineux du type SRN ou Douglas ou Oregon, de classe C22 dont la résistance à la flexion est de minimum 22 Mpa, classe de service 2, pour une portée existante de 3.60 m d'une section de 63 x 143 mm ce qui donne une fois assemblée 123 x 143 mm et espacement de +/- 38 cm seraient en mesure de reprendre cette charge.

Vérification contrainte de flexion (ELU).
Résistance max. de flexion*: fm,d =(fm,k / y) *kdef² * ksys * kh = 11,17 Mpa
Contrainte de flexion*: σm,d = Mmax / (i/v) 5,46 MPa OK

Vérification effort tranchant axiale.
Contrainte maximum = 1.23 Mpa
Contrainte dans la pièce (63x143) = 0.78 Mpa = OK

Vérification résistance à la compression axiale.
Compression max. admise = 3.38 Mpa avec kc. 90 = 2.5
Appuis long. minimum (existant) = 80 mm
Contrainte maximum dans la pièce = 3.03 Mpa.

Vérification de déformations ELS.
Flèche max. admise : 3.600/400 = 9 mm
Flèche instantanée Winst = (5/384)*((qinst * L⁴)/(E * I))= 6,7 mm
Flèche différée Wcreep = (5/384)*((qdiff * L⁴)/(E * I)) = 2,4 mm
Flèche limite max. admise : 3.600 /350 = 10.3 mm
Flèche finale nette = Wnet,fin = Winst + Wcreep = 9,1 mm < 10.3 mm = OK

Bonne réflexion
27/05/2015 Vieux  
  33 ans, Brabant Wallon
 
Bonjour Fradeco,

Merci pour ces informations ! Pour éviter des questions maintes fois répétées j'ai pas mal lu les autres topics. Mais néanmoins pour être sûr de ce que je vais faire, j'ai quelques questions...

1: au niveau du renforcement
- application de colle type Fix All pour bois
- vissage tous les 45cm en alternant tiers supérieur / tiers inférieur avec des vis de 8x100 (pour dépasser la moitié de la seconde solive) -> faut-il des vis spéciales ? J'ai des vis dont le filet va jusqu'au bout en stock (dorées).
- on maintient la nouvelle et l'ancienne solive via serre joint (combien de temps d'ailleurs ? séchage de la colle ?)

2: pourquoi renforcer sur un flanc et pas deux ? Eviter trop de vis ?

3: pas besoin de renforcement au niveau de l'appui en mur ? Vu la difficulté d'accès cela m'arrange. Je pourrai éventuellement fixer au mur entre chaque solive des bouts de solives (quelle dimension ? pose via chevilles à frapper ?), et rajouter des coins métalliques entre les solives et ces mini-murales pour améliorer l'appui au mur. Mais est-ce utile ? Vous n'en parlez pas mais je préfère poser la question .

4: si je sacrifie un peu de hauteur dans la pièce, et aussi pour récupérer un peu d'horizontalité, puis-je monter un peu en hauteur de solive (rajouter du 160 par exemple) ? Auquel cas cela a-t-il une influence sur l'épaisseur ? J'avoue que ma visseuse apprécierait probablement des vis un peu moins longues, mais on fera ce qu'il faut.

5: un chaînage ne renforce pas la structure mais participe à la rigidité. Je prévois deux chaînages, faits dans la même dimension que les renforts ? quel vissage appliquer ?

6: au niveau du coin de la baignoire (voir premier post, en haut à gauche sur le schemé), comment puis-je renforcer ?

7: la présence d'une structure déjà en place ne me permettra pas de renforcer sur les 10 derniers centimètres de chaque solive (récupération d'horizontalité -> dépassement en hauteur du niveau actuel et donc la structure bloque). Est-ce grave ? Dois-je faire des découpes pour aller le plus loin possible ?

Bien à vous,

Norbert.
27/05/2015 Vieux  
 
  72 ans, Flandre
 
Bonjour Norbert,

Ci-après, les réponses aux questions

Citation:
Posté par norbertpoilu Voir le message
Bonjour Fradeco,

Merci pour ces informations ! Pour éviter des questions maintes fois répétées j'ai pas mal lu les autres topics. Mais néanmoins pour être sûr de ce que je vais faire, j'ai quelques questions...

1: au niveau du renforcement
- application de colle type Fix All pour bois ou Tec 7.
- vissage tous les 45cm en alternant tiers supérieur / tiers inférieur avec des vis de 8x100 (pour dépasser la moitié de la seconde solive) -> faut-il des vis spéciales ? J'ai des vis dont le filet va jusqu'au bout en stock (dorées).
C'est bon aussi mais plus difficile pour le visseuse.
- on maintient la nouvelle et l'ancienne solive via serre joint (combien de temps d'ailleurs ? séchage de la colle ?)
Pour moi, une fois les vis placées on peu enlever les serres joints.

2: pourquoi renforcer sur un flanc et pas deux ? Eviter trop de vis ?
On peu également mettre une 32 x 143 mm sur chaque flancs des solives existantes. Cela fait plus de travail, mais peut-être plus simple pour le visage.

3: pas besoin de renforcement au niveau de l'appui en mur ? Vu la difficulté d'accès cela m'arrange. Je pourrai éventuellement fixer au mur entre chaque solive des bouts de solives (quelle dimension ? pose via chevilles à frapper ?), et rajouter des coins métalliques entre les solives et ces mini-murales pour améliorer l'appui au mur. Mais est-ce utile ? Vous n'en parlez pas mais je préfère poser la question .
Je n'en parle pas parce que c'est plus chère et plus de travail. Mais si la qualité de la maçonnerie le permet, la mise en œuvre de petites muralières de 38 x 143 mm ancrées dans la maçonnerie entre chaque solives existantes, sur lesquelles on vient fixer des sabots de supports, dans lesquels on viendra appuyer les nouvelles solives de 63 x 143 mm minimum, c'est évidemment bon aussi. Voir même meilleur.

4: si je sacrifie un peu de hauteur dans la pièce, et aussi pour récupérer un peu d'horizontalité, puis-je monter un peu en hauteur de solive (rajouter du 160 par exemple) ? Auquel cas cela a-t-il une influence sur l'épaisseur ? J'avoue que ma visseuse apprécierait probablement des vis un peu moins longues, mais on fera ce qu'il faut.
Tant que vous ne réduisez pas la section, il n'y a pas de souci. Ne dit-on pas ''qui peut le plus peut le moins''.

5: un chaînage ne renforce pas la structure mais participe à la rigidité. Je prévois deux chaînages, faits dans la même dimension que les renforts ? quel vissage appliquer ?
Bien serré entre les solives en partant du centre vers les murs en clouant en biais c'est bon.

6: au niveau du coin de la baignoire (voir premier post, en haut à gauche sur le schéma), comment puis-je renforcer ?
Le mieux possible Désolé mais cela doit être vu sur place. Peut-être en multipliant les chaînages. Voir une solives supplémentaires posées sur les susdites petites muralières.

7: la présence d'une structure déjà en place ne me permettra pas de renforcer sur les 10 derniers centimètres de chaque solive (récupération d'horizontalité -> dépassement en hauteur du niveau actuel et donc la structure bloque). Est-ce grave ? Dois-je faire des découpes pour aller le plus loin possible ?
Pour 10 cm de porte à faux no stress.

Bien à vous,

Norbert.
29/05/2015 Vieux  
  33 ans, Brabant Wallon
 
Bonjour Fradeco,

Merci pour ces précisions. Une petite question en passant: je me suis trompé, mes vis sont des 6x100. Est-ce suffisant ? Quel serait le diamètre minimum et le diamètre optimal à avoir (pour info, et histoire d'aller éventuellement faire des emplettes) ? Au passage, y a-t-il des vis spéciales ? Vis à charpente ?

Pour le reste, je vais laisser macérer tout ça et réfléchir un peu .

Norbert.
29/05/2015 Vieux  
 
  72 ans, Flandre
 
Pour info,

Si on considère des vis en alliage de qualité 5.7 (Alliage alu. 50 kg/mm²)
Diam. de la vis 6 mm x 100
Section pas déduit = 2.4² * 3.14 = 18.09 mm²

Rupture en traction = (50 kg*70%) = 35 kg/mm² * 18.09 mm² = 633 kg.
Cisaillement : 35 kg/mm² * 0.70 * 18.09 mm² = 443 kg.
Charge par solive / ml = 253 kg * 0.38 = +/- 97 kg/ml. Cela doit être bon.

Il existe des vis particulières pour charpente, mais je ne suis pas expert en la matière.

Cord.
07/07/2015 Vieux  
  33 ans, Brabant Wallon
 
Bonjour,

Un petit compte-rendu des travaux; après les conseils, la réalisation ! Bon autant prévenir tout de suite, ça n'a pas été une partie de plaisir et je n'ai pas su tout faire ... mais bon, j'ai fait au mieux au vu de mon expérience, des outils et de la situation. En tout cas un grand merci pour les infos et conseils !

Première constatation: les murs étant en très mauvais état, pas moyen de mettre des muralières ou quoi que ce soit. Les renforts ont donc été placés par collage / vissage, sans support supplémentaire. La présence d'une structure murale posant sur les anciennes poutre n'a vraiment pas aidé non plus, surtout avec le plafond neuf de l'autre côté des poutres ... manipuler des 60x150 dans un espace de 400*165, une vraie partie de plaisir !

Au passage, j'ai du découper l'ancien plancher au multifonction, car il était coincé entre les poutres et la structure murale ... pour être propre et couper à ras, je n'avais que le Fein avec lame à bois à disposition. Des heures de plaisir !

Trève de bavardage, un petit plan avec la situation après travaux :

Soliveage salle de bain

Pour la colle, j'ai utilisé une colle polyuréthane spécial construction en bois, à placer au pistolet. Pour les vis, des 6x100 ont été placées tous les 40cm. Etant donné que les renforts faisaient plutôt 65mm de large que 60, des 5x120 ont été rajoutées tous les 50cm environ. Ma visseuse 10.8V a souffert mais a quasiment tout mis .

Le chainage a été réalisé avec les chutes des poutres de renfort. Les quelques renforts supplémentaires ont été fortifiés avec des équerres renforcées. A noter une erreur dans la pose d'un chainage, que j'ai fidèlement reproduit sur le plan .

En enlevant l'ancien plancher, j'ai constaté la présence de tirants de 90 cm (mis sur le plan). Etant donné que le plafond d'en dessous n'était pas à démolir, cela a limité le travail sur certaines poutres. Les renforts ont du être passés en deux fois, et liées par des "réglettes" en métal. Pas su faire mieux, pas la place. C'est les bouboules rouges sur le plan.

Les poutres extrêmes étaient impossible à doubler, étant donné la présence d'arrivées d'eau et d'évacuations. Celle de droite, des renforts perpendiculaires ont été placés régulièrement (tous les 60cm), tenus avec des équerres. A gauche, j'ai réussi à rajouter une poutre supplémentaire, mise dans le mur d'un côté (via sabot et cheville de 10x140), et mise sur un renfort perpendiculaire de l'autre. En outre, le coin baignoire "en diagonale" litigieux a été rigidifié via des vis de 5x120 "là ou j'ai pu en mettre".

Au final, enlever proprement le plancher, renforcer les poutres, refaire une partie des évacuations d'eau présentes (certaines avaient été mises n'importe comment par mon cher chauffagiste démissionaire), aspirer, mettre 10cm de laine de roche, mettre de l'OSB, tout cela a pris deux week-ends bien chargés avec ma compagne (et le chien qui a fourré sa balle environ 147 fois sur le faux plafond). Que du bonheur ! Mais content de l'avoir fait, en espérant que ça renforce bien. En tout cas, quand je saute sur l'OSB, ça tremble et vibre beaucoup moins qu'avant .

Brèfle, encore merci, et y a plus qu'à mettre la suite !

Norbert.
14/07/2015 Vieux  
  33 ans, Brabant Wallon
 
Hello,

Pour ceux que ça intéresse, quelques photos du périple !

La salle de bain, au début du renforcement: les murs sont ok, le plancher moins ...

Soliveage salle de bain

On commence à démonter par morceau et on renforce au fur et à mesure qu'on avance. Nous avons en effet préféré partir du principe sur le vieux plancher avait son utilité dans la stabilité actuelle et nous l'avons démonté par parties pour éviter tout soucis avec les structures murales posées dessus. On remarques les tirants qui vont nous embêter dans la pose des renforts...

Soliveage salle de bain

Vaille que vaille ça avance ...

Soliveage salle de bain

Le coin qui devra supporter la baignoire: la poutre près du mur rejoint une poutre en diagonale à cause d'une ancienne cheminée. Dans ce coin-là, il va falloir jouer du renvoi d'angle pour visser les renforts ...

Soliveage salle de bain

Renforts et chainage posés! Avec les fils pour vérifier le niveau, à récupérer au centre (un centimètre, pas catastrophique). Un coup d'aspirateur pour nettoyer les crasses perdues dans la faux plafond aussi, c'est jamais perdu.

Soliveage salle de bain

Du coup, quelques voliges pour reprendre le niveau ...

Soliveage salle de bain

10 cm d'isolation (bruit et chaleur), on laisse une lame d'air pour l'humidité. En dessous c'est la cuisine, donc pas de soucis d'écart thermique.

Soliveage salle de bain

Après ça ça devient sympa, on pose l'OSB (18mm, un plancher massif viendra au dessus). On vérifie en avançant qu'on ne s'est pas trop raté sur les niveaux, ça a l'air d'aller.

Soliveage salle de bain

Après deux week-ends, c'est renforcé et OSB-té ! Même le chien est content qu'on puisse de nouveau s'occuper de lui ...

Soliveage salle de bain
Soliveage salle de bain

Norbert, content que ça soit fait.
14/07/2015 Vieux  
 
  72 ans, Flandre
 
En tous cas, félicitations, c'est un très beau boulot fait avec un grand soin.
14/07/2015 Vieux  
 
  34 ans, Brabant Wallon
 
beau travail !
17/07/2015 Vieux  
  33 ans, Brabant Wallon
 
Merci . Sans BZone on ne s'y serait probablement jamais attaqué, donc merci aux membres du forum !
17/07/2015 Vieux  
 
  33 ans, Brabant Wallon
 
Merci pour les photos, ça m'aidera dans un futur proche (en théorie) ;)
A lire également sur BricoZone...
ventilation chauffe bain salle de bain Par yves5000 dans Chauffage, +7 04/06/2014
Rebord bain salle de bain Par salesman dans Maconnerie, Chape, +1 21/10/2013
Piquet de terre dans salle de bain et salle à manger!!! Par cartman dans Electricité, +8 15/06/2013
Salle de bain : wc + douche + bain? Par gaelle5 dans Finitions, +15 25/05/2012
salle de bain Par phil1602 dans Rénover, +5 26/12/2007


Forum Gros Oeuvre : Voir ce forum, Nouveautés, Actifs, Sans rép
Tout BricoZone : Page de garde, Dernieres 24h

Photos au hasard
Voir toutes nos photos


Pas encore membre de BricoZone ?!
Attention Pour participer, poser une Question ou Répondre : inscrivez vous !
Ceci vous permettra également de recevoir un email lors des réponses.
Mais même si vous ne voulez rien écrire : vous pourrez surveiller les forums et leurs nouveaux messages, et obtenir une vue rapide de tous les nouveaux messages depuis votre dernière visite !
Tout ceci est évidemment gratuit et rapide.

Visitez aussi : BricoZone France, nos Blogs. On aime Astel, JardiZone et InternetVista.
 
Connexion!
Identifiant
Mot de passe

Inscription - Oublié ?

PH

Annuaire Pro

Maisons Blavier s.a.

Blavier construit des maisons clé-sur-porte en mettant l’accent sur l'accompagnement et le budget


Maisons Baijot

Entreprise générale de construction Maison basse énergie Construction traditionnelle de qualit


SIBOMAT sa

Leader de la construction à ossature bois en Belgique depuis plus de 30 ans.


AlarmeMaison.biz

Pour nous la sécurité de votre maison n'est pas un vain mot.. Alarmes en KIT de bricolage!!

Ajoutez votre société