Humidité ascensionnelle - Demande d'avis technique et de témoignagne

( dans

» Réparation » Humidité

)
Chercher:    

Humidité ascensionnelle - Demande d'avis technique et de témoignagne

- Page 3
Page 3 sur 3 Page precedente 12 3


02/10/2016 Vieux  
 
  Namur
 
je ne descendrais pas plus bas que le haut de la semelle (jolie phrase)
bien soigner les joints entre les pierres du bas du mur
protection du bas du mur enfoui et du dessus de la semelle

tout ceci ne pourra qu'améliorer mais je me demande dans combien de mois on verra une réelle amélioration et des injections seront indispensables

Entretemps il faudra penser à ne pas laisser des fondations à nu durant l'hiver.....

( pour le drain éventuel on pourrait imaginer faire une chambre de reprise avec une pompe vide cave. Si elle ne fonctionne que très rarement on ne doit pas bouleverser le jardin )
02/10/2016 Vieux  
 
  72 ans, Flandre
 
Bon anniversaire jack333 ,

Bonjour megh,

Je fais suite à votre demande et confirme que ce que vous envisagez d'effectuer tient la route.
Ceci étant, je joins un petit croquis sur la méthode que personnellement, dans la mesure des possibilités, j'envisagerais pour palier à toutes éventualités.
Humidité ascensionnelle - Demande d'avis technique et de témoignagne
Sur ce croquis vous constaterez que :
  1. Le cimentage revient un peu sur la partie verticale de la fondation. (+/- 5 à 7 cm)
L'étanchéité du mur est assurée par :
  1. L'injection d'une solution aqueuse d'étanchéité au travers du joint horizontal.
  2. Le cimentage hydrofuge du mur. (+/- 1.5 cm)
  3. Enduisage du cimentage de deux couches d'un produit bitumineux.
  4. Mise en place d'un Platon. (Ce produit laisse respirer le mur entre ses petites alvéoles)
  5. Mise en place d'un diba recouvrant partiellement le platon. Ce diba sera collé et fixé mécaniquement (si possible) la jointure sera assurée par un joint polyuréthane.
  6. Le drain si possible est un plus.
Autrement, si ce drain n'est pas possible, il faut trouver un système qui éloigne l'eau du mur. Pour moi une dalle de sol placée à plat tout le long du mur avec une pente opposée au mur pourrait convenir. Dalle de +/- 30 x 60 cm par exemple.

Bonne réflexion.

Dernière modification par fradeco 02/10/2016 à 11h14.
02/10/2016 Vieux  
 
  36 ans, Hainaut
 
Bonjour ,

Je ne suis pas expert mais juste auto constructeur , donc je parle juste avec ma faible expérience

Le schéma de Fradeco reprend bien le principe de mise en oeuvre pour bien éloigné l' eau et créer un barrière étanche et ensuite l'évacuer via le drain .

Pour moi le point le plus critique est le dessus de la semelles de fondation qui ramène surement l'eau vers le mur , il faudrait refaire un chanfrein vers l'extérieur de la semelle bien plat et lisse et ensuite l'hydrofugé la fondation entière comme sur le schéma (on en sait jamais que le béton soit un peu poreux et remonte l'humidité aussi , soit cimentage étanche + coltar soit il y a des goudrons à mettre directement pour éviter la phase cimentage .

le deuxième point critique est surement chez vous l'absence de barrière "diba" dans le mur pour ça vous ne serez rien y faire (sauf disquer 50cm par 50 cm e mur pour le mettre , travaille de fou , je pense avoir lu quelques chose sur quelqu'un qui faisait ça mais moi je m'y risquerai même pas ) , donc si le problème persiste vous devrez créer cette barrière via des injections .

lorsque vous réaliserez l’étanchéité , revenez bien quelques cm au dessus du sol fini .

le drain est évidemment un plus .


bonne chance
02/10/2016 Vieux  
 
  36 ans, Hainaut
 
Désolé le liens que vous m'avez envoyer par mail m'envoyais sur la page 2 directements , je n'avais pas vu le début du sujet et les commentaires postés .

Pour ce qui est des injections je n'y connais pas grand chose même si j'ai des connaissances qu'ils l'ont fait et pour eux ça a fonctionner .

J'ai lu que vous aviez un mur creux , c'est vrai que si vous avez boucher les joints de sortie de l'eau l'humidité peu aussi venir de la .
02/10/2016 Vieux  
 
  Namur
 
j'ai un cousin qui a démonté un rang de brique mètre par mètre pour insérer une barrière. Travail très lourd et tassements probables. Mais dans le Tournaisis l'eau est à 1m de profondeur et les vielles maisons en briques sont des éponges....

Ici, et si le schéma de Fradeco est exact au niveau des hauteurs (intérieur et extérieur), il reste à confirmer que les injections doivent se faire par l'extérieur. Est-ce que les firmes contactées ont bien eu toutes les informations. A+
02/10/2016 Vieux  
 
  51 ans, Brabant Wallon
 
Bonjour,

Tout d'abord, merci à tous pour vos contributions à ma réflexion !

Voici mes réactions à vos différents commentaires...

Citation:
Posté par jack333 Voir le message
Je ne descendrais pas plus bas que le haut de la semelle (jolie phrase). Bien soigner les joints entre les pierres du bas du mur. Protection du bas du mur enfoui et du dessus de la semelle
OK, donc il ne faut pas creuser le long de la partie verticale de la semelle en béton ? Ce n'est pas ce que j'avais prévu mais, en faisant ainsi, est-ce que je ne limite pas en effet aussi les risques de déstabilisation de la maison ?

Citation:
Posté par jack333 Voir le message
Entretemps il faudra penser à ne pas laisser des fondations à nu durant l'hiver.....
OK. Dans ce cas, ne faudrait-il pas reboucher le trou déjà effectué et recommencer les travaux au printemps prochain ?

Citation:
Posté par jack333 Voir le message
(Pour le drain éventuel on pourrait imaginer faire une chambre de reprise avec une pompe vide cave. Si elle ne fonctionne que très rarement on ne doit pas bouleverser le jardin )
Citation:
Posté par fradeco Voir le message
Le drain si possible est un plus.
Citation:
Posté par Hiboux Voir le message
Le drain est évidemment un plus .
Pour moi, le drain n'a d'intérêt que si on peut évacuer ce qu'il récolte vers un égout (impossible car de l'autre côté de la maison) ou vers un puits perdu (une des solutions proposées visait à creuser un trou de 2m de profondeur dans un parterre en contrebas mais je ne suis pas trop tenté).
Je ne me vois pas trop surveiller en permanence cette chambre de reprise pour voir s'il faut la vider (elle sera dehors ?) et je suppose qu'il faudra alimenter cette pompe en électricité aussi ?

Donc, ma question est la suivante : si je fais les travaux tels que prévus mais sans le drain français au bas de la semelle, est-ce que je vais quand même résoudre mon problème de stagnation de l'eau au pied du mur et ce , sans créer d'autres problèmes plus loin ?

Est-ce que à la place du drain, je pourrais reboucher une partie du trou avec un autre matériau drainant, par exemple du gravier à la place de la terre ?

Citation:
Posté par fradeco Voir le message
Ceci étant, je joins un petit croquis sur la méthode que personnellement, dans la mesure des possibilités, j'envisagerais pour palier à toutes éventualités.
Merci pour ce croquis.
Je vais poster un peu plus tard ma version de ce croquis basée sur la situation réelle chez moi et vous demanderai de voir si cela tient toujours la route. Merci.

Citation:
Posté par fradeco Voir le message
- Le cimentage revient un peu sur la partie verticale de la fondation. (+/- 5 à 7 cm)
- Mise en place d'un Platon. (Ce produit laisse respirer le mur entre ses petites alvéoles)
- Ce diba sera collé et fixé mécaniquement (si possible) la jointure sera assurée par un joint polyuréthane.
Je comptais descendre le cimentage hydrofuge et l'enduisage bitumineux jusqu'en bas de la partie verticale de la semelle en béton. OK ?
Je n'avais pas prévu le platon. Je le le pose aussi tout du long de la semelle de fondation, d'abord sur la partie plate et puis en descendant le long de la partie verticale ?
Et pour le diba, je vais avoir un problème pour la fixation mécanique et le joint polyuréthane car les pierres grises de parement sont irrégulières et n'offrent pas du tout une surface plane. Comment faire dès lors ?

Citation:
Posté par Hiboux Voir le message
donc si le problème persiste vous devrez créer cette barrière via des injections.
Citation:
Posté par fradeco Voir le message
L'injection d'une solution aqueuse d'étanchéité au travers du joint horizontal
Est-ce que cette injection peut se faire au final uniquement par l'extérieur ou vient-elle en plus de celle que je comptais effectuer à l'intérieur ?

Quid alors de la coulisse entre le mur extérieur et le mur intérieur ?

Le problème est que l'entrepreneur qui va réaliser ces travaux ne prend pas en charge les injections. Vu que je vais devoir intervenir par portions, cela risque d'être difficile de faire se coordonner les deux corps de métier...

Citation:
Posté par fradeco Voir le message
Autrement, si ce drain n'est pas possible, il faut trouver un système qui éloigne l'eau du mur. Pour moi une dalle de sol placée à plat tout le long du mur avec une pente opposée au mur pourrait convenir. Dalle de +/- 30 x 60 cm par exemple.
Citation:
Posté par Hiboux Voir le message
Pour moi le point le plus critique est le dessus de la semelles de fondation qui ramène surement l'eau vers le mur , il faudrait refaire un chanfrein vers l'extérieur de la semelle bien plat et lisse et ensuite l'hydrofugé la fondation entière comme sur le schéma (on en sait jamais que le béton soit un peu poreux et remonte l'humidité aussi , soit cimentage étanche + coltar soit il y a des goudrons à mettre directement pour éviter la phase cimentage .
J'avais prévu de recouvrir d'un bon mortier hydrofuge le bas du mur et la semelle de fondation en dessinant, sur la partie horizontale de la semelle une pente vers le trou le long de la fondation. Est-ce que cela répond déjà au problème ?

Citation:
Posté par jack333 Voir le message
j'ai un cousin qui a démonté un rang de brique mètre par mètre pour insérer une barrière. Travail très lourd et tassements probables. Mais dans le Tournaisis l'eau est à 1m de profondeur et les vielles maisons en briques sont des éponges....
Citation:
Posté par Hiboux Voir le message
Le deuxième point critique est surement chez vous l'absence de barrière "diba" dans le mur pour ça vous ne serez rien y faire (sauf disquer 50cm par 50 cm e mur pour le mettre , travaille de fou , je pense avoir lu quelques chose sur quelqu'un qui faisait ça mais moi je m'y risquerai même pas ).
L'entrepreneur avait imaginé cette solution pour parer au fait qu'il allait être difficile de fixer mécaniquement et avec un joint le diba contre le mur.
Mais, en plus du travail que cela représente, cela n'est-il pas aussi un risque pour la stabilité de la maison ?

Citation:
Posté par jack333 Voir le message
Ici, et si le schéma de Fradeco est exact au niveau des hauteurs (intérieur et extérieur), il reste à confirmer que les injections doivent se faire par l'extérieur. Est-ce que les firmes contactées ont bien eu toutes les informations. A+
Je vais essayer de confirmer ces hauteurs intérieur / extérieur sur le croquis que je me propose de réaliser.
Pour les firmes contactées pour les injections, je précise que c'est moi qui ai suggéré de les faire par l'extérieur, car je n'avais pas trop envie des dégâts et embarras que cela allait causer à l'intérieur.
Mais vulcaingeo (ici sur le forum) a déjà exprimé ses réserves sur cette méthode vu la coulisse et je rappelle que H****tec n'a tout simplement pas voulu remettre prix pour une telle méthode.

Citation:
Posté par Hiboux Voir le message
J'ai lu que vous aviez un mur creux , c'est vrai que si vous avez boucher les joints de sortie de l'eau l'humidité peu aussi venir de la .
Est-ce qu'il faudrait que je disque un joint en bas pour voir si cette coulisse se prolonge bien jusque dans la partie de briques grises de parement ?
Faudrait-il recréer ces petits orifices de sortie (des chantepleures ?) et à quelle hauteur ?

Encore merci à tous pour votre aide !
Megh

Dernière modification par megh 02/10/2016 à 23h22.
03/10/2016 Vieux  
 
  51 ans, Brabant Wallon
 
Voici un croquis basé sur la situation réelle chez moi:

Humidité ascensionnelle - Demande d'avis technique et de témoignagne
03/10/2016 Vieux  
 
  72 ans, Flandre
 
Citation:
Posté par megh Voir le message
Voici un croquis basé sur la situation réelle chez moi:

Humidité ascensionnelle - Demande d'avis technique et de témoignagne
Haaaaaa Oui. Cela demande une réflexion plus précise.
03/10/2016 Vieux  
 
  63 ans, Namur
  john steeds est connecté maintenant
Bonjour,

Je rejoins Fradeco.
Sur base de votre dessin:
1. y a t'il une cave en dessous de la dalle de fondation?
2. Si oui, y a t'il de l'humidité sur le mur de cave en dessous de la dalle et où?(sommet du mur de cave rejoignant la dalle ou pied du mur)
3. Quel type d'égouttage avez vous pour la toiture(corniche ou gouttière)? Parfois des débordements?

Il semble que la majorité de vos infiltrations viennent d'eau de surface et non d'une remontée par capillarité. La réponse aux questions 2 et 3 devrait nous en dire plus.
La solution a mettre en oeuvre dépendra de votre réponse à ces questions.
03/10/2016 Vieux  
 
  Namur
 
avec toutes ces nouvelles informations, photos, croquis, j'irais refaire le point avec les entreprises spécialisées.

( PS Mon idée de faire une chambre de reprise s'accompagne d'une pompe vide-cave automatique. Mais en fait je ne crois pas que l'apport d'eau de ce drain justifiera de démolir la pelouse pour faire un puits perdu assez éloigné de la maison et que la pompe suffira amplement )

Dernière modification par jack333 04/10/2016 à 19h43.
03/10/2016 Vieux  
  62 ans, Bruxelles
 
ce qui m'inquiète, c'est que le sol intérieur soit au même niveau que l'extérieur ! à 1 cm près.
Avez-vous de l'humidité dans la chape du sol ? au bord des murs et au centre de la pièce ?
Avez-vous des caves ou un vide ventilé?
Avez-vous un mur extérieur plein ou bien mur porteur, coulisse et mur de façade ?
04/10/2016 Vieux  
 
  51 ans, Brabant Wallon
 
Je vais regarder ce soir pour voir si je ne me suis pas trompé dans mes cotes, entre autres pour les niveaux intérieur et extérieur.
J'essaierai de poster aussi un extrait du RDC sur le plan original de la maison.
Je répondrai aussi aux questions complémentaires.

Merci à tous.
Megh
08/10/2016 Vieux  
 
  51 ans, Brabant Wallon
 
Bonjour,

Désolé pour le retard à reprendre le fil de la conversation... quelques petits ennuis de santé pas bien graves.

J'ai adapté le croquis des fondations, car, en effet, il y a avait une erreur entre le niveau fini extérieur et le niveau du sol intérieur. Pour le reste, rien n'a changé par rapport à la version initiale du croquis.

Humidité ascensionnelle - Demande d'avis technique et de témoignagne

Mes réponses aux questions de John Steeds :

- Oui, il y a une petite cave sous une partie limitée de la dalle mais les problèmes d'humidité au niveau du mur du living ne sont pas au niveau de cette cave.
- Oui, il y a de l'humidité sur les murs de cave mais pas plus sur les mur donnant côté dalle que sur les murs côté extérieur maison.
- Tout le toit et les évacuations pluviales ont été refaites à neuf en 2010 et les descentes ne sont pas de ce côté de la maison. Le mur qui pose ici problème est le pignon d'une villa 3 façades avec une corniche sans gouttière (pignon situé au N-O et donc battue par la pluie et les vents).

Mes réponses à Vulcaingeo :

- A priori, pas d'humidité dans la chape du sol. Mais c'est difficile à vérifier car tout est carrelé au niveau RDC. Pas d'humidité au centre de la pièce, juste un mur au milieu de la maison qui présente aussi quelques traces légères d'humidité (mais pas comparable au mur extérieur qui me pose ici problème).
- Pas de vide ventilé, juste une petite cave à l'avant de la maison.
- Le mur extérieur est de type mur porteur, coulisse et mur de façade. La coulisse est étroite (4-5 cm) et contient une sorte de couque en frigolite (la maison est de 1969).

Personnellement, j'ai plus l'impression qu'il s'agit d'eau de pluie qui stagne au niveau du sol (graviers sur semelle de fondation) au pied du mur, lequel n'est manifestement ni rejointoyé ni protégé avec une quelconque barrière chimique (mortier hydrofuge) ou physique (diba ou platon).

Est-ce que mon idée est bonne ?
08/10/2016 Vieux  
 
  51 ans, Brabant Wallon
 
Je poste ici quelques photos des plans d'origine de la maison - bien que tout n'ait pas été respecté à la lettre - un classique de l'époque.

Humidité ascensionnelle - Demande d'avis technique et de témoignagne

Humidité ascensionnelle - Demande d'avis technique et de témoignagne

Humidité ascensionnelle - Demande d'avis technique et de témoignagne

Humidité ascensionnelle - Demande d'avis technique et de témoignagne
09/10/2016 Vieux  
 
  72 ans, Flandre
 
Waf, ti, j'ai l'impression que ces moi qui ait dessiné ces plans à cette époque.

Plus sérieusement, selon la coupe, il y aurait une quinzaine de cm de différence entre le niv. int. et extérieur ?

Le souci, c'est que sur le plan, les semelles de fondations sont plus basses que ce qui figure sur votre croquis sous #53.

Selon moi, et sur la base de ce que vous communiquez au poste #53, il serait possible que les fondations de ce bâtiment aient été établies comme figuré sur le croquis ci-après.

Si tel devait être le cas, je pense qu'en créant une différence de niveau entre le dessous de la dalle de sol et le dessus de la fondation, permettrait de coller une étanchéité sur la fondation et sur le soubassement en empêchant ainsi les éventuelles infiltrations.

Humidité ascensionnelle - Demande d'avis technique et de témoignagne

Mais ceci reste toujours qu'une supposition.
30/10/2016 Vieux  
 
  51 ans, Brabant Wallon
 
Bonjour,

Au vu de votre dernier croquis, voici ce que je compte faire :
  • Gratter au maximum la terre et le gravier le long du mur jusqu'à bien dégager la semelle de fondation
  • Rejointoyer correctement les briques et pierres du mur avec un ciment étanche
  • Recouvrir d'un bon mortier hydrofuge le bas du mur et la semelle de fondation en dessinant une pente vers le trou le long de la fondation
  • Recouvrir ce mortier d'une couche de goudron/bitume
  • Recouvrir l'ensemble d'un diba (jusqu'en bas de la fondation) en le faisant remonter le long du mur jusqu'au niveau du sol et en l'insérant dans une fente disquée dans le joint des pierres basses.

Au printemps, je ferai aussi déposer les gros radiateurs en fonte et ferai injecter les murs par l'intérieur (je pense qu'au final, c'est le mieux)

Il me reste quelque interrogations :
  1. Je n'avais pas prévu le platon. Est-ce que je le le pose aussi tout du long de la semelle de fondation, d'abord sur la partie plate et puis en descendant le long de la partie verticale ?
  2. Par combien de mètres courants dois-je découper la longueur totale pour faire à chaque fois une phase terrassement / remise en état / rebouchage (je veux éviter de déstabiliser la maison) ?
  3. Est-ce que à la place du drain, - si je ne place pas de drain français en bonne et due forme - je pourrais reboucher une partie du trou avec un autre matériau drainant, par exemple du gravier à la place de la terre ?
  4. Dois-je attendre avant de repositionner les cailloux, pour éventuellement attendre que la terre rebouchée se tasse à nouveau et en remettre ?
  5. Pourrais-je me contenter de simplement protéger la partie bas du mur d'élévation + semelle de fondation dépassante - sans descendre en profondeur le long de la fondation en béton (qui, en principe, ne laisse pas passer l'eau) ? En faisant ainsi, est-ce que je ne limite pas en effet aussi les risques de déstabilisation de la maison ?
En fait, si j'injecte quand même par l'intérieur, les travaux par l'extérieur doivent plutôt être considérés comme un "plus" pour ne pas continuer à laisser rentrer l'eau et l'humidité dans le soubassement.

Qu'en pensez-vous ?

Merci pour votre aide à tous
Megh
30/10/2016 Vieux  
 
  Namur
 
Si le mur contient un % d'humidité je ne le rejointoyerais surtout pas avec un ciment étanche mais avec un mortier qui laisse "respirer".
Il faut aussi savoir si les briques sont irréprochables ou si il faut un produit de protection.

Les injections vont créer un barrage horizontal pour bloquer l'humidité ascensionnelle. Mais il ne faut pas d'apports au dessus du barrage et il faut une étanchéité totale à l'intérieur sous le niveau de la barrière étanche. Nous avons retiré tous les anciens plafonnages ( sur 1m de haut) et appliqué un enduit étanche anti-nitrates. Mais il y avait une étable et les problèmes des vielles baraques

PS je viens de mettre en place un radiateur assez lourd avec un cric de voiture. Manœuvre très précise, relativement facile....
Page 3 sur 3 Page precedente 12 3


A lire également sur BricoZone...
Demande conseil devis humidité ascensionnelle Par msior dans Humidité, +8 20/04/2013
Humidite Ascensionnelle Par ariond dans Humidité, +27 17/01/2013
Humidité ascensionnelle Par jbe dans Humidité, +7 02/03/2010
Humidite ascensionnelle Par Brizouille dans Humidité, +2 10/02/2010
humidité ascensionnelle et humidité sous le carrelage Par machaz dans Humidité, +4 05/03/2009


Forum Humidité : Voir ce forum, Nouveautés, Actifs, Sans rép
Tout BricoZone : Page de garde, Dernieres 24h

Photos au hasard
Voir toutes nos photos


Pas encore membre de BricoZone ?!
Attention Pour participer, poser une Question ou Répondre : inscrivez vous !
Ceci vous permettra également de recevoir un email lors des réponses.
Mais même si vous ne voulez rien écrire : vous pourrez surveiller les forums et leurs nouveaux messages, et obtenir une vue rapide de tous les nouveaux messages depuis votre dernière visite !
Tout ceci est évidemment gratuit et rapide.

Visitez aussi : BricoZone France, nos Blogs. On aime Astel, JardiZone et InternetVista.
 
Connexion!
Identifiant
Mot de passe

Inscription - Oublié ?

Annuaire Pro

illiCO travaux

Un seul interlocuteur pour tous vos devis de travaux de rénovation !


FT Chassis

Spécialiste des châssis PVC, bois et aluminium, portes et volets roulants.


DECOCHALET

Vente et placement d'abris de jardin, carports, garages, pergolas, boxes pour chevaux, ...


Tendance Habitat

Entreprise générale du bâtiment

Ajoutez votre société