De quoi relancer le vieux débat Passif VS Basse Energie

( dans

» Gros Oeuvre » Isolation

)
Chercher:    

De quoi relancer le vieux débat Passif VS Basse Energie

- Page 3
Page 3 sur 12 Page precedente 12 3 45 Page suivante Dernière page - Résultats 221 à 231 sur 231


24/10/2012 Vieux  
 
  43 ans, Brabant Wallon
 
Citation:
Posté par sebcbien Voir le message
"Etanchéité à l'air pas aussi stricte"

"Un système de ventilation avec amenée d'air neuf naturelle et évacuation mécanique, de type C+, est idéal.

Tout est dit, ...

N'isolez pas trop et ouvrez une fenêtre en hiver ... c'est beau le progrès ...
24/10/2012 Vieux  
  55 ans, Autre pays
 
Merci Benlan2000 pour l'info isolant.
En comparant un produit basique, le petit rouleau " pro clima contega PV "
15 m x 20 cm
je le trouve à 23,60 euros prix public TVA comprise sur ebay.de
et
minimum 36,53 euros prix public TVAC en Belgique .
13 euros de différence ??
Sur 200 grammes de matériaux !
Soit 30 % de différence ?
A l'échelle d'une construction et de tous les composants , c'est pas la différence de prix, ce "surcoût" cité dans cette discussion ?
Même différence de coût pour les kits VMC !
Pourquoi tout est si cher en Belgique ?
Où dois-je m'inscrire pour le stage "payons plus cher " ?
24/10/2012 Vieux  
 
  69 ans, Namur
  intègre est connecté maintenant
Joffrey, vous oubliez que passer à plus de 10 cm d'isolant dans les murs, oblige à mettre les blocs de caves ou de vide ventilé dans l'autre sens, largeur 30 profondeur 40cm , qu'il faut élargir les semelles de béton de 10 cm minimum
que pour passer à plus de 20 cm dans la toiture, il faut adapter la charpente, car les fermes font en général 17 cm de hauteur, et pour passer à trente, je le fais parfois à la demande du client, le surcoût en bois est non négligeable.
Pour mettre 20 cm de PUR au sol, il faut garder une de plafond suffisante de 250 cm minimum, donc il faut rehausser tout le bâtiment de minimum 10 cm.
Une VMC de qualité (storkair, par exemple) placée, cela fait près de 10 à 12.000 € avec les frais d'architecte et la TVA .
Et les PAC géothermiquse ******, que nous utilisons sont de qualité et c'est un produit belge, sont très fiables et garanties.
Les rouleaux collants pour bien colmater l'isolant, il faut des gens pour les mettre en place à 40 € de l'heure (sans bénéfice) tout cela représente finalement une fameuse somme. vous parlez de prix d'achat sur e bay, quel est l'entrepreneur qui achète sur ebay ???
Et la grande majorité des gens ne sont pas capables de faire de l'autoconstruction, car pas forcément bricoleurs, pas le temps, veulent garder une vie de famille, veulent s'occuper de leurs gosses et de leur compagne, etc...,etc...
Soyons réalistes, les surcoûts liés à l'augmentation d'isolant, sont de facilement 25 à 30 % par rapport au prix de base. J'ai un retour très favorable des 10 clients déjà installés.

Dernière modification par intègre 24/10/2012 à 23h55.
25/10/2012 Vieux  
  Brabant Wallon
 
Integre si ces parametres sont pris en compte des la conception du projet le surcout ne peut etre de 25% (sauf csp gourmand).

Bien sur si ce parametre change en cours de construction la c'est diferent mais il vaut mieux savoir ce que l'on veut avant de signer le devis et cahier de charge.
25/10/2012 Vieux  
 
  69 ans, Namur
  intègre est connecté maintenant
il vaut mieux savoir ce que l'on veut avant de signer le devis et cahier de charge.

Tout à fait d'accord, mais combien de gens y pensent??

Mon propos ne parlait pas de suppléments inattendus, générés par le constructeur, mais de différence de prix total (compté à l'avance ou pas) entre
1° une maison "classique" d'aujourd'hui (K35, parexemple),
2° une maison basse énergie(K28) et
3° une maison passive(K14-15).
La différence de prix entre la 1 et la 3 peut aller jusqu'à 30%.
Je ne parle pas ici d'autoconstruction, je parle de construction faite entièrement par des pros,que ce soit CSP ou entrepreneurs indépendants. .

Dernière modification par intègre 25/10/2012 à 09h27.
25/10/2012 Vieux  
  32 ans, Luxembourg
 
Non mais franchement quel ramassis d'ineptie cet article ! Au mieux c'est un publi-reportage pour une entreprise qui a une mauvaise foi sans limite.

Dénigrer le concept de maison passive sur base de son manque de rentabilité (je suis d'accord que le modèle de maison passive à la belge, càd avec une enveloppe de maison passive mais quand même un système de chauffage classique ou presque, n'est pas rentable) pour privilégier un chauffage par géothermie et une production d'électricité par PV n'a aucun sens.

Pour mettre les choses au point, selon les informations données par ce monsieur lui même :
Surcoût de l'installation géothermique : 15.000 €
Consommation : 47 kWh/m²a, soit environ 8.000 kWh/a pour une maison de 150 m²
Rendement annuel chaudière condensation avec chauffage basse température : ~100 %
COP annuel PAC géothermique : ~ 4
D'où, consommation de gaz naturel (variante chaudière) : 800 m³, soit 500 €/an avec un prix de 0,65 €/m³ de gaz
Consommation PAC géo : 2.000 kWh/an, soit 320 €/an avec un prix de l'électricité de 0,16 €/kWh
Temps de retour sur investissement pour la PAC géothermique : 79 ans !!!!

Même raisonnement pour le photovolatique :
Prix d'installation : 550 €/m²
Rendement annuel : 12 %
Production annuelle : 120 kWh/m²a
Prix moyen de revente SANS SUBSIDES : 12 ct/kWh (moyenne entre le prix de revente réel de l'électricité sur le réseau ( 5 ct/kWh) et la partie consommée directement (16 ct/kWh))
Gain annuel : 14,4 €/m²
Temps de retour sur l'investissement : 38 ans !!!!

Evidemment c'est à la grosse louche mais l'ordre de grandeur est là : aucune de ces solutions n'est plus rentable que d'augmenter l'isolation de l'enveloppe et l'étanchéité pour réduire la consommation à la base. Ce qui semble quand même infiniment plus cohérent.

On ne parle même pas des points soulevés par Benlan, à savoir qu'avec ce concept de "ne réduisons pas la consommation puisqu'on peut installer des panneaux PV bien subsidiés par le contribuable pour compenser". On se retrouvera systématiquement en blackout l'hiver quand toutes les PAC seront à leur puissance max et que les panneaux PV ne produirons que des miettes.
25/10/2012 Vieux  
  55 ans, Liège
 
Pour beaucoup, le passage à la norme passive ou équivalente est trop rapide, ils n'auraient pas le temps de se retourner, de former les travailleurs, etc... N'oublions pas que la résolution du parlement européen date de janvier 2008 donc 5 ans et que la mise en application à Bruxelles est fixée à 2015, donc 7 ans. Temps qui me semble tout à fait suffisant pour se mettre à jour.
Pour faire un parallèle, jusqu'à son obligation par l'Europe, l'ABS n'était proposé qu'en option très chère sur certains modèles de luxe et son placement obligatoire n'a pas entraîné de hausse spectaculaire des prix.
25/10/2012 Vieux  
  36 ans, Hainaut
 
Il faudrait penser à un type de construction de bâtiment capable d'évoluer vers du passif.
25/10/2012 Vieux  
  32 ans, Namur
 
Citation:
Posté par intègre Voir le message
Une VMC de qualité (storkair, par exemple) placée, cela fait près de 10 à 12.000 € avec les frais d'architecte et la TVA .
Vous oubliez qu'une VMC est aussi présente dans les maisons basses énergie. Quel est le coût d'une VMC simple flux système C+ de qualité, en ce y compris les grilles dans les chassis / invisivents?
25/10/2012 Vieux  
 
  69 ans, Namur
  intègre est connecté maintenant
Julien ,
1° en Wallonie il y a énormément d'endroits qui ne sont pas désservis par le gaz naturel, ce dont vous semblez ne pas tenir compte.
2° à partir du moment où on compare, il faut au moins deux systèmes à comparer,
ce que vous semblez oublier.
3° en prenant une installation au mazout traditionnelle comme base de départ (solution de base pour la grande majorité des clients primo-constructeurs en Wallonie), et en tenant compte de tous les frais annexes nécessaires à cette installation chaufferie/espace chaudière, cheminée, citerne, le surcout réel pour une installation géothermique horizontale, est de 4 à 5.000 €, auquel il faut ajouter l'entretien annuel chaudière + ramonage cheminée +/- 200€ par an soit 3.000 en 15 ans. Si aucune pièce n'a été remplacéeàlachaudière,il reste un surcout de 1.000 à 2.000 €, soit un ou deux pleins de mazout. Ceci sans parler de consommation et deprix d'énergie.
Etalés sur 15 années à raison d'un seul plein par an, pour une maison bien isolée cela représente un bénéfice substantiel dès la troisième année.
Et pas 79 ans comme vous essayez de le faire croire au gens.

Dernière modification par intègre 25/10/2012 à 14h00.
25/10/2012 Vieux  
 
  45 ans, Brabant Wallon
 
Citation:
Posté par julien1983 Voir le message
Non mais franchement quel ramassis d'ineptie cet article ! Au mieux c'est un publi-reportage pour une entreprise qui a une mauvaise foi sans limite.

Dénigrer le concept de maison passive sur base de son manque de rentabilité (je suis d'accord que le modèle de maison passive à la belge, càd avec une enveloppe de maison passive mais quand même un système de chauffage classique ou presque, n'est pas rentable) pour privilégier un chauffage par géothermie et une production d'électricité par PV n'a aucun sens.

Pour mettre les choses au point, selon les informations données par ce monsieur lui même :
Surcoût de l'installation géothermique : 15.000 €
Consommation : 47 kWh/m²a, soit environ 8.000 kWh/a pour une maison de 150 m²
Rendement annuel chaudière condensation avec chauffage basse température : ~100 %
COP annuel PAC géothermique : ~ 4
D'où, consommation de gaz naturel (variante chaudière) : 800 m³, soit 500 €/an avec un prix de 0,65 €/m³ de gaz
Consommation PAC géo : 2.000 kWh/an, soit 320 €/an avec un prix de l'électricité de 0,16 €/kWh
Temps de retour sur investissement pour la PAC géothermique : 79 ans !!!!

Même raisonnement pour le photovolatique :
Prix d'installation : 550 €/m²
Rendement annuel : 12 %
Production annuelle : 120 kWh/m²a
Prix moyen de revente SANS SUBSIDES : 12 ct/kWh (moyenne entre le prix de revente réel de l'électricité sur le réseau ( 5 ct/kWh) et la partie consommée directement (16 ct/kWh))
Gain annuel : 14,4 €/m²
Temps de retour sur l'investissement : 38 ans !!!!

Evidemment c'est à la grosse louche mais l'ordre de grandeur est là : aucune de ces solutions n'est plus rentable que d'augmenter l'isolation de l'enveloppe et l'étanchéité pour réduire la consommation à la base. Ce qui semble quand même infiniment plus cohérent.

On ne parle même pas des points soulevés par Benlan, à savoir qu'avec ce concept de "ne réduisons pas la consommation puisqu'on peut installer des panneaux PV bien subsidiés par le contribuable pour compenser". On se retrouvera systématiquement en blackout l'hiver quand toutes les PAC seront à leur puissance max et que les panneaux PV ne produirons que des miettes.
Je ne vais pas refaire tous vos calculs, d'autres le feront, mais ils me semblent fortement faussés. Actuellement, tout le monde s'accorde à dire que des panneaux solaires sont rentabilisés entre 7 et 10 ans, les primes et CV sont là, pourquoi les enlever de l'équation ?

Vous oubliez de parler du surcoût du passif et de son amortissement, Intègre parle de 25 à 30% ce qui fait 50 à 60.000€ de supplément sur la maison "standard" à 200.000€.

En Belgique, lesfaits sont là, très peu de gens sont prêt à se passer complètement de chauffage dans une maison passive, et celles que j'ai visitées avaient toutes un mode de chauffage gaz ou air/air ou air/eau... oui tout le monde n'est pas écolo et puriste... c'est comme ça, et il est utopique de vouloir forcer les gens à changer du jour au lendemain.

Je trouve que l'on dévie de l'article qui ne dit simplement que si on met les finances en jeu, mr tout-le-monde, en faisant ses calculs et en gardant ses envies de confort peut très bien être écologique en tout en ne prenant pas l'option passive.

N'oublions pas que l'on parle ici de cas réels, de budgets contenus et surtout de ne pas avoir à réduire la surface de la maison pour rester dans le budget... C'est humain, normal et s'il y a moyen de le faire c'est le choix que feront la majorité.

Le vélo, le train, le bio etc... ne nous voilons pas la face, il faut de la motivation (et heureusement que certains l'ont) pour faire avancer le schmilblick, mais la majorité ne suivra que quand leur intérêt direct sera rencontré (confort, surface, coûts).

La solution proposée par cet article rencontre cette demande, et même si elle n'est pas parfaite elle permet de faire un grand pas dans la bonne direction.
25/10/2012 Vieux  
 
  36 ans, Liège
 
Citation:
Posté par zampara Voir le message
Il faudrait penser à un type de construction de bâtiment capable d'évoluer vers du passif.
Depuis qu'il y a obligation de prendre en compte les noeuds constructifs (dernière évolution de la règlementation PEB pour les demandes de permis introduites à partir du 1/06/2012).

Tout les bâtiments peuvent évolué vers la norme passive.
-Il est toujours possible d'augmenter l'isolation (comme lorsque l'on isole une maison du début du siècle).
-Il est possible d'installé une VMC double flux dans une maison existante
-Il est possible de remplacer des châssis. (Comme on les remplace dans un maison ancienne)
-Lors de ce remplacement, il est possible de soigner l'étanchéité à l'air
...

Bref, sur une maison du début du siècle, le point le plus contraignant pour atteindre les objectifs passifs se situe aux niveau des noeuds constructifs (ponts thermiques). Tout le reste peux évoluer.

Dans les nouvelles constructions (pour les permis introduits depuis le 1/06/2012). Ces détails techniques sont déjà en grande partie traités.
25/10/2012 Vieux  
  32 ans, Luxembourg
 
Intègre,

Citation:
Posté par intègre Voir le message
Julien ,
1° en Wallonie il y a énormément d'endroits qui ne sont pas désservis par le gaz naturel, ce dont vous semblez ne pas tenir compte.
J'ai comparé chaudière au gaz et PAC géothermique parce que c'est justement l'exemple qui est pris dans l'article. C'est sur qu'avec du mazout à 90 ct/litre, le temps de retour de la PAC retombe à 37 ans...
Citation:
Posté par intègre Voir le message
2° à partir du moment où on compare, il faut au moins deux systèmes à comparer,
ce que vous semblez oublier.
Je ne comprend pas, j'ai comparé un système chaudière gaz avec un système PAC géothermique, soit deux systèmes ?
Citation:
Posté par intègre Voir le message
3° en prenant une installation au mazout traditionnelle comme base de départ (solution de base pour la grande majorité des clients primo-constructeurs en Wallonie), et en tenant compte de tous les frais annexes nécessaires à cette installation chaufferie/espace chaudière, cheminée, citerne, le surcout réel pour une installation géothermique horizontale, est de 4 à 5.000 €, auquel il faut ajouter l'entretien annuel chaudière + ramonage cheminée +/- 200€ par an soit 3.000 en 15 ans. Si aucune pièce n'a été remplacéeàlachaudière,il reste un surcout de 1.000 à 2.000 €, soit un ou deux pleins de mazout. Ceci sans parler de consommation et deprix d'énergie.
Etalés sur 15 années à raison d'un seul plein par an, pour une maison bien isolée cela représente un bénéfice substantiel dès la troisième année.
Et pas 79 ans comme vous essayez de le faire croire au gens.
Je réagissais à l'article qui ne parle pas du système ****** que vous défendez mais d'une installation géothermique en profondeur avec un surcoût de 15.000 € (chiffre de l'article). Si le surcoût du système ****** est de seulement 5000 € par rapport à une chaudière mazout, le temps de retour serait plus proche de 15 ans dans ce cas. Sachez que les PAC d'une puissance supérieure à 12 kW et une charge de réfrigérant supérieure à 3 kg doivent faire l'objet d'un contrôle d'étanchéité annuel suivant la directive européenne qui a été transposée (http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/...0:0012:FR:PDF). Je sais qu'il n'y a n'y a pas de contrôle actuellement mais au Luxembourg par exemple c'est de plus en plus le cas. Ce n'est en tout cas qu'une question de temps avant que ça ne se généralise.

Je ne suis pas partisan d'un système ou d'un autre, j'essaie juste d'objectiver le débat avec des chiffres plutôt que de lancer des grandes phrases sans aucun sens.
25/10/2012 Vieux  
  32 ans, Luxembourg
 
Citation:
Posté par sebcbien Voir le message
Je ne vais pas refaire tous vos calculs, d'autres le feront, mais ils me semblent fortement faussés. Actuellement, tout le monde s'accorde à dire que des panneaux solaires sont rentabilisés entre 7 et 10 ans, les primes et CV sont là, pourquoi les enlever de l'équation ?
En retirant les primes du calcul je veux montrer que le photovoltaïque en soi n'est pas plus rentable que la géothermie et surtout pas que l'augmentation de l'isolation. Il suffit d'un choix politique de rediriger les primes vers les maisons passives ou à très basse consommation pour que le photovoltaïque perde tout son intérêt financier et que le passif devienne rentable.

Citation:
Posté par sebcbien Voir le message
Vous oubliez de parler du surcoût du passif et de son amortissement, Intègre parle de 25 à 30% ce qui fait 50 à 60.000€ de supplément sur la maison "standard" à 200.000€.
Avec tout le respect que j'ai pour Intègre je ne pense pas du tout que le surcoût soit aussi élevé. Je pense que 15 % est plus proche de la réalité, soit 30.000 € pour couvrir la différence entre l'isolation de base et la haute isolation, la ventilation double flux et la ventilation simple flux, l'étanchéité renforcée et le soin à apporter aux ponts thermiques. Et tiens, 30.000 € ca correspond justement au surcoût de la PAC géothermique et d'une installation solaire photovoltaïque proposée dans l'article. Pour réduire sa consommation à presque rien ca me parait être intéressant.
Citation:
Posté par sebcbien Voir le message
En Belgique, lesfaits sont là, très peu de gens sont prêt à se passer complètement de chauffage dans une maison passive, et celles que j'ai visitées avaient toutes un mode de chauffage gaz ou air/air ou air/eau... oui tout le monde n'est pas écolo et puriste... c'est comme ça, et il est utopique de vouloir forcer les gens à changer du jour au lendemain.
Je n'ai pas parlé de se passer de chauffage...
Citation:
Posté par sebcbien Voir le message
Je trouve que l'on dévie de l'article qui ne dit simplement que si on met les finances en jeu, mr tout-le-monde, en faisant ses calculs et en gardant ses envies de confort peut très bien être écologique en tout en ne prenant pas l'option passive.

N'oublions pas que l'on parle ici de cas réels, de budgets contenus et surtout de ne pas avoir à réduire la surface de la maison pour rester dans le budget... C'est humain, normal et s'il y a moyen de le faire c'est le choix que feront la majorité.

Le vélo, le train, le bio etc... ne nous voilons pas la face, il faut de la motivation (et heureusement que certains l'ont) pour faire avancer le schmilblick, mais la majorité ne suivra que quand leur intérêt direct sera rencontré (confort, surface, coûts).
Je suis d'accord que là on dévie vraiment
Citation:
Posté par sebcbien Voir le message
La solution proposée par cet article rencontre cette demande, et même si elle n'est pas parfaite elle permet de faire un grand pas dans la bonne direction.
Vu tout ce qui a été dit avant, je ne suis vraiment pas d'accord mais tout le monde a le droit d'avoir son avis
25/10/2012 Vieux  
 
  45 ans, Brabant Wallon
 
Citation:
Posté par julien1983 Voir le message
En retirant les primes du calcul je veux montrer que le photovoltaïque en soi n'est pas plus rentable que la géothermie et surtout pas que l'augmentation de l'isolation. Il suffit d'un choix politique de rediriger les primes vers les maisons passives ou à très basse consommation pour que le photovoltaïque perde tout son intérêt financier et que le passif devienne rentable.
Vous oubliez qu'une maison passive "pollue" presque autant que les autres car le passif ne supprime que le poste chauffage ... et encore, une partie seulement.

Pour tous les autres postes comme la cuisson, l'éclairage et l'eau chaude sanitaire, une maison passive, pour des raisons de budget déjà bien entamé, fera très probablement le choix de l'électricité pour cela, électricité produite en grande partie avec de l'énergie fossile ou nucléaire avec un coefficient de perte de 2,5X rappelons le !!!.

Avec le choix alternatif géothermie/panneaux solaires, cette pollution est ramenée à 0 en augmentant légèrement la surface des PV.

Au final, à budget égal ou inférieur la pollution sera bien moindre que celle d'une maison passive dépourvue de PV.
Avec l'avantage que la solution ne nécessite pas que tout le secteur de la construction et les habitants se mette aux normes passives (ce qui est complètement utopique en 2012).

Le mieux est l'ennemi du bien ;o)

... CQFD
25/10/2012 Vieux  
  32 ans, Luxembourg
 
Citation:
Posté par sebcbien Voir le message
Vous oubliez qu'une maison passive "pollue" presque autant que les autres car le passif ne supprime que le poste chauffage ... et encore, une partie seulement.

Pour tous les autres postes comme la cuisson, l'éclairage et l'eau chaude sanitaire, une maison passive, pour des raisons de budget déjà bien entamé, fera très probablement le choix de l'électricité pour cela, électricité produite en grande partie avec de l'énergie fossile ou nucléaire avec un coefficient de perte de 2,5X rappelons le !!!.

Avec le choix alternatif géothermie/panneaux solaires, cette pollution est ramenée à 0 en augmentant légèrement la surface des PV.

Au final, à budget égal ou inférieur la pollution sera bien moindre que celle d'une maison passive dépourvue de PV.
Avec l'avantage que la solution ne nécessite pas que tout le secteur de la construction et les habitants se mette aux normes passives (ce qui est complètement utopique en 2012).

Le mieux est l'ennemi du bien ;o)

... CQFD
Désolé mais vous mélangez tout. Le débat portait sur passif ou basse énergie et vous parlez de la consommation de l'électro-ménager et de l'éclairage. Je ne dis pas que ce n'est pas important mais rien n'empêche de travailler à réduire aussi cette consommation là dans une maison passive. D'ailleurs le concept passif prend en compte toute la consommation de la maison, y compris l'électro etc. Soit je pense que votre opinion est déjà bien trempée et que ça ne sert pas à grand chose de discuter.
25/10/2012 Vieux  
 
  69 ans, Namur
  intègre est connecté maintenant
Julien, je suis moi-même patron d'entrepriise et je rencontre d'autres patrons dans des réseaux professionnels, notamment les directeurs de Cobelba (Groupe Mondial Six Construct), qui est un voisin et un ami, et qui fait un eco-quartier à Erpent, qui a fait un immeuble de bureau passif à Wierde et des tas d'autres constructions ailleurs, la direction de Thiran, qui fait aussi un eco-quartier à Erpent, des ingénieurs (Bureau Greisch, Imhotep, etc....) des fournisseurs de matériaux (Isover, Knauf, Foamglass, Recticel, etc...) et c'est moi qui calcule les prix de mes chantiers. Tout cela pour vous dire que je connais assez bien le problème, que je suis constamment à la recherche de nouvelles évolutions de mon cahier des charges et que quand je dis quelque chose, , je sais ce que je dis ou je ferme ma gueule.
Pour avoir rencontré Sebcbien à plusieurs reprises, je peux vous dire qu'il est bien informé lui aussi et qu'avec un beau père ingénieur, il a des réponses sérieuses à toutes ses questions, que nous avons étudiées partiellement ensemble.
Il serait peut être intéressant de nous mentionner dans quel secteur du bâtiment vous travaillez.
Je ne prétends pas détenir LA vérité, mais qui la détient ???

Dernière modification par intègre 25/10/2012 à 15h47.
25/10/2012 Vieux  
 
  34 ans, Namur
 
Perso, j'ai une maison bien isolée (k28). Je n'avais pas pensé aux PV lors de la construction.
J'en ai mis, mais comme j'ai une cheminée, je n'ai pas su en mettre partout.

A refaire : pas de chauffage mazout, du coup pas de cheminée, du coup plus de panneaux, et soit une pac, soit bêtement des radiateurs électriques.

Je pense que les gens sont plus intéressé par le "zéro énergie" que par la passif. Ce qui compte à la fin, c'est d'être bien dans sa maison, mais aussi de se dire qu'on ne paye plus de chauffage ni d'électricité. Parce que c'est ça qui met beaucoup de ménages à genoux
25/10/2012 Vieux  
 
  45 ans, Brabant Wallon
 
Citation:
Posté par julien1983 Voir le message
Désolé mais vous mélangez tout. Le débat portait sur passif ou basse énergie et vous parlez de la consommation de l'électro-ménager et de l'éclairage. Je ne dis pas que ce n'est pas important mais rien n'empêche de travailler à réduire aussi cette consommation là dans une maison passive. D'ailleurs le concept passif prend en compte toute la consommation de la maison, y compris l'électro etc. Soit je pense que votre opinion est déjà bien trempée et que ça ne sert pas à grand chose de discuter.
je ne mélange rien dutout, et je pense que vous n'avez même pas lu l'article qui est à la base de ce débat.

Je vous suggère de (re)lire mon post #1 et l'article en dessous...

Voici quelques extraits

il existe diverses manières plus rentables de réduire à zéro la consommation d'énergie d'une habitation.

Il n'en va pas seulement des besoins énergétiques de l'enveloppe du bâtiment mais de la consommation énergétique totale d'une habitation. Outre le chauffage et le refroidissement, vous devez donc aussi tenir compte de l'énergie nécessaire pour la production d'eau chaude sanitaire, la ventilation et les circulateurs."

puise gratuitement dans le sous-sol 80 % de l'énergie pour le chauffage, le refroidissement et l'eau chaude sanitaire.

Dans la construction passive, l'accent est placé de manière trop unilatérale sur la demande énergétique pour le chauffage et le refroidissement, sans tenir compte de la production d'eau chaude sanitaire et de l'énergie nécessaire pour la ventilation.

Quant à la rentabilité, elle est le centre de cet article avec comme objectif la norme "0 émissions" demandée par l'europe... qui n'impose pas du tout, à juste tire, de passer par le passif

Dernière modification par sebcbien 25/10/2012 à 16h25.
25/10/2012 Vieux  
  32 ans, Luxembourg
 
Citation:
Posté par intègre Voir le message
Julien, je suis moi-même patron d'entrepriise et je rencontre d'autres patrons dans des réseaux professionnels, notamment les directeurs de Cobelba (Groupe Mondial Six Construct), qui est un voisin et un ami, et qui fait un eco-quartier à Erpent, qui a fait un immeuble de bureau passif à Wierde et des tas d'autres constructions ailleurs, la direction de Thiran, qui fait aussi un eco-quartier à Erpent, des ingénieurs (Bureau Greisch, Imhotep, etc....) des fournisseurs de matériaux (Isover, Knauf, Foamglass, Recticel, etc...) et c'est moi qui calcule les prix de mes chantiers. Tout cela pour vous dire que je connais assez bien le problème, que je suis constamment à la recherche de nouvelles évolutions de mon cahier des charges et que quand je dis quelque chose, , je sais ce que je dis ou je ferme ma gueule.
Pour avoir rencontré Sebcbien à plusieurs reprises, je peux vous dire qu'il est bien informé lui aussi et qu'avec un beau père ingénieur, il a des réponses sérieuses à toutes ses questions, que nous avons étudiées partiellement ensemble.
Il serait peut être intéressant de nous mentionner dans quel secteur du bâtiment vous travaillez.
Je ne prétends pas détenir LA vérité, mais qui la détient ???
Intègre, je suis sur que vous êtes très bien informé pour suivre le forum depuis un certain temps déjà et je respecte votre opinion. Pour ma part je suis ingénieur en énergétique et physique du bâtiment et une partie de mon boulot consiste justement a étudier la faisabilité de solutions d'énergie renouvelable. Je suis suffisamment informé sur le sujet pour savoir que vous avez autant raison et autant tort que moi quand vous dites que le surcoût d'une maison passive est de 60.000 € et moi de 30.000 €. De quoi parle-t-on ? De quel niveau part-on ? De quel type de construction ? De quel type de technique ? De quelle taille ? etc. Ce surcoût est différent pour chaque cas et pour chaque entreprise. Certaines ont l'habitude de construire étanche, pour celles là le surcoût de ce poste ne sera pas important mais pour d'autres ce sera énorme. Je réagissais à l'article et je trouve toujours honteux qu'un journaliste ait pu publier une interview pareille sans se demander si le bonhomme ne cherchait pas plus à faire sa pub qu'à débattre mais ca c'est une autre histoire.

J'essaie d'apporter un peu d'objectivité avec des chiffres dans un débat beaucoup trop idéologique à mon goût. Je n'ai pas dit que je pensais qu'il était raisonnable d'imposer le passif pour tous en 2015, un délai de 5 ans supplémentaire, comme le préconise l'union européenne d'ailleurs serait sûrement judicieux. D'un autre coté la Belgique est souvent pointée du doigt dans les études comparatives européenne comme le mauvais élève alors il faut bien constater que de laisser faire n'arrange pas non plus les choses...
Page 3 sur 12 Page precedente 12 3 45 Page suivante Dernière page - Résultats 221 à 231 sur 231


A lire également sur BricoZone...
passif ou basse énergie? Par snezana dans Gros Oeuvre, +188 28/04/2012
Maison passive/basse énergie Par Lalie10 dans Construction, +17 23/01/2012
Maison basse énergie Par bernarddc dans Gros Oeuvre, +10 29/04/2010
Basse energie Par J2M dans Construction, +10 07/04/2008


Forum Isolation : Voir ce forum, Nouveautés, Actifs, Sans rép
Tout BricoZone : Page de garde, Dernieres 24h

Photos au hasard
Voir toutes nos photos


Pas encore membre de BricoZone ?!
Attention Pour participer, poser une Question ou Répondre : inscrivez vous !
Ceci vous permettra également de recevoir un email lors des réponses.
Mais même si vous ne voulez rien écrire : vous pourrez surveiller les forums et leurs nouveaux messages, et obtenir une vue rapide de tous les nouveaux messages depuis votre dernière visite !
Tout ceci est évidemment gratuit et rapide.

Visitez aussi : BricoZone France, nos Blogs. On aime Astel, JardiZone et InternetVista.
 
Connexion!
Identifiant
Mot de passe

Inscription - Oublié ?

PH

Annuaire Pro

Eco Home sprl

Gestionnaire de projet de Construction de maisons individuelles


Ent Chif Eric construction

Entreprise de gros oeuvre, maçonnerie façade, annexe, aménagement extérieur, transformation, etc


illiCO travaux

Un seul interlocuteur pour tous vos devis de travaux de rénovation !


FT Chassis

Spécialiste des châssis PVC, bois et aluminium, portes et volets roulants.

Ajoutez votre société