Isolation: audit contre architecte...

( dans

» Gros Oeuvre » Isolation

)
Chercher:    

Isolation: audit contre architecte...



11/11/2008 Vieux  
 
  39 ans, Namur
 
Bien le bonjour,

Nous venons de reçevoir les resultats de l'audit energetique ds la cadre de la renovation de notre maison datant de 1875. Vu l'âge de la maison, les resultats de l'isolation actuelle ne sont pas fameux... Le problème est que les avis de l'audit et de notre architecte ne concordent pas vraiment et du coup, je me sens un peu, beaucoup perdue !!!
Pour résumer:

- l'audit nous suggère d'isoler le pignon ouest de l'intérieur avec une epaisseur de +/- 15 cm de laine de roche. A ça, l'architecte nous répond que si on isole de l'intérieur un mur auquel sera raccordé un poele à bois type stuv, on perd toute l'inertie du mur... il nous propose donc de réaliser un bardage extérieur en cèdre d'un budget de 6480 €!!! A ça, l'audit répond que si on fait un bardage extérieur, il y aura un pont thermique avec les murs latéraux... La question est donc: Que faire???

- Au niveau de la toiture, l'isolation a été refaite il y a 2 ans par les anciens proprios mais il n'y a que 10cm de ldr avec feuille alu et celle-ci a été tellement mal placée qu'elle tombe déjà par endroits...
L'audit nous suggère donc de mettre 6cm de ldr entre les chevrons, de couvrir avec un matelas de 12 cm de ldr avec metal stud, poser un visqueen, laisser une lame d'air et finir avec un gyproc.
L'architecte répond que nous n'avons pas de sous toiture (seulement des sortes de planches fixées entre les tuiles et les chevrons= voliges?) et que que ça ne marchera pas comme ça...humidité etc...
De nouveau, que faire? J'ai du mal à imaginer qu'une personne accreditée pour réaliser des audits puisse se planter à ce point mais en regardant sur le forum j'ai quand même certains doutes...

Donc en gros, je n'y connais rien et je suis supposée trouver la solution adéquate entre 2 personnes censées s'y connaître, pas facile du tout...

Merci de bien vouloir me conseiller, le desespoir me guette et on en est qu'au début des travaux!!!

Belle journée à tous!

Zébulon
11/11/2008 Vieux  
 
  69 ans, Namur
  intègre est connecté maintenant
Combien d'années d'expérience à l'auditeur ?
Quelle formation a-t-il reçue ??
Quelles sont ses responsabilités en cas d'erreurs ??


Combien d'années d'expérience a l'architecte ?
Il a fait au moins sept ans d'études, et
il a des responsabilités vis à vis de la loi.
Que pensent nos amis "toituriers" de la deuxième réponse ?
Pour la première, je suis plutôt de l'avis de l'architecte, et dans le cas où on isole par l'intérieur, uniquement ce pignon, il n'y aura miraculeusement pas de pont thermique ???

12/11/2008 Vieux  
 
  39 ans, Namur
 
Merci de ta réponse Intègre!
L'auditeur est aussi architecte mais je ne pense pas qu'il ait de responsabilité par rapport à ses suggestions... Tandis qu'il est clair que notre archtecte en a.
Des idées?
Des conseils?

Belle journée!

Zébulon
12/11/2008 Vieux  
 
  69 ans, Namur
  intègre est connecté maintenant
Je vais encore ramasser des claques, mais je dis ce que je pense.
Je suis le premier à défendre les architectes contre les attaques injustifiées, nos collègues architectes du site le savent très bien, mais je me pose donc une question :
Si l'auditeur est architecte, et qu'il a besoin de ce boulot en plus pour vivre, c'est peut être qu'il n'est pas assez bon architecte pour se faire une clientèle uniquement en tant qu'architecte ???
12/11/2008 Vieux  
 
  35 ans, Hainaut
 
Citation:
Combien d'années d'expérience a l'architecte ?
Il a fait au moins sept ans d'études
C'est 5 ans d'études, tout comme pour être Ingénieur industriel ou civil en construcion ou Ingénieur civil architecte et ce sont les 4 diplomes qui donnent accès a la formation de la region wallonne permettant de devenir auditeur!

En gros les deux ont fait autant d'étude l'un que l'autre! Pour ce qui est du complémentaire, certains jeunes architectes doivent bosser pour pas grand chose dans de beaux grands bureaux et si ils veulent un jour s'installer à leur compte, il leur faut de l'argent car une planche à dessin, la license de certains logiciel le loyer du bureau, l'imprimante A0 etc. sont de lourds investissements...

Pour ma rénovation, ma belle-mère nous a "payé" une consultation chez un architecte qui a fait son annexe et a une longue expérience, après 30min j'avais un joli projet pour 10 fois le montant de base et pour ce qui de l'isolation j'ai tenu bon jusqu'au moment ou il m'a dit que je consommerai moins en isolant mon grenier plutôt que le plancher entre le grenier et l'étage...tout était dit je lui ai dit merci et je suis partis.

Isoler par l'intérieur éliminera certains ponts thermiques mais peut-être pas tous, l'inertie du pignion est bien avec une utilisation de poêle mais dans une maison de cette age là, il doit y avoir beaucoup d'autres murs ou planchers qui remplaceront la perte d'inertie de ce mur là...le but de ton poêle est de chauffer la pièce, si tu isoles par l'intérieur certains murs elle chauffera plus vite mais se refroidira plus rapidement également.

Par contre pour la toiture, il faut se méfier, si la couverture est parfaitement étanche et que l'air ne passe pas, tu peux isoler comme proposé par l'auditeur mais attention si la couverture à une fuite, ton isolation ne servira pas à grand chose et si l'air passe à travers l'isolation en LDR sera nettement moins efficace (c'est le premier role de la sous-toiture d'arrêter les mouvements d'air).

Pour les responsabilité c'est clairement l'architecte qui sera responsable en cas de problèmes de conception mais un auditeur peut avoir des amendes et se voir perdre sont statut d'auditeur si son audit est de mauvaise qualité, des sanctions sont prévues et les vérifications fréquentes
12/11/2008 Vieux  
  37 ans, Luxembourg
 
Bonjour,

Je répond à ce message en tant qu'auditeur énergétique.

Concernant l'isolation du pignon, je m'étonne un peu que l'auditeur ait préconisé une isolation intérieur... Avez-vous demandé cela? Avez-vous signalé que l'aspect de votre facade extérieur pouvait être modifié?

Personnellement, en fonction de l'expérience que j'ai et de la formation donnée par la région, il est clairement recommandé d'isoler par l'extérieur. L'isolation par l'intérieur est normalement le dernier choix au cas où l'isolation extérieur n'est pas possible (visuel de la facade non modifiable, empiètement sur un trottoir, demande du propriétaire,...) et qu'il n'y a pas de coulisse.

Il est clair qu'en isolant par l'intérieur, vous perdez effectivement l'inertie du mur, mais en voulez-vous vraiment? N'y a-t-il pas des murs intérieurs qui pourraient compenser cette perte? Bref, difficille de répondre sans avoir vu la maison...

Quant aux problèmes de ponts thermiques, vous en aurez toujours en isolant par l'intérieur, au niveau des murs de refend, des dalles des étages,... (c'est entre autre pour cela que je la préconise en dernier recours)

Pour l'isolation de la toiture, si votre couverture est saine et ne perce pas, il est possible d'isoler par de la laine de verre sans avoir de sous-toiture, mais ce n'est pas conseillé. Par contre, le fait que l'isolation installée par les précédents propriétaire tombe n'est pas très bon signe pour moi... Cette isolation est-elle humide? Ou alors est-elle vraiment mal placée?

Si vous avez des voliges, il existe une méthode de projection de polyuréthane en dessous des voliges. L'avantage est que le polyuréthane est imperméable et pourra faire office de sous-toiture au cas où à condition de faire un raccord au pied de toiture pour rejeter l'eau. A confirmer par une entreprise spécialisée pour la faisabilité technique.

En ce qui concerne l'agréation des auditeurs, comme cela a déjà été signalé, il faut être soit architecte, soit ingénieur pour être accepté à la formation. Ensuite il faut réussir un examen écrit et oral. Pas évident, mais réalisable.

Par contre, aucune condition d'expérience dans le bâtiment n'est requise (sans doutes pas facile à vérifier). Et il est vrai que certains cas que j'ai étudié n'étaient vraiment pas facile et j'ai pourtant plusieurs années d'expérience en rénovation...

Au niveau responsabilité, la seule de l'auditeur est de vous promettre l'obtention des primes, alors que ce qu'il vous prescrit ne permet pas de répondre aux condtions techniques. L'exemple le plus flagrant est dans l'isolation de la coulisse, où il faut un certain nombre de cm pour pouvoir avoir la prime. Parfois, il n'y a pas assez et les conditions ne sont pas remplies. C'est une faute de l'auditeur si il prescrit cette méthode.

L'auditeur n'est pas responsable au niveau de la technique utilisée (ca c'est l'architecte) ni au niveau de la mise en oeuvre (là c'est l'entrepreneur...). Il s'agit uniquement de conseil et d'un calcul de déperdition de chaleur à l'aide d'un logiciel adapté qui permet d'intégrer "facilement" des recommandations et de voir leur influence sur le calcul global.

L'auditeur doit également s'assurer de réaliser l'audit suivant la législation (avec des recommendations,...). Dans le cas où cela n'est pas le cas, la Région peut retirer l'agréation.

Je ne peux pas répondre sur les architectes "sous-payés" (cela n'est malheureusement pas rare). Personnellement, je suis ingénieur, salarié dans un bureau d'étude, pas trop mal payé, et je réalise des audits en activité complémentaire car je suis passionné par la construction et les économies d'énergie...

Pour finir, même si cela est difficile à faire accepter par le grand public, deux spécialistes peuvent avoir des avis différents pour résoudre un même problème. Demandez à un troisième et, une chance sur deux, vous aurez une troisième solution... Cela dépend non seulement du bâtiment, mais également de ce que vous dites au moment où vous faites passer le spécialiste. C'est pas évident, mais malheureusement c'est comme cela. Et pire, c'est normal...

Si vous avez d'autre question, n'hésitez pas...
12/11/2008 Vieux  
 
  69 ans, Namur
  intègre est connecté maintenant
Et bien, je présente mes excuses aux auditeurs qui auraient pu être choqués par mon post.
C'est un métier que je ne connaissais pas bien, comme je crois beaucoup de gens qui ne sont pas dans le domaine.
Le seul mérite de mon post, qui, je l'admets, était un peu acide envers eux, est qu'il aura fait connaître le métier d'auditeur un peu mieux.
bonne journée
12/11/2008 Vieux  
  37 ans, Luxembourg
 
Personnellement, je n'ai pas été choqué. Il en faudrait vraiment plus...

Je crois qu'il y a en effet un manque flagrant d'information du public, et même des professionnels sur le métier d'auditeur. De plus, comme dans tous métiers et il y des bons et des moins bons...

C'est aussi pour cela que je participe de temps en temps sur le forum.
12/11/2008 Vieux  
 
  35 ans, Hainaut
 
Citation:
Et bien, je présente mes excuses aux auditeurs qui auraient pu être choqués par mon post.
C'est un métier que je ne connaissais pas bien, comme je crois beaucoup de gens qui ne sont pas dans le domaine.
Le seul mérite de mon post, qui, je l'admets, était un peu acide envers eux, est qu'il aura fait connaître le métier d'auditeur un peu mieux.
bonne journée
Pas de problème pour moi non plus, j'aime bien ton ton acide et je ne suis pas facilement choqué je ne suis pas encore auditeur mais je devrai pouvoir bientôt faire la formation et donc le devenir en activité complémentaire

Pour le problème de Zébulon, il n'y a pas de solution parfaite qui me saute aux yeux et on peut difficilement se prononcer sans avoir vu la maison et encore moins facilement juger la pertinence des conseils de l'auditeur ou de l'architecte...
14/11/2008 Vieux  
 
  39 ans, Namur
 
Merci à tous pour vos réponses! On dirait bien que j'ai ouvert un débat sur l'audit energetique!!!
Si je resume bien ce que j'ai lu dans les autres post à ce sujet, pour isoler ma toiture sans sous toiture, je devrai:
- poser un 1er isolant entre les chevrons en laissant une lame d'air entre celui-ci et les voliges. je pensai à l'isoconfort 35 en 60
- ensuite refaire un chevronage perpendiculaire au premier (isoconfort 35 en 120)
- couvrir le tout d'un pare vapeur
- et enfin visser des lattes de bois aux endroits où je visserai mes plaques de platre afin d'étanchéifier au maximum les trous dans le pare vapeur

Cela vous semble-t-il correct ou je n'ai absolument rien compris?

Belle journée!
14/11/2008 Vieux  
 
  69 ans, Namur
  intègre est connecté maintenant
Zebulon, nous avons sur le site plusieurs spécialistes de la toiture, essaie d'envoyer un message privé à Gemon, c'est un pro.
14/11/2008 Vieux  
 
  35 ans, Hainaut
 
Citation:
Merci à tous pour vos réponses! On dirait bien que j'ai ouvert un débat sur l'audit energetique!!!
Si je resume bien ce que j'ai lu dans les autres post à ce sujet, pour isoler ma toiture sans sous toiture, je devrai:
- poser un 1er isolant entre les chevrons en laissant une lame d'air entre celui-ci et les voliges. je pensai à l'isoconfort 35 en 60
- ensuite refaire un chevronage perpendiculaire au premier (isoconfort 35 en 120)
- couvrir le tout d'un pare vapeur
- et enfin visser des lattes de bois aux endroits où je visserai mes plaques de platre afin d'étanchéifier au maximum les trous dans le pare vapeur
Pour moi oui à l'unique condition que la toiture soit parfaitement étanche à l'eau ET au vent ce qui est normalement le rôle de la sous-toiture
14/11/2008 Vieux  
 
  38 ans, Hainaut
 
Citation:
Posté par intègre Voir le message
Et bien, je présente mes excuses aux auditeurs qui auraient pu être choqués par mon post.
C'est un métier que je ne connaissais pas bien, comme je crois beaucoup de gens qui ne sont pas dans le domaine.
Le seul mérite de mon post, qui, je l'admets, était un peu acide envers eux, est qu'il aura fait connaître le métier d'auditeur un peu mieux.
bonne journée
Et bien je dois dire Intègre, que je suis profondément choqué Tu sais bien que je suis susceptible quand meme
Alors oui je suis un mauvais archi vu que je fais aussi des audits

Plus sérieusement, il est clair qu'il est parfois difficile d'éviter les ponts thermiques.
Prenons par exemple une maison 3 facades des années 50 sans coulisse... Facade avant, impossible à isoler par l'extérieur car façade à rue à la limite du trottoir.
Par contre, on serait tenter d'isoler le pignon latéral par l'extérieur et la facade arrière par l'extérieur aussi. Quid au coin entre la facade avant et le pignon.
C'est toujours la meme chanson, il faut faire des compromis...
14/11/2008 Vieux  
 
  49 ans, Luxembourg
 
Citation:
Posté par Zebulon Voir le message
Merci à tous pour vos réponses! On dirait bien que j'ai ouvert un débat sur l'audit energetique!!!
Si je resume bien ce que j'ai lu dans les autres post à ce sujet, pour isoler ma toiture sans sous toiture, je devrai:
- poser un 1er isolant entre les chevrons en laissant une lame d'air entre celui-ci et les voliges. je pensai à l'isoconfort 35 en 60
- ensuite refaire un chevronage perpendiculaire au premier (isoconfort 35 en 120)
- couvrir le tout d'un pare vapeur
- et enfin visser des lattes de bois aux endroits où je visserai mes plaques de platre afin d'étanchéifier au maximum les trous dans le pare vapeur

Cela vous semble-t-il correct ou je n'ai absolument rien compris?

Belle journée!
Bonjour Zebulon,

Je suis un peu dans la même situation que toi, pas de sous-toiture, couverture en ardoises naturelles et planchette en dessous, chevron de +/- 6,5cm d'épaisseur avec espace en chevrons pas toujours identiques.

Ce qui va être fait pour isoler :
- placement de nouveaux chevrons (voliges ?) de 20cm d'épaisseur
- laine de roche de 20cm
- donc l'espace de 6cm des chevrons actuels ne sera pas utilisé il servira pour la circulation de l'air.

Reste à croiser les doigts qu'il n'y ai pas un infiltration d'eau. Mais pour le moment je n'ai aucune isolation, j'utilise environ 4500 L de mazout et j'ai pas les moyens de placer une sous-toiture pour le moment.

Bàt.
12/01/2011 Vieux  
  33 ans, Flandre
 
Je suis propriétaire d'une maison 3 facades.
la 3é façade est un pignon d'environ 60 m² avec uniquement 2 portes extérieures au rez.
Les murs sont en briques pleine d'une épaisseur totale de 30 cm et donnent tous dans des pieces à vivre.

Pensez vous qu'il soit judicieux de faire une isolation par l'extérieur pour ce mur uniquement ?
Comment faire la jonction avec les tuiles de rives ? Sachant que l'isolation fera au minimum 12cm. Quelle est la technique ?
Les murs de facades arrieres et avant comportent bcp de fênêtre... J'ai recu un devis pour placer 8cm de PUR avec crépis pour un montant de 17 000 €
ce qui est hors budget pour moi.

En bref est ce que cela vaut le coup d'isoler uniquement ce mur par l'extérieur ou mieux vaut ne rien faire ?
Merci !
19/01/2011 Vieux  
 
  50 ans, Liège
 
Isoler uniquement ce mur, n'est pas une abbération.
Peut-être que dans quelques temps vous ferez les 2 autres.
Pour la toiture, il faut la prolonger. Sauf si vous n'isolez pas le niveau du grenier, alors vous finissez sur le débordant isolé avec un zinc.
A lire également sur BricoZone...
audit énergétique Par nanael01 dans Divers, +101 25/04/2016
Audit energétique Par thecrack dans Solaire Photo Voltaïque, +14 31/08/2008
Audit Energetique? Par ktirou dans Finitions, +10 27/06/2008
audit énergétique maison sans chauffage Par hachel dans Lois, Règlements, Primes, +9 18/06/2008


Forum Isolation : Voir ce forum, Nouveautés, Actifs, Sans rép
Tout BricoZone : Page de garde, Dernieres 24h

Photos au hasard
Voir toutes nos photos


Pas encore membre de BricoZone ?!
Attention Pour participer, poser une Question ou Répondre : inscrivez vous !
Ceci vous permettra également de recevoir un email lors des réponses.
Mais même si vous ne voulez rien écrire : vous pourrez surveiller les forums et leurs nouveaux messages, et obtenir une vue rapide de tous les nouveaux messages depuis votre dernière visite !
Tout ceci est évidemment gratuit et rapide.

Visitez aussi : BricoZone France, nos Blogs. On aime Astel, JardiZone et InternetVista.
 
Connexion!
Identifiant
Mot de passe

Inscription - Oublié ?

PH

Annuaire Pro

FT Chassis

Spécialiste des châssis PVC, bois et aluminium, portes et volets roulants.


DECOCHALET

Vente et placement d'abris de jardin, carports, garages, pergolas, boxes pour chevaux, ...


Tendance Habitat

Entreprise générale du bâtiment


La Vidange Loiseau S.A.

Débouchage, placement, raccordement et réparation des égouts.

Ajoutez votre société