Isolation des Combles par le plancher (Partie 1)

( dans

» Gros Oeuvre » Isolation

)
Chercher:    

Isolation des Combles par le plancher (Partie 1)



26/10/2006 Vieux  
 
  42 ans, Hainaut
 
Allez quelques photos et un récit un peu plus poussé au fur et à mesure de l'avancement de travaux.

Maison: Ouvrière Ancienne, rénnovée partiellement en 1986 par le précédent propriétaire.

Date d'Achat: 2005

Matériel: Comme je suis un pro du bricolage (ça vous allez vite vous en rendre compte), j'utilise un superbe marteau permettant de retirer les clous et une scie sauteuse afin de débiter les planches pour les redescendre plus facilement vers le feu ouvert (vous allez aussi vous rendre compte que je suis un gros parresseux). Pour le reste, ce sont surtout les bras et les jambes qui trinquent (bon et moi à chaque pause).

Pour commencer, la partie la plus fastidieuse du boulot consiste à taper comme un fou afin de faire sauter le plancher. C'est sympa, surtout après une journée de boulot passée assis sur une chaise et que vous avez envie de vous défouler comme un dingue du marteau que je suis.



Remarquez bien le marteau siégeant tel un roi devant ses sujets dé(b)pités.



L'état du plancher ne laisse aucun doute, c'est un nid à petites bébètes, surtout des araignées mutantes qui font frémir madame Choc'.

Dans la malette noire, MIB'style, la scie sauteuse attendant son heure.



Pendant que monsieur Marteau travaille, j'en profite pour prendre quelques photos supplémentaires du travail qui m'attend... Rien qu'à voir ça je commence à être fatigué. Je reprendrais bien une petite bière, et sans poussière s'il vous plait.



Allez, encore quelques coups de marteau et la première moitié sera terminée.

Petit détail, aucune aération disponible dans ce grenier, et les pièces du bas sont déjà refaites. Doooonc, interdiction formelle d'ouvrir la porte et de faire de la poussière, sinon madame Choc' va me passer un savon (bien que vu la tonne de saleté que je me trimballe, ce ne serait pas de refus).

A Suivre...

Dernière modification par Choc 02/11/2006 à 20h54.
02/11/2006 Vieux  
 
  42 ans, Hainaut
 
Et nous voilà de retour (parce que madame Choc' a donné un coup de main pendant ses congés).

Donc, pour vous donner une idée de ce que ça donne sous le plancher une fois qu'il a été retiré, c'est un peu comme une vision d'Halloween, les chérubins qui vous quémandent des bonbons en moins.



Oui oui, vous ne révez pas, encore un peu on se croirait sur la lune (tiens y a des clous sur la lune ?).



Et vu que l'espace c'est plein de vide, mais surtout de poussière, on ne sera pas trop de trois pour faire le nettoyage façon vacuum. Alors tout le monde applaudit bien fort l'arrivée de notre super aspirateur que j'ai surnommé R2-D2.



Et là où R2-D2 (et madame Choc') passe, la poussière trépasse, laissant apercevoir les piti bitonios en bois servant à faire tenir le plafonnage (qui soit dit en passant ne sert à rien vu que le plafond de la pièce du bas est recouvert de bois).



Et voilà ce que ça donne après des dizaines d'heures d'affreuses souffrances (surtout pour nos poumons, heureusement que nous nous sommes entrainés depuis des années en respirant du goudron et de la nicotine à longueur de journées).



Et l'autre côté (oui je sais il reste encore quelques morceaux du plancher, ils disparaîtront bientôt, dès que la première partie de la plateforme sera posée).



Et maintenant quelques remarques:

- La prochaine fois prévoir autre chose que des sacs poubelles pour avaler toute cette saleté.
- Les aspirateurs comme R2-D2 ne coûtent presque rien (50€), par contre les sacs c'est une autre histoire. 17€90 pour 5 malheureux sacs de 15 litres. Vous aurez vite fait de réutiliser les sacs une fois pleins, mais ne vous leurrez pas, après trois réutilisations, ces sacs se déchirent comme par enchantement.
- On sait toujours quand ça commence... Car dans notre cas, nous avons découvert une poutrelle pourrie (bon ça doit encore être réparable), mais surtout ce qui nous inquiète le plus, c'est l'état de la poutre principale de soutainement du toit qui a elle aussi l'air d'être bien rongée). Toute une partie du mur latéral sans voisins a une grosse partie de ses briques qui s'effrite, vu qu'il s'agit du même côté que celui de la poutre, il y a fort à parier qu'un rezingage du toit à hauteur des cheminées, ainsi qu'un traitement du mur extérieur ne seront pas à exclure.
- La bonne nouvelle, c'est que nous avons découvert qu'il y avait déjà une isolation entre le premier et le grenier. Bah après tout, 20cm d'isolation en plus ça ne peut pas faire de mal, surtout en ce qui concerne l'isolation phonique.

Et comme dirait Gotlieb, "En ture vers de nouvelles avenroutes"...

à suivre...

Dernière modification par Choc 02/11/2006 à 21h41.
13/11/2006 Vieux  
 
  42 ans, Hainaut
 
Et nous revoilouuuu.

Pas évident de conjuguer bricolage et travail chez son employeur. Heureusement qu'on ne doit pas la construire la maison, parce qu'il nous faudrait sûrement plusieurs vies avant qu'elle ne soit terminée.

Mais revenons-en à nos moutons, ou plutôt aux saletés de bestioles xylophages et autres champignons mangeurs de bois.

Pour ce faire, pulvérisation d'un produit maousse-costo qui devrait se charger de ces bestioles.



Comme vous pouvez le constater sur la photo, il s'agit d'un bidon de 25L de produit, sans un bel emballage et sans explications sur comment il a été fabriqué dans le respect des traditions du moine shao-lin Khi-Puh Lhamor. Ceci influe peut-être aussi sur le prix, vu que ce bidon coûte moins cher que celui de 5L d'une marque bien connue.

Evidemment avec un tel produit, il vaut mieux prendre ses précautions, et donc mettre des gants (là ce sont des gants spéciaux résistants aux hydrocarbures et acides, j'ai préféré ne pas prendre de risque en essayant les gants de cuisine de madame Choc'. Pas qu'ils auraient fondus, mais je me serais sûrement bien fait tirer l'oreille, et sans en mettre, des gants).

Mais comme ça ne suffit pas, il faut aussi avoir l'air d'un con, tout droit sorti d'un reportage sur la troisième guerre mondiale, le regard "pété à l'ecsta'style" n'est pas obligatoire, mais de toute façon après une heure dans cette fournaise, vous aurez vite fait de prendre le même.



Et voilà donc ce que ça donne après traîtement.



Maintenant, on laisse mijoter quelques jours, et on va respirer l'air pur au bois (en ayant soin de retirer tout son packtage plutoniomesque, sans quoi vous aurez quelques explications à fournir au poste de police le plus proche).
13/11/2006 Vieux  
 
  42 ans, Hainaut
 
Après quelques jours de promenades au bois, on en a non seulement un peu marre, mais surtout, on se rend compte que la température estivale est repartie de l'autre côté de la planète.

Il serait peut-être temps de sortir sa petite laine... de verre et d'isoler le plancher.

Ca tombe bien, on avait justement quelques rouleaux dont on ne savait que faire.



Vu qu'il s'agit de mettre cette laine dans le plancher, les fameux films aluminium on s'en tape un peu. Le film papier sera dirigé vers le sol du grenier, histoire d'empêcher la chaleur du premier de s'enfuir par le plafond, surtout depuis que la poussière a été enlevée, je peux vous dire qu'on sent bien la différence.

Encore un détail, il s'agit ici de rouleaux d'un mètre vingt de large sur huit de long, épaisseur dix centimètres (pas besoin de plus, car si vous nous suivez depuis le début, vous savez qu'il y a déjà une couche d'isolant).

Les rouleaux de largeur spécifique (genre 35cm, ou 45cm) qu'on trouve habituellement dans le commerce, c'est très bien quand votre maison est neuve et répond au millimètre près aux prescriptions urbanistiques. Mais dans notre cas il s'agit d'un vieille bicoque, nous pouvons donc nous brosser pour des espacements de largeur identique partout.

Quelques outils seront donc indispensables :



Ah ben j'ai oublié de mettre le feutre sur la photo. Très utile, puisqu'il vous servira à poitilliationner sur votre rouleau pour la découpe (un conseil -merci Piet-, gardez le rouleau dans son emballage plastique pour la découpe, vous verrez ça vous évitera de vous battre avec de la barbe à papa piquante -la laine prenant plus ou moins 6x plus de volume une fois déroulée).

Vu que j'utilise ici de la laine de verre, les gants ainsi qu'un sweatshirt à manches longues seront plus que conseillés (sauf si vous aimez vous gratter pendant des semaines -ceux qui ont déjà fait la descente de la Lesse en kayak comprendront). Bien qu'on conseille aussi l'utilisation d'un masque, je n'en ai pas eu besoin, la laine utilisée ne faisant aucune poussière. Eviter aussi de vous frotter les yeux en cas de guili-guili, c'est difficile de résister, mais ne le faite pas, vous risqueriez de vous faire de très vilaines blessures et d'endommager vos yeux pour quelques temps (si pas définitivement). Portez donc des lunettes hermétiques.

Et voilà le résultats après quelques heures de travail (vraiment pas très fatiguant, si ce n'est pour le dos quand on arrive dans le bas du toit -et pour la tête quand vous oubliez que vous êtes dans le bas du toit).



On ne s'en lasse pas.



C'est maintenant que le plus amusant peut commencer, c'est à dire monter les 26 panneaux de 25Kg qui m'attendent encore au rez-de-chaussée.

Bah ce sera pour un autre jour ;)

A suivre...
13/11/2006 Vieux  

 
  41 ans, Liège
 
tiens, ou as tu acheté le pot de 25L de produit képabon pour les insekh ?
14/11/2006 Vieux  
 
  42 ans, Hainaut
 
En France, là où j'ai acheté tout les matériaux pour le grenier (Laine, agglo,...). En Belgique, rien que pour la laine j'en avais pour 600 euros.

Avec moitié moins en France, j'avais tout.

Et pour ne pas citer : http://www.sainthimat.fr/

Citation:
Posté par bzone Voir le message
tiens, ou as tu acheté le pot de 25L de produit képabon pour les insekh ?
14/11/2006 Vieux  

 
  49 ans, Liège
 
Ben ça alors !!
sur ton site, j'ai trouvé le catalogue "cuisines" --> Et dedans il y avait ça :
Images attachées
Type de fichier : jpg Image1.jpg (127,9 Ko, 527 affichages)
14/11/2006 Vieux  

 
  49 ans, Liège
 
L'armoire "numéro 6" est exactement ce qu'il nous faut pour ma porte de lave-vaisselle (http://www.bricozone.be/fr/je-cherch...sselle-69.html)

et avec l'armoire complète à 89 € on est trèèèèèèèèèèès loin du prix dont on parlait pour la porte seule !
J'en reviens pas !

Vive la France !

PS : bon, quand as-tu besoin d'un refill d'insecticide ?
14/11/2006 Vieux  
 
  42 ans, Hainaut
 
Ah ben pas tout de suite, là j'ai encore suffisamment de matériaux pour terminer ce qui doit l'être, le reste ce sera pour le printemps...

Citation:
Posté par Raclette Voir le message

PS : bon, quand as-tu besoin d'un refill d'insecticide ?
14/09/2007 Vieux  
 
  45 ans, Namur
 
Bonjours Choc,
Le printemps est passé!!!
Comment s'est terminé ton chantier.
J'ai bien aimé la partie 1
La suite S.T.P.
27/09/2007 Vieux  
 
  48 ans, Liège
 
bonsoir le site de sainthimat.fr a l'air bien mais comment agrandit on les images du folder je trouve pas le programme pour ouvrir et agrandir cette page quelqu'un aurait il une idée ??et pour raclette...comment as tu fait pour voir une porte pour ta cuisine ?Y A T IL UN CATALOGUE COMPLET?merci de vos réponses

Forum Isolation : Voir ce forum, Nouveautés, Actifs, Sans rép
Tout BricoZone : Page de garde, Dernieres 24h

Photos au hasard
Voir toutes nos photos


Pas encore membre de BricoZone ?!
Attention Pour participer, poser une Question ou Répondre : inscrivez vous !
Ceci vous permettra également de recevoir un email lors des réponses.
Mais même si vous ne voulez rien écrire : vous pourrez surveiller les forums et leurs nouveaux messages, et obtenir une vue rapide de tous les nouveaux messages depuis votre dernière visite !
Tout ceci est évidemment gratuit et rapide.

Visitez aussi : BricoZone France, nos Blogs. On aime Astel, JardiZone et InternetVista.
 
Connexion!
Identifiant
Mot de passe

Inscription - Oublié ?

PH

Annuaire Pro

FT Chassis

Spécialiste des châssis PVC, bois et aluminium, portes et volets roulants.


DECOCHALET

Vente et placement d'abris de jardin, carports, garages, pergolas, boxes pour chevaux, ...


Tendance Habitat

Entreprise générale du bâtiment


La Vidange Loiseau S.A.

Débouchage, placement, raccordement et réparation des égouts.

Ajoutez votre société