Isolation nouvelle construction...Que Choisir ?

( dans

» Gros Oeuvre » Isolation

)
Chercher:    

Isolation nouvelle construction...Que Choisir ?

- Page 2
Page 2 sur 3 Page precedente 1 2 3 Page suivante


03/03/2009 Vieux  
  53 ans, Hainaut
 
le prix par rapport à de la laine de verre du simple au double , si tu comptes le panneau de toit style steico, les caissons etc mais j'ai mis moi aussi du style ecolo...

le dephasage dépend très fortement de la densité du matériaux , de la laine de verre est pratiquement aussi résistante que de la fibre de bois si tu la prends en densité 50kg /m3 comme de la fibre de bois , ou de la cellulose mais à ce moment la laine de verre est plus chère que la laine de bois ou cellulose par exemple le bois bien qu'ayant un coefficient moyen déphase bien ,
exemple un bloc béton n'a pas un bon déphasage mais il peut emmagasiner pas mal de calorie pour le faire monter en température donc le comportement à la chaleur d'un corp est difficile d'estimer c'est un mélange de la quantité de calorie qu'il peut emmagasiné, de son épaisseur, de sa densité, de son lambda , de son coefficient mentionné plus haut
03/03/2009 Vieux  
 
  36 ans, Namur
 
donc la cellulose me semble un bon compromis : résistance thermique, capacité thermique, prix, écologie.
Le plus courant est de l'insufler?
densité 50-55kg/m³?
Si 80€ le m³, sur 20 cm d'épaisseur ca fait 16€ du m²
des données qui paraissent à côté de la plaque?
bon je me relis demain pq là suis sur off
mais ca me parrait acceptable comme prix non?

03/03/2009 Vieux  
  53 ans, Hainaut
 
oui plus les plaques ou le pare vapeur
03/03/2009 Vieux  
 
  36 ans, Namur
 
ah ben je viens d'avoir réunion avec mon architecte et il trouve l'idée de la cellulose bonne
Par contre pour l'épaisseur, il propose de se limiter à 18cm car épaisseur des chevrons ne permet pas plus, ou alors faut les doubler.
Je pense qu'on va les doubler, pour pas se limiter, ce serait trop bête.

Evidemment tout a un cout... bien que pour ca je ne le connais pas
03/03/2009 Vieux  
  53 ans, Hainaut
 
si tu dois doubler alors augmente plus pour mettre 24 car deux cm la différence en isolation n'est pas énorme.
03/03/2009 Vieux  
 
  36 ans, Namur
 
Je ne comptais pas m'arreter à 20cm...
Je pensais à 24cm
au delà, le gain d'isolation par rapport au cout supplémentaire n'est peut être pas si évident
03/03/2009 Vieux  
  Hainaut
 
Citation:
Posté par bobohill Voir le message
Je ne comptais pas m'arreter à 20cm...
Je pensais à 24cm
au delà, le gain d'isolation par rapport au cout supplémentaire n'est peut être pas si évident
Pour la cellulose, c'est au delà de 40 cm.. il y a encore de la marge...
03/03/2009 Vieux  
  52 ans, France
 
Attention, la ouate de cellulose a un coefficient lambda supérieur (donc une résistance thermique inférieur) à la laine de verre.
Je ne connais pas les règlementations Belges, mais si elles se rapprochent de celles de la France, il faut (selon la RT2005) une résistance minimum de 5,5, soit 20cm de laine de roche. Et la norme à venir (la RT2010) va nous imposer R=6,5 pour les toitures, soit 24 cm de laine de verre, soit 28 cm de ouate de cellulose.
Je suppose que la règlementation Belge va aller dans le même sens puisqu'il s'agit de l'engagement européen sur la réduction des gaz à effet de serre.
Prévoies donc tout de suite tes 28cm de ouate de cellulose
03/03/2009 Vieux  
 
  36 ans, Namur
 
okay je vais bien m'informer sur tout ca!
merci pour vos commentaires
mais chuis étonné que la résistance thermique soit moins bonne avec ouate de cellulose que laine de verre...
c'est pas ce que j'ai lu
03/03/2009 Vieux  
  52 ans, France
 
Oui, la ouate de cellulose est légèrement moins performante que les laines minérales (lambda =0,04 contre 0,034 pour les laines minérales)
03/03/2009 Vieux  
  Hainaut
 
Citation:
Posté par LaurentDu51 Voir le message
Oui, la ouate de cellulose est légèrement moins performante que les laines minérales (lambda =0,04 contre 0,034 pour les laines minérales)
Derniers coéficients annoncés par Isofloc: 0,035.. comme tous les matériaux, il y a des évolutions techniques..
03/03/2009 Vieux  
  52 ans, France
 
Effectivement. Dernier coeff annoncé par ISOVER pour son multimax 30 : lambda=0,03
03/03/2009 Vieux  
 
  36 ans, Namur
 
euuuuh pour pas s'emmeler les pinceaux :
Je savais que le coefficient lambda était légèrement supérieur pour la cellulose que les laines minérales.
C'est-à-dire la conductivité thermique, ou la propriété du matériau à transmettre la chaleur par conduction. C'est le facteur isolant du matériau, pour lequel tout le monde s'accorde à souligner l'importance.
En ce qui concerne la capacité thermique, c'est à dire l'aptitude du matériau à stocker la chaleur, exprimée en wh/m³K, il me semble qu'elle est moins souvent prise en compte.
Hors des matériaux avec une grande capacité thermique permettent d'éviter la surchauffe du batiment et donc contribuent grandement au confort d'été.

Mon souhait est de trouver un matériau qui allie ces 2 qualités.
Je pense que l'ouate de cellulose remplit bien ces 2 critères pour un prix qui ne crève pas les plafonds.
Dans une documentation que je pense fiable (Jean-Pierre Oliva), il est mentionné que l'ouate de cellulose densité 55kg/m³ a une capacité thermique de 33wh/m³K. Les laines minérales seulement 4 (et panneaux en fibres de bois 80, mais c'est chéro il me semble).

Voilà maintenant à chacun de faire son choix, je ne suis pas spécialiste mais j'essaie de m'informer au mieux.
Pour moi y a pas photo.
03/03/2009 Vieux  
  Hainaut
 
Citation:
Posté par bobohill Voir le message
euuuuh pour pas s'emmeler les pinceaux :
Je savais que le coefficient lambda était légèrement supérieur pour la cellulose que les laines minérales.
C'est-à-dire la conductivité thermique, ou la propriété du matériau à transmettre la chaleur par conduction. C'est le facteur isolant du matériau, pour lequel tout le monde s'accorde à souligner l'importance.
En ce qui concerne la capacité thermique, c'est à dire l'aptitude du matériau à stocker la chaleur, exprimée en wh/m³K, il me semble qu'elle est moins souvent prise en compte.
Hors des matériaux avec une grande capacité thermique permettent d'éviter la surchauffe du batiment et donc contribuent grandement au confort d'été.

Mon souhait est de trouver un matériau qui allie ces 2 qualités.
Je pense que l'ouate de cellulose remplit bien ces 2 critères pour un prix qui ne crève pas les plafonds.
Dans une documentation que je pense fiable (Jean-Pierre Oliva), il est mentionné que l'ouate de cellulose densité 55kg/m³ a une capacité thermique de 33wh/m³K. Les laines minérales seulement 4 (et panneaux en fibres de bois 80, mais c'est chéro il me semble).

Voilà maintenant à chacun de faire son choix, je ne suis pas spécialiste mais j'essaie de m'informer au mieux.
Pour moi y a pas photo.
C'est pourquoi on parle de déphasage.. au plus l'isolant sera dense, au plus il aura tendance à empêcher la chaleur de passer à travers rapidement.
Entre laine de verre et cellulose ou fibre de bois, il n'y a pas photo.. net avantage à la cellulose et/ou laine de bois..
PS: nous avons les mêmes références de lecture..
04/03/2009 Vieux  
  52 ans, France
 
Le déphasage est directement lié à l'inertie thermique, puisque c'est l'inertie thermique qui créé le déphasage.
Nota 1 : je ne faisait pas l'appologie de la laine de verre contre la ouate de cellulose, je prévenais seulement qu'il fallait prévoir une épaisseur légèrement plus importante.
Nota 2 : inutile de se poser la question de l'inertie thermique (et du déphasage) d'un isolant, car elle est ridicule par rapport à celle des matériaux pleins. Si quelqu'un souhaite apporter de l'inertie thermique dans sa maison, ce sera grace aux murs, plafond et plancher. Donc pas d'isolation par l'intérieur et cloisons en matériaux massifs (exit les cloison Gyproc pour l'inertie thermique)
04/03/2009 Vieux  
  53 ans, Hainaut
 
laurent tu as en partie raison et en partie tort ,

la rapidité qu'un matériaux laisse passer la chaleur va quand même avoir une incidence directe sur le fait de chauffer cette maison en été .
L'inertie dans une maison est principalement donnée par la dalle en béton du sol ou des hourdis d'étage, un mur intérieur même en bloc béton de 14cm sur 12m , il faut 3kwh pour le faire monter de 1° donc apporté de l'inertie avec les murs en argex ou brique alvéolée me semble plutôt utopiste . Toutes les analyses que j'ai lue jusque maintenant sur le déphasage, la capacité thermique ou sur l'inertie me semble ne pas couvrir l'essentiel , je m'explique , on tient compte toujours dans les études d'une journée de 24h et non pas de cinq à six jours de chaleur voire plus si on est dans le sud de la france , car en fait l'important ce n'est pas le comportement d'un mur, d'une maison ou d'un toit sur 24h qu'il ferait chaud mais plutôt savoir comment la maison va se comporter au bout de 3j de canicule ., est-ce que à ce moment le mur qui a absorbé ses kwh le premier jour, qui ne refroidira pas assez la nuit , va le second jour résister moins bien et ainsi de suite les jours suivants , les seuls qui ont réussi à long terme à jongler avec cela pour moi ce sont les maisons à moitié entérée mais les autres vaut-il mieux des murs en ytong, en brique, en argex, en béton , en bois , avec du polyuretane, de la laine de bois, de la cellulose , je n'ai pas la moindre idée ....
04/03/2009 Vieux  
  52 ans, France
 
Marc,

Les phénomènes d'inertie thermique, qui regroupent tous les phénomènes dont tu parles, puisqu'il s'agit de la vitesse d'absorbtion et de restitution des calories par les matériaux, ne se déroulent pas sur une journée, ni même sur une semaine. Ce sont des phénomènes qui se déroulent sur une saison, emmagasinant la chaleur lors des saisons chaudes et la restituant lors des saisons froides.
Les matériaux ayant une bonne inertie thermique sont la pierre, le béton, le platre, la terre cuite. D'ou ce que je disais précédement, ce sont les murs, les sols et les dalles qui procurent l'inertie thermique.
L'idéal étant des maisons avec des murs massifs (blocs béton ou briques alvéolées) isolées par l'extérieur, comme vous le faites en Belgique et comme nous devrions le faire en France si nous étions plus intelligents.
Normalement, le ytong, en tant que matériaux isolant, a une très mauvaise inertie thermique.
Maintenant, c'est une question de choix : une maison qui a une forte inertie thermique est plus confortable (surtout en été), par contre elle est plus longue à faire monter en température. Pour ceux qui aiment bien avoir un petit coup de cahud en rentrant le soir en hiver, il vaut mieux une maison avec des murs isolants qui monte vite en température, mais qui sera moins confortable lors des saisons intermédiaires et en été. C'est une question de choix de confort.
05/03/2009 Vieux  
 
  36 ans, Namur
 
Je trouve la discussion intéressante.
Dans mon cas, avec chauffage sol, il vaut mieux une forte inertie car on ne "donne pas un petit" coup de chaud", puisque c'est toute la dalle qui chauffe et qu'on essaie de garder une t° la plus cosntante possible (chauffer la nuit pour restituer la chaleur le jour, si j'ai bien compris le système).
mais j'avoue que j'ai du mal à te suivre quand tu parles de "phénomènes d'inertie thermique saisonniers".
Je vois pas comment ton mur emmagasine la chaleur pdt 1 saison pour la restituer qq mois plus tard!
ou je t'ai mal compris.
Au mieux, on peut espérer un déphasage de 12jours, en utilisant que des matériaux lourds (planchers et parous verticales) et en ayant donc une inertie forte.
05/03/2009 Vieux  
  52 ans, France
 
Je ne parle pas de saisonnier, mais de saisons.
En fait ton mur emmagasine de la chaleur (et donc chauffe) lorsque sa température est inférieure à la température ambiante et restitue de la chaleur (et donc refroidit) lorsque sa température est supérieure à la température ambiante.
Donc, durant les saisons chaudes, ton mur emmagasine de la chaleur (c'est pour cela qu'une maison ayant une bonne inertie thermique reste fraiche en été) qu'il restitue durant les saisons froides (c'est pour cela qu'une maison ayant une bonne inertie thermique n'a "pas besoin" d'être chauffée durant les saisons intermédiaires : automne et printemps).
De plus, les matériaux rayonnent et le corps humain est très sensible au rayonnement (exemple : il fait chaud, il y a du soleil, tu es torse nu, tu as chaud. Un nuage passe et tu as la sensation d'un refroidissement alors que la température n'a pas bougée, mais tu ne ressents plus les rayonnements du soleil). C'est pour cela que les chauffage rayonnants (chauffage par le sol par exemple) donnenet une sensation de confort plus importante à température égale, voire même inférieure.
Par contre, une maison à forte inertie thermique sera plus longue à monter en température l'hiver (les mataériaux "pompent" de la chaleur). Il ne faut donc pas la laisser descendre en température.
05/03/2009 Vieux  
 
  36 ans, Namur
 
là je te suis maintenant
Page 2 sur 3 Page precedente 1 2 3 Page suivante


A lire également sur BricoZone...
nouvelle chaudière .....que choisir ..... Par GABRIELVDW dans Gros Oeuvre, +8 02/03/2013
Isolation sur nouvelle construction Par Babou117 dans Isolation, +17 14/03/2012
Isolation pour nouvelle construction. Par GuiGui dans Isolation, +24 26/05/2008
Quel système choisir pour une nouvelle construction ? Par fraginfo dans Domotique, +1 15/08/2007
Isolation faux plafond...que choisir??? Par Rabbi_jacob dans Isolation, +7 20/07/2007


Forum Isolation : Voir ce forum, Nouveautés, Actifs, Sans rép
Tout BricoZone : Page de garde, Dernieres 24h

Photos au hasard
Voir toutes nos photos


Pas encore membre de BricoZone ?!
Attention Pour participer, poser une Question ou Répondre : inscrivez vous !
Ceci vous permettra également de recevoir un email lors des réponses.
Mais même si vous ne voulez rien écrire : vous pourrez surveiller les forums et leurs nouveaux messages, et obtenir une vue rapide de tous les nouveaux messages depuis votre dernière visite !
Tout ceci est évidemment gratuit et rapide.

Visitez aussi : BricoZone France, nos Blogs. On aime Astel, JardiZone et InternetVista.
 
Connexion!
Identifiant
Mot de passe

Inscription - Oublié ?

PH

Annuaire Pro

Tendance Habitat

Entreprise générale du bâtiment


La Vidange Loiseau S.A.

Débouchage, placement, raccordement et réparation des égouts.


Maisons Gabriel

Maisons Gabriel SA est une entreprise générale de constructions.


Maisons Blavier s.a.

Blavier construit des maisons clé-sur-porte en mettant l’accent sur l'accompagnement et le budget

Ajoutez votre société