Nouvelle construction, problème isolation :-(

( dans

» Gros Oeuvre » Isolation

)
Chercher:    

Nouvelle construction, problème isolation :-(

- Page 3
Page 3 sur 6 Page precedente 12 3 45 Page suivante Dernière page - Résultats 101 à 120 sur 120


13/11/2011 Vieux  
 
  40 ans, Flandre
 
je viens de voir cela, désolé mais c'est plus grâve que je pensais.
La solution: un huissier et un avocat car je ne vois pas comment sortir de là sans tout démolir et recommencer, l'injection sera inefficasse dans ce cas de figure, il faut tout casser mais voyez cela avec votre architecte.
13/11/2011 Vieux  
 
  36 ans, Liège
 
Bzone, je comprend parfaitement la detresse du maître de l'ouvrage et sur base des photos, les malfaçons sont évidentes dans ce cas.

Et rassure toi, je ne me sens pas du tout agressé. Je tenais simplement à remettre certaines choses au point par rapport au rôle et pouvoir réels de l'architecte.

-un architecte ne peut pas renvoyer un entrepreneur (il n'existe pas de lien contractuel direct)
-un architecte ne peut pas empêcher le maître de l'ouvrage de payer des acomptes sur une partie des travaux.
-un architecte ne peut pas refuser de travailler avec les entrepreneurs choisi par le maître de l'ouvrage (même si il est confronté à des problèmes sur d'autres chantiers avec cet entrepreneur)

-l'architecte doit surveillé la bonne mise en oeuvre de matériau.
-l'architecte doit rédiger des rapports de chantier suivant ses constations lors de visites régulières sur chantier.
-l'architecte doit s'assurer de la conformité de la construction avec les plans autorisés par le permis.

-l'architecte peut demander l'intervenetion des autorités pour arrêter le chantier si il y a des modifications par rapport au permis ou si il existe un risque pour les personnes.
-l'architecte peut également suspendre ou mettre un terme à sa mission si le maître de l'ouvrage ne respecte pas la convention entre architecte et maître de l'ouvrage.
Dans ce cas, les autorités compétentes doivent faire arrêter le chantier en attendant qu'un accord soit trouvé avec l'architecte ou en attendant qu'un nouvel architecte soit désigné.

Voilà, c'est fort résumé, mais c'est approximativement ce que prévoit la loi en Belgique.

Alors oui, l'architecte est limité par la loi dans ces possibilités d'actions contre un entrepreneur malveillant. C'est d'autant plus le cas lorsque des acomptes ont été versés avant le début du chantier.
13/11/2011 Vieux  
  35 ans, Namur
 
bZone, je partage ton analyse malgré mon "égarement"... Au départ, mon sujet avait pour but de connaître votre avis sur la solution envisagée par le bureau d'expertise et mon architecte face à mon problème. Donc, est-ce qu'une isolation de 50 mm collée sur les murs intérieurs pouvaient être une solution face à ce "carnage".

Et j'espère, tout de même, que tout mon batîment n'est pas dans le même état que les photos que je vous ai montrées. Je suis persuadé qu'il y'a bcp de zones d'ombre mais j'espère quand même qu'il y'a des endroits de ma maison isolés normalement.

Donc soit, j'attends que l'installation chauffage soit installée et je fais une thermographie ou j'agis de l'intérieur tds avant que l'électricien, chauffagiste, plafonneur travaillent sur le chantier.

Idéalement, il faut tout arracher et tout recommencer mais je sais que mon entrepreneur tombera en faillite entre temps, il me l'a bien fait comprendre à deux reprises. Une fois au téléphone et l'autre fois, devant l'architecte et l'expert.

Dernière modification par Fat_be 13/11/2011 à 14h11.
13/11/2011 Vieux  

 
  41 ans, Liège
 
Merci benlan...

Avez vous des conseils pour pouvoir se prémunir d'entrepreneurs qui se révèleraient incompétents ou sales en cours de mission ?
Comment "segmenter" les missions pour pouvoir vérifier et "discontinuer" le travail de tel ou tel ?
13/11/2011 Vieux  
  35 ans, Namur
 
Concernant l'entrepreneur que j'ai choisi, il m'a pris toute une après-midi et m'a fait visiter les chantiers qu'il avait réalisés. Très sincèrement et a posteriori, à part une maison avec un rejointoyage horrible et je lui ai indiqué. Tout le reste me semblait nickel.

Je ne sais pas pour quelle raison il s'est complètement désengagé dans ma construction. Il n'est jamais venu voir ces ouvriers travailler. Il n'a fait que changer d'équipes de maçons. J'ai eu très sincèrement entre 25 et 30 maçons différents dans mon batîment, je pense que ce n'est qu'une question d'intégrité. Certaines personnes ne peuvent que travailler avec soin et de manière méticuleuse. D'autres sont "je m'enfoutiste" et considère leurs clients comme des vaches à lait.

Nous aurions dû prendre plus de précautions et peut-être prendre le temps de trouver un entrepreneur conseillé par quelqu'un. L'architecte lui-même nous avait conseillé un entrepreneur qui travaillait très bien mais qui n'était pas libre avant 8 mois. Il aurait certainement été plus judicieux de patienter...

Dernière modification par Fat_be 13/11/2011 à 14h19.
13/11/2011 Vieux  
 
  36 ans, Liège
 
Citation:
Posté par bZone Voir le message
Merci benlan...

Avez vous des conseils pour pouvoir se prémunir d'entrepreneurs qui se révèleraient incompétents ou sale en cours de mission.
Comment "segmenter" les missions pour pouvoir verifier et "discontinuer" le travail de tel ou tel ?
Mon premier conseil est de travailler avec des entrepreneurs qui ne demande pas d'acomptes. On prévoit un échelonnement suivant l'état d'avancement vérifié par l'architecte. Lorsqu'une étape est faite convenablement, l'architecte confirme et le maître d'ouvrage paie.

-Ca prouve que l'entrepreneur a les reins suffisament solide pour avancer une étape du chantier.
-Ca permet de garder une certaines pressions en cas de malfaçons.

deuxième conseil, ne pas laisser trainer les choses sur base de chantage.

troisième conseil, prévoir contractuellement des indemnités de retards en cas de défaillances de l'entrepreneur afin d'éviter le chantage du type, si vous me faite recommencer ça, je fais trainer votre chantier.

On pourrait allez plus loin en exigeant que l'entrepreneur souscrive a une assurance...
En prévoyant des montants cautionnés pendant la durée du chantier... Mais là, ça devient beaucoup plus difficile à négocier.
13/11/2011 Vieux  

 
  41 ans, Liège
 
les clauses et conditions dont vous parlez, vous les voyez régulièrement ?
Ou est-ce plutot rare ?

Encore une fois je n'ai jamais rien fait construire, donc autant j'ai un avis sur beaucoup de choses en renovation, autant ici je suis d'une ignorance crasse
13/11/2011 Vieux  
 
  34 ans, Namur
 
Etant entrepreneur, nous demandons toujours une facture d'acompte, qui equivaut a la valeur des matériaux présents sur le chantier. Mais la facture totale n'intervient qu'une fois le chantier terminé. Ca devrait être comme ça pour tout les corps de métier je trouve.
13/11/2011 Vieux  
 
  36 ans, Liège
 
Citation:
Posté par Gerard I. Voir le message
Etant entrepreneur, nous demandons toujours une facture d'acompte, qui equivaut a la valeur des matériaux présents sur le chantier. Mais la facture totale n'intervient qu'une fois le chantier terminé. Ca devrait être comme ça pour tout les corps de métier je trouve.
Je comprends votre position, mais je déconseillerai à un client de prendre un entrepreneur qui réclame un acompte pour les matériaux.

-d'abord, les matériaux reste la propriété de l'entrepreneur tant qu'ils ne sont pas mis en oeuvre. Donc, en cas de faillite le curateur peut venir saisir les matériaux livré sur le chantier pour les vendre au plus offrant.
-ensuite, le fait de payer un acompte équivalent au prix d'achat de matériaux n'est pas rassurant quant à la capacité de recommencer le travail si des malfaçons sont constatées.

D'un autre côtés, je tiens à ce que les entrepreneurs soit payer pour les travaux effectués. Et pour m'assurer que les factures de l'entrepreneur soit bien honorées lorsque les travaux sont exécutés correctement.
Je peux toujours menacer de suspendre ma mission si le maître de l'ouvrage ne répond pas à ces obligations de paiements envers l'entrepreneur.

Il est possible de prévoir plus de tranche d'avancement pour limiter les avances de l'entrepreneur.
13/11/2011 Vieux  
 
  36 ans, Liège
 
Citation:
Posté par bZone Voir le message
les clauses et conditions dont vous parlez, vous les voyez régulièrement ?
Ou est-ce plutot rare ?

Encore une fois je n'ai jamais rien fait construire, donc autant j'ai un avis sur beaucoup de choses en renovation, autant ici je suis d'une ignorance crasse
Je connais un certains nombres d'entrepreneur qui acceptent aisément les conditions auxquelles je fais référence (en dehors du cautionnement et de l'obligation d'assurance). Ils ne sont généralement pas les moins, mais ils sont aussi souvent loin d'être les plus chers.

Tout cela se négocie, le plus important est que les choses sont clairements mises au points dès le départ.
Ce type de clauses peut être prévue aussi bien en rénovation que pour la construction neuve. Mais il est évident qu'il faut les imposer à l'entrepreneur.
13/11/2011 Vieux  

 
  41 ans, Liège
 
ben voilà un point ou l'architecte peut aider
13/11/2011 Vieux  
 
  39 ans, Brabant Wallon
 
Fat_be, pour en revenir au fond, gardez courage.
Hormis quelques photos (qui sont en effet assez édifiantes), nous n'avons pas vu grand chose. Ca ne veut pas dire que toute votre maison est bonne pour la poubelle. Certains problèmes peuvent sans doutes être réglés, d'autres seront plus difficiles.
Je suppose que certains parement partent en sifflet par rapport au bloc intérieur ou alors qu'il y a des hors applombs (ce qui est plus embetant) vu qu'on voit que la coulisse se ressert ? La solution serait effectivement d'injecter là ou c'est possible. Ou alors de laisser ca comme ca (5cm, ce n'est pas 8cm, mais ca correspond tout de même a ce qu'on faisait encore il y a quelques années).
Tres loin de moi de cautionner ce que votre ahuri d'entrepreneur a pu faire comme malfaçons, mais il faut régler un problème et puis l'autre.
Prenez conseil auprès d'un avocat spécialisé. A lui de vous dire si ca vaut la peine de poursuivre plus loin les actions ou si, comme vous le dites, laissez passer pour vous concentrer sur les finitions et espérer vivre dans votre maison rapidement. Seule une expertise complète et un conseil d'avocat pourront vous guider.
Tout le monde vous conseille ici de procéder en justice, mais malheureusement en belgique ce n'est pas toujours la meilleure solution (cout, fatigue morale, durée, ...).
De toute façon, faites vous conseiller par des pros.
13/11/2011 Vieux  
  Namur
 
Une personne comme moi, qui n'a jamais fait construire et qui n'y connait rien en construction, ose espérer que, même si l'architecte est limité dans ses moyens d'action , il saura donner des conseils sur ce qu'il vaut mieux faire ou pas.
Certes, il n'a pas le droit de faire arrêter un chantier (sauf conditions exceptionnelles) mais il peut suggérer à ces clients de ne rien payer tant que les modifications demandées n'ont pas été faites...
Après, libres à eux d'en ternir compte ou pas.

C'est dans ce sens-là que travaille Benlan et j'espère que c'est le cas de 99,99% des archis
13/11/2011 Vieux  
  39 ans, Hainaut
 
J'ai une questions très conne, mais si on "perce" le rejointoyage tous les 50 Cm, y a pas moyen de souffler quelque chose ?

Aussi, j'ai vu une technique en Amérique qui consiste à couler du ciment très liquide entre des briques en isomo (j'ai vu çà aussi au salon passive house à Tour et Taxis), y aurait pas moyen de trouver un truc équivalent et assez liquide pour boucher tous les trous en le coulant pas le haut des murs ? (Bon, c'est assez crado, j'avoue...)

Pour Fat_Be, avez vous déjà demandé à un autre entrepreneur un devis pour tirer le parement ?
Pour ma maison, le parement m'a coûté 35000 euros, j'imagine que vous n'avez pas les 200k€ à mettre à terre, au contraire...
Procédez par ordre. Stoppez la contagion, staibilisez votre chantier, que plus rien ne change, et voyez ce qu'il y a moyen de faire...

Si vous devez rajouter 50000€, je sais que ca fait mal, mais faites le... C'est toujours mieux que d'en perdre 250000 !

Tout n'est pas perdu, cassez le contrat avec cet entrepreneur à la c... et voyez ce que vous pouvez faire avec un autre (sur ce forum ? Quelqu'un peut conseiller Fat_Be en Off sur Namur ? )
13/11/2011 Vieux  
 
  43 ans, Brabant Wallon
 
Citation:
Posté par cradoc Voir le message
La solution serait effectivement d'injecter là ou c'est possible. Ou alors de laisser ca comme ca (5cm, ce n'est pas 8cm, mais ca correspond tout de même a ce qu'on faisait encore il y a quelques années). .


Sauf que 5 cm posés comme ils le sont ici, c'est pareil que rien ! Enfin, non, rien serait mieux !
13/11/2011 Vieux  
  46 ans, Hainaut
 
Citation:
Posté par Gerard I. Voir le message
Etant entrepreneur, nous demandons toujours une facture d'acompte, qui equivaut a la valeur des matériaux présents sur le chantier. Mais la facture totale n'intervient qu'une fois le chantier terminé. Ca devrait être comme ça pour tout les corps de métier je trouve.
Jamais je ne paye à l'avance. Comme le dit benlan, tant que ce n'est pas posé, le bien ne m'appartient pas
13/11/2011 Vieux  
 
  31 ans, Namur
 
Citation:
Ce qui est encore plus scandaleux c'est que l'entreprise qui a construit ma maison (que je ne citerai pas) fasse partie d'une liste PDF de la Région Wallone qui conseille les entreprises avec lesquelles on construit vert...
Pour ce sujet, contacter la RW pour les prévenir que sur leur liste "verte" se trouve un entrepreneur véreux qui n'a rien de "vert" (photos à l'appui).
Le retirer de cette liste empêchera que cela se reproduise!
Et n'y a t il pas moyen de "jouer" la dessus avec l'entrepreneur!? Je vais vous faire enlever de la liste de la RW, qui est tout de même une "pub" pour eux je suppose!
13/11/2011 Vieux  
  46 ans, Hainaut
 
désolé mais la pub à la rw s'achète avec une bière
13/11/2011 Vieux  

 
  41 ans, Liège
 
tout comme de figurer dans la liste des produbatiment.be via la conf constr...
13/11/2011 Vieux  
 
  43 ans, Brabant Wallon
 
Citation:
Posté par boubanstik Voir le message
Jamais je ne paye à l'avance. Comme le dit benlan, tant que ce n'est pas posé, le bien ne m'appartient pas


L'acompte est souvent sujet à discussion.

Soyons clair, il est impensable pour un petit entrepreneur de travailler sans acompte.

Financer les matériaux représente une immobilisation de liquidité considérables. D'autant plus que les fournisseurs sont de plus en plus pressés d'être payés.

30 % d'acompte me semble logique. Et souvent ces 30% ne couvrent pas la totalité des matériaux.
Page 3 sur 6 Page precedente 12 3 45 Page suivante Dernière page - Résultats 101 à 120 sur 120


A lire également sur BricoZone...
Isolation phonique nouvelle construction Par Ghost14 dans Construction, +5 16/03/2016
nouvelle construction ...isolation Par danield dans Isolation, +30 20/10/2011
Problème d'humidité dans nouvelle construction. Comment réagir? Par newMember dans Gros Oeuvre, +3 24/11/2009
Isolation toiture nouvelle construction Par mitchlili dans Isolation, +20 09/10/2009
Problème sur plafonnage nouvelle construction Par David D'herde dans Construction, +7 10/03/2009


Forum Isolation : Voir ce forum, Nouveautés, Actifs, Sans rép
Tout BricoZone : Page de garde, Dernieres 24h

Photos au hasard
Voir toutes nos photos


Pas encore membre de BricoZone ?!
Attention Pour participer, poser une Question ou Répondre : inscrivez vous !
Ceci vous permettra également de recevoir un email lors des réponses.
Mais même si vous ne voulez rien écrire : vous pourrez surveiller les forums et leurs nouveaux messages, et obtenir une vue rapide de tous les nouveaux messages depuis votre dernière visite !
Tout ceci est évidemment gratuit et rapide.

Visitez aussi : BricoZone France, nos Blogs. On aime Astel, JardiZone et InternetVista.
 
Connexion!
Identifiant
Mot de passe

Inscription - Oublié ?

PH

Annuaire Pro

FT Chassis

Spécialiste des châssis PVC, bois et aluminium, portes et volets roulants.


DECOCHALET

Vente et placement d'abris de jardin, carports, garages, pergolas, boxes pour chevaux, ...


Tendance Habitat

Entreprise générale du bâtiment


La Vidange Loiseau S.A.

Débouchage, placement, raccordement et réparation des égouts.

Ajoutez votre société