quelle epaisseur de laine de verre

( dans

» Gros Oeuvre » Isolation

)
Chercher:    

quelle epaisseur de laine de verre



22/08/2007 Vieux  
noel88
 
 
bonjour ,pendant mes mes vacances,je veux isoler ma toiture neuve,quelle epaisseur pour etre dans les normes
tuile terre cuite
chevron 8 cm
solive 20cm
sous la toiture je realise une piece habitable( chambre )
merci d'avance aujourd'huy pluie
22/08/2007 Vieux  
 
  65 ans, Hainaut
 
minium 120.. du 150mm c'est l'idéal

Vous devrez faire un lattage .. car 8 cm de chevron c pas assez ..

Dernière modification par Nono 22/08/2007 à 08h18.
22/08/2007 Vieux  
 
  43 ans, Namur
 
J'ai mis du 14cm en laine de roche (quelques photos). Mais de fait, pour vous, va falloir relater. J'ai eu la chance d'avoir des chevrons de 15

Pq pas travailler en 2 couches, une sans pare-vapeur sur les chevrons actuels et une seconde sur le nouveau lattage ?

Voir même en profiter pour mettre deux matériaux différents et/ou terminer par un matériau isolant et décoratif ?

Simples suggestions ... mais autant se renseigner

---------------- Now playing: Led Zeppelin - Friends via FoxyTunes
06/10/2007 Vieux  
  61 ans, France
 
Bonjour,
tout cela me parait trés insuffisant en épaisseur. Quand on fait du neuf, qu'on est jeune et qu'on fait cela pour durer, il faut prévoir plus isolant et aussi avec des matériaux plus sains .
Plus isolant parce qu'on sait que l'énergie sera plus rare, l'investissement sur l'isolant est de toute façon rentable, viser R ≥ 6 m2°K /W en toiture
Plus sains parce que la laine de verre, même si les avis divergent, c'est de toute façon une vacherie à mettre en oeuvre et sa pérennité est douteuse.
jérôme soissons, arch, dunkerque
06/10/2007 Vieux  
 
  69 ans, Namur
 
Pour Noel88, attention à ne pas oublier la sous toiture. Mon couvreur utilise la sous-toiture Klober et cela donne d'excellents résultats.
Pour une fois, je ne suis pas 100% d'accord avec Soissons. La laine de verre ou de roche en 15 cm d'épaisseur donne le meilleur résultat actuellement, tenant du rapport qualité/prix. Pourquoi ? parce que plusieurs matériaux ont des propriétés isolantes supérieures, mais sont de type rigide. Or, pour isoler correctement, il faut absolument empêcher tout pont thermique. Si vous mettez un isolant rigide plus efficace, mais plus cher, dans une structure rigide, qui n'est pas taillée au millimètre près, il y aura forcément des vides, imperceptibles, mais pas isolés du tout et il y aura création de mini ponts thermiques, siouvent en grande quantité. L'avantage de la laine de roche, en plus de son prix, c'est sa souplesse. Avec une sous-toiture de type Klober (produit aux normes DIN : industrie allemande), l'isolant peut être placé contre la sous-toiture. Il suffit de bien "bourrer" de laine de verre et il n'y a plus de mini ponts thermiques.
Je suis très souvent d'accord avec notre collègue Soissons, mais quand le budget est serré, on a beau dire: ceci ou cela sera mieux, il faut pouvoir le payer.
Il faut tenir compte que cette rubrique est surtout fréquentée par ges gens qui cherchent des solutions pas trop onéreuses, pour les mettre en oeuvre eux-mêmes.
Souvent des matériaux de plus haut niveau nécessitent une mise en oeuvre professionnelle, qui n'est pas toujours accessble à tout un chacun.
Mais, à part cette petite remarque pratique, bravo pour les conseils d'un vrai pro qui met ses connaissances gratuitement au service des autres.
07/10/2007 Vieux  
  61 ans, France
 
Merci, cher Monsieur Intégre (collègue?) pour vos encouragements.
Pour l'isolation, je propose actuellement dans mes projets de maison individuelle, de travailler en deux couches de laine de bois ( 2x 120mm, voire 2x 140mm) une couche pouvant se plaçer entre les chevrons, l'autre couche se situant sous la première couche, en continu, gommant ainsi les ponts thermiques (relatifs) constitués par les chevrons.
La laine de bois est plus rigide et plus stable dans le temps que les laines de verre et de roche, avec des fibres moins toxiques et une inertie plus grande.
Je pense que l'on doit faire l'effort d'isoler correctement d'emblée quant on s'attaque à cet ouvrage, c'est vraiment l'investissement intelligent aujourd'hui dans le domaine du logement: on ne refait quasiment jamais une isolation de toiture, autant la faire de manière à anticiper sur les prochains drames énergétiques.
Ca génère des économies sur les notes de chauffage et ça valorise le bâtiment (n'est-on pas obligé de fournir un bilan énergétique de la maison quand on la vend en Belgique ?) Une maison qui consomme peu vaut et vaudra plus cher que sa concurrente moins performante.
Donc aucune hésitation sur ce domaine. A fortiori quand on peut poser soi-même l'isolation: le facteur main d'oeuvre est absorbé. C'est l'avantage des bricoleurs, qui en plus poseront avec beaucoup de soin...
Donc, isolez fortement, ventilez aussi, c'est trés important, et à bon escient...(rien n'est plus destructeur qu'une condensation mal placée...)
retroussez vos manches, les gars et bon dimanche à tous
jérôme soissons, arch
16/10/2007 Vieux  
  46 ans, France
 
Bonjour

Je rénove actuellement ma maison, et je n'y connais pas grand chose. Je pensais isoler les combles du grenier qui va être aménagé en fibre de bois car je crois que c'est l'isolant le plus performant en hiver et été.
Mais je me demande si cettte isolation est possible car le toit de la maison est déjà posé (vieille maison) et l'isolant viendrait directement sous la volige. Est-ce possible ? Quid du pare-pluie et frein vapeur ?
Il n'est pas possible de mettre 1 pare pluie donc faut-il mettre quand même un frain vapeur ?
Dans ces conditions un autre isolant est-il mieux ?

Soissons explique la manière dont j'envisageais de faire l'isolation mais plutôt en 2 x 100mm (pour nbe pas perdre trop de place...)

Merci de votre aide

Stéphanie
16/10/2007 Vieux  
  61 ans, France
 
Il est déconseillé de venir au contact avec la volige, celle-ci doit être ventilée. A-fortiori si vous ne mettez pas de pare-pluie.
Le pare vapeur se met du côté intérieur de la toiture pour arrêter la vapeur d'eau qui provient de l'intérieur de la maison et qui risque de se condenser dans l'épaisseur de l'isolant en se dirigeant vers l'extérieur et en allant vers une température de plus en plus froide ( ce qu'on appelle le point de rosée) Si vous utilisez une isolation hydrophile ( type laine de verre) et que votre pare vapeur n'est que moyennement efficace, ce qui est le cas de la plupart des maisons construites ces dernières années en France, votre isolation va s'imbiber de l'eau de condensation, perdre son caractère isolant, etc.
je sais pas si ça répond à votre question.
Jérôme Soissons, architecte dunkerque
17/10/2007 Vieux  
  46 ans, France
 
Merci Soissons pour votre réponse rapide.
Mais que faut-il alors faire ? Faut-il mettre tout de même un pare vapeur, et pourquoi dites-vous que celui-ci serait moyennement efficace ?

S'il est déconseillé de venir directement sur la volige, il faut donc laisser une lame d'air en posant des liteaux sur les chevrons ? et ne placer l'isolant qu'à 15 ou 20mm de la volige ?
Je suis pour le moment plus encline à isoler en fibre de bois ou ouate de cellulose qu'en laine de verre ou de roche, mais peut-être pensez-vous que cela est mieux ?

Merci
17/10/2007 Vieux  
  61 ans, France
 
Il faut mettre un pare vapeur, dans tous les cas; le mettre en place en dessous de l'isolant, et bien le poser pour qu'il soit rééllement efficace. C'est à dire qu'il faut bien veiller à sa continuité. S'il est perforé quelque part, il y a alors risque de condensation derrière. C'est ce que je voulais dire quand j'écrivais que beaucoup de maisons sont munies de pare vapeur moyennement efficaces et donc sinistrogènes.
ceci est donc mis pour éviter l'humidité en provenance de l'intérieur de la maison.

Pour ce qui concerne l'humidité en provenance de l'extérieur de la maison, puisque vous n'avez pas de pare-pluie, et qu'il y a de ce fait risque de pénétration d'eau en cas de pluie fouettante, en cas de fine neige poudreuse, ou en cas de fuite de toiture, il faut vour prémunir du risque de pourrissement du bois en ventilant correctement l'espace en sous face de la tuile. Le pourrissement est accéléré lorsqu'il y a à la fois humidité, confinement et obscurité.
Pour bien ventiler, créer les entrées d'air sous la gouttière et les sorties d'air en faîtière (on fait des tuiles faitières ventilées par pose à sec) et en laissant l'air circuler dans un vide suffisant (30 mm)
Si votre volige est correctement ventilée sur le dessus vous ne risquez pas grand-chose à ce qu'il y ait un contact avec votre laine de bois, dès lors que vous supprimez le risque d'une humidification de votre isolant par l'autre côté en ayant fait correctement votre pare-vapeur.
Si votre volige n'est pas correctement ventilée sur le dessus, il faut le faire par le dessous en réservant un espace suffisant entre l'isolant et la volige.

Pour votre dernière question, je n'ai pas encore lu qu'il y ait un risque de fibre nocive pour la laine de bois, ce qui n'est pas le cas de la laine de verre ou laine de roche...
18/10/2007 Vieux  
  46 ans, France
 
Merci beaucoup Soissons de votre réponse très précise qui va m'aider. Il est très difficile ici en France d'avoir des renseignements précis et concordants sur les matériaux (chacun "prêchant un peu pour sa paroisse") et on est très vite préoccupé par tous ces choix à faire. Dans une vieille maison on a beaucoup de surprises et pour nous c'est le cas car il s'agit d'une maison médiévale à pans de bois.

Enfin je sors un peu du sujet, mais merci encore de ces conseils très professionnels.
Maintenant il ne me reste qu'à trouver un fournisseur de fibre de bois et je pense qu'il vaut mieux des panneaux flexibles (non ?).

Pensez-vous que je devrais les installer entre les chevrons puis sous les chevrons en 2nde epaisseur (2 x 100 mm) puis bien installer le frein vapeur puis plaque placo ou autres ? est-ce une bonne solution ?
Que pensez vous sinon de la ouate de cellulose et laine de mouton ?

Cordialement

Stéphanie
18/10/2007 Vieux  
  61 ans, France
 
Oui, je pense que placer en deux couches croisées, l'une entre les chevrons, l'autre filant en dessous, est une bonne solution. C'est celle que j'utilise sur mes chantiers.
Pour les panneaux de laine de bois, viser les produits de la gamme HOMATHERM. Voir leur site internet pour savoir qui les distribue dans votre région.
Il ya d'autres marques, celle là a un bon rapport qualité prix.
Les panneaux ont un peu de souplesse mais c'est pas franchement ce qu'on leur demande comme qualité, il faut surtout qu'ils soient stables...
Je n'ai pas encore utilisé la laine ni la cellulose comme isolant, donc, pas de réponse possible sur ces deux produits.
jérôme soissons architecte
30/10/2007 Vieux  
  46 ans, France
 
Bonjour

Je reviens vous voir après moultes cachets d'aspirine... Terrible de penser à tout surtout quand on y connait rien.
Entre le maçon qui nous dit de faire un hourdis beton et un ami archi qui nous déconseille car vieille maison médiévale à certains endroits à pans de bois... il est difficile de faire le tri.

Bon aujourd'hui je me pose la question de l'isolation des murs de la maison.
A savoir que cela est compliqué car les murs sont tous différents.

Le mur au sud au niveau des combles est fait d'un très fine briquette rouge (qui aété placé là à la place du colombage et du torchis) que mettre comme isolant interieur, doit-o, le plaquer directement sur la brique ?

Les autres murs sud/ nord (pour faire plus simple) sont en pierre, mais de différentes profondeurs ?

Un mur donnant dans la venelle est lui fait de... très mince, 30 cm ....

Je suis désolée en lisant je me dis que tout cela est très très fouillis...
Bon je démêle et je reviens
30/10/2007 Vieux  
  46 ans, France
 
Me revoilà avec des renseignements plus précis :

Mur de la venelle : environ 15 cm de torchis.
Mur de la venelle côté place (sud est) : en pierre.
Mur du Nord : en pierre.
Mur du Sud (Combles et 1er étages ): en briques creuses


Merci pour vos conseils et notamment Soissons qui en tant que professionnel prend du temps pour nous conseiller en toute objectivité.
30/10/2007 Vieux  
  46 ans, France
 
Quelques photos pour être plus claire.

Le mur de la venelle est au 1er plan en torchis (environ 15 cm) puis au 2nd plan en pierre

quelle epaisseur de laine de verre

Detail du mur en torchis

quelle epaisseur de laine de verrequelle epaisseur de laine de verre
05/11/2007 Vieux  
  43 ans, France
 
Bonjour,
J'ai à peu près le même souci que sirène70 : isoler sous rampant avec de la laine de bois, mais sous du zinc (zinc récent sur volige sur chevron) : il n'y a pas de pare-pluie (est-ce bien raisonnable ?), et il n'y a pas de système d'aération (ni chatière, ni autre... seuls les interstices entre les bandes de zinc et tasseaux laissent passer un peu d'air)
Le comble est "à la Mansart" : une partie plus plate (zinc) et le brisis presque vertical (ardoise).
La faîtière étant à 4m de haut, je ne prévois pas d'isoler sous le chevron sur toute la hauteur, mais plutôt de garder une partie combles perdus dans la pointe de toit. Seuls 2 mètres seront isolés sous chevrons (9,5 cm de lame d'air).
Pour isoler au niveau du brisis, je prévois d'isoler sur rails relativement écartés de la charpente => volume d'air.

Question 1 : l'aération est-elle suffisante pour éviter la condensation sous le zinc ?
Question 2 : n'existe-t-il pas des solutions qui "remplacent" le pare-pluie ?

J'aimerais avoir si possible vos points de vue, et notamment celui de Jérôme SOISSONS qui connaît certainement mes contraintes : j'habite près de Valenciennes. Merci.
06/11/2007 Vieux  
  61 ans, France
 
Bonjour,
il n'est pas nécessaire de mettre un pare pluie sous du zinc, celui-ci étant réputé étanche.
Pour la lame d'air sous le voligeage, ce n'est pas tant l'épaisseur de la lame qui est importante, mais plutôt le fait que la lame d'air soit bien balayée(3 cm suffisent); il faut donc, a priori, veiller à la ventilation en pied et en tête du rampant, voir si les orifices de ventilations sont continus, ou, s'il ne le sont pas, voir s'ils sont placés en quinconce.
la meilleure façon d'éviter les condensations est aussi de veiller à la continuité du pare-vapeur, qui est sensé bloquer la vapeur en provenance de la maison et qui se condenserait en rencontrant l'air froid.
06/11/2007 Vieux  
  61 ans, France
 
Pour Sirène
Il m'est arrivé de faire de l'isolation sur une paroi en colombage: on a utilisé du Chanvre ( ISOCHANVRE, voir à ce nom) qui, mélangé à de la chaux selon un dosage que pourra donner le fournisseur, peut être appliqué directement en remplissage des colombages ( en retrouvant la technique du "bousillage" chère à nos anciens)
Esthétiquement, ça donne une matière magnifique au colombage, notamment de l'intérieur: confort hygrothermique et acoustique assuré. Côté extérieur, il vaut mieux le protéger, un bardage en bois ferait l'affaire.
Si votre maison est en milieu rural, avez vous essayé cette technique d'isolation des murs par l'extérieur ( le bardage avec isolant rapporté sur l'extérieur de la façade), permettant de conserver toute l'inertie de vos murs de pierre qui seront à la température ambiante ?
En tout cas, cherchez à respecter l'unicité des matériaux, pas de béton sur du pan de bois ou du pisé,
06/11/2007 Vieux  
  46 ans, France
 
Merci Soissons,
Je désespérais d'avoir des réponses...
J'ai bien pensé à isoler par l'extérieur, cela m'aurait permis de conserver des pieces plus grandes mais la maison bien qu'étant en milieu rural, se situe dans un village "protégé", on ne peut donc pas recouvrir de bardage les murs extérieurs.

Le mur à pan de bois se trouve dans la venelle, et l'autre mur fait la jonction entre 2 pièces intérieures (de 2 maisons qui s'imbriquent l'une dans l'autre) et que nous garderons tel quel (c magnifique) avec quelques réparations du torchis.

Merci et bonne journée
06/11/2007 Vieux  
  43 ans, France
 
Merci Soissons,
Donc si je résume. Dans mon cas,

- Actuellement, il n'y a pas de ventilation en pied et en tête du rampant => il s'agit donc d'en créer. Qu'est-ce qui est préférable ?
=> en haut du rampant : chatière ? cheminée ? nota : le zinc a été soudé (!) n'y a-t-il pas un risque de "casser" les bandes ?
=> en pied de brisis, je ne vois pas quelles solutions existent. Mais, comme je vais faire poser des velux sur ce brisis, ne peut-on en profiter pour envisager une ventilation de la lame à ce niveau ? comment ?

- Ensuite, j'ai bien compris : pas de pare-pluie !
Mais 2 questions me taraudent encore :
A l'intérieur, j'avais envisagé un freine-vapeur plutôt qu'un pare-vapeur. Est-ce une erreur ?
L'isolation en laine de bois est-elle une bonne solution en terme d'humidité ?
A lire également sur BricoZone...
Voile de verre et peinture ? Par gégé dans Peinture, +9 07/07/2008
quelle épaisseur d'isolation ? Par marco59 dans Isolation, +17 02/02/2008
epaisseur mur? Par jolifred dans Maconnerie, Chape, +2 09/06/2007
Quelle pression d'eau ? Par janus2fr dans Chauffage, +1 30/03/2007


Forum Isolation : Voir ce forum, Nouveautés, Actifs, Sans rép
Tout BricoZone : Page de garde, Dernieres 24h

Photos au hasard
Voir toutes nos photos


Pas encore membre de BricoZone ?!
Attention Pour participer, poser une Question ou Répondre : inscrivez vous !
Ceci vous permettra également de recevoir un email lors des réponses.
Mais même si vous ne voulez rien écrire : vous pourrez surveiller les forums et leurs nouveaux messages, et obtenir une vue rapide de tous les nouveaux messages depuis votre dernière visite !
Tout ceci est évidemment gratuit et rapide.

Visitez aussi : BricoZone France, nos Blogs. On aime Astel, JardiZone et InternetVista.
 
Connexion!
Identifiant
Mot de passe

Inscription - Oublié ?

PH

Annuaire Pro

Eco Home sprl

Gestionnaire de projet de Construction de maisons individuelles


Ent Chif Eric construction

Entreprise de gros oeuvre, maçonnerie façade, annexe, aménagement extérieur, transformation, etc


illiCO travaux

Un seul interlocuteur pour tous vos devis de travaux de rénovation !


FT Chassis

Spécialiste des châssis PVC, bois et aluminium, portes et volets roulants.

Ajoutez votre société