Chantier déserté

( dans

» Construction » Lois, Règlements, Primes

)
Chercher:    

Chantier déserté

Page 1 sur 2 1 2 Page suivante


29/07/2009 Vieux  
  42 ans, Namur
 
Bonjour,

Je suis occupée à rénover ma maison et l'electricien a quitté le chantier il y a +/- un mois.
Je lui ai versé un acompte.
Que puis-je faire pour le récupérer?
Quelqu'un sait-il quels sont mes droits?

Merci.
29/07/2009 Vieux  
 
  67 ans, Bruxelles
 
Avant toute action lui envoyer une lettre rcdé avec accusé de réception le mettant en demeure de terminer ses travaux endéans les 15 jours, faute de quoi vous le menacez de déposez plainte pour récupération de votre acompte ainsi que la rupture du contrat.
En prévision vous lui dites que vous transmettez votre dossier a votre avocat pour entamer la procédure.
Bonne chance malgré tout
29/07/2009 Vieux  
  42 ans, Namur
 
Merci pour ce conseil...
29/07/2009 Vieux  
  38 ans, Liège
 
vous ne donnez pas tous les éléments.

vous avez versé un acompte. oui mais a-t-il démarré le chantier(j'imagine s'il a déserté).
qu'a-t-il déjà effectué comme travaux?
cela représente-t-il le montant versé?

avez-vous essayé de le contacter? que dit-il?
29/07/2009 Vieux  
 
  69 ans, Namur
 
Mira, nous sommes en plein congés du bâtiment actuellement, jusqu'au 3 août pour certains jusqu'au 10 pour d'autres.

Il n'a peut être pas "déserté" le chantier, mais tout simplement pris les congés auxquels il a droit et son personnel aussi.
Avant de faire tout un ramdam, et de parler d'abandon de chantier, passez lui tout simplement un petit coup de fil.
Il est peut être aussi tout simplement bloqué, parce que son fournisseur, en vacances, ne sait pas lui livrer ce dont il a besoin.
01/12/2009 Vieux  
 
  42 ans, Hainaut
 
Bonjour, je me permet de relancer ce post, car nous somme dans le même cas avec notre électricien

ds notre cas , il à juste procédé à l'installation des blochets et des gaines, riens n'est encore raccordé le devis et le debut des travaux datent de juin 2008, le 2me accompte payé depuis juillet 2008 en plus en recalculant par la suite nous nous somme rendu compte que ns avons payé 670€ de trop par rapport aux 2x33% que nous aurions du payer normalement

Il est revenu en debut 2009 regler quelques oublis, les plafonneurs sont venu en mars 2009 et depuis nous l'attendons pour le raccordement et la pose des prises et interrupteurs, nous avons eu, non sans mal, quelques contacts avec lui, il avait promis dabord de venir en septembre, puis en octobre, puis début novembre terminer... ns somme en decembre et que dalle. Il ne répond plus à nos appels , ni mails , ni courrier...

Je lui envoie dés demain soir un mail, un fax et un courrier recomm. avec accusé. Si pas de réaction dans les 15 jours, je prends un avocat. Quand on tiens à un règlement à l'amiable et qu'on se fait balader et ensuite ignorer, je pense qu'il n'y a, hélas, plus d'autres choix.

Il n'y a aucune date de fin de travaux sur le devis, mais 1ans et demi depuis le devis et 9mois depuis le passage des plaffoneurs , je pense que nous avons dépassé le délai raisonnable !


PS: Mira, es ce que votre électricien ne viendrait pas de la région de Courcelles par hasard
01/12/2009 Vieux  
 
  69 ans, Namur
 
Il y a longtemps que vous auriez du prendre un avocat. I an 1/2 pour une installation électrique, qui normalement se fait en une semaine maximum, c'est quand même un peu long.
Vous pourrez, avec un avocat, lui réclamer des indemnités de retard, non ??
01/12/2009 Vieux  
 
  57 ans, Hainaut
 
Bonjour,

Plafonnage en mars, ça ne fait jamais que 6 mois... L'été a été beaucoup trop chaud, dilatation des câbles, cuivre brûlant, ...

Il ne faut pas directement jeter la pierre aux entreprises mais je comprends qu'après un tel délai, il y a de quoi se poser des questions.

L'avocat, oui, très bonne solution quand:
1) c'est un bon avocat, c'est-à-dire efficace : un petit courrier de mise en garde bien tapé, sans agressivité ni menaces, et pas cher, enfin ... pas trop cher parce que si vous vous renseignez des honoraires, vous allez payer le prix d'un nouvel électricien pour quelques courriers... Pas ça qui va éclairer votre habitation
2) le litige porte sur un réel problème de responsabilité (faute grave)
3) où il existe un réel préjudice, p.ex. vous n'avez plus de logement parce que le nouveau devrait déjà être terminé pour y habiter
4) et sur des montants importants, où vous pourriez lui réclamer et récupérer tout ou partie de vos frais de défense

En ce qui concerne les indemnités de retard, il faut qu'elles soient contractuellement prévues : commande signée par les parties sur laquelle est renseigné le montant par jour (ou par semaine, mois, année... ). Et ça, pas facile à faire avaler !

Dans un premier temps, je pense qu'une lettre de mise en demeure (important de renseigner ça) de terminer les travaux pour (la date raisonnable qui vous convient) avec menaces, si inexécution, de réclamer des intérêts de retard que vous fixez (p.ex. 100€ par jour) et un préjudice s'élevant à la location d'un logement temporaire (p.ex. 500€ à 800€ par mois entamé).

Vous adressez ce courrier par recommandé avec ou sans accusé de réception. Dès ce moment, les intérêts et le montant du préjudice deviennent quasi contractuels.

Vous pouvez ajouter (ça ne mange pas de pain) que ce courrier a été rédigé sur les conseils de l'avocat que vous ... avez ... contacté, et que si rien ne bouge, c'est lui qui adressera la courrier suivant pour l'assigner en justice en réclamation des intérêts et du préjudice.

Je suis persuadé qu'il va vous contacter dès réception.
Si pas, tant pis pour lui... c'est l'artillerie lourde, mais réfléchissez-y bien avant de vous lancer.

Il y a toujours moyen de poster ici ...
07/12/2009 Vieux  
 
  42 ans, Hainaut
 
Hello à tous

voilà il m'a enfin répondu (c'est grave qu'il faille brandir la menace de l'avocat pour avoir une réponse )

le plus fort, c'est qu'il rale et se sent menacé ... dans le genre inversion de situation ... !

sa réponse : "Bonsoir
J'ai bien reçu votre mail et votre position, je tiens a vous dire que votre chantier sera terminé la semaine prochaine.
Je ne vais même pas discuter de quoi que ce sois mais juste que moi aussi j'ai des droits, j'ai horreur d'être agresser verbalement
Bien à vous "
07/12/2009 Vieux  
 
  42 ans, Hainaut
 
et ma réponse (sans agressivité) :

"Bonjour Monsieur xx,

je ne vais pas non plus débattre , mais tiens quand même à vous préciser que vous m'aviez dis en septembre: "Je vous met dans mon agenda pour début octobre"

or nous somme début décembre et ... rien. Donc que puis-je faire d'autre, surtout que nous avons eu exactement le même problème l'année passée (rappelez vous, nous avions du téléphoner a votre épouse pour arriver à vous joindre...)

Je ne met certainement pas en doute vos compétences ni votre honnêteté , mais bien votre communication (ou plutôt absence de communication).

Là dessus, je préfère bien entendu que nous n'ayons pas à passer par la case juridique qui pour moi est une perte de temps et une solution de dernier recourt.

Nous nous verrons donc sur le chantier dans la semaine.

Bonne journée "
07/12/2009 Vieux  
 
  52 ans, Liège
 
Hé oui !!!

Et en général, ce sont ce genre de personnage, qui vont, par exemple, faire scandale chez leur garagiste si leur dernière tuture est livrée 1 semaine plus tard que la date prévue !

Bref, votre chantier sera bientôt terminé et c'est le principal. Surtout, maintenant que vous êtes "le méchant client", ne laissé rien passer (genre chantier en brol après journée ou pas nettoyé).

Pour en revenir sur les retards de chantier et vu le nombre de problèmes à ce sujet, je me demande s'il ne faudrait pas rendre obligatoire une clause de date de fin de chantier sur les contrats sous peine de rupture, voire, avec dédomagement au client (comme pour les chantiers de l'état)? Bien sur, avec des exeptions pour le retard comme les intempéries, mais avec quand même pour l'entrepreneur, l'obligation de prévenir ses clients par courrier s'il y aura du retard, histoire de ne pas le laisser dans le gaz.

Ca éviterait peut-être pas mal de problème de ce type avec certaines entreprises (qui sont, en général, toujours les mêmes) !!!
07/12/2009 Vieux  
 
  69 ans, Namur
 
Jipéwé, pas une date de fin de chantier, mais un nombre de jours ouvrales. Idéalement, ça, c'est la meilleure solution, et c'est celle que nous pratiquons contractuellement.
Mais il y a pas mal d'exceptions à prévoir: rupture de stock chez le fabricant de matériaux, problèmes de transport des matériaux, etc...., etc....
Mais comme tu dis, ce sont toujours les mêmes entreprises qui ont ce genre de problème.
La solution , c'est de garder un solde suffisant, et dès qu'il y a retard significatif, mise en demeure et lettre d'avocat, si ça va trop loin, et déduction (preuves à l'appui) sur le solde de la facture.
07/12/2009 Vieux  
 
  57 ans, Hainaut
 
Gagné !
Ça marche à (presque) tous les coups...

Courrier ferme mais sympa. Bravo.
07/12/2009 Vieux  
 
  52 ans, Liège
 
Oui, Integre, ou votre solution, effectivement ! Mais avec une date de début de travaux.
07/12/2009 Vieux  
 
  35 ans, Hainaut
 
Les délais en rénovation ne sont que très rarement respecté et si il est vrai que pour une nouvelle construction on peut demander un délai, en jours ouvrables par exemple, en rénovation aucun entrepreneur n'accepte de signer un document avec une date de début et de fin ou un nombre de jours ouvrables!

Ca devrait être obligatoire en rénovation également quitte à ce que l'entrepreneur prenne de la marge en donnant de grand délai car ca permettrait de se défaire du contrat signé si les délais ne sont pas respectés
07/12/2009 Vieux  
 
  69 ans, Namur
 
Pour un nouveau bâtiment, mettre une date de début est difficile, car il faut terminer le chantier précédent avant de commencer le nouveau.
Et si le précédent est retardé par des intempéries, qu'est ce qu'on fait ??
On paie des amendes pour le suivant, avant de commencer ???

Et c'est encore plus difficile en rénovation, car derrière ce qui est visible, on ne sait pas sur quels problèmes on va tomber.
Non, il faut arrêter de vouloir rendre tout obligatoire, autrement les entrepreneurs vont augmenter les prix pour se garantir, et c'est quand même le client qui paiera..

La solution, c'est de prendre un bon entrepreneur, et pas nécessairement le moins cher.
Et ne pas hésiter, dès le moindre problème, à envoyer un recommandé (pas forcément agressif) mais signalant officiellement le problème.
Il verra que vous n'avez pas l'intention de vous laisser faire et il fera plus attention aux délais.
08/12/2009 Vieux  
 
  35 ans, Hainaut
 
Citation:
Et c'est encore plus difficile en rénovation, car derrière ce qui est visible, on ne sait pas sur quels problèmes on va tomber.
Non, il faut arrêter de vouloir rendre tout obligatoire, autrement les entrepreneurs vont augmenter les prix pour se garantir, et c'est quand même le client qui paiera..
Dans mon idée, je voyais quelque chose du style, placement des menuiseries extérieures début du chantier à tel date et délai de 10jours ouvrables...On sait tous que des menuiseries extérieures se placent en 1 ou 2 jours donc en n'en prenant 10, l'entrepreneur ne se met pas en danger mais en parallèle si un ou deux mois après la date du début de chantier l'entrepreneur n'est toujours pas arrivé, le client peut renoncer au contrat sans risques.

Que faire quand (et c'est un cas vécu) un menuisier vous dit qu'il va venir début aout placer la porte et 2 chassis et qu'au final il arrive mi novembre? Actuellement rien. Et en plus si quand il arrive vous avez déjà mis une porte et deux chassis il peut vous obliger à la payer puisque vous avez signé un contrat.

Quand un entrepreneur me remet prix pour le plafonnage, une chape en PUR, une chape armée et la pose du carrelage mais me demande 37€/m² pour la chape en PUR...alors qu'étant auditeur je sais que le prix est plutôt dans les 15€/m² et que lorsque je demande des explications il me dit qu'il préfère que je m'occupe de ce poste moi-même en contactant une société, ce que je fais mais son plafonneur commence avec 2 semaines de retard et prend plus de temps que prévu pour réaliser le travail! Comment je m'arrange avec la société qui doit venir mettre le PUR pour lui annocer 2 semaines avant son intervention que je suis désolé mais qu'il faut reporter de 2 ou 3 semaines?

Je trouve que mettre des délais pour des travaux de rénovations devraient être courant même si les entrepreneurs voient larges
08/12/2009 Vieux  
 
  42 ans, Hainaut
 
C'est clair quand tu as une série de postes qui se suivent et un élément à du retard par rapport à la date maxi prévue, çà peut te faire perdre des mois en bout de "chaine"

j'ai eu le cas : 2 semaines de retard pour un poste et 3 mois de perdu au final

c'est qui qui paye les double loyers dans un cas pareil ??
08/12/2009 Vieux  
 
  69 ans, Namur
 
En rénovation, je vous conseillerai de mettre par écrit dans le contrat ou le devis, une date limite de début des travaux sous peine de nullité du contrat.
Mais, une date raisonable. Si il dit fin octobre, mettez comme date ultime le 15/11 et annulation à partir du 1/12. Si le 15 /11, il n'a pas commencé, recommandé avec accusé de réception (aimable) pour lui rappeler que, conformément au contrat, le contrat sera nul au 1/12. Si il a commandé des matériaux, il risque de se trouver avec les matériaux sur les bras. Il bougera surement !!
Mais la rénovation et la construction à neuf, ne suivent pas vraiment les mêmes règles.
09/12/2009 Vieux  
 
  35 ans, Hainaut
 
Citation:
En rénovation, je vous conseillerai de mettre par écrit dans le contrat ou le devis, une date limite de début des travaux sous peine de nullité du contrat.
Mais, une date raisonable. Si il dit fin octobre, mettez comme date ultime le 15/11 et annulation à partir du 1/12. Si le 15 /11, il n'a pas commencé, recommandé avec accusé de réception (aimable) pour lui rappeler que, conformément au contrat, le contrat sera nul au 1/12. Si il a commandé des matériaux, il risque de se trouver avec les matériaux sur les bras. Il bougera surement !!
Mais la rénovation et la construction à neuf, ne suivent pas vraiment les mêmes règles.
On est bien d'accord mais aucun entrepreneur en rénovation n'accepte de mettre ce genre de chose sur le devis ou contrat...
Page 1 sur 2 1 2 Page suivante


A lire également sur BricoZone...
Compteur chantier Par lamalice dans Electricité, +2 13/09/2008
Engins de chantier... Par gilles dans Gros Oeuvre, +6 04/04/2008
Puissance chantier Par mozet dans Electricité, +3 15/08/2007


Forum Lois, Règlements, Primes : Voir ce forum, Nouveautés, Actifs, Sans rép
Tout BricoZone : Page de garde, Dernieres 24h

Photos au hasard
Voir toutes nos photos


Pas encore membre de BricoZone ?!
Attention Pour participer, poser une Question ou Répondre : inscrivez vous !
Ceci vous permettra également de recevoir un email lors des réponses.
Mais même si vous ne voulez rien écrire : vous pourrez surveiller les forums et leurs nouveaux messages, et obtenir une vue rapide de tous les nouveaux messages depuis votre dernière visite !
Tout ceci est évidemment gratuit et rapide.

Visitez aussi : BricoZone France, nos Blogs. On aime Astel, JardiZone et InternetVista.
 
Connexion!
Identifiant
Mot de passe

Inscription - Oublié ?

PH

Annuaire Pro

Maisons Gabriel

Maisons Gabriel SA est une entreprise générale de constructions.


Maisons Blavier s.a.

Blavier construit des maisons clé-sur-porte en mettant l’accent sur l'accompagnement et le budget


Maisons Baijot

Entreprise générale de construction Maison basse énergie Construction traditionnelle de qualit


SIBOMAT sa

Leader de la construction à ossature bois en Belgique depuis plus de 30 ans.

Ajoutez votre société