Fondation hors gel 80 cm et revetement bitumineux, approfondissons...

( dans

» Gros Oeuvre » Maconnerie, Chape

)
Chercher:    

Fondation hors gel 80 cm et revetement bitumineux, approfondissons...



19/10/2015 Vieux  
  36 ans, Namur
 
Bonjour,

Je voudrais éclaircir un sujet que peu de gens semblent maitriser, architectes y compris: la notion de fondation "hors gel".

Suivant mes recherches, j'ai bien compris que dans nos régions, un descend à minimum 80 cm pour les fondations.

Il y a d'ailleurs un résumé ici:

http://www.qualiteconstruction.com/f...s/fond_a05.pdf


Donc, c'est l'assise, la base des fondations qui doit être protégée du gel. Mais qu'en est-il du reste de la fondation, la partie située par exemple à 10 cm du sol? N'est-elle pas aussi soumise au changement de volume du sol en cas de fort gel (disons -10°c, tout à fait probable certains hiver en Belgique, surtout sur les hauteurs vers l'Ardenne). Ou pire, aux infiltrations d'eau qui la feraient éclater?

Autre question spécifique à une maison achetée récemment, (mal) construite dans les années 70:

Elle "baigne" dans de la terre humide (la pluie s'infiltre trop lentement). Non seulement il n'y a ni vide ventilé, ni Diba, ni drain, ni coaltar, mais les terres semblent avoir été nivelées trop haut, en contact avec les premières briques de parement.

Il y a donc un peu d'humidité au sol à l'intérieur, avec plâtre qui tombe.

Pour le moment j'ai dégagé de la terre (voir photo ci-dessous) et j'ai été jusqu'au béton brut, pour observer la semelle de fondation (je suppose), qui dépasse d'environ 30 cm après la façade (trait rouge). Mon objectif serait d'enduire tout le pourtour de la maison avec une enduit bitumeux comme le Sika Igolatex (dont j'ai trouvé le nom sur ce forum):

http://shop.lamaisonecologique.be/fr...meux-25kg.html

Et ensuite remettre un peu de terre dessus... Mais qu'en est-il de la protection superficielle contre le gel? La partie supérieure de béton de la fondation pourrait être abimée en cas de gel?

Si je laisse tel quel sur la photo, à l'air libre, pendant une nuit de gel, ça peut abimer quelque chose?

Le fait de retirer des terres sur environ 5 cm de haut partout sur le terrain, pour faire "respirer" la maison, ça peut faire diminuer la distance hors gel prévue lors des fondations, et fragiliser l'assise?

Si vous avez un avis sur une des ces questions, n'hésitez pas.

Merci.

Fondation hors gel 80 cm et revetement bitumineux, approfondissons...
20/10/2015 Vieux  
 
  46 ans, Hainaut
 
Bonjour,

Le gel ne risque pas d’abîmer le béton directement, de nombreux ouvrages sont réalisés en béton et laissés à l'air libre. Le soucis du gel au niveau des fondations concerne l'eau au pied des fondations qui risque de geler et ainsi de les soumettre à des contraintes locales pouvant amener leur détérioration.

24/10/2015 Vieux  
  36 ans, Namur
 
OK merci pour la contribution. Cependant ça n'éclaircit pas le mystère, puisque c'est effectivement l'eau qui gèle qui peut poser problème. Mais si l'eau gèle au niveau du jardin, ou à 10 cm de profondeur, les fondations peuvent alors être abimées? Personne ne parle jamais de ça, et je vois qu'ici ça ne draine pas les foules.

De plus, on voit souvent par exemples des murs ou escalier en béton extérieurs complètement abimés par le gel, avec armatures visibles suite aux morceaux de béton cassés (par infltration d'eau). Et si ça se passe pour des fondations?
24/10/2015 Vieux  
 
  72 ans, Flandre
 
Bonsoir Robinson,

Vous agacez avec votre question. Tout simplement que dans le principe de gel de sol depuis des générations "on" a tenu compte d'une seule unité, la profondeur.

Il faut dire que latéralement elle a moins d'importance dans le sens de déformations. Ceci dit, elle ne doit pas être négligée. La congélation des sols permet ''certaines" choses ? quelles en sont les conséquences pour les ouvrages existants ? Lorsque tout dégel ?
25/10/2015 Vieux  
 
  36 ans, Hainaut
 
Je pense que ce qui importe le plus c est que la partie sous la fondation ne gèle pour empêcher des mouvement de gonflement de terre qui a la longue pourraient endommager la maison .
Maintenant pour votre fondation me semble quand même bizarre ... avec le béton aussi éloigné du mur et sans chanfrein, l eau va stagner et si pas de diba le mur va pomper .... vous avez un mur creux ?
Si le béton de fondation est déjà 5 cm sous la terre ça m étonnerai quand même qu il ai coulé 80 cm de béton ....
Maintenant d après ce que j ai pu lire les 80 cm sont d un point de vue des règles de l art
25/10/2015 Vieux  
 
  36 ans, Hainaut
 
Pour moi ils ont sûrement creusé et coulé le béton dans les tranchées ( j ai fait le même ) mais si on fait pas attention, le béton sur le dessus pour se répendre plus loin et formé une <flaque>
Qui adhère a la fondation mais qui ne fait que 1 ou 2 cm et qui n a pas de bord droit ... je sais pas si je me fait comprendre et qui en gros je sert a rien ...
25/10/2015 Vieux  
  36 ans, Namur
 
Oui j'ai compris ce que vous vouliez dire Hiboux, merci, et je n'avais pas pensé à ça. Une coulée de béton autour de la semelle, qui ne ferait que quelques centimètres? Possible, à envisager. Je vais tenter de creuser un peu la terre pour voir si c'est profond.

J'ai des plans anciens de la maison mais imprécis. On y voit une semelle de fondation qui contourne la maison, avec quelques passages au milieu. Et qui fait bien 80 cm de profondeur. Mais difficile de voir la largeur prévue par l'architecte, et encore moins de savoir ce qui a réellement été exécuté quand l'entrepreneur à coulé le béton. D'où ma tentative de savoir pourquoi ça dépasse autant de la façade.

Fradeco, effectivement, d'après ce que j'ai lu, on parle surtout de mouvements verticaux à partir du fond de la fondation, mais on ne tient pas compte d'éventuelles contraintes latérales.

Et on ne parle pas du gel venant du HAUT. C'est l'objet de ma question: à 80 cm ça ne gèlera pas, mais à 5 cm dans un sol gorgé d'eau avec un bon gel nocturne en hiver, est-ce que le béton va craquer ou bouger?

Je ne sais pas si vous vouliez dire exactement que cette question est "agaçante", mais je viens ici justement pour tirer ça au clair, parce que j'ai déjà posé la question à 2 architectes, et je reçois chaque fois la même réponse théorique de livre, à savoir les 80 cm... J'ai l'impression que personne ne sait vraiment pourquoi on le fait.

C'est hyper important, car tous les batiments que j'ai connu (en tant que locataire ou propriétaire) avaient des problèmes d'humidité ou de béton fissuré, alors il est temps de se poser la question.

Et encore actuellement, malgré les dibas et autres, de nombreuses maisons construites récemment présentent des signes de malfaçons au sol dès les premiers mois...
25/10/2015 Vieux  
 
  72 ans, Flandre
 
Bonjour Bobinson,

Je disais en boutade que votre question agasse, car oui on a toujours pensé en 2 D. mais le gel, c'est évident, c'est de la 3 D.

Maintenant, c'est vrai que le gel augmente les dimensions de l'élément qui gel (terre gorgée d'eau).

Pour info, le béton armé a usuellement une résistance à la compression de 350 kg/cm². Les blocs de béton courant on une résistance à la compression de 8 N/mm² ou 8 kg/cm². (Si je ne me trompe pas ) Ceci dit, la pression du gel n'a d'incidence que si l'élément gelé n'est pas extensible. Ce qui n'est pas le cas de la ''terre''

Dans les faits, le sol (terre) ne réagit pas comme un couvercle hermétique, qui contiendrait la pression provoquée par le gel. L'élément se dilate plus aisément latéralement car sa résistance naturelle à la compression est inférieure à la résistance du béton et/ou du blocs de béton.
Sauf si la quantité d'eau qui aurait pénétré l'élément (béton) et démesurément augmenté le volume des vides, ne puisse poursuivre sont expansion. Dans ce cas il est possible d'avoir des dégradations visibles résultant du gel. Ce qui se passe dans certaines pierres calcaires dites gélives.

Ceci étant, pour la profondeur hors gel des fondations, celle-ci peut être comparée au bon maintient des routes en fin de période hivernale.
Après un gel important de longue durée, il est conseillé de ne pas circuler avec des véhicules lourds sur les routes. En effet ceux-ci auraient tendance à modifier la résistance du niveau inférieur des fondations rendue plus souple (meuble) par le fait du dégel.

Si les fondations sont suffisamment profondes (profondeur possible de gel 80 cm) on évite ce phénomène et par conséquent l'éventuelle tassement différentiel.

Bonnes réflexions

Dernière modification par fradeco 25/10/2015 à 19h38.
27/10/2015 Vieux  
  36 ans, Namur
 
Oula, voici matière à réflexion J'ai du relire plusieurs fois pour comprendre, mais c'est bien le genre d'info qu'il me faut Fradeco, merci.

Donc, si je comprends bien, quand on va chercher 80cm de profondeur, ce n'est pas pour protéger le béton (qui en principe résiste au gel s'il n'y a pas d'infiltrations) mais pour aller chercher une terre suffisamment stable en cas de gel/dégel, et éviter que la maison ne bouge de haut en bas, ce qui ferait apparaitre des fissures partout, comme un petit tremblement de terre. Et on considère par contre que les mouvements de gel/dégel latéraux sont trop faibles pour être nuisibles. Est-ce exact?

Donc je peux en déduire que mon béton visible en surface (la semelle de fondation indiquée par le trait rouge sur la photo) ne risque pas de causer du tort à la fondation s'il gèle. C'était surtout ça ma crainte.

Mais pensez-vous qu'il puisse s'effriter? Je connais un autre batiment dont les escaliers extérieurs en béton, et certaines terrasses, son complètement abimés, laissant apparaitre le ferraillage intérieur du béton. Pourquoi ça arrrive à certains bétons? Pourquoi l'eau s'infiltre? Mauvaise qualité du béton? Mauvaise manipulation lorsqu'on l'a coulé?
27/10/2015 Vieux  
 
  36 ans, Hainaut
 
il y a plusieurs classe de béton , du moins en centrale , je suis pas un expert mais quand j'ai commandé le miens , c'étais une classe d'environnement EE3... je suppose qu'il ajoute des adjuvants
27/10/2015 Vieux  
 
  36 ans, Hainaut
 
voici un document pour étayer , tableau 1

http://www.cstc.be/homepage/index.cf...ontact3&art=40

J'ai pas tout lu
27/10/2015 Vieux  
 
  72 ans, Flandre
 
Bonjour Robinson

Pour autant que la résistance mécanique du sol, soit suffisante pour supporter les charges d'un bâtiment, et en fonction de sa nature, et de l'endroit ou on se trouve, il y a une profondeur hors gel particulière. La profondeur hors gel à la côte, n'est pas la même que dans les Ardennes, ni en haute Savoie.

La résistance du béton aux intempéries résulte de sa texture. Beaucoup d'ouvrages d'art, (Ponts et autres bâtiments) ont des éléments de béton armé apparents soumis aux conditions atmosphériques. Plus le béton aura été vibré lors de sa mise en œuvre, moins le béton aura de vides (même capillaires) et moins il y aura de risque qu'il se dégrade suite au gel. Maintenant lorsque les ouvrages sont destinés a rester apparents, on y ajoute des adjuvants pour palier à ces dégradations.

Pour vos fondations, je ne pense pas qu'il y ait de danger de dégradations. Si tel devait être le cas, il y a ''belle lurette'' que ces dégradations ce seraient manifestées.
29/10/2015 Vieux  
  36 ans, Namur
 
Effectivement, la maison ayant 40 ans, si c'était sensible au gel, ça se verrait.

Néanmoins, pour revenir alors à ma question de départ, si je dégage de la terre sur environ 5 cm d'épaisseur, ne vais-je pas changer les conditions hors-gel dans lesquelles baignent la maison depuis toutes ces années?

Est-ce que 5 cm peuvent changer quelques chose? Disons que ça réduit la profondeur des fondations. Si on considère que c'est 80 cm (surement approximatif), ça ne fait plus que 75 cm.

D'autant plus que la partie supérieure, qui était protégée par 5cm de terre sera maintenant à vif. Si elle a été bien coulée, sans doute que ça peut résister, mais peut-être pas. En fait, ne sachant pas dans quelles conditions ce béton a été réalisé à l'époque, je ne peux que supposer et être prudent...

Mon but est de dégager cette terre et de recouvrir la base de la maison d'un enduit bitumineux pour la protéger de l'humidité. Et laisser un peu "respirer" les premières briques de parement, qui sont déjà déjointoyées comme on le voit sur la photo (à cause de l'humidité et de l'usure du temps), et les rejointoyer proprement.
29/10/2015 Vieux  
 
  72 ans, Flandre
 
Bonjour Robinson,

Vous pouvez découvrir ce béton sans problème et avant d'effectuer votre protection bitumeuse sur le soubassement en maçonnerie, vous appliquer un enduit de mortier (+adjuvants latex) verticalement et en pente vers l'extérieur sur la surface horizontal de votre semelle. Ceci pour une parfaite application de la protection bitumeuse et éviter que les eaux de pluies ne stagnent sur cette surface. Votre protection bitumeuse viendra donc également recouvrir cette partie ''horizontale''

Ce que qui est souvent mis en pratique, c'est de recouvrir la surface horizontale de silex et de protéger la partie verticale d'une pierre.
Petite représentation graphique sans prétention.
Fondation hors gel 80 cm et revetement bitumineux, approfondissons...
Ce procédé diminue les éclaboussures (salissures) sur le soubassement.

Pour la profondeur hors gel de 80 cm, celle-ci est théorique. Pour que le gel descente si bas, il faut des périodes de gels de - 15 à - 20° C pendant un temps +/- long.

Il faut se renseigner à IRM pour avoir les statistiques de ce genre d'intempérie dans votre région ? Je pense que cela doit de nos jours, faire partie de l'exception.

Bonne suite de réflexion.
01/11/2015 Vieux  
  36 ans, Namur
 
Merci beaucoup pour votre schéma Fradeco, c'est très instructif.

Je viens seulement de voir votre réponse maintenant. Je vais la relire et y réfléchir plus en détails dans les jours qui viennent, afin de mieux en comprendre le principe. Je viendrai compléter le sujet si j'ai d'autres infos.
A lire également sur BricoZone...
Semelle de fondation hors-gel Par maljam dans Maconnerie, Chape, +10 09/08/2012
fondation hors gel Par anto1979 dans Construction, +7 27/07/2012
Hors gel vanne thermostatique Par zigou dans Chauffage, +2 09/02/2012
Terrasse : Fondation hors gel Par Dj Alex dans Terrasse (Pavés, Bois), +6 21/03/2011
Profondeur hors gel Par génie en herbe dans Abords, Allées, Jardins, +13 17/04/2009


Forum Maconnerie, Chape : Voir ce forum, Nouveautés, Actifs, Sans rép
Tout BricoZone : Page de garde, Dernieres 24h

Photos au hasard
Voir toutes nos photos


Pas encore membre de BricoZone ?!
Attention Pour participer, poser une Question ou Répondre : inscrivez vous !
Ceci vous permettra également de recevoir un email lors des réponses.
Mais même si vous ne voulez rien écrire : vous pourrez surveiller les forums et leurs nouveaux messages, et obtenir une vue rapide de tous les nouveaux messages depuis votre dernière visite !
Tout ceci est évidemment gratuit et rapide.

Visitez aussi : BricoZone France, nos Blogs. On aime Astel, JardiZone et InternetVista.
 
Connexion!
Identifiant
Mot de passe

Inscription - Oublié ?

PH

Annuaire Pro

FT Chassis

Spécialiste des châssis PVC, bois et aluminium, portes et volets roulants.


DECOCHALET

Vente et placement d'abris de jardin, carports, garages, pergolas, boxes pour chevaux, ...


Tendance Habitat

Entreprise générale du bâtiment


La Vidange Loiseau S.A.

Débouchage, placement, raccordement et réparation des égouts.

Ajoutez votre société