Taux d’ HR élevé suite chape de sol froide

( dans

» Gros Oeuvre » Maconnerie, Chape

)
Chercher:    

Taux d’ HR élevé suite chape de sol froide

Page 1 sur 2 1 2 Page suivante


05/04/2008 Vieux  
  52 ans, Hainaut
 
Bonsoir. Ce premier message pour vous faire part d’un problème qui m’empoisonne l’existence depuis plusieurs années : la condensation dans ma maison ! Le degré d’humidité relative (mesuré par hygromètre digital) y avoisine régulièrement les 70 voire 75 % ! Après passage de sociétés spécialisées (MurProtec, Foamglas, …), l’origine du problème serait : une dalle de sol froide (probablement mal isolée) qui engendre, au contact avec l’air chaud, une condensation importante. Il ne s’agit donc pas d’un problème d’humidité (ascensionnelle ou autre).
Il faut dire qu’il n’y a, malheureusement, ni vide ventilé, ni cave sous la maison (plain-pied) : juste une dalle de sol. L’isolation de celle-ci, impossible par le bas, ne peut donc être faite que par le haut via panneaux isolants ou mousse PU style Foamglas mais ceci m’obligerait de " remonter " tout mon intérieur d’une dizaine de cms ! Impensable !
Vous allez me dire qu’il faut ventiler : oui, c’est déjà ce que je fais mais comme je travaille, je ne peux pas me permettre de laisser les fenêtres ouvertes durant la journée ! Certains m’ont préconisé de placer 2 ou 3 extracteurs d’air (solution peu onéreuse) ou un système de ventilation mécanique à double flux (dépense déjà plus conséquente) ! Ces systèmes sont cependant des solutions palliatives ; je préférerais une solution curative … si tout au moins elle existe ! Pensez-vous qu’un drain autour de la maison serait une solution ? En outre, un remplacement du carrelage dans certaines pièces par un parquet en bois n’isolerait il pas (un peu) mieux cette dalle de sol ?
Merci à vous pour vos réponses à ces deux interrogations. N'hésitez pas, non plus, à me faire part de votre avis ou de vos conseils éclairés sur cette problématique.
06/04/2008 Vieux  
  50 ans, Namur
 
Il me semble qu'un drain serait utile pour "capturer" une humidité en provenance du sol, c'est à dire évacuer l'eau avant qu'elle n'entre dans le bâtiment. Si l'humidité se produit "à l'intérieur" par condensation (au contact d'une paroi froide), un drain serait donc inutile.

Le remplacement du carrelage par un isolant serait probablement une bonne chose dans votre cas. A faire confirmer par un spécialiste.
06/04/2008 Vieux  
  52 ans, Hainaut
 
Merci pour votre réponse. Cependant, je me rend compte que j'ai omis, dans mon premier message, un élément important: la dalle est froide dans la maison mais dans le garage (pas chauffé), elle est également ... humide ! Un technicien de Foamglas a effectué des mesures avec un appareil et m'a dit que les valeurs relevées sur le sol du garage étaient celles rencontrées généralement sur une chape ... qui avait passé l'hiver sous les intempéries ! Avec un tel taux d'HR, les outils et les couvercles des pots de peinture rouillent alors qu'aucune voiture mouillée ne rentre dans ce garage.
07/04/2008 Vieux  
  50 ans, Namur
 
Ok, s'il s'agit d'humidité qui vient de l'extérieur (autour ou sous la maison), un drain pourrait "écarter" au moins une partie de l'eau excédentaire.
J'ai constaté le même type d'amélioration dans une cave humide : des infiltrations, très nettes lors de fortes pluie, ont diminué drastiquement après que l'on ait placé une terrasse qui a repoussé les infiltrations à 4 m de la façade.
08/04/2008 Vieux  
  52 ans, Hainaut
 
Merci pour ces informations et le partage de votre expérience. D'autres avis ?
09/04/2008 Vieux  
pyv
  48 ans, Brabant Wallon
 
Tout d'abord, sujet très complexe et je ne pense pas qu'une certitude viendra du forum car trop risqué à distance. mais j'ai l'impression qu'il y a un mélange de théorie entre condensation, humidité, Humidité Relative.

L'humidité relative est une valeur en pourcentage qui exprime, pour une température donnée de l'air, la quantité de vapeur d'eau contenue dans l'air par rapport au maximum de vapeur d'eau que l'air peut contenir à cette température.

Plus l'air est chaud, plus il peut contenir une quantité de vapeur d'eau importante et inversement. La condensation se produit quand de l'air chaud, contenant bcp de vapeur d'eau, entre en contact avec une paroi froide. A ce contact l'air se refroidit. S'il se refroidit jusqu'à une température à laquelle il ne peut plus contenir la vapeur d'eau, il y a condensation (au contact de la paroi, la température de l'air chute, l'HR augmente donc proportionnellement jusque 100%, et il y a condensation à ce moment).

Dans votre cas, s'il s'agit bien de condensation, cela voudrait dire que la température de surface au sol est telle que l'air au contact de la dalle de sol atteint la température du "point de rosée" (= température à laquelle la condensation se produit) et la dalle de sol devrait régulièrement se perler de minuscules gouttes d'eau (comme de la rosée) MAIS il ne s'agit que de la condensation d'une humidité DEJA contenue dans l'air (produite par l'activité humaine ou d'autres sources). la condensation ne produit pas d'humidité par elle même.

Il peut également s'agir du phénomène inverse : Une dalle de béton directement en contact avec la terre qui "pompe" l'eau du sol par capillarité et la remonte jusqu'à la surface où l'air ambiant se charge en vapeur d'eau faisant monter le taux d'HR dans la pièce, le phénomène inverse que celui de la condensation en quelque sorte.
Mais il s'agit là d'une forme d'humidité ascensionnelle que vous semblez exclure, et il n'y a que dans ce cas qu'un drain pourrait améliorer la situation en asséchant autant que possible le terrain naturel sur la superficie de la maison.

Les murs ont-ils été sondés à hauteur des plinthes au moyen d'un humidimètre ?
09/04/2008 Vieux  
  50 ans, Namur
 
Comme c'est bien dit !! Bravo Pyv
09/04/2008 Vieux  
  52 ans, Hainaut
 
Merci Pyv pour cette explication détaillée et très intéressante. Quelques précisions en vertu de vos propos: relativement à votre avant-dernier paragraphe, il se forme, effectivement, régulièrement dans le garage des traces noirâtres sur le sol (je n'irais pas jusqu'à dire qu'il s'agit de minuscules gouttes d'eau mais je pense ne pas me tromper en associant ce phénomène à de l'humidité). Il y a peu, j'ai soulevé un paillasson en caoutchouc qui se trouve dans le garage: le dallage en-dessous était blanc (couleur style du salpêtre qui apparaît parfois sur les murs) alors que la couleur des dalles est grise ! Comme je l'ai dit, le garage n'est pas chauffé, il n'y a aucune activité humaine ni véhicule humide ; seuls s'y trouvent un adoucisseur d'eau, une lessiveuse et un séchoir à condensation (avec évacuation extérieure). Lorsque l'HR est élevée, j'ouvre la porte du garage ainsi qu'une porte latérale pour faire courant d'air => l'HR tombe immédiatement; le fait de refermer ces 2 portes fait remonter quasi immédiatement l'HR. Exemple concret: aujourd'hui: 17h HR 53% Ouverture de la porte latérale pendant +- 1h => HR 48%. Maintenant (21 h): HR 52% ! Vous allez me dire que ces valeurs sont tout à fait acceptables, je vous l'accorde (il fait bon dans la région de Charleroi depuis quelques jours ) mais lors de périodes plus chaudes ou pluvieuses, les valeurs précédentes deviennent quelque chose comme: 70-55-68 !
Relativement aux mesures, je pense pouvoir emprunter, là où je travaille, un appareil qui mesure l'humidité au moyen d'un "piolet" équipé de 2 pointes qu'il faut enfoncer dans le matériau à mesurer (je ne sais pas si c'est cela que vous appelez un humidimètre mais je pense que c'est le seul appareil que je puisse me procurer facilement et rapidement). J'effectuerai des mesures dans les rejointoiements entre les dalles de sol du garage ainsi que dans les murs (blocs en argex) à hauteur de plinthe. Je vous communiquerai les résultats obtenus afin de poursuivre cette très intéressante discussion.
En vertu des précisions que j'apporte dans ce dernier message, n'hésitez pas, non plus, à me faire part de vos commentaires éclairés. Grand merci par avance pour votre aide.
09/04/2008 Vieux  
pyv
  48 ans, Brabant Wallon
 
l'appareil que vous décrivez est bien un humidimètre et pour être précis un humidimètre à résistance électrique. le principe est simple : un faible courant continu passe d'une pointe à l'autre, plus la résistance mesurée est faible plus le matériau est humide.

Ce système est couramment utilisé car non destructeur, il ne donne pas de valeur absolue de l'humidité du matériau mais il permet de bonnes comparaison (il faut se méfier de la bonne conductivité naturelle éventuelle du matériau, les résultats sont toujours à interpréter)

Pour avancer dans votre diagnostic, je vous propose de prendre des mesures sur plusieurs parois et à différentes hauteurs (par exemple depuis la plinthe tous les 50 cm sur une ligne plus ou moins verticale). Vous pourrez alors comparer et avoir une bonne idée de la présence ou non d'humidité ascensionnelle.

Pour le sol, si les pointes sont assez longues ou si vous disposez des accessoires qui comprennent généralement des pointes plus longues, vous pouvez essayer de mesurer la dalle de sol à différentes profondeurs (dans le garage par exemple). Forer deux trous à la largeur de l'écartement des pointes, profondeur 1 cm et mesurez, approfondissez les trous a 4 cm et mesurez et ainsi de suite selon la longueur possible. (gaffe aux conduites encastrées ) cela vous permettra de comparer l'humidité de la dalle en surface et plus en profondeur.

La détection de condensation est plus difficile : il vous faut mesurer la température de la surface, pas évident sans matériel adapté. Mesurez l'HR du local et la t° de surface de la dalle au même moment, vous saurez immédiatement si vous êtes en situation de condensation ou non. le meilleur moment est avec une basse température extérieure et une habitation chauffée à 20-21 °. Un gd écart de température met plus facilement en évidence les ponts thermiques. avec une recherche sur internet "point de rosée" vous pourrez trouver des graphiques et des petites calculettes qui vous donneront une meilleure idée des t° critiques.

Comme déjà dit, l'humidité dans un bâtiment est un sujet complexe tant les sources sont nombreuses et parfois bien cachées.
10/04/2008 Vieux  
  52 ans, Hainaut
 
A nouveau un grand merci pour cette mine d'informations.
J'ai reçu l'humidimètre à prêter aujourd'hui avec 4 paires de pointes de longueur différentes (15, 25, 40 et 60 mm); j'effectuerai les mesures ce WE selon la méthode décrite dans votre précédent message et ne manquerai pas de vous communiquer, probablement dimanche, les mesures relevées.
13/04/2008 Vieux  
  52 ans, Hainaut
 
Comme convenu, voici le résultat des mesures effectuées ce WE.

Remarques préliminaires :
  • appareil utilisé : humidimètre GANN RTU 600 + électrode à enfoncer M20
  • utilisation de pointes (clous en acier) pour la mesure des sols de la maison et du garage ainsi que des murs du garage (pointes enfoncées dans le rejointoiement entre les dalles de sol et entre les blocs en argex (garage))
  • utilisation de " capuchons de mesure en surface " (disques métalliques recouverts de mousse afin d’éviter la détérioration du matériau mesuré) pour les murs de la maison
  • le mode d’emploi de l’appareil précité stipule que, pour les mesures en profondeur, une pâte (dans laquelle plongent les pointes) doit être utilisée. Cette pâte n’était pas présente avec l’appareil et n’a donc pas été utilisée => sous leur forme ABSOLUE, les valeurs doivent être interprétées avec circonspection ; par contre, sous leur forme RELATIVE, les valeurs donnent une bonne idée de l’évolution du degré d’humidité
  • il faut signaler que ces mesures ont été effectuées au terme d’une période sèche d’environ 1 semaine.
  • enfin, je n'ai pas trouvé comment faire pour publier un tableau, j'ai donc fait une image de mon fichier Excel. Désolé pour la lisibilité ! Si vous souhaitez le fichier Excel, comuniquez-moi votre adresse mail en MP et je vous l'enverrai !
GARAGE :


Taux d’ HR élevé suite chape de sol froide

MAISON :

Taux d’ HR élevé suite chape de sol froide

Voilà ! Quelles conclusions (et ébauches de solutions !) peut-on tirer de ces valeurs ? Grand merci, par avance, pour vos réponses.
13/04/2008 Vieux  
 
  35 ans, Hainaut
 
A mon sens il s'agit d'humidité ascensionnelle, la meilleur preuve étant que la teneur en eau diminue lorsque l'on monte dans le mur et ce quoiqu'en dise les spécialistes que vous avez fait venir!

Les murs et la dalle de sol "pompe" l'eau situé dans votre terrain et cette apport d'humidité dans votre maison provoque de la condensation sur les parois froides et fait augmenter la teneur en HR.

Le garage étant plus froid que la maison, il est logique que les teneurs en eau y soit plus importante.
Pour pallier à votre problème, un drain devrait déjà diminuer les apport en eau dans le pourtour de la maison. Des injections dans les murs empêcheront l'eau de monter mais ne résoudra pas l'apport via la dalle de sol...Savez-cous ce qu'il y a sous vos carrelages? Si vous n'avez que la terre, du sable jaune et directement le carrelage, il est clair que l'humidité peut arriver par là et donc le plus simple est de décarreler, retirer le sable, placer une membrane et faire recarreler. Vous ne remontez pas le niveau de votre maison!

Pourquoi dites vous qu'il est impossible de faire des travaux "par le bas"? pour éviter les remontée d'eau, une membrane de quelques mm est suffisante et il n'est pas nécessaire d'isoler comme vous en parlez dans votre premier poste.
13/04/2008 Vieux  
  50 ans, Namur
 
Citation:
Posté par Loriot Voir le message
Pour pallier à votre problème, un drain devrait déjà diminuer les apport en eau dans le pourtour de la maison.
Cela améliorera certainement la situation. Mais peut-on évaluer à quel point ?

Citation:
Posté par Loriot Voir le message
le plus simple est de décarreler, retirer le sable, placer une membrane et faire recarreler. Vous ne remontez pas le niveau de votre maison !
"simple" ? Si on y ajoute les indispensables travaux de finition (plafonnage, portes, éventuellement plomberie ou électricité), vous êtes parti pour quelques semaines de chantier... mais la solution finale est peut-être à ce prix.

Bonne chance
14/04/2008 Vieux  
pyv
  48 ans, Brabant Wallon
 
v480_be, mon avis irais à priori dans le même sens que celui de loriot mais, je ne comprends pas très bien vos mesures à -4cm dans le mur du garage ? dans la pratique cela correspond à quel hauteur par rapport au sol ? (en d'autres termes où est le 0 ?) d'autre part, vous parlez de mesures au sol mais je ne les vois pas dans les tableaux, uniquement des mesures sur les murs.
14/04/2008 Vieux  
  52 ans, Hainaut
 
Merci à tous trois pour vos commentaires.

- Loriot, concernant le descriptif du sol, je dispose de 2 renseignements:
1) feuille A4 intitulée "description sommaire de la construction". A la rubrique "planchers", il est inscrit: "isolés, sur vide ventilé, terre-plein ou grenier". S'agissant d'un lotissement avec plusieurs maisons identiques, et ne disposant pas de vide ventilé, le descriptif applicable à ma maison serait donc "planchers isolés sur terre-plein".
2) je viens de retrouver un plan en coupe de la maison (construction dans les années '80).
Au niveau du sol de la MAISON, et en partant du haut vers le bas (du carrelage vers la terre), je lis les mentions suivantes:
- revêtement + chape
- béton sous RBV (à d'autres endroits: béton sous PAV)
- VISQUEEN
- granulés expansés
- VISQUEEN
Au niveau du sol du GARAGE (et toujours dans le même sens):
- dalles béton
- béton sous PAV
Que signifient ces termes: RBV, PAV, VISQUEEN ? Pourquoi n'y a-t'il pas de Visqueen sous le garage ?
Le Visqueen ne serait-il pas la "membrane" dont vous parlez ? Dans la négative, de quel genre de "membrane" parlez-vous (pouvez-vous me communiquer un exemple de marque et de type ... si tout au moins Bricozone accepte la mention de produits commerciaux !) et cette "membrane" peut-elle être placée dans la "structure" précitée (si oui: où ?)

- Piku, effectivement, les travaux de drainage sont conséquents matériellement ... et financièrement ! Je serais d'accord d'entamer lesdits travaux ... à condition que le résultat soit probant ! (Si c'est pour diminuer de 5 % le taux d'HR, le jeu n'en vaut, effectivement, pas la chandelle !)

- Pyv, désolé, je n'ai probablement pas été clair dans mes explications: les mesures à -4 cms, -3 cms et -1,5 cms ont été faites DANS LA CHAPE du garage selon la méthode décrite dans un de vos précédents messages. Aucune mesure de ce type n'a été effectuée dans la maison (Madame n'aurait pas apprécié que je fore dans le carrelage du living avec la Hilti ). Les mesures (maison + garage) à "0 cm" sont les mesures relevées sur le sol dans les rejointoiements entre les dalles. Les mesures à des hauteurs positives (12, 32, 52, ... dans le garage; 5, 25, 50, ... dans la maison) ont été effectuées SUR LES MURS. J'ai, effectivement, "mélangé" chape et mur dans mes tableaux

Voilà, une solution plus précise se dessine-t'elle en vertu des éléments contenus dans ce dernier message (ainsi que des précédents, bien évidemment !)

Merci à tous, en tous cas, d'accorder votre attention ainsi que votre temps à la recherche d'une solution à ma problématique.
14/04/2008 Vieux  
  50 ans, Namur
 
RBV, PAV, je ne sais pas. Mais VISQUEEN est ce qu'un profane appellerait "feuille de plastique". Le fait qu'il n'y en ait pas sous le garage explique probablement qu'il soit plus humide
16/04/2008 Vieux  
 
  35 ans, Hainaut
 
Je ne connais pas la signification de RBV ou de PAV mais le Visqueen est bien la membrane dont je parlais!

Je ne comprends pas, si la dalle de sol a été réalisée comme décrite, il est impossible que de l'eau remonte à l'intérieur de celle-ci. Il doit en plus surement y avoir une membrane présente en pied de murs (on ne met pas un visqueen et pas de barrière d'étanchéité aux murs)...

Pour le drain, si il n'y a pas de possibilité de remontée d'eau par capilarité je ne suis pas du tout convaincu de son intéret!

Ce qui m'échappe c'est d'ou vient l'eau qui fait augmenter le HR et donc condensation sur la chape...Les murs sont-ils étanches? Sont-ils plein ou creux?
18/04/2008 Vieux  
  52 ans, Hainaut
 
Loriot, les murs sont constitués comme suit:
- blocs pleins de béton d'argile expansée
- vide ventilé avec isolation laine de verre (5 cms)
- parement en brique (épaisseur: 1/2 brique)
Il est vrai que, selon les relevés, ce sont les murs exposés aux intempéries qui présentent le taux d'humidité le plus élevé; j'ai déjà hydrofugé ces murs il y a 5 ou 6 ans avec du Sigmasiloxan hydrophobe; il serait peut-être utile de recommencer !

Selon vous et Piku, pour diminuer l'HR dans le garage (là où la situation est, effectivement, la plus "catastrophique"), une solution serait donc de placer un "Visqueen". Il me faut donc arracher le carrelage existant, placer un "Visqueen" et recarreler. 3 questions:
- où puis-je me procurer le Visqueen ?
- tant qu'à faire, n'y a-t'il pas un meilleur produit pour empêcher la "remontée" d'eau ... sans pour autant remonter significativement le niveau du sol du garage ?
- puis-je carreler directement sur le Visqueen (ou autre) ou faut-il prévoir une "couche intermédiaire" ? Si oui, de quel type ?
22/04/2008 Vieux  
  52 ans, Hainaut
 
Bonsoir, sans réponses à mon dernier message depuis quelques jours, je me permets de "remonter" le sujet. Merci.
04/01/2013 Vieux  
Evi
 
 
Bonjour,
Nous connaissons le même problème dans notre maison.
Maison construite dans les années 70, directement sur le sol, ni cave, ni vide ventilé.
Après avoir longuement réfléchi à l'origine de cette humidité et exclu plusieurs possibilités, nous savons à présent qu'il s'agit de condensation. La dalle n'est probablement pas isolée, est donc froide et en contact avec la chaleur ambiante, de la condensation se forme à certains endroits du carrelage sur les joints et/ou les carreaux (rosée) en cas de HR très élevée (95 %).
Nous souhaiterions donc connaître la solution que vous avez finalement choisie et quels en sont les résultats ?
Merci d'avance,
Evi.
Page 1 sur 2 1 2 Page suivante


A lire également sur BricoZone...
chauffage sol et chape anhydrite Par kiri dans Chauffage, +5 23/07/2014
chape isolante pour chauffage sol Par Zizik dans Construction, +30 14/03/2008
Chape chauffage par le sol Par mitch73 dans Chauffage, +3 24/12/2007
chape de sol [vide à combler] Par dalle de sol dans Maconnerie, Chape, +2 04/03/2007


Forum Maconnerie, Chape : Voir ce forum, Nouveautés, Actifs, Sans rép
Tout BricoZone : Page de garde, Dernieres 24h

Photos au hasard
Voir toutes nos photos


Pas encore membre de BricoZone ?!
Attention Pour participer, poser une Question ou Répondre : inscrivez vous !
Ceci vous permettra également de recevoir un email lors des réponses.
Mais même si vous ne voulez rien écrire : vous pourrez surveiller les forums et leurs nouveaux messages, et obtenir une vue rapide de tous les nouveaux messages depuis votre dernière visite !
Tout ceci est évidemment gratuit et rapide.

Visitez aussi : BricoZone France, nos Blogs. On aime Astel, JardiZone et InternetVista.
 
Connexion!
Identifiant
Mot de passe

Inscription - Oublié ?

PH

Annuaire Pro

SIBOMAT sa

Leader de la construction à ossature bois en Belgique depuis plus de 30 ans.


AlarmeMaison.biz

Pour nous la sécurité de votre maison n'est pas un vain mot.. Alarmes en KIT de bricolage!!


SUNNYHEAT by FOXeco

Chauffage infrarouge longues ondes. Le système le + économique, écologique & et sain au monde !


Eco Home sprl

Gestionnaire de projet de Construction de maisons individuelles

Ajoutez votre société