Gros stress : plafond neuf qui fissue déjà

( dans

» Finitions » Plafonnage, Gyproc, parois

)
Chercher:    

Gros stress : plafond neuf qui fissue déjà

- Page 2
Page 2 sur 2 Page precedente 1 2


il y a 4 semaines Vieux  
  36 ans, Liège
 
Pour les enduits, je ne sais plus quel type c'était. Je me souviens juste du Knauf sur les paquets et aussi qu'on a essayé 3 différents pour être sur ...
C'était bien des enduits à cet usage, déjà utilisés de nombreuses fois sans problème.
il y a 4 semaines Vieux  
 
  59 ans, Brabant Wallon
 
Je pense que le mail est le bienvenu, il permet de pointer du doigt ce qui n'a probablement pas été correctement réalisé sur le chantier .

Un plafond en plaques de plâtre sur du bois ne pose pas de problème pour autant que la structure soit rigide et que les enduits ont été faits avec les bandes de renfort sur tous mes côtés des plaques .

Gros stress : plafond neuf qui fissue déjà



Gros stress : plafond neuf qui fissue déjà

Ici j'ai fait avec des plaques de 120 * 260 en 12mm y'a beaucoup moins de joints à faire .

Je donne le lien de mes notes publiées sur le Blog de l'atelier bois

Dernière modification par bubu007 il y a 4 semaines à 13h14.
il y a 4 semaines Vieux  
  36 ans, Liège
 
Citation:
Posté par bubu007 Voir le message
Je pense que le mail est le bienvenu, il permet de pointer du doigt ce qui n'a probablement pas été correctement réalisé sur le chantier .
Oui le mail est bien complet et argumenté. Je ne pointe malgré tout toujours pas ce qui a été mal fait chez moi.
Je ne sais plus si je l'ai précisé mais j'ai aussi fait 4 autres faux plafonds qui eux ne bougent ne fissure pas. Fait plus ou moins dans les mêmes conditions "climatiques" et avec les mêmes enduits. Ca éliminerait la mise en cause des enduits et de l'enduiseur, non ?

Y a bien une différence c'est que ce sont des plafonds "plats" entre 2 pièces et donc rien à voir avec le toit.
Je pourrais peut être en arriver à la conclusion que c'est bien le toit qui bouge ?
Je rappelle que la couverture du toit a été refaite et ré-isolé, on en a donc profité pour renforcer la toiture qui était sous dimensionné.
Y a pas eu de grand vent ou de mauvaises conditions lorsque c'est apparu. Encore une chose le toit est contre une autre partie du bâtiment qui est surélevé donc totalement "appuyé" d'un côté.
Tout ça me laisse penser que l'ingénieur et l'entrepreneur on raison quand ils disent que c'est impossible que ça bouge comme ça.
Comment le vérifier ?

Autre info, mon père qui a une grand expérience dans l'enduisage me disait qu'il avait déjà enduit des plafond qui étaient beaucoup moins bien mis en œuvre et pourtant ne fissurait pas ...

J'ai donc deux hypothèses qui s'opposent un peu ...
il y a 4 semaines Vieux  
 
  59 ans, Brabant Wallon
 
Une connaissance a un plafond qui se fissure à la jonctions des plaques . Nouvelles construction mais les plaques sont fixées sur la structure du plancher et sans contre lattage . Le bois étant sujet aux vibrations il y a des mouvements qui ne peuvent se répercuter que sur les joints qui finissent par se fissurer . Il n'y a pas d'espace entre les plaques, juste un décollage microscopique mais avec le temps l'enduit se décolle légèrement .

Malgré les retouches, les réparations de fortune, le problèmes réapparaissait , ils ont finalement recouvert de fibre de verre .

Une structure bien stable est pour moi essentielle , le bois le permet mais il faut placer des entretoises et des latte de support en conséquence ,car si le bois vibre ou que les plaque peuvent se cintrer l'enduit ne pourra jamais ne pas suivre le mouvement , il se cisaille .
il y a 4 semaines Vieux  
  28 ans, Hainaut
 
Hello,

Mes 2 cents, nous avons comme toi, refait notre plafond (ancienne maison, toit plat derbigum, fondation plus que stable (aucune fissure nul part)
Nous avons refait 40m² de plafond.
20m² étaient posés sur l'ancien plafonnage en torchis et 20 sur une structure bois perpendiculaire aux poutres.

Résultats après 1an : suite aux chaleurs pourtant pas excessives, nous avons la partie sous structure bois qui s'est fissurée (des fissures aux jonctions, 1-2mm MAX) aux jonctions.
L'autre partie est presque intacte mais aussi des fissures (aux jonctions - nous avons utilisé des 2AB restantes...) c'est un peu notre faute...

Donc je plussoie bubu, si la structure n'est pas suffisamment dépendante, c'est normal que ca craque, l'enduit n'étant pas souple...
il y a 4 semaines Vieux  
  36 ans, Liège
 
Il est clair que l'hypothèse qui parait la plus évidente c'est que ça bouge.
L'enduiseur dit qu'il a fait des plafonds ou les plaques bougeaient bien plus (mal fixé, pas le bâtiment qui bouge) et ça allait.
L'ingénieur dit que le toit ne peut pas bouger.
Je fais quoi moi ?
Comment savoir si le toit bouge ? Y a des techniques ?
il y a 4 semaines Vieux  
 
  Liège
 
Ben le bois ça gonfle, ça sèche etc... et la plafonnage, hiver, chauffage, toussa toussa... Perso j'ai fait installer une poutre en chêne de 20x20x240 pour supporter un linteau ben elle a perdu 1 cm dans l’épaisseur embarquant ainsi le plâtre attaché d'un coté et se détachant totalement du joint que j'avais fait de l'autre coté (plus de 5mm de chaque coté donc...)... Et pourtant c’était du bois deja bien sec... Alors une charpente...
il y a 2 semaines Vieux  
 
  72 ans, Flandre
 
Pour moi il y a deux voir trois phénomènes qui se cumulent.

La toiture a été renforcée ! En intervenant, sur la toiture certaines pièces ont été dérangées de leur emplacement initial et doivent retrouver leur place, ce qui provoque des mouvements.

Le renforcement (pannes) est-il suffisant ? Dans la négative, il est possible que le support du revêtement de toiture (chevrons) soit trop souple.
Si la structure du faux plafond est fixée aux chevrons, il ne faut pas courir très loin.

Si la mise en oeuvre du renforcement de la charpente s'est effectué dans une humidité importante, il est possible que les bois existants bien secs à la base ont gonflés et que maintenant ils reprennent leurs dimensions de l'état d'origine avec les conséquences que vous connaissez. C'est la raison pour laquelle vous n'avez pas le phénomène dans les plafonds non fixés sur la charpente de toiture.

Bonne réflexion.
il y a 2 semaines Vieux  
  36 ans, Liège
 
Concernant les mouvements de la charpente à cause des bois qui doivent retrouver leur place et leur mouvement du au séchage est-ce que ça va se stabiliser ?
Y a t'il moyen de certifier que c'est ça qui se passe ?
il y a 2 semaines Vieux  
 
  59 ans, Brabant Wallon
 
A mon sens si le lattage et la fixation des vis sont suffisants les mouvements des chevrons ne doivent pas avoir d'impact sur les plaques si les lattes du contre- lattage sont perpendiculaires aux chevrons et le contre lattage perpendiculaire aux plaques .
Si les lattes sont sur les chevrons là il peut y avoir problème car si le chevron bouge ou se cintre , la latte suivra et idem pour la plaque de plâtre pour autant que les mouvements soient importants .

Vous parlez d'un renforcement du toit , pouvez-vous en dire plus idem sur le mode de construction des lattes ?

@+
il y a 2 semaines Vieux  
 
  72 ans, Flandre
 
Citation:
Posté par moisdejuin Voir le message
Concernant les mouvements de la charpente à cause des bois qui doivent retrouver leur place et leur mouvement du au séchage est-ce que ça va se stabiliser ?
Y a t'il moyen de certifier que c'est ça qui se passe ?
Le fait que le phénomène se remarque à l'endroit de la toiture et non à l'endroit des nouveaux faux plafonds est une preuve. La structure des faux plafonds ne bouge pas, la structure sur la charpente bouge, que le lattage soit placé parallèlement ou perpendiculairement aux chevrons. S'il y mouvement on le ressent à 360°. Question de bon sens.
La seul possibilité est de désolidariser le lattage des chevrons.

Est ce que cela va se stabiliser ????????????? Tout dépendra de la rigidité du renfort. Voir avec votre Ing.

Dernière modification par fradeco il y a 2 semaines à 15h33.
il y a 2 semaines Vieux  
  36 ans, Liège
 
Hello,
Merci pour toutes ces infos, ca me permet d'avancer et de remonter mon moral.
Encore quelques infos et demandes.

Pour la structure des plafond qui ne bougent pas, ce sont aussi des nouveaux bois.C'est à dire muraillères, solives fixés avec des sabots métalliques. Plancher Osb. Dessous lattage, pas de contre lattage et gyproc. Rien ne bouge et on marche dessus... On pourrait aussi imaginer que les bois bougent. Après ça a pas été fait en même temps et le bois n'a pas la même provenance.

Pour le toit qui bouge, je ne comprends pas quand vous parlez de fixation sur les chevrons.
Chez moi c'est en partant du haut (je peux me tromper je suis pas un pro) :
Fait par l'entrepreneur:
Ardoise
Lattage
Pare pluie
Chevrons (laine de bois entre)
Panne (laine de bois entre croisées avec la première couche)
Frein vapeur
Lattage
Contre lattage
Plaque Knauf

Mon lattage est donc plutôt fixé au pannes me semble-t-il.


Merci
il y a 2 semaines Vieux  
 
  72 ans, Flandre
 
On commence a mieux comprendre enfin je pense.
Je suppose que la structure de la finition des rampants, va de panne à panne.
Il est probable que les pannes subissent les effets du fluage et soient un peu souples.

Par conséquences elles fléchissent quelque peu sous les effets des charges et du vent dont les mouvements sont transmis dans la structure de support de votre finition intérieur et crée des fissures entre plaques.

Enfin c'est mon analyse résultant de la lecture des postes précédents.

Ma conclusion (si tout ce précède ce confirme) est vous n'aurez pas d'autre solution que de maroufler vos rampants avec un tissu de fibre de verre pour évier l'apparition des fissures.
il y a 2 semaines Vieux  
  36 ans, Liège
 
Merci pour ces infos, je vais en parlé avec l'ingénieur.

D'après lui il est pas possible que la toiture bouge. Plusieurs arguments à ça :
On a renforcé la charpente par ce que je crois on appelle des contres-fiches et la toiture est appuyé d'un côté sur le reste du bâtiment qui est plus haut.

Ou alors il faut considérer que c'est la panne seule qui fléchit ?

Je me rappelle que quand j'ai démonté l'ancien lambris l'entrepreneur m'a dit que les pannes étaient correct. Avec l'accord de l'ingé il les a laissé puisque OK (dans le devis de base il était prévu de les changer).
Ensuite j'ai un jour eu un coup de fil de l'entrepreneur me demandant si il devait "récupérer" la planéité du toit car il y a avait un léger fléchissement après 40 ans (des pannes je crois) . Chose qu'il a faite en visant un bois sur chaque panne (ça reprend pas un peu les mouvements ça ?)
Je crois que tout ça a été encodé dans le logiciel de l'ingé pour vérifier la stabilité.
il y a 2 semaines Vieux  
 
  72 ans, Flandre
 
Perso en l'état, je pense que j'ai épuisé les causes qui pourraient éventuellement être à la base de vos désagréments.

Il est aisé de comprendre qu'entre la structure en bois d'un faux plafond indépendante de la toiture, qui ne présente aucun problème et la structure du plafond fixée aux éléments de la toiture dont les joints entre les plaques se fissures il y a quelque chose qui ne va pas. Pour moi ces fissures ne sont possible que si il y a mouvement.
Je ne crois pas au retrait du produit des joints, car dans ce cas les fissures devraient être visibles 24 h après l'application.

Il y a encore une chose que vous pouvez contrôler, c'est la planéité du plafond entre deux plaques sur les joints.
il y a 2 semaines Vieux  
  36 ans, Liège
 
Bonjour,
Il y a bien sir possibilité que mon ingénieur se trompe. Je creuserai la question avec lui.

Pour la planéité, ca je pense bien que ça ne l'est pas totalement. J'ai parlé de la correction par l'entrepreneur de la planéité. Il a vissé un bois sur mes pannes pour y poser les chevrons. Ca corrige l'extérieur. Pas l'intérieur.
Ca ne se voit pas ou alors très légèrement mais il doit être donc plus que probable qu'à l'intérieur ce ne soit pas plan.
Ca peut créer ca ?
il y a 1 semaine Vieux  
  36 ans, Liège
 
Bonjour,
Le technico commercial Knauf va passer, on verra son avis.

Je reviens là dessus :
Citation:
Posté par fradeco Voir le message
Il y a encore une chose que vous pouvez contrôler, c'est la planéité du plafond entre deux plaques sur les joints.
Ca peut avoir un impact ? Il existe des réalisations avec des courbes en placo, non ?
il y a 1 semaine Vieux  
  39 ans, Hainaut
 
moi a la maison j'ai eu quelque fissures aux plafond ... et la cause est bien differente..

pour certains joint ( ceux sans bandes ) j'ai utilisé de l'uniflott, comme préconisé par knauf. rien a redire impeccable.

Au dessus de l'uniflott, j'ai mis un enduit de finition, du gyproc Joint Finisher premium car c'est ce qu'il me restait de mes cloisons.


ca n'a pas bougé ....


sauf quand j'ai mis le primaire.... et la ! catastrophe !!! j'ai meme des joints le long des murs qui sont tombés !!

certains joints exactement les meme n'ont pas bougés... d'autre oui

il y a eu réaction avec le primaire....

le peintre a tout réparés, et depuis, ça n'a plus bougé !
Page 2 sur 2 Page precedente 1 2


A lire également sur BricoZone...
Faire construire clé sur porte ou acheter un projet neuf déjà construit? Par pietra dans Construction, +5 27/05/2016
Comment isoler un plafond déjà en place ? Par Tincal dans Isolation, +1 11/12/2013
Peut-on isoler un plafond déjà isolé? Par Buster Mik dans Isolation, +1 02/07/2011
Isoler Un Faux Plafond Déjà Placé ?? Par nico3531 dans Isolation, +20 02/11/2010
Plafond : que poser sur un plafond déjà tapissé Par rv1000 dans Finitions, +3 31/07/2009


Forum Plafonnage, Gyproc, parois : Voir ce forum, Nouveautés, Actifs, Sans rép
Tout BricoZone : Page de garde, Dernieres 24h

Photos au hasard
Voir toutes nos photos


Pas encore membre de BricoZone ?!
Attention Pour participer, poser une Question ou Répondre : inscrivez vous !
Ceci vous permettra également de recevoir un email lors des réponses.
Mais même si vous ne voulez rien écrire : vous pourrez surveiller les forums et leurs nouveaux messages, et obtenir une vue rapide de tous les nouveaux messages depuis votre dernière visite !
Tout ceci est évidemment gratuit et rapide.

Visitez aussi : BricoZone France, nos Blogs. On aime GamerZ, Astel, JardiZone et InternetVista.
 
Connexion!
Identifiant
Mot de passe

Inscription - Oublié ?

Annuaire Pro

illiCO travaux

Un seul interlocuteur pour tous vos devis de travaux de rénovation !


FT Chassis

Spécialiste des châssis PVC, bois et aluminium, portes et volets roulants.


DECOCHALET

Vente et placement d'abris de jardin, carports, garages, pergolas, boxes pour chevaux, ...


Tendance Habitat

Entreprise générale du bâtiment

Ajoutez votre société