Augmenté ou diminué la T° de l'eau dans les radiateurs ?

( dans

» Plomberie

)
Chercher:    

Augmenté ou diminué la T° de l'eau dans les radiateurs ?



22/12/2009 Vieux  
  38 ans, Brabant Wallon
 
Bonjour à tous,

Je me permet de poster un premier message car je trouve pas une réponse spécifique à mes questions.

Heureux propriétaire que nous sommes, nous avons fait le plein de mazout il y a 3 mois. Il n'y a pas de jauge donc c'est au bâton qu'on vérifie. Sauf que j'ai pas regarder au était le niveau maximum. Donc je sais pas regarder ou j'en suis.

Notre chaudière à 21 ans, autant dire que je m'inquiète de sa consommation. C'est une vieille maison de 150 ans avec des murs de +- 60cm d'épaisseur.
Nous avons un thermostat programmable. 4 radiateurs sont utilisé pour +- 75m² (salon, SaM et cuisine sont ouvert) et toutes les vannes des radiateurs sont sur 5 (max) vu que le thermostat est dans cette pièce.

Si je met l'eau de la chaudière à 55°, on dépasse pas les 19°. Si je met à 65° on arrive à 21° (je sais, ma femme est frileuse ))
Quand j'ai augmenté l'eau de 55 à 70° ont a vu une grosse différence, les radiateurs étaient logiquement brulant mais la maison a chauffé de 2° en 1h.

Ma question (enfin) : Est-ce mieux que je mette l'eau à 70° par exemple afin que la maison chauffe vite et que la chaudière ne tourne pas trop longtemps. Ou mettre à 65° et que cela tourne plus longtemps mais p-e que la chaudière "pompera" moins fort ???

Voilà, merci à tous et heureux d'entrer dans ce beau monde du bricoleur du dimanche
22/12/2009 Vieux  
 
  39 ans, France
  kenny82 est connecté maintenant
2eme solution
22/12/2009 Vieux  
Fly
 
  45 ans, Hainaut
 
Citation:
Posté par kenny82 Voir le message
2eme solution
ok, oui en principe mais alors effectivement, il faut plus longtemps pour chauffer la maison..
Il faut donc un juste compromis, à mon avis.
22/12/2009 Vieux  
  42 ans, Luxembourg
 
Je me pose la même question,utiliser le thermostat principal ou les vannes thermostatiques
De toutes façons pour avoir la même T° dans la pièce faut bruler la même énergie
Moi je mets 65-70°
22/12/2009 Vieux  
  55 ans, Flandre
 
Oui, enfin, ça n'est pas forcément aussi simple.

Normalement il devrait y avoir au moins une vanne à trois voies à la sortie de la chaudière pour le chauffage, vanne même manuelle, qui permet de faire un réglage au jugé de la température du circuit de chauffage.

Si c'est un système à "bain-marie" genre ACV qui produit à la fois l'eau de chauffage et l'ECS par échange entre les deux circuits, il vaut mieux laisser la température de la chaudière à la température conseillée, autout de 75° et baisser par contre la température de l'eau de chauffage avec la vanne trois voies qui mélange l'eau chaude avec de l'eau de retour.

Quant au thermostat, il devrait logiquement commander le circulateur qui devrait fonctionner indépendamment de la chaudière. Enfin, c'est comme ça chez moi et ça évite les cycles "brûlant-glacé".

Maintenant, ça n'est pas forcément conseillé avec certaines chaudières qui ne supportent pas bien une eau de retour trop froide, paraît-il.
22/12/2009 Vieux  
  38 ans, Brabant Wallon
 
Évidemment, avec aussi peu d'info sur ma chaudière, il est difficile de trouver la meilleure solution. Je regarderai ce soir si je trouve rien de plus à donner.

Mais elle est très simple, je vois à peine un bouton pour règler l'eau chaude des radiateurs. (le chauffe eau pour l'eau courante de la maison est à part et est électrique).

Un "ami" chauffagiste qui est venu au début, m'a conseillé de mettre les vannes sur 5 (pour les 4 radiateurs) car vu que le thermostat est dans la pièce, il se coupera plus vite que si je joue avec les vannes et d'après lui je consommerai moins comme cela. Donc pour lui valait mieux vannes sur 5 et jouer avec le thermostat.

J'espère bien expliquer ses conseils...

Dernière modification par janlouk 22/12/2009 à 18h58.
22/12/2009 Vieux  
  55 ans, Flandre
 
OK mais le jour où vous décidez de régler vos vannes thermostatiques autrement que sur le maximum, soyez sûr que quelque part vous avez quand même un radiateur complètement ouvert, sinon votre circulateur ne va pas faire long feu - sans jeu de mot

Habituellement on laisse toujours un radiateur sans vanne thermostatique, pour ça.
22/12/2009 Vieux  
MDe
 
  56 ans, Liège
 
Citation:
soyez sûr que quelque part vous avez quand même un radiateur complètement ouvert
On peut mettre des bypass entre le départ et le retour pour ça.

Sinon, le débat sur la régulation est un long débat et dépend d'un bon nombre de paramètres.

Il y a cependant un grand principe: Pour une maison donnée, toutes portes et fenêtres fermées et sans vent, la consommation est uniquement fonction de la différence de température entre l'intérieur et l'extérieur.

Elle ne dépend donc pas de la manière dont on régule, par thermostat, par vannes thermostatiques, par vanne trois voies, par sonde extérieure, avec ou sans horloge, etc..

Par contre:
- On peut baisser la température dans les pièces de nuit
- On peut baisser aussi la température pendant la nuit où quand on est absent
- On peut anticiper les apports solaires ou les variations météo..

Concernant les radiateurs, il faut savoir qu'ils sont pleinement efficaces à une température autour de 70°C en entrée (ordre de grandeur). Leur puissance chute dramatiquement (-70%) lorsque la température chute d'à peine 10 ou 15°.

Ce n'est pas nécessairement une mauvaise chose si ceux-ci sont surdimensionnés (souvent le cas).

Une chaudière de 20 ans, on ne parle donc pas récupération de chaleur par condensation donc la température doit rester élevée. D'autant que la condensation (dans le corps de chauffe) par une t° trop froide peut provoquer des points de rouille.

Enfin, quant à la régulation, dans une maison avec des murs (vraisemblablement en pierre) de 60cm d'épaisseur, je dirais qu'elle a une très grande inertie et qu'on ne sait pas faire varier la température rapidement. Dans ce cas, un thermostat d'ambiance est une mauvaise solution. Avant qu'il ne réagisse, la chaudière a eu le temps d'envoyer plus d'énergie qu'il n'en fallait et on risque des "overshoot", là ça consomme plus que ce qu'on désire.
Puis, quant aux vannes thermostatiques, il est effectivement parfaitement inutile d'en avoir dans les pièces où il y a un thermostat. Les deux entrent en conflit dans la régulation.

Une bonne solution reste une "régulation climatique" avec une sonde extérieure et une vanne thermostatique à tous les radiateurs. AInsi qu'un circulateur à hauteur manométrique constante.

Le principe est le suivant:

La puissance dégagée par un radiateur est proportionnelle à la différence de température entrée-sortie multipliée par le débit d'eau.

La sonde extérieure agit sur l'aquastat de la chaudière et donne une consigne "globale" de température de l'eau. Elle fait cela sur base de ce qu'elle sait des déperditions vu l'écart de température entre l'extérieur et l'intérieur qu'on connait (impossible à connaître sans sonde).

Ensuite, à cette température d'eau fixée, les vannes thermostatiques (qui ne sont que des thermostats d'ambiance qui agissent sur le débit - donc le second paramètre évoqué plus haut), savent fonctionner dans leur plage de fonctionnement (et non pas calées à fond comme c'est le cas avec un thermostat d'ambiance) et régulent le débit, à la température d'eau donnée par la sonde extérieure. Ces vannes savent faire varier le débit puisque le circulateur fonctionne à hauteur manométrique constante (pression constante) et donc, un étranglement provoqué par les vannes augmente la perte de charge, pour la compenser le circulateur réduit alors le débit pour maintenir sa hauteur manométrique.

Voilà comment ça marche.. ou comment ça devrait marcher.............

On admet qu'une installation avec régulation climatique permet de "couper la chaudière en deux" en terme de puissance (car elle n'a plus besoin d'encaisser des pointes dues à une régulation archaïque). On peut donc la remplacer par une plus petite qui elle consommera moins car moins de déperditions vu sa surface extérieure réduite.



-

Dernière modification par MDe 22/12/2009 à 19h38.
22/12/2009 Vieux  
  42 ans, Luxembourg
 
Belle démo Mde Merci
22/12/2009 Vieux  
  55 ans, Flandre
 
Très intéressant, merci de l'explication synthétique. Quelque chose a dû m'échapper car je ne comprends toujours pas vraiment l'utilité de la sonde extérieure si on a un ou plusieurs thermostat d'ambiance. Ce qui importe c'est la température dedans, pas dehors.

En plus, vu le nombre de posts sur ce forum qui se plaignent d'un dysfonctionnement de systèmes qui mettent (ou essaient de mettre) en oeuvre ce type de régulation, notamment avec des chaudières à condensation, ça incide à être prudent ... Mais ça c'est un autre sujet, ça a sans doute à voir avec l'adéquation entre l'offre des constructeurs et les compétences des installateurs ...
22/12/2009 Vieux  
 
  39 ans, France
  kenny82 est connecté maintenant
une regulation climatique cela existe depuis fort fort longtemps

comme dit plus haut cel permet surtout les on/off et permet d'anticiper les variations interieure en modifiant avant la temp de l'eau selon la temp ext

seule elle est difficile pour bcp a mettre en oeuvre car elle demande bcp d'investissement personnel du chauffagiste et de bon calcul si vous connaissez vos deperditions, la temperature de determination des radiateurs et leur puissance reelle a la température des deperditions (difference de celle des calculs de la deperditions a cause de la surpuissance) il suffit de choisir une pente et si tout est bien fait vous serait sans doute pas tres loin de la bonne valeur interieure
mais si vous ne faite pas ca vous allez tatonner!!!
c'est pour cela que l'on a mis des sondes interieures qui compensent cela et font les correction des pentes d'eux meme en fonction de la temperature interieure rendant plus innutile le reglage fin de la pente
mais cela a un cout energetique car on fonctionnera sur une pente en general trop forte que la sonde va diminuer regulierement,
si vous aviez la sonde int ET la bonne pente vous auriez moins de correction et moins de consommation
mais bon c'est pour des chauffagistes pas pour des installateurs!
22/12/2009 Vieux  
MDe
 
  56 ans, Liège
 
Citation:
Quelque chose a dû m'échapper car je ne comprends toujours pas vraiment l'utilité de la sonde extérieure
Je répète

Soit P la puissance des radiateurs.
Soit dT la différence de température entrée-sortie d'eau des radiateurs
Soit Q le débit d'eau dans les radiateurs.

La puissance est donnée par le produit P= Q x dT.

Une bonne régulation, c'est *très* simple:

Pour obtenir une certaine puissance, elle agit sur les deux paramètres.
Techniquement on parle d'une régulation "à deux étages".

D'abord une régulation "grossière" de la température d'eau permet de fixer la puissance maximum des radiateurs à avoir pour des conditions météo données, d'où la sonde extérieure. Leur puissance est en effet fort fonction de la température de l'eau. Le phénomène de convection est beaucoup plus intense à température élevée. Un radiateur à 70° de température d'entrée dissipera 70 ou 80% plus d'énergie qu'un radiateur à 50°. C'est donc un paramètre important sur lequel on peut agir.

Cette convection plus intense provoquera également une chute de température plus importante de l'eau lors de son transit dans les radiateurs. C'est-à-dire un dT plus élevé dans la formule ci-dessus et donc une puissance d'autant plus importante.

Ensuite, une régulation "fine" qui agit sur le débit Q grâce aux vannes thermostatiques.

Si la température d'eau n'était pas fixée de manière grossière en préalable alors les vannes thermostatiques ne fonctionneront pas dans leur plage de fonctionnement. Soit elles seront quasi fermées et réguleront difficilement (variations de débit exponentielles vu le pinçage trop fort de la vanne et la perte de charge). Soit ouvertes à fond pour tenter en vain d'atteindre la T° ambiante mais avec une T° d'eau trop faible.

Edit: Le thermostat d'ambiance n'est qu'y pis-aller.

Le problème des thermostats, c'est qu'avant qu'ils ne réagissent, on est bien souvent au delà de ce qu'on veut. Il y a bien des résistances d'anticipation etc. mais ce ne sont que des bricolages. Il faut bien se rendre compte que, avec un thermostat d'ambiance ayant un hystérésis de 1°C par exemple, lorsqu'il s'enclenche et avant que la T° de l'air n'ait réaugmenté, il a fallu en envoyer de l'eau chaude dans les radiateurs.. et de l'énergie dans les murs.. Et donc, il faut pour faire ça une chaudière surpuissante, qui réagit vite, etc.. bref un gros bidule, souvent deux ou trois fois plus gros que ce qu'il ne faudrait avec une bonne régulation. Actuellement, en isolant un peu, on peut facilement substituer toutes ces grosses chaudières par des "petites" chaudières murales, bien modestes qui fournissent quand-même dans les 20kW de puissance mais largement suffisant quand elles peuvent débiter cette puissance en continu ou quasi, voire de manière modulée. Parce qu'il y a cela aussi, une grosse chaudière qui ne fonctionne que 120 secondes tous les quart d'heure, il faut le temps au corps de chauffe de vaincre la contre-pression vers la cheminée. Celle-ci doit chauffer pour commencer à avoir un bon tirage, bref.. il est temps de couper que le bruleur commence seulement à produire une bonne flamme....

.. sans compter que l'allumage d'un bruleur au mazout, c'est chaque fois tout un cycle consommateur d'énergie: D'abord ouvrir le clapet d'air quand il y en a un et préchauffer le mazout, puis lancer le ventilateur à vide avec une étincelle pour oxygéner le corps de chauffe, puis lâcher l'injection en espérant un allumage dans la seconde. Puis extinction de l'étincelle. L'arrêt provoque toujours aussi une perte de carburant et produit des imbrulés.

Les nouveaux bruleurs flamme bleu, sont très performants certes, mais ils produisent toujours un pic de monoxyde de carbone au départ, polluant et souillant le corps de chauffe à la longue.

--

Dernière modification par MDe 22/12/2009 à 21h53.
22/12/2009 Vieux  
  55 ans, Flandre
 
OK merci encore pour les explications, ça n'est pas simple. Je ne me sens pas très motivé pour faire installer ce type de régulation à la place de mes thermostats d'ambiance.

Les raisons : 1. j'ai une chaudière gaz, donc moins contraignant/fragile que le mazout 2. dans une maison OSB, l'inertie thermique est bien moindre 3. l'hystereris du thermostat à l'étage est réglable à 0.1, 0.2, ou 0.5 C (donc pas "à la louche" comme avec 1 C) 4. le thermostat dispose de sa propre logique et est capable d'anticiper le moment où il faut chauffer en fonction de ce qu'il a observé les deux jours avant.

Je retiens la recommandation d'utiliser des circulateurs à pression constante ; en classe A pour l'économie d'électricité, ça n'est pas énormément plus cher.
A lire également sur BricoZone...
Bruit infernal dans les radiateurs Par gaume74 dans Chauffage, +69 29/04/2016
Sifflement dans les radiateurs quand ECS en marche Par fredobas dans Chauffage, +6 09/03/2013
Purger les radiateurs Par cacaille dans Divers, +32 02/02/2012
Gestion de l'eau dans les caves Par Speculoos dans Gros Oeuvre, +5 22/04/2009
pression diminue aprés avoir purgé un radiateur Par antoine013 dans Chauffage, +5 05/11/2008


Forum Plomberie : Voir ce forum, Nouveautés, Actifs, Sans rép
Tout BricoZone : Page de garde, Dernieres 24h

Photos au hasard
Voir toutes nos photos


Pas encore membre de BricoZone ?!
Attention Pour participer, poser une Question ou Répondre : inscrivez vous !
Ceci vous permettra également de recevoir un email lors des réponses.
Mais même si vous ne voulez rien écrire : vous pourrez surveiller les forums et leurs nouveaux messages, et obtenir une vue rapide de tous les nouveaux messages depuis votre dernière visite !
Tout ceci est évidemment gratuit et rapide.

Visitez aussi : BricoZone France, nos Blogs. On aime Astel, JardiZone et InternetVista.
 
Connexion!
Identifiant
Mot de passe

Inscription - Oublié ?

Annuaire Pro

Maisons Gabriel

Maisons Gabriel SA est une entreprise générale de constructions.


Maisons Blavier s.a.

Blavier construit des maisons clé-sur-porte en mettant l’accent sur l'accompagnement et le budget


Maisons Baijot

Entreprise générale de construction Maison basse énergie Construction traditionnelle de qualit


SIBOMAT sa

Leader de la construction à ossature bois en Belgique depuis plus de 30 ans.

Ajoutez votre société