température chaudière et consommation

( dans

» Plomberie

)
Chercher:    

température chaudière et consommation



16/11/2009 Vieux  
 
  34 ans, Namur
 
Bonjour à tous,

essayant (comme tout le monde) de réaliser des économies sur ma facture énergétique, j'ai une petite question :

est-ce que la relation consommation/température est aussi simple que : "au plus la température de la chaudière est basse, au moins la consommation est élevée" ?

Pour donner des infos sur la maison et la chaudière :

maison 3 façades 1/2 (je passe les détails), pas très bien isolée. J'ai redimensionné et remplacé tous les radiateurs anciens par de nouveaux (panneaux acier type radson, en 22 ou 33).
Nouvelle chaudière aux pellets 25kW, uniquement chauffage (pas ECS).

J'ai actuellement réglé sur 55°C (l'eau varie donc globalement entre 50 et 60), et niveau confort ça me convient bien. Mais bon, pas encore eu de grands froids.

Est-ce suffisant ? Puis-je mettre moins pour consommer moins ? Puis je mettre plus pour consommer moins ? Vais-je devoir mettre plus dans les grands froids ?...

Enfin bref, je n'ai jamais rien compris avec cette histoire de température chaudière... D'autant plus qu'on m'a parlé de condensation si température trop basse ?

Merci d'éclairer ma lanterne
16/11/2009 Vieux  
 
  41 ans, France
 
salut.si tu est mal isolé,imagine qu'un de tes radiateur est dehors,ton eau dans le circuit doit etre à 55 avec un radiateur dehors ta chaudiere fonctionnera tout le temps(consomation).tu peux mettre derriere chaque radiateur un isolant reflechissant(alu).la t° dégagé par les radiateurs à l'arriere sera réflechi sur eux meme,ta t°eau du circuit ne sera pas influée par des pertes inutile et en plus tu arretera de chauffer le mur.pour la t° interieur ça ne changera pas ,seulement le temps de fonctionnement de la chaudiere pour conserver ses 55° (économie).pour le confort il faudra isoler les parroi qui donnent sur l'exterieur,la tu pourra la descendre à 53 52 50 (je ne sais pas).j'espere t'avoir aidé au moins un tout pêtit peu
16/11/2009 Vieux  
 
  34 ans, Flandre
 
Oui, je peux confirmer que si la température de la chaudière est trop basse, il y aura de la condensation dans la cheminée.
Nous avons une chaudière au mazout et j'avais mis la température à environ 60° l'année passée. Après quelques temps, des condensats coulaient au niveau d'un coude de la cheminée au travers la brique....
Une fois la température mise sur 80°-90° (je ne sasi plus trop combien j'ai mis), plus de condensation.

Evidement, plus la chaudière est chaude, plus elle doit consommée pour augmenter l'eau à bonne température, mais une fois fait, cela dépend de comment est isolé les canalisations, ... car Si la température de l'eau est à 55° et redescend à 50°, l'apport d'énergie sera la même que si l'eau était à 80° et descend à 75°.
Aussi, ce qu'il faut tenir compte c'est l'entretien de la chaudière. Chez nous (encore une fois) la chaudière et la cheminée n'avaient jamais été entretenu (JAMAIS ! Un gros sceau de suie recoltée de la cheminée ainsi que de la chaudière). Les ramoneurs qui sont venu ont été surpris de la quantité et ont expliqué que la couche qui se trouvait au niveau de la chaudière formait une couche isolante => surconsommation (un peu comme les congelateurs et leur couches de glace).
16/11/2009 Vieux  
 
  41 ans, France
 
je n'avai pas pensé à une cheminée.j'été parti sur une chaudière mural.en augmentant la t° tu a fait certainement repouser le point de rosé,donc plus de problème .mais avec son problème et ses radiateur je ne pense pas qu'il est une cheminée.par contre l'entretien reste important,je dirait 2 ans quand elle est neuve et au bout de5 à 6 tout les ans selon l'état bien évidement(comme un filtre à air de voiture s'il est propre tout les 3mois tu peux le verifier tout les 6mois)
16/11/2009 Vieux  
 
  36 ans, Liège
 
Citation:
Posté par pyromana Voir le message
Oui, je peux confirmer que si la température de la chaudière est trop basse, il y aura de la condensation dans la cheminée.
Nous avons une chaudière au mazout et j'avais mis la température à environ 60° l'année passée. Après quelques temps, des condensats coulaient au niveau d'un coude de la cheminée au travers la brique....
Une fois la température mise sur 80°-90° (je ne sasi plus trop combien j'ai mis), plus de condensation.

Evidement, plus la chaudière est chaude, plus elle doit consommée pour augmenter l'eau à bonne température, mais une fois fait, cela dépend de comment est isolé les canalisations, ... car Si la température de l'eau est à 55° et redescend à 50°, l'apport d'énergie sera la même que si l'eau était à 80° et descend à 75°.
Aussi, ce qu'il faut tenir compte c'est l'entretien de la chaudière. Chez nous (encore une fois) la chaudière et la cheminée n'avaient jamais été entretenu (JAMAIS ! Un gros sceau de suie recoltée de la cheminée ainsi que de la chaudière). Les ramoneurs qui sont venu ont été surpris de la quantité et ont expliqué que la couche qui se trouvait au niveau de la chaudière formait une couche isolante => surconsommation (un peu comme les congelateurs et leur couches de glace).
Bonjour Pyromana,

je suis d'accord quand vous dites qu'il faut la même quantité d'énergie par augmenter la t° de l'eau de 5°c (delta T de 5°c) mais c'est un raisonnement un peu simpliste qui amenerai à dire qu'il est inutile de diminuer la t° des chaudières!
Votre raisonnement est FAUX, parcequ'il est imcomplet. En fait, je pense que l'on vous a donné cette explication facile pour vous rassurez et vous dire que le fait de monter la t° n'allais rien changer à la consommation.

La vérité: si votre chaudière chauffe à 80-90°, celle-ci émet plus de chaleur dans le local dans lequel elle se trouve que si elle chauffe seulement à 50-60°.
si t° à 80°c dans un local à 16°c -> delta T= 64°c
si t° à 60°c dans un local à 16°c -> delta T= 44°c

-> la chaudière se refroidit plus vite si elle est à 80°c
-> lorsque la chaudière a atteint sa t° les pertes de chaleurs à l'arrêt sont plus important, donc, la chaudière va recommencer à chauffer plus tôt que si elle était à basse t°.
-> les pertes de chaleurs sont également plus conséquente sur les canalisation non isolée. 1 mètre de tuyau d'1 pouce chauffé à 70°c équivaut à la consommation d'une ampoule de 60w.

Tout cela sans parler des chaudière à condensation dont la capacité de récupération de chaleur latente dans les fumées ne peux se faire que à basse t°.

Bien sur, d'autre éléments entre en ligne de compte: l'entretien, la régulation, l'isolation du bâtiment... Mais la diminution de la t° de la chaudière n'est pas un élément négligeable dans l'économie d'énergie.

Cordialement

Ben
16/11/2009 Vieux  
 
  36 ans, Liège
 
Citation:
Posté par sebastien.pi Voir le message
Bonjour à tous,

essayant (comme tout le monde) de réaliser des économies sur ma facture énergétique, j'ai une petite question :

est-ce que la relation consommation/température est aussi simple que : "au plus la température de la chaudière est basse, au moins la consommation est élevée" ?

Pour donner des infos sur la maison et la chaudière :

maison 3 façades 1/2 (je passe les détails), pas très bien isolée. J'ai redimensionné et remplacé tous les radiateurs anciens par de nouveaux (panneaux acier type radson, en 22 ou 33).
Nouvelle chaudière aux pellets 25kW, uniquement chauffage (pas ECS).

J'ai actuellement réglé sur 55°C (l'eau varie donc globalement entre 50 et 60), et niveau confort ça me convient bien. Mais bon, pas encore eu de grands froids.

Est-ce suffisant ? Puis-je mettre moins pour consommer moins ? Puis je mettre plus pour consommer moins ? Vais-je devoir mettre plus dans les grands froids ?...

Enfin bref, je n'ai jamais rien compris avec cette histoire de température chaudière... D'autant plus qu'on m'a parlé de condensation si température trop basse ?

Merci d'éclairer ma lanterne
Effectivement, on pourrait résumer par moins d'eau de la chaudière est chaude, moins elle va consommer!

Il faut cependant que cette eau soit assez chaude pour vous fournir le confort dont vous avez besoin dans le logement! Si vous n'avez pas froid, c'est que l'eau est bien assez chaude.

Évidemment, il est plus facile de laisser la chaudière sur 50°c qd il faut 5°c dehors que quand il fait -20°c.
C'est pour cela qu'il existe des systèmes de régulation (sonde extérieur) qui permettent d'ajuster automatiquement la t° du bruleur en fonction de la t° extérieure. Moins il fait froid, moins la chaudière va chauffer l'eau.

Pour les problème de condensations:

il y a deux problèmes de condensation
-condensation acide interne dans la chambre de combustion qui dégrade (oxide) la chaudière de l'intérieur. Ce problème n'existe que sur les vieille chaudière (fonte et acier), les nouvelles (dont font partie les chaudières à pellets), sont conçues avec des matériaux bien plus résistant à l'oxydation. -> il n'y a pas d'usure prématurée avec une chaudière récente.

-condensation dans le conduit. Si le conduit est gainé, il n'y a plus de risques de détériorer les maçonnerie.

Cordialement

Ben
16/11/2009 Vieux  
 
  34 ans, Flandre
 
Citation:
Posté par benlan2000 Voir le message
Bonjour Pyromana,

je suis d'accord quand vous dites qu'il faut la même quantité d'énergie par augmenter la t° de l'eau de 5°c (delta T de 5°c) mais c'est un raisonnement un peu simpliste qui amenerai à dire qu'il est inutile de diminuer la t° des chaudières!
Votre raisonnement est FAUX, parcequ'il est imcomplet. En fait, je pense que l'on vous a donné cette explication facile pour vous rassurez et vous dire que le fait de monter la t° n'allais rien changer à la consommation.

La vérité: si votre chaudière chauffe à 80-90°, celle-ci émet plus de chaleur dans le local dans lequel elle se trouve que si elle chauffe seulement à 50-60°.
si t° à 80°c dans un local à 16°c -> delta T= 64°c
si t° à 60°c dans un local à 16°c -> delta T= 44°c

-> la chaudière se refroidit plus vite si elle est à 80°c
-> lorsque la chaudière a atteint sa t° les pertes de chaleurs à l'arrêt sont plus important, donc, la chaudière va recommencer à chauffer plus tôt que si elle était à basse t°.
-> les pertes de chaleurs sont également plus conséquente sur les canalisation non isolée. 1 mètre de tuyau d'1 pouce chauffé à 70°c équivaut à la consommation d'une ampoule de 60w.

Tout cela sans parler des chaudière à condensation dont la capacité de récupération de chaleur latente dans les fumées ne peux se faire que à basse t°.

Bien sur, d'autre éléments entre en ligne de compte: l'entretien, la régulation, l'isolation du bâtiment... Mais la diminution de la t° de la chaudière n'est pas un élément négligeable dans l'économie d'énergie.

Cordialement

Ben

Je suis d'accord avec toi, c'est pour cela que j'ai parlé d'isolant, ... Et comme tu le dis, la chaudière se mettra plus souvent en route car la température baissera plus vite mais je n'en ai pas tenu compte
Evidement, quand la chaudière tourne à basse température, il y aura une baisse de consommation. C'est évident
16/11/2009 Vieux  
 
  34 ans, Namur
 
merci de vos réponses.
j'ai le confort suffisant (réchauffement assez rapide), et une buse nouvelle "apparente" (en ce sens non encastrée).

Puis-je donc encore pensez-vous baisser la température jusque 50°C ou est-ce illusoire ?

Bonne journée,
16/11/2009 Vieux  
 
  39 ans, Liège
 
Citation:
Posté par benlan2000 Voir le message
Effectivement, on pourrait résumer par moins d'eau de la chaudière est chaude, moins elle va consommer!

Il faut cependant que cette eau soit assez chaude pour vous fournir le confort dont vous avez besoin dans le logement! Si vous n'avez pas froid, c'est que l'eau est bien assez chaude.

Évidemment, il est plus facile de laisser la chaudière sur 50°c qd il faut 5°c dehors que quand il fait -20°c.
C'est pour cela qu'il existe des systèmes de régulation (sonde extérieur) qui permettent d'ajuster automatiquement la t° du bruleur en fonction de la t° extérieure. Moins il fait froid, moins la chaudière va chauffer l'eau.

Pour les problème de condensations:

il y a deux problèmes de condensation
-condensation acide interne dans la chambre de combustion qui dégrade (oxide) la chaudière de l'intérieur. Ce problème n'existe que sur les vieille chaudière (fonte et acier), les nouvelles (dont font partie les chaudières à pellets), sont conçues avec des matériaux bien plus résistant à l'oxydation. -> il n'y a pas d'usure prématurée avec une chaudière récente.

-condensation dans le conduit. Si le conduit est gainé, il n'y a plus de risques de détériorer les maçonnerie.

Cordialement

Ben
Benlan, il s'agit d'une chaudière Pellet.... je ne sais si le problème des condensats est le même dans ce cas-ci, de par la nature du combustible...

en même temps, le pellet, c'est bien mais le rendement d'une chaudière pellet est globalement bien moins élevé qu'une chaudière mazout actuelle (en théorie)
16/11/2009 Vieux  
 
  36 ans, Liège
 
agent vert,

j'ai décrit les problèmes de condensations que l'on peut retrouver en général dans les chaudières.

J'ai également précisé que les chaudière à pellet sont de conception récente -> le risque de condensation interne est pris en considération. -> pas de problème.

Le rendement du pellet est un peu moindre, mais le coût est un peu moindre aussi.
De plus, le bilan CO2 est nettement plus favorable pour la planète.
Bref, c'est tout bénéfice pour l'écologie même si cette technologie est moins affinée au point de vue du rendement.

C'est une technologie qui à certainement plus d'avenir que les combustible fossile

Cordialement

Ben
17/11/2009 Vieux  
 
  75 ans, Luxembourg
 
Citation:
Posté par sebastien.pi Voir le message
merci de vos réponses.
j'ai le confort suffisant (réchauffement assez rapide), et une buse nouvelle "apparente" (en ce sens non encastrée).

Puis-je donc encore pensez-vous baisser la température jusque 50°C ou est-ce illusoire ?

Bonne journée,
bonjour
pour info l'eau du sanitaire doit ce trouver en dessous de 55 degré comme ça il y aura le moins de dépôt de calcaire ,l'eau du chauffage doit être aux dessus de 60 degré pour paré a la condensation ( point de roser ) @ + charles
15/11/2014 Vieux  
  39 ans, Liège
 
Personnellement, chauffage à 65 degrés et eau à 50.

S'agit-il de valeurs raisonnables ?
A lire également sur BricoZone...
Température de la chaudière Par benoit17 dans Chauffage, +4 04/10/2009
température chaudière Par tof.p dans Chauffage, +50 26/01/2009
Temperature Chaudiere Par sis dans Plomberie, +5 25/12/2008
temperature chaudiere Par jeanlucsamp dans Plomberie, +2 21/12/2008
temperature chaudiere Par tuning30 dans Chauffage, +1 26/10/2008


Forum Plomberie : Voir ce forum, Nouveautés, Actifs, Sans rép
Tout BricoZone : Page de garde, Dernieres 24h

Photos au hasard
Voir toutes nos photos


Pas encore membre de BricoZone ?!
Attention Pour participer, poser une Question ou Répondre : inscrivez vous !
Ceci vous permettra également de recevoir un email lors des réponses.
Mais même si vous ne voulez rien écrire : vous pourrez surveiller les forums et leurs nouveaux messages, et obtenir une vue rapide de tous les nouveaux messages depuis votre dernière visite !
Tout ceci est évidemment gratuit et rapide.

Visitez aussi : BricoZone France, nos Blogs. On aime Astel, JardiZone et InternetVista.
 
Connexion!
Identifiant
Mot de passe

Inscription - Oublié ?

Annuaire Pro

Tendance Habitat

Entreprise générale du bâtiment


La Vidange Loiseau S.A.

Débouchage, placement, raccordement et réparation des égouts.


Maisons Gabriel

Maisons Gabriel SA est une entreprise générale de constructions.


Maisons Blavier s.a.

Blavier construit des maisons clé-sur-porte en mettant l’accent sur l'accompagnement et le budget

Ajoutez votre société