Retour après une saison avec un poêle DDG et ballon tampon

( dans

» Plomberie » Poele, insert, pellets

)
Chercher:    

Retour après une saison avec un poêle DDG et ballon tampon



27/05/2014 Vieux  
  Namur
 
Nous avons terminé l'installation de notre DDG et de son ballon tampon en décembre 2013 et avons donc vécu notre premier "hiver" (certes pas très rude) chaudière éteinte, poêle allumé.

Ayant trouvé beaucoup d'information et pas mal de réponses sur ce forum, cela me semblait opportun de vous faire un petit retour d'expérience personnelle.
Il s'agit de notre expérience, dans notre situation et elle n'est sans doute pas applicable à tout le monde telle qu'elle.

Certains choix ou raccordements pourront sembler illogiques à certains mais il se fait que l'on s'est pas mal gratté la tête et avons pu confronter nos beaux principes thermodynamique et mécanique des fluides aux surprises de la réalité de braves tuyaux en cuivre, de flux parfois allant dans des sens auxquels nous ne nous attendions pas
Je me suis quelques fois senti comme un sous-marinier essayant de diagnostiquer un problème en écoutant des tuyaux et en sentant lequel était le plus chaud.

Voici les particularités de notre situation:
  • Nous habitons une belle vieille maison massive (et pas passive) dans la région de Ohey (Belgique). Elle est fraîche en été et ... fraîche en hiver aussi Mes meilleures estimations (Ubat=1.5 et T° ext minimale=-10), avec mes volumes et les différentes températures de consignes, m'indiquent un besoin de 5Kw dans la pièce où se trouve le poêle et 12Kw pour le reste de la maison.
  • Nous nous sommes chauffés 2 ans exclusivement au bois avec un poêle classique mais les zones "trop chaudes" et "trop froides" ont fait apparaître des problèmes de condensation et d'humidité dans les parties froides alors que nous cuisions dans les pièces de vie.
  • Travaillant tous les deux, nous voulions pouvoir faire du feu en soirée (et une partie de la nuit) afin de chauffer la maison et charger un ballon tampon et ensuite réutiliser cette énergie un heure le matin et une bonne heure le soir, le temps de relancer le feu. Nous voulions aussi cette inertie pour garder un certain confort d'utilisation.
  • Nous ne voulions plus fonctionner avec un thermostat d'ambiance mais uniquement au moyen des vannes thermostatiques (2 d'entre elles étant pilotable à distance et/ou par horloge) et de circulateurs de type Grundfoss Alpha2L.
  • La chaudière au fioul existante se situe tout au fond d'un loooong garage. Il était donc impensable que le poêle soit mis en série avec la chaudière comme dans les schémas classiques. Nous devions donc créer un système de sélection de source de chaleur automatique: Chaudière fioul OU ballon tampon.
  • En perçant le mur derrière le poêle, nous arrivons dans une cave semi-enterrée dans laquelle l'ai creusé suffisamment pour placer un ballon tampon de 1000L.

Nous sommes partis sur un système composé d'un DDG Eco Planus (5Kw+12Kw) chargeant un ballon tampon de 1000L.

Beaucoup de lecture, quelques questions, beaucoup de sueur, beaucoup de soudure (merci à mon Beau-Père champion du chalumeau), nous avons pu faire la mise à feu en début d'hiver.

Le tout fonctionnait mais pas de la manière attendue.
Je n'avais pas trouvé logique/utile de raccorder le départ chauffage et le retour poêle sur des entrées différentes du ballon tampon (je les avais donc raccordé ensemble sur la connection la plus haute du ballon tampon).
De la même manière, j'avais connecté le retour chauffage et le départ poêle ensemble à la connection la plus basse du ballon tampon).
J'avais des contre-flux inattendus résultant en une toutouille complète rendant le ballon tampon assez inefficace.

Bref... Qui fais le malin tombe dans le ravin. Je me suis ravisé et ai modifié les raccordements pour arriver en définitive au schéma joint à ce post.

Retour après une saison avec un poêle DDG et ballon tampon

Ce schéma a fait ses preuves dans le cadre de notre installation et il nous reste:
  • A placer les 2 anti-thermosiphon sans quoi le ballon se décharge tout seul par circulation naturelle lorsqu'il n'y a plus de demande vers les radiateurs.
  • A isoler les tuyaux sans quoi il fait meilleur dans la cave que dans mon bureau

Voici le fonctionnement:
  1. Lorsque la température en haut du ballon tampon (T1) est inférieure à 35°C (réglable), le circulateur C1 n'est pas alimenté et l’électrovanne EV1 est fermée. Le circulateur C2 de la chaudière fioul est alimenté et l'électrovanne EV2 est ouverte. Les radiateurs sont alors alimentés exclusivement par la chaudière fioul. La régulation se fait par les vannes thermostatiques et le circulateur Alpha2L s'arrêtant lorsqu'il n'y a pas de demande (toutes les vannes fermées).
  2. Lorsque la température des fumées (T4) dépasse 60°C, le circulateur du Thermovar est alimenté. L'eau boucle entre le DDG et le Thermovar tant qu'elle dépasse pas 55°C. Cela permet de ne pas amener en permanence de l'eau trop froide dans le serpentin du DDG, ce qui provoquerait de la condensation et de la rouille dans le poêle, le ruinant prématurément. Une fois les 55°C atteints, une partie de l'eau est envoyée dans le ballon par la deuxième connexion en haut du ballon tampon. Le Thermovar "prend" l'eau froide tout en bas du ballon tampon.
  3. Lorsque la température en haut du ballon tampon (T1) passe au dessus de 35°C (réglable), l’électrovanne EV1 s'ouvre, Le circulateur C1 est alimenté, le circulateur C2 de la chaudière n'est plus alimenté et l'électrovanne EV2 se ferme. Les radiateurs sont alors exclusivement alimentés par le ballon tampon.
  4. La vanne trois voies V1 est placée afin de ne pas renvoyer dans le bas du ballon de l'eau trop chaude: Grosso-modo, tant que l'eau est à plus de 55°C, elle boucle dans le système de chauffage et évite un brassage inutile du ballon tampon.
  5. Les 2 vannes anti-thermosiphon ont pour but d'éviter une circulation naturelle lorsque le ballon est chaud et que C1 est arrêté (lorsqu'il n'y a pas de demande des radiateurs), ou bien lorsque le poêle est éteint et que le Thermovar est éteint. Sans celles-ci, l'eau chaude précieusement accumulée dans le ballon tampon circule lentement dans les grosses sections de cuivre et chauffe ma cave tout en mélangeant soigneusement le ballon tampon Si si, c'est du vécu.
  6. En cas de défaillance du circulateur du Thermovar ou en cas de panne de courant (ou en cas de saturation du ballon tampon), La sécurité 93°C/3bars en sortie du DDG va s'ouvrir et l'eau bouillante est évacuée (par un tuyau de cuivre) vers l'extérieur. Le circuit d'eau est automatiquement remis à niveau avec de l'eau de ville. La vanne anti-retour AR1 s'assure que l'eau froide remplisse le circuit en passant par le DDG, le refroidissant au passage. Tout cela est hydraulique/automatique et cela fout un fameux bordel à l'extérieur.
  7. Sur le DDG, un système thermostatique ferme l'entrée d'air en fonction de la température de l'eau en sortie du serpentin. Dans le cas ou la sécurité est enclenchée, l'entrée d'air est fermée en même temps.
  8. Le groupe de sécurité au bas du ballon tampon sert aussi de robinet de vidange au cas où. Cela donne dans un "renfoncement" dans lequel une pompe vide cave est placée.
  9. Les vannes ont pour but de pouvoir isoler n'importe quelle partie sans que l'on se retrouve sans chauffage, ou bien à devoir vidanger le ballon ou l'installation pour effectuer une réparation/modification. Les manettes des vannes V7 et V8 on été enlevées et une etiquette expliquant que ces vannes ne peuvent pas être fermées a été colsonée aux vannes.

Notes:
  • Ne vouloir utiliser que 2 connections sur le ballon tampon était dans notre cas une erreur. La connection finale permet d'utiliser la ballon tampon comme "bouteille casse pression" (ou un truc du genre) et les aberrations ont disparu.
  • Ne pas minimer les effets Venturi (bien choisir la manière de faire ses raccords en T, par exemple).
  • Les Thermo-siphon sont nécessaires. J'aurais pu essayer de faire un bouchon d'eau froide mais, honnêtement, j'en ai marre de bricoler et ai choisi la solution de la vanne toute faite.
  • Les circulateurs Grundfoss Alpha2L sont assez incroyables. Il sont peu énergivores, s'arrêtent automatiquement lorsqu'il n'y a plus de demande (donc plus besoin de bypass) et sont incroyablement silencieux.
  • Le circulateur du Thermovar était initialement un Grundfoss "normal". Le Thermovar est très proche du poêle et le tout résonnait. Nous avions abandonné notre cassette Bodart&Gonay à cause du bruit du ventilateur et notre nouveau DDG nous rappelait désagréablement ce bruit permanent. J'ai trouvé un Alpha2 neuf vendu en 2memain moitié prix. Silence total. Il faut coller son oreille ou regarder les LED pour vérifier qu'il tourne.
  • Si c'était à refaire, j'aurais pris directement un kit tout fait du genre "REGULUS Groupe CS TSV MIX Basse conso" http://www.solaire-bois.fr/order-Thermovar,,REGULUS,,Groupe,CS,TSV,MIX,Basse,conso-fr.html
  • En utilisation normale, je ne sature jamais le ballon tampon de 1000L.

En espérant que cela pourra éclairer certains lecteurs.
Les questions sont les bienvenues. Je tenterai d'y répondre en fonction de mes constatations.

Quelques photos:
Retour après une saison avec un poêle DDG et ballon tampon
Retour après une saison avec un poêle DDG et ballon tampon
Retour après une saison avec un poêle DDG et ballon tampon
Retour après une saison avec un poêle DDG et ballon tampon
Retour après une saison avec un poêle DDG et ballon tampon
Retour après une saison avec un poêle DDG et ballon tampon
Retour après une saison avec un poêle DDG et ballon tampon
Retour après une saison avec un poêle DDG et ballon tampon
Retour après une saison avec un poêle DDG et ballon tampon
Retour après une saison avec un poêle DDG et ballon tampon
27/05/2014 Vieux  
  43 ans, Luxembourg
 
Merci pour les infos

28/05/2014 Vieux  
  Namur
 
Point que j'ai oublié de mentionner:
Un cordon chauffant thermostatique est fixé sous le tuyau de cuivre d'évacuation vers l'extérieur afin de s'assurer qu'un restant d'eau ne puisse former un glaçon en cas de gel, ce qui boucherait celui-ci.
04/06/2014 Vieux  
  Liège
 
Hé bé!
J'ai qques questions :
- J'ai vu dans d'autres postes que tu parlais de la rentabilité en fonction de ta consommation, mais je n'ai pas vu d'estimation de cout de ton installation
- Tu mets dans tes notes que tu ne satures jamais le ballon tampon en utilisation normale, mais qu'en est-il du contraire : ta chaudière a-t-elle déjà du prendre le relais?
- Comment gères-tu les modifications de température jour/nuit sans thermostat? Tu tournes tes vannes tous les soirs et tous les matins?
04/06/2014 Vieux  
  Namur
 
Salut Oli,

Tu as donc eu le courage de tout lire et même de parcourir mes autres posts

Citation:
Posté par odwels Voir le message
- J'ai vu dans d'autres postes que tu parlais de la rentabilité en fonction de ta consommation, mais je n'ai pas vu d'estimation de cout de ton installation
Dans mes autres posts, il me semble que je basais mes calculs de retour sur investissement sur base d'un Charnwood alors que nous avons en définitive opté pour un DDG deux fois plus cher. Cela allonge d'un an notre amortissement. C'est pas la mort pour avoir un appareil d'une telle gamme.
En jetant un œil rapides sur les extraits de compte, je vois que j'ai versé au total 8000€ au fournisseur par qui nous sommes passé.
Il y a bien sûr le DDG mais aussi le ballon, les accessoires (Thermovar, 2 Alpla2L, électrovannes, vannes, vase d'expansion, ...) sans oublier les mètres de larges sections de cuivre et tous les accessoires cuivre.

Mon montage est particulier (parallèle et pas série) et est plus coûteux.

À cela, il faut ajouter les travaux de fumisterie qui dépendent fortement de ta situation.

Je mettait 4000L de mazout en moyenne et remplacé cela par 20 stères de bois (j'ai utilisé nettement moins cette année). La stère me coûtant 50€.

Citation:
Posté par odwels Voir le message
- Tu mets dans tes notes que tu ne satures jamais le ballon tampon en utilisation normale, mais qu'en est-il du contraire : ta chaudière a-t-elle déjà du prendre le relais?
N'ayant pas eu le temps de mettre en place la deuxième électrovanne côté chaudière, j'ai simplement stoppé la chaudière cet hiver ci. Elle n'a donc jamais pris le relais
Il aurait été utile qu'elle prenne le relais pendant que l'on était en WE chez des amis en janvier histoire de ne pouvoir réchauffer la maison un peu avant notre retour.

Note:
- des améliorations importantes au niveau isolation ont été faites ce qui ne facilite pas la comparaison avec l'année précédente.
- mon épouse est en pause carrière pour le moment. Je n'ai donc pas beaucoup expérimenté l'utilité du ballon tampon pour tenir une heure le matin et une heure le soir.
- je dois isoler les tuyaux à la cave et cela changera fortement la donne aussi
- l'hiver fut presque tropical

Citation:
Posté par odwels Voir le message
- Comment gères-tu les modifications de température jour/nuit sans thermostat? Tu tournes tes vannes tous les soirs et tous les matins?
Dans toutes les pièces, on a appris à gérer cela manuellement. C'est un peu comme éteindre les lampes quand on quitte une pièce.
Dans les pièces de vie principales (living/cuisine), je placerai des vannes pilotables à distance et programmables.
20/01/2015 Vieux  
  Namur
 
Citation:
Posté par zorglups Voir le message
Nous sommes partis sur un système composé d'un DDG Eco Planus (5Kw+12Kw) chargeant un ballon tampon de 1000L.
Petite erreur: Notre ballon tampon est un 800L et pas un 1000L.

Je suis occupé à mettre à jour les schémas et les posterai bientôt.
20/01/2015 Vieux  
 
  39 ans, Hainaut
 
Je suis ça de près, je dois monter mon insert f40h sous peu...
20/01/2015 Vieux  
 
  40 ans, Brabant Wallon
  Yucatan est connecté maintenant
Citation:
Posté par zorglups Voir le message
Nous avons terminé l'installation de notre DDG et de son ballon tampon en décembre 2013 et avons donc vécu notre premier "hiver" (certes pas très rude) chaudière éteinte, poêle allumé.

Ayant trouvé beaucoup d'information et pas mal de réponses sur ce forum, cela me semblait opportun de vous faire un petit retour d'expérience personnelle.
Il s'agit de notre expérience, dans notre situation et elle n'est sans doute pas applicable à tout le monde telle qu'elle.

Certains choix ou raccordements pourront sembler illogiques à certains mais il se fait que l'on s'est pas mal gratté la tête et avons pu confronter nos beaux principes thermodynamique et mécanique des fluides aux surprises de la réalité de braves tuyaux en cuivre, de flux parfois allant dans des sens auxquels nous ne nous attendions pas
Je me suis quelques fois senti comme un sous-marinier essayant de diagnostiquer un problème en écoutant des tuyaux et en sentant lequel était le plus chaud.

Voici les particularités de notre situation:
  • Nous habitons une belle vieille maison massive (et pas passive) dans la région de Ohey (Belgique). Elle est fraîche en été et ... fraîche en hiver aussi Mes meilleures estimations (Ubat=1.5 et T° ext minimale=-10), avec mes volumes et les différentes températures de consignes, m'indiquent un besoin de 5Kw dans la pièce où se trouve le poêle et 12Kw pour le reste de la maison.
  • Nous nous sommes chauffés 2 ans exclusivement au bois avec un poêle classique mais les zones "trop chaudes" et "trop froides" ont fait apparaître des problèmes de condensation et d'humidité dans les parties froides alors que nous cuisions dans les pièces de vie.
  • Travaillant tous les deux, nous voulions pouvoir faire du feu en soirée (et une partie de la nuit) afin de chauffer la maison et charger un ballon tampon et ensuite réutiliser cette énergie un heure le matin et une bonne heure le soir, le temps de relancer le feu. Nous voulions aussi cette inertie pour garder un certain confort d'utilisation.
  • Nous ne voulions plus fonctionner avec un thermostat d'ambiance mais uniquement au moyen des vannes thermostatiques (2 d'entre elles étant pilotable à distance et/ou par horloge) et de circulateurs de type Grundfoss Alpha2L.
  • La chaudière au fioul existante se situe tout au fond d'un loooong garage. Il était donc impensable que le poêle soit mis en série avec la chaudière comme dans les schémas classiques. Nous devions donc créer un système de sélection de source de chaleur automatique: Chaudière fioul OU ballon tampon.
  • En perçant le mur derrière le poêle, nous arrivons dans une cave semi-enterrée dans laquelle l'ai creusé suffisamment pour placer un ballon tampon de 1000L.

Nous sommes partis sur un système composé d'un DDG Eco Planus (5Kw+12Kw) chargeant un ballon tampon de 1000L.

Beaucoup de lecture, quelques questions, beaucoup de sueur, beaucoup de soudure (merci à mon Beau-Père champion du chalumeau), nous avons pu faire la mise à feu en début d'hiver.

Le tout fonctionnait mais pas de la manière attendue.
Je n'avais pas trouvé logique/utile de raccorder le départ chauffage et le retour poêle sur des entrées différentes du ballon tampon (je les avais donc raccordé ensemble sur la connection la plus haute du ballon tampon).
De la même manière, j'avais connecté le retour chauffage et le départ poêle ensemble à la connection la plus basse du ballon tampon).
J'avais des contre-flux inattendus résultant en une toutouille complète rendant le ballon tampon assez inefficace.

Bref... Qui fais le malin tombe dans le ravin. Je me suis ravisé et ai modifié les raccordements pour arriver en définitive au schéma joint à ce post.

Retour après une saison avec un poêle DDG et ballon tampon

Ce schéma a fait ses preuves dans le cadre de notre installation et il nous reste:
  • A placer les 2 anti-thermosiphon sans quoi le ballon se décharge tout seul par circulation naturelle lorsqu'il n'y a plus de demande vers les radiateurs.
  • A isoler les tuyaux sans quoi il fait meilleur dans la cave que dans mon bureau

Voici le fonctionnement:
  1. Lorsque la température en haut du ballon tampon (T1) est inférieure à 35°C (réglable), le circulateur C1 n'est pas alimenté et l’électrovanne EV1 est fermée. Le circulateur C2 de la chaudière fioul est alimenté et l'électrovanne EV2 est ouverte. Les radiateurs sont alors alimentés exclusivement par la chaudière fioul. La régulation se fait par les vannes thermostatiques et le circulateur Alpha2L s'arrêtant lorsqu'il n'y a pas de demande (toutes les vannes fermées).
  2. Lorsque la température des fumées (T4) dépasse 60°C, le circulateur du Thermovar est alimenté. L'eau boucle entre le DDG et le Thermovar tant qu'elle dépasse pas 55°C. Cela permet de ne pas amener en permanence de l'eau trop froide dans le serpentin du DDG, ce qui provoquerait de la condensation et de la rouille dans le poêle, le ruinant prématurément. Une fois les 55°C atteints, une partie de l'eau est envoyée dans le ballon par la deuxième connexion en haut du ballon tampon. Le Thermovar "prend" l'eau froide tout en bas du ballon tampon.
  3. Lorsque la température en haut du ballon tampon (T1) passe au dessus de 35°C (réglable), l’électrovanne EV1 s'ouvre, Le circulateur C1 est alimenté, le circulateur C2 de la chaudière n'est plus alimenté et l'électrovanne EV2 se ferme. Les radiateurs sont alors exclusivement alimentés par le ballon tampon.
  4. La vanne trois voies V1 est placée afin de ne pas renvoyer dans le bas du ballon de l'eau trop chaude: Grosso-modo, tant que l'eau est à plus de 55°C, elle boucle dans le système de chauffage et évite un brassage inutile du ballon tampon.
  5. Les 2 vannes anti-thermosiphon ont pour but d'éviter une circulation naturelle lorsque le ballon est chaud et que C1 est arrêté (lorsqu'il n'y a pas de demande des radiateurs), ou bien lorsque le poêle est éteint et que le Thermovar est éteint. Sans celles-ci, l'eau chaude précieusement accumulée dans le ballon tampon circule lentement dans les grosses sections de cuivre et chauffe ma cave tout en mélangeant soigneusement le ballon tampon Si si, c'est du vécu.
  6. En cas de défaillance du circulateur du Thermovar ou en cas de panne de courant (ou en cas de saturation du ballon tampon), La sécurité 93°C/3bars en sortie du DDG va s'ouvrir et l'eau bouillante est évacuée (par un tuyau de cuivre) vers l'extérieur. Le circuit d'eau est automatiquement remis à niveau avec de l'eau de ville. La vanne anti-retour AR1 s'assure que l'eau froide remplisse le circuit en passant par le DDG, le refroidissant au passage. Tout cela est hydraulique/automatique et cela fout un fameux bordel à l'extérieur.
  7. Sur le DDG, un système thermostatique ferme l'entrée d'air en fonction de la température de l'eau en sortie du serpentin. Dans le cas ou la sécurité est enclenchée, l'entrée d'air est fermée en même temps.
  8. Le groupe de sécurité au bas du ballon tampon sert aussi de robinet de vidange au cas où. Cela donne dans un "renfoncement" dans lequel une pompe vide cave est placée.
  9. Les vannes ont pour but de pouvoir isoler n'importe quelle partie sans que l'on se retrouve sans chauffage, ou bien à devoir vidanger le ballon ou l'installation pour effectuer une réparation/modification. Les manettes des vannes V7 et V8 on été enlevées et une etiquette expliquant que ces vannes ne peuvent pas être fermées a été colsonée aux vannes.

Notes:
  • Ne vouloir utiliser que 2 connections sur le ballon tampon était dans notre cas une erreur. La connection finale permet d'utiliser la ballon tampon comme "bouteille casse pression" (ou un truc du genre) et les aberrations ont disparu.
  • Ne pas minimer les effets Venturi (bien choisir la manière de faire ses raccords en T, par exemple).
  • Les Thermo-siphon sont nécessaires. J'aurais pu essayer de faire un bouchon d'eau froide mais, honnêtement, j'en ai marre de bricoler et ai choisi la solution de la vanne toute faite.
  • Les circulateurs Grundfoss Alpha2L sont assez incroyables. Il sont peu énergivores, s'arrêtent automatiquement lorsqu'il n'y a plus de demande (donc plus besoin de bypass) et sont incroyablement silencieux.
  • Le circulateur du Thermovar était initialement un Grundfoss "normal". Le Thermovar est très proche du poêle et le tout résonnait. Nous avions abandonné notre cassette Bodart&Gonay à cause du bruit du ventilateur et notre nouveau DDG nous rappelait désagréablement ce bruit permanent. J'ai trouvé un Alpha2 neuf vendu en 2memain moitié prix. Silence total. Il faut coller son oreille ou regarder les LED pour vérifier qu'il tourne.
  • Si c'était à refaire, j'aurais pris directement un kit tout fait du genre "REGULUS Groupe CS TSV MIX Basse conso" http://www.solaire-bois.fr/order-The...,conso-fr.html
  • En utilisation normale, je ne sature jamais le ballon tampon de 1000L.

En espérant que cela pourra éclairer certains lecteurs.
Les questions sont les bienvenues. Je tenterai d'y répondre en fonction de mes constatations.

Quelques photos:
Retour après une saison avec un poêle DDG et ballon tampon
Retour après une saison avec un poêle DDG et ballon tampon
Retour après une saison avec un poêle DDG et ballon tampon
Retour après une saison avec un poêle DDG et ballon tampon
Retour après une saison avec un poêle DDG et ballon tampon
Retour après une saison avec un poêle DDG et ballon tampon
Retour après une saison avec un poêle DDG et ballon tampon
Retour après une saison avec un poêle DDG et ballon tampon
Retour après une saison avec un poêle DDG et ballon tampon
Retour après une saison avec un poêle DDG et ballon tampon
Bonjour.
J ai une petite question quant à ton installation par rapport a ton schéma. Selon ton schéma tu charges en énergie ton ballon tampon à partir du ddg sur la partie haute. Mais si je regarde bien l installation tu charges le ballon par le bas et non par le haut. Est ce voulu ? Ou une incompréhension de ma part ?
A lire également sur BricoZone...
Raccordement ballon tampon en parallèle sur une chaudière. Par zorglups dans Chauffage, +3 28/08/2013
Ballon-tampon avec ECS serpentin ou thermosyphon? Par labache78 dans Chauffage, +4 05/08/2013
Quelle chaudiere utilisé avec un poele ddg? Par yakamonayer dans Chauffage, +5 16/03/2012
ballon tampon avec ou sans serpentin? Par lepuf dans Plomberie, +1 22/10/2011
ballon tampon Par balou dans Chauffage, +11 14/11/2009


Forum Poele, insert, pellets : Voir ce forum, Nouveautés, Actifs, Sans rép
Tout BricoZone : Page de garde, Dernieres 24h

Photos au hasard
Voir toutes nos photos


Pas encore membre de BricoZone ?!
Attention Pour participer, poser une Question ou Répondre : inscrivez vous !
Ceci vous permettra également de recevoir un email lors des réponses.
Mais même si vous ne voulez rien écrire : vous pourrez surveiller les forums et leurs nouveaux messages, et obtenir une vue rapide de tous les nouveaux messages depuis votre dernière visite !
Tout ceci est évidemment gratuit et rapide.

Visitez aussi : BricoZone France, nos Blogs. On aime Astel, JardiZone et InternetVista.
 
Connexion!
Identifiant
Mot de passe

Inscription - Oublié ?

Annuaire Pro

Maisons Baijot

Entreprise générale de construction Maison basse énergie Construction traditionnelle de qualit


SIBOMAT sa

Leader de la construction à ossature bois en Belgique depuis plus de 30 ans.


AlarmeMaison.biz

Pour nous la sécurité de votre maison n'est pas un vain mot.. Alarmes en KIT de bricolage!!


SUNNYHEAT by FOXeco

Chauffage infrarouge longues ondes. Le système le + économique, écologique & et sain au monde !

Ajoutez votre société