Fondations pour isolation extérieure

( dans

» Construction » Rénover

)
Chercher:    

Fondations pour isolation extérieure



07/05/2012 Vieux  
 
  70 ans, Brabant Wallon
 
Salut à tous,

Toujours occupé à la rénovation de ma grange-écurie-garage à Jodoigne pour en faire mon habitation, je suis confronté à un choix difficile.

Les données : le bâtiment existant possède des murs de brique de 35 cm d'épaisseur, les fondations sont de 40 cm au point le moins profond, les autres points étant plus enterrés parce que le terrain y est (un peu) plus haut.

Je compte isoler ces murs par l'extérieur avec un béton de chaux et chanvre (BCC) de 20 cm d'épaisseur. Comme ce BCC ne devrait pas être (trop) en contact avec le sol, il est nécessaire d'avoir des fondations supplémentaires le long du mur pour soutenir cette paroi de BCC. A côté de cette fondation, un drain fait le tour du bâtiment, rempli de gravier de verre cellulaire Misapor.

La solution initialement retenue est d'utiliser des blocs Cogetherm en aggrégats de pierre ponce : qualité isolante, légèreté et surtout remontée d'humidité quasi nulle. Il était prévu comme semelle un chaînage de blocs en U remplis d'un béton armé fait de 1.000 L de sable de pierre ponce et 450 kg de ciment. Sur cette base je montais des blocs légers.

Très bien espérais-je, mais malgré mes appels téléphoniques et messages e-mails, je n'obtiens plus aucune réponse ou réaction de l'importateur belge. Alors utiliser un produit dont le service est aussi faible que la remontée d'humidité , ne me tente plus du tout. Et laisser traîner mon chantier parce qu'éventuellement un commercial reprendra contact un jour ou l'autre , encore moins.

Du coup, je dois trouver une solution alternative. Sans doute une vraie semelle en béton armé sur un film DPC, puis des blocs de béton/ciment ou en terre cuite, avec un enduit de protection extérieur.

Les blocs Porotherm semblent convenir pour les murs intérieurs mais pas pour mes fondations. Idem pour l'Ytong et les blocs silico-calcaires. Les blocs de béton ce n'est pas le top sans barrière contre l'humidité, n'est-ce pas ?

Vos suggestions sont les bienvenues, comme vos remarques ou critiques (positives of course). Merci d'avance. Michel
07/05/2012 Vieux  
 
  69 ans, Namur
 
Essayez le FoamGlass pour isoler à l'extérieur en sous-oeuvre. Imputrescible, pas de tassement, étanche quand il est bien placé, base de verre recyclé (verre de pare brises) d'une grande pureté.

07/05/2012 Vieux  
 
  70 ans, Brabant Wallon
 
Merci beaucoup Intègre pour cette première réponse. J'avoue n'avoir pas songé à cette solution.

L'épaisseur maximale du Foamglas est de 15 cm mais je pourrais utiliser 2 couches de 10 cm. Faut voir comment une paroi de 2 couches de 10 cm d'épaisseur et de 60 cm de hauteur pourra tenir contre mes murs de brique et supporter la (pas trop lourde) paroi de BCC de 20 cm. Quel accrochage aux murs de brique ?

Par ailleurs, je n'ai pas mentionné que je construisais également une aile à côté de mon bâtiment principal, avec des murs en ossature bois noyée dans le BCC d'une épaisseur de 30 cm et donc des fondations de 30 cm de largeur et 80 cm de profondeur. Là, je ne suis pas vraiment convaincu que je puisse fixer mon ossature bois dans du Foamglas...

A suivre surtout avec mon architecte que je vais revoir jeudi prochain 10 mai.

Dernière modification par Le Grangiste 07/05/2012 à 20h19. Motif: Respect orthographique : une seule "s" à la fin de Foamglas...
07/05/2012 Vieux  
 
  63 ans, Namur
 
Juste une remarque. Si vous faites une isolation par l"extérieur, n'oubliez pas soit de couper votre mur de brique(fondation) par une membrane; soit de faire une dalle qui passe en dessous de la fondation actuelle. Sans cela, vous aller avoir un pont thermique de dieu le père via vos murs de briques!
Votre architecte vous en parlera certainement.
08/05/2012 Vieux  
 
  70 ans, Brabant Wallon
 
John,

Merci pour cette remarque judicieuse ... mais à moins de moins de faire des reprises de sous-oeuvre qui coûtent la peau des fesses ou des c... (mille excuses aux dames qui fréquentent ce site) et représentent un risque certain pour un bâtiment de la fin du XIX ème, passer en-dessous de la fondation actuelle me semble relever de l'utopie.

Par ailleurs, le pont thermique des murs de brique par rapport à des murs isolés à l'extérieur par 20 cm de BCC et "confortabilisés" à l'intérieur par 5 à 8 cm de BCC ou d'enduit argile+chaux, devrait être faible puisque les murs reposent sur la pleine terre, qui en général (cfr d'autres sujets sur le site) garde une température moyenne de 10°.

J'ai beaucoup plus peur de l'inconfort résultant de remontées d'humidité, qui devraient cependant être réduites grâce à l'organisation prévue pour les drains.

L'imagination des un(e)s et l'expérience des pros (et des autre()s) devraient/pourraient amener d'autres solutions inventives, non peut-être ?
08/05/2012 Vieux  
 
  63 ans, Namur
 
Citation:
Posté par Le Grangiste Voir le message
John,

Par ailleurs, le pont thermique des murs de brique par rapport à des murs isolés à l'extérieur par 20 cm de BCC et "confortabilisés" à l'intérieur par 5 à 8 cm de BCC ou d'enduit argile+chaux, devrait être faible puisque les murs reposent sur la pleine terre, qui en général (cfr d'autres sujets sur le site) garde une température moyenne de 10°.

J'ai beaucoup plus peur de l'inconfort résultant de remontées d'humidité, qui devraient cependant être réduites grâce à l'organisation prévue pour les drains.
Si vos murs restent posés dans la terre, vos isolations extérieures et intérieures en feront des étuves.
Croyez en mon expérience. J'ai rénové une vieille ferme avec 3 annexes contigues(forme de E couché). Les murs de 70 à 80 cms d'épaisseur sont en pierre calcaire: un rang extérieur, du chni au milieu et un rang intérieur. Les granges n'avait pas de fondation. J'ai fait un drain autour de la maison avec raccord à un puits perdu ET une reprise de fondation sous les granges... Peut être moins cher en 84 que maintenant.
Je n'ai aucun problème d'humidité dans les murs depuis cette date.
Mon voisin le plus proche(fermette) ne l'a pas fait. Il a des endroits où l'humidité permanente monte jusqu'à 1 mètre... Il va peut être se décider à injecter ses murs.

Je ne suis pas un professionnel, mais avoir des murs qui plongent dans la terre sans barrière anti humidité ET entouré par une isolation étanche extérieure/intérieur, c'est prendre un gros risque d'avoir une humidité ascensionnelle ET un climat humide dans vos isolations(évaporation par où?).
Posez la question à votre architecte.
A lire également sur BricoZone...
quel matériaux pour isolation extérieure zone inondable ? Par Atelierdartiste dans Isolation, +5 04/04/2012
Recherche deux produits pour isolation extérieure Par Noon dans Isolation, +2 07/04/2010
Epaisseur isolation extérieure pour obtenir les primes Par xmaufroid dans Construction, +12 01/03/2010
Isolation des fondations. Par GMo dans Isolation, +14 13/02/2010


Forum Rénover : Voir ce forum, Nouveautés, Actifs, Sans rép
Tout BricoZone : Page de garde, Dernieres 24h

Photos au hasard
Voir toutes nos photos


Pas encore membre de BricoZone ?!
Attention Pour participer, poser une Question ou Répondre : inscrivez vous !
Ceci vous permettra également de recevoir un email lors des réponses.
Mais même si vous ne voulez rien écrire : vous pourrez surveiller les forums et leurs nouveaux messages, et obtenir une vue rapide de tous les nouveaux messages depuis votre dernière visite !
Tout ceci est évidemment gratuit et rapide.

Visitez aussi : BricoZone France, nos Blogs. On aime Astel, JardiZone et InternetVista.
 
Connexion!
Identifiant
Mot de passe

Inscription - Oublié ?

PH

Annuaire Pro

La Vidange Loiseau S.A.

Débouchage, placement, raccordement et réparation des égouts.


Maisons Gabriel

Maisons Gabriel SA est une entreprise générale de constructions.


Maisons Blavier s.a.

Blavier construit des maisons clé-sur-porte en mettant l’accent sur l'accompagnement et le budget


Maisons Baijot

Entreprise générale de construction Maison basse énergie Construction traditionnelle de qualit

Ajoutez votre société