Rénovation : Quel chauffage choisir?

( dans

» Construction » Rénover

)
Chercher:    

Rénovation : Quel chauffage choisir?

Page 1 sur 2 1 2 Page suivante


23/08/2009 Vieux  
 
  32 ans, Namur
 
Bonjour à tous,
.

Dernière modification par Tyrox 03/09/2011 à 21h29.
23/08/2009 Vieux  
 
  41 ans, Brabant Wallon
 
Je vous conseil déjà la chaudière condensation avec régulation et sonde extérieure ( exemple chez vaillant pour passé au propane 100€ supplémentaire)

je vous conseil des radiateurs , pas de convecteur ! car il faudrait travailler a haute température pour avoir un bon fonctionnement.


point de vue pellet je ne vais rien vous dire je ne m'y connais pas plus que cela ...


Bav

Gregory
24/08/2009 Vieux  
 
  47 ans, Namur
 
Citation:
Posté par Tyrox Voir le message
Solution 2 :

- Chaudière st-roch + silo + radiateurs + éventuel poële d'appoint pour limiter la consommation (tout en profitant de l'argent restant pour renforcer l'isolation de la maison)
J'ai ceci à la maison MAIS ne pas oublier que la St Roch demande pas mal de manutention ... si vous voulez en voir une...vous êtes les bienvenus! Je vous expliquerai le fonctionnement et le nettoyage hebdomadaire.

Pour l'entre saisons, nous avons un poêle à pellets depuis 4 ans et nous en sommes ravis !
24/08/2009 Vieux  
 
  43 ans, Liège
 
Bonjour Tyrox. Puisque tu as déjà la citerne, je m'orienterais vers la chaudière gaz. C'est bien moins cher qu'une chaudière à pellets, sans compter le silo. En appoint, un poêle à bois ou à pellets est agréable et fait baisser la facture énergétique (mais pas la facture de départ).
24/08/2009 Vieux  
 
  41 ans, Namur
 
Solution 4 : un poêle de masse en stéatite surtout si vous avez une maison qui s'y prête (ouvertures entre pièces, possibilité de centrer le poêle, etc...)

avantages :

-chauffage par rayonnement (confort incomparable) et moins de circulation de poussières (cas du chauffage par radiateurs qui fonctionne surtout par convection)

-possibilité de se chauffer gratuitement avec des palettes (pas d'encrassement de la cheminée à cause à cause de la combustion à haute température)

-pas de frais d'entretien (juste le ramonage mais la quantité de suie étant tellement faible que le ramonage n'est pas indispensable chaque année)



inconvénients :

- corvée bois
- en période de froid il faut faire un feu tous les soirs (2 à 4h) et fermer le clapet de cheminée à la fin du feu
-budget : à partir de 5000-6000€ mais en général pour chauffer une maison compter autour de 10000€.

Dernière modification par brewer 24/08/2009 à 17h20.
24/08/2009 Vieux  
 
  Luxembourg
 
J'ajoute la lourde inertie de +/- 1500kgs de pierres. Pas question de compter sur un poêle de masse pour donner un coup de chaud à l'entre saison. Quand le poêle est froid il faudra compter deux à trois jours avec de totalement bénéficier du rayonnement.
Toutefois je rejoins le commentaire précédent : c'est incomparable.
24/08/2009 Vieux  
 
  32 ans, Namur
 
Merci à tous pour vos réponses

Gregory & red.pepper > Dans un premier temps, je préfère analyser les solutions alternatives au gaz pour 3 raisons :
- Je n'ai aucune confiance en l'évolution du prix des combustibles fossiles (mais votre avis m'intéresse)
- Notre jardin fait 600m² tout en longueur. Je penses que la législation impose une certaine distance entre la cuve et les clotures des voisins ce qui implique que la cuve actuelle se trouve royalement en plein milieu du jardin. Bof bof
- Si on peut faire un petit geste écolo, pourquoi pas?

Brewer & Poilu > Je ne connaissais pas mais cela a effectivement l'air efficace.
Néanmoins, ce type de chaleur se répends-il facilement dans la maison? Les murs ne seront pas complètement ouverts et je me pose donc la question de la dispersion de la chaleur.
Avoir une température agréable dans le salon, sàm et cuisine ne justifiera pas un prix pareil si les chambres sont glaciales et que la salle de bain fait office de congélateur

Khali > Merci pour cette sympathique proposition ! Je vous recontacterai par pm dès que possible.
24/08/2009 Vieux  
 
  Luxembourg
 
la question mérite d'être posée. s'agissant de chaleur rayonnante, la part d'air chaud est très faible. Donc celui-ci circule peu. Ensuite pour se donner une idée de la dispersion du rayonnement il suffit de se mettre à la place du poêle. Et éclairer autour de soi avec une lampe torche. Partout où le rayon est visible, le rayonnement du foyer est efficace. Par conte lorsqu'il ne l'est pas (visible) cela signifie que le rayonnement est perdu.
C'est la rasion pour laquelle je le considère plus comme un chauffage local. Quoique certains de mes clients parviennet à bénéficier de son rendement en mezzanine.
24/08/2009 Vieux  
 
  33 ans, Hainaut
 
Citation:
Posté par brewer Voir le message
-pas de frais d'entretien (juste le ramonage mais la quantité de suie étant tellement faible que le ramonage n'est pas indispensable chaque année)
Je pense que pour de raison d'assurance en cas d'incendie, il est important (obligatoire) de faire ramoner par des pros chaque années. Cela évite de donner un prétexte à l'assurance pour ce débiner et vous abandonner dans la m****. C'est ce qu'un bon chauffagiste spécialisé dans inserts et poêles bois (mais pas ramoneur) m'a dit mais cela a peut-être changé.
Un spécialiste peut confirmer ou infirmer?
24/08/2009 Vieux  
 
  Luxembourg
 
Je confirme ! obligation de ramonage annuel, avec facture en guise de preuve !
24/08/2009 Vieux  
 
  32 ans, Namur
 
Je crains que cette solution ne soit pas applicable dans ce cas.

Seul le salon est visible si l'on se place à l'emplacement du futur poêle...
24/08/2009 Vieux  
 
  41 ans, Namur
 
Citation:
Posté par poilu Voir le message
J'ajoute la lourde inertie de +/- 1500kgs de pierres. Pas question de compter sur un poêle de masse pour donner un coup de chaud à l'entre saison. Quand le poêle est froid il faudra compter deux à trois jours avec de totalement bénéficier du rayonnement.
Toutefois je rejoins le commentaire précédent : c'est incomparable.
Le tout est d'apprendre à bien regarder la météo pour . Il est cependant possible de moduler la chaleur en jouant sur la quantité de bois ou en espaçant plus les feux à l'entre-saison
24/08/2009 Vieux  
 
  41 ans, Namur
 
Tyrox pour te répondre le principe du rayonnement c'est qu'il n'atteint que ce qui est visible (un peu comme une lampe torche que tu dirigerais dans toutes les directions à partir d'un point) donc un mur arrêtera le rayonnement et se chargera en rayonnement. Le rayonnement accumulé dans le mur sera ensuite émis dans toutes les directions.

Il vaut donc mieux avoir une maison qui s'y prête (espaces ouverts / baies, trop de fenêtres à vitrage ne "reflétant" pas le rayonnement, une maison isolée est un plus (surtout si isolation ext).

Certaines personnes l'utilisent comme moyen de chauffage presque unique et cela sera mon cas. Nous prévoyons un chauffage électrique pour la salle de bain (bcp moins énergivore qu'un radiateur pour chauffer un faible volume pdt un temps court).

Pour les chambres situées juste sous le poêle nous prévoyons des bouches pour faire monter la chaleur (avec éventuellement ventilateur). S'il fait trop froid un chauffage électrique pourra être envisagé.

Il y a sur le forum un utilisateur (Joe) qui l'utilise pour chauffer entièrement sa maison (maison récente et bien isolée). Bien sûr à l'étage il fait plus frais mais cela reste acceptable (16-18°C).
21/12/2009 Vieux  
 
  32 ans, Namur
 
Ayant fixé les futurs plans avec notre architecte, les choses ont changé et j'aimerais donc à nouveau avoir votre avis concernant le mode de chauffage qui, pour nous, reste un vrai casse tête.

Dans la nouvelle disposition des pièces, la cuisine, sàm, salon et hall communiqueront entièrement, les cloisons étant quasiment toutes supprimées.
Cela représente un volume de +- 100m², le reste du RDC fait 60m² (bureau, sdb, dressing et hall), l'étage également 60m² (3 chambres)

Nous avons plusieurs idées :

1. Installer un poele à pellets dans le volume de 100m² + un second poele pellets avec air canalisable pour les 2 autres volumes
2. Installer un poele à pellets dans le volume de 100m² + chaudière gaz propane (vu qu'on a une cuve) pour alimenter des radiateurs dans les 2 autres volumes (mais à choisir, on préfererait supprimer cette cuve...)
3. Installer une PAC air/eau + chauffage sol sur l'ensemble (mais cher... trop cher ?)
4. Poelle à pellets dans le volume de 100m² et accus électrique dans les 3 chambres et sdb vu qu'on va passer sur un tableau bi-horaire.
5. ...?
Le budget à été revu à la baisse et ne devrait idéalement pas dépasser les 10.000 euros car on a préféré privilégier l'isolation en isolant tt les murs par l'extérieur, les sols, les toitures.

Si vous avez des conseils, ils sont les bienvenus
21/12/2009 Vieux  
 
  34 ans, Hainaut
 
Très bien d'avoir isolé par l'exterieur

La PAC pour 10k€ faut oublier ... en même temps c'est pas bien grave

Si vous êtes fan des pellets (perso moi pas) vous pouvez prendre un poele chaudière à Pelet, il chauffe en rayonnement et il chauffe l'eau pour un circuit de radiateur.

Pourquoi je suis pas fan de pelet, effet de mode, produit non naturel mais transformé, une fois beaucoup de gens équipé ... les prix vont ... augmenter, et pas d'autre alternative.
Le poele à bois ... c'est du bois, d'où qu'ils proviennent pourvu juste qu'ils soient sec, et si aps du bois, des branches épaisses, de la palette ... enfin ce qu'on a ... et si fin de mois très dure... ben mettre le bois trouvé en décharge ou par des ami ... c'est le chauffe le moins cher et le plus souple, en tout cas à mon goût.
21/12/2009 Vieux  
  35 ans, Brabant Wallon
 
Pourquoi ne pas mettre un poele à pellet avec production d'eau chaude qui chaufferait un boiler qui, lui, distribuerait de l'eau pour des radiateurs ou un plancher chauffant et qui produirait l'ECS.

Le boiler pourrait avoir une résistance electrique pour l'été qui serait mise sur le compteur de nuit.

Par la suite, vous pourriez rajouter des panneaux solaires.
21/12/2009 Vieux  
  55 ans, Flandre
 
Dommage pour la position de la citerne, le gaz c'est certes fossile mais c'est autrement moins contraignant que le mazout. Sinon, deux poêles à pellets ? Il faut aimer les pellets et le bruit que fait leur alimentation.

Moi je dirais chauffage central avec chaudière au gaz et radiateurs, efficace et éprouvé, et pas très cher à l'installation, éventuellement avec deux circuits séparés (ça n'est pas très cher non plus au prix du circulateur).

En complément, et ça a un temps de réaction autrement plus court qu'un poêle de masse, un foyer fermé, réactif, bon rendement, utilisable simplement à l'intersaison, et les cendres font du bien aux plantes.

Option un : une conduite d'air chaud qui part vers un autre volume. J'ai un Stuv 30 et c'est la seule chose que je regrette, ne pas avoir pensé à mettre ça au moment de l'installation. Option deux : il existe des foyers qui permettent aussi un chauffage de l'eau du chauffage central.
21/12/2009 Vieux  
 
  32 ans, Namur
 
hoover> Je ne suis pas non plus très chaud à l'idée d'être entièrement chauffé au pellets. L'idéal est, j'imagines, de mélanger 2 sources d'énergies afin de pouvoir basculer vers l'une ou l'autre en fonction de l'évolution qu'il n'est actuellement pas possible de prévoir...

En terme de rendement et de confort (corvée de bois), le bois n'est-il pas plus contraignant?

Goofy> Un Poele pourrait suffira pour chauffer le volume 1 + l'eau pour le reste? Cela me semble un peu juste mais constituerais une bonne solution ! J'ai dans l'idée qu'utiliser l'électricité en complément pourrait effectivement laisser une possibilité (le PV) en cas d'augmentation des prix.

pidgin> S'il faut y rester, on le fera mais le pétrole étant amené à être de plus en plus rare, les prix ne pourront qu'exploser, raison pour laquelle j'aimerais autant pouvoir éviter le gaz. D'autant plus que le gaz de ville ne passant pas chez nous, il s'agit de propane (cher...)
21/12/2009 Vieux  
  35 ans, Brabant Wallon
 
Chez Buderus, ils ont un poele pellet qui chauffe l'eau et qui a une puissance de 9kw. Il faudrait voir ce que vous avez besoin.

Le fait de faire un stockage via un boiler permet de mettre une puissance moins grande car le poele peut chauffer 24h sur 24 pour avoir du "stock" pour les moment ou on en a plus besoin.

Sinon, il y a des poeles a bois qui fonctionne suivant le meme principe et qui ont des puissances bien supérieures. Jusque 60kw.

Mais alors on en revient au "probleme" de la corvée bois.
21/12/2009 Vieux  
 
  32 ans, Namur
 
Même en tenant compte d'une corvée bois, cela semble néanmoins une excellente solution...

Certains ont-ils déjà un retour d'expérience sur un tel système?
Page 1 sur 2 1 2 Page suivante


A lire également sur BricoZone...
quel chauffage choisir? Par bizi dans Chauffage, +50 10/02/2010
Quel chauffage sol choisir? Par geenens2000 dans Chauffage, +13 28/07/2009
Quel type de chauffage choisir? Par Christine 66 dans Construction, +1 04/06/2008
Quel chauffage choisir???? Par mike dans Construction, +52 19/03/2008


Forum Rénover : Voir ce forum, Nouveautés, Actifs, Sans rép
Tout BricoZone : Page de garde, Dernieres 24h

Photos au hasard
Voir toutes nos photos


Pas encore membre de BricoZone ?!
Attention Pour participer, poser une Question ou Répondre : inscrivez vous !
Ceci vous permettra également de recevoir un email lors des réponses.
Mais même si vous ne voulez rien écrire : vous pourrez surveiller les forums et leurs nouveaux messages, et obtenir une vue rapide de tous les nouveaux messages depuis votre dernière visite !
Tout ceci est évidemment gratuit et rapide.

Visitez aussi : BricoZone France, nos Blogs. On aime Astel, JardiZone et InternetVista.
 
Connexion!
Identifiant
Mot de passe

Inscription - Oublié ?

PH

Annuaire Pro

SUNNYHEAT by FOXeco

Chauffage infrarouge longues ondes. Le système le + économique, écologique & et sain au monde !


Eco Home sprl

Gestionnaire de projet de Construction de maisons individuelles


Ent Chif Eric construction

Entreprise de gros oeuvre, maçonnerie façade, annexe, aménagement extérieur, transformation, etc


illiCO travaux

Un seul interlocuteur pour tous vos devis de travaux de rénovation !

Ajoutez votre société