Accord Photovoltaique - CV du jeudi 21 mars 2013

( dans

» Electricité » Solaire Photo Voltaïque

)
Chercher:    

Accord Photovoltaique - CV du jeudi 21 mars 2013

- Page 54
Page 54 sur 142 Première page - Résultats 1 à 20 sur 2 834 Page precedente 4445253 54 555664104 Page suivante Dernière page - Résultats 2 821 à 2 834 sur 2 834


29/03/2013 Vieux  
  61 ans, Luxembourg
 
Et que dire de ceci:
le vif nous assassine
http://www.levif.be/info/levif-blog/le- ... 743514.htm

Le combat doit continuer mais beaucoup commence tout doucement à nous lâcher, après les fédérations professionnelles,test-achat et maintenant les média qui allument la mèche cela laisse perplexe.

Dernière modification par christ55 29/03/2013 à 14h18.
29/03/2013 Vieux  
 
  63 ans, Luxembourg
 
A l'évidence il est plus facile d'assassiner les victimes que les auteurs des faits.

29/03/2013 Vieux  
  61 ans, Luxembourg
 
Potin, tu as tout à fait raison mais personne ne sait ce que nollet lui à promis
29/03/2013 Vieux  
  67 ans, Hainaut
 
Citation:
Posté par jeanphi500 Voir le message
Les 7%, c'est probablement base sur la methode de la Cwape qui utilise le TRI comme indicateur de rendement.
Oui, exactement et donc on s'en inquiète sans doute un peu trop .....

Le seul endroit où l'"on" parle de 7% est l'annexe de l' AM du 21/2/2008.
A quoi sert ce "taux de rentabilité de référence de 7%?
Il est utilisé par la Cwape uniquement "dans le cadre de la détermination du coefficient de réduction k".

C'est quoi ce coefficient de réduction k ?
Selon l'AGW du 30/11/2006, texte de référence que Nollet devra "interpréter" s'il veut prouver l'absence de rétroactivité (ce qu'il a commencé à faire!), le droit d'obtenir des CV est limité à 15 ans (article 15)
ET, ceci me parait essentiel,
" Dix ans après l'obtention du premier certificat vert, le nombre de certificats octroyés pour la période restant à courrir, est réduit par l'application d'un facteur k."

A remarquer qu'il n'est pas question d'appliquer ce coefficient de réduction AVANT DIX ANS !

D'autre part cette "réduction" (on devrait plutôt dire multiplication .....) appliquée ( par exemple le facteur k a été fixé par AM du 29/9/2011 à 0% à partir du 1 octobre 2011.) ne me semble pas pouvoir être appliquée avec retroactivité.
En effet il est précisé que l'on applique le "k" en vigueur à la date de l'acompte de 20% pour les installations < 10kw et en vigueur au moment de l'obtention du certificat de garantie d'origine pour les installations > 10kw.
Difficile donc d'appliquer un taux de réduction à postériori !

Quel est donc le "k en vigueur" initial ?
Le facteur k devait être publié au moniteur dans les trois mois de l'AGW du 30 novembre 2006.
En date du 10 septenbre 2007 la Cwape a rendu un nouvel avis CD 8f06 modifiant le CD 8b12.
Le coefficient "multiplicateur" y est fixé à 100%.
Donc pas de réduction possible sans effet retroactif .....

Le texte de la Cwape est ici :
http://www.cwape.be/?dir=0.2&docid=254
29/03/2013 Vieux  
 
  39 ans, Liège
 
Ben oui le facteur K a ete modifie pour la seule et unique fois en novembre 2011 avec effet en decembre).

Il est passe directement a 0. Donc on est passe de 15 a 10 ans.
29/03/2013 Vieux  
 
  63 ans, Luxembourg
 
Citation:
Posté par christ55 Voir le message
Potin, tu as tout à fait raison mais personne ne sait ce que nollet lui à promis
RIEN .... une promesse de grosmenteur ça ne vaut rien.
29/03/2013 Vieux  
  67 ans, Hainaut
 
Le titre lui même de la proposition CD-8f06-CWAPE-184bis de la Cwape est clair.

" Les facteurs de réduction "k" à appliquer dix ans après l'obtention du premier certificat vert pour chaque filière de production d'électricité verte"

http://www.cwape.be/?dir=0.2&docid=254
29/03/2013 Vieux  
  40 ans, Liège
 
Ca ne sert à rien de discuter sur ce facteur k, puisque le but de nollet, c'est de casser ce qui a été dit pour autre chose... Il n'a en aucun cas nié que ses mesures n'étaient pas rétroactive. Il les justifie en disant "c'est pas ca qu'on aurait du faire, mais ce que je propose maintenant, c'est ce qu'on aurait du appliquer dès le début" alros qu'il avait les moyens de les changer les règles depuis longtemps.

Je pense que si la rétroactivité est accordée par le tribunal, il faudra ensuite attaquer Nollet personnellement pour son incompétence, parce que si on en est là, c'est à cause de son inaction alors qu'il était au courant de la situation. Pour Fortis, on est passé par dessus les lois, mais les dirigeants sont dans le colimateur de la justice et cette fois-ci, ils risquent bien d'y laisser des plumes...
29/03/2013 Vieux  
 
  40 ans, Liège
  marc.d est connecté maintenant
Citation:
Posté par Michel3 Voir le message
Le seul endroit où l'"on" parle de 7% est l'annexe de l' AM du 21/2/2008.
A quoi sert ce "taux de rentabilité de référence de 7%?
Il est utilisé par la Cwape uniquement "dans le cadre de la détermination du coefficient de réduction k".
Non, je me répète, il est aussi utilisé dans le 24 quater de l'AGW de mars 2006 amendé :
http://wallex.wallonie.be/index.php?...rev=8106-11404
le montant cumulé du prix d’achat des certificats verts doit permettre de compenser le surcoût de production par rapport au prix du marché pendant la durée d’amortissement de l’unité ou des unités de production considérée(s) considérée, en ce compris la rémunération du capital investi au taux de rentabilité de référence visé à l’article 15 de l’arrêté du Gouvernement wallon du 30 novembre 2006
Mais, le 24 septies introduit clairement une dérogation pour les puissances <=10 kW :
Par dérogation aux articles 24ter et 24quater, l’unité ou les unités de production composant une installation dont la puissance nette développable est inférieure ou égale à 10 kW bénéficient de la garantie de rachat à charge du gestionnaire de réseau de transport local de leurs certificats verts pour une durée de 180 mois.

La CWaPE établit tous les deux ans un rapport sur les surcoûts de production des installations dont la puissance nette développable est inférieure ou égale à 10 kW en vue d’analyser la pertinence de maintenir l’attribution automatique de la garantie visée à l’alinéa premier, pour les nouvelles installations.
29/03/2013 Vieux  
  61 ans, Luxembourg
 
Encore des changements ????? nollet rêve peut-être debout

http://www.rtbf.be/info/belgique/det...nie?id=7958887

Super ce passage:
Régime des certificats verts jusqu’au 31 mars 2013 ("Solwatt"):
Elia est tenu de racheter chaque certificat vert au prix de 65 euros minimum. Or ce prix est supérieur au prix du marché et les autorités n’avaient pas prévu l’engouement des Wallons pour le photovoltaïque. Résultat : un surcoût, que certains ont chiffré à 2,5 milliards d’euros en 15 ans, qui aurait eu pour effet pervers de faire peser la charge des panneaux photovoltaïques sur tous les ménages wallons (y compris ceux qui n’en ont pas).
Un certificat vert est octroyé par mégawattheure produit et le prix minimum de 65 euros par certificat vert est garanti jusqu’au remboursement complet de l’installation ou du prêt contracté. Ensuite, les certificats verts bénéficieront d’un rendement minimum garanti de 7%. La date prise en compte est celle du paiement de l'acompte.


A ce rythme ont est partis pour quelques années en plus sauf que c'est 7 ans MAX.
La RTBF devrait lire les décrets.

Dernière modification par christ55 29/03/2013 à 15h26.
29/03/2013 Vieux  
 
  39 ans, Liège
 
Citation:
Posté par christ55 Voir le message
Encore des changements ????? nollet rêve peut-être debout

http://www.rtbf.be/info/belgique/det...nie?id=7958887

Super ce passage:
Régime des certificats verts jusqu’au 31 mars 2013 ("Solwatt"):
Elia est tenu de racheter chaque certificat vert au prix de 65 euros minimum. Or ce prix est supérieur au prix du marché et les autorités n’avaient pas prévu l’engouement des Wallons pour le photovoltaïque. Résultat : un surcoût, que certains ont chiffré à 2,5 milliards d’euros en 15 ans, qui aurait eu pour effet pervers de faire peser la charge des panneaux photovoltaïques sur tous les ménages wallons (y compris ceux qui n’en ont pas).
Un certificat vert est octroyé par mégawattheure produit et le prix minimum de 65 euros par certificat vert est garanti jusqu’au remboursement complet de l’installation ou du prêt contracté. Ensuite, les certificats verts bénéficieront d’un rendement minimum garanti de 7%. La date prise en compte est celle du paiement de l'acompte.


A ce rythme ont est partis pour quelques années en plus sauf que c'est 7 ans MAX.
La RTBF devrait lire les décrets.
C'est un erreur du journaliste qui a ecrit cet article.
29/03/2013 Vieux  
 
  54 ans, Hainaut
 
Parmi tous ceux qui planchent avec ardeur et brillamment sur le sujet ,il doit bien y avoir un pro. capable de synthétiser ,de manière compréhensible par tous ,les conséquences néfastes pour chacun et pour la Belgique de cette arnaque du PV et envoyer cela en courrier des lecteurs,édito ,article...ou à un journaliste. Des idées éparses ont déjà été émises dans les posts.
29/03/2013 Vieux  
  61 ans, Luxembourg
 
@Jeanphi,
Je m'en doute bien c'est pour cela que je termine mon intervention par ceci"La RTBF devrait lire les décrets."
Maintenant combien de personne le savent,les journalistes dans des choses aussi sensible devrait se relire avant publication.
29/03/2013 Vieux  
 
 
 
[quote=marc.d;705531]...Mais, le 24 septies introduit clairement une dérogation pour les puissances <=10 kW :[indent][i]Par dérogation aux articles 24ter et 24quater, l’unité ou les unités de production composant une installation dont la puissance nette développable est inférieure ou égale à 10 kW bénéficient de la garantie de rachat à charge du gestionnaire de réseau de transport local de leurs certificats verts pour une durée de 180 mois.

Donc c'est clair et bétonné dans cet arrêté que l'on bénéficie de la garantie de rachat au prix minimum de 65 EUR à charge du gestionnaire de réseau et ce pendant 180 mois pour les installations inférieure ou égale à 10 kW. C'est bien ça? Ou bien il y a quelque chose qui m'échappe encore?
29/03/2013 Vieux  
 
  39 ans, Liège
 
Citation:
Posté par marmott Voir le message
Parmi tous ceux qui planchent avec ardeur et brillamment sur le sujet ,il doit bien y avoir un pro. capable de synthétiser ,de manière compréhensible par tous ,les conséquences néfastes pour chacun et pour la Belgique de cette arnaque du PV et envoyer cela en courrier des lecteurs,édito ,article...ou à un journaliste. Des idées éparses ont déjà été émises dans les posts.
J'ai fait un petit tableau Excel qui tente de quantifier la difference entre ce qu'on nous avait garanti et ce qu'on nous propose maintenant.

http://jalhay.info/divers/Rentabilite_nvsystemeCV.xls

Il y a une variable nommee "Taxe sur energie produite". C'est le parametre a faire jouer pour arriver a un TRI de 7%. Ce chiffre peut etre positif (taxe) ou negatif (revenu) selon votre situation.
29/03/2013 Vieux  
 
  64 ans, Hainaut
 
[quote=didier7340;705217]
Citation:
Posté par Sisko Voir le message

J'ai participé à une formation des passeurs d'énergie, et il sont + pour le solaire thermique ....

pour info c'est des citoyens comme vous ...

Vous voulez foutre la merde, dans une trentaine de jours, il y a le 1 er mai, une grosse partie d'entre vous , c'est en congé.

Allez ce week end en fin de marché déjà chercher des restes de caisses de tomates (elle seront à point pour les discourt du 1er mai)
!Bien compris votre message! donc vous y allé pour Vendre!
29/03/2013 Vieux  
 
  45 ans, Liège
 
[quote=Le Walbanais;705560]
Citation:
Posté par marc.d Voir le message
...Mais, le 24 septies introduit clairement une dérogation pour les puissances <=10 kW :[indent][i]Par dérogation aux articles 24ter et 24quater, l’unité ou les unités de production composant une installation dont la puissance nette développable est inférieure ou égale à 10 kW bénéficient de la garantie de rachat à charge du gestionnaire de réseau de transport local de leurs certificats verts pour une durée de 180 mois.

Donc c'est clair et bétonné dans cet arrêté que l'on bénéficie de la garantie de rachat au prix minimum de 65 EUR à charge du gestionnaire de réseau et ce pendant 180 mois pour les installations inférieure ou égale à 10 kW. C'est bien ça? Ou bien il y a quelque chose qui m'échappe encore?
Cher compatriote et néanmoins ami ,

Voici ce que je pense:

A mon avis, faut être un esprit supérieur (ministre quoi) pour y voir autre chose que du béton armé...

D'autant que la suite fait clairement le distinguo entre les nouvelles installations et les installations existantes (une "barrière anti-rétroactivité" en quelque sorte) :
"La CWaPE établit tous les deux ans un rapport sur les surcoûts de production des installations dont la puissance nette développable est inférieure ou égale à 10 kW en vue d’analyser la pertinence de maintenir l’attribution automatique de la garantie visée à l’alinéa premier, pour les nouvelles installations".

Enfin, tout ceci a déjà été dit et redit par marc.d et les autres...
29/03/2013 Vieux  
 
  55 ans, Liège
 
Bonjour, oui le facteur k ils l'ont ramené d'un coup de 100 à 0%, c'est qd on est passé de 7cv/15 ans à 7cv/10 ans, de mon analyse de l'époque (on ne signe pas les yeux fermés..) c'était la seule variable et dont la date d'application était connue, juste le fisc qui avait in fine changé brutalement qlq jours avant (limite 28 novembre)..

Je me propose de poster ceci en réponse sur le site du vif :
(qu'en pensez-vous ?)

Bonjour,

Juste une précision ou l'autre...
Voyons le contexte et la façon dont les choses ont été présentés...

Merci l'Europe et la "libéralisation" des marchés qui devait être profitable au citoyen ; résultat, in fine une facture multipliée par deux avec un décuplement des 'divers postes de frais', avec la promesse des compagnies qu'il n'en était pas fini des augmentations au point que, bien qu'ayant été économe et ayant consommé beaucoup moins d'énergie, au lieu d'une diminution de l'acompte, celui-ci s'est vu majoré de 26%, cherchez l'erreur.. hé bien il n'y en a pas, renseignement pris, l'acompte s'est vu flamber pour "anticiper les futures hausses de prix"

Sur ce, réchauffement climatique, accords de Kyoto, quotas de CO²,

"Citoyens on a besoin de vous ! aidez-nous à atteindre les objectifs sans quoi nous allons nous faire sanctionner par l'Europe. Nous vous proposons d'investir dans le photovoltaïque et vous aidons par la rétrocession/l'échange des amendes CO² perçues auprès des entreprises par unité polluante, vous percevrez l'équivalent par unité d'énergie verte que vous produirez..."

Il ne faut pas oublier que la charge du soutien au photovoltaïque est normalement portée sur ces entreprises polluantes censées acheter 'autant' de "certificats verts" en compensation

Oh oh me dis-je, moi le petit citoyen, donc à charge d'entreprise du style de celle qui s'exonère chaque année de payer son demi-milliard d’impôt à mon pays, je vais pouvoir rentrer dans un système qui va me permettre :
1. d'être autonome avec ma production d'électricité
2. d'être un producteur vert, de par cette manne fabuleuse qu'est le solaire, d'effacer une bonne part de mon empreinte énergétique sur la planète
3. par là, d'espérer contribuer à pouvoir sortir du nucléaire (j’ai bien dit ‘contribuer’..)
4. pour le 'surplus', de pouvoir continuer à progresser dans cette voie, via acquisition de pompe à chaleur, améliorer encore l'isolation etc... je ne vais pas me gêner sur le dos de compagnies qui nous plument chacun de 50 eur d'impôt en moyenne par an (pour l'une d'entre elles) et qui nous promettent de nous saigner plus encore dans l'avenir... (tiens, 0.1287 eur en France le Kw, 0.22 dans notre cher, "très cher" royaume..). En fait ce n’est qu’une partie de l’impôt qu’elles devraient normalement laisser…

Il n’a jamais été question que la charge du soutien au photovoltaïque soit reportée sur le consommateur !
(J’aurai chois de placer à 6% dans des bons d’état, là, oui, j’aurais sur la conscience que le surplus de ce que j’ai prêté à l’Etat est sur le compte de la collectivité.

Pour Dexia, nous n’avons pas eu le choix, une partie de nos impôts ont été prélevés d’office..)


Par contre, pour les actionnaires de ces mêmes groupes, il est beaucoup plus profitable d’investir (ce avec des aides, pourquoi pas..) vite, très vite pour eux-mêmes engranger des certificats verts, plus besoin ainsi d’en acheter pour « s’exonérer » de sa part polluante et il y a peut être même un surplus reporté sur ‘le marché’.. déjà que ces petits PiVistes nous prennent une part de marché…

Sur ce, la bourse d’échange des CV est à ce qu’il semble arrêtée et le citoyen ne sait plus que se retourner vers Elia où le CV est garanti, à un prix plancher, mais garanti..

Le PiViste est présenté comme un spéculateur, c’est dans un cadre bien établi et défini par la Région Wallonne, il faut savoir que lors de l’encodage des Kw produits, le « spéculateur » est obligé de décider par avance s’il va choisir le marché ‘libre’ ou Elia
Ce qui est dérangeant :
dans l’attitude du politique : c’est le fait de ne pas avoir pris les mesures pour réguler le marché, de sembler ‘protéger’ et de favoriser le secteur à l’encontre du pv, de présenter la situation en la globalisant sans expliquer le principe de départ, leur demande, la dérégulation du marché, le manque de vision à long terme et en présentant les PiVistes comme seuls responsables des augmentations d’électricité sur l’ensemble des consommateurs.
Sans être plus concret dans sa/ses propositions de modification du système, on ne peut que comprendre pour le moment qu’in fine, on sera taxé et on devra payer sur le courant que l’on produit nous même, ce, de façon inéquitable.

(ceci dit ce coût global sur 15 ans est encore moindre qu’un one shot, sur nos impôts annuels pour sauver Dexia, qui on le sait, eux, n’ont pas spéculé…)

Du point de vue écologique : c’est le cadre rigide de l’injection / prélèvement qui fait que tout Kw produit non consommé est perdu (lire les producteurs en font leur profit). Pensez-vous que beaucoup vont laisser filer et donner ces Kw aux producteurs dont beaucoup se sentent déjà ‘pigeons’ ? Poser la question, c’est y répondre. D’un point de vue écologique et énergétique c’est pitoyable, pour moi la compensation devrait se faire totalement, au-delà de ce qui est produit ; si vous consommez plus que vous ne produisez, vous devez payer à concurrence du dépassement, hé bien pour moi, si vous produisez plus que ce que vous consommez, on doit vous rembourser à l’équivalence (je ne dirais pas quatre fois le prix comme c’est le cas en France…) Le but recherché – normalement – étant de diminuer l’empreinte CO² ; le fait que votre voisin utilise (sans perte de réseau..) l’énergie que vous avez produite proprement serait un pas supplémentaire dans une gestion rationnelle de l’énergie. Votre énergie étant de toute façon facturée ‘nette’ au voisin, il n’y a pas de manque à gagner pour le fournisseur

Du point de vue équité : c’est que tout ce qui a été susurré par le GW jusqu’à présent en termes de « piste » relève de « forfaits » basés sur la puissance brute des installations. Si pour l’évaluation du coût de l’installation pv cela ne pose pas de problème (les prix moyens au Wc sont connus an par an, mois par mois, et cela aurait pour effet de casser la spéculation sur toutes les surfacturations ). Quand ils évoquent les « Watts crêtes » concernant une taxe d’injection ou quelconque d’ailleurs, cela pose un très gros problème d’équité. Il faut savoir que le rendement d’une installation photovoltaïque n’est pas l’autre, tout le monde n’est pas égal par rapport à l’orientation de son toit, des ombrages de celui-ci, du rendement ou de la qualité du matériel installé, ce sans compter les périodes d’arrêt des installations que ce soit pour panne ou décrochage par surtension du réseau. Nous aurions un phénomène tout à fait inverse d’une ‘redevance’ équitable. Ce seraient dès lors les personnes les moins ‘spéculatives’ qui seraient affectées, celle qui auraient quand même fait le choix de faire le pas quand bien même que le rendement de leur installation est faible.
Il est pourtant très facile que cela soit fait justement et équitablement, chaque installation dispose de son compteur ‘vert’ qui détermine la quantité de Kw réellement produits. Prendre en compte la puissance totale maximale de chaque installation n’a aucun sens, c’est comme si on disait demain « nous estimons que chaque euro peut vous rapporter 10% vous serez donc tous taxés sur cette base.. »

Je vous engage à faire une étude (sérieuse) sur le profil des gens s’étant investi dans le pv, la plupart de ceux que je connais et qui se sont investi ont plus été mu par la nécessité de devoir trouver des solutions d’économies - même à long terme – pour tenir le cap financièrement, certains par vision purement écologique (je connais une locataire émargeant au tarif social, ça c’est de la spéculation..) d’autres comme moi pour un « mix » écologique et financier à plusieurs point de vues 1. S’exonérer du coût de l’électricité 2. S’éviter ultérieurement un coût lié à une amende européenne dès lors à fond perdu 3.Pour le surplus l’investir dans d’autres procédures pour rationaliser l’énergie


Bien à vous…

29/03/2013 Vieux  
 
  39 ans, Liège
 
Phillivolt, on peut pas dire que vous n'y mettez pas du coeur!
29/03/2013 Vieux  
 
  63 ans, Namur
 
Je me demande si la phrase de nullet: "nos avocats étudient la mise en forme de ces mesures", ne fait pas référence au fait qu'il est impossible de donner une garantie sur la durée, pour le plan QUALIWATT.

J'ai un peu fouillé le net, non pas en relation avec les CV, mais bien en relation avec le réseau.
Il apparait, même au niveau des directives européennes que les réseaux actuels sont incapables d'absorber l'électricité produite à partir des énergies renouvelables.
Citation:
Le développement des réseaux transeuropéens reste pourtant insuffisant, les investissements nécessaires faisant défaut. Certains dysfonctionnements démontrent qu'il manque une coordination entre les réseaux énergétiques nationaux ainsi qu'un véritable découplage des fonctions de production, transport et distribution. Les gestionnaires de réseaux appartenant à des entreprises intégrées verticalement ne sont en effet pas incités à développer leurs interconnections avec les autres réseaux et à s'exposer ainsi à la concurrence de nouveaux acteurs au niveau de la production ou de la fourniture.
Les infrastructures sont de plus en plus exploitées à la limite de leurs capacités physiques, ce qui freine l'intégration de ressources additionnelles d'énergies pourtant nécessaires à la croissance des marchés. Ainsi, la production massive d'électricité provenant des énergies renouvelables pourrait se trouver compromise dans certaines régions. La saturation des réseaux menace aussi d'entraîner des ruptures temporaires d'approvisionnement ainsi qu'une hausse des prix de l'énergie.
Source: http://europa.eu/legislation_summari.../l27081_fr.htm

Cet avis date de ... 2007.

Après d'autres fouilles, on s'aperçoit que la gestion actuelle des réseaux nationaux et l'interconnectivité demandée par l'Europe ne permettent pas d'inclure la nouvelle production issue des énergies renouvelables.
La saturation des réseaux ET les coupures vont devenir monnaie courante, cela du au caractère aléatoire de l'arrivée de l'électricité verte éolienne et PV sur les réseaux.
L'Europe propose donc des plans de renforcement des réseaux et des infrastructures,
ainsi que la mise en place de "clusters intelligents" à même de gérer cet apport aléatoire d'électricité verte sur les réseaux.
Si on peut comprendre qu'il est possible de mettre en place de telles solutions pour des opérateurs importants... On voit mal les mêmes opérateurs installés des "clusters intelligents" à destination du marché des particuliers(PV et éolien). La taxe qu'ils devraient mettre sur les dites installations, afin d'amortir les investissements spécifiques, serait dissuasive!
On parle bien, à terme, de la disparition du marché du photovoltaïque pour les particuliers, par incapacité à les intégrer dans le nouveau modèle européen "20 % d'energie renouvelable".

Ceci dit, pour Jeanphi et son tabeau, il y a un paramètre supplémentaire à introduire pour calculer la "rentabilité" d'une installation.
Si j'ai bien lu les rapports existants sur les risques réseaux à venir:
- Le problème déjà vécu par certain: la mise en sécurité de l'onduleur, risque, à l'avenir, d'être de plus en plus fréquent et de plus en plus long.
Donc, la production(le compteur qui tourne à l'envers) risque de diminuer fortement, au fil des ans, par augmentation de mise en sécurité.
Il faudrait alors permettre de faire varier la variable production entre "production potentielle" et "production réelle". Celle-ci pouvant diminuer de 20%, voire plus, dû à ces arrêts qui vont être de plus en plus fréquents.

Projet Photovoltaique ?
Plus dinfo!
Découvrez DAUVISTER

(Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre, sans quitter ce site.)

Page 54 sur 142 Première page - Résultats 1 à 20 sur 2 834 Page precedente 4445253 54 555664104 Page suivante Dernière page - Résultats 2 821 à 2 834 sur 2 834


A lire également sur BricoZone...
Habemus accordam (modification du soutien au photovoltaïque - mars 2013) Par marc.d dans Solaire Photo Voltaïque, +1632 22/03/2013
L'adaptation du mecanisme de soutien au photovoltaique en details (janvier 2013) Par jeanphi500 dans Solaire Photo Voltaïque, +132 20/02/2013
Le photovoltaïque en 2013 : quid? Par piso dans Gros Oeuvre, +1 10/01/2013


Forum Solaire Photo Voltaïque : Voir ce forum, Nouveautés, Actifs, Sans rép
Tout BricoZone : Page de garde, Dernieres 24h

Photos au hasard
Voir toutes nos photos


Pas encore membre de BricoZone ?!
Attention Pour participer, poser une Question ou Répondre : inscrivez vous !
Ceci vous permettra également de recevoir un email lors des réponses.
Mais même si vous ne voulez rien écrire : vous pourrez surveiller les forums et leurs nouveaux messages, et obtenir une vue rapide de tous les nouveaux messages depuis votre dernière visite !
Tout ceci est évidemment gratuit et rapide.

Visitez aussi : BricoZone France, nos Blogs. On aime Astel, JardiZone et InternetVista.
 
Connexion!
Identifiant
Mot de passe

Inscription - Oublié ?

Annuaire Pro

Maisons Baijot

Entreprise générale de construction Maison basse énergie Construction traditionnelle de qualit


SIBOMAT sa

Leader de la construction à ossature bois en Belgique depuis plus de 30 ans.


AlarmeMaison.biz

Pour nous la sécurité de votre maison n'est pas un vain mot.. Alarmes en KIT de bricolage!!


SUNNYHEAT by FOXeco

Chauffage infrarouge longues ondes. Le système le + économique, écologique & et sain au monde !

Ajoutez votre société