Groupe d'action TPCV contre la décision du GW de modifier les aides au photovoltaïque

( dans

» Electricité » Solaire Photo Voltaïque

)
Chercher:    

Groupe d'action TPCV contre la décision du GW de modifier les aides au photovoltaïque

- Page 215
Page 215 sur 344 Première page - Résultats 1 à 20 sur 6 861 Page precedente 115165205213214 215 216217225265315 Page suivante Dernière page - Résultats 6 861 à 6 861 sur 6 861


29/07/2014 Vieux  
 
  40 ans, Hainaut
 
Citation:
Posté par Kenshin Voir le message
Ca c'est l'habituel dénigrement quand on ne connait pas.

Dernièrement, le Times magasine a estimé à 87% la part de production chinoise dans l'ensemble des biens meubles vendus dans le monde. Ca situe. Et ça signifie qu'on est sûrement au-dela des 90% pour un consommateur belge lambda.

Je connais très bien, j'achète pas mal aux chinois ou tawanais directos sur ebay (avec le délai de 1 ou 2 mois qui va avec).

Ils font de très bonne choses que l'on ne trouve pas ailleurs ou bien plus cher, mais ils font aussi des merde en boite (genre les piles AA ou AAA rated super high capacity qui sont des piles de merde).
29/07/2014 Vieux  
 
  36 ans, Liège
 
Tu avoueras qu'acheter sur Ebay à des revendeurs qui ne font que ça via Hong Kong, ce n'est pas représentatif de l'industrie chinoise

J'imagine qu'ils ne jugent pas la Belgique uniquement sur le goût du blanc-bleu
29/07/2014 Vieux  
 
  40 ans, Hainaut
 
En tout cas les chinois ne jurent que par le lait Belge depuis la fraude.

Dernière modification par xixou 29/07/2014 à 23h41.
30/07/2014 Vieux  
 
  57 ans, Brabant Wallon
 
Citation:
Posté par franreg Voir le message
L'EX-Ministre Henry...
... l'ex clown Henry...
04/08/2014 Vieux  
 
  40 ans, Brabant Wallon
 

Bulgarian Constitutional Court revokes retroactive solar tax, again

Bulgarian President Rossen Plevneliev

© Wikimedia Commons CC-BY-SA

04.08.2014: Bulgaria's Supreme Administrative Court (VAS) has revoked the retroactive tax on revenue generated by renewable energy systems, the so-called access to the grid fee, which was reintroduced by the government at the end of 2013. According to local press agency Novinite, the court’s decision has no retroactive effect and PV system and wind power plant owners will not be refunded tax payments that were already collected. According to Bulgaria's State Commission for Energy and Water Regulation (DKEVR), the tax had generated income of 36 million BGN ($24.6 million) by the end of March. In January, Bulgarian President Rossen Plevneliev submitted a petition to the country’s constitutional court to challenge the 20% solar tax introduced by the government in December 2013. Plevneliev claimed that the new solar tax was unconstitutional because it was against the principles of free enterprise and because the state was not providing any additional services to PV system owners as a result of the tax. The proposal for the solar tax, however, was backed in Parliament by a large majority composed of the Bulgarian Socialist Party (BSP), the liberal party Movement for Rights and Freedoms (DPS) and the local Ministry of Economy and Energy (MIET). The proposal was submitted to Parliament by the nationalist Attack party. In mid-March 2013, Bulgaria's constitutional court revoked the first retroactive tax for PV installations, which was introduced by the government in September 2012. Bulgaria's cumulative installed PV capacity reached 1,020 MW at the end of June 2014, according to provisional numbers provided to PHOTON by the Bulgarian Photovoltaic Association (BPVA). Bulgaria added just 140 kW of new PV power in the first half of this year. For comparison, the country added 177 MW of new PV capacity in 2013 and 843 MW in 2012, when the country saw a boom in new solar installations. © PHOTON
http://www.bpva.org
http://www.novinite.com/newsletter/print.php?id=162399
05/08/2014 Vieux  
 
  57 ans, Hainaut
 
extrait......la nouvelle taxe solaire était inconstitutionnelle parce qu'elle était contraire aux principes de la libre entreprise et parce l'état ne fournissait pas les services supplémentaires aux propriétaires de systèmes PV en raison de la taxe............. La proposition de la taxe solaire, cependant, a été soutenue par le Parlement à une large majorité composée du Parti socialiste bulgare (BSP)...........

La bulgarie faisant partie de l'EU cette décision peut- elle servir la cause de TPCV ?
NB:..........les bulgares ont aussi leurs "socialos drôles de cocos" mais évitons les sujets politiques pas vrai jean phi ?!!!

mais plutot.....La Bulgarie faisant partie de l'EU cette décison peut elle servir la cause de TPCV ?

Dernière modification par alea 05/08/2014 à 12h47.
05/08/2014 Vieux  
 
  69 ans, Namur
 
... l'ex clown Henry...
Il n'est plus ministre, mais cela reste toujours un clown, un clown triste à pleurer.
05/08/2014 Vieux  
 
  40 ans, Namur
 
Cette décision est intéressante mais rendue par une cour étatique.

Ce qui serait intéressant, ce sont les références et/ou jurispridences éventuelles sur lesquelles la cour s'est appuyée pour rendre sa décision.
05/08/2014 Vieux  
 
  57 ans, Hainaut
 
que cela soit lu par notre cabinet...
l' Espagne aussi a été remise a l ordre par l'eu pour avoir voulu s attaquer aux acquis des prosumers.
07/08/2014 Vieux  
  34 ans, Hainaut
 
Alea: Je ne crois pas que l'Espagne soit revenue sur sa décision de baisser le prix de rachat garanti de 44 cents/Kwh "vert" pendant 25 ans aux producteurs.
07/08/2014 Vieux  
 
  40 ans, Brabant Wallon
 
Le solaire, mauvaise pioche pour les espagnols
  • David Utiel se rappelle encore les mots du gouvernement espagnol en 2007 pour inciter à investir dans l'énergie solaire: "le soleil peut être à vous". Sept ans plus tard, lourdement endetté, il regrette, comme 62.000 particuliers, d'avoir suivi ses conseils. "Comment je me sens aujourd'hui? Trompé totalement, arnaqué, déçu, dégoûté", dit ce professeur d'électronique de 37 ans, qui partage avec 23 autres habitants de son village de Madrigueras, près d'Albacete, dans l'est de l'Espagne, un parc de près de 360 panneaux photovoltaïques. "C'est l'Etat qui nous a donné le déclic" en disant "que cela pouvait être quelque chose de très rentable", raconte-t-il, en foulant le terrain aux herbes folles où ont été installés ces panneaux, à la sortie du village.
Encouragé, David avait mis 450.000 euros dans ce projet en 2007, misant sur cette énergie et la promesse de revenus réguliers comme la vingtaine d'autres habitants impliqués, "des gens absolument normaux, de milieu rural, certains travaillant dans l'enseignement, d'autres dans l'agriculture, d'autres dans de petites usines". "Notre idée n'était pas de partir à la chasse aux subventions, de devenir millionnaires, rien de ce genre: notre idée, c'était de pouvoir avoir une sorte de plan de retraite". Mais le gouvernement, empêtré face à la crise et confronté à un système énergétique largement déficitaire, a coupé peu à peu dans les aides aux renouvelables.

Ce qui lui a fait perdre sa précieuse avance, rappelle David, qui note que "l'Allemagne, avec deux fois moins d'heures de soleil que l'Espagne, a aujourd'hui près de dix fois plus de puissance photovoltaïque" installée. Et pour les particuliers qui y ont cru, le soleil s'est avéré un mauvais pari.

Des milliers d'Espagnols "coincés"

"Le gouvernement lui-même, qui nous a incités à placer nos économies dans la génération d'énergie photovoltaïque, a commencé à appliquer des coupes rétroactives alors que les installations étaient déjà construites: c'est-à-dire qu'il a changé les règles du jeu en plein milieu de la partie!", dénonce Miguel Angel Martinez-Roca, président de l'Anpier, association qui regroupe 4.300 petits producteurs. Décret après décret, la rémunération de cette énergie propre a fondu et désormais elle ne représente plus, dans certains cas, que la moitié de celle promise au départ.

L'autre association, l'Unef, qui compte aussi des fabricants de matériel, a chiffré à 920 millions d'euros le manque à gagner en 2014, le secteur accumulant déjà une dette auprès des banques de 22 milliards d'euros. "La situation est franchement dramatique", assure Miguel Angel Martinez-Roca, car "des milliers de citoyens espagnols sont coincés" entre le coût des installations, le faible revenu qu'elles génèrent et le remboursement des prêts.

"Ces six derniers mois, je crois avoir reçu peut-être 3.000 à 3.500 euros (de rémunération, ndlr), alors que les échéances pour la banque et les coûts avoisinent les 18.000-20.000 euros", soupire David Utiel, qui a hypothéqué sa maison. L'Anpier, qui a déposé plusieurs recours en justice contre l'Etat et saisira Bruxelles si cela n'aboutit pas, veut mobiliser ses troupes: sur plusieurs mois, elle organise une trentaine d'assemblées dans toute l'Espagne pour informer les particuliers ayant investi dans le photovoltaïque.

A l'horizon, une manifestation le 21 juin à Madrid "pour dire clairement au gouvernement que nous ne sommes pas disposés à ce qu'ils nous ruinent, qu'ils nous insultent, qu'ils nous trompent de cette manière", explique Miguel Angel Martinez-Roca. Dans le village de Mahora, toujours près d'Albacete, Manuel Alonso Caballero, 39 ans, est lui aussi désabusé: "j'ai misé sur le photovoltaïque, j'y suis entré parce que je croyais réellement ce qu'ils disaient, je croyais à la génération d'électricité par les renouvelables, mais je vois que je me suis trompé". Autrefois employé dans le secteur aéroportuaire, il a quitté son travail pour monter sa propre installation de panneaux solaires, dans laquelle il estime avoir investi près d'1,5 million d'euros. Manuel pensait l'amortir en treize ans mais avec les coupes, "oublions tout amortissement: maintenant, je ne sais même pas si j'arriverai à finir de la payer". Fils d'agriculteurs, il s'inquiète aussi pour ses parents, qui s'étaient portés garants pour lui auprès de la banque. "Je suis profondément déçu par l'Espagne", dit-il.

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/201...-espagnols.php
07/08/2014 Vieux  
 
  40 ans, Brabant Wallon
 
Face à la flambée des prix de l'électricité en Espagne, de plus en plus de consommateurs s'organisent en coopérative afin de réduire leur facture énergétique. Reportage.

Alors que le prix de l'électricité a augmenté de 80% depuis 2006 et que la bulle des énergies renouvelables explose, les Espagnols n'hésitent plus à s'organiser en coopératives unies pour acheter leur énergie moins cher. Une association regroupant 400 000 usagers vient de lancer un appel d’offres aux entreprises énergétiques espagnoles afin d’obtenir des petits prix sur l’électricité pour les 12 prochains mois. Une façon de lancer un défi aux grandes entreprises de ce secteur quasi monopolistique en Espagne.
À Fuenlabrada, en banlieue de Madrid, Carolina Minguez gagne 1 000 euros par mois, la moyenne espagnole. Avec une facture d'environ 80 euros, le prix de l’électricité est devenu un vrai problème pour elle. "La facture a augmenté de 60% depuis le début de la crise", rappelle Carolina Minguez. Ce n’est pas un luxe, c’est un service essentiel pour les gens, et son prix augmente énormément alors que tous les salaires baissent. C’est la double peine pour le consommateur."
Carolina Minguez fait partie des 477 000 Espagnols qui se sont unis au sein d'une coopérative baptisée "Je veux payer moins cher " pour lancer un appel d’offres aux entreprises distributrices d’électricité. "En Espagne, c’est la première fois qu’il y a ce type d’action collective pour faire pression sur un marché", souligne-t-elle.
"On ne peut pas changer les règles du jeu en plein match"<
L’électricté espagnole est la troisième plus chère d'Europe. Le pays doit beaucoup importer, et les autorités semblent ne plus croire à la solution alternative des énergies renouvelables. Après avoir coupé les subventions au secteur, Madrid veut désormais imposer une taxe sur le solaire.
"On ne peut pas changer les règles du jeu en plein match", déplore le porte-parole de l'association de consommateurs Organización de Consumidores y Usuarios (OCU) . Si on a décidé au départ de miser sur les énergies renouvelables, il faut le faire jusqu’au bout. Il faut faire de l’Espagne une puissance en la matière, et ne pas tout laisser inachevé. À la fin, celui qui paye c’est le consommateur."
Pour le gouvernement espagnol, il fallait absolument dégonfler la bulle du solaire. Il y a quelques années, des dizaines de milliers d’Espagnols ont été incités par l’État à investir et revendre leur électricité aux compagnies espagnoles, avec des promesses de rentabilité juteuse. Des promesses aujourd’hui envolées.
"Nous avons un soleil magnifique, profitons-en"
Justo Cruz-Rodriguez a investi 380 000 euros dans les plaques photovoltaïques. Il a hypothéqué sa maison, celle de son père et de sa fille, et son entreprise. "À chaque fois que je les regarde, ça me rend très triste, regrette ce petit investisseur en regardant ses panneaux solaires. Pourtant, je l’ai fait en y croyant vraiment. Ma situation économique, celle de mon père et de ma fille sont en sérieux danger parce que le gouvernement n’arrête pas de changer les conditions tarifaires du solaire. Alors que nous, nous avons signé à l’époque des contrats fixes avec Iberdrola et l’État espagnol sur 25 ans !".
Pour lui, l’Espagne championne du solaire, montrée en exemple ces dernières années, appartient au passé. "De cette Espagne, il ne reste rien. De quoi dispose le sud de l’Espagne ? Ici, nous avons un soleil magnifique. Alors profitons-en !, insiste Justo Cruz-Rodriguez. Si on peut en tirer une énergie propre et renouvelable, que nous pouvons vendre à d’autres pays, ou produire pour notre consommation, pourquoi ne pas le faire ?".
Avec 26 milliards d’euros de déficit énergétique, Madrid cherche à réduire ses coûts. Cependant, 55 000 petits investisseurs seraient affectés par le sacrifice du développement du solaire.
Première publication : 24/10/2013

http://www.france24.com/fr/20131024-...83731419294419

Dernière modification par Yucatan 07/08/2014 à 13h23.
07/08/2014 Vieux  
 
  40 ans, Brabant Wallon
 
Espagne: les énergies renouvelables ne tournent plus

L’Espagne a inauguré sa première éolienne marine sur l’île de la Grande Canarie. Mais les énergies renouvelables voient rouge, avec la fin des aides publiques et une éventuelle taxe supplémentaire.


Audrey Dufour
Le 21/10/2013 à 16:02



L'essentiel des éoliennes produites en Espagne sont à destination de la mer du Nord. (robef - Flickr - CC)
1 / 1


Avec ses 154 mètres de haut et ses 5 mégawatts de puissance, l’éolienne d’Arinaga à la Grande Canarie est plus un symbole qu’autre chose. Cette éolienne marine est la première installée en Espagne, mais le modèle est destiné à la mer du Nord, au lieu des côtes nationales.
L’éolienne devrait fournir assez d’énergie pour alimenter 7.500 foyers par an. Pour le moment, elle restera en phase de test jusqu’en mars 2014, date à laquelle elle devrait enfin être certifiée commercialement.


Une nouvelle taxe pour les particuliers


Si l’Espagne est actuellement le quatrième pays au niveau mondial en termes de puissance éolienne, le secteur fait face à une réduction drastique des aides publiques. L’arrêt de ces mesures décidé par le gouvernement Rajoy devrait permettre d’économiser près de 750 millions d’euros en 2013.
De plus, les propriétaires de panneaux solaires et d'éoliennes pourraient devoir s’acquitter d’une taxe supplémentaire. Un décret, en discussion depuis cet été, vise à instaurer "un péage" sur le solaire: les particuliers qui produisent leur propre énergie devront payer pour le réseau électrique, même s'ils sont auto-suffisants.
Le gouvernement espagnol explique que cette nouvelle taxe doit servir à assurer l’entretien du réseau, face à l’anarchie des installations particulières, et au déficit énergétique galopant, qui atteint quelques 26 millions d’euros.
Pour les particuliers comme pour les entreprises, une telle mesure serait catastrophique. La facture d’électricité des Espagnols est déjà l’une des plus chères d’Europe, et pourrait augmenter de 27% avec cette taxe. Les entreprises spécialisées dans les énergies renouvelables, elles, ont licencié plusieurs milliers de personnes.

http://www.bfmtv.com/economie/espagn...us-628356.html
08/08/2014 Vieux  
 
  40 ans, Liège
 
Un appel à candidature pour plusieurs postes de directeur à la CWaPE vient d'être publié, notamment celui en charge de la Direction de la promotion de l'électricité verte.

Salaire brut : 120 000 €

http://www.ejustice.just.fgov.be/cgi...mac=2014205039
08/08/2014 Vieux  
  51 ans, Luxembourg
 
Citation:
Posté par marc.d Voir le message
Un appel à candidature pour plusieurs postes de directeur à la CWaPE vient d'être publié, notamment celui en charge de la Direction de la promotion de l'électricité verte.

Salaire brut : 120 000 €

http://www.ejustice.just.fgov.be/cgi...mac=2014205039
T as postulé?
08/08/2014 Vieux  
 
  36 ans, Liège
 
Pourquoi il accepterait une diminution de salaire ?
08/08/2014 Vieux  
 
  36 ans, Liège
 
Bingo !
J'aime tjs voir les critères de sélection dans le publique, genre :
"Avoir au minimum cinq ans d'expérience dans le secteur de l'électricité et du gaz ou dans des marchés de réseaux tels que les télécommunications, les chemins de fer ou les services postaux."

En gros, t'es conducteur de train ou facteur : ça va.
Mais tu serais responsable marketing dans une boite privée ou acheteur de bien et services : non, non, non
08/08/2014 Vieux  
 
  40 ans, Liège
 
Citation:
Posté par fazer_600 Voir le message
T as postulé?
Non car vous devriez alors vous passer de moi.
08/08/2014 Vieux  
 
  57 ans, Hainaut
 
Citation:
Posté par marc.d Voir le message
Un appel à candidature pour plusieurs postes de directeur à la CWaPE vient d'être publié, notamment celui en charge de la Direction de la promotion de l'électricité verte.

Salaire brut : 120 000 €

http://www.ejustice.just.fgov.be/cgi...mac=2014205039
Ceci explique t il cela.....??

http://www.lesoir.be/527794/article/...bord-paralysie

article datant du 24 avril 2014
08/08/2014 Vieux  
 
  66 ans, Brabant Wallon
 
Citation:
Posté par marc.d Voir le message
Non car vous devriez alors vous passer de moi.

L'un n'empêche l'autre ...

Projet Photovoltaique ?
Plus dinfo!
Découvrez DAUVISTER

(Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre, sans quitter ce site.)

Page 215 sur 344 Première page - Résultats 1 à 20 sur 6 861 Page precedente 115165205213214 215 216217225265315 Page suivante Dernière page - Résultats 6 861 à 6 861 sur 6 861


A lire également sur BricoZone...
Quid des futurs installations et ASBL TPCV Par snice dans Solaire Photo Voltaïque, +35 19/05/2013
Wathelet veut supprimer les aides fédérales aux panneaux solaires Par YellowSubmarine dans Solaire Photo Voltaïque, +20 06/08/2012
Maximiser les primes / aides publiques Par BenjiBxl dans Lois, Règlements, Primes, +12 14/09/2010
Recours Contre La Decision De La Commune Par vincentc23 dans Lois, Règlements, Primes, +53 13/05/2010
Synthèse des aides financières énergie pour les ménages bruxellois (2007) Par arthur9-9 dans Rénover, +2 29/12/2007


Forum Solaire Photo Voltaïque : Voir ce forum, Nouveautés, Actifs, Sans rép
Tout BricoZone : Page de garde, Dernieres 24h

Photos au hasard
Voir toutes nos photos


Pas encore membre de BricoZone ?!
Attention Pour participer, poser une Question ou Répondre : inscrivez vous !
Ceci vous permettra également de recevoir un email lors des réponses.
Mais même si vous ne voulez rien écrire : vous pourrez surveiller les forums et leurs nouveaux messages, et obtenir une vue rapide de tous les nouveaux messages depuis votre dernière visite !
Tout ceci est évidemment gratuit et rapide.

Visitez aussi : BricoZone France, nos Blogs. On aime Astel, JardiZone et InternetVista.
 
Connexion!
Identifiant
Mot de passe

Inscription - Oublié ?

Annuaire Pro

Eco Home sprl

Gestionnaire de projet de Construction de maisons individuelles


Ent Chif Eric construction

Entreprise de gros oeuvre, maçonnerie façade, annexe, aménagement extérieur, transformation, etc


illiCO travaux

Un seul interlocuteur pour tous vos devis de travaux de rénovation !


FT Chassis

Spécialiste des châssis PVC, bois et aluminium, portes et volets roulants.

Ajoutez votre société