Installation photovoltaique: FAQ, bonnes pratiques et conseils divers

( dans

» Electricité » Solaire Photo Voltaïque

)
Chercher:    

Installation photovoltaique: FAQ, bonnes pratiques et conseils divers

Page 1 sur 17 1 2311 Page suivante Dernière page - Résultats 321 à 340 sur 340


12/07/2011 Vieux  
 
  39 ans, Liège
 
Bonjour a tous

Suite aux nombreuses demandes, je vais tacher de resumer en quelques posts ce qui est important de savoir avant, pendant et apres l'installation de panneaux photovoltaiques.

Le post sera certainement un peu fouilli au depart mais j'espere pouvoir l'etoffer et mieux le structurer au fur et a mesure du temps...

Priere de ne pas poser vos questions ici mais d'utiliser les posts dedies:
- Questions generales de ceux qui n'ont pas encore d'installation: http://www.bricozone.be/fr/solaire-p...ques-8145.html
- Questions du point point de vue fiscal: http://www.bricozone.be/fr/energies-...ite-38950.html
- Discussions de ceux qui sont deja installes: http://www.bricozone.be/fr/energies-...que-38953.html
- Quelques installations des membres de Bricozone: http://www.bricozone.be/fr/energies-...que-32379.html

Quelques discussions interessantes
Sur la vente des CVs wallons: http://www.bricozone.be/fr/solaire-p...-cv-42651.html
Le prix actuel du CV wallon: http://www.bricozone.be/fr/solaire-p...lon-53176.html
Pourquoi la pose horizontale est-elle un peu plus delicate que la pose verticale? :http://www.bricozone.be/fr/solaire-p...-pv-54439.html

1) Le photovoltaique, c'est quoi?

Je ne vais pas vous faire un cours la dessus, juste rappeler que les panneaux transforment les rayons du soleil en electricite. Le courant continu resultant est transforme en courant alternatif par l'onduleur (et non ondulateur ).
Celui-ci est raccorde au reseau basse tension par l'intermediaire d'un disjoncteur place dans votre tableau electrique, de la meme maniere qu'un disjoncteur d'une ligne quelconque de votre installation.

Le courant est comptabilise soit via un compteur dedie (compteur d'injection, dispositif utilise a Bruxelles surtout) soit via votre compteur traditionnel (qu'il soit simple ou bi horaire). Ce dernier tourne alors a l'envers a partir du moment ou la production depasse la consommation propre de votre habitation.

2) Le photovoltaique, ça se présente comment?

Dans ce descriptif, je ne vais parler que des installations connectees au reseau. Je ne parlerai donc pas des installations en ilotage (type cabane en foret ou caravane).

On distingue plusieurs grandes composantes d'un système photovoltaïque:

1) Les panneaux

Pièce maîtresse de l'installation, ceux-ci déterminent la plupart du temps son prix final.
Pour la description du panneau, je ne saurais l'expliquer plus clairement que ce qui est écrit sur le site d'EF4: http://www.ef4.be/fr/photovoltaique/...oltaiques.html

J'ajouterais que les panneaux peuvent etre montes soit au sol (plusieurs solutions de support existent) soit en toiture (et ce sur quasiment tous les types a quelques exceptions pres).

Pour l'installation en toiture, on distingue 2 types:
- l'installation en integration: les panneaux font office de couverture et sont donc totalement intégrés dans la toiture. Ils ne dépassent pas.
- l'installation en surimposition: les panneaux sont places sur des rails quelques cm au dessus de la couverture existante.

Viendra un lien vers la description et les avantages et inconvénients des 2 systèmes.

On distingue 2 grandes catégories de panneau:
- Les panneaux conventionnels: rendement surfacique de 14 à 16%. Ces panneaux font en général 1m sur 1,6m pour une puissance crête de 230 à 250W.
- Les panneaux haut rendement: rendement surfacique dépassant 20%. Ces panneaux font environ 0,8 sur 1,55m pour une puissance crête de 220 à 240W. A noter que Sunpower fait également en taille 1m sur 1,55m en 318 jusqu'à 333W.

Le choix entre les 2 se fera en fonction de la surface disponible et des besoins.

Outre ce choix de rendement surfacique, on distingue egalement 2 grandes familles de panneaux: les panneaux monocristallins et les panneaux polycristallins. En Belgique, il existe extremement peu de difference de rendement entre les 2 technologies. De nombreuses discussions n'ont pas permis de reellement definir lequel est le plus adapte a notre climat. Le poly fonctionnerait mieux en lumiere diffuse tandis que le mono mieux en plein ensoleillement. On pourrait donc tendre vers le poly vu la meteo belge mais il faut savoir que la majeure portion de la production est obtenue lorsque le soleil tombe en direct sur les panneaux donc ca se compense.
La difference se fera selon moi sur l'esthetisme (les poly sont bleutes ce qui n'est pas tjs du gout de tous), sur le rendement surfacique (les poly n'atteiognent pas les hauts rendements) et surtout du prix: un panneau polycristallin est moins cher que son homologue en mono...

Dernier point à savoir concernant les panneaux: le coefficient de température. Un panneau de 240Wc ne donnera que très rarement 240W. En effet, la valeur crête est mesurée dans des conditions de test standard qui ne sont pas des conditions réalistes. La mesure correspond à un fort ensoleillement de 1000W/m2 mais surtout mesurée à température cellule de 25 degrés.
Lors de journées chaudes où le soleil tape sur les panneaux la température peut monter facilement à plus de 70 degrés à la surface des cellules.
Or il faut savoir qu'un panneau perd environ un demi pourcent de rendement par degré. Donc dans notre exemple le panneau ne donnera plus que 186W... Ce demi pourcent s'appelle le coefficient de température. Il est variable en fonction du fabricant et du modèle de panneau. Ce coefficient va de 0,3% (pour Sanyo) à plus de 0,5%. Donc on le voit, les panneaux à puissance égale peuvent avoir un rendement fort différent. En reprenant toujours notre exemple, un panneau Sanyo donnerait dans les memes condition 207,6W soit plus de 20W de difference.

2) L'onduleur

L'onduleur est la pour transformer le courant continu en courant alternatif, ca c'est simple. Mais il fait un peu plus que cela... il recherche le point de fonctionnement optimal des panneaux PV.
En fait, l'ensemble des panneaux a une courbe U (tension) en fonction de I (courant) non lineaire.
Le systeme fonctionne entre 2 extremes: le court circuit ou I est maximal mais U est nul et le circuit ouvert ou U est maximal mais I est nul. Comme le montre un exemple de courbe caracteristique, la puissance de sortie est differente pour chaque couple de valeurs [U,I] et il existe un maximum. L'onduleur va chercher ce couple [U,I] dont le produit (puissance) est maximum, correspondant a un point appele MPP (Maximum Power Point).
Installation photovoltaique: FAQ, bonnes pratiques et conseils divers

En général, un groupe de panneaux de la même marque, connectés en série (string)en nombre égal, soumis aux mêmes conditions d'ombrage, d'orientation et d'inclinaison auront un point MPP sensiblement égal.
On pourra donc facilement grouper ces panneaux sur un seul dispositif de recherche du point MPP (qu'on appelle MPP tracker).

Par contre si les conditions sont différentes (orientation différente, ombrage sur une partie de l'installation) alors les groupes de panneaux auront une courbe UI différente. Si ils sont connectés sur un meme MPPT le dispositif ne pourra trouver qu'un point "compromis" entre les groupes. Malheureusement ce point ne correspondra au maximum ni de l'un ni de l'autre.

Pour résoudre de pareilles situations, on installera soit plusieurs onduleurs soit un onduleurs avec plusieurs MPPTs. On connectera alors les groupes de panneaux (strings) indépendamment sur les différentes entrées.

Dans l'état du marché actuel, on voit arriver de plus en plus d'onduleurs offrant plusieurs trackers.

Après avoir trouvé le point optimum, l'onduleur va transformer (et c'est là un de ses buts premiers) le courant continu en alternatif. Ici à nouveau, plusieurs options sont possibles:
- onduleur à transfo
- onduleur électronique sans transfo

Les onduleurs à transfo ont pour particularité qu'ils offrent une isolation galvanique entre le primaire et le secondaire donc entre le coté DC et le côté AC. C'est requis pour certains panneaux (Sunpower) pour lesquels un des pôles doit être mis à la terre.
Côté rendement, on navigue souvent un peu en dessous de 95% ce qui est déjà pas mal. A noter que la dernière génération d'onduleurs à transfo SMA (la série HF) vient concurrencer les rendements des onduleurs sans transfo. Donc si vous devez choisir un onduleur à transfo, préférez le SMA HF .

Les onduleurs sans transfo eux font tout de manière électronique. L'absence de transfo, outre le gain de place offre de meilleures perspectives en termes de rendement et de dissipation de chaleur. On arrive en effet à passer allègrement la barre des 95% avec des rendements pouvant atteindre les 98% pour les plus gros modèles.
Seul hic: la plupart de ces transfos exige d'avoir un neutre distribué pour fonctionner. Donc votre réseau électrique sera un facteur déterminant dans le choix de l'onduleur. On le verra plus tard.

Le dimensionnement de l'onduleur sera fonction des panneaux. En fonction de la puissance, on installera un, deux voire 3 onduleurs monophasés ou un onduleur triphasé.

3) L'appareil de comptage de la production alias le compteur vert

Tout qui voudrait prétendre à l'obtention de certificats verts devra se munir d'un compteur qui comptabilisera la production totale nette (cad la production totale moins la consommation propre de l'onduleur) de votre installation.
Ce compteur peut être de 3 types:
- mécanique à disque: le traditionnel compteur avec disque tournant
- electronique ou analogique à placer dans le tableau.
- electronique avec dispositif de transmission des données (GPRS, ethernet ou tout autre protocole de communication)

Ce compteur est vérifié par l'organisme de contrôle au moment de la réception et doit avoir une précision de comptage avec une erreur de moins de 2%.

4) Le cablage et le disjoncteur d'injection

Une installation photovoltaique c'est egalement tout un tas de cables

Des panneaux a l'onduleur: une paire de cables DC par string. Ceux-ci sont en general des cables "special photovoltaique" car ils doivent etre resistants aux UVs et aux intemperies. Ils sont la plupart du temps de section 4 ou 6 carre en multibrins.
En meme temps que les cables DC, votre installateur passera egalement un cable de terre. Habituellement un VOB en 6 carre. Celui-ci reliera les cadres des panneaux ainsi que les rails metalliques au peigne de distribution de la terre dans votre tableau.

De l'onduleur au tableau electrique: en fonction de la puissance et de la distance a couvrir, on passera du 4, du 6 ou du 10 carre. Soit 2 brins (mono), 3 brins (triphase sans neutre) soit 4 brins (triphase avec neutre).

Au niveau du tableau: votre installateur ajoutera un disjoncteur dit d'injection. Sa puissance devra etre en conformite avec le type de cable utilise entre l'onduleur et le tableau et avec la puissance maximale en sortie de votre onduleur. Ce disjoncteur sera au choix bipolaire, tripolaire ou tetrapolaire en fonction du raccordement de l'onduleur (ou des onduleurs).

to be continued

Dernière modification par jeanphi500 03/11/2011 à 10h25.
12/07/2011 Vieux  
 
  39 ans, Liège
 
Check list avant installation

Tout ce qu'il faut savoir, vérifier avant de demander des devis...

Maintenant qu'on a etabli quelques bases, passons aux choses pratiques: je voudrais installer des panneaux, a quoi dois-je faire attention?

1) Tout d'abord il faut evaluer vos besoins!

L'optimum est d'arriver a annuler exactement votre consommation sur un an. Comme celle-ci varie legerement d'une annee a l'autre, on conseille souvent de legerement sur-dimensionner d'environ 5%.
Pour les jeunes familles, vous pouvez meme depasser les 5% en pensant aux besoins energetiques croissants des enfants qui grandissent

Remarque: on peut egalement installer carrement beaucoup plus que necessaire. Ce sera financierement interessant mais vous ne recupererez le prix de l'installation que via les CVs. Le trop produit (par rapport a la consommation) sera perdu.

Donc check numero 1: prenez vos factures, additionnez les consommations heures pleines (jour) + heures creuses (nuit) et multipliez ce chiffre par 1.05. vous obtenez la production annuelle a atteindre avec vos panneaux.

2) Evaluez vos possibilites

- Au niveau de la toiture: mesurez la surface disponible. Retirez 30cm au niveau des rives et du faite et 20-25cm au niveau de la gouttiere. Retirez egalement les eventuels Velux. Vous obtenez alors la surface brute disponible correspondant au cas le plus favorable ou la surface disponible pourrait etre totalement utilisee. La surface nette sera calculee par votre installateur en fonction du placement des panneaux.

Remarque importante: La toiture doit faire l'objet d'une inspection prealable pour s'assurer que le surcroit de poids du aux panneaux est acceptable et ne fragilise pas sa resistance.

Divisez la surface brute disponible par 1.3 et vous obtenez le nombre maximum de panneaux haut rendement qu'il est possible d'installer. Si vous multipliez a nouveau ce chiffre par 240, vous obtenez la puissance maximum en Wc de l'installation en panneaux haut rendement.
Divisez la surface brute disponible par 1.7 et vous obtenez le nombre maximum de panneaux dits "conventionnels" qu'il est possible d'installer. Multipliez ce chiffre par 240, vous obtenez la puissance maximum en Wc de l'installation en panneaux conventionnels.

Attention ce chiffre representera un maximum absolu. Dans la pratique, il faudra composer avec la taille standard des modules donc vous predrez quelques %. Cette perte sera d'autant plus importante que le nombre d'obstacles (Velux, cheminee) est grand.

3) Faites le parallele entre vos besoins et vos possibilites:

On va donc calculer le nombre de panneaux necessaires pour couvrir votre consommation.
En Belgique, on utilise generalement une regle simple:
Citation:
la puissance necessaire (en Wc) pour une installation plein sud sans ombrage est egale a 0.9 (on utilisait 0.85 avant) * la production voulue (en kWh)
C'est une regle tres vague mais qui donne deja une bonne idee des possibilites.

A ce chiffre, on ajoutera un facteur correctif en fonction de l'orientation, de l'inclinaison et des conditions d'ombrage.

Remarque a propos de l'orientation: J'entends souvent dire: ma maison n'est pas bien orientee je ne peux pas installer de panneaux. C'est dans la plupart des cas inexact: une toiture orientee plein est ou plein ouest ne perdra qu'environ 15% par rapport a une installation plein sud. Donc oui ca sera (un peu) moins rentable mais ca restera toujours interessant!

A ce stade, vous allez choisir entre les panneaux conventionnels et les panneaux haut rendement. Pour les petites toitures, il faudra certainement choisir les panneaux haut rendement mais quand on a la place, inutile de payer les 10% supplementaires

Exemple: Je consommez 5500kWh par an. Ma toiture fait 42m2 (bruts) orientee a 45 degres du sud vers l'ouest, pente de toit de 35 degres et pas d'ombrage. Je peux donc installer (au maximum) soit 32 (42/1.3) panneaux ht rendement soit 24 (42/1.7) panneaux conventionnels. Donc en suivant les regles enoncees ci dessus on peut obtenir une puissance crete maximale allant de 6000 a 7680Wc.

Pour combler la consommation, on aura donc besoin de 5500 * 1.05 (surdimensionnement) / 0.9 = 6420Wc. En integrant le facteur correctif pour l'orientation (0.96 soit 4% de perte par rapport au plein sud) on arrive a 6420 / 0.96 = 6690Wc

Donc dans ce cas, pour combler ma consommation j'aurai besoin de 6690Wc environ.
En panneaux conventionnels, la surface ne permet d'atteindre que 6000Wc donc je devrai m'orienter vers des panneaux haut rendement.

Que faire si j'ai une ombre persistante sur mon toit?
Dans tous les cas, il faut fuir l'ombre comme la peste en photovoltaique.
On evitera donc de mettre un panneau a un endroit ou on a une ombre pendant la moitie de la journee.

Si l'ombrage a lieu uniquement tot le matin ou tard le soir en ete, pas trop de souci en ete la course du soleil est longue et les ombrages sont souvent inevitables en debut ou fin de journee.

En cas de doute par rapport a une ombre portee (cheminee par exemple), je ne saurais vous conseiller de faire une etude d'ombrage (parfois egalement appelee etude de masque). En fonction du resultat, on evitera totalement certaines zones du toit ou alors on repartira certains panneaux susceptibles d'etre affectes par l'ombre au meme moment ensemble. On connectera alors les differents groupes de panneaux (ceux qui subissent l'ombre et les autres) sur des entrees MPPT differentes (voir explication du MPPT dans le premier post).
Derniere solution (et derniere nouveaute): le systeme Solar Edge --> le tracking du MPP se fait panneau par panneau. L'ombre n'influence donc que les seuls panneaux concernes et non le groupe de panneaux entier. Seule l'etude d'ombrage pourra determiner si le surcout de cette solution vaut reellement le coup.

4) J'ai determine la puissance necessaire, comment determine-t-on quel onduleur choisir?

Le choix de l'onduleur est dependant de beaucoup de facteurs. En general, chaque installateur dispose d'outils qui lui permettent de dimensionner l'onduleur en fonction des panneaux. Chaque panneau ayant des courbes specifiques differentes, un onduleur bien dimensionne pour un modele de panneau ne sera pas necessairement bien dimensionne pour un autre modele de panneau, malgre que la puissance du panneau soit identique.

De nombreux constructeurs proposent des outils de dimensionnement: SMA, Fronius, Power One... Ils sont disponible en telechargement gratuit sur leurs sites web respectifs.

En regle tres generale, il faudra dimensionner l'onduleur pour eviter que ce dernier ne sature (on appelle la saturation l'ecretage) mais egalement pour que celui-ci fonctionne dans sa plage de rendement maximum. On prendra donc un onduleur dont la puissance maximale en sortie sera egale ou superieure a 90% de la puissance crete des panneaux qui y sont connectes mais ne depasse pas 110 a 120%.

Pour choisir un onduleur avec ou sans transfo, il faudra connaitre les caracteristiques de son raccordement electrique (voir le paragraphe suivant).

Quand c'est possible, on choisira un onduleur sans transfo pour son meilleur rendement, son niveau de bruit et son encombrement. A noter (et je repete ce que j'ai dit plus haut) que certains panneaux necessitent une separation galvanique donc pas d'onduleur sans transfo. C'est le cas des panneaux Sunpower (series E18 et E19). La nouvelle serie E20 etant elle compatible avec les onduleurs sans transfo!

5) Les restrictions dues au raccordement electrique

Nous n'en avons pas encore parle mais il est logique que le raccordement au reseau soit un element majeur a prendre en compte lors du dimensionnement de l'installation.

En effet, il serait un peu illogique de mettre en service une installation de 8000W sur un raccordement ou le calibre du disjoncteur principal est de 10A
On s'assurera donc que la puissance de sortie maximale des onduleurs de l'installation souhaitee soit inferieure a la puissance maximale du raccordement electrique (pour la determiner on multiplie le calibre du disjoncteur par 230). Si la puissance etait insuffisante, on peut toujours demander un renforcement du compteur.

De plus, les gestionnaires du reseau de distribution (GRD) ont etabli des regles strictes en ce qui concerne l'equilibrage des phases. En regle generale, ils interdisent un desequilibre entre phases superieur a 20A.
- En monophase, la plupart des GRDs imposent une limite de 5kVA ce qui correspond a un maximum de 5500 a 6000Wc. Si vous voulez plus, il faudra passer en triphase.
- En triphase, les GRDs imposent de rester sous les 20A de desequilibre. Donc pas question de mettre un onduleur de 6kVA sur une seule phase. Il faudra soit utiliser plusieurs petits onduleurs soit un onduleur triphase.

Remarque concernant le neutre: On l'a dit, pour utiliser des onduleurs sans transfo il faut que le neutre soit distribue. Si vous avez une installation en triphase 3x400 vous avez a coup sur le neutre. Si vous avez du triphase 3x230 vous ne l'avez pas. Pour les installations monophasees, certaines l'ont et d'autres non.

Dans tous les cas, pour verifier si il est distribue il existe une methode simple:
Choisissez une prise electrique disposant d'une broche de terre. Avec un voltmetre, prenez la tension entre une des phases (un des 2 trous) et la broche de terre. Si le neutre est distribue vous aurez soit 0 soit 230V. Si c'est le cas, essayez avec le second trou (tjs avec la broche de terre) et vous devriez avoir 230V ou 0. Donc une phase donnera une tension avec la terre de 0V (le neutre en fait) et l'autre de 230V (la phase). Si vous obtenez une valeur aux environs de 130V pour les 2 alors le neutre est absent.

Dernière modification par jeanphi500 13/07/2011 à 15h59.
12/07/2011 Vieux  
 
  39 ans, Liège
 
Pendant et après l'installation

Que faut-il vérifier pour voir si l'installateur a fait du bon boulot?

Ici il n'y a pas de règles bien précises mais plutôt des bonnes pratiques. Sauf peut-être au point de vue placement des attaches des panneaux.

La plupart des fabricants requièrent un placement des pinces (fixation des panneaux aux rails) sur le grand coté du panneau, 2 fixations par coté. Ces fixations seront placées à une distance variant de L/8 à L/4 du bord du panneau (ou L est la grande longueur). Le placement par le petit côté est déconseillé en Belgique où nous pouvons avoir des épaisseurs de neige importantes. Le non respect de cette règle entrainera l'annulation de la garantie.

De même, les panneaux devront être placés en laissant un écart de 30cm par rapport à la rive (prise au vent), au faîte (prise au vent) et 20 à 25cm par rapport à la gouttière (pour éviter que l'eau ne passe au dessus de la corniche). A nouveau, le non respect de cette règle entrainera l'annulation de la garantie.

Une autre règle concerne la mise à la terre des panneaux. En théorie, chaque panneau doit être mis à la terre via l'emplacement prévu par le fabricant (habituellement dans le bord du cadre).

Dans la rayon bonnes pratiques, le colsonnage des cables aux rails est un plus. Ca évite d'avoir des cables qui se baladent au gré du vent sous les panneaux et évite une vieillissement rapide des cables (fatigue et frottement).

Un autre point: il existe des pattes de fixation (des rails) fixes et des reglables. Si votre toit a quelques legeres ondulations, l'installateur doit pouvoir les aplanir en utilisant des pattes reglables. Pour moi, c'est assez disgracieux de voir un rectangle de panneaux ou les rangees ne sont pas dans un meme plan. parlez-en a votre installateur lorsqu'il viendra voir votre toit.

Le placement propre de goulottes est également un plus. C'est plus esthétique qu'autre chose mais j'ai horreur de voir des cables qui ne sont pas proprement passés dans une gaine ou une goulotte.

Le placement de l'onduleur: celui-ci devrait etre placé avec un espace dégagé de minimum 30cm de tous les côtés, et ce afin de permettre une ventilation correcte. Cfr prescritions constructeur.

Il est egalement bon de verifier la section des cables utilises. En theorie, l'installateur connait son metier mais j'ai rencontre au moins une fois une installation ou la section n'etait pas correcte.
--> pour une puissance max de l'onduleur (monophase) comprise entre 0 et 4,6kVA: on peut utiliser du 2,5mm2. Le calibre du disjoncteur devra etre de maximum 20A.
--> pour une puissance max de l'onduleur (monophase) comprise entre 4.6 et 5.75kVA: on peut utiliser du 4mm2. Le calibre du disjoncteur devra etre de maximum 25A.
--> pour une puissance max de l'onduleur (monophase) comprise entre 5.75 et 9.2kVA: on peut utiliser du 6mm2. Le calibre du disjoncteur devra etre de maximum 40A.
--> pour une puissance max de l'onduleur (monophase) comprise entre 9.2 et 11.5kVA: on peut utiliser du 10mm2. Le calibre du disjoncteur devra etre de maximum 50A.

Ceci etant la theorie. En pratique, lorsqu'on est soit trop pres de la limite superieure ou que la distance entre l'onduleur et le tableau est grande on passera a la section superieure.

Exemple (vecu): Un onduleur de 5,5kVA. En theorie du 4 carre combine a un disjoncteur de 25A est suffisant. En fin de ligne, la tension reseau vue par l'onduleur est a 218V --> sortie de nuage, l'onduleur donne sa puissance maximale soit 5500W. Ca correspond a un courant de 25,2A et paf le disjoncteur saute. Remede: Passage a du 6 carre et 40A

Comment cela se passe-t-il au niveau administratif?

Todo

Dernière modification par jeanphi500 15/07/2011 à 17h20.
12/07/2011 Vieux  
 
  39 ans, Liège
 
Je suis installé, quid des CVs?

Les certificats verts, kesako?

La Region Wallonne soutient les producteurs verts en leur attribuant des certificats verts proportionnellement a leur production d'electricite verte.
Ces certificats sont un gage que l'electricite que vous avez produite l'a ete de maniere renouvelable. Ces certificats sont rachetes par les producteurs d'energie grise (a partir de sources non renouvelables) en fonction des quotas imposes par le gouvernement de la RW.

Ils sont calcules sur base de la production nette d'electricite, calculee par un mecanisme de comptage separe, le "compteur vert". Celui-ci peut prendre plusieurs formes: le traditionnel compteur a disque, un petit compteur analogique ou digital a mettre dans le tableau ou encore un compteur digital avec telereleve.

Le prix actuel des certificats verts suit une loi de marche offre-demande et fluctue entre un prix minimum garanti (65 EUR) et un prix maximum de 100EUR. Il n'y a pas a proprement parler de limite superieure mais le montant correspond a l'amende que devrait payer un fournisseur n'ayant pas fourni suffisamment de CVs en fin d'annee: 100EUR par certificat manquant.
A noter egalement que le prix garanti de 65EUR correspond a un rachat via Elia.

En resume c'est aux fournisseurs d'electricite que nous vendrons nos certificats a un prix variant entre 65 et 100EUR ou a Elia pour un prix fixe de 65EUR.

Comment determiner le nombre de CVs que je vais recevoir et pendant combien de temps?

Attention ici ca se complique un peu (mais pas trop). Le mecanisme actuel est plus ou moins simple: le nombre de CVs etait fonction uniquement de la taille de l'installation (en Wc). Les changements annonces vont compliquer le calcul... voir post suivant.

A l'heure actuelle, on calcule le nombre de CVs recus de la maniere suivante:
Attention, depuis 2012, le mecanisme a change. Cette section doit etre modifiee. Le nombre de CVs recus est degressif et ne depend plus de la taille de l'installation
Pour une installation de moins de 5000Wc: 7 CVs sont distribues par 1000kWh produits
Pour une installation de plus de 5000Wc, on distingue la partie inferieure a 5000Wc et la partie comprise entre 5000 et 10000Wc. La partie inferieure se voit attribuer a nouveau 7 CVs/1000kWh mais la partie entre 5000 et 10000Wc ne s'en voit plus attribuer que 5.
On peut utiliser une formule suivante pour calculer le nombre de CVs:

Citation:
Ncv = [Taille de l'installation sous 5000Wc] / [Taille totale de l'installation] * 7 + [Taille de l'installation entre 5000 et 10000Wc] / [Taille totale de l'installation] * 5
En exemple: 9440Wc donnera 5000/9440 * 7 + 4440/9440 * 5 = 6.06 CVs / 1000kWh

Ce nombre variera toujours entre 6 et 7.

Les CVs seront distribues sur une periode de 15 ans a partir de la reception de l'installation par l'organisme de controle.

Comment sont-ils attribués et sous quelle forme?

Une fois recu l'accord du gestionnaire de reseau, la Cwape vous envoie un login et mot de passe pour vous enregistrer sur son service de gestion des CVs en ligne. Ce dernier est accessible sur https://www.e-cwape.be

Sur ce site, vous allez pouvoir encoder vos index (index des compteurs GRD et du compteur vert). Suite a l'encodage, les CVs seront octroyes en fonction de la production declaree (delta entre 2 releves) et ils apparaitront sur votre compte Cwape en ligne.
Comme seule la partie entiere des CVs peut etre vendue (on ne vend pas de demi CV), l'octroi sera reparti sur 2 comptes: le compte courant dans lequel sont places la partie entiere de votre porte feuille et le compte attente sur lequel vous trouvez la partie decimale.

L'encodage des index peut de faire sur une periode allant de minimum 3 mois a maximum 13 mois.

Comment fonctionne le mécanisme des CVs anticipés?

Suite a la suppression de la prime fin 2009, la region a decide d'aider les futurs producteurs en octroyant 40CVs de maniere anticipative, des l'acceptation de votre dossier. C'est une maniere d'aider le producteur a assumer les traites de son pret au debut de l'installation, periode pendant laquelle les panneaux ne generent encore aucun revenu direct.
Attention de bien comprendre que c'est bien une avance sur les certificats, pas un don. Des que vous aurez vendu ces CVs, votre compte affichera un solde negatif. Vos premiers octrois de CVs serviront donc a combler ce negatif. Ce n'est qu'a partir du moment ou le solde redeviendra positif que vous recommencerez a percevoir des revenus des ventes de vos CVs.

A qui vendre mes CVs?

Suite a la disparition de l'ASBL les Compagnons d'Eole, le marche est totalement ouvert. On distingue principalement 2 types d'acheteurs:
1) les fournisseurs: pas d'intermediaire donc majoritairement pas de commission mais la plupart pratiquent l'exclusivite a l'egard de leurs clients. Certains rachetent egalement aux non clients mais a des prix moins attractifs
2) les intermediaires: il en existe tout une kyrielle. Certains proposent des contrats a longue duree (plusieurs annees). D'autres proposent des ventes "spot" cad des ventes uniques a un prix suivant la tendance du marche. Certains combinent egalement la vente avec des solutions de monitoring de l'installation: cette solution a pour avantage supplementaire de vous decharger de l'obligation de relever vos index vous meme: ceux-ci sont telereleves (mais le monitoring a un cout annuel sous forme d'abonnement).

La liste des acheteurs potentiels est constamment mise a jour sur la page d'accueil de la Cwape (http://www.cwape.be/).

La vente se fait soit de maniere manuelle via e-cwape (rubrique transactions) ou automatique via "virement permanent" pour les solutions avec monitoring.

Remarque: fin 2011, le systeme d'octroi va changer, vois post suivant

Dernière modification par jeanphi500 10/07/2012 à 12h20.
12/07/2011 Vieux  
 
  39 ans, Liège
 
Comment ça se passe au niveau des aides?

Quels sont mes mécanismes de soutien et à quels niveaux sont-ils octroyés?

J'entends que le système risque de changer... qu'en est-il?

Dernière modification par jeanphi500 12/07/2011 à 23h44.
12/07/2011 Vieux  
 
  39 ans, Liège
 
Au niveau électricité produite versus électricité consommée

J'ai un compteur bi horaire et un abonnement double tarif, est-il intéressant de repasser en tarif de jour uniquement (simple tarif)?

Ok cette question, toute personne qui a installe des panneaux se la pose.
En fait, il y a un calcul simple a faire. Sont pris en compte:
- la consommation annuelle
- la production estimee
- la repartition de la consommation entre jour et nuit

Avant de commencer, il faut bien comprendre une chose: lors de la regularisation (annuelle ou semestrielle), la consommation est calculee en soustrayant l'ancien index du nouvel index. Le GRD effectue cette operation et transmet les chiffres a votre fournisseur. Une consommation negative (ou on aurait produit plus que ce qu'on a consomme) est interpretee comme nulle par le GRD qui enverra une consommation nulle a votre fournisseur. Le trop produit est donc perdu.

Lorsqu'on a un compteur bi horaire, 2 calculs sont donc effectues, un pour la consommation en heures pleines (dite de jour) et l'autre pour la consommation en heures creuses (dite de nuit). En gros, les heures pleines correspondent a la periode allant de [6-7h] du matin a [22-23h] en semaine. Le reste du temps (la nuit + le we) ce sont les heures creuses. Comme nos panneaux ne produisent rien pendant la nuit, la repartition de la production heures pleines/heures creuses suit la repartition jour de semaine / week-end.
Nos panneaux produiront donc 5/7 du temps en tarif heures pleines et 2/7 du temps en tarif heures creuses.

De l'autre cote, les heures pleines correspondent pour la plupart d'entre nous aux heures auxquelles nous travaillons et sommes donc absents donc la consommation en heures pleines ne suivra pas tout a fait cette repartition. La plupart du temps, la repartition de la consommation est d'environ moitie heures pleines, moitie heures creuses.

C'est la qu'on voit pointer le souci: une production repartie a 71% / 29% et une consommation a 50% / 50%.

Donc pour une personne qui aurait installe la puissance pour annuler exactement sa consommation on aurait 21% de trop produit en heures pleines et 21% de pas assez produit en heures creuses.

Si cette personne reste en bihoraire, sa facture energie ne sera pas nulle.
Par contre si elle passe en mono horaire elle ne deboursera rien.

Alors comment calculer ce qui est le plus interessant dans son cas?

1) Le premier cas le plus simple a traiter: ma production est superieure ou egale a ma consommation --> quelle que soit la repartition il sera TOUJOURS plus interessant de repasser en simple tarif. Surtout que ce passage est relativement simple et bon marche. Le changement se fait souvent informatiquement: le GRD additionne vos 2 index, calcule votre consommation globale et ne transmet plus qu'un seul chiffre a votre fournisseur. Les prix pratiques vont suivant le GRD de 36 EUR (Tecteo) a 96EUR (maximum de ce que j'ai lu sur ce forum).

2) Ma production est inferieure a ma consommation. Ici c'est donc la repartition jour/nuit apres soustraction de la production qui va servir de base. Comme un exemple est plus facile a comprendre, en voici un

Si on prend comme tarifs ceux de Lampiris (juillet 2011) on a (pour tt ce qui est dependant des kWh, je ne compte ni la redevance fixe ni la location du compteur)
- mono horaire: 19,55 cts / kWh
- bi horaire: 21.7 (jour) / 14.45 (nuit)

Prenons le cas de qqun qui a installe de quoi produire 3000kWh mais qui en consomme 4000.

- avec repartition moitie jour moitie nuit.

Il va produire 3000*5/7 = 2143 en jour et 3000*2/7 = 857 en nuit.
Il va consommer 2000kWh en jour et 2000kWh en nuit.

Si il reste en bi-horaire:
Consommation annuelle de jour 2000-2143 = -143kWh.
Consommation annuelle de nuit 2000-857 = 1143kWh

Vu que le negatif est compte pour 0, il annulera completement sa conso de jour MAIS il devra toujours payer sa conso de nuit qui est de 1143kWh.
Donc il payera 1143 * 0.1445 = environ 165EUR

Si il passe en mono horaire
Consommation annuelle: 4000-3000 = 1000kWh
Il payera 1000*0.1955 = environ 195EUR

Dans ce cas-ci il devra donc rester en bi horaire! La difference de tarif entre jour et nuit a suffi pour compenser la perte des 143kWh de jour.

- avec repartition 25% - 75%
Maintenant si la repartition change: mettons qu'il consomme 3000 en nuit et 1000 en jour.
Consommation annuelle de jour 1000-2143 = -1143kWh.
Consommation annuelle de nuit 3000-857 = 2143kWh
Il annule donc sa conso de jour mais celle de nuit n'est presque pas diminuee et egale a 2143kWh!
En termes de cout:
Bihoraire: 2143 * 0.1445 = 309EUR
Monohoraire: 195EUR (ca ne change evidemment pas).

Donc il devra repasser en mono horaire! Le cout sera amorti des la premiere annee.

Voila, a vous donc de modifier les calculs en fonction de vos chiffres... a vos calculettes!

Dernière modification par jeanphi500 19/07/2011 à 12h16.
13/07/2011 Vieux  
 
  39 ans, Liège
 
Une remarque sur les installateurs, leur devis et le materiel propose

De nombreuses societes se sont creees suite a l'apparition des aides financieres.
Elles sont souvent montees par des investisseurs qui cherchent a se faire une part du gateau. On les reconnait en general car ce sont elles qui font le plus de publicite.

A l'heure actuelle, n'importe qui ayant l'acces a la profession d'electricien peut vendre et installer des panneaux. Donc un certain nombre d'electriciens se sont reconvertis egalement.

Tout ca fait qu'on trouve de tout dans la profession: du petit installateur passionne qui connait tres bien le metier parce qu'il s'y est forme a la grosse boite qui engage des purs commerciaux a tour de bras, leur donne une demi journee de formation avant de les lacher chez les clients (le reste etant sous traite).

Le petit installateur jouera sur le bouche a oreille et si il travaille bien ne devra meme pas chercher le boulot qui viendra a lui tout seul. La grosse boite elle fera des campagnes de pub sur tous les supports possibles et brassera le plus de clients possibles.

Bon tout ca pour dire qu'avant de vous lancer, il faudra bien se renseigner. Sur ce forum, on a connu plusieurs cas de societes qui sur papier semblent serieuses mais au final, une fois le commercial passe sont plutot des coquilles vides.
Je ne vais pas trop generaliser non plus: de nombreuses moyennes ou grosses boites sont tres serieuses surtout celles qui sont presentes sur le marche depuis plus de 3-4 ans.

A banir:
- l'installateur qui ne se deplace pas et qui vous fait un devis par email
- l'installateur qui se deplace mais ne verifie ni votre toit ni votre installation electrique (il ne vous parle que du financier, un pur commercial en gros)
- l'installateur qui ne se tracasse pas de l'ombrage: tous les installateurs devraient le cas echeant etre a meme de vous faire une etude de masque

Personnellement a cette liste, j'aimerais ajouter les systemes de tiers-investisseur. Meme si certaines solutions sont moins mauvaises que d'autres, je reste convaincu qu'un pret vert et une installation 100% a vous est LA solution.

Au point de vue devis, ne vous laissez pas trop eblouir par les perspectives de gains a 20 ans. Etudiez plutot le tableau de remboursements pour etablir votre futur budget mensuel. Partez toujours sur la valeur de 65EUR pour les CVs.

le devis devrait toujours comporter le choix exact des panneaux et de l'onduleur. Pas de mention vague: "panneau monocristallin noir" ou "onduleur performant de marque allemande". Exigez le modele exact.
Point de vue garantie, exigez 10 ans sur tout: travail en toiture (ca c'est obligatoire), panneaux et onduleur. A nouveau ne vous laissez pas eblouir par la garantie de rendement a 20 ou 25 ans. Ca c'est le fabricant qui la donne et elle est similaire pour tous.
Le devis doit enfin mentionner le plus precisement le type de fixations et un schema de pose sur le toit. L'etude d'ombrage (de masque) est un plus.

A propos des panneaux proposes par certains installateurs a des prix hors concurrence: attention aux marques exotiques qui representent souvent des panneaux chinois importes par container entier et sur lesquels on colle son autocollant. La garantie repose sur les societes d'import-export qui sont souvent de petites stuctures assurees elles memes pour pas grand chose. Le jour ou celles ci disparaissent, au revoir la garantie...

A continuer

Dernière modification par jeanphi500 15/07/2011 à 17h44.
14/07/2011 Vieux  
  49 ans, Liège
 
Woauw jeanphi, quel boulot !
Merci pour tes conseils !
19/07/2011 Vieux  
 
  39 ans, Liège
 
Mise a jour de la partie mono horaire vs bi horaire

Et merci a bZone d'avoir epingle le post
19/07/2011 Vieux  

 
  41 ans, Liège
 
je pense qu'on pourrait faire un article, ou plutot un pdf a telecharger présenté par un article, avec tout ca Quand ca sera fini et si ca vous convient, je peux me charger de la creation du PDF avec le contenu...
19/07/2011 Vieux  
 
  39 ans, Liège
 
Ca y est, bZone recommence a me vouvoyer

Pas de probleme pour l'article. Il me reste pas mal de boulot a faire avant que ce ne soit fini. Je colle certaines parties ici et la quand j'ai le temps.
Je devrai restructurer tout a la fin mais d'ici la je compte ajouter du contenu.
20/07/2011 Vieux  
 
  Liège
 
Y a pas à dire : jeanphi500 est de très très bon conseil !
C'est en me basant essentiellement sur ses explications techniques que j'ai osé franchir le pas et opter pour une installation (et un installateur) en bonne connaissance de cause. Un vrai crack, jeanphi500 Il est même parvenu à me refiler le "virus", tant ce domaine est intéressant pour peu que l'on prenne la peine de l'étudier. Encore bravo pour le travail fourni et le partage via ce forum !!
20/07/2011 Vieux  
 
  39 ans, Liège
 
Arretez je vais rougir
20/07/2011 Vieux  
 
 
avec toi j'ai apris bcp sur pv cela fait plaisir d'avoir tus ces infos
06/08/2011 Vieux  
 
  53 ans, Liège
 
Grand merci et félicitations à vous pour ces explications claires et complètes.
Je comprends bcp mieux le sujet et ai pas mal de réponses à mes questions...
06/08/2011 Vieux  
 
  53 ans, Brabant Wallon
 
Citation:
Posté par p2000 Voir le message
Y a pas à dire : jeanphi500 est de très très bon conseil !
C'est en me basant essentiellement sur ses explications techniques que j'ai osé franchir le pas et opter pour une installation (et un installateur) en bonne connaissance de cause. Un vrai crack, jeanphi500 Il est même parvenu à me refiler le "virus", tant ce domaine est intéressant pour peu que l'on prenne la peine de l'étudier. Encore bravo pour le travail fourni et le partage via ce forum !!
Bonjour effectivement pour moi aussi il est de tres bon conseil
j'ai mon premier rdv aujourd hui pour un devis et 5 semaine prochaine


Merci jeanphi 500 je sens que à cause de toi je vais être moins riche cette année
06/08/2011 Vieux  
 
  53 ans, Brabant Wallon
 
une question j'ai fait le test pour savoir ci j'ai du neutre.
j'ai toujours 0 dans tous les cas est ce normal
oui je sais j'ai toujours o en électricité car je suis une vrai bille dans ce domaine
16/08/2011 Vieux  
 
  43 ans, Liège
 
Jean Phi, un tout grand merci.
Je n'avais pas lu la totalité de cette encyclopédie de référence avant de poster mon message sur la compatibilité panneaux-onduleur sans transfo-raccordement.
J'ai fait le test de tension et j'ai bien 0V et 230V. J'ai contacté mon GRD ce matin qui confirme que j'ai 1 phase + le neutre. Pour ça, la tension disponible du réseau (au poteau) doit être du triphasé (ici 3N400) ramené en mono au point de raccordement (2x230 appelé 1N400).
25/08/2011 Vieux  
  Namur
 
Citation:
A l'heure actuelle, n'importe qui ayant l'acces a la profession d'electricien peut vendre et installer des panneaux. Donc un certain nombre d'electriciens se sont reconvertis egalement.
attention, dès que l'on touche a l'etancheité de la couverture, ce travail doit etre fait pas qqun ayant l'accès en couverture.
c'est pour cela que bcp de boite serieuse font appel (surtout pour l'adroise) à des couvreurs pour la mise en place des crochets d'ancrage
25/08/2011 Vieux  
 
  39 ans, Liège
 
Tout a fait... mais pour l'avoir vu de mes yeux, les electriciens n'hesitent pas a monter egalement sur les toits.. et il en resulte des erreurs monumentales comme on en a vu qqes unes sur le forum.

La plupart des grosses boites que je connais a sa propre equipe de vrais couvreurs mais parfois dans l'urgence certains n'hesitent pas a faire placer par n'importe qui.

Et c'est valable dans l'autre sens egalement. J'ai vu des couvreurs faire le raccordement de l'onduleur parce que l'electricien etait deborde... avec tous les risques d'erreur que ca comporte.

Bref, je conseille d'etre la a l'installation et verifier que ce sont bien des couvreurs qui sont sur le toit et des electriciens au tableau...

Projet Photovoltaique ?
Plus dinfo!
Découvrez DAUVISTER

(Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre, sans quitter ce site.)

Page 1 sur 17 1 2311 Page suivante Dernière page - Résultats 321 à 340 sur 340


A lire également sur BricoZone...
Installation panneaux photovoltaique Par ouinouin dans Electricité, +4 06/05/2011
Besoin de conseils suite intallation photovoltaïque Par vincent77 dans Solaire Photo Voltaïque, +5 15/03/2011
recherche conseils et bonnes adresses pour parquet Par sniffain dans Sols, Carrelage, Parquet, +0 13/02/2011
Isolation ouate de cellulose - conseils pratiques Par jefkenad dans Isolation, +16 20/01/2009


Forum Solaire Photo Voltaïque : Voir ce forum, Nouveautés, Actifs, Sans rép
Tout BricoZone : Page de garde, Dernieres 24h

Photos au hasard
Voir toutes nos photos


Pas encore membre de BricoZone ?!
Attention Pour participer, poser une Question ou Répondre : inscrivez vous !
Ceci vous permettra également de recevoir un email lors des réponses.
Mais même si vous ne voulez rien écrire : vous pourrez surveiller les forums et leurs nouveaux messages, et obtenir une vue rapide de tous les nouveaux messages depuis votre dernière visite !
Tout ceci est évidemment gratuit et rapide.

Visitez aussi : BricoZone France, nos Blogs. On aime GamerZ, Astel, JardiZone et InternetVista.
 
Connexion!
Identifiant
Mot de passe

Inscription - Oublié ?

Annuaire Pro

Eco Home sprl

Gestionnaire de projet de Construction de maisons individuelles


Ent Chif Eric construction

Entreprise de gros oeuvre, maçonnerie façade, annexe, aménagement extérieur, transformation, etc


illiCO travaux

Un seul interlocuteur pour tous vos devis de travaux de rénovation !


FT Chassis

Spécialiste des châssis PVC, bois et aluminium, portes et volets roulants.

Ajoutez votre société