La mise a mort du photovoltaique?

( dans

» Electricité » Solaire Photo Voltaïque

)
Chercher:    

La mise a mort du photovoltaique?

Page 1 sur 5 1 23 Page suivante Dernière page - Résultats 81 à 88 sur 88


19/11/2010 Vieux  
 
  39 ans, Liège
 
Sous ce titre un peu accrocheur je lance un debat d'opinions sur le bien fonde ou non des dernieres recommandations de la Cwape...

Depuis pas mal de temps, la rumeur court: les mecanismes d'aide a la production d'electricite verte vont etre revus a la baisse.

Ce 19/11, la Cwape a publie un rapport destine au ministre en charge. Dans celui-ci elle formule ses recommandations pour l'evolution du mecanisme des certificats verts.
Lien vers le rapport Cwape

La Cwape y propose la diminution progressive du nombre de CVs distribues. Dans le cas du photovoltaique residentiel, la recommandation est de progressivement supprimer les CVs qui disparaitraient totalement a l'horizon 2020.

Le rapport fait un savant calcul de rentabilite, base sur le cout de l'energie et sur le rendement genere par l'obtention des certificats verts.

Si on se concentre sur le PV residentiel uniquement, la Cwape a etabli que le nombre de CVs necessaires a maintenir un rendement neutre est de 3,9 pour les installations dont la puissance est inferieure a 5kW et 2,8 pour celles inferieures a 10kW.

La proposition de la Cwape est donc d'etablir un calendrier pour la diminution progressive du nombre de CVs.
Celui-ci se presente comme suit:
La mise a mort du photovoltaique?

Donc le premier changement apparaitrait en aout de l'an prochain avec le passage de 7 a 5 pour P<5kW, 5 a 4 pour P<10kW.
Ensuite une diminution chaque annee.

Cette diminution ne concerne que les nouvelles installations donc aucun changement pour ceux qui auraient installe avant aout 2011, ce serait tjs 7 et 5.

La seconde grosse surprise, c'est la recommandation pour le facteur k.
Il faut savoir que dans l'arrete ministeriel regissant le mecanisme des CVs figure une clause speciale qui s'enonce comme suit:
Citation:
« Dix ans après l’obtention du premier certificat vert, le nombre de certificats verts
octroyés pour la période restant à courir est réduit par application d’un facteur « k »
déterminé par le Ministre sur proposition de la CWaPE, pour chaque filière de
production d’électricité verte considérée. (…)
Le facteur « k » est publié au Moniteur belge dans les trois mois à dater de l’entrée en
vigueur du présent arrêté. Il est adapté tous les trois ans et pour la première fois le
1er janvier 2011. »
La formule utilisee est:
Citation:
nombre de CV = élec. nette produite x coeff. environnemental x coeff. économique
ou le coefficient economique est le facteur k.

Ce facteur est celui en vigueur lors de l'installation:
Citation:
Pour une installation donnée, le facteur « k » applicable est celui en vigueur au moment de l’obtention du certificat de garantie d’origine.
Cette clause indique en clair que la Cwape fera une proposition pour le coefficient k tous les 3 ans, avec 0<=k<=1.

Grosse surprise, la Cwape emet pour la premiere fois sa recommandation pour k et dans le cas du PV residentiel propose une valeur k= ...0

Donc en somme, les futurs producteurs vont pouvoir revoir leur calcul. Ils ne recevront plus de CVs que pendant 10 ans et non 15.

Le temps de retour sur investissement risque donc d'augmenter a nouveau (de la meme maniere que lors de la suppression de la prime de la region) pour graduellement tendre vers 10 ans, soit la duree de distribution des CVs. Le placement de panneaux photovoltaiques ne sera donc plus un placement financier et certains risquent de s'en detourner pour cette raison.

En conclusion, je pense que cette proposition si elle est adoptee telle quelle par le gouvernement risque de sonner le glas de pas mal d'installateurs... et un gros rush debut de l'an prochain.

Dernière modification par jeanphi500 22/11/2010 à 17h44.
19/11/2010 Vieux  
 
  54 ans, Namur
 
Ce ne sont que des recommendations pour l'instant, mais ça pue .

Pietje
19/11/2010 Vieux  
 
  Liège
 
Le "problème" est que certaines personnes ont fait du placement des PV un lucre et non pas un "investissement énergie simple"(économique<>écologique).

En résumé ... Que le placement des PV soit rentabilisé sur x années avec x primes et réductions, c'est une chose MAIS que ce placement rapporte de l'argent, c'était ... Comment dire ... Pas "équitable"
19/11/2010 Vieux  
 
  42 ans, Liège
 
Je pense quand même que le secteur va réagir... Car c'est une bonne visibilité pour nos ministres... Faire ainsi marche arrière leur apporterait une très mauvaise image...
19/11/2010 Vieux  
 
  39 ans, Liège
 
Je me rends compte que j'ai peut-etre ete un peu trop emporte par l'emotion en ecrivant le titre.

Je ne voudrais pas non plus crier au loup.
19/11/2010 Vieux  
 
  Liège
 
Ca fait "accrocheur" ....
19/11/2010 Vieux  
 
  39 ans, Liège
 
C'est en effet pas terrible...
Le secteur va connaître un rush final jusqu'à Aout 2011 et ensuite.... Beaucoup vont devoir se recycler.
Je ne pense pas que ce soit utopique et qu'une quelconque notion d'image soit prise en compta par nos chers politiciens, il n'y a jamais eu de cadeau par le passé pour la suppression de primes, PV ou autres. Elles ont toujours été éphèmères, certaines plus ou moins vite que d'autre.
La ou ce n'est pas très net pour moi, c'est ce qui va changer pour les installations placées en 2010.
Si quelqu'un peut éclairer ma lanterne...
19/11/2010 Vieux  
  54 ans, Brabant Wallon
 
Bonjour à toutes et à tous, quand j'entends parler de photovoltaïque je ne peux m'empêcher de penser à mon voisin.

Je me chauffe au gaz - ainsi que pour la production d'eau sanitaire.

Comme chacun est libre de ses choix, moi, j'ai fait placer un chauffe eau solaire en 2009 et remplacé ma vieille chaudière. Il se trouve que cette dernière a été éteinte du 12/03/2010 au 1/10/2010 - mon eau chaude sanitaire a été produite uniquement par le soleil pdt cette période.
Par ailleurs, en 2006, notre coût énergétique mensuel était de 206 € par mois - aujourd'hui (depuis juillet 2007) je paye, mensuellement, 10 € pour le gaz et 66 € pour l'électricité et je m'attends à un remboursement encore pour cette année.

Je pense avoir fait un bon choix car je suis indépendant et je consomme ma production - par ailleurs mon choix n'aurait sans doute pas été le même si mon chauffage avait été électrique.

En définitive, je pense qu'il y a erreur (pour l'instant) à se laisser courtiser par le photovoltaïque car il s'agit d'une technologie non-encore aboutie. Une bonne isolation & analyse des besoins s'impose avant de faire un choix vert.

Bien cordialement
19/11/2010 Vieux  
 
  Liège
 
Le GROS problème (pour moi), ce sont les personnes qui ont tablé sur ces budgets (engendrés par les CV qui devait être GARANTIS) pour leur futur !
19/11/2010 Vieux  
 
  43 ans, Hainaut
 
+1 Brie Kolo
le pv est considéré par certains un second revenu.... subsidié par la collectivité. Le PV est d'abord un moyen de produite autrement de l'énergie, d'être autonome, de ne pas être dépendant d'un marché toujours à la hausse et puis, à terme, de faire une économie
19/11/2010 Vieux  
 
  Liège
 
Citation:
Comme chacun est libre de ses choix, moi, j'ai fait placer un chauffe eau solaire en 2009 et remplacé ma vieille chaudière. Il se trouve que cette dernière a été éteinte du 12/03/2010 au 1/10/2010 - mon eau chaude sanitaire a été produite uniquement par le soleil pdt cette période.
Par ailleurs, en 2006, notre coût énergétique mensuel était de 206 € par mois - aujourd'hui (depuis juillet 2007) je paye, mensuellement, 10 € pour le gaz et 66 € pour l'électricité et je m'attends à un remboursement encore pour cette année.
... Heureux pour toi ... Dommage pour nous ...
19/11/2010 Vieux  
  54 ans, Brabant Wallon
 
Merci j'espère que votre tour viendra
19/11/2010 Vieux  
 
  39 ans, Liège
 
Mmmmh je me demande si je n'ai peut-etre pas ete trop vite.

En premiere lecture, il m'avait semble que le facteur k pouvait etre modifie a tout moment avec effet sur tout le monde.

Maintenant je me demande si il n'est pas simplement fixe au depart et ne bouge plus.
Ca changerait donc le fait que ces nouvelles propositions ne concerneraient que les futures installations.

Quelqu'un comprend ce paragraphe de la meme maniere que moi?
19/11/2010 Vieux  
 
  Liège
 
Citation:
Maintenant je me demande si il n'est pas simplement fixe au depart et ne bouge plus.
Ca changerait donc le fait que ces nouvelles propositions ne concerneraient que les futures installations.
Ahh ben tu nous fais peur JF !!!
19/11/2010 Vieux  
 
  39 ans, Liège
 
Je viens de lire et relire et je n'arrive pas a interpreter ce paragraphe
19/11/2010 Vieux  
 
  Liège
 
Peux tu remettre celui-ci ?
19/11/2010 Vieux  
 
  39 ans, Liège
 
Tu peux faire 1 copier/coller sur le forum que tous le monde puisse donner son avis?
19/11/2010 Vieux  
rdu
  46 ans, Liège
 
Joyeux Anniversaire !
Je trouve cela tout à fait normal. Le PV ne doit pas devenir un second revenu. Les primes sont là pour aider, pas pour faire gagner de l'argent à certains sur le dos de la communauté.

D'autre part, le PV a certes bien évolué mais est encore non abouti (rendement ridiculement faible). La technologie doit encore arriver à maturité et quelqueS annéeS sont encore nécessaire avant d'investir massivement.

Il est indécent d'envisager la suppression de certaines primes ou déduction pour l'isolation (mur, sol) tout en maintenant des primes sur du PV. D'ailleur les aides devrait être conditionnée, par le fait que TOUT ce qui concerne isolation est fait avant d'envisager du PV. En gros, après une prime PV, plus aucun droit possible pour des primes à l'isolation de ce logement pendant au moins 15 ans.

Enfin, comme dans beaucoup de secteur, les primes maintiennent des prix annormalement élevés. Ceux-ci vont descendre (loi de l'offre et de la demande) avec la disparition des primes.

Finalement, dans quelques années, avec la diminution des prix et l'augmentation du rendement, cela ne reviendra pas plus cher sans prime.
19/11/2010 Vieux  
 
  39 ans, Liège
 
Voila ce que dit le document:
Citation:
Commentaire général sur le mécanisme des certificats verts et sur l’évolution et le principe
d’application du facteur "k"
Le mécanisme des certificats verts est un mécanisme de promotion de l’électricité verte. A
l’origine (décret du 12 avril 2001 relatif à l'organisation du marché régional de l'électricité), il
s’agissait strictement d’un mécanisme de marché puisqu’il ne prévoyait aucune différentiation
par filière1. Le nombre de certificats verts octroyés était directement et uniquement
proportionnel à la quantité d’économie de CO2 réalisée par une installation de production
d’électricité d’origine renouvelable ou de cogénération.
nombre de CV = électricité nette produite x coefficient environnemental
Le mécanisme a évolué une première fois (décret du 4 octobre 2007 modifiant le décret du
12 avril 2001 relatif au marché régional de l'électricité, art. 13) permettant au Gouvernement
wallon de « diminuer le nombre de certificats verts octroyés (…) en fonction de l'âge de
l'installation de production d'électricité verte, de sa rentabilité et de la filière de production ». Le
Gouvernement wallon a ainsi décidé d’introduire un coefficient réducteur (il est réducteur car il
ne peut être supérieur à 1) pour les installations "historiques" (facteur "q") et pour les
installations ne nécessitant pas, pour être rentables, d’un soutien complet en termes de
certificats verts au‐delà des 10 premières années (facteur "k").

Le même décret prévoit également que le Gouvernement wallon peut appliquer un coefficient
multiplicateur (supérieur à 100%) au nombre de certificats verts octroyés pour l’électricité
produite à partir de panneaux photovoltaïques. Le Gouvernement wallon a décidé d’octroyer
jusqu’à 7 certificats verts/MWh pour les plus petites installations.
Le mécanisme des certificats verts a donc intégré un coefficient économique sous la forme d’un
coefficient réducteur ou multiplicateur (pour la seule électricité produite à partir de panneaux
solaires photovoltaïques).
nombre de CV = élec. nette produite x coeff. environnemental x coeff. économique
Le décret du 4 octobre 2007, modifiant le décret du 12 avril 2001 relatif au marché régional de
l'électricité, interfère ainsi partiellement dans la concurrence entre les filières tout en
maintenant totalement la concurrence au sein d’une même filière2. Ainsi, un projet éolien sera
toujours moins intéressant qu’un autre bénéficiant de vents plus favorables ou mieux situé par
rapport au réseau. Par contre, un projet photovoltaïque pourrait s’avérer plus rentable qu’un
projet alternatif ne bénéficiant pas du coefficient multiplicateur, même si ce dernier occasionne
un bénéfice environnemental (en termes de CO2 évité) équivalent ou supérieur.
Pour éviter certaines dérives, le Gouvernement wallon (arrêté du 20 décembre 2007 portant
diverses mesures en matière de promotion de l’électricité produite à partir de sources d’énergie
renouvelables ou de cogénération, art. 14) a prévu que le coefficient multiplicateur accordé au
photovoltaïque soit conditionné, dans certaines circonstances, à une autoconsommation
suffisante et à un audit démontrant l’absence de possibilité de cogénération rentable.
Ce coefficient économique, en modifiant les conditions de la concurrence entre les filières, doit
donc être utilisé avec prudence afin de ne pas s’écarter de l’optimum économique et ne devrait
modifier sensiblement les conditions économiques de base que pendant la phase d’émergence
d’une technologie prometteuse (phase d’apprentissage). C’est dans cet esprit que la présente
proposition a été élaborée.
Pour un site de production, la durée d’octroi des certificats verts a été portée à 15 ans.
Suivant les années, l’octroi de certificats verts est donné par les formules suivantes :
 pour les années 1 à 10 :
nombre de CV = kCO2 x Eenp x n
avec
‐ Eenp, le nombre de MWhe net produits
‐ kCO2, le taux d’octroi de CV basé sur le taux d’économie de CO2
‐ n, le coefficient multiplicateur
 pour les années 11 à 15 : un facteur "k", différencié par filière, est appliqué jusqu’à la 15e année :
nombre de CV = k x kCO2 x Eenp x n
avec
‐ k, le facteur basé sur des critères économiques (maximum 100%)
19/11/2010 Vieux  
 
  Liège
 
Tiens en y réfléchissant ...

Je ne pense pas (si vision pessimiste) que les producteurs d'énergie "non verte" qui pouvaient acheter nos CV vont laisser aller les choses de la sorte ...

Pcq si nous y sommes (étions ...) "gagnant", eux aussi !

Projet Photovoltaique ?
Plus dinfo!
Découvrez DAUVISTER

(Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre, sans quitter ce site.)

Page 1 sur 5 1 23 Page suivante Dernière page - Résultats 81 à 88 sur 88


A lire également sur BricoZone...
le chauffe-eau de la mort qui tue ! Par FranzieBd dans Galères et Horreurs, +9 26/09/2010
Photovoltaique Par Fiston1972 dans Solaire Photo Voltaïque, +4 23/07/2010
Rosier grimpant mort ? Par loony205 dans Abords, Allées, Jardins, +6 23/11/2009
Photovoltaique - mise à jour des infos 09/2009 Par 1_Jupiler_svp dans Construction, +13 09/10/2009
raccord égout, mon portefeuille est mort. (résolu) Par micmic dans Plomberie, +17 13/04/2009


Forum Solaire Photo Voltaïque : Voir ce forum, Nouveautés, Actifs, Sans rép
Tout BricoZone : Page de garde, Dernieres 24h

Photos au hasard
Voir toutes nos photos


Pas encore membre de BricoZone ?!
Attention Pour participer, poser une Question ou Répondre : inscrivez vous !
Ceci vous permettra également de recevoir un email lors des réponses.
Mais même si vous ne voulez rien écrire : vous pourrez surveiller les forums et leurs nouveaux messages, et obtenir une vue rapide de tous les nouveaux messages depuis votre dernière visite !
Tout ceci est évidemment gratuit et rapide.

Visitez aussi : BricoZone France, nos Blogs. On aime Astel, JardiZone et InternetVista.
 
Connexion!
Identifiant
Mot de passe

Inscription - Oublié ?

Annuaire Pro

Tendance Habitat

Entreprise générale du bâtiment


La Vidange Loiseau S.A.

Débouchage, placement, raccordement et réparation des égouts.


Maisons Gabriel

Maisons Gabriel SA est une entreprise générale de constructions.


Maisons Blavier s.a.

Blavier construit des maisons clé-sur-porte en mettant l’accent sur l'accompagnement et le budget

Ajoutez votre société