RENOUVELABLE ou NUCLEAIRE

( dans

» Electricité » Solaire Photo Voltaïque

)
Chercher:    

RENOUVELABLE ou NUCLEAIRE

- Page 149
Page 149 sur 278 Première page - Résultats 1 à 20 sur 5 545 Page precedente 4999139147148 149 150151159199249 Page suivante Dernière page - Résultats 5 541 à 5 545 sur 5 545


04/07/2015 Vieux  
 
  66 ans, Hainaut
 
Citation:
Posté par A.L. Voir le message
Mais, ça existe, juste rechercher "digesteur" ou mieux "digesteur artisanal". Comme ça tu pourras le faire chez toi.

Bon, ça ne produit pas directement de l'électricité mais si la matière première est abondante, il doit y avoir moyen.
Ben oui... le gaz, c'est de l'énergie...

L'énergie est partout... faut-il encore savoir la maîtriser?

Selon un ingénieur agronome, les champs de betteraves sont les plus grands absorbeurs de CO2! comparable à une forêt amazonienne... sur une surface identique!

Dernière modification par seiran76 04/07/2015 à 09h54.
04/07/2015 Vieux  
 
  57 ans, Brabant Wallon
 
Citation:
Posté par Stef666 Voir le message
Bien sur mais comme dans toutes les solutions tu auras aussi de très très gros soucis environnementaux dès qu'une quantité importante d'électricité doit être produite par ce moyen.
(...)
Absolument ! On voit d'ailleurs les dégâts causés à l'environnement avec la construction du barrage des Trois Gorges en Chine: déplacements de population (1,8 millions de personnes déplacées), pertes irrémédiables de sites archéologiques, mise en danger directe de 75 millions de personnes en cas de rupture. Un véritable désastre écologique.

Au vu d'autres réactions, je me rends compte qu'il manquait une précision de taille à mon propos sur l'hydraulique quant à son label vert; il aurait fallu que je précise "l'hydroélectrique est vert à la production"... en fait, tout comme le nucléaire !

Citation:
Posté par Stef666 Voir le message
La France par exemple, pays très engagé dans l'hydroélectrique, est bien dans la mouise avec tous ses vieux barrages à remplacer et/ou rénover. C'est une situation identique au nucléaire, la plupart des centrales de ce type sont vieillissante, voire en fin de vie.
(...)
Mes souvenirs d'enfance des barrages se limitent aux poissons qu'on allait "cueillir" dans le lit du Rhône à Seyssel (Hte Savoie) lorsque le barrage était fermé, le Rhône pouvait alors être traversé à pied sec !
04/07/2015 Vieux  
 
  57 ans, Brabant Wallon
 
Citation:
Posté par A.L. Voir le message
PAS DU TOUT, l’hydroélectricité n'est pas réellement "verte".
Sauf si tu ne prend en compte que les rejets en C02 pour la production.
Pour le reste, l'hydroélectricité pose de nombreux problèmes environnementaux.
Toi qui a le don pour trouver tous les textes négatifs concernant l'éolien, je te conseille de faire de même pour l'hydraulique.
Tu as parfaitement raison; vois ma réponse à Fred.
04/07/2015 Vieux  
 
  57 ans, Brabant Wallon
 
Citation:
Posté par AIRCULATOR Voir le message
Ce serait sympa d'inventer la cuvette de WC à récupération d'énergie ! chaque fois qu'on se lache et hop on produirait un peu d'électricité !
Dedjos !
Quand je vois certains collègues, le nombre de fois qu'ils vont aux chiottes par jour ! y a de quoi devenir autonome !
Dans un combat d'arguments et de positions idéologiques, Godwin avait énoncé un fait : -" Plus une discussion en ligne dure longtemps, plus la probabilité d'y trouver une comparaison impliquant les nazis ou Adolf Hitler s’approche de 1. ".

Aujourd'hui nous parlerions d' "approcher le point Godwin".

Cependant, Godwin a oublié une autre constante sur la nature humaine, constante que nous pouvons aisément vérifier; je vais donc humblement tenter de compléter son postulat:
-"Plus une discussion entre mecs dure long, plus la probabilité d'y trouver une référence ou une allusion à pipi, caca s'approche de 1"
04/07/2015 Vieux  
 
  57 ans, Brabant Wallon
 
COMMUNIQUÉ DE PRESSE : 4 juillet 2015
Paris 2 juillet 2015

Éoliennes, canicule et cruelle réalité des statistiques officielles : à quand l'affichage des records minimum
Le 29 juin 2015 à 21 heures, la production totale instantanée d’électricité d’origine solaire et éolienne a été en France, inférieure à 1,1%.
Le même jour à 16 heures, les 6 000 éoliennes hexagonales étaient quasiment à l'arrêt. Elles n'ont fourni que 0,6% de l'électricité dont la France avait besoin.(1)

Triste record, ces fleurons de la transition énergétique imposés à marche forcée au monde rural, sont parfaitement incapables de faire face à une journée de canicule, les éoliennes seules n'étaient même plus capables de rafraîchir leurs riverains.

Ces quelques chiffres suffisent à rappeler que l’éolien et le solaire sont fondamentalement des énergies intermittentes qui ont recours à des énergies fossiles pour subsister en l’absence de vent ou de soleil.
 Et comme le souligne l’Académie des Sciences dans son avis du 22 janvier 2015, la multiplication des éoliennes « pourrait conduire à une augmentation paradoxale des émissions de gaz à effet de serre, dégradant ainsi notre position favorable en matière d’émission de CO2, de coût pour l’usager et de compétitivité industrielle. »

référence(1)
RTE
infoclimat.fr


Contact Presse
Jean-Louis Butré
Fédération Environnement Durable
http://environnementdurable.net
contact@environnementdurable.net
tel 06 80 99 38 08
04/07/2015 Vieux  
 
  72 ans, Liège
 
Citation:
Posté par Railsavoie Voir le message
Absolument ! On voit d'ailleurs les dégâts causés à l'environnement avec la construction du barrage des Trois Gorges en Chine: déplacements de population (1,8 millions de personnes déplacées), pertes irrémédiables de sites archéologiques, mise en danger directe de 75 millions de personnes en cas de rupture. Un véritable désastre écologique.

Au vu d'autres réactions, je me rends compte qu'il manquait une précision de taille à mon propos sur l'hydraulique quant à son label vert; il aurait fallu que je précise "l'hydroélectrique est vert à la production"... en fait, tout comme le nucléaire !


Mes souvenirs d'enfance des barrages se limitent aux poissons qu'on allait "cueillir" dans le lit du Rhône à Seyssel (Hte Savoie) lorsque le barrage était fermé, le Rhône pouvait alors être traversé à pied sec !
A te lire faudrait revenir à la préhistoire tout pollue et tout est dangereux.
Finalement vive les éoliennes c'est le moins polluant et le moins dangereux.
04/07/2015 Vieux  
  38 ans, Liège
 
Citation:
Posté par A.L. Voir le message
Mais, ça existe, juste rechercher "digesteur" ou mieux "digesteur artisanal". Comme ça tu pourras le faire chez toi.

Bon, ça ne produit pas directement de l'électricité mais si la matière première est abondante, il doit y avoir moyen.
en première lecture rapide , j'ai lu "digesteur anal"
04/07/2015 Vieux  
 
  72 ans, Liège
 
Citation:
Posté par Railsavoie Voir le message
COMMUNIQUÉ DE PRESSE : 4 juillet 2015
Paris 2 juillet 2015

Éoliennes, canicule et cruelle réalité des statistiques officielles : à quand l'affichage des records minimum
Le 29 juin 2015 à 21 heures, la production totale instantanée d’électricité d’origine solaire et éolienne a été en France, inférieure à 1,1%.
Le même jour à 16 heures, les 6 000 éoliennes hexagonales étaient quasiment à l'arrêt. Elles n'ont fourni que 0,6% de l'électricité dont la France avait besoin.(1)

Triste record, ces fleurons de la transition énergétique imposés à marche forcée au monde rural, sont parfaitement incapables de faire face à une journée de canicule, les éoliennes seules n'étaient même plus capables de rafraîchir leurs riverains.

Ces quelques chiffres suffisent à rappeler que l’éolien et le solaire sont fondamentalement des énergies intermittentes qui ont recours à des énergies fossiles pour subsister en l’absence de vent ou de soleil.
 Et comme le souligne l’Académie des Sciences dans son avis du 22 janvier 2015, la multiplication des éoliennes « pourrait conduire à une augmentation paradoxale des émissions de gaz à effet de serre, dégradant ainsi notre position favorable en matière d’émission de CO2, de coût pour l’usager et de compétitivité industrielle. »

référence(1)
RTE
infoclimat.fr


Contact Presse
Jean-Louis Butré
Fédération Environnement Durable
http://environnementdurable.net
contact@environnementdurable.net
tel 06 80 99 38 08
Tu oublies le stockage local : Les égoïstes que nous sommes n'auront alors qu'à s'en prendre qu'à eux même en cas de pénurie.
04/07/2015 Vieux  
 
  72 ans, Liège
 
Citation:
Posté par Railsavoie Voir le message
COMMUNIQUÉ DE PRESSE : 4 juillet 2015
Paris 2 juillet 2015

Éoliennes, canicule et cruelle réalité des statistiques officielles : à quand l'affichage des records minimum
Le 29 juin 2015 à 21 heures, la production totale instantanée d’électricité d’origine solaire et éolienne a été en France, inférieure à 1,1%.
Le même jour à 16 heures, les 6 000 éoliennes hexagonales étaient quasiment à l'arrêt. Elles n'ont fourni que 0,6% de l'électricité dont la France avait besoin.(1)

Triste record, ces fleurons de la transition énergétique imposés à marche forcée au monde rural, sont parfaitement incapables de faire face à une journée de canicule, les éoliennes seules n'étaient même plus capables de rafraîchir leurs riverains.

Ces quelques chiffres suffisent à rappeler que l’éolien et le solaire sont fondamentalement des énergies intermittentes qui ont recours à des énergies fossiles pour subsister en l’absence de vent ou de soleil.
 Et comme le souligne l’Académie des Sciences dans son avis du 22 janvier 2015, la multiplication des éoliennes « pourrait conduire à une augmentation paradoxale des émissions de gaz à effet de serre, dégradant ainsi notre position favorable en matière d’émission de CO2, de coût pour l’usager et de compétitivité industrielle. »

référence(1)
RTE
infoclimat.fr


Contact Presse
Jean-Louis Butré
Fédération Environnement Durable
http://environnementdurable.net
contact@environnementdurable.net
tel 06 80 99 38 08
COMMUNIQUE PERSONNEL.

Suite aux canicules actuelles et à l'arrêt de centrales nucléaires on risque le black out.
On a du relancer des moyens de productions alternatifs.

Encore une foi vive le stockage local.
04/07/2015 Vieux  
 
  40 ans, Brabant Wallon
  Yucatan est connecté maintenant
Cheminée à vent
04/07/2015 Vieux  
 
  40 ans, Brabant Wallon
  Yucatan est connecté maintenant
Centrale a cheminée solaire :

http://youtu.be/Cgv1PQ_NG0U
06/07/2015 Vieux  
  56 ans, Hainaut
 
Citation:
Posté par Yucatan Voir le message
Centrale a cheminée solaire :

http://youtu.be/Cgv1PQ_NG0U
Intéressant, mais ???
06/07/2015 Vieux  
 
  40 ans, Brabant Wallon
  Yucatan est connecté maintenant
Citation:
Posté par Rebelle Voir le message
Intéressant, mais ???
C'est simplement pour signaler qu'il existe des moyens de production d'énergie propre dont le rendement n'est pas influencé négativement par les hautes températures (en réponse au post de quelqu'un)

Ce système peut également produire de l'électricité lorsque le jour s'est couché contraitement aux PVs.
06/07/2015 Vieux  
  55 ans, Liège
 
http://www.romandie.com/news/Nucleai...que/609762.rom

Comme quoi, il n'y pas que le renouvelable qui est largement subventionné.
Sans subventions étatiques, le nucléaire n'est pas rentable.
06/07/2015 Vieux  
  56 ans, Hainaut
 
Citation:
Posté par A.L. Voir le message
http://www.romandie.com/news/Nucleai...que/609762.rom

Comme quoi, il n'y pas que le renouvelable qui est largement subventionné.
Sans subventions étatiques, le nucléaire n'est pas rentable.
C'est sûr, la remise en marche des centrales dont on a prolongé la durée de vie, nécessitera une négociation entre le GF et électrabel pour le coût de cette relance et qui payera en bout de course?? Le citoyen
06/07/2015 Vieux  
 
  72 ans, Liège
 
Citation:
Posté par A.L. Voir le message
http://www.romandie.com/news/Nucleai...que/609762.rom

Comme quoi, il n'y pas que le renouvelable qui est largement subventionné.
Sans subventions étatiques, le nucléaire n'est pas rentable.
RS te répondra certainement que le NUCLEAIRE n'est pas subventionné. .

Les subventions doivent être réservées uniquement au développement d'énergies renouvelables non dangereuses et respectueuses de la couche d'ozone.
06/07/2015 Vieux  
 
  40 ans, Brabant Wallon
  Yucatan est connecté maintenant
La climatisation solaire, l’arme écolo contre la canicule
1er juillet 2015 / Aurélie Delmas (Reporterre)






A l’heure où les climatologues annoncent des canicules répétées, la climatisation « classique », chère, polluante, et vorace en énergie, n’est certainement pas la solution miracle. Dans le sud de la France, une solution alternative émerge : la climatisation solaire.
Après le froid polaire, le froid solaire. Produire du froid en récupérant la chaleur du soleil, l’idée est séduisante en ces jours de forte chaleur, et c’est tout le principe de la climatisation solaire. Cette alternative aux énergivores climatiseurs « classiques », très en vogue ces dernières années en raison des températures estivales élevées, est une solution d’avenir.
En France, les bâtiments consomment 40 % de l’énergie finale et sont responsables de 23 % des émissions de gaz à effet de serre, rappelait en 2013 un rapport du ministère de l’Ecologie sur la rénovation énergétique des bâtiments. Or la plupart des climatiseurs utilisent des fluides dits frigorigènes constitués d’hydrofluorocarbones (HFC), qui font partie des six principaux gaz à effet de serre. « Si rien n’est fait », ces substances pourraient « représenter en 2050 jusqu’à 20 % de nos émissions mondiales » de gaz à effet de serre, avait même estimé Ségolène Royal en novembre dernier. « Le problème numéro un des climatiseurs, c’est la consommation d’énergie, qui est énorme, et le problème numéro deux, c’est la présence de produits réfrigérants », résumé l’ingénieur Claude Aubert, co-auteur de Fraîcheur sans clim : le guide des alternatives écologiques.
De l’énergie disponible quand on en a besoin

Alors pourquoi ne pas utiliser l’énergie solaire pour lutter contre la canicule pendant les épisodes de chaleur ? « On a besoin de climatiser quand il fait chaud, et donc, quand on dispose d’énergie solaire », résume Marie Nghiem, ingénieure et cofondatrice de la société Hélioclim, dans les Alpes-Maritimes. Avec une poignée d’ingénieurs issus de l’industrie aérospatiale, elle développe en 2011 un système réversible de climatisation-chauffage solaire. Le principe est relativement simple : de l’eau est chauffée par l’intermédiaire de grands miroirs de trois mètres de long qui captent l’énergie solaire. Puis « simultanément, comme dans un frigo, on produit du chaud et du froid », résume Marie Nghiem. Autrement dit il est possible aussi bien de produire de l’air frais que du chauffage, mais aussi de l’eau chaude ou même des systèmes de réfrigération.


Cette technologie associe des capteurs solaires spécifiques et une machine à absorption, qui fonctionne avec un mélange eau-ammoniac. Elle ne produit pas de déchets car le liquide reste en circuit scellé, et ne rejette aucun gaz à effet de serre. « Comme l’énergie solaire est intermittente, on a un système de stockage qui permet, selon la taille de l’installation, de faire l’alternance jour-nuit voire de tenir sur quelques jours. Puis si la durée se prolonge, on peut alimenter la machine avec une autre énergie thermique comme du gaz ou de la biomasse », développe Marie Nghiem.


Le système, testé à petite échelle sur le site d’Hélioclim, sera installé pour la première fois sur un data center des Alpes Maritimes d’ici la fin de l’année.
Pas de consommation, pas de pollution

L’idée n’est pas nouvelle : « Faire du froid avec du chaud, le principe a été utilisé dans les usines dès le XIXe siècle », rappelle André Joffre, ingénieur et P-DG du bureau d’études Tecsol, créé en 1983. S’il estime à une centaine le nombre de projets similaires dans le monde, André Joffre a participé à la conception du système de climatisation solaire le plus ancien encore en fonctionnement. Installé dans des caves de Banyuls, près de Perpignan, ce projet qu’il décrit comme « très rustique », repose sur un mélange d’eau et de bromure de lithium, et fonctionne d’avril à octobre, depuis 1992.
Les caves sont maintenues à 1 ou 2°C sous la température ambiante. Et dans les caves, dont la plus froide est à 15 ou 16°C, « ce sont les bouteilles qui stockent le froid ». Selon M. Joffre, un système de climatisation solaire peut revenir environ deux fois plus cher qu’une climatisation classique, mais « cela dure très longtemps, quasiment sans entretien, sans consommation, et sans pollution », explique-t-il. Du côté d’Hélioclim, on estime à six ans le temps d’amortissement du coût d’installation dans le sud de la France et la durée de vie du système entre 25 et 30 ans.
Un système qui vise les bâtiments industriels et tertiaires

Pour l’heure, avec une puissance de « plusieurs centaines de kilowatts-froid », la climatisation solaire de l’entreprise vise en priorité les bâtiments publics, industriels ou du secteur tertiaire, les centres commerciaux, les hôpitaux... Helioclim, qui n’exclut pas de se développer sur des collectifs d’habitation, n’envisage cependant pas, pour l’heure, une version pour maisons individuelles.
D’ailleurs, avec la baisse des prix du photovoltaïque, André Joffre mise plutôt vers une solution mixte pour les particuliers : la climatisation photovoltaïque, un système de climatiseurs « classiques » alimentés par l’énergie solaire. Une solution qui « ne règle pas le problème des liquides réfrigérants mais qui solutionne déjà celui de l’énergie consommée », note Claude Aubert.
« La climatisation solaire, quel que soit le système, peut être un moyen de réduire la puissance électrique appelée pendant l’été et de faire de grosses économies » dans les zones à fort ensoleillement, développe André Joffre. « Dans le Midi, avec la surpopulation, les climatisations, tout ce qu’il faut conserver au frais... cette puissance est presque supérieure à celle appelée l’hiver », explique l’ingénieur. « Il ne faudrait pas qu’on doive renforcer le réseau juste pour la clim’ ». Il s’agit là d’« une problématique majeure dans les dix ans dans la région », en raison des pics de chaleur de plus en plus fréquents.

http://www.reporterre.net/La-climati...re-la-canicule
06/07/2015 Vieux  
 
  40 ans, Brabant Wallon
  Yucatan est connecté maintenant
Citation:
Posté par Yucatan Voir le message
La climatisation solaire, l’arme écolo contre la canicule
1er juillet 2015 / Aurélie Delmas (Reporterre)






A l’heure où les climatologues annoncent des canicules répétées, la climatisation « classique », chère, polluante, et vorace en énergie, n’est certainement pas la solution miracle. Dans le sud de la France, une solution alternative émerge : la climatisation solaire.
Après le froid polaire, le froid solaire. Produire du froid en récupérant la chaleur du soleil, l’idée est séduisante en ces jours de forte chaleur, et c’est tout le principe de la climatisation solaire. Cette alternative aux énergivores climatiseurs « classiques », très en vogue ces dernières années en raison des températures estivales élevées, est une solution d’avenir.
En France, les bâtiments consomment 40 % de l’énergie finale et sont responsables de 23 % des émissions de gaz à effet de serre, rappelait en 2013 un rapport du ministère de l’Ecologie sur la rénovation énergétique des bâtiments. Or la plupart des climatiseurs utilisent des fluides dits frigorigènes constitués d’hydrofluorocarbones (HFC), qui font partie des six principaux gaz à effet de serre. « Si rien n’est fait », ces substances pourraient « représenter en 2050 jusqu’à 20 % de nos émissions mondiales » de gaz à effet de serre, avait même estimé Ségolène Royal en novembre dernier. « Le problème numéro un des climatiseurs, c’est la consommation d’énergie, qui est énorme, et le problème numéro deux, c’est la présence de produits réfrigérants », résumé l’ingénieur Claude Aubert, co-auteur de Fraîcheur sans clim : le guide des alternatives écologiques.
De l’énergie disponible quand on en a besoin

Alors pourquoi ne pas utiliser l’énergie solaire pour lutter contre la canicule pendant les épisodes de chaleur ? « On a besoin de climatiser quand il fait chaud, et donc, quand on dispose d’énergie solaire », résume Marie Nghiem, ingénieure et cofondatrice de la société Hélioclim, dans les Alpes-Maritimes. Avec une poignée d’ingénieurs issus de l’industrie aérospatiale, elle développe en 2011 un système réversible de climatisation-chauffage solaire. Le principe est relativement simple : de l’eau est chauffée par l’intermédiaire de grands miroirs de trois mètres de long qui captent l’énergie solaire. Puis « simultanément, comme dans un frigo, on produit du chaud et du froid », résume Marie Nghiem. Autrement dit il est possible aussi bien de produire de l’air frais que du chauffage, mais aussi de l’eau chaude ou même des systèmes de réfrigération.


Cette technologie associe des capteurs solaires spécifiques et une machine à absorption, qui fonctionne avec un mélange eau-ammoniac. Elle ne produit pas de déchets car le liquide reste en circuit scellé, et ne rejette aucun gaz à effet de serre. « Comme l’énergie solaire est intermittente, on a un système de stockage qui permet, selon la taille de l’installation, de faire l’alternance jour-nuit voire de tenir sur quelques jours. Puis si la durée se prolonge, on peut alimenter la machine avec une autre énergie thermique comme du gaz ou de la biomasse », développe Marie Nghiem.


Le système, testé à petite échelle sur le site d’Hélioclim, sera installé pour la première fois sur un data center des Alpes Maritimes d’ici la fin de l’année.
Pas de consommation, pas de pollution

L’idée n’est pas nouvelle : « Faire du froid avec du chaud, le principe a été utilisé dans les usines dès le XIXe siècle », rappelle André Joffre, ingénieur et P-DG du bureau d’études Tecsol, créé en 1983. S’il estime à une centaine le nombre de projets similaires dans le monde, André Joffre a participé à la conception du système de climatisation solaire le plus ancien encore en fonctionnement. Installé dans des caves de Banyuls, près de Perpignan, ce projet qu’il décrit comme « très rustique », repose sur un mélange d’eau et de bromure de lithium, et fonctionne d’avril à octobre, depuis 1992.
Les caves sont maintenues à 1 ou 2°C sous la température ambiante. Et dans les caves, dont la plus froide est à 15 ou 16°C, « ce sont les bouteilles qui stockent le froid ». Selon M. Joffre, un système de climatisation solaire peut revenir environ deux fois plus cher qu’une climatisation classique, mais « cela dure très longtemps, quasiment sans entretien, sans consommation, et sans pollution », explique-t-il. Du côté d’Hélioclim, on estime à six ans le temps d’amortissement du coût d’installation dans le sud de la France et la durée de vie du système entre 25 et 30 ans.
Un système qui vise les bâtiments industriels et tertiaires

Pour l’heure, avec une puissance de « plusieurs centaines de kilowatts-froid », la climatisation solaire de l’entreprise vise en priorité les bâtiments publics, industriels ou du secteur tertiaire, les centres commerciaux, les hôpitaux... Helioclim, qui n’exclut pas de se développer sur des collectifs d’habitation, n’envisage cependant pas, pour l’heure, une version pour maisons individuelles.
D’ailleurs, avec la baisse des prix du photovoltaïque, André Joffre mise plutôt vers une solution mixte pour les particuliers : la climatisation photovoltaïque, un système de climatiseurs « classiques » alimentés par l’énergie solaire. Une solution qui « ne règle pas le problème des liquides réfrigérants mais qui solutionne déjà celui de l’énergie consommée », note Claude Aubert.
« La climatisation solaire, quel que soit le système, peut être un moyen de réduire la puissance électrique appelée pendant l’été et de faire de grosses économies » dans les zones à fort ensoleillement, développe André Joffre. « Dans le Midi, avec la surpopulation, les climatisations, tout ce qu’il faut conserver au frais... cette puissance est presque supérieure à celle appelée l’hiver », explique l’ingénieur. « Il ne faudrait pas qu’on doive renforcer le réseau juste pour la clim’ ». Il s’agit là d’« une problématique majeure dans les dix ans dans la région », en raison des pics de chaleur de plus en plus fréquents.

http://www.reporterre.net/La-climati...re-la-canicule
http://youtu.be/LqwdC5Pqk3k

http://youtu.be/NLTGwcU4T8g

Dernière modification par Yucatan 06/07/2015 à 21h26.
07/07/2015 Vieux  
 
  46 ans, Hainaut
 
Citation:
Posté par A.L. Voir le message
http://www.romandie.com/news/Nucleai...que/609762.rom

Comme quoi, il n'y pas que le renouvelable qui est largement subventionné.
Sans subventions étatiques, le nucléaire n'est pas rentable.
Ca fait longtemps que je le dis, le royaume unis a fait pression sur l'union européenne pour pouvoir subventionner la construction des EPR, c'est en milliards de livres qu'on compte, tout ça pour un brol dont on n'a tjs pas montré que cela peut fonctionner (voir fissures de flamandville, retard du réacteur norvégien, etc....)
07/07/2015 Vieux  
  55 ans, Liège
 
Citation:
Posté par lepasserelle Voir le message
Ca fait longtemps que je le dis, le royaume unis a fait pression sur l'union européenne pour pouvoir subventionner la construction des EPR, c'est en milliards de livres qu'on compte, tout ça pour un brol dont on n'a tjs pas montré que cela peut fonctionner (voir fissures de flamandville, retard du réacteur norvégien, etc....)
Pas Norvégien, FINLANDAIS.
Dans des discussion comme celle-ci, il vaut mieux être très précis.
Certains guettent.

Projet Photovoltaique ?
Plus dinfo!
Découvrez DAUVISTER

(Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre, sans quitter ce site.)

Page 149 sur 278 Première page - Résultats 1 à 20 sur 5 545 Page precedente 4999139147148 149 150151159199249 Page suivante Dernière page - Résultats 5 541 à 5 545 sur 5 545


A lire également sur BricoZone...
Arrêt des subsides au renouvelable Par Philivolt dans Solaire Photo Voltaïque, +9 13/10/2013
Article sur la politique énergétique allemande(solaire, eolien,nucléaire, charbon... Par minipoint dans Divers, +7 24/10/2012
les Cv apres le nucléaire ....? Par xavierd dans Electricité, +2 30/11/2011


Forum Solaire Photo Voltaïque : Voir ce forum, Nouveautés, Actifs, Sans rép
Tout BricoZone : Page de garde, Dernieres 24h

Photos au hasard
Voir toutes nos photos


Pas encore membre de BricoZone ?!
Attention Pour participer, poser une Question ou Répondre : inscrivez vous !
Ceci vous permettra également de recevoir un email lors des réponses.
Mais même si vous ne voulez rien écrire : vous pourrez surveiller les forums et leurs nouveaux messages, et obtenir une vue rapide de tous les nouveaux messages depuis votre dernière visite !
Tout ceci est évidemment gratuit et rapide.

Visitez aussi : BricoZone France, nos Blogs. On aime Astel, JardiZone et InternetVista.
 
Connexion!
Identifiant
Mot de passe

Inscription - Oublié ?

Annuaire Pro

Tendance Habitat

Entreprise générale du bâtiment


La Vidange Loiseau S.A.

Débouchage, placement, raccordement et réparation des égouts.


Maisons Gabriel

Maisons Gabriel SA est une entreprise générale de constructions.


Maisons Blavier s.a.

Blavier construit des maisons clé-sur-porte en mettant l’accent sur l'accompagnement et le budget

Ajoutez votre société