RENOUVELABLE ou NUCLEAIRE

( dans

» Electricité » Solaire Photo Voltaïque

)
Chercher:    

RENOUVELABLE ou NUCLEAIRE

- Page 24
Page 24 sur 278 Première page - Résultats 1 à 20 sur 5 545 Page precedente 142223 24 25263474124 Page suivante Dernière page - Résultats 5 541 à 5 545 sur 5 545


24/04/2014 Vieux  
  35 ans, Liège
 
Citation:
Posté par Railsavoie Voir le message
Depuis 2007, nous avons ce projet d'installation d'éoliennes dans notre village. Depuis 2007, je m'intéresse aux conséquences engendrées par ces projets en Belgique et ailleurs. J'ai assisté à toutes les réunions organisées tant par le comité que par le promoteur éolien; ceci afin de se faire une idée correcte de l'impact qu'aurait ce projet. Jusqu'à présent, *toutes* les communes où un projet d'installation d'éoliennes à faible distance des zones d'habitat (parfois <700m) a vu le jour, ont vu la valeur immobilière des biens baisser de manière significative.

http://windturbinepropertyloss.org/site/ explique le phénomène au Danemark, en Angleterre, au Canada...

Pour la Belgique, tu peux comparer les fluctuations immobilières en corrélation avec les projets éoliens.

Comme déjà précisé par ailleurs; la valeurs immobilière moyenne a baissé de 18% chez nous; une telle chute n'a jamais été enregistrée en d'autre temps dans ce paisible village où j'habite. Et on ne note pas une telle chute dans les villages environnants non impactés par ce projet. Qu'en déduire alors ?

Pour quelle raison l'implantation d'éoliennes en Flandre n'est-elle autorisée que dans les zones semi industrielles et industrielles et non comme ici à côté des zones d'habitat ?

Maintenant, tu es libre de croire ce que tu veux; mais il est intéressant d'écouter ceux qui ont prêté l'oreille aux prometteurs de beaux jours éoliens et se sont retrouvés avec des monstres dans leur voisinage immédiat.

Attention, ne pas croire les défenseurs d'éoliennes; ils sont subitement devenus sourds et aveugles plutôt que d'avouer qu'ils se sont plantés, mais trop tard, les moulins sont installés pour vingt ans !
Mon message n'avait rien de sérieux, c'était une dédicace à feu "leciment".
25/04/2014 Vieux  
  38 ans, Liège
  browning est connecté maintenant
http://www.7sur7.be/7s7/fr/1502/Belg...rogenbos.dhtml

quand je le dis qu'on va droit dans le mur_

le renouvelable détruit tout sur son passage(je mets en cause les subsides)

alors qu'on décrie fortement le renouvelable pour son manque de flexibilité(ça produit quand il y a du soleil ou du vent), d'un autre côté, on n'aide pas le seul moyen rapide de faire du courant

oui en effet une TGV c'est flexible.
mais plus rentable.

bref, on fait quoi maintenant?

on ne stocke quasi rien, les tgv ferment l'une après l'autre, 2 réacteurs qui ferment en 2015, 2 autres qui risquent de ne pas redémarrer.

qui va sortir un lapin de son chapeau??

tout se met en place pour dépendre un max des pays voisins.

car soyons réalistes, même le pays avec des éoliennes dans chaque jardin, et des panneaux sur tous les toits, il va y avoir un soucis à un moment donné.

une grande partie des fournisseurs ne produisent rien.
ils rachètent des CV pour vendre du pseudo vert alors que c'est du nucléaire.
mais que vont-ils vendre quand toutes les tgv et tous les réacteurs seront à l'arrêt?
j'ai la réponse: bourse de l'énergie, importation maximum

vous croyez que le prix du courant va se stabiliser ou diminuer? je me demande bien comment vu tout ce qui se met en place
25/04/2014 Vieux  
  34 ans, Hainaut
 
Citation:
Posté par browning Voir le message
http://www.7sur7.be/7s7/fr/1502/Belg...rogenbos.dhtml


car soyons réalistes, même le pays avec des éoliennes dans chaque jardin, et des panneaux sur tous les toits, il va y avoir un soucis à un moment donné.
Hier, brouillard, pas de vent, les eoliennes devant ma maison ne tournaient pas, mes panneaux ne donnaient quasi rien ... on fait quoi ? on arrête les trains et les usines, les congélateurs seuls continuent à tourner ? on retourne au paleolithique ?
Un peu de renouvelable et beaucoup d'economies, ok, mais pas tout au renouvelable
(et pour aller dans le sens de railsavoie: des eoliennes près de chez soi, certaines nuits, c'est l'enfer / et pour ceux qui ne sont pas concernés, imaginez le paysage laissé aux générations futures: l'eolien terrestre à petite échelle et en complément, ok, mais pas comme c'est envisagé par les khmers verts)

La Belgique n'a plus les moyens de fiare fuir les investisseurs en Chine en montrant le super bon exemple: nous ne sommes plus riches (la wallonie sera bientôt en défaut de paiement virtuel d'ailleurs).
25/04/2014 Vieux  
 
  57 ans, Brabant Wallon
 
Citation:
Posté par calbe Voir le message
Mon message n'avait rien de sérieux, c'était une dédicace à feu "leciment".
Chuuut, malheureux, invoquer son nom, ou y faire allusion, c'est comme allumer la lumière en été, sans moustiquaire !
25/04/2014 Vieux  
  38 ans, Liège
  browning est connecté maintenant
il est probablement encore parmis nous, sous une autre forme... mais toujours là

il ne lacherait pas l'affaire si vite
cela dit, particulier comme il est, il se fera démasque assez vite :!)
25/04/2014 Vieux  
 
  57 ans, Brabant Wallon
 
Citation:
Posté par browning Voir le message
il est probablement encore parmis nous, sous une autre forme... mais toujours là

il ne lacherait pas l'affaire si vite
cela dit, particulier comme il est, il se fera démasque assez vite :!)
Je me risque à quelques petits indices: Hitchcock 1972 Haut-Rhin...

Dernière modification par Railsavoie 25/04/2014 à 09h45.
25/04/2014 Vieux  
 
  72 ans, Liège
 
Dites, vous voulez qu'on liquide à nouveau les centaines de messages de ce topic.
Il y a un modérateur très capable de repérer un intru, laisser lui simplement faire son boulot.
En cas de doute, il y a aussi le MP.
Merci
25/04/2014 Vieux  
 
  40 ans, Brabant Wallon
 
stockage énergie sous forme magnétique

http://www.grepes.be/PDF/presentatio...ck_energie.pdf
25/04/2014 Vieux  
 
  40 ans, Brabant Wallon
 
Un nouveau procédé révolutionnaire permet de stocker l'énergie solaire sous forme chimique

Des chercheurs du MIT (Massachusetts Institut of Technologies) et de l'Université de Harvard ont réussi à stocker l'énergie solaire en utilisant des molécules d'azobenzènes qui exposées à la lumière du soleil absorbent l'énergie. Cette énergie stockée sous forme chimique reste stable dans la durée et peut de nouveau être inversée pour produire de la chaleur à la demande et chauffer par exemple un logement pendant la nuit , même quand le soleil ne brille plus. Grâce à ce processus de stockage révolutionnaire le développement de l'énergie solaire mais aussi celui de l'énergie éolienne devrait être considérablement boosté. Les travaux portant sur ce processus ont été publiés dans la revue scientifique "Nature Chemistry".

http://www.bioaddict.fr/flashinfos/u...que-f5021.html




Recherche


Stocker l’énergie solaire pour chauffer la nuit



23/04/2014 05:14

1038

Une nouvelle avancée pourrait changer la donne dans le domaine du stockage des énergies renouvelables. Des chercheurs du MIT et de l’Université de Harvard ont découvert un moyen de stocker l'énergie solaire sous forme chimique afin de la restituer en chaleur plus tard. Le principe repose sur des molécules (les azobenzènes) qui, exposées à la lumière du soleil, absorbent l’énergie et changent de configuration. Stable sur de longues périodes, leur nouvel état peut-être de nouveau inversé à la demande via une légère stimulation afin de produire de la chaleur. Il est ainsi possible de chauffer un logement avec de l'énergie solaire quand celle-ci ne produit plus, la nuit par exemple.

Un rendement supérieur aux prévisions
A l’étude depuis trois ans, le procédé a enfin fait l’objet d’une expérimentation en conditions réelles. Le dispositif en lui-même est composé de nanotubes de carbone qui « emballent » les molécules. Les chercheurs ont été surpris de constater un rendement supérieur à ce qu’ils prévoyaient. Ce gain provient d’une interaction entre les molécules d’azobenzène et les nanotubes de carbone. Une interaction qui n’avait pas été prise en compte. Alors que la modélisation établissait une amélioration de l’ordre de 30 % du stockage d’énergie, l’expérimentation s’est traduite par un rendement supérieur de 200 %. Cette découverte ouvre donc une voie solide à l’élaboration de nouveaux matériaux solaires thermiques jouant sur cette interactivité. En décalant l’utilisation de l’énergie produite, ses applications résoudraient en partie le problème d’intermittence de l’énergie solaire.

http://www.zepros.fr/energie/actuali...r-la-nuit.html

Dernière modification par Yucatan 25/04/2014 à 20h30.
25/04/2014 Vieux  
 
  40 ans, Brabant Wallon
 
http://www.enea-consulting.com/wp-co...e-dEnergie.pdf
25/04/2014 Vieux  
 
  40 ans, Brabant Wallon
 
Energie renouvelable : un système de stockage hybride testé au Japon


Chugoku Electric Power vient de mettre en place un test grandeur nature, visant à déterminer les capacités d'un nouveau système de stockage hybride. Le but est de stabiliser la production d'électricité générée par l'éolien et le photovoltaïque, sur certaines îles isolées et non reliées au réseau principal.

Le test de ce système de stockage hybride aura lieu dans les îles Oki (préfecture Shimane) dans le cadre du projet de « vérification des systèmes de stockage pour l'introduction d'énergies renouvelables dans des îles isolées », prévu pour l'année fiscale 2014. En effet, les îles souvent isolées et non reliées au réseau principal subissent régulièrement des fluctuations de production des énergies renouvelables.

Deux types de fluctuations existent : les premières sont rapides et faibles car causées par exemple par le passage de nuage ou une modification dans la vitesse du vent, les autres dues par exemple au changement d'orientation du soleil sont plus lentes et plus importantes.

Ces fluctuations sont actuellement compensées par un moteur diesel sur les îles Oki. Cependant, avec l'introduction massive d'énergies renouvelables, il sera plus complexe de pallier rapidement et efficacement ces variations, d'où la nécessité de développer le stockage de l'électricité produite.

La compagnie d'électricité Chugoku Electric Power a indiqué qu'elle utilisera pour son stockage un système hybride, constitué de batteries sodium-souffre (NAS) de 4,2 MW et et de batteries lithium-ion (Li-ion) de 2 MW.

Durant la phase de test, l'efficacité de charge et décharge et le contrôle des batteries seront examinés en partenariat avec le gouvernement local. Le test a également pour objectif de maximiser la quantité d'électricité produite par les énergies renouvelables.

http://www.batiweb.com/actualites/vi...014-24226.html
25/04/2014 Vieux  
 
  40 ans, Brabant Wallon
 
Stockage d'énergie solaire grâce à une production bon marché d'hydrogène
http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/75726.htm


La collaboration, au sein de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausannne (EPFL), entre l'équipe du Professeur Xile Hu du Laboratoire de synthèse et de catalyse inorganique (LSCI) et celle du Professeur Michael Gratzel du Laboratoire de photonique et interfaces (LPI), a permis de développer une technologie bon marché et évolutive par laquelle il est possible d'améliorer la production d'hydrogène par électrolyse de l'eau réalisée grâce aux cellules photoélectrochimiques (PEC).


Crédits : rafomundo

Les cellules PEC réagissent à la lumière grâce à leur électrode photosensible - ici une photocathode -qui, immergée dans un électrolyte - ici l'eau -, produit un courant électrique permettant de décomposer l'eau en dioxygène et dihydrogène. Ce dihydrogène peut être stocké sur place puis réutilisé ultérieurement dans des piles à combustible afin de produire de l'électricité. Afin d'augmenter la vitesse de réaction, le catalyseur habituellement déposé à la surface de la photocathode où se déroule la réaction de réduction (réaction d'évolution de l'hydrogène, HER) est le platine. Ce matériau ayant l'inconvénient d'être rare et cher, les chercheurs ont développé un système catalyseur-photocathode composé d'éléments plus répandus et donc moins onéreux.

Ainsi l'équipe de Xile Hu a développé un catalyseur en disulfure de molybdène qui peut être facilement déposé sur la photocathode d'oxyde de cuivre(I) développée par l'équipe de Michael Gratzel. Ce système d'électrolyse photoélectrochimique présente comme principal avantage d'être économique - grâce à l'abondance des matériaux utilisés mais aussi grâce au procédé largement reproductible de déposition du catalyseur sur la photocathode. L'efficacité du catalyseur est comparable à celle du platine tout en maintenant la transparence optique nécessaire aux surfaces de captation de la lumière et en nécessitant un entretien réduit grâce à une stabilité accrue en conditions acides.


http://www.bulletins-electroniques.c...ites/75726.htm
25/04/2014 Vieux  
 
  40 ans, Brabant Wallon
 
Salon "Mountain Planet" à Grenoble: une nouvelle énergie pour les refuges de montagne imaginée en Savoie

A l'occasion du salon de l'aménagement en montagne, Mountain Planet, zoom sur une entreprise innovante, Atawey, qui propose une système d'autonomie en énergie 100% renouvelable pour alimenter tout au long de l'année des infrastructures situées dans des sites isolés.
  • Par Yoann Etienne
  • Publié le 23/04/2014 | 14:36, mis à jour le 23/04/2014 | 16:13


© France 3 Alpes

Créée en septembre 2012, la start-up Atawey, basée au Bourget-du-Lac, conçoit, fabrique et commercialise des systèmes d'autonomie novateurs basées sur le stockage des énergies renouvelables, grâce aux technologies hydrogène, pour les sites et les habitats isolés, comme des refuges en montagne ou des îles.

Ce système répond aux enjeux de l'approvisionnement énergétique dans les conditions les plus extrêmes: altitude et froid ou chaleur et humidité.

Par rapport à un groupe électrogène normal, ce réservoir d’énergie propre permettrait, sur un an, de réduire de 35 tonnes la quantité de CO2 émises dans l’air.

Ce système résout le problème de l'intermittence des énergies renouvelables


Cette solution d'autonomie énergétique résout le problème de l'intermittence de la production des énergies renouvelables depuis des sources photovoltaïques, éoliennes ou hydrauliques, les seules sources disponibles sur un site isolé. En fournissant un stockage durable, il limite le gaspillage et garantit un approvisionnement quelle que soit la variabilité et les changements de consommation.

Grâce à ce système, un site isolé, comme un refuge de montagne, peut atteindre une autonomie énergétique totale sur l'année sans sur-dimensionner son installation.

Jusqu'au 25 avril, l'entreprise est présente au salon de l'aménagement en montagne de Grenoble, Mountain Planet, pour présenter son système.

http://alpes.france3.fr/2014/04/23/u...ie-464665.html
25/04/2014 Vieux  
  38 ans, Liège
  browning est connecté maintenant
Rien ne se perd rien ne se crée tout se transforme...
Rendement de 200%... Faites moi rire.

On amène 100 calories on en ressort 200!?
Phénomène reproductible?

J'ai ma réponse à la question.

Maintenant on fait de la magie, on crée plus d'énergie qu'on en apporte.
Ça je peux le croire, mais alors de façon unique, pas reproductible.
Cela implique une restitution totale de l'énergie sans perte + une réaction probablement chimique
Ce qui sous entend une dégradation, un épuisement .
25/04/2014 Vieux  
 
  40 ans, Brabant Wallon
 
Citation:
Posté par browning Voir le message
Rien ne se perd rien ne se crée tout se transforme...
Rendement de 200%... Faites moi rire.

On amène 100 calories on en ressort 200!?
Phénomène reproductible?

J'ai ma réponse à la question.

Maintenant on fait de la magie, on crée plus d'énergie qu'on en apporte.
Ça je peux le croire, mais alors de façon unique, pas reproductible.
Cela implique une restitution totale de l'énergie sans perte + une réaction probablement chimique
Ce qui sous entend une dégradation, un épuisement .

A powerful arc lamp is used to simulate sunlight on a sample of photoswitchable molecules, driving structural changes at the molecular level. A portion of the light's energy is stored with each structural change. The progress of these changes can be tracked by monitoring the molecules' optical properties.
Image courtesy of the researchers


The working cycle of a solar thermal fuel is depicted in this illustration, using azobenzene as an example. When such a photoswitchable molecule absorbs a photon of light, it undergoes a structural rearrangement, capturing a portion of the photon's energy as the energy difference between the two structural states. When the molecule is triggered to switch back to the lower-energy form, it releases that energy difference as heat.
Illustration courtesy of the researchers


A powerful arc lamp is used to simulate sunlight on a sample of photoswitchable molecules, driving structural changes at the molecular level. A portion of the light's energy is stored with each structural change. The progress of these changes can be tracked by monitoring the molecules' optical properties.
Image courtesy of the researchers

A molecular approach to solar power

Switchable material could harness the power of the sun — even when it’s not shining.


David L. Chandler | MIT News Office
April 13, 2014


It’s an obvious truism, but one that may soon be outdated: The problem with solar power is that sometimes the sun doesn’t shine.
Now a team at MIT and Harvard University has come up with an ingenious workaround — a material that can absorb the sun’s heat and store that energy in chemical form, ready to be released again on demand.
This solution is no solar-energy panacea: While it could produce electricity, it would be inefficient at doing so. But for applications where heat is the desired output — whether for heating buildings, cooking, or powering heat-based industrial processes — this could provide an opportunity for the expansion of solar power into new realms.
“It could change the game, since it makes the sun’s energy, in the form of heat, storable and distributable,” says Jeffrey Grossman, an associate professor of materials science and engineering, who is a co-author of a paper describing the new process in the journal Nature Chemistry. Timothy Kucharski, a postdoc at MIT and Harvard, is the paper’s lead author.
The principle is simple: Some molecules, known as photoswitches, can assume either of two different shapes, as if they had a hinge in the middle. Exposing them to sunlight causes them to absorb energy and jump from one configuration to the other, which is then stable for long periods of time.
But these photoswitches can be triggered to return to the other configuration by applying a small jolt of heat, light, or electricity — and when they relax, they give off heat. In effect, they behave as rechargeable thermal batteries: taking in energy from the sun, storing it indefinitely, and then releasing it on demand.
The new work is a follow-up to research by Grossman and his team three years ago, based on computer analysis. But translating that theoretical work into a practical material proved daunting: In order to reach the desired energy density — the amount of energy that can be stored in a given weight or volume of material — it is necessary to pack the molecules very close together, which proved to be more difficult than anticipated.
Grossman’s team tried attaching the molecules to carbon nanotubes (CNTs), but “it’s incredibly hard to get these molecules packed onto a CNT in that kind of close packing,” Kucharski says. But then they found a big surprise: Even though the best they could achieve was a packing density less than half of what their computer simulations showed they would need, the material nevertheless seemed to deliver the heat storage they were aiming for. Seeing a heat flow much greater than expected for the lower energy density prompted further investigation, Kucharski says.
After additional analysis, they realized that the photoswitching molecules, called azobenzene, protrude from the sides of the CNTs like the teeth of a comb. While the individual teeth were, indeed, twice as far apart as the researchers had hoped for, they were interleaved with azobenzene molecules attached to adjacent CNTs. The net result: The molecules were actually much closer to each other than expected.
The interactions between azobenzene molecules on neighboring CNTs make the material work, Kucharski says. While previous modeling showed that the packing of azobenzenes on the same CNT would provide only a 30 percent increase in energy storage, the experiments observed a 200 percent increase. New simulations confirmed that the effects of the packing between neighboring CNTs, as opposed to on a single CNT, explain the significantly larger enhancements.
This realization, Grossman says, opens up a wide range of possible materials for optimizing heat storage. Instead of searching for specific photoswitching molecules, the researchers can now explore various combinations of molecules and substrates. “Now we’re looking at whole new classes of solar thermal materials where you can enhance this interactivity,” he says.
Grossman says there are many applications where heat, not electricity, might be the desired outcome of solar power. For example, in large parts of the world the primary cooking fuel is wood or dung — which produces unhealthy indoor air pollution, and can contribute to deforestation. Solar cooking could alleviate that — and since people often cook while the sun isn’t out, being able to store heat for later use could be a big benefit.
Unlike fuels that are burned, this system uses material that can be continually reused. It produces no emissions and nothing gets consumed, Grossman says.
While further exploration of materials and manufacturing methods will be needed to create a practical system for production, Kucharski says, a commercial system is now “a big step closer.”
The adoption of carbon nanotubes to increase materials’ energy storage density is “clever,” says Yosuke Kanai, an assistant professor of chemistry at the University of North Carolina who was not involved in this work. He adds that the resulting increase in energy storage density “is surprising and remarkable.”
“This result provides additional motivation for researchers to design more and better photochromic compounds and composite materials that optimize the storage of solar energy in chemical bonds,” Kanai says.
The team also included MIT research scientist Nicola Ferralis, assistant professor of mechanical engineering Alexie Kolpak, and undergraduate Jennie Zheng, as well as Harvard professor Daniel Nocera. The work was supported by BP though the MIT Energy Initiative and the U.S. Department of Energy’s Advanced Research Projects Agency – Energy.

http://newsoffice.mit.edu/2014/molec...to-solar-power
26/04/2014 Vieux  
 
  40 ans, Brabant Wallon
 



Dernière modification par Yucatan 26/04/2014 à 13h24.
26/04/2014 Vieux  
 
  40 ans, Brabant Wallon
 



Dernière modification par Yucatan 26/04/2014 à 13h58.
26/04/2014 Vieux  
 
  40 ans, Brabant Wallon
 



Dernière modification par Yucatan 26/04/2014 à 13h34.
26/04/2014 Vieux  
 
  53 ans, Bruxelles
 
Yucatán tu chômes pas ...... Mais il y a des idées......
26/04/2014 Vieux  
 
  40 ans, Brabant Wallon
 



Dernière modification par Yucatan 26/04/2014 à 14h03.

Projet Photovoltaique ?
Plus dinfo!
Découvrez DAUVISTER

(Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre, sans quitter ce site.)

Page 24 sur 278 Première page - Résultats 1 à 20 sur 5 545 Page precedente 142223 24 25263474124 Page suivante Dernière page - Résultats 5 541 à 5 545 sur 5 545


A lire également sur BricoZone...
Arrêt des subsides au renouvelable Par Philivolt dans Solaire Photo Voltaïque, +9 13/10/2013
Article sur la politique énergétique allemande(solaire, eolien,nucléaire, charbon... Par minipoint dans Divers, +7 24/10/2012
les Cv apres le nucléaire ....? Par xavierd dans Electricité, +2 30/11/2011


Forum Solaire Photo Voltaïque : Voir ce forum, Nouveautés, Actifs, Sans rép
Tout BricoZone : Page de garde, Dernieres 24h

Photos au hasard
Voir toutes nos photos


Pas encore membre de BricoZone ?!
Attention Pour participer, poser une Question ou Répondre : inscrivez vous !
Ceci vous permettra également de recevoir un email lors des réponses.
Mais même si vous ne voulez rien écrire : vous pourrez surveiller les forums et leurs nouveaux messages, et obtenir une vue rapide de tous les nouveaux messages depuis votre dernière visite !
Tout ceci est évidemment gratuit et rapide.

Visitez aussi : BricoZone France, nos Blogs. On aime Astel, JardiZone et InternetVista.
 
Connexion!
Identifiant
Mot de passe

Inscription - Oublié ?

Annuaire Pro

Tendance Habitat

Entreprise générale du bâtiment


La Vidange Loiseau S.A.

Débouchage, placement, raccordement et réparation des égouts.


Maisons Gabriel

Maisons Gabriel SA est une entreprise générale de constructions.


Maisons Blavier s.a.

Blavier construit des maisons clé-sur-porte en mettant l’accent sur l'accompagnement et le budget

Ajoutez votre société