RENOUVELABLE ou NUCLEAIRE

( dans

» Electricité » Solaire Photo Voltaïque

)
Chercher:    

RENOUVELABLE ou NUCLEAIRE

- Page 37
Page 37 sur 278 Première page - Résultats 1 à 20 sur 5 545 Page precedente 273536 37 38394787137 Page suivante Dernière page - Résultats 5 541 à 5 545 sur 5 545


16/07/2014 Vieux  
 
  57 ans, Brabant Wallon
 
Citation:
Posté par seiran76 Voir le message
C'est vrai ça. Il faut supprimer toutes les aides... comme les CV.
Cela fera diminuer le coût de l'énergie ... ou bien cela permettra de commander une nouvelle centrale nucléaire. Tout profit pour les actionnaires...
On peut aussi tout importer...
Je comprends bien ton propos, mais, voici en gros, et de manière intemporelle, les deux options:
1-) payer plus cher pour le soutien vert *et* pour l'électricité importée; avec toujours le risque du black out;
2-) payer plus cher pour le soutien vert *et* pour l'électricité nucléaire; sans le risque du black out...

Ceci n'est qu'un constat ! Si tu as d'autres options pour les 10-15 prochaines années sans black-out, je suis preneur.

Pour ce qui est des CV, il me semble que ce soit déjà le cas; dans Qualiwatt, il n'y a plus de certificat vert.
16/07/2014 Vieux  
  35 ans, Namur
 
mais la il faut rajouter un point, si on n'atteind pas le quota energies renouvelables à combien s'élève la somme à payer? Car la ce serait jetter de l'argent non?
16/07/2014 Vieux  
 
  66 ans, Hainaut
 
Citation:
Posté par BRICOJEUNE1 Voir le message
Ce qui est incontestable c'est que les Lobbies pro nucléaire se servent de faire croire au black-out pour servir leurs intérêts.
C'est justement par la diversification que les risques se réduisent.
..

Parfaitement OK avec cette vue.
16/07/2014 Vieux  
  58 ans, Namur
 
Citation:
Posté par Railsavoie Voir le message
On peut tourner et présenter le problème sous différents angles, ce qui est établi et incontestable, c'est que:
1-) on court vers le black-out;
2-) le renouvelable n'est pas à même de fournir la puissance demandée et ce, de manière fiable et continue
Vu tes affirmations, tu sembles disposer d'une boule de cristal...
Pourrais-tu nous donner aussi les chiffres du prochain tirage de l'Euromillions ?
16/07/2014 Vieux  
 
  Hainaut
 
Citation:
Posté par cricri58 Voir le message
Vu tes affirmations, tu sembles disposer d'une boule de cristal...
Pourrais-tu nous donner aussi les chiffres du prochain tirage de l'Euromillions ?
Le 1, le 2, le 3, le 4, ... et pour finir le 50


Désolé c'était trop tentant
16/07/2014 Vieux  
 
  57 ans, Brabant Wallon
 
Citation:
Posté par cricri58 Voir le message
Vu tes affirmations, tu sembles disposer d'une boule de cristal...
Pourrais-tu nous donner aussi les chiffres du prochain tirage de l'Euromillions ?
Dites, les gars, vous ne lisez pas la presse, ni n'écouter les news à la radio/tv ?

Nous avons, suite à l'arrêt de deux tranches (à Doel et à Tihange - Browning, corrige-moi, stp), un trou dans notre production. En d'autres termes, nous n'arriverons pas à produire ce que nous avons besoin. Les distributeurs envisagent des coupures pour l'hiver prochain...
16/07/2014 Vieux  
 
  40 ans, Liège
 
Citation:
Posté par Railsavoie Voir le message
3-) acheter en grand volume et de manière continue de l'électricité à l'extérieur nous fait courir le risque d'une flambée de prix de la molécule.
La célèbre molécule d'électricité ?
16/07/2014 Vieux  
 
  57 ans, Brabant Wallon
 
Citation:
Posté par marc.d Voir le message
La célèbre molécule d'électricité ?
Le terme m'a également fait sourir lorsque je l'ai entendu pour la première fois aux news.

A ajouter à la liste de termes "à côté de la plaque" avec:
- les Ardennes lorsque l'on parle de l'Ardenne;
- le "wagon" qui transporte des passagers, au lieu d'une voiture;
- le "caténaire" pour parler du pantographe;
etc.
16/07/2014 Vieux  
  58 ans, Namur
 
Citation:
Posté par Railsavoie Voir le message
Dites, les gars, vous ne lisez pas la presse, ni n'écouter les news à la radio/tv ?

Nous avons, suite à l'arrêt de deux tranches (à Doel et à Tihange - Browning, corrige-moi, stp), un trou dans notre production. En d'autres termes, nous n'arriverons pas à produire ce que nous avons besoin. Les distributeurs envisagent des coupures pour l'hiver prochain...
Bien entendu, je lis les journaux et écoute la radio/tv. Mais, mes parents m'ont appris l'analyse critique et je ne "gobe" donc pas tout ce que l'on nous raconte.

Voici ce que j'ai lu il y a quelque temps déjà dans plusieurs journaux : "Notre plan d'approvisionnement prévoit que nous pouvons obliger les producteurs à maintenir certaines centrales ouvertes en cas de problèmes d'approvisionnement, explique le secrétaire d'Etat à l'Energie. [...] Elia avait souligné que des problèmes dans l'approvisionnement et donc des coupures de courant pourraient intervenir sans Doel 3 et Tihange 2 en cas d'hiver rigoureux. La porte-parole du gestionnaire du réseau, Lise Mulpas, confirme maintenant que le scénario du secrétaire d'Etat à l'Energie peut apporter une solution..."

Donc, il faudrait un hiver rigoureux ! Ta "boule de cristal" devrait pouvoir te confirmer si ce sera le cas.
16/07/2014 Vieux  
 
  57 ans, Brabant Wallon
 
Citation:
Posté par cricri58 Voir le message
Bien entendu, je lis les journaux et écoute la radio/tv. Mais, mes parents m'ont appris l'analyse critique et je ne "gobe" donc pas tout ce que l'on nous raconte.

Voici ce que j'ai lu il y a quelque temps déjà dans plusieurs journaux : "Notre plan d'approvisionnement prévoit que nous pouvons obliger les producteurs à maintenir certaines centrales ouvertes en cas de problèmes d'approvisionnement, explique le secrétaire d'Etat à l'Energie. [...] Elia avait souligné que des problèmes dans l'approvisionnement et donc des coupures de courant pourraient intervenir sans Doel 3 et Tihange 2 en cas d'hiver rigoureux. La porte-parole du gestionnaire du réseau, Lise Mulpas, confirme maintenant que le scénario du secrétaire d'Etat à l'Energie peut apporter une solution..."

Donc, il faudrait un hiver rigoureux ! Ta "boule de cristal" devrait pouvoir te confirmer si ce sera le cas.
Et tu es donc prêt à risquer d'être à la porte de l'hiver pour voir s'il est rigoureux ?

Par ailleurs, explique moi comment l'on obligera les producteurs à maintenir un réacteur ou une chaudière au charbon/gaz lorsque ces derniers répondront: fissures dans coeur du réacteur nucléaire; chaudière déjà démontée suite aux irresponsables choix politiques. Si tu as une solution; je suis preneur...

Pour ma part, je préfère que l'on prenne des mesures *avant* plutôt que trop tard; boule de cristal, Paul le Poulpe, ou n'importe quel autre système de décision (fléchette, pile-ou-face, etc.) ne permettront pas de revenir en arrière si le prochain hiver se révèle très très très rigoureux (cf le bûcheron canadien qui coupe du bois dans la vallée ! ).

La cigale et la fourmi...

Dernière modification par Railsavoie 16/07/2014 à 19h46.
16/07/2014 Vieux  
 
  50 ans, Liège
 
A vendre: groupe électrogène avant un hiver très très rigoureux.
16/07/2014 Vieux  
 
  40 ans, Brabant Wallon
 
La force des marées, la houle, les courants sous-marin, la géothermie,...

En résumé, il existe d'autres énergies d'origine renouvelable qui sont aussi présentes en été qu'en hiver. Le tout c'est de les exploiter.

Dernière modification par Yucatan 16/07/2014 à 21h41.
16/07/2014 Vieux  
 
  40 ans, Brabant Wallon
 
L'énergie des océans : marémotrices, houlomotrices, hydroliennes, EMT Dossier mis à jour le 16/05/2014

L'énergie marine provient de l'énergie potentielle, cinétique, thermique et chimique de l'eau de mer, qui peut servir à produire de l'électricité, de l'énergie thermique ou de l'eau potable. Des technologies très diverses peuvent être employées, comme les centrales marémotrices, les turbines sous-marines exploitant les marées et les courants océaniques, les échangeurs de chaleur fondés sur la transformation de l'énergie thermique des océans et divers systèmes qui tirent profit de l'énergie des vagues et des gradients de salinité. L'énergie des océans est potentiellement considérable, mais elle est très dispersée et donc difficile à collecter et loin des lieux de consommation. La seule qui ait été vraiment captée jusqu'ici est l'énergie des marées mais seulement sur quelques sites. À l'exception des centrales marémotrices, les technologies océaniques en sont au stade de la démonstration et des projets pilotes, et nombre d'entre elles exigent davantage de recherche-développement. Certaines de ces technologies se caractérisent par une forte variabilité de la production énergétique et des niveaux de prévisibilité (par ex. vagues, amplitude des marées et courants), alors que d'autres sont susceptibles d'être exploitées de façon quasi continue ou même contrôlable (par ex. l'énergie thermique des océans et le gradient de salinité). Près des côtes, l'amplitude des marées entre le niveau de basse mer et le niveau de haute mer peut dépasser dans certains sites 15 m (baie de Fundy au Canada). Et c'est cette énergie potentielle due à cette différence de hauteur qui est captée par les centrales marémotrices. Actuellement, le Royaume-Uni se positionne comme leader des technologies houlomotrices et marémotrices, c'est le premier pays au monde capable de lancer les premiers projets de production d'énergie marine à l'échelle commerciale. Les centrales marémotrices.

Les centrales marémotrices


Il faut donc installer un barrage pour créer exploiter cette différence de hauteur d'eau. Le barrage set muni de "pertuis" (ouvertures) : lorsque la marée monte, ils sont ouverts et le niveau de l'eau monte dans le bassin. Dès que la mer redescend, on ferme les pertuis pour conserver l'eau. Puis, dès que la différence de hauteur entre le niveau du bassin et celui de la mer est suffisant, on peut "libérer" l'eau du bassin en la dirigeant vers des trubines qui vont générer de l'électricité. Ainsi, l'énergie des marées est une énergie variable mais elle peut être prévue des années à l'avance. Comme pour les barrages fluviaux, c'est l'investissement qui coûte le plus cher dans une centrale marémotrice, le coût d'exploitation est en revanche très faible vu le peu de frais de maintenance. Enfin, l'énergie engendrée par les vagues et l'énergie thermique sont d'autres potentialités liées à l'exploitation de la mer. Les centrales marémotrices ont des investissements lourds et un fonctionnnement intermittent mais il n'y a pas de combustible, peu de frais d'exploitation, de maintenance et une forte disponibilité. La première et la plus puissante usine marémotrice au monde fut construite en France en 1966 dans l'estuaire de La Rance avec une puissance de 240 MW. Les autres sont beaucoup plus petites puisque la plus importante après cette première se situe dans la baie de Fundy au Canada avec une puissance de 18 MW. Pourtant, les potentialités ne manquent pas dans le monde et s'élèveraient de 500 à 1 000 TWh/an. L'actualité sur les centrales marémotrices Les centrales houlomotrices.

Les centrales houlomotrices



Comme leur nom l'indique, ces centrales profitent de la houle des vagues pour produire de l'électricité. L'oscillation de la houle à la surface de l'eau entraîne l'oscillation verticale de flotteurs en série. Ces flotteurs entraînent à leur tour l'arbre d'un générateur d'électricité placé en hauteur, à l'abri de l'humidité sur, par exemple, des plates-formes pétrolières flottantes hors-service. Cette source d'énergie peut aussi être récupérée via des cloches à compression ou dépression. La récupération de l'énergie des vagues par des systèmes dits « houlomoteurs » permet d'accéder à une ressource énergétique qui présente de nombreux avantages. C'est l'énergie renouvelable la plus dense avec un potentiel de production immense. Ses caractéristiques en font une ressource qui pourrait atteindre une capacité de production proche de la production nucléaire mondiale. L'actualité sur les centrales houlomotrices.


Les hydroliennes:

Les hydroliennes transforment l'énergie des courants marins en électricité, comme les éoliennes avec le vent. Des turbines sont implantées sur une structure fixée au sol et totalement immergées. Elles récupèrent l'énergie cinétique des courants sous-marins et la transforment en énergie électrique. Plus les courants sont forts, plus les hydroliennes génèrent d'électricité. Par ailleurs, à dimension égale, une hydrolienne produit plus d'énergie qu'une éolienne puisque la densité de l'eau est 800 fois plus élevée que celle du vent. Enfin, l'impact visuel est nul ou quasi-nul. Le marché de l'énergie hydrolienne représente dans le monde une puissance exploitable d'au moins 115 GW. Test d'une hydrolienne L'actualité sur les hydroliennes


L'Energie Thermique des Mers (ETM):

Le principe de l'énergie thermique des mers (ETM) consiste à exploiter la différence de température entre l'eau de surface, à environ 25 °C, et les eaux profondes (– 1 000 m), à environ 5 °C. Cette différence de température existe naturellement dans les mers tropicales et permet de produire de l'électricité 24 heures sur 24 toute l'année. L'ETM pourra contribuer à terme à remplacer l'énergie fossile et répondre aux besoins croissants en électricité des territoires situés dans les tropiques et à leur future autonomie énergétique. Principe de fonctionnement de l'Energie Thermique des Mers développé par DCNS © DCNS

Source : http://www.notre-planete.info/ecolog...gie_oceans.php

Dernière modification par Yucatan 16/07/2014 à 21h49.
16/07/2014 Vieux  
 
  40 ans, Brabant Wallon
 
L'UE souhaite créer un forum sur l'énergie océanique en vue de développer une source d’énergie fiable et sûre.


La Commission européenne a présenté un plan d'action visant à développer les énergies renouvelables issues de nos mers et de nos océans.

Ce plan a pour but de stimuler le secteur naissant de «l’énergie bleue», qui englobe les technologies capables d'exploiter l'énergie de la houle, des marées et des variations de température de l'eau. Pour cela, il propose de réunir les connaissances et les compétences au sein d'un forum sur l'énergie océanique.
Un potentiel extraordinaire
L'objectif est de réduire notre dépendance à l'égard des énergies fossiles et de renforcer la sécurité de l'approvisionnement énergétique de l'Europe en créant une source stable d'énergie renouvelable dans la région. Celle-ci pourrait être associée à d'autres sources renouvelables, telles que les énergies éolienne et solaire.
La Commission européenne estime que le potentiel énergétique des mers et des océans suffirait à répondre à nos besoins actuels et futurs.
Toutefois, les difficultés pour en tirer parti sont nombreuses, comme le coût élevé des technologies et la complexité des procédures de licences.
De nombreux atouts
La création d'un forum sur l'énergie océanique vise à résoudre certaines de ces difficultés. La Commission espère que le développement du secteur de l'énergie bleue fournira une source d'énergie sûre, mais aussi qu'il contribuera à préserver l'environnement, à créer des emplois (en particulier dans les zones côtières) et à générer de la croissance économique.
Communiqué de presse – Plan d’action visant à soutenir le développement de l’énergie bleue

http://ec.europa.eu/news/energy/140122_fr.htm
16/07/2014 Vieux  
 
  40 ans, Brabant Wallon
 
Pour le canada :

Énergie océanique renouvelable
Adaptation et atténuation
Géoingénierie des océans : Fertilisation des océans
Énergie océanique renouvelable
La production d'énergie océanique renouvelable connaît une expansion rapide à l'échelle mondiale. Étant donné le potentiel considérable de ressources sur ses trois côtes, le Canada dispose des atouts nécessaires pour devenir un chef de file dans ce domaine. Actuellement, il se classe au troisième rang mondial sur le plan du développement technologique en énergie océanique renouvelable (EOR).

Trois grandes ressources d'EOR sont exploitées/étudiées au Canada actuellement :

Vent de terre : Puisque la technologie est à peu près la même pour les applications côtières et hauturières, les éoliennes constituent la technique d'exploitation des ressources énergétiques renouvelables marines la plus développée. Plusieurs emplacements potentiels en mer, sur la côte nord de la Colombie-Britannique, ont été désignés comme lieux potentiels de développement.
Courants de marée : Le Canada bénéficie d'énormes ressources énergétiques sous forme de courants de marée, une énergie renouvelable ayant l'avantage distinct d'être fiable et hautement prévisible. Le Nunavut est la région qui offre, et de loin, le plus grand potentiel. Plus de 70 p. 100 des ressources énergétiques que représentent les courants de marée au Canada se situent dans le détroit d'Hudson; cependant, l'exploitation de cette énergie renouvelable dans le Nord comporte d'importants obstacles logistiques. Tandis que la Colombie-Britannique dispose de nombreux emplacements potentiels, c'est sur la côte Est, notamment en Nouvelle-Écosse et au Nouveau-Brunswick, que les initiatives sont les plus dynamiques, pour la production d'énergie marémotrice dans la baie de Fundy.
Vagues : Le potentiel d'énergie annuel moyen de la houle sur la côte canadienne du Pacifique totalise environ 37 000 MW, soit l'équivalent de plus de 55 p. 100 de la consommation canadienne d'énergie, tandis que le potentiel énergétique annuel moyen de la houle sur la côte atlantique s'élève à environ 146 500 MW, c. à d. plus du double de la demande actuelle en électricité. L'énergie de la houle disponible en hiver est généralement de quatre à sept fois plus grande qu'en été. Cependant, en raison de divers facteurs, seule une fraction des ressources énergétiques de la houle peuvent être exploitées et converties en énergie utilisable.
Bien que l'adoption de sources d'EOR puisse contribuer à atténuer les effets des changements climatiques, il faudra se pencher sur plusieurs enjeux environnementaux afin d'y apporter des solutions :

Seule une fraction des ressources marémotrices disponibles peut être convertie en énergie utilisable sans répercussions notables sur les marées et les courants de marée;
L'effet des turbines sous-marines sur les espèces marines, allant des mollusques aux baleines, est inconnu;
Les conséquences possibles sur l'industrie de la pêche et les autres utilisateurs sont imprécises;
Les préoccupations esthétiques du public (répercussions visuelles et auditives) sont concrètes;
L'exploitation de l'énergie des marées et des courants de marée peut avoir des effets sur de multiples aspects de la structure et de la fonction de l'écosystème.
Le MPO a un rôle important à jouer, non seulement pour trouver des solutions aux problèmes environnementaux, mais aussi pour fournir, grâce à ses programmes de surveillance, des données océanographiques aux ingénieurs qui examinent les différents emplacements en fonction de leur potentiel énergétique.

Pour connaître les scientifiques du MPO qui travaillent aux activités de recherche sur l'énergie océanique renouvelable, cliquer ici.

http://www.dfo-mpo.gc.ca/science/oce...shore-fra.html
16/07/2014 Vieux  
 
  46 ans, Hainaut
 
Citation:
Posté par marc.d Voir le message
En l'occurence, l'origine du risque de pénurie dont parle browning est justement un problème de fiabilité du nucléaire (la mise à l'arrêt imprévue de D3 et T2).
Pour info, un pote de Tractebel m'a dit que l'acier irradié utilisé dans les fameuses cuves à fissures est nettement plus fragile que l'acier non irradié...d'où la précaution d'Electrabel de les arrêter une nouvelle fois. Bref la probabilité qu'on redémarre ces réacteurs est pratiquement nulle.
Et comme le kwh éolien est moins cher que le kwh nucléaire d'une nouvelle centrale nucléaire mise aux normes actuelles....
Au final, le bon sens va s'imposer...n'en déplaise au clown qui fanfaronnait il y a peu 'plus d'éoliennes avec le MR'...connaissant cette girouette, dès que le vent va tourner (c'est le cas de le dire), il va dire 'le MR soutient le charbon et le gaz de schiste, c'est ce qui rapporte le plus'
16/07/2014 Vieux  
 
  46 ans, Hainaut
 
Citation:
Posté par siou Voir le message
A vendre: groupe électrogène avant un hiver très très rigoureux.
A louer, maison passive....venez avec 4 buches pour vous chauffer toute la semaine
16/07/2014 Vieux  
 
  66 ans, Hainaut
 
La production d'électricité verte a progressé de 4% en 2013 en Wallonie
Trends Tendances
Source: Belga
mardi 15 juillet 2014 à 17h56
La production d'électricité verte a progressé en 2013 en Wallonie de 4% par rapport à l'année 2012 et a atteint 4.620 GWh dont 3.343 GWh d'électricité renouvelable, peut-on lire dans un rapport de la CWaPe, le régulateur wallon, sur l'évolution des certificats verts. Le taux de croissance en 2013 est moindre que celui observé l'an passé (12%).


© Thinkstock
Plus de 50% de l'électricité verte produite en 2013 est assurée à parts égales par les filières biomasse et cogénération fossile. L'éolien a représenté 26% de l'électricité produite, la filière solaire photovoltaïque 14% et l'hydraulique 8%. Au total, fin 2013, on dénombrait 727 installations de plus de 10 kW, dont 473 installations solaires photovoltaïques; contre au total 440 installations fin 2012. En ce qui concerne ces sites de production de plus de 10 kW, la CWaPE enregistrait fin 2013 une capacité supplémentaire installée d'un peu plus de 100 MW, contre seulement 50 MW en 2012.

Outre les augmentations de capacité des sites existants (6 MW) ou le redémarrage d'installations (17 MW), on relève 289 nouveaux sites de production (77 MW). Il s'agit essentiellement d'installations solaires photovoltaïques (264 nouveaux sites pour un total de 28 MW) et de cinq parcs éoliens (36,5 MW).

En ce qui concerne les sites de production jusqu'à 10 kW, on constate un arrêt presque total des commandes d'installations solaires photovoltaïques après le 31 mars 2013, date de la fin du régime d'octroi de certificats verts. Au total, près de 21.400 installations ont été mises en service en 2013 (pour 15.000 commandes passées le premier trimestre 2013) contre 48.000 en 2012. Fin 2013, plus de 120.000 installations étaient recensées dans la banque de données de la CWaPE.

Le niveau de soutien moyen à l'électricité verte en Wallonie est de 112 euros/MWh, en augmentation de 13% par rapport à 2012. Cette hausse est due à la part toujours croissante en 2013 de la filière solaire photovoltaïque. Au global, le soutien alloué à la production d'électricité verte produite en 2013 est estimé à 520 millions d'euros, dont 56% pour le solaire photovoltaïque, 22% pour les filières biomasse, 18% pour l'éolien, 2% pour l'hydraulique et pour la cogénération fossile.

Sur le marché des certificats verts, près de 6.740.000 certificats verts (CV) ont été octroyés. En matière de ventes, la CWaPE a enregistré un volume de plus de 8.500.000 CV dont 56% de certificats verts provenant d'installations Solwatt, du nom de l'ancien régime de soutien. L'année 2013 a été caractérisée par une augmentation significative du nombre de transactions due principalement à l'augmentation du nombre de petits producteurs que ce soit pour la vente des octrois anticipés de certificats verts ou des octrois effectués sur base des relevés, relève le rapport de la CWaPE. En l'espace d'un an, le nombre de transactions a presque triplé et le volume de CV vendu a augmenté de plus de 75%.

Alors que la filière Solwatt ne représentait qu'environ 20% des émissions totales de certificats verts en 2010, elle atteignait plus de 49% en 2013. Ces émissions découlent donc d'octrois anticipés d'une part, et de relevés transmis par les producteurs eux-mêmes. Le nombre de certificats verts octroyés de manière anticipée avait atteint son plus haut niveau en 2012, avec environ 2.000.000 CV octroyés. Ce nombre s'est réduit à environ 1.275.000 CV en 2013 et devrait se limiter à environ 30.000 CV en 2014.

L'excédent de certificats verts sur le marché s'est traduit par une chute progressive des prix de vente des certificats verts. Cette chute affecte principalement les prix de vente des producteurs Solwatt, qui vendent pour la plupart au prix minimum garanti par Elia de 65 euros/CV. Pour la première fois depuis 2005, le stock de CV disponible sur le marché à la fin de l'année 2013 a connu une baisse, de l'ordre de 11,56%. Cette baisse s'explique par le recours accru à la vente à Elia au prix minimum et qui entraîne l'annulation des CV.

Pour les installations Solwatt, la CWaPe prévoit le pic d'octroi de certificats verts pour 2014.

Sur base de ses projections pour la période 2014-2024, la CWaPE estime qu'un retour à l'équilibre sur le marché des certificats verts pourra être atteint dès 2020 si la durée d'octroi des certificats verts est réduite à 10 ans pour l'ensemble des installations Solwatt ou à partir de 2024 en absence d'une telle décision.

Enfin, des réductions de quota de certificats verts ont été appliquées en 2013 pour 128 sièges d'exploitation, ce qui représente une réduction de charge pour ces entreprises estimée à 70 millions d'euros. En 2013, le quota était fixé à 19,40% de l'électricité fournie en Wallonie. Ces réductions de quota accordées se sont élevées au total à un peu moins de 912.000 certificats verts, soit une augmentation de près de 17% par rapport à l'année précédente (780.000 en 2012).
16/07/2014 Vieux  
 
  40 ans, Liège
 
Citation:
Posté par lepasserelle Voir le message
Pour info, un pote de Tractebel m'a dit que l'acier irradié utilisé dans les fameuses cuves à fissures est nettement plus fragile que l'acier non irradié...d'où la précaution d'Electrabel de les arrêter une nouvelle fois. Bref la probabilité qu'on redémarre ces réacteurs est pratiquement nulle.
Et comme le kwh éolien est moins cher que le kwh nucléaire d'une nouvelle centrale nucléaire mise aux normes actuelles....
Au final, le bon sens va s'imposer...n'en déplaise au clown qui fanfaronnait il y a peu 'plus d'éoliennes avec le MR'...connaissant cette girouette, dès que le vent va tourner (c'est le cas de le dire), il va dire 'le MR soutient le charbon et le gaz de schiste, c'est ce qui rapporte le plus'
calbe devrait ouvrir un topic « la discussion anti-MR ». ;)

Ce qui métonne dans cette histoire de cuve fissurée et qu'il y en aurait deux au monde et qu'elles sont toutes les deux en Belgique. Il doit y avoir des dizaines ou des centaines de centrales comparables.

Quelle est la probabilité que les deux centrales problématiques sur X soient en Belgique ?
Quelle conclusion en tirer?
Que les contrôles sont trop stricts ici ou pas assez ailleurs ?
16/07/2014 Vieux  
  Namur
 
Citation:
Posté par marc.d Voir le message
calbe devrait ouvrir un topic « la discussion anti-MR ». ;)
Ou faire déplacer ce fil vers 'divers'

Cela a autant à voir avec le solaire photo voltaïque que la dangerosité des générateurs PV pour la santé.

Projet Photovoltaique ?
Plus dinfo!
Découvrez DAUVISTER

(Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre, sans quitter ce site.)

Page 37 sur 278 Première page - Résultats 1 à 20 sur 5 545 Page precedente 273536 37 38394787137 Page suivante Dernière page - Résultats 5 541 à 5 545 sur 5 545


A lire également sur BricoZone...
Arrêt des subsides au renouvelable Par Philivolt dans Solaire Photo Voltaïque, +9 13/10/2013
Article sur la politique énergétique allemande(solaire, eolien,nucléaire, charbon... Par minipoint dans Divers, +7 24/10/2012
les Cv apres le nucléaire ....? Par xavierd dans Electricité, +2 30/11/2011


Forum Solaire Photo Voltaïque : Voir ce forum, Nouveautés, Actifs, Sans rép
Tout BricoZone : Page de garde, Dernieres 24h

Photos au hasard
Voir toutes nos photos


Pas encore membre de BricoZone ?!
Attention Pour participer, poser une Question ou Répondre : inscrivez vous !
Ceci vous permettra également de recevoir un email lors des réponses.
Mais même si vous ne voulez rien écrire : vous pourrez surveiller les forums et leurs nouveaux messages, et obtenir une vue rapide de tous les nouveaux messages depuis votre dernière visite !
Tout ceci est évidemment gratuit et rapide.

Visitez aussi : BricoZone France, nos Blogs. On aime Astel, JardiZone et InternetVista.
 
Connexion!
Identifiant
Mot de passe

Inscription - Oublié ?

Annuaire Pro

AlarmeMaison.biz

Pour nous la sécurité de votre maison n'est pas un vain mot.. Alarmes en KIT de bricolage!!


SUNNYHEAT by FOXeco

Chauffage infrarouge longues ondes. Le système le + économique, écologique & et sain au monde !


Eco Home sprl

Gestionnaire de projet de Construction de maisons individuelles


Ent Chif Eric construction

Entreprise de gros oeuvre, maçonnerie façade, annexe, aménagement extérieur, transformation, etc

Ajoutez votre société