RENOUVELABLE ou NUCLEAIRE

( dans

» Electricité » Solaire Photo Voltaïque

)
Chercher:    

RENOUVELABLE ou NUCLEAIRE

- Page 7
Page 7 sur 278 Première page - Résultats 1 à 20 sur 5 545 Page precedente 56 7 891757107 Page suivante Dernière page - Résultats 5 541 à 5 545 sur 5 545


31/03/2014 Vieux  
 
  45 ans, Liège
 
Citation:
Posté par charadets Voir le message
Dans ce cas pourquoi tout ce remue ménage sur des textes de loi si ce n'est parce que certains particuliers n'y ont pas vu une opportunité?

Je ne vois pas en quoi cette question simple manque de sens. Elle permet au contraire d'éliminer la partie de particuliers qui l'ont fait uniquement pour une question financière et de lancer le débat sur l'attrait d'une technologie plutôt que d'une prime...

Pour ma part une technologie "intéressante" doit l'être sans apport de primes si il faut la subsidier c'est qu'elle n'est pas encore au point. Dans le cas de l'énergie verte, elle relève aujourd'hui plus d'une conviction que d'une équation de rentabilité.
Il ne faut pas oublier une chose: il fallait « faire du vert » pour respecter les directives européennes.


Le GW a incité la population à installer des PV dans cette optique.


Auriez-vous préféré que les incitants filent dans les mains de gros industriels, étrangers probablement ? C'est pas mieux que ça reste en Wallonie, chez les installateurs et les prosumers ?
31/03/2014 Vieux  
  61 ans, Luxembourg
 
Je ne m'en suis jamais caché (pas comme certain d'ici) j'ai placé des PV pour son aspect financier et son très bon placement, l'écologie,le renouvelable et tout le reste je le laisse aux écologistes.
Je reste persuadé que 90% des prosumers pensent comme moi.

31/03/2014 Vieux  
 
  45 ans, Liège
 
Moi, je n'y voyais que des avantages: grosse dépense au départ, mais gain financier au final et bon pour l'écologie. Et zut aux fluctuations du prix du mazout.

Nouvelle construction, j'ai opté pour PAC géothermique + PV + bonne isolation.

Je n'avais aucune idée de la bulle des CVs et de la bulle dans le cerveau de Nollet, Antoine and co.

Et si j'avais su? Ben j'aurais fait quand même. Folie ou goût du risque? Je sais pas...
31/03/2014 Vieux  
 
  Autre pays
 
Citation:
Posté par christ55 Voir le message
Je ne m'en suis jamais caché (pas comme certain d'ici) j'ai placé des PV pour son aspect financier et son très bon placement, l'écologie,le renouvelable et tout le reste je le laisse aux écologistes.
Je reste persuadé que 90% des prosumers pensent comme moi.
Tout pareil pour moi et j'en suis fier !!
31/03/2014 Vieux  
  56 ans, Hainaut
 
Citation:
Posté par dynamitron Voir le message
Tout pareil pour moi et j'en suis fier !!
Idem pour moi.
Sans aide, je n'aurais pas pu installer des PV, coût trop important.
31/03/2014 Vieux  
  61 ans, Luxembourg
 
Labrique, tes discours changent comme le vent je constate que tu es le premier a avoir revendu test CV à Lampiris et tu n'est même pas client chez eux alors ne me fais pas croire que ce n'est pas pour le fric que tu as placé une des plus grosse installation de Belgique, tes discours sonnent faux.
31/03/2014 Vieux  
 
  46 ans, Hainaut
  lepasserelle est connecté maintenant
Citation:
Posté par Railsavoie Voir le message
Non ! Il n'est pas normal de payer pour quelque chose qui:
- fut utilisé comme argument et promis pour décider les candidats investisseurs;
- fut inscrit dans un document officiel;
- fut annoncé en public à de maintes reprises par les ministres responsables.

On ne change pas en cours de route les règles d'un contrat à durée déterminée; et si on veut le faire, il faut payer des indemnités !
Railsavoie, il n'a jamais été question qu'il n'y aurait pas de redevance. Ce n'est inscrit nulle part. Moi quand j'ai mis des PV, je ne me suis pas voilé la face, je savais que ce système était insoutenable , et que tôt ou tard il faudrait rectifier le tir. Si on avait fait payer la note par la redevance nucléaire et pas par le citoyen on pouvait espérer ne pas devoir y passer, quoi de plus logique que transférer une partie des bénéfices mirobolants d'une boîte française dans la poche de citoyens belges ayant investi dans le renouvelable. Mais cela ni le CDH n'en veut, ni le MR d'ailleur et j'ai du mal à comprendre où est la logique. Il n'y a qu'ECOLO qui ait inscrit cela dans son programme.
Autant je suis d'accord que passer de 15 ans à 10 ans, ou que le compteur ne tourne plus à l'envers, il y a rupture de contrat, autant la redevance de ré injection ou quelle que soit son nom ou la forme, d'une manière ou d'une autre il faudra y passer.
31/03/2014 Vieux  
 
  46 ans, Hainaut
  lepasserelle est connecté maintenant
Citation:
Posté par dynamitron Voir le message
Et bien moi je le dis haut et fort !!!
Franchement, je préfère cette attitude, c'est bien plus honnête. Si les sommes qu'un changement de système n'étaient que de quelques centaines d'EURO seulement au lieu de milliers d'EUROS , TPCV n'aurait pas existé et personne n'aurait rien dit, juste un peu râlé comme tout bon wallon qui se respecte. .
31/03/2014 Vieux  
 
  66 ans, Hainaut
 
Citation:
Posté par charadets Voir le message
Pour l'aspect contractuel, je suis pleinement d'accord qu'il est nécessaire de respecter un contrat SAUF quand on constate qu'il crée de sérieux déséquilibres...C'est marrant comme on pu casser des contrats de réumérations publiques sans que ça choque mais ici oui...
Eh oui... c'est le principe qui vous chagrine et non le coût!...

Vous voulez bien payer pour de grandes sociétés mais pas pour des particuliers...
C'est un choix politique.
Est-ce que cela vous coûterait moins cher?

Tout est discutable mais la réalité est là.
Il faut faire ses choix selon les opportunités et les choix de société. Alors pourquoi critiquer celui des autres?
Le prix de l'électricité pour le chauffage a augmenté de plus de 30%.
Il fallait que je trouve une solution... au lieu de râler.
Il faut vivre avec son temps... puisque les politiques savent ce qui est bon pour l'avenir des gens.

Est-ce que cela coûte si cher que cela? Quelques € par MW...

L'augmentation des carburants... gruge bien plus le porte-feuille des citoyens...
Vous allez dire que c'est moins grave car c'est la même chose pour tout le monde...
ce qui est faux!
Vous roulez en voiture de société... probablement... et ce sont d'autres qui paient pour vous.
Et si cet exemple ne vous concerne pas... il en existe des tas d'autres car nous vivons en société!
31/03/2014 Vieux  
  46 ans, Liège
  locu est connecté maintenant
J'ai des PV sur le toit ( qui ne couvre pas ma consomation totale pas la place ).

Sans les CV je n'aurai pas installer de PV ( et j'y ai bcp reflchi ).

Pour moi ce qu'aurai du faire le GW est de laisser les CV jusqu'a le remboursement total de l'installation et apres juste le compteur tourne a l'envers.

pomotion des enrgies verte et plus zen entre pro pv et anti pv

Il ne faut pas etre naif bcp on fait ca pour le pognon.

Ps : cela ne sert a rien de discuter avec labrioque il veut tjs avoir raison et est tjs dans le deni; en plus il sert a rien ( taunt ).


Je comprends pas pourquoi vous parlez de contrat j'ai rien signé moi

Dernière modification par locu 31/03/2014 à 21h27.
31/03/2014 Vieux  
 
  57 ans, Brabant Wallon
 
Citation:
Posté par browning Voir le message
(...)
je persiste... je refuse de payer pour vous.
Euh, Browning ? Je ne pense pas que le GW soit sensible à ton argument; que tu acceptes ou refuses, tu devras payer !

Il en va ainsi pour tout ce qui concerne les choix de société. Les "Belges du sud" ont "voté" pour le PS, Ecolo, CDH ? Ben, ces mêmes Belges du sud doivent mettre la main au portefeuille ! Que tu sois d'accord ou pas n'est pas important pour eux !

Note que, et je ne t'apprends rien, si tu ne payais pas pour nos CV, tu aurais du payer pour les amendes à l'Europe...

Citation:
Posté par browning Voir le message
vous voulez le respect du contrat? d'accord, mais moi je ne paye pas pour vous
moi dans mon contrat, depuis les PV avec tous ces CV, je paye de plus en plus

jamais dans mon contrat on m'avait dit que je devrais payer pour d'autres!
Le peuple a voté; que tu ne sois pas d'accord avec les choix du GW, je puis le comprendre, mais la société est ainsi faite que tous payent pour les "choix" de la majorité...
31/03/2014 Vieux  
 
  66 ans, Hainaut
 
Citation:
Posté par locu Voir le message
Pour moi ce qu'aurai du faire le GW est de laisser les CV jusqu'a le remboursement total de l'installation et apres juste le compteur tourne a l'envers.
Grave erreur!
Vous ne trouvez pas que certaines sociétés ont déjà assez gonflé les prix!...

Et puis certains prosumers ont mis des tas de gadgets inutiles et ce n'est pas à la communauté de les payer!

Refaire la guerre quand elle est terminée... c'est trop facile.
Mais comme toutes les guerres, il faut les payer!
On a lancé trop d'obus... dommage.
On a lancé des obus trop chers... il fallait coller aux prix du marché...

Les prosumers sont d'honnêtes citoyens qui ont réagi comme les bons soldats romains qui espéraient une terre à la fin de leur campagne...
31/03/2014 Vieux  
 
  40 ans, Brabant Wallon
 
Réchauffement climatique : nouveau rapport alarmant du GIEC
Le Monde.fr avec AFP | 31.03.2014 à 04h48 • Mis à jour le 31.03.2014 à 13h35

Sécheresses, inondations, maladies, migrations, pénuries alimentaires, risques de conflit, etc. : le deuxième volet du cinquième rapport du groupe intergouvernemental d'experts de l'ONU sur l'évolution du climat (GIEC), publié lundi 31 mars, recense les impacts déjà observables du changement climatique.
Selon ce texte du GIEC, résultat d'un immense travail de lecture et de compilation de douze mille publications scientifiques, le changement climatique a eu ces dernières décennies des impacts « sur tous les continents et dans les océans », essentiellement sur les systèmes naturels.

Dans de nombreuses régions, le changement dans les régimes de précipitations et la fonte des neiges et des glaciers ont modifié les systèmes hydrauliques, « affectant les ressources en eau en quantité et en qualité ».

Le changement climatique a également eu un impact plus « négatif » que positif sur la production alimentaire (blé et maïs). L'aire de répartition, le nombre d'individus ou les pratiques migratoires de nombreuses espèces marines et terrestres se sont modifiés.

Autant de constats qui poussent le GIEC à assombrir encore un peu plus ses perspectives sur les effets du rechauffement climatique au XXIe siècle. « La probabilité d'impacts graves, étendus et irréversibles s'accroît avec l'intensification du réchauffement climatique », avertit le GIEC.

Lire notre compte rendu du premier volet, publié en septembre : les experts du GIEC durcissent leur diagnostic

Différents scénarios
Le GIEC parle de risques « élevés à très élevés » en cas de hausse moyenne des températures de 4° C par rapport à la période préindustrielle (« extinction substantielle d'espèces », « risques importants pour la sécurité alimentaire »), mais évoque des risques « considérables » dès un réchauffement de 1 à 2 °C.

Une augmentation d'environ 2 °C par rapport à la période préindustrielle pourrait entraîner une perte d'entre 0,2 et 2 % des revenus annuels mondiaux.

Les pays du Sud davantage exposés à l'insécurité alimentaire
« Tous les aspects de la sécurité alimentaire sont potentiellement affectés », affirme le texte, notamment l'accès aux ressources et la stabilité des prix, dans un contexte où la demande mondiale va augmenter.

D'ici à la fin du XXIe siècle, le GIEC prévoit une baisse globale des ressources des océans, quel que soit le niveau de réchauffement. Sur terre, la production de blé, maïs et riz devrait être affectée avec une hausse locale du thermomètre de 2 °C par rapport aux niveaux de la fin du XXe siècle, « même si certaines régions pourraient en tirer bénéfice ».

La carte des zones de pêche devrait être redessinée, avec des espèces marines plus nombreuses dans les latitudes moyennes et hautes, et en baisse autour des tropiques avec « de forts taux d'extinction au niveau local ».

La situation s'aggravera, selon le GIEC, après 2050, exposant davantage les pays d'Afrique et d'Amérique du Sud.

Moins d'eau disponible pour l'agriculture
Le GIEC craint une réduction « significative » des eaux de surface et souterraines dans la plupart des régions subtropicales sèches, avec des impacts attendus sur la qualité de ces eaux.

Le texte évoque des risques de pénuries en Afrique, en Asie et dans le sud de l'Australie, et parle d'une pression potentiellement accrue sur les ressources disponibles en Europe (particulièrement dans le sud du continent, qui devrait être soumis à une chaleur plus forte) et en Amérique du Nord.

Davantage de pauvreté
Le changement climatique va « ralentir la croissance économique, rendre plus difficile la réduction de la pauvreté (...) et [en] créer de nouvelles poches », notamment dans les villes, selon le rapport.

Plus de conflits et d'insécurité
Le GIEC table sur une augmentation des déplacements de population, et des « risques de conflit violent » avec « une aggravation des facteurs classiques que sont la pauvreté et les chocs économiques ». Risques de conflit entre Etats avec des rivalités autour de ressources plus rares, comme l'eau ou les stocks de poissons, ou de nouvelles opportunités générées par la fonte des glaces.

Inondations et érosion
Selon le GIEC, ces phénomènes vont de plus en plus affecter les zones côtières et les basses terres en raison de la hausse du niveau de la mer. « La population et les biens exposés vont significativement augmenter » à cause de la croissance démographique et de l'urbanisation.

Par ailleurs, la proportion de la population affectée par des crues majeures va augmenter. Le GIEC cite notamment les aires urbaines d'Europe, d'Asie et d'Amérique latine, où l'urbanisation massive augmente les risques d'inondations.

Problèmes sanitaires
Le GIEC s'attend à une augmentation des problèmes de santé dans de nombreuses régions, spécialement les pays en développement (accroissement des vagues de chaleur intense, mauvaise nutrition ou encore maladies liées à la contamination de l'eau ou de la nourriture).

Le texte évoque notamment pour l'Afrique une modification de la géographie des maladies dues aux changements du régime des pluies et des températures.

Des risques accrus d'extinction
Ces risques concernent « une large partie » des espèces terrestres et marines, dont de nombreuses « ne seront pas capables de se déplacer suffisamment rapidement pour trouver des climats plus adaptés » après le changement climatique.

Des écosystèmes marins cruciaux, comme ceux des pôles et les barrières de corail, sont particulièrement exposés avec l'acidification des océans. Une hausse de la mortalité des arbres pourrait survenir dans de nombreuses régions.

Des solutions existent
« Les risques liés au changement climatique peuvent être réduits en limitant sa vitesse et son ampleur », rappelle le GIEC, qui préconise des mesures « d'adaptation » au réchauffement attendu.

Parmi les mesures préconisées dans le rapport : l'installation de systèmes d'alerte, d'abris contre les cyclones et les inondations ; la protection des mangroves pour épargner les côtes ; améliorer le stockage d'eau et les techniques d'irrigation ; la création de nouvelles pratiques agricoles ; de meilleurs programmes de vaccination ; la création de zones protégées et l'identification de groupes vulnérables ; la diversification de l'économie.

http://www.lemonde.fr/planete/articl...2565_3244.html
31/03/2014 Vieux  
  46 ans, Liège
  locu est connecté maintenant
Citation:
Posté par Railsavoie Voir le message
Le peuple a voté; que tu ne sois pas d'accord avec les choix du GW, je puis le comprendre, mais la société est ainsi faite que tous payent pour les "choix" de la majorité...

oui bon la c'est un autre debat le pouvoir en place ne reflette pas le vote du public mais un jeu d'alliance.

A quand un systeme comme en france ( enfin pas au federal trop compliquez avec nord sud)

De toute facon les petits comme nous serons tjs les cochons paieur des politiques.

A quand un systeme tes pas reelu go pointer au chomage...
31/03/2014 Vieux  
  46 ans, Liège
  locu est connecté maintenant
Citation:
Posté par seiran76 Voir le message
Grave erreur!
Vous ne trouvez pas que certaines sociétés ont déjà assez gonflé les prix!...

Et puis certains prosumers ont mis des tas de gadgets inutiles et ce n'est pas à la communauté de les payer!

Refaire la guerre quand elle est terminée... c'est trop facile.
Mais comme toutes les guerres, il faut les payer!
On a lancé trop d'obus... dommage.
On a lancé des obus trop chers... il fallait coller aux prix du marché...

Les prosumers sont d'honnêtes citoyens qui ont réagi comme les bons soldats romains qui espéraient une terre à la fin de leur campagne...

Oui les installateurs en on profité ( et le GW aurait du planher plus sur les CV et les conditions a l'installation ).

Mais faut etre honnete aussi les benefice sont bcp trop plantureux apres remboursement.

Le gros probleme c'est que vous dites que le GW dois assumer sa parole, et il en on rien a f*** de nous et ca depuis longtemps. de toute facon leur erreur tout le monde va la paier et je comprend que ceux qui n'en non pas placé rale et a juste titre.

je trouve qu il faudrait trouver un bon compromis pour que tout le monde soit sur le meme pied d'egalité et moins d'injustice.

Revoir peut etre les CV ( apparament c'est ce qui cause le plus de probleme vis a vis de l augmentation des factures ) a la baisse ou dans le temps apres un temps des que le pret est rembourser.
Enfin je n'ai pas la solution, mais cela doit changer pour ceux qui n'en possede pas
31/03/2014 Vieux  
 
  57 ans, Brabant Wallon
 
Citation:
Posté par charadets Voir le message
(...)je suis contre UNE PRIME A L INSTALLATION D UN SYSTEME PERSONNEL mais favorable aux énergies renouvelables collectives. En d'autres termes, je suis prêt à subsidier des entreprises pour favoriser les énergies vertes (sous certaines conditions tout de même) mais contre le fait de subsidier le particulier.
(...)
Je vais te présenter les choses sous un autre angle: que préfères-tu:

1-) que les subsides auxquels tu contribues aillent à une multinationale éolienne qui aura fait travailler ses équipes danoises, norvégiennes ou allemandes, puis ira réinvestir son bénéfice à un taux à 3 chiffres (oui, tu as bien lu, les bénéfices engendrés par les CV que ces sociétés reçoivent se calculent en % à 3 chiffres sans virgules - ça, c'est un hold-up orchestré par ces multinationales pseudo-vertes avec la complicité des babas-cool verts), la multinationale du vent ira donc réinvestir son bénef ailleurs qu'ici et n'aura pas, ni ne participera à notre économie ? (très très peu d'emploi local généré contrairement à ce qu'affirment les ayatollah verts - je tiens les chiffres à ta disposition).

2-) que les subsides auxquels tu contribues aillent aux possesseurs de PV (tes voisins, moi, d'autres), installés ici; ayant procuré du travail à de la main-d'oeuvre locale; et donc les "bénéfices" procurés par les CV sont réutilisés chez nous, donc participent encore à la richesse nationale/régionale ?

3-) que les subsides auxquels tu contribues aillent à l'Europe pour payer les amendes qui nous pendent au nez parce que nous n'atteignons pas nos objectifs; ces amendes servant à favoriser la conversion des vieilles centrales au charbon en Papouasie ou au Kamtchakta ?

Quel choix feras-tu: 1 / 2 / 3 ?

Dernière modification par Railsavoie 31/03/2014 à 22h07.
31/03/2014 Vieux  
 
  46 ans, Hainaut
  lepasserelle est connecté maintenant
[quote=charadets;854957]
b. Pourquoi devrait on "garantir" le rachat d'énergie? A peu près tout le monde sait que les besoins les plus grands sont en début de matinée et en début de soirée et non à 12h00 où le soleil est le plus fort..pourquoi devrait on racheter une énergie dont personne n'a besoin?? [quote]

Les sommets de consommation sont à midi, il y a eu d'ailleur à un moment donné l'idée d'avoir un 3ème tarif d'électricité plus élevé entre 11h et 14 h ....
31/03/2014 Vieux  
 
  40 ans, Brabant Wallon
 
« Nous produirons des cellules photovoltaïques avec 50% de rendement avant 2020 »
Solaire | Aucune réaction
par Olivier Barrellier | Cleantech Republic | 12.12.11
une_multijonction_111211

Si les rendements des panneaux photovoltaïques ont fortement grimpé lors de la dernière décennie, le passage des 20% a cependant marqué une inflexion dans cette progression. Heureusement, les laboratoires de recherche regorgent de pistes, et même de solutions, pour propulser l’efficacité des panneaux photovoltaïques vers des niveaux jusqu’alors inimaginables. Les explications de Rafael Kleiman et Siva Sivoththaman, deux chercheurs canadiens rencontrés, fin novembre en Ontario, par Cleantech Republic.

Nos deux invités

corps_kleiman_111211

Rafael Kleiman est Directeur du laboratoire de recherche avancée sur le photovoltaïque (LAPR) de l’université Mc Master (Hamilton, Ontario)——————————————————————-
corps_sivoththaman_111212Siva Sivoththaman est Directeur du Centre pour les systèmes photovoltaïques avancés (CAPDS) de l’université de Waterloo (Ontario)
Cleantech Republic : Comment expliquer ce plafond de rendement des cellules photovoltaïques actuelles ?

Rafael Kleiman : C’est tout simplement une limite physique ! Les cellules actuelles ne contenant qu’une seule jonction (ndr : zone de contact entre deux couches de silicium), nous nous heurtons à un plafond théorique de 33,5%, appelé « limite de Shockley-Queisser ». Plus précisément, une jonction actuelle ne peut tout simplement pas réagir à la totalité du spectre lumineux dont une grande partie est alors perdue ou transformée en chaleur. En pratique, la véritable limite est plutôt de 25% car chaque point supplémentaire coûterait beaucoup trop cher à produire.

Mais pourquoi chercher le rendement ? Qu’en est-il de la stratégie low-cost à bas rendement ?

Rafael Kleiman : Elle est à mon sens ineffective car elle atteint rapidement ses limites. En effet, le coût d’une installation ne se résume pas au prix des panneaux, loin s’en faut. En augmentant la surface de panneaux à installer, on augmente mécaniquement les coûts de main d’œuvre et de matériel annexe, notamment l’électronique. La multiplication des accessoires engendre alors une complexité et des répercussions potentielles sur l’exploitation : maintenance, gestion de la production…

Il s’agit de changer d’époque…

Siva Sivoththaman : Il y a effectivement une nécessité évidente de trouver des technologies de rupture au niveau des cellules car nous sommes au bout des modèles actuels. Mais il ne faut pas oublier que la cellule, même si elle en constitue le cœur, n’est qu’une partie d’un dispositif photovoltaïque. Il y a également de nombreuses recherches en cours sur les panneaux et l’électronique. Enfin, j’ajouterais à la contrainte financière rappelée par Rafael, une dimension sécurité et santé. Il nous faut absolument l’intégrer à nos recherches, surtout lorsque l’on manipule des nano-matériaux.


Quelle technologie incarne aujourd’hui l’avenir du photovoltaïque ?

Rafael Kleiman : A mon avis, la prochaine rupture technologique commercialisée avec succès sera la cellule multi-jonction. C’est un concept très ancien, puisque Texas Instrument l’a breveté en 1955 ! Mais nous avons aujourd’hui la possibilité de faire passer cette technologie à un stade commercial en quelques années. L’idée est assez simple : il s’agit d’empiler plusieurs jonctions collectant chacune une bande passante différente du spectre lumineux.

Pour quel niveau de rendement ?

Rafael Kleiman : Avec une cellule multi-jonction, on change véritablement de dimension car la limite théorique, en y adjoignant un système de concentration, est de 83% ! Pour l’instant, les meilleurs labos ont déjà atteint 43%. Je suis persuadé que nous pourrons produire des cellules avec 50% de rendement avant 2020.

Siva Sivoththaman : Effectivement les cellules multi-jonctions sont notre meilleure solution à moyen terme. Attention cependant à ne pas confondre les records de laboratoire avec l’arrivée d’un produit fini sur le marché. Il y a un monde entre la réalisation d’une mini-cellule de 2mm sur 2 et la fabrication d’un panneau commercialement exploitable.


A plus longue échéance, quelles sont les autres pistes de recherche ?

Siva Sivoththaman : Nous croyons beaucoup à l’ingénierie spectrale et plus précisément à la photo-conversion à l’aide de nano-tubes. Cela consiste à tapisser les cellules d’une couche de nano-tubes qui vont en quelque sorte resserrer le spectre lumineux, comme un entonnoir à fréquence. Autrement dit, ces nano-tubes peuvent combiner deux photons d’énergie n en un seul photon d’énergie 2n, ou l’inverse. Pour l’instant, cela fonctionne en laboratoire, il faudra encore de longues années pour passer à la production de masse. Nous travaillons également sur des technologies de concentration, de stockage, de fabrication de silicium de très grande qualité. Nous ajoutons enfin la dimension exploitation à nos travaux en ajoutant de l’intelligence dans les systèmes photovoltaïques (NDR : bypass individuel des cellules, communication entre cellules…) et en prévoyant leur recyclage.

Ces sujets de recherche semblent très variés. Tout comme vos interlocuteurs ?

Rafael Kleiman : La recherche photovoltaïque est effectivement fortement pluri-disciplinaire. Nous travaillons avec des
physiciens, des chimistes, des électroniciens, ou des informaticiens. C’est pourquoi nous avons monté un réseau (NSERC Photovoltaic PV Network) qui compte déjà près de 50 chercheurs et 200 étudiants rien qu’en Ontario.

Siva Sivoththaman : Il faut aussi associer les industriels à nos travaux de recherche. Nous avons donc installé une véritable ligne de production de cellules et de panneaux au sein même de notre laboratoire. Nous pouvons ainsi anticiper les problématiques du passage à la production à grande échelle.

Photo de Une : Cellule photovoltaïque multi-jonction de Solar Junction (i-micronews.com)

http://www.cleantechrepublic.com/201...endement-2020/

Dernière modification par Yucatan 31/03/2014 à 22h13.

Projet Photovoltaique ?
Plus dinfo!
Découvrez DAUVISTER

(Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre, sans quitter ce site.)

Page 7 sur 278 Première page - Résultats 1 à 20 sur 5 545 Page precedente 56 7 891757107 Page suivante Dernière page - Résultats 5 541 à 5 545 sur 5 545


A lire également sur BricoZone...
Arrêt des subsides au renouvelable Par Philivolt dans Solaire Photo Voltaïque, +9 13/10/2013
Article sur la politique énergétique allemande(solaire, eolien,nucléaire, charbon... Par minipoint dans Divers, +7 24/10/2012
les Cv apres le nucléaire ....? Par xavierd dans Electricité, +2 30/11/2011


Forum Solaire Photo Voltaïque : Voir ce forum, Nouveautés, Actifs, Sans rép
Tout BricoZone : Page de garde, Dernieres 24h

Photos au hasard
Voir toutes nos photos


Pas encore membre de BricoZone ?!
Attention Pour participer, poser une Question ou Répondre : inscrivez vous !
Ceci vous permettra également de recevoir un email lors des réponses.
Mais même si vous ne voulez rien écrire : vous pourrez surveiller les forums et leurs nouveaux messages, et obtenir une vue rapide de tous les nouveaux messages depuis votre dernière visite !
Tout ceci est évidemment gratuit et rapide.

Visitez aussi : BricoZone France, nos Blogs. On aime Astel, JardiZone et InternetVista.
 
Connexion!
Identifiant
Mot de passe

Inscription - Oublié ?

Annuaire Pro

Maisons Gabriel

Maisons Gabriel SA est une entreprise générale de constructions.


Maisons Blavier s.a.

Blavier construit des maisons clé-sur-porte en mettant l’accent sur l'accompagnement et le budget


Maisons Baijot

Entreprise générale de construction Maison basse énergie Construction traditionnelle de qualit


SIBOMAT sa

Leader de la construction à ossature bois en Belgique depuis plus de 30 ans.

Ajoutez votre société