RENOUVELABLE ou NUCLEAIRE

( dans

» Electricité » Solaire Photo Voltaïque

)
Chercher:    

RENOUVELABLE ou NUCLEAIRE

- Page 86
Page 86 sur 278 Première page - Résultats 1 à 20 sur 5 545 Page precedente 36768485 86 878896136186 Page suivante Dernière page - Résultats 5 541 à 5 545 sur 5 545


14/02/2015 Vieux  
 
  66 ans, Hainaut
 
Citation:
Posté par BRICOJEUNE1 Voir le message
Question rentabilité à combien se monte la valeur de la vie de millions de personnes.
Pourrait-on trouver une ou un groupe de compagnies d'assurances qui accepterait d'assurer de manière illimitée ce genre de risque ?

Si le risque était minime, les assureurs se bousculeraient au portion.
Ce sont des arguments qui ne tiennent pas la route... tant qu'il y aura d'autres centrales que les belges!

Moi, j'ai confiance en la science... mais le danger zéro n'existera jamais... Et j'ai confiance en l'avenir mais je sais aussi qu'un jour, on va tous disparaître...
14/02/2015 Vieux  
 
  66 ans, Hainaut
 
Citation:
Posté par lepasserelle Voir le message
OK.
Je pense que le système actuel fait plonger le consommateur dans la confusion et cette impression que le renouvelable est cher. Le gournement ferait bcq mieux de diminuer significativement l'aide au renouvelable (voire le supprimer dans le cas du renouvelable le moins cher comme les éoliennes), et réclamer les 1,5 millards de rente nucléaire qui est le chiffre le plus souvent cité par les spécialistes, taxer la pollution des centrales au charbon,...ce serait bcq plus transparent pour le consommateur.
Le renouvelable n'est pas cher... il est horriblement cher!
Tous les consommateurs le constatent quand il regarde leur relevé annuel!
La contribution "énergie verte", c'est pour payer les CV?
L'augmentation du prix du transport, c'est pour payer les CV?
Quel poids sur le prix de l'électricité pour un mince résultat...
Et ce n'est pas fini... car on n'est pas à la moitié du chemin à faire pour répondre aux exigences européennes.
Et faut-il rappeler le vice du PS qui va enterrer définitivement le PV?

Evidemment, on pouvait mieux faire... mais c'est une autre histoire!

Le renouvelable... c'est comme si on achète une voiture électrique mais comme son autonomie est fluctuante ou incertaine... il faut mettre au garage une seconde voiture thermique au cas où...

Les beaux rêves s'éloignent de plus en plus...
Les regrets et les déceptions les remplacent...
14/02/2015 Vieux  
 
  72 ans, Liège
 
Citation:
Posté par seiran76 Voir le message
Le renouvelable n'est pas cher... il est horriblement cher!
Tous les consommateurs le constatent quand il regarde leur relevé annuel!
La contribution "énergie verte", c'est pour payer les CV?
L'augmentation du prix du transport, c'est pour payer les CV?
Quel poids sur le prix de l'électricité pour un mince résultat...
Et ce n'est pas fini... car on n'est pas à la moitié du chemin à faire pour répondre aux exigences européennes.
Et faut-il rappeler le vice du PS qui va enterrer définitivement le PV?

Evidemment, on pouvait mieux faire... mais c'est une autre histoire!

Le renouvelable... c'est comme si on achète une voiture électrique mais comme son autonomie est fluctuante ou incertaine... il faut mettre au garage une seconde voiture thermique au cas où...

Les beaux rêves s'éloignent de plus en plus...
Les regrets et les déceptions les remplacent...
Je comprend ton point de vue
Alors fait un premier pas démonte tes PV et renonce à tes CV.
14/02/2015 Vieux  
 
  72 ans, Liège
 
Citation:
Posté par seiran76 Voir le message
Ce sont des arguments qui ne tiennent pas la route... tant qu'il y aura d'autres centrales que les belges!

Moi, j'ai confiance en la science... mais le danger zéro n'existera jamais... Et j'ai confiance en l'avenir mais je sais aussi qu'un jour, on va tous disparaître...
La charité bien ordonnée commence par sois même.
Le risque zézo n'existe pas, ça ne veut pas dire qu'il faut accepter un risque important.
14/02/2015 Vieux  
 
  46 ans, Hainaut
 
Citation:
Posté par BRICOJEUNE1 Voir le message
Je comprend ton point de vue
Alors fait un premier pas démonte tes PV et renonce à tes CV.
C'est clair qu'il ne va pas le faire, quand le renouvelable l'arrange (= $$$$$), mais quand ça le dérange...évidemment c'est une autre histoire...
Il suffirait qu'on instaure un système qui permettrait à Trainjuras et ses membres de Vent de raisons de gagner du pognon avec la construction d'éoliennes, que non seulement ils arrêteraient de raconter des anneries pour faire peur aux gens mais en plus ils favoriseraient l'implantation d'éoliennes et iraient jusqu'à les peindre en rose

Dernière modification par lepasserelle 14/02/2015 à 13h47.
15/02/2015 Vieux  
 
  72 ans, Liège
 
Citation:
Posté par browning Voir le message
tu connais la quantité qu'un atoll peut stocker?
pas grand chose comparé aux besoins à ce moment là

quand la pénurie sera là, tout sera en rade
vent et soleil

ta réserve épuisée, tu feras quoi ? avec l'éolien et le pv à production proche de 0?

n'oublie pas qu'une pénurie, si elle survient, ça ne sera pas qu'un jour
on parle de froid important, long en durée.

des voisins qui ne savent plus nous fournir, du vert à l'arrêt comment on fera?

tu arriveras à stocker 1 à 2 semaines d'équivalent éolien et pv? JAMAIS!
remplir un atoll en pleine pénurie, oublie

bref... stocker, ce qu'on ne fait presque pas, permet d'abosrber sur de très courtes périodes des pics, pas de faire face à une pénurie
En admettant tes élucubrations : On fait quoi quant ta centrale pourrie est à l'arrêt pour des mois.
15/02/2015 Vieux  
  46 ans, Liège
 
J'ai un peu discuter avec mon fere qui travaille a thiange, pour savoir ce qui'l en etait exactement sur ces micro fissures, par rapport a ce que disent les journeaux ( je parle pas des interview de nullet lui il raconte que des connerie il parle de renouvelables alors qu'il as detruit la filiere PV).

Il me dis ce ne sont pas des fissures mais des micro bulles, ce qui n'est pas la meme chose.

Et c'est juste faire peur au gens comme leur connerie de black-out, vous verrez dans quelque mois personne n'y pretera plus attention.

Vous voulez arreter le nucleaire car vous dites que c'est tres dangeureux mais si une centrale francaise pete ( exemple celle qui se trouve dans les vosges) vous ferez quoi....

Car jusqu'a present ( a part a tchernobyl qui n'etait pointilleux comme nous pour la securité ) aucune central n'as peter que je sache.

Vous aller dire celle de fukushima , ben elle as pas peter ,elle s'est juste pris un tsunami dans la tronche ce qui est different quand meme.

Et la central de fuku as fais moins de mort que le tsunami de 2004.

On a plus de risque de mourrir d'un catastrophe naturelle que d'une central qui va nous peter a la tete.

Et j'ai plus confiance en du nucleaire qu'une central au gaz qui pete et qui polluer notre air
15/02/2015 Vieux  
 
  Autre pays
 
Citation:
Posté par locu Voir le message
...
Car jusqu'a present ( a part a tchernobyl qui n'etait pointilleux comme nous pour la securité ) aucune central n'as peter que je sache....
justement tu ne sais pas !!!

Tree Miles Island, c'était pour rire?
Centrale qui a claqué sans se prendre un tsunami dans la figure et qui pourtant est quasi identique à Fukishima.
15/02/2015 Vieux  
 
  72 ans, Liège
 
Citation:
Posté par locu Voir le message
J'ai un peu discuter avec mon fere qui travaille a thiange, pour savoir ce qui'l en etait exactement sur ces micro fissures, par rapport a ce que disent les journeaux ( je parle pas des interview de nullet lui il raconte que des connerie il parle de renouvelables alors qu'il as detruit la filiere PV).

Il me dis ce ne sont pas des fissures mais des micro bulles, ce qui n'est pas la meme chose.

Et c'est juste faire peur au gens comme leur connerie de black-out, vous verrez dans quelque mois personne n'y pretera plus attention.

Vous voulez arreter le nucleaire car vous dites que c'est tres dangeureux mais si une centrale francaise pete ( exemple celle qui se trouve dans les vosges) vous ferez quoi....

Car jusqu'a present ( a part a tchernobyl qui n'etait pointilleux comme nous pour la securité ) aucune central n'as peter que je sache.

Vous aller dire celle de fukushima , ben elle as pas peter ,elle s'est juste pris un tsunami dans la tronche ce qui est different quand meme.

Et la central de fuku as fais moins de mort que le tsunami de 2004.

On a plus de risque de mourrir d'un catastrophe naturelle que d'une central qui va nous peter a la tete.

Et j'ai plus confiance en du nucleaire qu'une central au gaz qui pete et qui polluer notre air
Au lieu d'écouter ton frère qui est cause et partie, prend la peine de faire un petit tour sur internet. Tu seras très étonné de voir la listes des nombreux incidents dans des centrales nucléaires ainsi que le nivaux de ces accidents.
Demande aussi à ton frère ce qu'il compte faire des déchets à part les cacher pour les futures générations.
15/02/2015 Vieux  
 
  57 ans, Brabant Wallon
 
Citation:
Posté par lepasserelle Voir le message
C'est clair qu'il ne va pas le faire, quand le renouvelable l'arrange (= $$$$$), mais quand ça le dérange...évidemment c'est une autre histoire...
Il suffirait qu'on instaure un système qui permettrait à Trainjuras et ses membres de Vent de raisons de gagner du pognon avec la construction d'éoliennes, que non seulement ils arrêteraient de raconter des anneries pour faire peur aux gens mais en plus ils favoriseraient l'implantation d'éoliennes et iraient jusqu'à les peindre en rose
A voir depuis le début, ma réponse à tes âneries commence à partir de la quatrième minute :
https://vimeo.com/57291959
15/02/2015 Vieux  
 
  57 ans, Brabant Wallon
 
Citation:
Posté par locu Voir le message
J'ai un peu discuter avec mon fere qui travaille a thiange, pour savoir ce qui'l en etait exactement sur ces micro fissures, par rapport a ce que disent les journeaux ( je parle pas des interview de nullet lui il raconte que des connerie il parle de renouvelables alors qu'il as detruit la filiere PV).

Il me dis ce ne sont pas des fissures mais des micro bulles, ce qui n'est pas la meme chose.
(...)
Exactement, mais la presse aime tant informer par le biais du sensationnel ! Et les naïfs manipulés genre Lepasserelle en redemandent !

A propos des microbulles ; voici un article intéressant :
Les microbules


Communication publique manipulée

Microfissures

Les médias belges ont annoncé que la centrale nucléaire de Doel 3 avait été fermée à cause de risques de fissures dans la cuve du réacteur. En fait, la centrale avait été arrêtée pour un entretien normal. Ce qui est un évènement nouveau est que cette centrale a été examinée avec un nouvel appareil.

Ce qui semble détecté par des nouveaux appareils à ultrasons ressemble plus à des microbulles qu'à des microfissures. Pourquoi les grands médias belges ont-ils choisi un mot plutôt que l'autre? Il est peu vraisemblable que ce soit le fait du hasard, vu l'importance de ce choix. Les médias se vendent mieux avec des titres affolants mais les autorités sur la sécurité nucléaire sont là pour informer et non pour semer la panique. Il y a clairement une anomalie dans les communications de certaines agences nucléaires et médias.

La résistance des cuves de réacteurs

Rappelons le travail des métallurgistes pour juger de l’impact de ce nouvel appareil. Pour préparer l’énorme cuve en acier d’un réacteur, on doit d’abord préparer des parties de l’ensemble. Il faut couler lentement de l’acier fondu pour préparer chaque partie de l’ensemble, ce qui peut laisser des bulles dans la matière. On doit donc recuire lentement ces pièces et les forger plusieurs fois pour fluidiser la matière et laisser les impuretés (et les gaz) migrer vers l’extérieur. Ces pièces de l’ensemble sont ensuite assemblées, soudées et, si possible forgées. Exemple d’assemblage ici.

L’homogénéisation laisse quelques tensions internes. Sans les recuits et refroidissements lents, l’acier présente des zones de précontraintes. La cohésion entre chaque microcristal d’acier et ses voisins est en effet plus ou moins forte et variable et elle peut varier avec les recuits successifs.

Ces défauts ne sont pas des fentes dans l’acier mais, plus précisément des zones de moindre cohésion. Les alarmistes appellent ces défauts des microfissures. Les autres, des microbulles. Ces anomalies sont surtout situées entre les pièces assemblées pour construire la cuve. Ces parties sont des cylindres et des couvercles.

Les zones de contact à souder sont sur les limites supérieures et inférieures des cylindres et sont donc sur des zones peu soumises aux tensions.

La qualité de l’acier est importante car les cuves de réacteur sont soumises à des fortes pressions (mais pas plus que les centrales thermiques au charbon) et sont chauffées par le combustible nucléaire.

Les dimensions de la cuve d’un réacteur typique à eau bouillante sont de l’ordre suivant : la hauteur de la cuve est de 12 m, le diamètre intérieur de 5 m et sa partie cylindrique a 25 cm d’épaisseur. Le poids de la cuve vide est de 530 tonnes. La cuve est conçue pour supporter une pression de 175 bar et une température de 350°C. La pression normale en fonctionnement est de 70 bar. Un bar est égal à la pression atmosphérique.

S’il y a 8000 microbulles de 1 cm³ dans la partie basse de l’ensemble (ayant un volume de 10 m³, soit 80 tonnes), la proportion de vide dans la mousse d’acier ainsi formée est de 8 litres, soit 0,08%. Si les bulles sont réparties, une mousse d’acier est presque aussi résistante qu’une masse pleine et pourrait résister mieux aux chocs thermiques.

La température à l’intérieur de la cuve monte jusqu’à 400°C, limitée par la température de l’eau de refroidissement sous pression. Cette température n’augmente que dans les cas de fusion du cœur du réacteur, ce qui ne survient qu’en cas exceptionnel de manque d’eau de refroidissement (comme à Three Mile Island et à Fukushima). Il suffit en principe d’avoir une épaisseur d’acier de 1 cm pour résister à la pression dans la cuve, cela à haute température, mais on utilise des épaisseurs de l'ordre de 10 à 30 centimètres pour la sécurité. Le bombardement nucléaire pourrait dégrader la qualité de l'acier mais des expériences ne montrent qu'un effet négligeable.

On tient compte de l'effet des refroidissements brusques (comme lorsqu'on verse de l'eau sur les parois d'un four). Les aciers utilisés pour les cuves sont choisis pour être efficacement soudés ou forgés et pour n'être pas cassants. Au XVII s., les canons en bronze pouvaient casser (exploser) après un nombre réduit de coups. Les canons en fonte amélioraient un peu ce danger d'explosion. Les canons en acier ont complètement remédié à ce risque. Les cuves de réacteurs en acier sont conçues pour une forte résistance aux refroidissements rapides. Les mousses d'acier sont aussi résistantes aux chocs thermiques que les corps pleins.

Examen des cuves

On se risque à construire de grandes pièces en acier car on peut vérifier s’il reste des défauts (des microbulles). Pour détecter une zone de moindre résistance dans un bloc d’acier (les cuves de réacteur ont plus de 10 cm d’épaisseur), on y envoie des ultrasons et on détecte comment ceux-ci rebondissent sur les parois. Si on a des échos anormaux, ils pourraient provenir d’un écho sur une inhomogénéité de la résistance de la structure interne. Les cuves de réacteur existantes (plus de 500 dans le monde) ont passé ces tests avec succès. Au cours de chaque entretien des cuves de réacteur (disons tous les 1 ou 2 ans), on leur refait passer ces tests. Toutes les cuves ont résisté depuis 40 ans et les appareils à ultrasons de l'époque n'ont pas montré de changements depuis leur construction.

Un nouvel appareil à ultrasons

Des chercheurs ont récemment construit un nouveau dispositif envoyant des ultrasons plus puissants ou plus dirigés (peu d’information sur ces points cruciaux) et ont constaté qu’ils donnaient des échos plus compliqués. Cet appareil n’est donc pas au point en ce sens que l’on ne dispose pas de suffisamment d’essais avec des murs d’acier de composition connue (c'est-à-dire qui ont été découpés pour y examiner s’ils contiennent des défauts, tensions et microfissures) pour pouvoir interpréter les échos renvoyés.

Pour des raisons non divulguées, l’étalonnage de ces nouveaux appareils n’est pas achevé, mais ils ont quand même été utilisés. Il est probable que ces nouveaux détecteurs auraient donné, s’ils avaient été employés au moment de la fabrication des cuves, les mêmes résultats que ceux obtenus maintenant, après 30 ou 60 ans de fonctionnement (On vient de confirmer le 13 septembre 2012 que deux cuves différentes présentent les mêmes caractéristiques, appelées défauts).

On ne peut pas exclure que ces nouveaux appareils détectent de véritables défauts plus petits (microbulles) que la limite de ceux qui sont actuellement détectés par les appareils existants fiables. Il faut donc des compléments d'information.

Opportunité pour une manipulation de l’opinion

Il semble que la coalition contre le nucléaire essaie de profiter de cette situation (essai d’un nouvel appareil de mesure aux caractéristiques douteuses) pour faire fermer les centrales nucléaires.

Ce nouveau détecteur à ultrasons aux propriétés non suffisamment étudiées leur offre une opportunité pour lancer une campagne alarmiste. La Belgique aurait été choisie pour lancer cette campagne, peut-être parce que la coalition y contrôle efficacement les médias officiels de Wallonie et de Flandre.

On constate effectivement que le public belge n’est pas au courant que la campagne alarmiste tient à l’usage d’un nouvel appareil de mesure qui n’a pas encore été suffisamment étudié pour en connaître les caractéristiques.

Le problème de l'information sur le nucléaire est que la population a été persuadée qu'elle pouvait juger par elle-même alors qu'elle a perdu sa confiance dans des spécialistes qui ont les connaissances pour juger sereinement des dangers et risques. Elle est donc sensible à tous les alarmismes. Le lobby nucléaire semble actuellement juger plus efficace de ne pas communiquer car chaque information est déformée par la coalition antinucléaire pour créer un climat de peur.

Exemple de manipulation

Pour empêcher le responsable de la sécurité nucléaire de dire qu’il n’est pas normal de se fier à un appareil de contrôle inconnu plutôt qu’aux appareils habituels et bien connus, on doit le présenter comme un inconditionnel du principe de précaution. La manipulation consiste à le présenter comme un sceptique, alors que d'autre part la coalition condamne cette attitude en ce qui concerne l’évolution du climat.

Comme on a pu le constater, l'interview du responsable de l’agence de sécurité nucléaire sur le média officiel de la RTBF illustre comment, d'une façon qui rappelle le temps de la propagande de l’Union soviétique, on l’incite à déclarer qu’il est un sceptique. Dans d'autres interviews, on coupait la parole à des experts nucléaires qui expliquaient clairement l'incident et ses conséquences.

On fait croire ainsi à la population que le devoir des contrôleurs n'est pas de juger avec raison mais d'être dogmatiques en étudiant si l’alarme est sérieuse. Les experts ne peuvent rien dire puisque les performances du nouvel appareil ne sont établies nulle part et ne peuvent qu’être estimées. En effet, cet appareil n’a pas encore été étudié de façon scientifique.

Ces manœuvres médiatiques ont le désavantage de faire passer le terrain d'étude de ce grave problème qui est du domaine scientifique vers le domaine émotionnel de la propagande.

Extension de la manœuvre au niveau mondial

Après le réacteur 3 de Doel, un réacteur de Tihange (un autre des 8 réacteurs belges) va être arrêté pour le même type d’entretien et on s’attend à ce que le même nouvel appareil de mesure montre les mêmes symptômes pouvant faire craindre des microbulles. (Cela est maintenant confirmé). D’ailleurs, il serait normal que la plupart des cuves de réacteurs dans le monde montrent aussi les mêmes résultats, ce qui, tenu compte de l’alarmisme médiatique entretenu pas les médias et les ONG (du type Greenpeace), serait suffisant pour continuer à entretenir l’alarmisme nucléaire dans la population et pourrait faire progresser les buts de la coalition antinucléaire.

Piscine de stockage du combustible et cuve de réacteur

Quand elles sont sorties du réacteur, les barres de combustible contenant de l'uranium émettent de la chaleur et doivent être refroidies dans un bain d'eau qui devient faiblement radioactive. Comme il n'y a ni pression, ni grande chaleur, un simple revêtement de métal assure normalement l'étanchéité durable des piscines. Au cas où il y aurait des fuites, on emploie une piscine à double paroi, ce qui permet de constater et de mesurer les fuites éventuelles. Une piscine d'une centrale de Tihange avait des fuites de l'ordre d'un litre d'eau par jour. Il est moins cher d'évacuer cette eau (1 litre par jour) que de refaire l'étanchéité.

Ces fuites de piscines proviennent de microfissures qui, à part le nom, sont très différentes des défauts ('cracks' en anglais) des cuves de réacteurs. L'épaisseur des parois métalliques est de quelques millimètres pour les piscines et de l'ordre de 25 cm pour les cuves. Cependant des reporters spécialisés s'ingénient à confondre les deux types de défauts et à embrouiller les réponses des responsables qu'ils interviewent.

A qui profitent les campagnes antinucléaires

Ceux qui gagnent à ces manipulations médiatiques sont les compagnies pétrolières qui détruisent ainsi leur principal concurrent et assurent un débouché pour leur gaz naturel excédentaire. Ceux qui y perdent sont les citoyens qui doivent ainsi payer leur énergie beaucoup plus cher.

L’énergie nucléaire belge produit 50 TWh/an avec des réacteurs amortis. Le courant de base (déjà payé avec un amortissement financier sur 30 ans) est vendu au prix de gros de 40 €/MWh, soit augmente le pouvoir d'achat des belges en ajoutant un revenu de 50.000 x 40 = 2 G€/an. La sortie du nucléaire aggraverait significativement la crise économique actuelle, faisant perdre 444 €/an par ménage belge. Pour fixer les idées, cela est équivalent à faire baisser les salaires nets de chacun des travailleurs belges (fonctionnaires compris) et des retraités de 500 €/an. La politique wallonne du renouvelable fait perdre moins d'argent.

De plus, l’énergie chère est la principale cause de la crise économique actuelle, rendant la production belge moins compétitive et donc provoquant du chômage. Les pays émergents, qui ne sont pas sensibles aux manipulations médiatiques de la coalition antinucléaire, acquièrent ainsi un avantage marqué sur les pays occidentaux.

Prix de l’énergie

Des informations essentielles (pour les citoyens qui sont contraints d'acheter leur énergie au prix fixé par le gouvernement) ne se trouvent dans aucun message officiel ou dans aucun média sponsorisé par des lobbies (c'est-à-dire, tous les médias, sauf quelques opinions libres sur Internet). Ces informations camouflées sont les causes du coût de l’énergie. Ces informations sont les formules et les données à partir desquelles le coût de chaque énergie est fixé. Ce résultat pourrait montrer quel type d’énergie est rentable, une information cruciale pour les dirigeants d’une démocratie basée sur le régime capitaliste.

On comprend que la coalition antinucléaire, qui a du choisir, pour avoir une doctrine cohérente, de promouvoir le renouvelable (pour faire croire qu'il pourrait produire autant d'énergie), ne veut pas diffuser qu’elle recommande des moyens non rentables de produire de l’énergie et est donc à l’origine de la crise économique. Les nouveaux renouvelables sont en effet loin d’être rentables. La combinaison, éolien-backup au gaz, produit de l’électricité intermittente éolienne à un prix prohibitif. L’électricité à la demande produite par du gaz naturel est bien plus utile, étant valorisée à un prix triple sur un marché libre.

Le ministre fédéral belge de l'énergie est un peu brouillé avec les coûts. Si l'électricité revient plus cher à produire, quelqu'un doit payer pour la différence. Que ce soit l'argent des consommateurs ou de l'Etat (qui est en fait l'argent de ses citoyens) ne fait pas une grande différence. Générer de l'électricité avec de l'éolien ou du solaire revient bien plus cher qu'avec les moyens traditionnels : charbon, ou nucléaire. Le coût du gaz naturel dépendra du succès du cartel russe du gaz tant que l'Europe n'exploite pas son gaz de schiste, ce qui a permis aux USA d'avoir du gaz à bas prix.

http://www.leseoliennes.be/politique/microfissure.htm
15/02/2015 Vieux  
 
  57 ans, Brabant Wallon
 
Citation:
Posté par dynamitron Voir le message
justement tu ne sais pas !!!

Tree Miles Island, c'était pour rire?
Centrale qui a claqué sans se prendre un tsunami dans la figure et qui pourtant est quasi identique à Fukishima.
Three Miles Island : fusion de 45% du coeur du réacteur, mais la cuve a tenu le coup ; infimes rejets de matière radioactive.

Zéro mort ; et en ce qui concerne les cancers :
Extrait du wiki idoine :
-" (...) Une analyse de 23 ans de données (de 1985 à 2008) par retrospective cross-sectional study (en) (analyse transversale) du Pennsylvania Cancer Registry de 2012 ne montre pas, statistiquement, d'influence significative sur les cancers thyroïdiens avancés ni avec l'accident de centrale, ni même avec la proximité de la centrale. L'analyse montre une hausse de cancers thyroïdiens papillaires, une moindre agressivité générale des cancers et une détection plus précoce pour la population locale que dans le reste de la Pennsylvanie. Bien que des études aient montré qu'un lien existait entre l'exposition à des doses faibles de radiation et une hausse de l'incidence des cancers de la thyroïde chez les enfants, la cohorte étudiée ici ne permet pas de confirmer cette hypothèse. (...)".

Dernière modification par Railsavoie 15/02/2015 à 14h25.
15/02/2015 Vieux  
  46 ans, Liège
 
Citation:
Posté par BRICOJEUNE1 Voir le message
Au lieu d'écouter ton frère qui est cause et partie, prend la peine de faire un petit tour sur internet. Tu seras très étonné de voir la listes des nombreux incidents dans des centrales nucléaires ainsi que le nivaux de ces accidents.
Demande aussi à ton frère ce qu'il compte faire des déchets à part les cacher pour les futures générations.
Alors vous ne connaissez pas du tout mon frere il s en tape de la fermeture de la centrale vu qu il est électricien il retrouvera du boulot sans problème.

Pour les dechets l atmosphère pollue l eau polluee ect l inquiete plus que des déchets bien stockrr
15/02/2015 Vieux  
 
  40 ans, Liège
 
Citation:
Posté par Railsavoie Voir le message
L’énergie nucléaire belge produit 50 TWh/an avec des réacteurs amortis. Le courant de base (déjà payé avec un amortissement financier sur 30 ans) est vendu au prix de gros de 40 €/MWh, soit augmente le pouvoir d'achat des belges en ajoutant un revenu de 50.000 x 40 = 2 G€/an.
Cet argument-là est complètement insensé (et il manque 3 zéros après 50.000).

« Les Belges » sont les acheteurs de ce courant de base à 40 €/MWh, pas les vendeurs.
15/02/2015 Vieux  
 
  72 ans, Liège
 
Citation:
Posté par locu Voir le message
Alors vous ne connaissez pas du tout mon frere il s en tape de la fermeture de la centrale vu qu il est électricien il retrouvera du boulot sans problème.

Pour les dechets l atmosphère pollue l eau polluee ect l inquiete plus que des déchets bien stockrr
Chacun ses choix, je suis électronicien-électricien et je n'aurai même à prix d'or accepté un boulot à Tihange.

Dernière modification par BRICOJEUNE1 15/02/2015 à 15h27.
15/02/2015 Vieux  
 
  57 ans, Brabant Wallon
 
Comment les écolos sont manipulés par les lobby pétroliers et gaziers :

Les Politiques de l’Énergie
et l’Écologie Politique

Armand de Callataÿ, avril 2014
Morceaux choisis :
(le lien vers le texte complet à la fin)
Les dogmes écolos du XXIe siècle
Par delà les opinions idéologiques, deux dogmes de l’écologie politique sont assénés sans justification. Ils concernent le choix des énergies : Le dogme antinucléaire et le dogme des renouvelables indispensables. Écolo, adepte de ces dogmatismes, se comporte donc comme un mouvement intégriste.
(...)

Politique énergétique du renouvelable
L’invention du renouvelable

Pour remédier au manque d’énergie, les stratèges verts ont du imaginer une solution durable mais sans réaliser qu’elle a des conséquences pratiques catastrophiques et sans avoir calculé qu’elle a un coût exorbitant. Promouvoir la sobriété détruit l’économie et n’est pas un argument électoral efficace. Peu de gens sont d’accord pour vivre sans chauffage, sans voiture, sans partir en vacances et sans avoir de frigo, de machines à laver et d’autres appareils électriques. Les stratèges de l’écologie politique ont donc du imaginer un autre système qu’ils s’ingénient maintenant à rendre plausible : le renouvelable.
Dans le langage codé d’écolo, le renouvelable ne désigne souvent que l’éolien et le photovoltaïque. Dans d’autres communications, les manipulateurs incluent l’hydraulique et la biomasse. La cogénération, qui augmente l’énergie disponible et réduit aussi les émissions de CO2, n’est pas classable dans les catégories préconisées, mais cela ne gène pas les manipulateurs non scientifiques qui préfèrent des définitions ambigües dont ils peuvent tirer parti.
Un dogme : Le renouvelable est indispensable
Le manifeste écolo précise son second dogme ainsi : L’énergie doit venir exclusivement du « renouvelable ». « Nos sociétés se baseront sur la production exclusive d’énergies renouvelables à l’horizon 2050 ». Annoncer des décisions politiques à l’horizon 2050 n’est pas très risqué car des décisions pour des périodes qui dépassent la législature ne sont pas contraignantes. Au cours de ces futures 36 années, un grand nombre de gouvernements successifs vont probablement tout changer. Une déclaration à plus longue échéance que la législature est de la propagande.

(...)

Comment financer des entreprises non rentables ?
Le manifeste affirme que les habitants pourront payer le surplus pour le renouvelable grâce à un « accès abordable pour chacun à l’énergie. » Qui va payer pour le supplément de prix du renouvelable ? « Cette transition doit reposer sur un soutien accordé à tous. » Un soutien est un léger impôt pris sur chacun pour subsidier ce qui profite à quelques-uns (les promoteurs du renouvelable). On prend un peu d’argent à chaque citoyen pour le donner à quelques autres, les promoteurs et ceux qui les aident. Personne n’est suffisamment lésé pour justifier une action coûteuse de protestation.
Les subsides donnent l’impression fausse que l’éolien est moins cher, permettant au lobby éolien de cacher que les renouvelables sont hors de prix. Ce n’est pas avec des rentrées artificielles que l’on finance son ménage ou sa politique. En Wallonie, on rend l’électricité plus chère pour les grandes familles pour la rendre moins chère pour les autres. Cette mesure collectiviste ne diminue ni le prix moyen de l’électricité, ni les coûts annexes du travail, un index que les employeurs étudient pour décider s’il est rentable de créer des emplois locaux.

(...)

Les quotas de renouvelable
La propagande a inventé un but humanitaire auquel peuvent se consacrer les idéalistes. On leur a fait croire que la réduction du CO2 est un but noble et indiscutable. En effet, les médias, soutenus par la coalition AGW, prétendent que cela est indispensable pour laisser à nos enfants une Terre habitable, une opinion discutable. Il y a tant de catastrophes plausibles qui menacent la vie humaine sur Terre que, par comparaison, la gravité d’une augmentation de CO2 est jugée très secondaire par les scientifiques qui ont un peu de bon sens. Cela est d’ailleurs bénéfique pour la végétation et la production agricole.
(...)

L’auto-intoxication des dirigeants écologistes
Les écologistes croient plus à leurs dogmes qu’au sens commun. Témoin ce passage d’un projet de décret wallon pour faire tomber les barrières au renouvelable, c'est-à-dire pour supprimer des règlements qui protègent les riverains et empêchent de détruire des zones rurales au bénéfice des promoteurs éoliens. « Considérant que l’augmentation du parc éolien en Wallonie constitue une nécessité destinée à répondre à un engagement de production d’énergie renouvelable et que, de ce fait, les parcs éoliens constituent donc des projets d’intérêt public ; que les orientations stratégiques du Gouvernement régional en matière de développement de projets éoliens confèrent à ceux-ci une importance dont les normes environnementales doivent tenir compte ».
Traduction du raisonnement : Parce qu’un gouvernement s’est choisi des options stratégiques irréalisables (appelé un engagement !), sa logique faussée trouve justifié, au lieu de supprimer ces options malheureuses, de supprimer les normes environnementales qui protègent la sante et les contraintes budgétaires qui protègent le pouvoir d’achat et l’économie. Pour justifier leur mauvaise gestion, les politiciens proclament aussi que leur stratégie gouvernementale est d’intérêt public mais restent incapables de justifier cette importance.

Le texte complet ici :

http://www.leseoliennes.be/information/gazecolos.pdf
15/02/2015 Vieux  
 
  40 ans, Brabant Wallon
 
Chacun sa vision de la 'société' future... Quand il n aura plus de fossile il faudra bien faire avec...
15/02/2015 Vieux  
 
  57 ans, Brabant Wallon
 
Citation:
Posté par Yucatan Voir le message
Chacun sa vision de la 'société' future... Quand il n aura plus de fossile il faudra bien faire avec...
Le "quand il n'y aura plus de fossile" est une des tactiques utilisées par le lobby vert !
Il me semblait qu'il ne devait plus avoir de pétrole d'ici 2030; puis 2050...
Au 19ème siècle, on prévoyait la fin du charbon pour le 20ème siècle...

Aujourd'hui, le pétrole n'a jamais été aussi bon marché... drôle pour un produit qui se raréfie...
15/02/2015 Vieux  
 
  72 ans, Liège
 
Citation:
Posté par Railsavoie Voir le message
Aujourd'hui, le pétrole n'a jamais été aussi bon marché... drôle pour un produit qui se raréfie...
La chutte du prix du pétrole a de toutes autres raisons que la profusion ou la rareté.
Mais on va pas parler politique ici.
15/02/2015 Vieux  
 
  40 ans, Liège
 
Citation:
Posté par Railsavoie Voir le message
Comment les écolos sont manipulés par les lobby pétroliers et gaziers :

Les Politiques de l’Énergie
et l’Écologie Politique
Tu te rends compte que les énergies renouvelables se développent de manière soutenue dans des pays où les partis d'écologie politique sont inexistants (Chine) ou insignifiants (USA ou Espagne par exemples) ?

Projet Photovoltaique ?
Plus dinfo!
Découvrez DAUVISTER

(Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre, sans quitter ce site.)

Page 86 sur 278 Première page - Résultats 1 à 20 sur 5 545 Page precedente 36768485 86 878896136186 Page suivante Dernière page - Résultats 5 541 à 5 545 sur 5 545


A lire également sur BricoZone...
Arrêt des subsides au renouvelable Par Philivolt dans Solaire Photo Voltaïque, +9 13/10/2013
Article sur la politique énergétique allemande(solaire, eolien,nucléaire, charbon... Par minipoint dans Divers, +7 24/10/2012
les Cv apres le nucléaire ....? Par xavierd dans Electricité, +2 30/11/2011


Forum Solaire Photo Voltaïque : Voir ce forum, Nouveautés, Actifs, Sans rép
Tout BricoZone : Page de garde, Dernieres 24h

Photos au hasard
Voir toutes nos photos


Pas encore membre de BricoZone ?!
Attention Pour participer, poser une Question ou Répondre : inscrivez vous !
Ceci vous permettra également de recevoir un email lors des réponses.
Mais même si vous ne voulez rien écrire : vous pourrez surveiller les forums et leurs nouveaux messages, et obtenir une vue rapide de tous les nouveaux messages depuis votre dernière visite !
Tout ceci est évidemment gratuit et rapide.

Visitez aussi : BricoZone France, nos Blogs. On aime Astel, JardiZone et InternetVista.
 
Connexion!
Identifiant
Mot de passe

Inscription - Oublié ?

Annuaire Pro

AlarmeMaison.biz

Pour nous la sécurité de votre maison n'est pas un vain mot.. Alarmes en KIT de bricolage!!


SUNNYHEAT by FOXeco

Chauffage infrarouge longues ondes. Le système le + économique, écologique & et sain au monde !


Eco Home sprl

Gestionnaire de projet de Construction de maisons individuelles


Ent Chif Eric construction

Entreprise de gros oeuvre, maçonnerie façade, annexe, aménagement extérieur, transformation, etc

Ajoutez votre société