RENOUVELABLE quoi de NEUF

( dans

» Electricité » Solaire Photo Voltaïque

)
Chercher:    

RENOUVELABLE quoi de NEUF

- Page 16
Page 16 sur 98 Première page - Résultats 1 à 20 sur 1 957 Page precedente 61415 16 17182666 Page suivante Dernière page - Résultats 1 941 à 1 957 sur 1 957


06/02/2016 Vieux  
 
  68 ans, Hainaut
 
Bon, soyons un peu sérieux.

Il y a du neuf dans les cartons et déjà en test.
J'ai pas trouvé de chiffres sauf que le promoteur dit que ce serait 2* plus efficace que les éoliennes d'aujourd'hui.

http://www.altaerosenergies.com/

On dira un jour que nos éoliennes actuelles font pâle figure avec cette nouveauté !!!.
06/02/2016 Vieux  
 
  68 ans, Hainaut
 
J'ai comme une vague impression de monologue.

Vous êtes grippés ?
06/02/2016 Vieux  
 
  68 ans, Hainaut
 
Du baume pour RS et ses aficionados ?.

RENOUVELABLE quoi de NEUF

Le solaire s'est le plus développé en 2014, talonné par l'éolien.
Il serait intéressant de mettre en face " le fromage " de l'usage actuel des énergies utilisées.

Ce graphique vous donne t-il une idée de l'évolution probable des remplacements d'une énergie par une autre.
Je ne parle pas ici de vos souhaits perso.
06/02/2016 Vieux  
 
  72 ans, Liège
 
Citation:
Posté par Patdec Voir le message
Du baume pour RS et ses aficionados ?.

RENOUVELABLE quoi de NEUF

Le solaire s'est le plus développé en 2014, talonné par l'éolien.
Il serait intéressant de mettre en face " le fromage " de l'usage actuel des énergies utilisées.

Ce graphique vous donne t-il une idée de l'évolution probable des remplacements d'une énergie par une autre.
Je ne parle pas ici de vos souhaits perso.
Je pense qu'un nouveau éolien prendra d'abord le dessus dans nos régions malgré que mes préférences seraient orientées vers le solaire qui sera probablement plus rapide dans certaines régions.
06/02/2016 Vieux  
 
  57 ans, Brabant Wallon
 
Finalement, pour accéder à la demande de Chimmy, ensuite, afin de revenir sur le sujet sans pour autant noyer les lecteurs sous une tonne de chiffres, je vous propose de lire ce qui suit; c'est un morceau choisi du livre écrit par le Dr N. Pierpont.

Comme j'ai abandonné l'idée même d'ouvrir les yeux de certains quant à l'arnaque verte que représente l'éolien terrestre, j'espère cependant susciter un début de réflexion dans l'esprit de tout ceux qui considèrent que notre salut passe par l'arnaque éolienne.

Et, pour faire plaisir à mon camarade Chimmy, c'est un des toubibs de "ma liste" !

http://www.windturbinesyndrome.com/w...rbine-syndrome
Dr Nina Pierpont, PhD, MD, Specialist Paediatrician, Fellow American Academy of Paediatrics (US, 2009)
-" (...) Kamperman and James have convinced me that a single, one-size- fits-all setback distance may not be both protective and fair in all environments with all types of turbines. Even so, it is clear from this study and others that minimum protective distances need to be:
  • a) greater than 1–1.5 km (3280–4900 ft or 0.62–0.93 mi), at which there were severely affected subjects in this study;
  • b) greater than 1.6 km (5250 ft or 1 mi), at which there were affected subjects in Dr. Harry’s UK study;
  • c) and, in mountainous terrain, greater than 2–3.5 km (1.24– 2.2 mi), at which there were symptomatic subjects in Professor Robyn Phipps’s New Zealand study.
Two kilometers, or 1.24 miles, remains the baseline, shortest setback from residences (and hospitals, schools, nursing homes, etc.) that communities should consider. In mountainous terrain, 2 miles (3.2 km) is probably a better guideline. Setbacks may well need to be longer than these minima, as guided by the noise criteria developed by Kamperman and James.

The shorter setbacks currently in use in the USA and elsewhere, 1000–1500 ft (305–457 m), are a convenience and financial advantage for wind developers and leaseholding landowners. They have no basis in research on safety and health, and they make no clinical sense.

For those who read this report and recognize their own symptoms, the appropriate medical specialist to consult would be a neurotologist (or otoneurologist), who is an otolaryngologist (ear, nose, and throat doctor) who specializes in balance, the inner ear, and their neurological connections.

When I sent this report out for critical review, these were the physicians who recognized a remarkably similar symptom complex from cases familiar to them—such as certain inner-ear pathologies.

To those of you living near turbines and recognizing your own symptoms within these pages: you are not crazy and not fabricating them.

Your symptoms are clinically valid—and unnecessary. While wind developers rush headlong into yet more projects, you unfortunates will have to exercise patience as the medical profession catches up with what is ailing you.

Meanwhile, my advice is, speak out. In The Tyranny of Noise, Robert Alex Baron calls for an end to “our passive acceptance of industry’s acoustic waste products.”27 "is will happen only when the suffering refuse to be silenced.

By the time I finished interviewing and moved on to data analysis (February 2008), six of my ten families had moved out of their homes because of turbine-associated symptoms. Three months later (May 2008), when the first draft was complete and I contacted the families for their approval and permission to publish the information on
them, two more had moved out because of their turbine-associated symptoms—bringing the total to eight of the ten. The ninth family could not afford to move, but had done extensive renovations in an effort to keep the noise out. (Renovations, ironically, that made the house worse to live in, since they could no longer heat it properly.)

As of this writing, family number ten is struggling to remain in their home. Behold ten families whose lives have been turned upside down because of the wind industry’s acoustic waste products.

Finally, ask yourself why a country doctor practicing in the poorest county in New York State did this study, and not the Centers for Disease Control or some other relevant government agency. It’s a fair question and a troubling one. I ask it myself. (...)
"
06/02/2016 Vieux  
 
  63 ans, France
 
Et oui 10/10

En France des habitants sont à bien moins de 2km d'une CN ... visiblement aucun soucis nul part. Et en France, il y en a des habitants dans ce cas.

Le vent rend dingue, les hélices t'achèvent
06/02/2016 Vieux  
 
  66 ans, Hainaut
 
Sur l'éolien terrestre, quelque chose est bizarre et inquiétant.

Un fermier du village d'Esplechin m'a raconté qu'il a été démarché pour placer une ou des éoliennes sur ses propriétés.
Il a dit aucun problème à condition que vous achetiez le terrain... d'abord, il a proposé le champ... comme c'était non... il a proposé la parcelle qui sera occupée... et ce fut aussi non!

Pourquoi veut-il vendre alors que le loyer est si important? NB: le loyer est important mais le terrain est mort pour l'éternité!...
Pourquoi les sociétés ne veulent pas acheter un petit bout de terrain?
Tout simplement parce que si la société qui exploite les éoliennes se déclare en faillite... le propriétaire du terrain est responsable des biens qui occupent son terrain et selon lui, c'est à lui (ou à ses descendants) de nettoyer le terrain!... donc de démonter l'éolienne! Il y aurait une somme prévue... mais ce n'est suffisant et merci les emmerdes.

C'est un point non négligeable... et je pense que tous les propriétaires devraient se pencher sur ce problème!
06/02/2016 Vieux  
 
  68 ans, Hainaut
 
Citation:
Posté par seiran76 Voir le message
Sur l'éolien terrestre, quelque chose est bizarre et inquiétant.

Un fermier du village d'Esplechin m'a raconté qu'il a été démarché pour placer une ou des éoliennes sur ses propriétés.
Il a dit aucun problème à condition que vous achetiez le terrain... d'abord, il a proposé le champ... comme c'était non... il a proposé la parcelle qui sera occupée... et ce fut aussi non!

Pourquoi veut-il vendre alors que le loyer est si important? NB: le loyer est important mais le terrain est mort pour l'éternité!...
Pourquoi les sociétés ne veulent pas acheter un petit bout de terrain?
Tout simplement parce que si la société qui exploite les éoliennes se déclare en faillite... le propriétaire du terrain est responsable des biens qui occupent son terrain et selon lui, c'est à lui (ou à ses descendants) de nettoyer le terrain!... donc de démonter l'éolienne! Il y aurait une somme prévue... mais ce n'est suffisant et merci les emmerdes.

C'est un point non négligeable... et je pense que tous les propriétaires devraient se pencher sur ce problème!
+ 10

mais c'est un point de vue uniquement économique.
Pour les contrats finalisés c'est trop tard. Pour les nouveaux projets il est urgent d'en faire connaître le risque aux proprios concernés.
La publicité peut être faite par l'association des riverains.

Tiens , je vais faire un peu de pub pour RailSavoie
Cette remarque de Seiran 76 y est abordée.

http://www.leseoliennes.be/index.htm
06/02/2016 Vieux  
 
  68 ans, Hainaut
 
Sur le site leseoliennes, j'ai trouvé une perle et je résiste pas à vous en faire profiter.

Interview du ministre président wallon Rudy Demotte

Voix du journaliste RTL/TVI à propos de la distance qui sépare les machines des habitations. « En Belgique, la norme imposée par la région wallonne est de 350 m, une distance qui interpelle quand on sait que l’organisation mondiale de la santé recommande un éloignement de 3 km. »

Voix du ministre interviewé : M. Demotte : « C’est vrai que dans les pays qui disposent d’espaces beaucoup plus importants, les normes peuvent être plus étendues. Mais dans notre pays à nous qui est extrêmement urbanisé où nous ne voyons malheureusement pas de campagnes sans maisons à perte de vue comme c’est le cas ailleurs, il faut effectivement lire ces normes en fonction de notre réalité. »

« Bienvenue dans ma réalité », celle que M. Demotte nous prépare.

Si des bus sont prévus pour contenir 4 voyageurs par m², il faut, pendant les heures de pointe, lire cette limite en fonction de la réalité et enfourner ces gens à 8 par m² .


Nos pilotes naviguent à vue où sont-ils dans le brouillard ?
La démonstration est faite que les lois et recommandations peuvent être interprétées en fonction d'où vient le vent.
D'un autre côté l' Europe s'est obligé à des quotas de production. Il faut bien choisir son support.
A un moment donné, il faut trancher.
06/02/2016 Vieux  
 
  57 ans, Brabant Wallon
 
Citation:
Posté par Patdec Voir le message
(...)
Tiens , je vais faire un peu de pub pour RailSavoie
(...)
Gran maci !
06/02/2016 Vieux  
 
  68 ans, Hainaut
 
Ton ancien avatar était plus clair et bien ciblé.
RENOUVELABLE quoi de NEUF
Le nouveau pourrait avoir une interprétation aléatoire.

Mais peut-être préfères-tu te distinguer autrement ?
Perso, j'accepte bien volontiers ton choix.

Dernière modification par Patdec 06/02/2016 à 22h57.
07/02/2016 Vieux  
  58 ans, Namur
 
Citation:
Posté par Railsavoie Voir le message
...de Chimmy...

... mon camarade Chimmy...
Il faudra soit nettoyer tes lunettes, soit passer illico chez un ophtalmo : ne pas être capable d'écrire un nom, un pseudo correctement alors qu'il est là, sous tes yeux, relève d'autre chose que de la simple faute d'inattention...
07/02/2016 Vieux  
 
  68 ans, Hainaut
 
Citation:
Posté par cricri58 Voir le message
Il faudra soit nettoyer tes lunettes, soit passer illico chez un ophtalmo : ne pas être capable d'écrire un nom, un pseudo correctement alors qu'il est là, sous tes yeux, relève d'autre chose que de la simple faute d'inattention...

T'as pas capté le jeu de mots:

Avoir du " Chimi " c'est du jeu dans la direction.
Il veut juste suggérer de son point de vue que notre " Ch*mmy " zigzague.
Avec l'âge de l'auto, ça ne s'arrange pas.
PARDON Chammy, j'ai pas pu m'empêcher.
09/02/2016 Vieux  
 
  57 ans, Brabant Wallon
 
L’argent des autres est-il une énergie renouvelable ?

Publié le 24 septembre 2015 dans Environnement
http://www.contrepoints.org/2015/09/...renouvelable-2



Au lieu de se poser de grandes questions sur l’évolution du climat et sur la limitation de l’impact présumé de l’Homme sur celui-ci, il serait temps de se poser de bonnes questions concernant les énergies renouvelables.

Le marché de l’électricité souffre de plusieurs maux. En premier lieu, la faiblesse de l’activité économique en Europe se traduit par une demande assez basse et donc agit à la baisse sur les prix. Jusqu’ici, tout va bien : la demande est plus que satisfaite par l’offre, les prix baissent.
En revanche, d’autres facteurs plus pernicieux entrent en ligne de compte.

1. La production d’électricité par le charbon consécutive à l’arrêt des centrales nucléaires allemandes tend à inonder le marché d’électricité peu coûteuse.

2. Les subventions aux énergies renouvelables (solaire et éolien) agissent à la baisse sur les prix (au détriment du citoyen et des entreprises).

3. La production solaire et éolienne est maximale dans les périodes ou la demande est relativement faible (printemps et automne pour l’éolien, midi pour le solaire). Les prix baissent pendant ces périodes.

Concernant le dernier point en particulier, il est bon de rappeler que la seule façon de stocker massivement de l’énergie en 2015 est l’accumulation d’eau derrière un barrage. Cela risque de durer encore quelques temps et les promoteurs du renouvelable solaire et éolien le savent bien. Ils plaident donc pour que les hydro-électriciens investissent dans le pompage qui permet d’absorber les surplus d’électricité à prix très bas (parfois négatif !) et de les turbiner quand la demande et les prix seront plus élevés. C’est malin et dans un marché libre, ça peut très bien fonctionner.

Sauf que les dés sont pipés. Curieusement, l’hydroélectricité bénéficie rarement du même enthousiasme que le solaire ou l’éolien alors que son rendement est le plus élevé de tous les modes de production, qu’elle est la seule à pouvoir accumuler de l’énergie en grande quantité et qu’elle est parfaitement propre en termes de CO2.

Nos chers amis écologistes dans leur catastrophisme habituel ont poussé à la fermeture des centrales nucléaires allemandes et bientôt suisses. Il en résulte l’utilisation de charbon. Cela devrait-il être considéré comme une preuve que les alternatives à faibles émissions sont crédibles ?

Nos chers amis écologistes dans leur planisme moralisateur ont poussé à subventionner des énergies renouvelables inefficaces en termes de volume et de période de production.

Nos chers amis écologistes dans leur grand amour des animaux que personne d’autre n’aime réclament toujours plus de normes pour les milieux aquatiques.

Ils ont provoqué une baisse massive des prix, ils travaillent à la perte de rendement du mode de production d’énergie qui en a le plus et maintenant, ils comptent sur les investissements des autres dans le pompage pour réparer leur grotesque manipulation d’un marché initialement libre. Y-a-t-il un volontaire pour leur expliquer que l’argent des autres n’est pas renouvelable ?

Il y a peut-être trop de CO2 mais assurément, eux, ils ne manquent pas d’air.
09/02/2016 Vieux  
 
  57 ans, Brabant Wallon
 
Le vent n’est pas écologique !

Publié le 10 avril 2015 dans Environnement
http://www.contrepoints.org/2015/04/...pas-ecologique

Qui l’eut cru : la production d’électricité par les éoliennes n’a rien d’écologique !
Par Michel Gay.


Les éoliennes ne poussent pas sous le soleil en les arrosant. Ce moyen de production d’électricité dit « écologique » nécessite des matériaux ainsi que des travaux industriels et d’entretien. Il ne suffit pas juste de récupérer l’énergie produite… quand il y a du vent.

Une éolienne récente de puissance 2 mégawatts (MW) mesure environ 150 m de haut en bout de pale (environ 100 m pour le mât) et sa durée de vie est de 20 ans. Sa construction nécessite 425 mètres cubes (m3) de béton et 40 tonnes d’acier.

Le poids total des matériaux de construction atteint presque 1200 tonnes1. Des « composites » entrent dans la fabrication des pales (3 fois 7 tonnes, soit 21 tonnes par hélice), des métaux (dont le cuivre) et des « terres rares » composent la nacelle et le générateur, ainsi que 300 à 400 litres d’huile de lubrification et de refroidissement.

rené le honzec éoliennesEn étant optimiste, son facteur de charge, en moyenne en France, est de 23% (temps de fonctionnement en équivalent pleine puissance), soit environ 2000 heures par an2. Sur sa durée de vie, cette éolienne produira donc 80 gigawattheures3 (GWh).

Or, la durée de vie d’un réacteur nucléaire EPR de 1650 MW est de 60 ans (minimum prévu). Sa construction nécessite 85.000 m3 de béton et 40.000 tonnes d’acier. Son facteur de charge prévu est de 85%, soit environ 7500 heures/an.

Pendant sa durée de fonctionnement, ce réacteur produira donc au minimum… 9000 fois plus que l’éolienne (742.500 GWh). En d’autres termes, il faudrait 9000 éoliennes de 2 MW pour produire autant d’électricité que l’EPR, mais de manière beaucoup plus erratique puisqu’il n’y a pas toujours du vent, et pas forcément corrélé avec le besoin.

Ainsi, chaque GWh produit par une éolienne de 2 MW nécessite environ 0,2 m3 de béton et 0,5 tonne d’acier tandis qu’un réacteur nucléaire de 1650 MW n’en nécessite respectivement que… 0,12 m3 (soit presque deux fois moins de béton) et 0,05 tonne (soit.. 10 fois moins d’acier) !

Qui a dit que produire de l’électricité avec du vent était écologique et minimisait l’impact sur la nature ?
09/02/2016 Vieux  
  Liège
 
"L'éolien est devenu la 3e source d'électricité en Europe: voici le classement des pays qui l'ont développé le plus.

Avec 142 gigawatts (GW) de capacités existantes, l'énergie éolienne est devenue l'an dernier la troisième source de production d'électricité dans l'UE. Moins de nouvelles éoliennes terrestres ont toutefois été implantées en 2015, a indiqué mardi le secteur..."

Article complet : http://www.rtl.be/info/monde/economi...us-793085.aspx
09/02/2016 Vieux  
  55 ans, Liège
 
Citation:
Posté par Railsavoie Voir le message
Le vent n’est pas écologique !




Or, la durée de vie d’un réacteur nucléaire EPR de 1650 MW est de 60 ans (minimum prévu). Sa construction nécessite 85.000 m3 de béton et 40.000 tonnes d’acier. Son facteur de charge prévu est de 85%, soit environ 7500 heures/an.

Pendant sa durée de fonctionnement, ce réacteur produira donc au minimum… 9000 fois plus que l’éolienne (742.500 GWh). En d’autres termes, il faudrait 9000 éoliennes de 2 MW pour produire autant d’électricité que l’EPR, mais de manière beaucoup plus erratique puisqu’il n’y a pas toujours du vent, et pas forcément corrélé avec le besoin.
Il faudrait d'abord que le premier réacteur EPR français en construction produise son premier kilowatt d'électricité.
Fin du chantier prévue lors de son commencement en 2007 : 2012, aujourd’hui : peut-être 2018. (minimum 6 ans de retard)
Coût de départ estime : 3.3 milliards Euros, aujourd’hui : 10.5 milliards mais ça risque d'augmenter.
Au moins, une éolienne, tu connais son coût, sa date de mise en service , sa durée de vie et sa production quand tu la commandes.

En plus au bout des 60 ans, tu fais quoi de tes 85000 m³ de béton et des 40000 tonnes d'acier irradiés à divers degrés, tu les enterres au fond du jardin et on n'en parle plus?

Dernière modification par A.L. 09/02/2016 à 11h15.
09/02/2016 Vieux  
 
  48 ans, Brabant Wallon
 
Citation:
Posté par Railsavoie Voir le message
Ainsi, chaque GWh produit par une éolienne de 2 MW nécessite environ 0,2 m3 de béton et 0,5 tonne d’acier tandis qu’un réacteur nucléaire de 1650 MW n’en nécessite respectivement que… 0,12 m3 (soit presque deux fois moins de béton) et 0,05 tonne (soit.. 10 fois moins d’acier) !
Comparer les éoliennes et le nucléaire n'a aucun sens.

Les éoliennes ne produisent pas de déchets radioactifs dont personne à ce jour ne sait que faire.

Les personnes qui sont contre le nucléaire ne le font pas pour des raisons de consommation de béton ou d'acier, mais pour des raisons de sécurité. 3-miles-island, Tchernobyl, Sellafield, Fukushima,... A l'évocation de ces simples noms, tout le monde sait que le nucléaire est mort. Devrait être mort. Devrait être euthanasié. Vite.

Le vent n'apporte pas toutes les solutions? On est d'accord.
Aujourd'hui, on a une "solution" et un unique mode de production: le nucléaire.
Demain, on aura 10 solutions complémentaires.

Alors, pour chacune de ces solutions, on pourra venir dire que ce n'est pas "la" solution. Mais ce sera pure démagogie...
09/02/2016 Vieux  
 
  72 ans, Liège
 
Citation:
Posté par Railsavoie Voir le message
Le vent n’est pas écologique !

Publié le 10 avril 2015 dans Environnement
http://www.contrepoints.org/2015/04/...pas-ecologique

Qui l’eut cru : la production d’électricité par les éoliennes n’a rien d’écologique !
Par Michel Gay.


Les éoliennes ne poussent pas sous le soleil en les arrosant. Ce moyen de production d’électricité dit « écologique » nécessite des matériaux ainsi que des travaux industriels et d’entretien. Il ne suffit pas juste de récupérer l’énergie produite… quand il y a du vent.

Une éolienne récente de puissance 2 mégawatts (MW) mesure environ 150 m de haut en bout de pale (environ 100 m pour le mât) et sa durée de vie est de 20 ans. Sa construction nécessite 425 mètres cubes (m3) de béton et 40 tonnes d’acier.

Le poids total des matériaux de construction atteint presque 1200 tonnes1. Des « composites » entrent dans la fabrication des pales (3 fois 7 tonnes, soit 21 tonnes par hélice), des métaux (dont le cuivre) et des « terres rares » composent la nacelle et le générateur, ainsi que 300 à 400 litres d’huile de lubrification et de refroidissement.

rené le honzec éoliennesEn étant optimiste, son facteur de charge, en moyenne en France, est de 23% (temps de fonctionnement en équivalent pleine puissance), soit environ 2000 heures par an2. Sur sa durée de vie, cette éolienne produira donc 80 gigawattheures3 (GWh).

Or, la durée de vie d’un réacteur nucléaire EPR de 1650 MW est de 60 ans (minimum prévu). Sa construction nécessite 85.000 m3 de béton et 40.000 tonnes d’acier. Son facteur de charge prévu est de 85%, soit environ 7500 heures/an.

Pendant sa durée de fonctionnement, ce réacteur produira donc au minimum… 9000 fois plus que l’éolienne (742.500 GWh). En d’autres termes, il faudrait 9000 éoliennes de 2 MW pour produire autant d’électricité que l’EPR, mais de manière beaucoup plus erratique puisqu’il n’y a pas toujours du vent, et pas forcément corrélé avec le besoin.

Ainsi, chaque GWh produit par une éolienne de 2 MW nécessite environ 0,2 m3 de béton et 0,5 tonne d’acier tandis qu’un réacteur nucléaire de 1650 MW n’en nécessite respectivement que… 0,12 m3 (soit presque deux fois moins de béton) et 0,05 tonne (soit.. 10 fois moins d’acier) !

Qui a dit que produire de l’électricité avec du vent était écologique et minimisait l’impact sur la nature ?
Ces comparaisons sont ridicules.
C'est comme si on comparait la circulation d'un vélo avec celle d'un train TGV.
09/02/2016 Vieux  
  69 ans, Hainaut
 
Ok RS. On va donc remplacer les éoliennes de Chastre, par un EPR, tu seras conteent et heureux. Fait aussi une petite place dans ton jardin pour les déchets radio actifs !

Projet Photovoltaique ?
Plus dinfo!
Découvrez DAUVISTER

(Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre, sans quitter ce site.)

Page 16 sur 98 Première page - Résultats 1 à 20 sur 1 957 Page precedente 61415 16 17182666 Page suivante Dernière page - Résultats 1 941 à 1 957 sur 1 957


A lire également sur BricoZone...
RENOUVELABLE ou NUCLEAIRE Par BRICOJEUNE1 dans Solaire Photo Voltaïque, +5544 04/01/2016
Arrêt des subsides au renouvelable Par Philivolt dans Solaire Photo Voltaïque, +9 13/10/2013
Où carreler et sur quoi avec quoi Par noe2010 dans Sols, Carrelage, Parquet, +4 03/11/2012
Parquet neuf......à remettre à neuf ? Par Damon dans Finitions, +10 26/09/2010


Forum Solaire Photo Voltaïque : Voir ce forum, Nouveautés, Actifs, Sans rép
Tout BricoZone : Page de garde, Dernieres 24h

Photos au hasard
Voir toutes nos photos


Pas encore membre de BricoZone ?!
Attention Pour participer, poser une Question ou Répondre : inscrivez vous !
Ceci vous permettra également de recevoir un email lors des réponses.
Mais même si vous ne voulez rien écrire : vous pourrez surveiller les forums et leurs nouveaux messages, et obtenir une vue rapide de tous les nouveaux messages depuis votre dernière visite !
Tout ceci est évidemment gratuit et rapide.

Visitez aussi : BricoZone France, nos Blogs. On aime Astel, JardiZone et InternetVista.
 
Connexion!
Identifiant
Mot de passe

Inscription - Oublié ?

Annuaire Pro

Maisons Baijot

Entreprise générale de construction Maison basse énergie Construction traditionnelle de qualit


SIBOMAT sa

Leader de la construction à ossature bois en Belgique depuis plus de 30 ans.


AlarmeMaison.biz

Pour nous la sécurité de votre maison n'est pas un vain mot.. Alarmes en KIT de bricolage!!


SUNNYHEAT by FOXeco

Chauffage infrarouge longues ondes. Le système le + économique, écologique & et sain au monde !

Ajoutez votre société