Trop de photovoltaïque tue le photovoltaïque

( dans

» Electricité » Solaire Photo Voltaïque

)
Chercher:    

Trop de photovoltaïque tue le photovoltaïque

- Page 3
Page 3 sur 10 Page precedente 12 3 45 Page suivante Dernière page - Résultats 181 à 186 sur 186


10/05/2012 Vieux  
 
  72 ans, Liège
 
Citation:
Posté par panda31 Voir le message
Là je ne suis pas d'accord, pour certains l'achat de PV est un investissement non rentable ou inaccessible.

C'est simplement pour dire que chaque argument peu être retourné selon qu'on est dans un cas ou dans l'autre.
10/05/2012 Vieux  
  67 ans, Liège
 
La une radio traitera ce sujet ce soir vers 17h30.

10/05/2012 Vieux  
 
  33 ans, Luxembourg
 
Désolé mais dans notre cas avec TVA 21% et pas de réduction d'impôts ce n'est pas intéressant...
10/05/2012 Vieux  
 
  48 ans, Hainaut
 
Citation:
Posté par jeanphi500 Voir le message
Ah bon?

Pour le moment le PV est tjs rentable sans souci. Meme sans reduction d'impots et meme avec le nouveau mecanisme d'octroi des CVs.
Mais quand allez vous comprendre que la rentabilité n'est pas universelle, et qu'elle dépend des choix et contraintes de chacun ????

Une même installation peut être rentable pour quelqu'un et pas pour un autre en fonction de ses choix et de ses objectifs !!!!

C'est un calcul personnel.
10/05/2012 Vieux  
 
  57 ans, Bruxelles
 
Le problème est que sauf erreur la production locale ne remonte pas sur le réseau 11 KVolts et donc doit être consommée entre les clients qui sont raccordés à cette cabine. S'il y a trop de producteurs et pas de consommateurs pour l'énergie produite votre onduleur déclenche.
10/05/2012 Vieux  
  Brabant Wallon
 
[quote=Creuzméninges;564828]Il y en a sûrement quelques un "équipables"[/QUOhttp://www.zonstraal.be/wiki/UitlegTE]


La station de pompage de coo à été conçue spécifiquement pour cela !

Je l ai visitée il y a 20 ans dans le cadre de mes études et si je me souviens
Bien elle peut délivrer 800MW en cas de besoin . On pompe l eau la nuit quand les
Centrales nucléaires "tournent à vide" et on turbine la journée en cas de forte demande

C était très impressionnants d être à côté des pompes-turbines en fonction

La nuit j avais participé à un exercice de relance de le centrale après un black out
On devait pouvoir relancer le turbinage en démarrant sur les diesels de secours avant de réinjecter sur le réseau ... Cela avait été un échec ..

Dernière modification par tparvais 10/05/2012 à 19h33.
10/05/2012 Vieux  
 
  40 ans, Brabant Wallon
 
http://www.skynet.be/actu-sports/act...neaux-solaires
10/05/2012 Vieux  
 
  40 ans, Brabant Wallon
 
http://www.sma-benelux.com/fr_BE/pro...e-manager.html
SUNNY HOME MANAGER
Optimisation intelligente de l'autoconsommation

Associé à une surveillance d'installation confortable via le Sunny Portal, le Sunny Home Manager est la solution idéale pour l'analyse et l'optimisation de l'autoconsommation. Il permet de commander intelligemment, par prises de courant sans fil, jusqu'à dix appareils ménagers usuels. L'appareil assimile le comportement de consommation typique du foyer et relie ces informations avec les prévisions photovoltaïques et les variations des tarifs de l'électricité, permettant ainsi une consommation optimale d'un point de vue financier et écologique. Grâce au Sunny Portal, il est possible de configurer et de commander aisément l'appareil. En outre, les informations relatives à la consommation d'énergie peuvent être consultées en temps réel. Enfin, avec la commande par interface Web, les données sont disponibles à la fois sur PC et Smartphone, depuis le monde entier.
10/05/2012 Vieux  
 
  40 ans, Brabant Wallon
 
La solution c'est les smart-grid :

Smart grid
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Aller à : Navigation, rechercher

Schéma théorique d'un réseau d'interconnexion entre l'Europe, l'Afrique du nord et le Moyen orient


Le smart grid est une des dénominations d'un réseau de distribution d'électricité « intelligent » qui utilise des technologies informatiques de manière à optimiser la production, la distribution, la consommation ainsi que de mieux mettre en relation l'offre et la demande entre les producteurs et les consommateurs d'électricité.
L'apport des technologies informatiques devrait économiser l'énergie, sécuriser le réseau et en réduire les coûts.
C'est aussi une réponse au besoin de diminuer les émissions de gaz à effet de serre pour lutter contre le dérèglement climatique.
C'est (s'il est associé à un système distribué de très nombreuses microcentrales) l'un des 5 piliers de la « Troisième révolution industrielle » proposée et notamment promue par Jeremy Rifkin[1].
Sommaire

[masquer] Terminologie[modifier]

Le GDT propose la traduction « réseau de distribution d’électricité intelligent » [2]. Le cabinet d'études Xerfi utilise plus simplement « réseau électrique intelligent ».
D’autres expressions sont employées en anglais comme : smart electric grid, smart power grid, intelligent grid, IntelliGrid, future grid ou SuperSmart Grid.
Généralités[modifier]

La mise en œuvre, sur le réseau de distribution physique existant, de capteurs reliés à un réseau informatique et à un puissant système d'analyse capable de s'appuyer sur des données prospectives de court, moyen et long terme, doit permettre un meilleur ajustement de la production et de la consommation d'électricité, avec les avantages suivants :
  • diminution des pics de consommations, en lissant la courbe de charge, permettant ainsi de réduire la production d'électricité par des énergies fossiles ;
  • évitement des pannes dues à une surcharge ;
  • moindres pertes en ligne
  • intégration au réseau facilitée pour un bouquet de sources d'énergie propre; sûres et complémentaires, mais souvent irrégulières et diffuses telles que les éoliennes domestiques, hydroliennes, fermes éoliennes, panneaux solaires domestiques, centrales solaires, petite hydraulique, les sources marémotrices, etc.
  • transferts facilités et optimisés de production électrique sur grande distance.
Bien que certaines technologies soient estampillées smart grid, le terme se réfère plus à un ensemble de technologies qu'à un item précis.
L'émergence des réseaux intelligents est accentuée par l'évolution des logiques législatives introduites par l'ouverture des marchés de fourniture d'électricité à la concurrence.
Ainsi, les apports précédents proviennent principalement du gestionnaire de réseau de distribution, mais d'autres apports des réseaux intelligents concernent directement les clients finaux en lien avec leur fournisseur d'énergie,
  • encourager le consommateur à consommer mieux et donc optimiser sa facture, à travers notamment des offres tarifaires nouvelles possibles avec le compteur intelligent (smart meter),
  • réaliser du "réponse à flux tendu" en fonction des besoins en consommation / production des utilisateurs, en consommant par exemple l'énergie produite à proximité de chez soi (panneau photovoltaïque...)
Efficacité[modifier]

Selon le Département de l'Énergie des États-Unis, si les technologies de réseau intelligent rendaient le réseau électrique américain plus efficace de 5%, cela équivaudrait à une économie en termes d'émission de gaz à effet de serre de 53 millions de voitures[3], et l'amélioration du réseau grâce à ces technologies devrait permettre une économie de 46 à 117 milliards de dollars d'ici à 2023[4].
Selon une autre étude[5],[6], l'Europe pourrait de son côté grâce à un « super-réseau intelligent » (SuperSmart Grid, SSG[7]) sécuriser son alimentation énergétique, en développant les énergies douces, renouvelables et décentralisées, tout en diminuant fortement ses contributions à l'effet de serre. Ce réseau permettrait même selon l'étude de basculer dès 2050 sur un réseau uniquement alimenté par des énergies propres, sûres et renouvelables[8].
À Taïwan où le groupe Taiwan Power, principal énergéticien de l'île estime que le réseau intelligent est le seul moyen de « contourner la paresse humaine », ce dernier estime pouvoir faire économiser 10 %, rien qu'en gérant de manière automatique les équipements de veille, et 10 à 20 % supplémentaires en faisant de même avec la climatisation[9].
Compteurs intelligents[modifier]

L'expression smart grid est souvent associée au concept de compteur intelligent (smart meter) capable de donner une facturation par tranche horaire permettant aux consommateurs de choisir le meilleur tarif chez les différentes entreprises productrices, mais aussi de jouer sur les heures de consommation, permettant ainsi une meilleure utilisation du réseau électrique. Un tel système permettrait aussi de cartographier plus finement les consommations et de mieux anticiper les besoins, à des échelles plus locales.
En France par exemple, Linky[10], le compteur d'ERDF sera une véritable révolution pour développer le concept Smartgrid, associé à certaines box chez les usagers, il devrait permettre de piloter certains équipements à distance pour faciliter la gestion de la charge électrique qui transite sur les réseaux (exemple, pilotage de la charge des véhicules électriques, pilotage de la mise en marche des fours, des machines à laver...).
Des ploggs, mis en communication par des logiciels de type middleware, permettent à des appareils de communiquer entre eux.
Les grandes entreprises du secteur de l'informatique, comme Google et Microsoft[11], travaillent sur ces compteurs intelligents pour en faire des interfaces de suivi (tableaux de bord) de la consommation. L'utilisateur peut alors connaître le détail de sa consommation, par pièce, par interrupteur, par période, par type d'équipements, et connaître les postes sur lesquels des économies d'énergie sont possibles[12].
Pour accompagner le développement des Smart Grids, et faciliter l'intégration des énergies solaires et éoliennes sur les réseaux, deux nouvelles normes d'interopérabilité entre les appareils et terminaux et les réseaux électriques intelligents ont été lancées en 2012 par l'ESTI (European Telecommunications Standards Institute) et et l’Esna (Energy Services Network Association), pour la zone de l'Union européenne[13]. L’« Open Smart Grid Protocol » est une nouvelle couche de protocole de communication standard et le « BPSK Narrow Band Power Line Channel for Smart Metering Applications » précise le mécanisme de contrôle du réseau à travers une « ligne électrique haute performance à bande étroite ».
Acceptabilité par le public et enjeux économiques[modifier]

Ce réseau, s'il se développe, donnera aux opérateurs des informations indirectes et directes sur la vie privée (horaires et activité des habitants). Néanmoins sa capacité annoncée à améliorer le rendement énergétique et les économies de factures individuelles semblent faciliter son acceptation par le public. Cette acceptation par les utilisateurs reste à démontrer, c'est pourquoi en France, l'ADEME sous l'impulsion du Ministère du développement durable, a lancé des appels à manifestations d'intérêts courant 2009 visant à démontrer l'efficacité énergétique apportée par le concept smartgrid tout en favorisant l'intégration des énergies renouvelables distribuées. Les projets attendus devront être en cohérence avec la Feuille de Route « réseaux et systèmes électriques intelligents intégrant les énergies renouvelables », les principaux objectifs doivent : favoriser l'intégration des énergies renouvelables sur les réseaux de distribution; participer à l'amélioration de l'efficacité énergétique, développer des nouveaux modèles d'affaires pour la vente de l'énergie, et enfin intégrer le compteur intelligent comme vecteur technologique et économique pour faciliter la gestion active de la demande. Par ailleurs un des thèmes du grand emprunt 2010 traite des réseaux intelligents, et vise notamment à satisfaire les engagements du Grenelle 2 à travers le développement des réseaux intelligents et son impact sur le grand public (amélioration énergétique, bilan économique long terme...). Les attributions de l'ADEME et du grand emprunt sont prévues pour fin 2010 début 2011, et devraient concerner les grands acteurs de l'énergie: producteurs, gestionnaires des réseaux de distribution, commercialisateurs, mais aussi industriels, institutions, universités...
Après que le Président Obama a annoncé un investissement de 3,4 milliards de dollars pour la transition Spur Energy Smart Grid et le financement d'un large éventail de technologies qui visent à stimuler la transition vers un réseau électrique intelligent et efficient, deux sondages montraient fin 2009 que la population des États-Unis souhaitait que les producteurs d’électricité fassent plus appel aux sources renouvelables (25% d'ici 2025) pour l’électricité[14], ce qui demande un réseau plus souple et intelligent... et que 74 % des américains se disaient prêts à modifier leur comportement via de nouvelles technologies pour économiser l’énergie, si leur facture d’électricité était allégée, et souhaitaient à 88 % que les autorités investissent dans de nouvelles technologies[15].
Aspects financiers[modifier]

Les réseaux de distribution directement concernés par le concept smartgrid ont été conçus initialement pour distribuer l'énergie de l'amont vers l'aval ("des centrales vers les consommateurs"). Avec la production décentralisée (photovoltaïque, éolien...) et avec la modification des utilités (véhicule électrique), la donne est en train de changer. L'émergence des smartgrids fait apparaître ainsi de vraies questions financières pour définir à qui profite ces nouvelles technologies:
- à l'utilisateur final ? peut être à condition que les fournisseurs d'énergie parviennent à facturer l'énergie consommée en tenant compte que cette énergie provient du panneau photovoltaïque du quartier par exemple, les tarifs d'acheminement du distributeur évolueront probablement,
- au gestionnaire de réseau de distribution (principalement ERDF en France) ? peut être si ce dernier redéfinit une nouvelle politique d'investissements visant à ne pas développer de nouveaux réseaux en profitant des producteurs décentralisés, en jouant sur la courbe de charge à travers les compteurs intelligents, en appliquant de nouvelles régles pour par exemple "delester" des appareils chez l'utilisateurs (exemple machine à laver, véhicule électrique...)
- aux industriels, si un nouveau marché apparait, en associant notamment les acteurs de l'électrotechnique, et les acteurs des télécommunications,
- aux institutions, si l'efficacité énergétique proposée par le smartgrid devient réelle et permet de satisfaire la politique énergétique définie par les gouvernements
- aux fournisseurs d'énergie, s'ils parviennent à maitriser parfaitement l'équation offre-demande de leurs utilisateurs en pilotant notamment des charges électriques en aval du compteur (ce qui sera sans doute possible avec le compteur intelligent)
L'équation économique n'est donc pas encore définie, les démonstrateurs de l'ADEME viendront éclairer les autorités sur les choix les plus pertinents.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Smart_grid
10/05/2012 Vieux  
 
  40 ans, Brabant Wallon
 
Quant au problème de surproduction à certains moments, il est possible de stocker l'énergie de différentes manières. Utilisation de STEP, stockage sous forme d'hydrogène (via l'élecrolyse de l'eau), stockage dans les batteries des futures voitures électriques comme zone tampon où l'on pourra prélever (lorsqu'elle seront raccordées aux bornes) ou envoyer ce que l'on a besoin d'énergie ou ce que l'on aura comme sur-production d'énergie verte... et j'en passe comme solution...

Le problème des énergies "vertes" est son intermitence, d'où le problème de stockage d'énergie où l'on est encore à l'âge de la pierre actuellement.
L'avenir de la recherche énergétique se situe au niveau de la gestion de cette énergie et de son stockage.




Les STEP, stockage d'énergie par pompage turbinage

Le barrage de Grand'Maison mesure 550 mètres de long et peut contenir jusqu'à 137 millions de m 3 d'eau.
Associé au barrage du Verney (situé en aval et doté d'une capacité de 14 millions de m 3 d'eau), l'ensemble constitue une STEP : station de transfert d'énergie par pompage.

D'une puissance de 1800 MW, le complexe hydroélectrique de Grand Maison permet de stocker la surproduction électrique (essentiellement d'origine nucléaire) en période de basse consommation.
Les stations urbaines de transfert d'énergie par pompage en sous-sol


La colonne d'eau nécessaire au système de pompage turbinage peut être réalisée en sous-sol et peut ainsi être adapté au milieu urbain.
Le concept d'île-énergie, STEP de grande ampleur sous forme d'atolls artificiels


Concept d'île-énergie - crédit photo : Kema

Mondialement reconnu dans le domaine de l'hydroélectrique, L'ingénieur François Lempérière propose un concept de stations de transfert d'énergie par pompage (STEP) de grande ampleur sous forme d'atoll.

Des réservoirs seraient formés par une digue, l'eau serait pompée grâce à la production intermittente d'éolienne (offshore) et de panneaux solaires.
D'après ses prévisions, un atoll de 23 km carré, sur une hauteur de 90m, permettrait de stocker 160 GWh.
L'installation pourrait ainsi compenser l'indisponibilité de 25 GW d'énergie éolienne.

http://www.ecosources.info/dossiers/...page_turbinage

Dernière modification par Yucatan 10/05/2012 à 20h48.
10/05/2012 Vieux  
 
  72 ans, Liège
 
Citation:
Posté par tparvais Voir le message
Je l ai visitée il y a 20 ans dans le cadre de mes études et si je me souviens
Bien elle peut délivrer 800MW en cas de besoin . ..

Elle peut délivrer plus de 800MW, mais c'est la configuration des lieux qui a permis ce type de construcion.
Ce serait ridicule de faire du pompage-turbinage au départ d'un simple barrage si on ne crée pas un bassin bas de grande capacité.
10/05/2012 Vieux  
 
  40 ans, Brabant Wallon
 
Citation:
Posté par BRICOJEUNE1 Voir le message
Elle peut délivrer plus de 800MW, mais c'est la configuration des lieux qui a permis ce type de construcion.
Ce serait ridicule de faire du pompage-turbinage au départ d'un simple barrage si on ne crée pas un bassin bas de grande capacité.
La solution n'est pas simplement dans notre petite Belgique, mais au niveau Européen par une plus grande interconnection des différents réseaux et différents site de production/consommation.
10/05/2012 Vieux  
  50 ans, Brabant Wallon
 
Citation:
Posté par jeanphi500 Voir le message
Ah bon?

Pour le moment le PV est tjs rentable sans souci. Meme sans reduction d'impots et meme avec le nouveau mecanisme d'octroi des CVs.
C'a fait déjà de belles modifications par rapport à ce qui était promis au départ.

A cela , il faut rajouter certains clients qui ont installé des PV perdent 30 % de l'énergie produite ( problème de saturation ) , et cela ne peux que se dégrader
vus toutes les installations commandés et pas encore placées.

De plus la pub ce jour ( courrier de l'escaut ) concernant la saturation,
c'est pas fait pour donner confiances aux futurs propriétaires de PV.

Et les taxes futures ( déja en Flandres ? ) il faudra bien un jour les comptabiliser !

La messe est dite ?
10/05/2012 Vieux  
 
  38 ans, Liège
 
Citation:
Posté par panda31 Voir le message
Désolé mais dans notre cas avec TVA 21% et pas de réduction d'impôts ce n'est pas intéressant...
Bien sûr que si ... même dans votre cas c'est rentable.
Un amis vient de signer pour une installation. TVA 21%, pas de réduction fiscale et régime de CV 10 ans x 7 et c'est rentable en 6 ans.
A +/- 2.2€ htva / wc avec du bon matos. Et pourtant il a une très mauvaise orientation (+ 82° ouest).

Je dirais que c'est même rentable pour plus de monde maintenant qu'il n'y a plus les réduction fiscale et que par conséquence les prix ont chuté. Avant qq un ne payant pas (ou très peu) d'impot se retrouvait avec un ROI beaucoup plus long... maintenant que les prix ont bien diminué, ça compense et met tout le monde à égalité.
10/05/2012 Vieux  
  50 ans, Brabant Wallon
 
Citation:
Posté par BRICOJEUNE1 Voir le message
Et pourquoi pas taxer ceux qui gaspillent l'électricité du réseau parceque n'ayant pas de PV ils encouragent l'achat d'électricité à l'étranger, provoquent des pertes en fonction de la distance et donc font monter les prix.

Toutes ces belles théories peuvent être retournées Selon qu'on est blanc ou noir!...ou rouge dans ce cas ci

Comme dit Jeanphi, la messe n'est certainement pas dite.
Ceux qui n'ont pas de PV ( coût 20.000 € ? ) peuvent très bien produire
de l'eau chaude pour le lave-vaisselle, le lave-linge, l'eau chaude sanitaire
et éventuellement une partie du chauffage de la maison en hiver
en installant des panneaux solaires thermiques ( 7.000 ? ) etc...

Donc, eux, feront une certaine économie d' énergie fossile ( mazout etc... )
sans risquer de saturer le réseau électrique ( et donc de peut-être
provoquer des problèmes dans le quartier à ceux qui ont des PV, ou
qui vont en installer.
10/05/2012 Vieux  
  44 ans, Liège
 
Ce serait peut-être bien d'effectuer une vraie analyse de ses réels besoins en photovoltaïque et ne pas surdimensionner à outre mesure afin d'éviter ce genre de soucis...
10/05/2012 Vieux  
 
  72 ans, Liège
 
Citation:
Posté par Yucatan Voir le message
La solution n'est pas simplement dans notre petite Belgique, mais au niveau Européen par une plus grande interconnection des différents réseaux et différents site de production/consommation.

Et notre petit pays sera à nouveau à la botte d'un grand groupe voisin
10/05/2012 Vieux  
  41 ans, Liège
 
Je me demande comment le problème n'est pas apparu avant en Belgique et de façon plus importante en Flandre vu qu'ils sont nettement plus équipés que du côté wallon. Sans vouloir rentrer dans le communautarisme .
11/05/2012 Vieux  
 
  43 ans, Brabant Wallon
 
Moi ce qui m’épate c'est que l'on considère qu'avoir du photovoltaïque chez soi est toujours un must...

Toiture +/- dans la bonne orientation (hé oui, dans "+/-" il y a aussi le "-")
Panneaux sur le marché de qualité inégale
Coût variable selon la firme (ou installateur) à qui on s'adresse
...

Ce qui semble importer c'est que chacun puisse voir SON compteur tourner à l'envers.

En ce qui concerne les subsides, les CV, etc. les gens crient quand l'amortissement augmente d'une ou deux années (sur les 20 ans de vie d'une installation si j'ai bien compris). En gros, ce qui dérange c'est de faire moins vite du bénéfice. Et tant pis si les autres n'ont pas (supprimez l'option qui éventuellement ne vous convient pas) l'argent, une habitation dont ils sont propriétaires, une maison bien orientée, des arbres qui ne sont pas dans le chemin, ... Alors quand il faut payer pour le réseau (dont, faut-il le rappeler, tout le monde à besoin. Même ceux qui disposent d'une installation photovoltaïque - pour pallier quand il y a des nuages, quand on lance 36 machines à la fois, quand on veux exporter son excédent, ...) "on" se dit que c'est le gestionnaire du réseau qui doit banquer ! Et c'est qui qui paie les frais du gestionnaire du réseau ? Ceux qui paient (encore) une facture d'électricité... Alors faisons payer l'état ! (hé, c'est qui qui paient les dépenses de l'état ???).

J'habite une commune semi-rurale et, honnêtement, je suis certain qu'il serait moins coûteux (à l'installation via les économies d'échelles), plus solidaire (pour les ceuces qui ne peuvent installer du photovoltaïque), plus profitable (pour le fermier qui pourrait diversifier ses revenus), techniquement plus facile à intégrer (le gestionnaire de réseau vous dit merci), de coloniser les toitures des hangars des fermes (location au m² de la surface) et de grouper les achats de panneaux (ceci convient aussi pour les toiture d'écoles, d’hôpitaux, de maison communale, ...).

Mais, bien entendu, on ne verra plus les gens descendre chacun dans leur cave pour regarder, admiratifs, leur compteur tourner à l'envers.

(vais me faire tuer par tous les vert-tueux du site. M'enfiche, j'avais besoin de le dire
A propos, qui s'est déjà amusé à calculer le rendement (financier) d'une citerne d'eau de pluie ? D'une station d'épuration individuelle (ouffff, faut plus payer l'épuration des autres, le pied ! A propos, les ceuces qui sont pas raccordés - et qui le seront jamais - aux égouts paient aussi l'épuration des autres. Chouette non ?) ? Du fait de changer ses châssis ? De l'insert bouilleur (pas de primes) qui se passe de mazout et de gaz ? D'une installation solaire thermique ? ...). Quoi ??? C'est pas bon pour environnement tout ça ?)

Dernière modification par BenjiBxl 11/05/2012 à 00h38.
11/05/2012 Vieux  
 
  54 ans, Namur
 
D'accord avec toi BenjiBxl,

Citation:
vais me faire tuer par tous les vert-tueux du site. M'enfiche, j'avais besoin de le dire
Pinces-toi pour savoir si tu es encore vivant!

Mais c'est le politique qui a choisi de privilégier l'investissement individuel plutôt que de créer des centrales. Il me semble avoir lu que les dépôts sur les comptes d'épargne atteignent maintenant 210 milliards. Il y a de quoi puiser, il leur fallait juste inciter...

Investir dans des centrales bénéficierait à tous.

Pietje

Projet Photovoltaique ?
Plus dinfo!
Découvrez DAUVISTER

(Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre, sans quitter ce site.)

Page 3 sur 10 Page precedente 12 3 45 Page suivante Dernière page - Résultats 181 à 186 sur 186


A lire également sur BricoZone...
Photovoltaïque trop risqué pour les pompiers Par Regisro dans Solaire Photo Voltaïque, +48 24/01/2012
photovoltaique Par eloi dans Solaire Photo Voltaïque, +3 27/04/2011
Photovoltaïque Par Ghéghé dans Electricité, +21 16/01/2009


Forum Solaire Photo Voltaïque : Voir ce forum, Nouveautés, Actifs, Sans rép
Tout BricoZone : Page de garde, Dernieres 24h

Photos au hasard
Voir toutes nos photos


Pas encore membre de BricoZone ?!
Attention Pour participer, poser une Question ou Répondre : inscrivez vous !
Ceci vous permettra également de recevoir un email lors des réponses.
Mais même si vous ne voulez rien écrire : vous pourrez surveiller les forums et leurs nouveaux messages, et obtenir une vue rapide de tous les nouveaux messages depuis votre dernière visite !
Tout ceci est évidemment gratuit et rapide.

Visitez aussi : BricoZone France, nos Blogs. On aime Astel, JardiZone et InternetVista.
 
Connexion!
Identifiant
Mot de passe

Inscription - Oublié ?

Annuaire Pro

AlarmeMaison.biz

Pour nous la sécurité de votre maison n'est pas un vain mot.. Alarmes en KIT de bricolage!!


SUNNYHEAT by FOXeco

Chauffage infrarouge longues ondes. Le système le + économique, écologique & et sain au monde !


Eco Home sprl

Gestionnaire de projet de Construction de maisons individuelles


Ent Chif Eric construction

Entreprise de gros oeuvre, maçonnerie façade, annexe, aménagement extérieur, transformation, etc

Ajoutez votre société