Incompatibilité de communication entre système de régulation et PAC

( dans

» Plomberie » Solaire Thermique

)
Chercher:    

Incompatibilité de communication entre système de régulation et PAC



25/07/2012 Vieux  
  35 ans, Namur
 
Bonjour,

Nous venons de faire construire notre maison et nous avons placé des panneaux solaires thermiques. Le système de régulation pour le solaire est distribué par Baxi France, soit un système Chapee.

La production de chauffage est assurée par une pompe à chaleur Daikin Altherma. Elle fait aussi l'appoint pour la production d'eau chaude sanitaire.

Une fois le système mis en marche, j'ai pu constater que le circulateur pour le circuit solaire avait tendance à démarrer puis s'arrêter assez fréquemment. Renseignement pris auprès d'amis, chez eux, la vitesse du circulaire démarre à 100% puis après 2-3 min diminue en fonction de la vitesse à laquelle la température dans les panneaux évolue. Ce n'est pas le cas chez moi, elle reste à 100%.

J'en ai parlé à l'installateur de l'ensemble et il m'a répondu qu'ils avaient des problèmes de communication entre la régulation du solaire et la PAC et que donc, il laissait le circulateur solaire à 100% et ralentissait la circulation de glycol au moyen d'une vanne de laminage ...

Selon lui, pour faire varier la vitesse du circulateur, le courant est "haché" et du coup, la carte de la PAC ne détecte pas le solaire lorsqu'il se met en marche ....

Comme ils n'en sont pas à leur première c******* près, je voudrais avoir d'autres avis. Cela me paraît quand même vachement bizarre que du matériel fourni par 2 sociétés aussi connues ne soient pas compatibles ... Et je ne pense pas que freiner artificiellement un circulateur de cette manière soit très bon pour celui-ci ...
25/07/2012 Vieux  
 
  40 ans, Brabant Wallon
  Yucatan est connecté maintenant
Citation:
Posté par Bepu Voir le message
Bonjour,

Nous venons de faire construire notre maison et nous avons placé des panneaux solaires thermiques. Le système de régulation pour le solaire est distribué par Baxi France, soit un système Chapee.

La production de chauffage est assurée par une pompe à chaleur Daikin Altherma. Elle fait aussi l'appoint pour la production d'eau chaude sanitaire.

Une fois le système mis en marche, j'ai pu constater que le circulateur pour le circuit solaire avait tendance à démarrer puis s'arrêter assez fréquemment. Renseignement pris auprès d'amis, chez eux, la vitesse du circulaire démarre à 100% puis après 2-3 min diminue en fonction de la vitesse à laquelle la température dans les panneaux évolue. Ce n'est pas le cas chez moi, elle reste à 100%.

J'en ai parlé à l'installateur de l'ensemble et il m'a répondu qu'ils avaient des problèmes de communication entre la régulation du solaire et la PAC et que donc, il laissait le circulateur solaire à 100% et ralentissait la circulation de glycol au moyen d'une vanne de laminage ...

Selon lui, pour faire varier la vitesse du circulateur, le courant est "haché" et du coup, la carte de la PAC ne détecte pas le solaire lorsqu'il se met en marche ....

Comme ils n'en sont pas à leur première c******* près, je voudrais avoir d'autres avis. Cela me paraît quand même vachement bizarre que du matériel fourni par 2 sociétés aussi connues ne soient pas compatibles ... Et je ne pense pas que freiner artificiellement un circulateur de cette manière soit très bon pour celui-ci ...
Tout dépend, de la gestion de ton système solaire. Est-il High Flow/Low Flow ou simplement tout ou rien ? Théoriquement, le circulateur du groupe solaire est souvent électronique et à vitesse variable en hachant le courant qui lui est envoyé sous forme d'impulsion.

Si le "système solaire" n'est pas géré par la pac, c'est sur qu'elle va avoir difficile à gérer la partie solaire et surtout à savoir qu'il y a du solaire thermique.

Si il s'agit de deux gestions indépendantes, il y a lieu de mettre la consigne de température de ton boiler au niveau de la gestion de ta pac au alentour de 45/50° et au niveau de ta gestion solaire bien plus haute (t° à atteindre dans le boiler) comme par exemple 80-85° (à définir dans la gestion de ton système solaire).

Dans ce cas la, ta pac va tjs assurer une t° de confort minimale ou de confort si tu veux. Une fois que le soleil sera présent et que ton solaire thermique va travailler, il va faire monter la t° dans ton boiler au niveau demandé (réglé dans sa gestion => à définir, par exemple 80-85°).

Si le lendemain matin (au levé du soleil et que celui-ci est suffisant), la t° dans le boiler solaire est tjs au dessus de 45-50° (t° réglé dans la gestion de ta pac) alors ta pac va pas se mettre à chauffer l'eau de ton boiler mais par contre si il y a un apport du soleil la t° dans ton boiler va pouvoir remonter avec comme maximum la t° de consigne décidée dans la gestion du solaire...

C'est à toi (ou à ton installateur) de décider de ces points de t° au niveau des gestionnaires de chaque système à savoir pour le solaire et pour ta pac vers le boiler...

En résumé, c'est une question de paramétrage de tes deux systèmes.

Il y a lieu aussi de régler les températures d'enclenchement et d'arrêt de la pompe solaire en fonction du Delta T entre la sonde présente dans tes capteurs et celle présente dans le bas de ton boilaire solaire. Si la t° de démarrage et d'arrêt son trop rapproché ton système va jouer au yoyo, soit démarrer pour tout de suite s'arrêter.

En gros, il y a lieu de régler comme t° d'enclenchement à 10 à 12° et d'arrêt de 4 à 6° mais ces valeurs sont des valeurs dites standardisées (Soltherm) qui peuvent évoluer en fonction de la configuration de votre installation.
En gros, si l'on utilise ces valeurs ça marchera sans problème mais pour bien faire, il faut prendre en compte la distance entre vos panneaux et votre boiler ainsi que la consommation électrique du circulateur solaire. Je m'explique si l'apport solaire minimale n'est que de 150 Watts (c'est un exemple) alors que la consommation électrique du circulateur solaire est de 200 Watts c'est une très mauvaise idée de laisser fonctionner le système solaire à ce moment la car la consommation électrique est supérieur à celle de l'apport solaire => il y a lieu de faire démarrer et arrêter le système solaire avec des valeurs supérieur. Ceci peut se calculer...

Dernière modification par Yucatan 25/07/2012 à 22h59.
26/07/2012 Vieux  
  35 ans, Namur
 
Que veux-tu dire par système high flow/low flow ?

Dans mon cas, je sais que le module de régulation du système solaire est capable de faire varier la vitesse du circulateur. Mais pour le moment, ce module est réglé sur tout ou rien. D'où ma question ...

Le "hachage" du courant pour moduler la vitesse du circulateur ne me pose pas de problème, je sais que c'est la façon en courant alternatif de modifier la vitesse de celui-ci.

Mon souci est que je ne sais pas si je suis obligé de laisser ça comme ça ou si c'est simplement parce que l'installateur a fait comme ça car il est incapable de le régler autrement. Comme je ne l'ai pas choisi (entreprise générale, erreur que je ne referai plus jamais !) et qu'ils ont fait de nombreuses erreurs, j'ai des doutes sur ses compétences.

En ce qui concerne les températures de déclenchement et d'arrêt du circulateur, elles sont les suivantes:
  • + 10°C aux panneaux par rapport à la température du boiler, le système démarre
  • lorsque la température n'est plus que de 4°C au-dessus de celle du boiler, cela s'arrête.
Actuellement, la gestion PAC/solaire est la suivante:
  • la PAC amène le boiler à 45°C pendant la nuit (de 3h30 à 5h00)
  • en journée, le système solaire démarre s'il y a assez de soleil et amène le boiler à 60°C
  • de 17h00 à 18h30 la PAC peut prendre le relais pour réchauffer le boiler si la température de celui-ci est inférieure à 45°C (nous avons un petite fille de 20 mois qui prend un bain tous les soirs ...)
  • tous les vendredis, à partir de minuit, la PAC chauffe le boiler jusque 70°C pour réaliser une "désinfection" hebdomadaire

Si, au moment où la PAC doit démarrer, du solaire est disponible (pas vraiment le cas dans la programmation mais bon, on ne sait jamais), elle ne fonctionne pas, on travaille sur le solaire.

J'ai du mal à croire que 2 marques aussi connues et distribuées ne soient pas compatibles ... D'où ma question ...

D'autant plus que ralentir un circulateur en étranglant le flux ne me paraît pas très sain pour celui-ci ...
26/07/2012 Vieux  
 
  40 ans, Brabant Wallon
  Yucatan est connecté maintenant
Citation:
Posté par Bepu Voir le message
Que veux-tu dire par système high flow/low flow ?

Dans mon cas, je sais que le module de régulation du système solaire est capable de faire varier la vitesse du circulateur. Mais pour le moment, ce module est réglé sur tout ou rien. D'où ma question ...

Le "hachage" du courant pour moduler la vitesse du circulateur ne me pose pas de problème, je sais que c'est la façon en courant alternatif de modifier la vitesse de celui-ci.

Mon souci est que je ne sais pas si je suis obligé de laisser ça comme ça ou si c'est simplement parce que l'installateur a fait comme ça car il est incapable de le régler autrement. Comme je ne l'ai pas choisi (entreprise générale, erreur que je ne referai plus jamais !) et qu'ils ont fait de nombreuses erreurs, j'ai des doutes sur ses compétences.

En ce qui concerne les températures de déclenchement et d'arrêt du circulateur, elles sont les suivantes:
  • + 10°C aux panneaux par rapport à la température du boiler, le système démarre
  • lorsque la température n'est plus que de 4°C au-dessus de celle du boiler, cela s'arrête.
Actuellement, la gestion PAC/solaire est la suivante:
  • la PAC amène le boiler à 45°C pendant la nuit (de 3h30 à 5h00)
  • en journée, le système solaire démarre s'il y a assez de soleil et amène le boiler à 60°C
  • de 17h00 à 18h30 la PAC peut prendre le relais pour réchauffer le boiler si la température de celui-ci est inférieure à 45°C (nous avons un petite fille de 20 mois qui prend un bain tous les soirs ...)
  • tous les vendredis, à partir de minuit, la PAC chauffe le boiler jusque 70°C pour réaliser une "désinfection" hebdomadaire
Si, au moment où la PAC doit démarrer, du solaire est disponible (pas vraiment le cas dans la programmation mais bon, on ne sait jamais), elle ne fonctionne pas, on travaille sur le solaire.

J'ai du mal à croire que 2 marques aussi connues et distribuées ne soient pas compatibles ... D'où ma question ...

D'autant plus que ralentir un circulateur en étranglant le flux ne me paraît pas très sain pour celui-ci ...
En gros, un système Hig Flow / low Flow permet une régulation de la vitesse du circulateur solaire en fonction de l'apport solaire (t° au niveau des capteurs) ainsi que de la t° dans ton boiler... en fait la vitesse de la pompe s'adapte en fonction de l'intensité du soleil... pour charger malgré tout ton boiler en énergie même si il n'y a pas bcp de soleil ou inversément si l'intensité du soleil est très élevé...

60° comme consigne de t° dans ton boiler solaire, c'est trop bas car le but d'un boiler solaire c'est d'enmagasiner de l'énergie le plus possible et donc mettre la consigne à 60° fait que tu perd pas mal d'apport solaire. C'est souvent 75 ou 80° que l'on demande avec l'apport du soleil.

Il faut malgré tout régler le débit du glycol à l'aide du frein gravimétrique pour que le débit max soit adapté en fonction de ta configuration (nbre de panneaux,...) pour permettre un échange de calorie dans le serpentin solaire de manière optimale.
27/07/2012 Vieux  
  35 ans, Namur
 
Okay, je vais remonter la température de consigne du solaire un peu ... mais je pense que je ne peux pas dépasser 75 °C dans le boiler ... Il faudra que je vérifie dans les spécifications techniques ...
27/07/2012 Vieux  
 
  39 ans, France
 
je suis d'accord avec yucatan
j'ai des boiler qui stockent vers 80°c avec des derogations pour refroidir les panneaux ils peuvent monter vers 90°c puis la nuit ils se refroidissent en circulant dans les panneaux pour rabaisser a 65°c
tout depend des regul
27/07/2012 Vieux  
  35 ans, Namur
 
Okay, j'ai bien compris pour les consignes de température ... pas de soucis, merci beaucoup

Par contre, j'ai clairement l'impression qu'on m'a placé un moteur de ferrari avec un châssis de porsche mais une transmission de 2 CV ...

Il s'agit clairement d'un système high flow/low flow ... ma question est donc: savez-vous s'il existe des problèmes d'incompatibilité entre une régulation Chappee RS2100 et une PAC Daikin Altherma concernant le chauffage de l'eau sanitaire ? (le boiler est un Daikin aussi équipé du kit solaire)
27/07/2012 Vieux  
 
  39 ans, France
 
pourquoi si tout est chez daikin, la regul n'est pas une daikin aussi?
ou assurer par daikin
bref
dans ton cas voit ton instalation comme non communicante ( il n'y a pas de bus de communication donc juste des peut etre ou si il ya du jus alors c'est que, bref)
avec 2 appoint independant
chacun gerer a part via leur sonde et ne se genant pas via leur temperature differente 50 vs 75
27/07/2012 Vieux  
  35 ans, Namur
 
Comme je l'ai dit, je n'ai pas choisi les marques ni l'installateur ...

L'entrepreneur m'a mis devant le fait accompli et je n'aime pas du tout ça. Néanmoins, l'installation est maintenant là et je voudrais arriver à la faire fonctionner au mieux ...
28/07/2012 Vieux  
 
  40 ans, Brabant Wallon
  Yucatan est connecté maintenant
Citation:
Posté par Bepu Voir le message
Comme je l'ai dit, je n'ai pas choisi les marques ni l'installateur ...

L'entrepreneur m'a mis devant le fait accompli et je n'aime pas du tout ça. Néanmoins, l'installation est maintenant là et je voudrais arriver à la faire fonctionner au mieux ...
Si les régulations sont indépendantes, il n'y a donc aucun problème de comptabilité entre les deux machines... le problème est résolu...

Reste plus qu'a configurer convenablement ton installe solaire... et de permettre la modulation de ta pompe de charge solaire...
30/07/2012 Vieux  
  35 ans, Namur
 
yep ...

Quelqu'un connait un frigoriste (pour la PAC) spécialiste Daikin et qui connait les systèmes chappee pour les panneaux solaires sur la région de Namur ?
A lire également sur BricoZone...
Communication entre SMA SB 3800 et Mac Par brye dans Solaire Thermique, +3 08/06/2012
Communication entre pièces style interphone Par sibisix dans Electricité, +1 23/02/2011
communication entre 2 LOGO et multiplexage au niveau des sorties Par olvin dans Electricité, +1 09/04/2009
Communication entre 2 logos ? Par olvin dans Electricité, +4 29/01/2009


Forum Solaire Thermique : Voir ce forum, Nouveautés, Actifs, Sans rép
Tout BricoZone : Page de garde, Dernieres 24h

Photos au hasard
Voir toutes nos photos


Pas encore membre de BricoZone ?!
Attention Pour participer, poser une Question ou Répondre : inscrivez vous !
Ceci vous permettra également de recevoir un email lors des réponses.
Mais même si vous ne voulez rien écrire : vous pourrez surveiller les forums et leurs nouveaux messages, et obtenir une vue rapide de tous les nouveaux messages depuis votre dernière visite !
Tout ceci est évidemment gratuit et rapide.

Visitez aussi : BricoZone France, nos Blogs. On aime Astel, JardiZone et InternetVista.
 
Connexion!
Identifiant
Mot de passe

Inscription - Oublié ?

Annuaire Pro

Maisons Baijot

Entreprise générale de construction Maison basse énergie Construction traditionnelle de qualit


SIBOMAT sa

Leader de la construction à ossature bois en Belgique depuis plus de 30 ans.


AlarmeMaison.biz

Pour nous la sécurité de votre maison n'est pas un vain mot.. Alarmes en KIT de bricolage!!


SUNNYHEAT by FOXeco

Chauffage infrarouge longues ondes. Le système le + économique, écologique & et sain au monde !

Ajoutez votre société